Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2020 5 20 /11 /novembre /2020 20:05

Cet article important fait écho au précédent intitulé "Apocalypse d'aujourd'hui" (du 30/09 à relire ici) qui mettait déjà en scène la marche en avant sécuritaire et l'asservissement qui se profile dans nos sociétés inégalitaires, non seulement en France mais sur toute la planète avec d'obscures forces tirant les ficelles de l'Histoire afin d'organiser un gouvernement mondial autoritaire (voire délibérément dictatorial). La mise en place très rapide d'états d'urgence successifs, tout d'abord un état d'urgence bancaire et financier avec la crise de 2008, un autre plus policier sous couvert d'antiterrorisme, puis enfin un suivant pour motif d'urgence sanitaire, nous pose questions quant aux réponses globalement liberticides et cumulatives apportées au sommet des états mais aussi au sein des grandes structures internationales. Nous avons sans nul doute ici présente l'action d'une "gente dirigeante" mondialisée et élitiste qui s'apparente de plus en plus à une forme de "junte" approuvant et utilisant principalement la force pour conforter ses acquis et rester au pouvoir tout en restreignant drastiquement les libertés non seulement individuelles mais aussi incidemment celles de toutes les oppositions populaires ou revendications citoyennes, ceci de manière indirecte par un violent effet de bande qui ne dit pas ouvertement son nom mais qui ressemble de plus en plus à une dictature dans sa définition la plus proche.

Alors qu'une autre véritable crise majeure bien plus destructrice encore a déjà commencé, cette fois-ci écologique, irréversible, planétaire et systémique, nous devons nous tous interroger très sérieusement sur la ligne d'horizon qui se profile au niveau de l'environnement, dans nos sociétés dégradées mais aussi de la place de l'individu et de son libre arbitre dans un tel étau idéologique et matériel au quotidien. N'oublions pas non plus que toutes ces crises successives n'ont fait qu'accroître l'immense fossé économique entre les plus pauvres et les plus riches (voire les ultra-riches en profitant allègrement), plongeant des populations entières déjà fragilisées dans une terrible précarité sans fin ni perspective, apportant la faillite ou l'endettement pour ceux qui avaient encore un petit commerce, détruisant progressivement les emplois pour ne laisser finalement la place qu'aux très grosses entreprises multinationales avec un marché du travail sous une extrême tension salariale. Qu'on les nomme libéralisme ou capitalisme, ces mots sacro-saints de nos élites psychopathes, ces "maux" qui libèrent les marchés et imposent la libre concurrence dérégulée à outrance avec comme seule et unique perspective le profit financier, ces mots n'ont strictement plus aucun sens ni aucune légitimité s'ils détruisent non seulement les hommes, leur humanité mais aussi le substrat sur lequel ils vivent, c'est-à-dire la planète et son fragile écosystème qui se voit lui aussi dérégulé avec une crise climatique bientôt incontrôlable associée à une perte de l'inestimable trésor que représente notre bien commun: la biodiversité terrestre.

Si les individus ont tous avec certitude "l'intime conscience", chacun dans son for intérieur, de l'ampleur des catastrophes actuellement vécues et de celles à venir pour après-demain, et si de plus chacun n'est plus libre d'en exprimer ouvertement le ressenti et la réalité en la manifestant, alors les pouvoirs en place qui empêchent l'expression de cette conscience populaire et citoyenne sont directement et intimement complices de la destruction de cette liberté d'expression mais aussi assurément de la dégradation de la société qu'ils disent diriger pour le bien de tous… Un mensonge, car ce n'est pas en muselant une vérité qui s'exprime ou en la niant par la force et par la manipulation des esprits, ou bien en l'achetant par la corruption, que l'on dirige une société digne de ce nom, les philosophes de la cité des temps antiques préféreraient tous sans exception boire le poison de la ciguë plutôt que d'adhérer à une telle dépravation politique ou même oser y penser. Impliquer la philosophie dans une telle problématique sociétale n'est pas en soi une hérésie mais au contraire un retour aux sources des fondations de notre humanité, du droit, de la justice, de la liberté et de la notion de pouvoir. Ces questionnements essentiels ont été progressivement écartés et presque reniés par un "libertarianisme" d'origine anglo-saxonne qui n'a strictement rien à voir avec la liberté mais qui au contraire impose la loi du plus fort sur le plus faible en l'affaiblissant encore plus, la loi du plus riche sur le plus pauvre en le mettant en esclavage, en deux mots: la loi de la jungle, bien loin du "liberté, égalité, fraternité" dont toutes les nations nous envient le triptyque républicain depuis la Révolution française…

Mais l'actuelle situation dramatique que nous vivons, notamment cette crise rampante des libertés par leur privation progressive sans retour à la normale, pose aussi un ultime questionnement métaphysique et ésotérique, voire religieux puisque l'intégrité mentale et spirituelle des individus en est profondément altérée, puisque le libre arbitre de chacun en est gravement atténué et manipulé, puisque les perspectives existentielles elles-mêmes sont en jeu dans une partie de poker menteur. Pour les plus initiés d'entre-nous, les plus conscients à long terme, il en va même de la dégradation du processus karmique qui est en cours avec une perturbation générale qui viole les grandes lois ésotériques gouvernant la notion même d'existence, d'épreuve personnelle et de voie spirituelle à suivre. Il va sans dire que cette situation n'est pas anodine et qu'elle pourra être sévèrement "corrigée" de manière universelle si nos sociétés persistent dans cette voie négationniste de la volonté humaine de suivre la règle d'or du libre arbitre qui nous a été offerte. Il est d'ailleurs plus que probable qu'en d'autres temps immémoriaux nous ayons déjà eu affaire à un tel dangereux hiatus de l'Humanité (cycle adamique), lequel ne serait pas ce "grand reset économique" néolibéral que nos élites semblent désirer pour encore plus imposer mondialement leur pouvoir, mais un autre type de "reset" plus apocalyptique que ces mêmes élites ont toujours préféré ignorer tant le véritable pouvoir n'est effectivement pas dans leurs mains… Chacun se fera une idée mais il sera certainement préférable de s'en tenir à un "reset révolutionnaire" historique provoqué et voulu par les Hommes pour reconquérir légitimement leurs droits.

Certains se demanderont en quoi le libre arbitre de chacun, la liberté de tous et les processus karmiques ont un quelconque lien avec les problématiques que nous vivons, et je ne saurais les blâmer de ne pas y voir une évidente vérité surgir, d'autant plus que le "libéralisme" (ou ce "libertarianisme") semble ne pas être en opposition avec ces notions. Encore une fois les mots sont trompeurs et la novlangue qu'Orwell avait su nous exposer dans son ouvrage (1984) demeure l'ennemie de la vérité en déformant le signifiant du terme, voire en l'inversant complètement puisque le libéralisme issu du capitalisme forcené n'a strictement rien de positif en terme de liberté pour tous les individus mais seulement en terme de libéralisme pour une poignée d'entre eux exploitant tous les autres et en les privant de leur liberté. Le libéralisme n'est autre qu'une spoliation de la liberté appartenant au plus grand nombre au profit d'une minorité qui a su imposer sa doctrine (par l'intelligence maligne, par la persuasion, par le mensonge ou par la force). En ce qui concerne l'aspect purement karmique, c'est-à-dire cette notion relative aux actions positives ou négatives en fonction d'un contexte et d'une personne spécifique, il va sans dire qu'elle est liée au libre arbitre de chacun (de faire le bien ou le mal et de prendre toutes les responsabilités "karmiques" de ses actes et de leurs répercutions), et non au fait d'imposer à autrui un acte ou une existence a contrario de sa volonté, c'est-à-dire contre sa liberté de choisir, par conséquent contre le processus même de loi karmique universelle. Notez que s'opposer frontalement et de manière générale au processus karmique en le perturbant n'est pas recommandé et que les répercutions et "corrections" ne vont pas se faire attendre…

Le sujet est vaste et l'actualité nous porte à toujours ouvrir le débat en nous posant chaque jour les bonnes questions, du moins en tentant de nous les poser avec les connaissances dont chacun dispose. Comme d'habitude je reste à votre disposition pour discuter librement des thèmes des articles que je propose et dont je suis certain vous avez une opinion personnelle à exprimer, voire une contradiction à émettre. Je vous propose, non seulement dans ce but de dialogue, de me contacter, mais aussi si vous désirez vous entretenir sur une problématique personnelle dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de sorcier-chaman: ceci par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact sachant que je réponds à tous les messages (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour ouvrir ma page de contact). Je vous dis à très bientôt et portez vous bien dans la résistance que nous impose notre époque face aux injustices et aux incertitudes à venir tout en sachant que vous êtes aussi tous les acteurs de vos destinées avec un libre arbitre qui ne saurait être spolié de sa liberté de penser et de s'exprimer!

Jean-Pascal BRUNO

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 23:56

La Magie Noire dont j'ai évoqué les principes actifs lors de mon précédent article, ceci de manière générique, apporte globalement les orientations issues des ésotérismes des hautes magies juive et arabe qui procèdent sensiblement sur les mêmes bases tout en les traitant différemment. Les sources de ces puissantes magies si complexes à "mettre en œuvre" proviennent principalement des écrits (retranscrits, transformés ou supposés originaux) et des oralités (transmises par des traditions orales via les "maîtres" ou par illumination directe et intérieure via des entités). Au fil des millénaires, puisque c'est ici l'échelle de temps qui sied à ces études ésotériques tant juives qu'arabes, l'on peut à la fois assurer que le dogme initial d'une certaine vérité ésotérique a pu être à la fois enrichi et précisé ou bien aussi totalement déformé et profondément perverti, ce qui pourrait dérouter fortement celui qui cherche. Donc, il se doit de le souligner ici puisqu'un nombre extravagant de textes et de dires viennent se mélanger et s'entrecroiser, entre excellence sublime d'une éclairante découverte et perdition dévoyée d'un obscurantisme alambiqué… Il convient donc de faire la part des choses et de séparer le bon grain de l'ivraie même si la plupart du temps l'étude de pistes fumeuses peut parfois s'avérer apporter une parcelle de vérité perdue…

Tout d'abord, et pour le dire sans détour, chercher une vérité cachée, c'est-à-dire ésotérique par définition, s'apparente à une longue traversée du désert avec une potentielle descente aux Enfers pour celui qui n'y consacre pas l'intégralité de son temps et de son énergie. L'on comprend mieux alors pourquoi ce domaine est essentiellement réservé aux ascètes ou aux exégètes, voire aux théologiens ou de manière plus profane aux anthropologues tant le domaine est infini puisqu'il touche l'Homme dans ses croyances et dans ses obligations ou dans ses droits à entrevoir des sphères autres que la sienne et dont il est néanmoins interdépendant de par des liens sacrés ou infernaux (en plaçant l'Homme dans un centre intercalaire en deux opposés stratifiés). C'est dans ce sens que la Kabbale juive apporte une extraordinaire visualisation étagée de chemins vertueux à gravir dans son Arbre des Sephiroth, et ce n'est qu'ici qu'une représentation presque simplifiée au départ qui devient vite un inextricable labyrinthe intellectuel à celui qui n'en possède ni les clefs, ni la sagesse, ni d'une certaine façon l'accès (voir mon article sur l'Arbre des Sephiroth pour plus de détails). L'Homme étant toujours central dans cet "Adam Kadmon", il possède en lui les ressources, via l'étude des textes ("Sefer Yetsirah" : Livre de la Création, "Sefer Ha Bahir": Livre de la Clarté, "Sefer Ha Zohar": Livre de la Splendeur), pour comprendre le Monde et sa grande complexité, ce vers quoi il aspire ou ce vers quoi il peut aussi être tenté.

