31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 16:08

Le "facteur chance" n'est pas qu'une variable mathématique théorique sortie tout droit du cerveau surexcité d'un savant fou, c'est avant tout une véritable variable qui permet de gérer parfaitement "l'ordre des choses" de manière à ce que chaque évènement du possible qui se trouve sur la route que l'on s'est fixée soit une succession de réussites dans le contexte que l'on s'est imposé comme tel, un peu comme une martingale à la roulette dans un casino où l'on déciderait arbitrairement que les numéros rouges sont positifs et gagnants, et évidemment que ces derniers sortiraient à la chaîne sans interruption durant un temps déterminé.

Le "Casino de la Vie" ne fonctionne heureusement pas comme un jeu de hasard bien que parfois il nous laisse assez dubitatifs sur les choix à suivre pour réussir un objectif prédéfini. Le contexte de nos existences est bien plus vaste en paramètres et autres incroyables variables changeantes que la simple boule qui tourne et ne daigne s'arrêter que sur un seul des 37 numéros, zéro y compris… Pourtant, le joueur de casino est dans une posture similaire, il doit ressentir le contexte, ou du moins penser qu'il le fait pour s'en imprégner et que de cet état d'esprit une formulation se dégage de la nuée de possibilités (ici simplissimes… 37 au total). Ainsi; le joueur de casino devient un peu voyant, il effectue son rituel personnel sous la forme d'un calcul mystico-mathématique qui doit assurément lui donner une ultime solution dans la réalité tangible qu'impose la sacro-sainte boule.

L'approche du facteur Chance via l'image du joueur me semble excellente quoiqu'évidemment fausse en ce qui concerne la complexité des possibilités de la Réalité, laquelle fait appel à une infinité de paramètres et de règles superposées. Dans cette optique, tout comme un autre type de joueur tel le bon joueur d'Échecs, ce dernier n'envisage ou ne calcule que les coups significatifs et gagnants, il ne perd absolument pas de temps ni d'énergie à concevoir les variantes peu probables (mais pourtant jouables) et ne garde que les chemins qui aboutissent au but recherché, ici l'échec et mat.

En Magie, il en va de même qu'aux Échecs, le praticien ne s'embarrasse pas de tous les possibles, bien au contraire, il gère une vue générale du "contexte" un peu selon le principe de simplicité du rasoir d'Okham ("Pluralitas non est ponenda sine necessitate" : "Les multiples ne doivent pas être utilisés sans nécessité") qui consiste donc à considérer d'emblée la méthode la plus économe (en tout : règles, énergie, temps, etc.) afin de ne garder que l'essentiel. Il va sans dire que si le joueur d'Échecs devait calculer systématiquement toutes les combinaisons du jeu à chaque coup, il lui faudrait plusieurs vies pour commencer ne serait-ce qu'une seule partie ! De même, le praticien des Arts de la Magie effectue ses rituels avec les éléments les plus essentiels de ce qu'il aura intégré comme informations capitales dans le contexte du demandeur…

La grande différence entre le joueur d'Échecs et le Chaman, c'est que l'un joue sur un échiquier avec l'expérience du jeu dont il conçoit de manière acquise que certains coups à jouer sont meilleurs que d'autres, là où le chaman exerce ses talents ésotériques innés sur "l'échiquier de la vie" en ayant écouté le récit existentiel du demandeur, dans un but et dans un contexte à chaque fois différent. Ce sont sa Connaissance et son Don qui font agir le chaman afin de le faire tendre vers l'accomplissement de l'objectif fixé, vers "ce gain de la partie" en effectuant les éléments du rituel comme autant de coups gagnants que ceux du joueur d'Échecs.

Les rituels de haute Magie sont de cette quintessence ésotérique, de celle qui, comme les Grands Maîtres aux Échecs, permet aux Chamans les plus expérimentés d'aller encore plus loin dans l'accomplissement de la réussite en imposant une puissance inégalée lors de la réalisation de certains rituels complexes. "Provoquer la Chance" fait partie de ces objectifs suprêmes, à la fois difficiles techniquement à réaliser car demandant une expérience sur de longues années, mais aussi extrêmement vorace en terme d'énergie spirituelle. De plus, forcer la Chance dans un but précis doit aussi être approuvé karmiquement en respectant les Grandes Lois avec l'accord explicite des entités gardiennes (du demandeur et du praticien). Autant dire qu'il n'est pas simple d'y parvenir en un claquement de doigts !

Évidemment, provoquer la Chance c'est aussi et surtout au préalable savoir se protéger efficacement de tout contexte négatif qui viendrait s'interposer sur le chemin de la réalisation de l'objectif et du rituel… Aussi, non seulement faut-il avoir le talent pour envisager et concrétiser la réussite de l'objectif via le rituel, mais aussi doit-on se protéger de toute entrave qui viendrait perturber cette réalisation. Cela implique obligatoirement un deuxième travail ésotérique bien cadré de la part du praticien, en effectuant le ou les rituels de protections adéquats et ciblés en fonction du contexte et du but envisagé.

Mais peut-on réellement provoquer la Chance dans toutes sortes de situations ou de buts recherchés ? Certainement pas. Comme je l'ai déjà signalé précédemment, certaines demandes sont tout à fait impossibles du fait qu'elles transgressent les Grandes Lois. Par exemple, pour faire simple et radicalement explicite : imposer la Chance de ne jamais mourir… De même, provoquer la Chance pour soi est une chose mais la provoquer au détriment d'une autre personne n'est pas acceptable (ou bien seulement dans de très rares cas où les karmas des intéressés sont intimement liés).

J'ai très souvent des demandes de personnes qui désirent tout simplement non pas provoquer la Chance mais en "avoir un peu plus", en d'autres mots : ces personnes sont basiquement malchanceuses et désirent avant tout rééquilibrer la balance. Dans cette perspective, il faut encore une fois étudier le karma des personnes pour s'assurer que ce déficit de chance n'est pas imposé sur leur parcours existentiel pour de bonnes raisons, ce qui revient à dire que si malchance il y a c'est que ce paramètre fait partie du développement initiatique de ces personnes et qu'il est nécessaire de ne pas s'interposer à cette volonté karmique.

Dans tous les cas je reste à votre disposition en qualité de chaman en exercice pour guider vos demandes et analyser avec vous les possibilités de provoquer ce "facteur Chance" dans certains domaines et objectifs qui vous concerne, le tout en étant parfaitement en accord avec les grandes Lois et l'aspect karmique de chacun. Pour ce faire, vous pouvez me joindre directement par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros non surtaxés) ou bien simplement en m'envoyant un message via mon formulaire (cliquez sur ma bannière ci-dessous) afin de m'expliquer vitre problématique. À très bientôt et… que la Chance vous sourit !

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Sorcier Chaman
commenter cet article

commentaires

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

contactez moi ici sur mon site

Rechercher