C'est ici un point commun, une intersection majeure, entre la Kabbale juive et l'ésotérisme arabe qui se focalise sur le Temple de Salomon et sur ce personnage. Nous savons que le Temple de Salomon est une référence de la tradition juive mais elle l'est aussi pour le Coran où il est cité de manière récurrente, notamment pour avoir su dompter et assujettir les 72 Djinns (démons) afin qu'ils construisent le Temple de Jérusalem. Les djinns sont indissociables de la magie arabe ("sihr") exercée par des sorciers ("sâhir") pour qu'ils obéissent lors de rituels généralement assez négatifs (par exemple pour désunir les couples à l'instigation de la famille ou punir un voisin). Les lectures ésotériques et incantations s'interprètent comme autant de demandes aux entités d'agir afin de cibler une personne ou plusieurs dans un but de perversion, de tentation ou de déroute (via la peur). L'on peut y voir dans les deux traditions, juive et arabe, une convergence de moyens ésotériques et donc de magies associées à des rituels pour d'une certaine façon créer des envoûtements ou libérer des démons pour provoquer des emprises sur certaines personnes.

Dans un ordre relativement plus positif, la géomancie arabe rejoint la Gematria juive dans ce qu'elles représentent toutes deux comme extrapolation, c'est-à-dire comme magie divinatoire via les nombres et les lettres, ou bien entendu puisque tout est lié via les symboles tracés, les pentacles et autres carrés magiques dont le calcul reste hautement réglementé par des lois et des préceptes pour aboutir à des résultats probants, à des prévisions ou à des contextes prédéfinis importants à prendre en compte. De même, d'un côté comme de l'autre, juifs et arabes dans leurs traditions auront de nombreux interdits, une multitude d'accessoires sacrés ou consacrés, un cadre strict imposé par la tradition afin de suivre la voie (la bonne qui permet d'évoluer en s'approchant du monde divin). Ainsi, savoir dompter ses tentations (celles insufflées par les djinns ou des esprits démoniaques), refouler ou sublimer ses désirs, suivre les écritures pour s'améliorer, tout ceci devrait être le but recherché par celui ou celle qui veut voir dans sa tradition la meilleure des voies. Mais, à toute puissance ou force, qu'elle soit bien orientée dans son dogme initial, il n'en existe pas moins son pendant inverse, tout comme le feu peut réchauffer et être positif, il peut aussi servir à brûler la maison de son ennemi et même le tuer si le besoin en était. Dans cette orientation, négative en soi, la magie noire existe sous sa forme la plus délétère et dangereuse aussi dans la tradition juive ainsi que dans la tradition arabe, ceci en passant par la puissance d'entités néfastes dont les pouvoirs sont habilement détournés pour frapper leurs cibles…

Au fil de décennies d'études régulières et approfondies, mieux connaître la Kabbale et la magie arabe m'a permis d'en prévoir certains abus en qualité de sorcier-chaman en exercice. Ainsi, je ne compte plus les personnes ayant été envoûtées par des apprentis talebs au service de familles voulant séparer un couple dont elles ne voulaient pas voir l'union. L'envoi de djinns sur des personnes non préparées à ce type d'attaques sournoises et implacables aboutit généralement à déclencher la colère, l'incompréhension et la désorientation même chez les individus les plus solides et mentalement sains. C'est d'ailleurs avec ce constat de soudaineté et de violence induite que les personnes s'interrogent sur la source de ce qui leur arrive et en viennent à consulter souvent des marabouts ou des talebs, ceux-là mêmes qui sont à l'origine de leurs maux… Il faut néanmoins savoir qu'il existe très peu de véritables praticiens en haute magie noire et que la majorité des marabouts, talebs ou apprentis kabbalistes n'ont pas ici en France le niveau requis pour corriger de puissants sortilèges en cours (encore moins pour exorciser de redoutables djinns ou démons). Il va aussi sans dire que vouloir contre-attaquer une force démoniaque, pratiquer un désenvoûtement, dégager un lieu ou exorciser une personne requiert non seulement un savoir-faire ésotérique de très haut niveau mais aussi une puissance personnelle qui permet d'élaborer pour soi et pour la personne à délivrer la meilleure des protections magiques. Ne s'intitule pas sorcier ou exorciste le premier venu ou celui qui aura lu quelques ouvrages sur le sujet!

La Kabbale regorge de pièges pour ceux qui cherchent la vérité, elle n'est pas l'apanage du promeneur solitaire qui s'aventure en pleine forêt sauvage sans l'équipement adéquat. De même le Coran met en garde ceux qui usent et abusent du "sihr", de cette magie qui gouverne aux djinns mais qui s'empare de tous ceux qui s'y adonnent. Étant sorcier-chaman depuis plus de trente ans j'ai pu voir sombrer de nombreuses personnes pour ne pas avoir suivi les bonnes directions ou s'être approchés trop prêt de la flamme sans protection. De même, j'ai vu trop d'individus arriver trop tard après des semaines de combat contre les forces du mal et arriver à ma porte pour que je les aide, avec succès mais avec une si grande énergie à les en sortir qu'ils ont dû encore batailler avec moi durant des semaines. Le seul conseil que je puisse donner, il est double: fuyez les forces que vous ne connaissez pas et faites vous aider si vous sentez qu'elles prennent racine en vous, n'attendez pas d'en être prisonnier ou esclave, agissez en toute sagesse et logique pour déjouer ces pièges lorsque vous les ressentez. Je reste à votre disposition pour répondre d'une part à vos questions, basiques ou plus ésotériques, ainsi que pour toute consultation professionnelle si besoin dans le cadre de mon activité: premier contact pour évaluer votre problématique (sans engagement) par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous) pour toutes vos demandes sachant que je réponds à vos messages rapidement. Je vous dis à très bientôt pour le prochain article ou pour un premier contact!

Jean-Pascal BRUNO

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2020 7 25 /10 /octobre /2020 20:41

Comme si les éternels malheurs habituels de l'humanité ne suffisaient pas, que ce soit les catastrophes naturelles, les maladies et autres petits accidents de la vie, les hommes ont su inventer la "guerre éclair" pour se décimer massivement, la famine pour s'exterminer plus lentement dans la douleur et le crime pour supprimer son prochain bien plus discrètement avec méthode et intelligence. Mais à ces maux que vous connaissez tous viennent s'en ajouter d'autres encore plus redoutables car plus sournois, imprévisibles et souvent imparables pour le profane: les principes de malédiction issus de la Magie Noire, autant dire que ce sont des maux dont vous ne soupçonnez pas l'existence au quotidien car l'on vous a admirablement désappris leurs méfaits et les terribles fléaux qu'ils provoquent, ce sont autant de calamités occultes et de terribles ensorcellements très efficaces, et assurément destructeurs dans leur finalité… Mais, d'une certaine façon, le fait de ne pas les connaître s'avère être un grand bien pour afin que vous puissiez encore dormir en toute relative tranquillité en ne pensant qu'aux méchants virus mortels qui déambulent sur votre palier ou aux assassinats du jour dans le monde (ou plus proches de votre quartier). Comme tout principe, "directeur en-soi", il existe toujours une compensation inverse pour en annuler ou en atténuer l'effet, encore faut-il en avoir connaissance et donc agir au bon moment, au bon endroit, avec discernement et maîtrise pour en assurer le succès.

Tout d'abord faisons l'éloge funeste de ce que vous imaginez sans toutefois en saisir la profonde noirceur ni la réelle existence au-dessus de nos têtes, ou plutôt il serait plus précis de dire "sous nos pieds" puisque nous allons parler de ces principes destructeurs faisant forcément partie d'un "inframonde" souterrain, certains disent même d'un monde "chthonien" pour apporter une touche de souffre intellectuelle plus infernale et assez distinguée. Cet inframonde n'est bien entendu rien d'autre que celui dont les religions nous apprennent qu'il existe des créatures démoniaques qui y résident, que celles-ci nous entourent et guettent nos moindres vices ou faiblesses pour abuser de nous en nous entraînant plus bas que terre (elles ne peuvent heureusement pas nous emporter chez elles, du moins pas tant que nous sommes encore de ce monde…). De nos jours plus personne n'y songe, ou peut-être justement en rêves à moins que ce ne soit plutôt des cauchemars récurrents où ces entités, généralement griffues et immondes, aiment nous taquiner en nous terrifiant. Les initiés, pour leur part, savent de quoi exactement il en retourne et assurent avec grand soin leurs arrières, du nadir au zénith en passant par les quatre coins cardinaux afin d'en éloigner les mauvaises influences, c'est-à-dire les points de passage négatifs. Autant effectivement dévier les itinéraires de visite de ces créatures si l'on sait comment procéder…

Mais voyons ensemble de quoi sont capables non seulement ces démons mais aussi les personnes qui font appel à eux, autrement dit les sorciers qui s'adonnent à la Magie Noire pour perpétuer leurs forfaits au sein de cérémonies rituelles brûlantes comme la braise, de belles malédictions si l'on doit leur donner un nom. Il faut d'ailleurs grandement se méfier du feu qui en résulte, ceci en détournant les flammes qui s'attellent à tout dévorer alentour sans aucune distinction si l'on n'y prend pas garde car la furie démoniaque frappe irrémédiablement tous ceux présents sur son chemin (même le sorcier si celui-ci ne se protège pas assez). Mais de quels maux parlons-nous? Faisons donc un petit inventaire rapide des dévastations courantes dans leurs principes directeurs (orientés négativement, évidemment), ceci dans le désordre car il n'y en a plus du tout à ce stade.

Commençons d'abord par une action dont on ne se méfie jamais assez et qui semble bonne: "purifier par le néant" (le principe d'anéantissement) ou faire table rase de tout ce qui était construit au lieu de simplement le transformer en quelque chose de meilleur, ensuite, par exemple le fait d'accélérer le cycle de l'entropie (principe de dépréciation et de vieillissement) ou comment user jusqu'à la corne tout ce qui se présente (objets ou personnes…), ensuite, l'action d'inverser les synergies (principe de désorientation) ou en d'autres mots corrompre les objets et les personnes pour les détourner de leur but ou de leur fonction, ensuite, déstructurer les liens, liquéfier les forces vives et brouiller le mental (principe de dissolution: "solve"), c'est ici un grand classique perturbateur assurément satanique qui a fait ses preuves, ensuite le principe opposé, celui de figer l'action en créant l'inertie du temps et en supprimant les effets catalyseurs du vivant (principe de pétrification et de nécrose: "coagula") ou comment s'enliser dans les sables mouvants… Puis pour finir, le nec plus ultra: l'envoûtement total par une entité négative (c'est l'emprise démoniaque) qui consiste en un parasitage du corps, de l'esprit et même parfois de l'âme d'une personne, de quoi y perdre assurément son latin (c'est pour cela, pour plaisanter un peu, que les exorcismes se récitent dans cette langue morte, pour raviver le possédé…), mais en général la personne finit en hôpital psychiatrique à défaut de s'être suicidée avant si elle n'est pas prise en charge très rapidement.

Je vous laisse méditer sur les points précédents dont chacun aura parfaitement compris la teneur hautement négative des effets, avec en général pour principal résultat l'anéantissement des personnes visées ainsi que de leur entourage comme il se doit (famille, conjoint, amis, collègues, relations, etc…) puisque les dégâts collatéraux sont une norme en Magie Noire qui la caractérise à coup sûr. Maintenant, posez-vous la question suivante: avez vous déjà eu à subir directement ou indirectement l'un des fléaux cités? Si oui, alors vous avez non seulement de la chance de pouvoir encore en parler mais surtout celle de vous dire que vous ne voulez pas que cela vous arrive encore, ou à vos proches. Si non, alors regardez bien plus attentivement les événements qui vous entourent et vous trouverez certainement quelques indices du passage dévastateur de cette magie noire si chaotique et si maligne qu'elle sait aussi se fondre et se camoufler parmi les fléaux apparemment plus naturels. Notez aussi que l'Enfer est souvent pavé de bonnes intentions et que par conséquent l'étincelle du désastre ne provient pas toujours d'un fait négatif mais au contraire d'un petit rien en apparence positif qui aura été comme l'appât pour mieux vous tromper, une tentation toujours bien orchestrée, on ne s'appelle pas Satan, Lucifer ou Belzébuth pour rien…

Évidemment je ne vais pas vous laisser entre de mauvaises mains crochues à ce stade, au contraire puisqu'il existe aussi fort heureusement des principes salvateurs ou des rituels protecteurs, notamment en magie blanche pour contrer ou dévier des sortilèges, petits ou grands, tout en sachant qu'il est préférable de s'en prévenir avant qu'ils n'arrivent, en d'autres mots de se protéger et/ou de protéger les siens et l'environnement immédiat (résidence, objets personnels, lieux de passage habituel, etc…). L'action de purification, de "dégagement des lieux", d'élaboration d'objets protecteurs (talismans ou mandalas), l'utilisation de pierres ou de métaux spécifiques permettent dans une premiers temps de minimiser les risques les plus importants, sans pour autant les éviter tous. C'est le cas de la Magie Noire qui déploie ses méfaits de manière si chaotique et puissante qu'on ne peut pas à l'avance en prévoir les effets dévastateurs directs et indirects. C'est dans ce sens que je conçois mon métier pour aider les personnes profanes à mieux gérer leur défense mais aussi et surtout à détecter à temps les prémisses d'une magie qui ne dit pas son nom mais dont la couleur s'apparente au charbon le plus noir qui soit. Le désenvoûtement étant le stade ultime à engager, mon savoir-faire professionnel se prête à élaborer les meilleures protections ciblées avec les rituels les plus efficace selon les contextes en présence et les très diverses puissances en jeu pour les contrer au plus vite.

Enfin, certains signes (ou signaux faibles) permettent de prévenir de l'arrivée de cette magie dévastatrice dont l'on ressent tout comme les tremblements de terre les quelques ondes prémonitoires des effets à venir. Si vous avez le moindre doute ou pressentiment, n'hésitez pas à me consulter librement sans engagement afin que je puisse vous aider à décrypter ces signes et si nécessaire vous assister via des rituels consacrés pour y faire face. Vous pouvez me joindre par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) pour en discuter ou bien aussi m'écrire en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. N'attendez pas si vous pensez être dans l'engrenage d'un sortilège de Magie Noire, il n'est jamais trop tard mais les puissances du Mal savent se dissimuler sous les détails pour mieux opérer dans l'ombre. Je vous dis à très bientôt en qualité de sorcier-chaman professionnel depuis déjà plus de trente ans à votre service!

Jean-Pascal BRUNO

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 21:43

L'apocalypse, telle que beaucoup d'entre nous la conçoivent, sonne à l'identique du chaos le plus complet comme une ultime dévastation de tout ce qui nous entoure, nous-mêmes compris. Pourtant le terme ne signifie à la source en rien cette débauche de catastrophisme qui aborde plutôt une réelle ouverture clairvoyante, une révélation (au sens grec "apokalupsis") qui certes s'impose assez radicalement à nous mais ne dispose pas de cette aura négative puisqu'elle apporte au contraire la clarté vive, pour ne pas dire la pleine lumière, sur ce qui nous est cher. C'est donc la levée d'un voile qui s'effectue et non l'assombrissement dans le néant qui nous attend dans cette apocalypse dont nous usons et abusons souvent d'un sens corrompu par notre imaginaire collectif qui s'est immiscé dans nos esprits individuels. Bien évidemment l'Apocalypse biblique renferme aussi et surtout son entière teneur d'incertitude dans l'interprétation de sa symbolique sacrée et profane, de ce sens primordial qui parfois s'oriente à l'inverse si soi-même l'on ne dispose pas des clefs pour y trouver son chemin. Mais aujourd'hui il existe une apocalypse contemporaine qui émerge plus qu'à l'ordinaire, de celle qui nous apporte cette conscience éclairée de nos erreurs à la fois passées et présentes, tout en nous prévenant de celles d'un avenir en construction qui lui s'annoncerait dévastateur. L'apocalypse, celui de notre temps actuel, représente donc une ultime chance de contrer aujourd'hui ce futur désastreux en réveillant nos consciences, celles des peuples, petits et grands, et celles des élites dirigeantes qui se croient seigneurs des nations et de cette Terre dont ils ne sont pas propriétaires mais seulement les locataires pour une courte durée et qui devraient normalement en être les serviteurs plus que les profiteurs ou exploiteurs.

Les crises à répétition que nos sociétés modernes subissent inexorablement depuis plusieurs décennies auraient déjà dû nous avertir et nous prévenir que nos modèles socio-économiques ne sont absolument pas les bons, qu'ils ne sont, ni durables ni renouvelables, deux termes à la mode mais bien-fondés qui constituent en eux seuls la double quintessence d'un unique problème majeur et récurrent: celui d'une insatiable volonté de pouvoir, celle d'un petit nombre d'illuminés enténébrés à son seul profit qui aboutit à l'appauvrissement généralisé du plus grand nombre sous ce joug vorace d'absorption de toutes les ressources existantes: hommes, matières, temps et énergies.  L'actuelle crise dite "sanitaire" que nous subissons n'aura été qu'un révélateur (donc une sorte d'apocalypse) renforçant toutes les autres crises sous-jacentes et les faisant apparaître au grand jour, toutes étant intimement liées les unes des autres: crise sociale, crise économique, crise financière et bancaire, crise démographique, crise environnementale écocide et crise climatique.

Notre époque est donc une ère de révélation, de cette ère "anthropocène" dont parlent les scientifiques en désignant nommément avec des arguments cartésiens tous nos maux technologiques, technocratiques et socio-économiques, lesquels, faussés par une irréelle vision de croissance infinie dans un monde fini, nous dirigent vers un abîme de désolation par la faute de cette erreur de jugement humain qui se veut plus vorace qu'il n'y a à consommer réellement. Je n'ai ici pas besoin d'une longue démonstration puisque paradoxalement nous sommes tous parfaitement au courant des enjeux planétaires de notre époque, nous sommes tous dans le même bateau à la dérive, nous sommes tous spectateurs de notre déclin en devenir si nous n'agissons pas avant la chute finale. Pourtant, de cette vérité qui fait jour et dont personne ne nie l'éclatante véracité, nous ne retenons qu'une seule chose, non pas la leçon qui en découle mais l'asservissement que nous avons dans nos habitudes, de celles du plus grand nombre à continuer dans l'aveuglement dans lequel la minorité des élites gouvernantes les ont plongés avec le mensonge et le détournement de cette vérité absolue, via la compromission des systèmes d'informations comme vecteur de ce même mensonge planétaire institutionnalisé.

A l'heure où les peuples prennent enfin (mais n'est-ce pas déjà trop tard?) conscience du gouffre qui s'approche à grands pas, ils tentent aussi de se libérer des multiples entraves mises en place par ces élites gouvernantes qui continuent encore à rêver (pour elles-mêmes seulement) de grandeur et de pouvoir jamais partagés, toujours accaparés, toujours monopolisés indûment par cette dangereuse minorité de psychopathes internationaux. Ce sont les mêmes, ces fameux 1%, qui rêvent encore d'un gouvernement mondial afin de mieux institutionnaliser la dépendance totalitaire qu'ils promettent sous le fallacieux prétexte de sauver le reste humanité avec des méthodes de coercition et autres contraintes sociales ou économiques qu'ils ne s'appliqueront évidemment pas à eux-mêmes car ils s'en seront exemptés toute leur existence durant. La révélation est par conséquent aussi de l'ordre de la mise en lumière des injustices sociétales et globalement des inégalités, enfin et surtout de la mise en route d'un irréversible processus de "révolution" dans le sens salutaire où la grande majorité de l'humanité, les autres 99%, s'opposeront à ceux qui les auront amenés à cette situation catastrophique en occultant à la fois la vérité contextuelle de la dégradation planétaire en cours mais aussi celle de leurs démentiels privilèges qu'ils ne veulent pas lâcher.

Nous avons bien deux mondes que tout oppose: premièrement celui des privilégiés qui se sont autoproclamés élites-dirigeantes sous couvert d'une démocratie devenue une démocrature au fil des années par la manipulation des médias et de la réalité de l'information qu'ils contrôlent, deuxièmement la majorité de l'humanité connectée soudainement réveillée par l'accès notamment à l'information d'internet via les réseaux sociaux, une certaine liberté démocratique informatique qui aura joué un véritable rôle de révélateur. Historiquement, nous l'avons vu avec les "printemps arabes", internet a su dépasser les pouvoirs en place en laissant entrouverte la porte à la liberté de penser et de s'exprimer, puis de réagir en conséquence, c'est-à-dire de se révolter pour regagner une légitimité de pouvoir accaparée par une intelligentsia politique dévoyée. Partout aujourd'hui dans le monde des révélations accompagnées d'un éveil des consciences se produit, partout dans le monde en réponse les élites commencent aussi à brandir le bras armé de la répression de la liberté d'expression et de la liberté de penser, ne voulant surtout pas laisser l'humanité véritable prendre les bonnes résolutions pour elle-même.

Avec la crise du Covid19, les pouvoirs en place on su allègrement profiter de cette aubaine sanitaire, une manne presque trop providentielle (ou une manipulation orchestrée?) pour renforcer l'aspect totalitaire et global de la répression qu'ils instaurent peu à peu avec cette "satanée" vision de propager un état mondialisé tout comme ils ont su mondialiser l'économie, le commerce et la finance avec cet autre rêve immense (et programmé?) de voir aboutir un unique gouvernement mondial afin de contrôler d'une seule main (laquelle?) le destin des hommes et de la planète. Nous sommes à ce point crucial où l'humanité n'a jamais été aussi proche de sa destruction mais aussi aussi proche de son éveil, c'est de sa survie et de son existence dont il est question, du choix de l'asservissement à une minorité de l'ensemble des peuples ou bien du choix de la prise de conscience globalisée de ces peuples qu'il faut écarter rapidement les élites psychopathes souvent aussi occultes qui tirent les ficelles via des groupuscules supranationaux non démocratiques (CFR, Trilatérale, Bilberberg: faites des recherches si vous ne les connaissez pas…). Dans tous les cas l'heure de ce choix commence à peser lourdement sur la réalité et sur l'avenir avec cette certitude que chacun reste libre, de continuer à se laisser enchaîner encore plus ou de se libérer d'entraves que d'autres veulent imposer de manière totalement illégitime.

Comme d'habitude le thème évoqué dans cet article peut vous interpeller avec certainement des questions ou des réponses que je n'aurais pas abordées mais je reste à votre disposition pour en discuter librement au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien en passant par mon formulaire de contact par écrit en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je suis aussi bien évidemment joignable pour toutes autres demandes dans le cadre de mon activité professionnelle, je réponds à tous vos messages sans exception dès lors qu'ils font partie de mes compétences de sorcier-chaman en exercice ou qu'ils abordent précisément les thèmes de mes articles. Je vous dis à très bientôt et un seul mot d'ordre: la résistance à l'oppression pour une véritable liberté éclairée afin de sauver l'humanité des erreurs sur lesquelles une minorité illégitime nous a engagés pour son propre compte…

Jean-Pascal BRUNO

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2020 7 20 /09 /septembre /2020 17:48

Depuis 10 ans j'explique dans mon blog ma pratique de plusieurs décennies d'exercice de la Magie en qualité de chaman-sorcier professionnel, que ce soit en ce qui concerne la magie blanche très bénéfique et qui fixe principalement son action sur l'énergie, la protection, le soin et la révélation, ou que ce soit sur la magie Rouge qui se focalise sur le large domaine de l'amour avec toutes ses variantes de problématiques d'attractions sentimentales et sexuelles, ou bien encore sur cette magie Noire très redoutée car à la fois destructrice mais terriblement efficace. J'en suis donc arrivé, grâce à vous, à faire en plus de 300 articles un assez grand tour d'horizon des différents types de travaux possibles avec leurs avantages et leurs désagréments. Le domaine de l'ésotérisme étant immense, la pratique de la magie opérative demeure une discipline difficile et rigoureuse dont il faut continuellement être à l'affût des fluctuations car les symboliques qui en constituent les rituels suivent les grandes conjonctions des lois universelles selon des marées que nos esprits humains ont parfois du mal à capter avec nos simples sens. C'est pour cette raison que toute maîtrise se doit de continuer à étudier, même et surtout au plus haut niveau pour sans cesse avancer, et, en ce qui me concerne vous faire profiter d'un savoir plus accessible et digeste sans être non plus simplifié à l'extrême car la Connaissance est comme l'Arbre souvent cité, elle ne peut être coupée de ses racines, de ses branches, de chacune de ses feuilles et du tronc qui la soutient tout entière.

Vos questions, commentaires ou nos discussions sont toujours pertinentes et me permettent d'analyser sous tous les angles la géométrie variable d'un ésotérisme multiforme que je peux par la suite expliquer au plus grand nombre en tentant d'en restituer une vérité aussi objective que possible, du moins d'une manière à la fois claire et concise en essayant de ne perdre personne dans ce labyrinthe de symboles, d'idées et d'informations peu naturelles, voire surnaturelles pour la plupart d'entre vous. Aujourd'hui c'est de la puissance des rituels dont il sera question, et plus précisément de ceux qui émanent de la magie Rouge. On me demande souvent: "quel est le rituel d'amour le plus efficace?", à cette question simple en apparence il faut savoir la remettre dans son contexte et en relativiser les termes car l'efficacité n'est pas toujours un facteur formel, le rituel est en effet intimement lié à des phases temporelles, à des périodes, des cycles à suivre ou à éviter, à des rythmes plus complexes à définir globalement selon chaque cas. Par conséquent lorsqu'une personne profane cherche "l'efficacité", et qu'elle pense y associer la rapidité pour arriver à son but via un rituel, elle fait erreur si justement pour être efficace ce rituel se doit d'être effectué lentement ou sur une certaine durée qui implique des phases d'action et de repos, des cycles actifs et d'autres qui demandent un silence pour réaliser "in extenso" et proprement le but recherché. Dans ce sens le terme d'efficacité est impropre à l'exercice des rituels, les initiés préfèrent parler de puissance induite selon des phases temporelles à suivre impérativement pour la bonne exécution des travaux.

C'est donc de "puissance" dont il est finalement question, de ce niveau de puissance développée dont dépendra le rituel sur la longueur des travaux à effectuer de manière rigoureuse et précise, tant par le praticien que par la personne qui consulte car cette dernière fait partie intégrante du travail en cours en y apportant une partie importante de la puissance dudit rituel: c'est-à-dire sa volonté farouche et déterminée d'aller vers le but initialement recherché. Sans cette volonté, issue d'un mental stable et équilibré, le rituel ne pourra aboutir intégralement selon la pleine puissance optimale nécessaire et donc pourra échouer. Le praticien seul ne peut en effet pas se substituer à la volonté du demandeur et du libre arbitre de celui-ci qui s'avère être comme "l'étincelle starter" qui démarre les travaux et en entretient le feu sacré. Le sorcier-chaman dispose de la Connaissance de ce même feu sacré, il en connaît les vertus et les dangers, il est par contre le seul à pouvoir le maîtriser une fois activé, il l'orientera vers le but à accomplir, il en transmutera la puissance pour en créer une action sur la réalité et en modifier la course pour accomplir le but. La puissance des travaux se conçoit comme ce feu dont on oriente la flamme et dont on entretient savamment le foyer selon le besoin précis ou l'ultime nécessité, voire l'obligation impérieuse.

En magie Rouge, magie de l'Amour, la puissance induite est évidemment primordiale pour la réussite des travaux. Précisément dans ce domaine de l'Amour, des sentiments et de la sexualité la puissance est une donnée essentielle à non seulement savoir maîtriser mentalement et physiquement mais aussi temporellement, et comme on le dit assez trivialement dans les fables (mais aussi ésotériquement parlant): "rien ne sert de courir, il faut savoir partir à temps!", c'est ici qu'intervient le facteur temporel de la puissance des travaux, de sa répartition selon des cycles à suivre, des modulations et transmutations symboliques que le rituel commandera activement. Il existe plusieurs formes de rituels, ou de niveaux de puissance de rituels, selon les situations rencontrées. L'on ne peut en effet pas lancer des travaux gigantesques pour de petits enjeux, ni l'inverse, il faut donc savoir gérer la puissance des rituels et des travaux, ce qui demeure du ressort exclusif du praticien d'en choisir le niveau, la durée et les modalités d'exécution. Bien évidemment le consultant devra être en accord avec les choix requis pour la bonne marche des travaux selon les directives qui seront évoquées avant même de commencer, auquel cas le ou les rituels nécessaires en seraient affectés dans leur force, voire dans leur direction (c'est-à-dire mal s'orienter et se rediriger plus ou moins négativement…).

Le plus simple des rituels de magie Rouge demeure le sortilège basique (un ensorcellement), il est rapide car effectué en une seule fois comme la flèche tirée d'un arc et l'on doit attendre qu'il fasse effet en atteignant sa cible. Évidemment comme il s'agit d'un tire unique, parfois la cible bouge et le rituel échoue, mais ce n'est pas parce que le rituel est mauvais en soi, c'est juste que le contexte s'est modifié entre temps. Par exemple un homme désire avoir les faveurs d'une femme et décide que tel jour nous lancerons un sortilège d'amour, cela fonctionne si tous les paramètres restent inchangés au moment du lancement mais cela peut aussi échouer si nous n'avons pas tous les éléments ou bien si ceux-ci ont été modifiés au moment T, ce qui arrive souvent, et parfois l'inverse… Le rituel un peu plus évolué en puissance sera axé sur un travail de plus longue haleine: sur un envoûtement. Il ne faut pas voir dans l'envoûtement d'amour une agression de la cible mais plutôt une "proposition" qui sera acceptée ou non selon le bon vouloir de la personne ciblée, selon un libre arbitre légitime. L'intérêt de cette proposition réside uniquement dans le fait d'exister, si elle n'était pas formulée alors rien ne se passerait, ici une réponse est attendue et c'est l'aspect pleinement positif de l'envoûtement d'amour. Mais parfois cela ne suffit pas, ou bien encore une fois le contexte s'y oppose, si ce n'est pas directement la personne…

Le niveau supérieur fait souvent un peu grincer les dents du demandeur, il s'agit que ce que j'ai déjà nommé dans mes articles comme d'un rituel de magie Pourpre, c'est-à-dire une magie Rouge d'envoûtement faisant appel à quelques "encadrements" en magie Noire pour teinter d'une puissance plus dynamique, pour ne pas dire dynamite, ce qui effectivement peut apporter son lot d'incertitude en choc en retour (ces fameux inconvénients en magie noire). Heureusement la magie Pourpre que je recommande n'affecte jamais ni le demandeur ni la cible car j'y adjoins une protection afin de contenir les effets potentiellement négatifs qui pourraient intervenir, le rituel est donc puissant mais bridé pour qu'il ne dépasse pas certaines limites. Notons enfin qu'il ne s'agit pas d'une "emprise" puisqu'il ne s'agit pas de magie Noire à proprement parlé. Dans bien des cas la magie Pourpre montre sa puissance et arrive à ses fins mais il existe des cas où cette magie n'est pas recommandée, notamment si l'on cherche une relation amoureuse sur le long terme car l'aspect de la contrainte magique peut s'estomper au bout de quelques semaines ou mois, voire quelques années. Enfin, et selon moi le meilleur des rituels: le Pacte d'Amour. Celui-ci implique par contre beaucoup plus le demandeur puisqu'il investit une partie de lui-même dans le rituel, une part de sa volonté sera inscrite dans les travaux de manière fixe jusqu'à l'obtention de ce qui aura été décidé, c'est-à-dire du but recherché (en général encore une fois il s'agit de relation amoureuse, nouvelle ou en retour). Le pacte d'amour le plus puissant s'inscrit dans un rituel d'envoûtement de triple égrégore (à divers buts: pour le couple, anti-rupture, en retour de l'être aimé ou en puissant rituel d'attraction amoureuse) dont j'ai déjà parlé ici.

Comme toute explication rapide, car il faut savoir raison garder et qu'il existe une infinité de cas particuliers et de contextes différents, j'ai ici abordé de manière générique les rituels que j'opère selon les différents niveaux de puissance et d'implication que je propose durant mes séances. À vous de voir si vous avez des questions sur ce que je viens de vous énumérer, si cela est le cas alors n'hésitez pas à me joindre directement par téléphone pour en discuter librement au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien en passant par l'écrit via mon lien de formulaire de contact ci-dessous (bannière à cliquer pour y accéder). Je vous souhaite une bonne lecture des autres articles thématiques du blog (colonne de droite) et à très bientôt en espérant vous avoir éclairé sur mon travail en qualité de chaman-sorcier professionnel.

Jean-Pascal BRUNO

Partager cet article

Repost0
30 août 2020 7 30 /08 /août /2020 22:53

Il est des délitements et des fractures qui parfois peuvent détruire une relation de couple, en éloignant l'être aimé, en rompant cette harmonie si complexe à maintenir un équilibre précaire pour y substituer soudain un chaos délétère dont on ne sort pas indemne. Ne nous y trompons pas, les relations humaines ne reposent que sur un simple triptyque symbolique assez bancal, un trépied de trois fondamentaux dont un seul suffit à faire tomber l'édifice de tout son haut s'il lui venait à défaillir. Déjà le corps, qui nous porte et transporte nos sens avec nos instincts jouissifs, ensuite l'intellect qui propulse notre psyché pour qu'elle s'active et expérimente, enfin le désir transcendant de vivre d'un esprit qui s'affuble d'une volonté de puissance n'acceptant que très peu de limites. C'est avec cette triple base que l'individu se construit et établit ses priorités égotiques, lesquelles la plupart du temps s'entrechoqueront violemment à savoir qui des trois aura le dessus sur les deux autres, du physique sexué aux penchants pervers, du psychique affectif aux prédilections paranoïaques, ou bien du spirituel à tendances mégalomaniaques avérées. Alors imaginons encore un ajout improbable, celui de cette dualité que représente le couple, un assemblage inégal de deux individualités tentant de se fondre sans se confondre, tentant de cohabiter dans un même espace à la fois physique, mental et spirituel, nous avons en présence et à n'y pas douter le pire cocktail détonnant que l'on puisse imaginer. Heureusement pour les assembler, l'un dans l'autre si j'ose dire, la sexualité les y aidera à retrouver et à expérimenter sans commune mesure le désir, le plaisir et la puissance, c'est-à-dire nos trois fondamentaux…

Le tableau ainsi dressé pourrait paraître exagéré, celui d'une humanité sur la pente douce de la perversion, propre à chercher toutes les tentations pour s'y confronter et s'y perdre avec allégresse, avec une faiblesse d'esprit inversement proportionnelle à sa propension à se voir à la fois grand, exceptionnel et donc unique au-dessus du lot. Bien entendu, d'autres, mais si peu, ont le syndrome opposé avec une dévalorisation personnelle instaurée et organisée par eux-mêmes ou bien par la société qui cherche évidemment à toujours garder le contrôle sur une population affaiblie, aux ordres et soumise. Dans mon précédent article (à relire ici) j'ai défini point par point ces méthodes dignes des empires dystopiques que les médias ou studios d'Hollywood nous concoctent régulièrement avec à la clef le lavage de cerveau adéquat pour transformer la réalité, les mentalités et donc aboutir à la servitude volontaire du plus grand nombre. Ce qui peut s'avérer refléter une certaine similitude avec ce constat sociétal se retrouve très souvent à l'échelle plus atomique du couple, avec l'un des partenaires qui contrôle et l'autre qui subit, avec le décideur et le suiveur, et ce n'est pas forcément celui que l'on croit qui l'est car les rôles peuvent s'inverser selon les contextes, selon les évènements et les sujets abordés au sein de la relation, par exemple monsieur pourra avoir l'ascendant dans les domaines liés au bricolage ou aux paroles de Johnny Hallyday qu'il connaît par coeur, et madame sera la maîtresse dominatrice au lit en chevauchant durant des heures le soir son mari complètement soumis (notez bien que ceci est juste un exemple fictif, je n'ai évidemment rien contre les fans purs et durs de Johnny Hallyday!).

En matière de couple justement, toutes les variantes ou différences existent, toutes les associations sont potentiellement viables, du moins durant une période qui varie, certains resteront ensemble toute leur vie en s'accommodant des règles conjugales tacites établies, d'autres ne dépasseront pas la semaine en matière de relation, voire la journée ou la nuit après avoir consommé comme il se doit le partenaire éphémère (à notre époque, comme vous le savez, les applications de rencontres impliquent cette boulimie répétitive et non qualitative au profit de la quantité). Sur ce point, les réseaux sociaux engendreraient plus de divorces que de mariages, les rencontres virtuelles ou bien les "retrouvailles" pourraient être à la source de la majorité des discordes dans les couples en provoquant jalousie et rancune visible ou sous-jacente. Mais peut-on lutter contre le "progrès"? Chacun d'ailleurs définira sa notion de progrès, avec ou sans puce dans le cerveau si l'on souscrit aux travaux d'Elon Musk dans ce domaine des implants cérébraux, encore un nouveau mode de contrôle transhumaniste que les sociétés sauront certainement récupérer "pour notre plus grand bien"…

"Sauver le couple", à notre époque qui pousse le quidam à vivre à la vitesse de la lumière, cela commence à devenir compliqué, en effet à la moindre contrariété, notamment chez les plus jeunes, cela peut rapidement apporter son lot de "malus" pour finir par exacerber les instincts les plus primaires ou les plus bas, dont ceux qui font ressurgir l'Ego avec cette notion de rupture et d'éloignement qui dit que "ce qui ne lui ressemble pas" (ou ne va pas dans son sens) devra être rejeté immédiatement, de quoi très vite froisser la relation amoureuse devenue aussi fine que du papier toilette que l'on jettera après usage. Heureusement l'on pourra tout de même apaiser les risques de friction, l'humain "sapiens sapiens" s'est octroyé une aide ou plutôt une conscience annexe, il est secondé par une armada d'instruments informatiques soi-disant capables de lui faire oublier presque instantanément les situations douloureuses, ceci en cliquant sur un simple bouton pour le faire s'évader dans des univers virtuels incrustés dans la réalité du quotidien. Ainsi tout stress réel peut être effacé ou lissé par une sorte d'alter ego virtuel, un clone de soi-même qui apparaît comme l'entité parfaite ayant toutes les réponses, bien que celles-ci soient noyées dans le labyrinthe des réseaux sociaux, de quoi assurément créer de graves troubles de la personnalité (devenue multiple numériquement parlant), peut-être même des générations à venir de futurs malades mentaux bien fragmentés. Affaire à suivre, nous demanderons alors certainement à Elon Musk de réparer tout ça avec sa puce...

En magie opérative, la véritable (pas celle d'Harry Potter ou des Pokémon) ce sont les fondamentaux essentiels qui sont toujours à la base pour trouver des solutions efficaces et les transmuter via de vrais rituels pour en générer une volonté active qui modifiera le contexte et donc la réalité de l'action à venir ainsi créée et effective. Vous voyez, en une seule phrase la méthodologie des travaux de magie peut-être expliquée simplement, par contre seuls les initiés sauront la mettre en pratique et obtenir des résultats. J'ajoute que les praticiens, les professionnels assermentés, ne sont pas non plus tous au même niveau, certains réaliseront de pseudo rituels qui pourront se retourner contre vous et donc faire empirer vos problèmes, d'autres agiteront l'air ambiant sans aucun résultat, et enfin une poignée s'intéresseront réellement à vous, notamment en ce qui nous intéresse si vous êtes en couple, pour sauver la relation, la redynamiser et renforcer ses fondations. En ce qui concerne ma propre méthode, la plus efficace après des décennies de pratique professionnelle régulière en qualité de sorcier chaman, c'est celle qui s'effectue au sein du rituel de la triple égrégore d'envoûtement. Les termes peuvent apeurer les esprits les plus réservés parmi les profanes mais pourtant ce sont les mots exacts, ceux utilisés par les véritables initiés praticiens, dont on peut compter sur les doigts de la main ceux qui en connaissent précisément le rituel dans son accomplissement mais aussi dans ses multiples variantes qui se fixent sur nos trois constituants fondamentaux évoqués en début d'article: le physique, le psychique et le spirituel, agissant sur les affects, la sexualité et le mental.

Ce rituel de Triple Égrégore porte lui aussi bien son nom puisqu'il va agir de concert de manière focalisée et complémentaire sur les trois aspects qui nous intéressent, ceci en même temps avec une puissance décuplée par rapport aux autres rituels plus "simplistes" (qui sont généralement dissociés en plusieurs magies séparées et décalées). L'exercice de ce rituel qui se base aussi sur des fonctions propres à la magie noire, reste fondamentalement axé sur la magie de l'amour, c'est-à-dire la magie rouge tout en apportant la cohésion du triple effet recherché simultanément. Bien entendu la puissance de la magie noire n'est mise en œuvre que dans "l'encadrement" de cette incorporation triple et non à des fins destructrices, techniquement elle n'est présente ici que pour renforcer l'appel de trois entités égrégoriques spécifiques afin qu'elles travaillent ensemble durant les travaux pour sauver par exemple une relation de couple en évitant la rupture, ou bien en provoquant le retour de l'être aimé au sein de la structure conjugale initiale. La notion d'envoûtement qui l'accompagne est elle aussi nécessaire, il faut parfois plier conjointement les évènements, les contextes et les individus afin qu'ils se retrouvent en phase pour le but recherché et se retrouvent aussi à la bonne place au bon moment. C'est d'ailleurs toute la maîtrise du praticien que de parfaitement savoir "amalgamer le temps et l'espace" tout en préservant les personnes pour leur faire emprunter le bon itinéraire et arriver au but: ici reforger le couple, lui redonner son harmonie initiale en l'éloignant les chemins escarpés ou à risque.

Comme d'habitude, je sais que vous avez à chaque article (parfois un peu complexe dans l'écriture pour en traduire une pensée et une méthode tout aussi complexes) des questions ou des demandes d'éclaircissement sur certains points que j'aurais pu mal exprimer, dans ce cas n'hésitez pas à me joindre pour en discuter librement au 06.09.11.94.56 (mon numéro de téléphone direct et non surtaxé) ou bien à m'écrire en passant par mon formulaire de contact dont la page s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je suis bien entendu aussi disponible pour toute demande de rituels professionnels après avoir pris connaissance de votre problématique de manière précise pour vous proposer les travaux les plus adaptés. Pour mieux me connaître (pour ceux qui sont nouveaux), je vous conseille la lecture d'autres articles thématiques que vous trouverez sur la droite de ce blog, classés par catégories, mots clefs et dates. Je vous dis à très bientôt et je vous souhaite une rentrée bénéfique et harmonieuse, que vous soyez en couple ou célibataire.

Jean-Pascal BRUNO

Partager cet article

Repost0
26 août 2020 3 26 /08 /août /2020 17:53

Beaucoup d'entre vous ont été très positivement critiques à l'égard de l'article précédent ("Fin des Temps…") et je les en remercie de tant de sagacité et de libre arbitre au moment où la Liberté de chacun est en jeu, où la Liberté même des peuples semble vaciller sur son piédestal et où les risques de toutes sortes n'ont jamais été aussi décisifs pour l'avenir de l'humanité. Aujourd'hui nous savons que des forces agissent à l'échelle de la planète entière, que la mondialisation économique s'est muée en une doctrine néo-capitaliste dangereuse où la haute finance se mêle aux pouvoirs politiques d'élites transformant les tenants de la démocratie historique en une démocrature institutionnalisée pour des raisons de sécurité (sanitaire ou antiterroriste) parfois douteuses quant à leur pérennité dans le temps… Mais je ne vais pas revenir spécifiquement sur telle ou telle crise, vous pourrez retrouver d'autres de mes articles y faisant référence, non, aujourd'hui c'est de ce que presque tout le monde connaît, comme fiction avec notamment la phrase culte "Que la force soit avec vous" dont il sera question car rien n'est plus véridique actuellement que cette guerre des étoiles que l'on nous concocte, de celle aussi plus cinématographique avec la saga Star Wars qui a su à elle seule refléter symboliquement toutes les mouvances dont la réalité fait progressivement sienne en nous y préparant, mais aussi qui a su intégrer tous les schémas initiatiques des travaux de sorcellerie et de haute magie que les praticiens en exercice connaissent parfaitement.

Dans les récits de fictions, livres ou cinéma par exemple, nous savons qu'une part de vérité émerge mais laisse généralement ceux qui y sont confrontés dans cette contemplation souvent passive où seul ce que l'on a appelé le "divertissement" persiste pour en écarter tout aspect tangible au quotidien, en d'autres mots le "divertissement" (qui porte bien son nom) est censé nous faire basculer dans des univers impossibles à vivre réellement ou à expérimenter, il nous fait diverger mentalement par le biais d'une déviation logique orchestrée, il nous détourne de la réalité (diversion) en nous plongeant dans une alternative fictive. Mais comme je l'ai signalé, tout comme l'iceberg, la fiction est elle-même nourrie d'éléments issus de la réalité sinon personne ne pourrait y entrer aisément sans aucune base de référence minime. C'est aussi d'ailleurs comme ceci qu'apparemment les auteurs et scénaristes fonctionnent, en empruntant ou en manipulant une certaine réalité pour en fabriquer une fiction pas trop éloignée afin que l'on puisse y entrer plus aisément. Mais les initiés, pas ceux d'Hollywood, quoi que, savent que la réalité dépasse de très loin la fiction car elle l'englobe tout en sachant en générer toutes les bifurcations dont l'esprit se demande parfois où il va chercher de telles histoires presque véridiques…

Star Wars (et bien d'autres films de même envergure) n'ont pas émergé de nulle part, ils ont une triple fonction, dont deux qui sont dissimulées au public. La première donne le ton ouvertement avec le "divertissement", le dépaysement pour sortir du quotidien et certainement moins penser aux problèmes de la vie courante, une sorte de lavage de cerveau en douceur et largement consenti par ceux qui s'y adonnent (on peut aussi ajouter les jeux vidéo dans cette catégorie d'opium mental). Les deux autres fonctions plus cryptées sont évidemment celles qui nous intéressent aujourd'hui, la première, et ne nous y trompons pas, est parfaitement formatée par nos sociétés qui encouragent le divertissement social d'une part pour minimiser les effets d'encadrement et de coercition subis, d'autres parts pour passer subtilement des messages subliminaux dans ces histoires à dormir debout (ou plutôt à vivre en sommeil) avec ces récits dirigés comme des supports hypnotiques de masse. Le rôle des médias TV est strictement identique dans la "fabrique de l'information", c'est-à-dire du storytelling très utile à ceux qui gouvernent pour passer toutes sortes de messages "d'encadrement mental de la population", les médias d'information créent une réalité sociale forcément fictive puisque déjà formatée et assurément directive pour ne pas dire dictatoriale (la dictature de certains médias n'est plus à écarter lorsque l'on sait qu'une poignée d'élites milliardaires en contrôle le contenu avec grand soin).

La troisième fonction, encore plus inconnue du grand public, est justement digne de ces sagas cinématographiques, l'ampleur de ce qui y est révélé n'a plus rien d'une fiction, les messages symboliques (ou plus directs) qui s'exposent ainsi sont issus de ce que certains initiés connaissent par des voies plus ésotériques (le commun des mortels dirait par des voies "surnaturelles"). Si vous posez la question suivante à un chaman ou à un sorcier: "que la force soit avec vous, mais de quel côté êtes-vous?", alors vous aurez mis le doigt dans un engrenage qui risque de ne plus vous lâcher tant les réponses sont à la fois complexes, bien réelles et surtout très orientées, voire mixtes, tel ce fabuleux binarisme de la Guerre des Étoiles, du côté obscur de la Force ou de celui du bien, et ceci vu sous un angle plus précis l'on est finalement strictement du côté de la magie noire ou de la magie blanche (du moins dans la catégorisation telle que se la figure la majorité des gens). Bien entendu, il faut voir les personnages de fiction ici comme de véritables archétypes primordiaux où chacun jouera son rôle bien défini, le méchant étant du côté sombre, le gentil du côté blanc (les deux ayant d'ailleurs l'habit qui va avec la couleur adaptée, pour mieux implémenter visuellement l'image). L'on peut même avoir tout de même de soudains transfuges, le si blanc Jedi Anakin Skywalker devient ainsi l'immonde et sombre seigneur Sith Dark Vador, ou bien des invariants avec Obi-Wan Kenobi qui restera blanc comme neige au soleil et Dark Sidious (alias le fourbe sénateur Palpatine) à jamais plus noir que l'espace qui l'entoure. L'on peut aussi y déceler plus rarement des personnages plus tangents et ambigus selon moi comme Han Solo qui n'est rien d'autre qu'un contrebandier rusé et beau parleur (se rangeant "par la force des choses" du bon côté, même s'il aurait pu très "mal tourner" - "rotas-sator"…)

Mais Star Wars est devenu un mythe basé avant tout sur de grandes épopées préexistantes (historiques ou imaginaires), de celles dont les empires se construisent et s'effondrent, de ces mythologies où les dieux et les déesses forment des alliances ou alors se combattent avec acharnement et ruse: encore une bipolarité du Bien et du Mal incarnée par deux visions opposées d'une même Force vitale, transcendante ou spirituelle. Enfin aussi en parallèle, notons l'habile reconstruction de nos propres schémas humains et structures identitaires terrestres de notre temps avec les castes des dirigeants tout en haut d'une pyramide hiérarchique très stricte où le peuple est avant tout et uniquement aux ordres des élites régnantes, qu'elles soient sombres ou bien plus rayonnantes, cela est du pareil au même (et en passant un bon lavage de cerveau sous-entendu pour le spectateur). Car n'en doutons pas, la Guerre des Étoiles n'est qu'une vision suggérée d'un unique impérialisme qui ne dit pas son nom en se cachant derrière deux simples coloris basiques extrêmes, finalement bonnet blanc ou blanc bonnet, une sorte de démocrature galactique où les élites envoient pêle-mêle les manants des petits peuples de planètes asservies, les mercenaires avides, les soldats enrôlés plus ou moins "de force", les robots guerriers programmés à la chaîne, ou pire, les clones humains pucés comme il faut (sous RFID génétique) pour en faire de la chair à canon. Tout ceci avec en sus, comme si cela n'était pas assez significatif, l'apparition d'une corporation sournoise et corrompue: la Guilde du Commerce qui démontre bien que tout s'achète au meilleur prix sans pour autant faire de différence entre le noir et le blanc (petit message subliminal ou la fin justifie des moyens)… Nous ne sommes évidemment pas loin de la mentalité bien exprimée de nos lobbyistes ici-bas prêts à tout pour gagner un marché, qu'il soit européen, chinois, russe ou américain, ils n'ont pas de frontières pour agir ni d'opinions politiques, encore moins de conscience personnelle ou corporatiste, mais savent très bien compter dans leurs transactions.

En magie (fictionnelle dans Star Wars), puisque l'allégorie est éminemment présente à tout moment, la force s'exprime uniquement par la violence des actes contre des individus pour les contrôler, pour les soumettre à une volonté plus puissante, pour finalement les corrompre, ce qui s'apparente plus ou moins à un envoûtement de mort ou à une emprise pour les enrôler du côté sombre, lorsqu'en face l'on tente d'éliminer purement et simplement ce Mal, il n'y a aucune compromission possible de le voir changer, sauf peut-être dans le passage dans l'au-delà (la mort de Dark Vador étant potentiellement une sorte de rédemption, in extremis). N'oublions pas que les forces du Bien, symbolisées par les Jedi, savent aussi contrôler les esprits faibles par sujétions hypnotiques, mais non pas pour soumettre durablement mais en vue de se protéger. L'on peut, d'une certaine façon retrouver en réelle magie blanche opérative cette qualité de protection avec ses rituels, de même l'attaque viendra à l'opposé surtout de la magie noire très destructrice et chaotique qui ne sait qu'assujettir, affaiblir ou éliminer. Comme je le précisais, les vrais initiés en magie ne s'y trompent pas, la Guerre des Étoiles est une saga qui sait fabriquer du consentement en conditionnant son auditoire, d'une certaine façon le dresser à l'image cinématographique avec d'énormes moyens techniques et financiers, une réussite commerciale et artistique dans son genre, avec néanmoins des intentions cachées où le spectateur n'a que deux choix: le Bien, le Mal. Ceci me fait soudain penser aux élections… la gauche, la droite (aux USA: Républicains et Démocrates), mais ceci est une autre histoire, quoi que… à vous de juger de l'excellent formatage politique sous-jacent.

Toujours est-il que j'espère que ce petit tour d'horizon dans les Étoiles vous aura permis de mieux comprendre que le divertissement cinématographique est aussi une forme d'emprise mentale avec ses messages suggérés habillement, de ces codes subliminaux d'une matrice sociétale qui sait en jouer avec délectation pour vous "occuper", ou occuper vos neurones sur des sujets fictifs mais très actifs. Comme à chaque fin d'article je reste joignable, notamment si vous avez des questions à me formuler dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de sorcier chaman ou si vous avez besoin d'aide via un rituel (nous verrons la "couleur" ensemble !). Vous pouvez me téléphoner au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien m'écrire en passant par mon formulaire de contact: merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour l'ouvrir. Je vous dis à très bientôt et si vous allez au cinéma (Tenet ?), regardez les films avec le détachement qui convient, c'est-à-dire celui du sage ou de celui qui commence à devenir un véritable initié avec une vue panoramique de ce qui est, en haut, en bas et sur les côtés!

Jean-Pascal BRUNO

Partager cet article

Repost0
13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 20:44

Nous vivons assurément une époque formidable! Le disent d'abord ceux qui comme moi ont pu voir la rapide ascension des techniques au fil du temps de ces dernières décennies, l'avènement de l'informatique et des nouvelles technologies dans presque tous les domaines, que ce soit en biologie moléculaire, en physique des particules ou dans ces fameux autoroutes de l'information et du "savoir à disposition", du moins accessibles sur l'ensemble des réseaux de la planète connectée. Nous avons pu en effet voir en seulement trois courtes générations se transformer radicalement la plupart des anciennes activités traditionnelles pour soit disparaitre et se retrouver illico oubliées dans les sous-sols poussiéreux des musées, soit devenir de très puissantes industries toujours plus performantes grâce à la révolution du tout numérique et surtout grâce à ce frénétique consumérisme institutionnalisé par un néolibéralisme débridé et souverain à l'échelle planétaire. Mais aujourd'hui nous voyons poindre tout aussi rapidement les dangers issus de cette même trop rapide évolution, de notre trop grande rapacité matérielle et de notre irresponsabilité à ne pas vouloir nous rendre compte des limites que notre développement nous impose dans un environnement que nous surexploitons à l'envie et détruisons pas à pas sans aucune conscience. Nous savons que les civilisations peuvent périr à jamais, est-ce pour autant la "fin des Temps" pour la nôtre, ère de l'anthropocène, comme il l'est annoncé ou vraisemblablement pressenti?

La terminologie de la "Fin des Temps" énoncée par la Bible dans l'Ancien Testament, quoi que l'on puisse en penser, nous instruit avant tout sur cet aspect de la finitude des civilisations perverties qui abusent d'un pouvoir illégitime tant sur les Hommes eux-mêmes que sur l'environnement dont ils perturbent l'harmonie au regard d'un Dieu attentif aux dérives qui s'exercent. Les références explicites au Déluge dans le Livre d'Hénoch (Apocalypse de Noé) confirmées par les manuscrits de la Mer Morte (écrits en araméen, en hébreu mais aussi en grec) posent cette fondamentale interrogation sur le devenir d'une civilisation qui dépasse ses propres limites en saccageant par exemple la biodiversité qui l'entoure, c'est-à-dire tout ou partie de la "Création", si l'on conçoit ce terme de manière plus générique en y incluant les créatures vivantes, telles la faune et la flore. Au stade où nous sommes arrivés à détruire plus de 40% de la faune sauvage en l'espace de 40 ans, nous avons atteint une vitesse d'extinction cent fois plus rapide que la dernière grande extinction de masse du Crétacé-Tertiaire (-65 millions d'années), celle qui avait vu les dinosaures disparaitre avec la presque totalité de la vie sur Terre. Nous avons donc à nous interroger très sérieusement sur notre extrême capacité de nuisance et surtout comment empêcher une destinée désastreuse de se réaliser, nous entraînant aussi dans son inexorable et sinistre sillage.

Apparemment ce ne seront ni notre croyance en la Bible ni la peur d'une colère divine ou d'un Déluge ravageur, même si le dégel de la banquise est une réalité en cours, qui nous réveilleront de notre terrible inertie à réagir... Notre véritable foi semble s'ancrer beaucoup plus dans la technologie pour nous sauver de nos erreurs que dans une quelconque religion existante, pour autant d'autres signes émergent et apparaissent petit à petit au grand jour, notamment pour les initiés qui y sont sensibilisés de par leurs recherches et leurs facultés à percevoir ce que la majorité ne voit pas encore nettement. Il est ici question de révélations qui fâchent, de théories que l'on assène du nom de complot, de sauveurs qui prennent l'apparence du Christ, de divinités qui n'en sont pas mais qui ne viennent pas forcément de notre monde...

Il y a certainement à boire et à manger dans ce qui va suivre mais dans tous les cas de quoi rassasier une faim de vérité qui se cache a priori sous les méandres flous dont on veut bien nous abreuver, parfois à outrance histoire de mieux perdre la grande majorité de ceux qui auraient commencé à y voir clair dans toutes ces affaires assez intrigantes et peu ordinaires. Les adeptes des théories du complot vont donc applaudir des deux mains si l'on date le début de notre aventure humaine en terme de développement anarchique au lendemain de la seconde guerre mondiale, suite à l'explosion des bombes atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki y ayant mis fin.

Ce serait (utilisons ici le conditionnel afin de vous laisser juger par vous-même) peu de temps après cette même date que nous aurions attiré, plus fortement encore que durant toute notre Histoire récente connue, des entités non terrestres (pour ne pas dire extraterrestres) venues s'informer de notre évolution soudaine et surtout de notre capacité à gérer la puissance atomique sans risque. Il va sans dire que beaucoup connaissent la date du 4 juillet 1947 qui n'est autre que l'affaire du crash d'OVNI de Roswell, ici le début de ce dont le président Eisenhower nous mettait surtout en garde, non pas des "aliens" mais du complexe militaro-industriel qui allait de suite faire sécession avec le pouvoir légitime et s'emparer de technologies non humaines très en avance pour l'époque. Il est important à ce stade de comprendre pas à pas l'emballement de notre Histoire puisque des groupuscules indépendants et privés via des organismes secrets comme le Majestic12, Bilderberg, La Trilatérale ou même la CIA allaient engendrer ce que nous appelons aujourd'hui "l’État Profond" qui tire les ficelles non seulement aux USA mais partout dans le monde. Le groupe "QAnon" en est actuellement le révélateur le plus visible (dans un sens potentiellement positif à l'image des Anonymous) pour ceux qui suivent la politique États-Unienne de prêt avec Trump.
 

Depuis les années 60 jusqu'à nos jours, une multitude d'organisations secrètes terriblement puissantes ont pu ainsi utiliser et prendre le pouvoir en sous-main, tant sur l'économie en passant par des multinationales leur appartenant via les portefeuilles d'action majoritaires, tant sur la finance mondiale avec les institutions bancaires corrompues et dévouées à des élites de l'ombre, enfin tant via ce complexe militaro-industriel qui peut à tout moment déclencher des guerres n'importe où sur la planète et détruire toute résistance d'un État devenu "rebelle ou terroriste". En parallèle, les mouvements New Age ont émergé avec l'apparition de nouvelles pseudo-religions recyclant les anciens mythes avec comme toile de fond de nouveaux horizons très tendances, très cosmiques et mêmes extraterrestres: par exemple les "contactés" sous emprise de channelling se référant à une union galactique nous voulant évidemment du bien, sous le commandement suprême d'un certain Ashtar Sheran, sorte de bel antéchrist selon moi, blond aux yeux bleus aux relents éminemment aryens nous imposant un éveil planétaire via une transition dimensionnelle, rien de moins qu'une ascension vibratoire "positive" (peut-être aussi digne que celle du Temple Solaire, tout autant sectaire et suicidaire)... Loin d'en rire nous devons prendre au sérieux ou du moins nous méfier grandement de tous ces groupes revendiquant leur propre vérité et leur propre puissance au nom de l'humanité. Celle-ci doit être à même de définir sa propre destinée et non de subir telle soumission ou telle subversion, qu'elles soient terrestres et cachées comme avec "l'état profond" dirigé par une élite invisible ou bien qu'elles soient d'origines non humaines, extérieures à notre Histoire terrestre et voulant s'approprier nos esprits et notre planète par la même occasion, toujours en "nous voulant le plus grand bien" ou pour notre sacro-sainte sécurité à l'échelle mondiale...

Dans mon travail en qualité d'initié mais aussi de chaman professionnel en exercice, j'ai pu m'entretenir avec de nombreuses personnes ayant des postes importants et dont les révélations en laisseraient plus d'un d'entre vous figés de stupeur par l'ampleur des dangers qui nous guettent et qui en secret dans les coulisses des États trament de véritables complots contre l'ensemble de la population afin de soumettre notre légitime liberté à une minorité d'élite à la fois corrompues et sous emprise de forces déjà puissamment implantées en vue d'un nouvel ordre mondial totalitaire. Le Cov19 (et ses répercutions à tous les niveaux) est un exemple évident de manipulation des populations selon de nombreuses personnes éclairées qui y voient effectivement cette emprise de nos institutions par des éléments extérieurs qui travaillent dans l'ombre. Je reste à votre disposition pour toute demande d'information ou dans le cadre de mon activité pour vous aider à dépasser et surmonter les emprises actuelles et à venir. N'hésitez-pas à me joindre aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros non surtaxés) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt, soyons tous très vigilants et en résistance éclairée face aux soumissions et déviances des pouvoirs qui ne servent ni le peuple ni la planète!

Jean-Pascal BRUNO

Partager cet article

Repost0
27 juillet 2020 1 27 /07 /juillet /2020 18:24

Sans avoir à revenir indéfiniment sur les dégâts suite au confinement, que ce soit au niveau économique, psychologique, politique ou plus largement en terme de santé publique, nous savons tous que l'impact a été historique et universel, une première pour l'humanité qui se croyait hier encore à l'abri de telles pandémies dignes d'un moyen-âge révolu. Mais ce que nous découvrons aujourd'hui avec un effarement d'autant plus grand ce sont les séquelles mentales et plus précisément celles liées aux relations humaines ainsi abîmées. La population ayant été du jour au lendemain comme figée dans le temps, sclérosée durablement dans cet isolement forcé et si soudainement appauvrie socialement, cette population en ressent encore fortement les effets sur le long terme après la stupeur du moment présent lié au cloisonnement initial. Ainsi, le précieux environnement du milieu professionnel, familial, amical, amoureux, s'est comme évaporé de ses certitudes, de celles d'une réalité emplie d'humains interagissant ensemble pour laisser la place à des avatars numériques ou à des clones virtuels n'ayant d'existence que par le biais d'écrans interposés, la vie ayant régressée d'une dimension, en 2D.

La fameuse barrière de distanciation sociale a donc joué comme une double peine: à la fois physique comme le préconisait l'urgence sanitaire (à ce que l'on nous avait dit, sans entrer ici dans la polémique) mais aussi intensément mentale et donc profondément psychologique dans ses mécanismes intimes. Le résultat ne s'en est pas fait attendre: enfants désorientés, parents stressés, personnes âgées abandonnées à leur sort, entrepreneurs ruinés ou en extrême difficulté (lire mon article précédent sur ce thème), couple en crise ou en rupture suite à une considérable augmentation des violences conjugales (+ 60%), avec dorénavant dans tous les cas des difficultés durables à vivre en couple normalement. C'est sur ce dernier point, sur le couple, pierre d'achoppement de la relation amoureuse, qu'il est encore possible de minimiser les dommages lorsque la relation peut concevoir un retour affectif en réinitialisant l'amour suspendu, en ravivant la flamme de l'être aimé.

Penser que tout est fini, irrémédiable ou définitif est une erreur, nous écrivons chaque jour notre histoire personnelle, la destinée que nous suivons n'est que la résultante de nos actes et de nos pensées selon la logique de notre libre arbitre, s'il fallait ajouter que la mythologie, souvent juste dans ses allégories, nous signale que lorsque tous les maux s'abattent sur nous, au fond de la boîte de Pandore reste l'Espérance qui nous sauve du désespoir et de la résignation, l'humanité dispose d'une inestimable résilience qui peut nous arracher aux pires épreuves de la vie. Il en va de même pour la relation amoureuse, lorsque l'on croit que tout est perdu, que l'être aimé va partir et qu'il ne reviendra jamais, alors la destinée peut suivre d'autres chemins et contourner une fatalité qui n'était qu'une possibilité parmi d'innombrables à notre portée. Ce qui nous enferme dans une vision sombre de l'existence n'est bien souvent qu'une illusion que nous acceptons comme une réalité intangible, mais tout comme la fin d'un confinement, la levée du voile sur l'esprit permet de se libérer des fausses contraintes que l'on s'est infligées, de reprendre espoir et d'aller de l'avant en prenant résolument les bonnes directions pour retrouver un itinéraire grandement positif où tout semble alors de nouveau possible.

La grande difficulté, et même l'unique difficulté, réside exclusivement en nous-mêmes, celle de croire en nos propres mensonges, en nos propres illusions d'une réalité que nous construisons trop vite et sans autre référence que celle que nous inventons en puisant dans des matériaux accessibles, c'est-à-dire sur les débris à proximité de nos potentiels échecs immédiats. C'est au contraire en allant chercher plus loin d'autres matériaux plus nobles et prometteurs que notre réalité peut changer du tout au tout ouvrant de nouvelles possibilités positives et inattendues. Faire cet effort subtil et parfois complexe de ne pas sombrer dans la facilité et dans l'immédiateté apporte ces opportunités qui nous délivrent de situations ténébreuses se proposant d'envahir notre réalité en construction, il faut savoir en refuser ces trop simples tentations et les refouler pour enfin accéder à la lumière masquée par ces chimères qui veulent devenir nôtre. La solitude accentue les prises de décisions hasardeuses et le relâchement, l'isolement coupe l'esprit des opportunités intellectuelles d'imaginer un autre devenir, enfin, la perte de repères ferme des horizons positifs et affaiblit la volonté de trouver d'autres pistes, d'autres potentialités. L'on voit de suite que le confinement que nous avons subi n'a fait qu'aggraver au fil du temps un contexte difficile tout en éloignant et fermant progressivement les potentialités d'améliorer les situations.

Les couples qui ont été confrontés durablement au confinement, de manière absolue, sans aucune porte de sortie professionnelle ou familiale élargie, ont eu soudain cette lourde impression de voir leur univers se réduire aux seuls quatre murs d'un logement devenu une prison avec comme seul contact le partenaire, jour après jour, heure après heure, minute après minute. Il va sans dire que les couples fusionnels ont pu à un moment presque se sentir en état de grâce en s'imaginant seuls au monde, enfin confrontés à une proximité désirée. Hélas pour eux, la fin du confinement leur a fait subir une décompression parfois fatale ou atrocement difficile à surmonter face à la réalité reprenant le cours de sa normalité. Pour les autres couples, dans une apparente tolérance amoureuse ou même dans une relation véritablement forte, ceux-ci ont vu arriver la perte graduelle de l'ego du soi et la dissolution d'une intimité personnelle avec cette confrontation perpétuelle à l'être aimé, devenu le co-détenu d'une même cellule où toute différence devient un obstacle à surmonter dans cet environnement spatial et intellectuel en lente liquéfaction. Ceux qui étaient célibataires ont presque eu plus de chance de ne se retrouver qu'en face d'eux-mêmes, sans avoir à subir continuellement autrui, c'est pourquoi un grand nombre de couples imbriqués au-delà de leur point de fusion n'ont pas pu supporter cette proximité devenue si totalitaire au fil des mois.

La relation conjugale, celle du couple et de sa relation si particulière fondée sur un échange et une complémentarité où chacun se revendique pleinement n'a généralement pas pu résister à cette épreuve de la confrontation perpétuelle et s'est transformée la plupart du temps en calvaire distillant un poison sans antidote. Aujourd'hui, nous assistons non pas au décompte des morts du Covid19 mais à celui des couples en perdition, de ceux qui n'ont pas pu ou pas su résister au coup de boutoir du temps et de l'enfermement à deux. Il est très difficile de restituer l'amour et les sentiments de l'avant-confinement tellement l'emprunte de l'épreuve aura laissé des traces durables, mais comme je l'ai dit précédemment, rien n'est jamais écrit par avance et toute épreuve, même la plus dure peut se voir surmonter avec l'espoir de recouvrer une situation plus enviable. Dans mon activité j'aide la relation à se reconstituer, à se rééquilibrer sur ses bases positives, celles d'un amour qui n'aurait jamais dû disparaître ou s'éroder, celles d'une relation de nouveau harmonieuse avec ses espoirs. Le retour affectif est une réalité qui s'envisage, elle engage la volonté d'au moins un des partenaires pour relancer cette espérance de relation de couple sans ombrages pour retrouver la lueur perdue dans le regard de l'être aimé. Le confinement a été une situation injustement imposée à toute la population, nous le savons tous, il aurait été bien plus judicieux de ne confiner que les personnes infectées pour ne pas voir toute une société vaciller sur son piédestal en emportant au loin tout sentiment d'humanité, même le plus noble d'entre eux.

Afin de répondre à vos questions sur le thème de cet article ou bien si vous avez besoin de l'aide que j'ai évoquée, n'hésitez pas à me joindre car il existe des solutions très efficaces, encore faut-il les connaître... Vous pouvez me téléphoner dans un premier temps au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) pour que nous puissions en discuter librement et sans engagement, sous le couvert confidentiel que m'impose la déontologique de mon activité professionnelle, et par la suite nous verrons si sous avez besoin de travaux spécifiques afin de sauver votre couple ou juste de lui donner l'impulsion pour qu'il puisse rompre l'inertie qui s'est installée. Vous pouvez bien évidemment aussi me contacter par écrit en cliquant sur ma bannière web qui est ci-dessous, je réponds à tous les messages. Je vous dis à très bientôt et sachez que l'amour véritable est toujours le plus fort, si c'est aussi votre volonté de le ressourcer.

Jean-Pascal BRUNO

Partager cet article

Repost0
22 juillet 2020 3 22 /07 /juillet /2020 17:36

La reprise économique risque de stagner pour encore quelques mois, voire jusqu'au début de l'année prochaine, ou plus à en croire les spécialistes qui voient dans cette crise provoquée par le coronavirus un coup de frein massif et durable à toute reprise ou embellie d'une croissance que l'on aurait voulu encore croire légèrement positive avant son avènement. Mais que ce soit en France, en Europe ou même partout dans le monde, la majeure partie des entrepreneurs classiques ont été impactés et le sont encore avec des espoirs minimes de voir le commerce repartir en bonne vitesse de croisière, d'autant plus que l'on s'attend à de nouvelles zones de confinement en de multiples clusters assez aléatoires avec une potentielle deuxième vague d'un virus mutant en droite ligne de mire… C'est donc dans cette difficile configuration à la fois inédite par son ampleur, sa durée et par les incertitudes à venir que le monde de l'entreprise s'interroge en cherchant des solutions parfois alternatives ou innovantes, ceci sans aucun tabou à vouloir défricher des sentiers inédits ou très peu empruntés. Ainsi, faute de pouvoir améliorer directement un marché en berne et désorganisé certains entrepreneurs visionnaires prennent de l'avance en cherchant à augmenter leur propres capacités, non pas à tenter de vendre plus puisque tout semble relativement figé ou encore en profonde inertie mais à développer des ressources intérieures d'une nature assez ésotérique, soit en passant par l'hypnose, par la méditation ou bien, et c'est le sujet de cet article, en passant par la magie avec des travaux à base de rituels pour gagner des contrats futurs, surmonter toutes les problématiques commerciales du moment ou bien et surtout augmenter la part de chance en affaires.

Il n'y a strictement rien d'illogique à se tourner vers l'ésotérisme en période trouble puisque c'est justement dans les recoins inexplorés d'un monde caché sous le voile des initiés que se découvrent de nouvelles techniques efficaces, de nouveaux modes de pensées transversales et de nouvelles capacités pluridisciplinaires à entrevoir de manière positive pour un futur imaginable. Or, l'intelligence se définit par la capacité à anticiper une situation quels que soient les moyens à disposition pour y arriver, ici le "modus operandi" peut néanmoins apparaître assez surprenant aux plus invétérés des cartésiens qui n'y verront strictement rien d'intéressant alors qu'au contraire, en allant chercher à ouvrir d'autres portes inconnues l'on ne peut qu'avancer et percevoir d'autres horizons très intéressants, notamment commercialement. C'est sur ce point que les meilleurs praticiens, véritables sorciers d'entreprise (et ils sont effectivement très peu nombreux en France), opèrent avec succès depuis déjà plusieurs années pour apporter de nouvelles méthodes ou de nouveaux paradigmes aux plus hauts niveaux des grandes entreprises afin que les chefs d'entreprises ou managers de direction développent des capacités hors du commun, du moins une vision du monde hautement dégagée à court, moyen et long terme. J'ai personnellement orchestré, depuis la crise de 2008, des travaux complexes de ce type qui permettent non seulement de ne pas être mentalement impacté par les problèmes en cascade mais aussi d'y répondre avec une précision, une efficacité et une rigueur pouvant les surmonter au-delà de la norme, devrais-je dire de manière paranormale, certainement si ce terme vous convient lorsque la réalité qui s'assombrit pour tous les autres s'éclaire pour vous.

De premier abord il n'est pas simple d'expliquer comment l'ésotérisme peut s'impliquer autant en entreprise actuellement, mais ceux qui y ont recours ne sont pas non plus ceux qui le crieront sur les toits afin de garder résolument un avantage substantiel et une redoutable avance en terme de visibilité commerciale. Bien entendu ces méthodes ou bien ces travaux à entreprendre restent habituellement l'apanage des très grosses entreprises qui n'ont pas hésité une seule minute à passer le cap pour tester et intégrer immédiatement ces méthodes au sein de l'encadrement et de leur direction. Faut-il y voir une certaine habitude de leur part dans ce domaine quelque peu sulfureux? A posteriori je pense assurément que oui, ces grands patrons et autres managers de haut niveau font presque tous partie de cercles fermés où l'ésotérisme tient directement une place majeure dans leurs décisions à la fois personnelles et entrepreneuriales au quotidien. Ceci, n'est bien entendu pas du tout connu du grand public ni des employés de ces entreprises dont leurs dirigeants sont presque tous en loges maçonniques au-dessus des grades dits ouverts, ou pour ne pas les citer en coven ésotérique sentant le soufre, ou bien encore dans des "clubs de réflexion" aux frontières d'un paranormal où l'on dialogue en groupes secrets avec des entités de chez nous ou de bien plus loin… Mais tout ceci est connu, parfois l'on entend parler de telle ou telle loge dissoute pour des causes peu reluisantes frôlant des objectifs mafieux ou proche du satanisme, si ce n'est pas les deux en même temps, quoi que la mafia soit plus orthodoxe en la matière, s'il fallait néanmoins donner un qualificatif approprié.

Comment peut-on cautionner de telles pratiques? Et surtout pourquoi perdurent-elles autant? De mon côté en qualité de sorcier-chaman j'ai été surpris en 2008 par cet afflux de cols blancs dans mon cabinet ou de consultations de traders et de chefs d'entreprises, aujourd'hui il semblerait que la situation soit de même nature quant à la demande assez forte et insistante. Étant professionnel depuis 30 ans je ne vais bien évidemment pas blâmer l'ensemble de ces entrepreneurs à la recherche de solutions pour leurs entreprises, par contre je trouve extrêmement injuste de ne voir, comme d'habitude, que des patrons déjà initiés ou des managers issus du CAC 40, voire de responsables d'organismes encore plus puissants dont je tairais ici les acronymes. Il est en effet injuste de ne pas donner accès à ces techniques, certes inhabituelles mais terriblement efficaces pour toute activité humaine, personnelle ou professionnelle, a fortiori commercialement parlant par effet domino. Certains diront que les techniques utilisées ne seraient pas comprises par ce qu'ils appellent dédaigneusement "le petit peuple d'en bas", c'est ici retrouver l’arrogance des élites qui ne veulent rien partager des avantages qu'ils connaissent, et d'autant plus les méthodes ésotériques pour manipuler les marchés et les mentalités: avoir toujours plus au détriment de tous les autres, c'est le leitmotiv des classes dirigeantes désireuses de le rester encore le plus longtemps possible et c'est surtout ce point qui perdure…

Mais les choses changent, les problématiques deviennent mondiales en s'amplifiant avec démesure, le système est pratiquement en bout de course, les écarts se creusent encore plus terriblement entre ceux qui n'ont rien ou si peu et ceux qui possèdent presque tout ou au-delà de l'inimaginable et du simple besoin. L'on peut dire sans se tromper que notre civilisation et son mode de fonctionnement moderne se fissurent avec comme principal effet de commencer à ouvrir des brèches dans les privilèges cachés des élites de cette planète, les petits secrets entre amis commencent à se savoir et ce qui est décrit la plupart du temps comme une "théorie du complot" très pratique s'avère être en définitive un écran de fumée pour mieux cacher la réalité d'une société basée sur une sorte d'esclavage moderne par une caste en haut de la pyramide sociale au détriment de ceux du bas (et du milieu qui commencent à s'en apercevoir sérieusement). C'est dans cette perspective d'ouverture et de justice sociale que j'ai personnellement décidé depuis déjà quelques années d'ouvrir mes services (généralement plutôt réservés à des personnes averties ou à des initiés) afin d'en faire bénéficier le plus grand nombre et particulièrement en priorité les petites entreprises qui sont certainement encore plus méritantes dans le climat actuel en tentant de sortir de l'ornière économique avec la grande difficulté que nous connaissons tous. Dans ce sens j'ai dû aussi m'adapter à ces nouveaux demandeurs qui ne sont pas habitués à ce type de travaux ni au savoir ésotérique dont ils ont été écartés à la fois socialement mais aussi et surtout intellectuellement à force d'un malin dénigrement des médias et autres personnes privilégiées. Il n'y a aucune théorie du complot dans ce dévoilement, c'est actuellement une réalité qui s'expose en plein jour avec des révélations qui se feront progressivement mais assurément au fil du temps…

Comme d'habitude si vous désirez en savoir plus, car un simple article ne suffit évidemment pas à exposer pleinement ce qui se doit aussi d'être dit pour être entendu, je vous propose de continuer mon propos ou d'en affiner les contours avec vous et selon vos questions et vos préoccupations. Je suis joignable très simplement par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) pour un premier entretien sans engagement ou bien par écrit depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web professionnelle ci-dessous, ceci en toute confidentialité et respect déontologique qui s'impose. Je vous dis à bientôt, n'hésitez pas à poser des questions complexes ou très ciblées dans mon domaine d'activité, n'hésitez pas non plus a exposer vos problématiques si besoin ou nécessaire puisque mon rôle est de vous aider à trouver des solutions, d'autant plus si vous êtes entrepreneur et en demande afin de sortir de cette crise la tête haute et en toute connaissance des méthodes que j'ai évoquées ou dévoilées brièvement dans cet article, et ce n'est qu'un début, les grands et véritables bouleversements à venir sont en approche, soyez au courant de ces nouvelles perspectives!

Jean-Pascal BRUNO

 

Partager cet article

Repost0

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

téléphonez au 06.09.11.94.56

(appel direct et non surtaxé)

ou bien aussi ici sur mon site

Rechercher