24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 14:53

On associe souvent la Magie Noire aux entités démoniaques qui peuvent servir les rituels les plus sombres, c'est à la fois vrai tout en étant inexact puisque certains types de rituels de magie noire peuvent tout à fait se passer des démons en mimant ou imitant astucieusement leurs capacités destructrices à bon ou mauvais escient… De plus, il est souvent difficile d'affirmer que telle entité est réellement démoniaque et telle autre ne l'est pas véritablement, ce sont les Hommes qui ont voulu classifier durant l'Histoire ces entités selon les morales des religions ou bien selon des rites qui les vénéraient ou les rejetaient. Ainsi, certaines entités se retrouvaient paradoxalement à certaines époques d'un côté de la barrière en étant jugées mauvaises par tel groupe et ultérieurement bonnes par un autre groupe.

Ce paradoxe humain, à vouloir catégoriser "en bien et mal" tout ce qui se présente à lui est une erreur fondamentale que l'on enseigne pourtant dès le plus jeune âge dans le monde profane mais aussi en religion ! En ésotérisme l'on prend bien évidemment ses distances avec autant de soin d'un côté comme de l'autre avec ces "incroyants en tout" et ces "fous de croyance", ni les uns ni les autres ne sont dans une réelle posture de compréhension du monde en s'enfermant dans leurs doctrines respectives du "je ne crois en rien" ou du "je crois en tout" !

Mais, pour revenir à nos démons, il faut savoir que dans leur genèse ils ont pratiquement tous été des entités angéliques déchues, en d'autres mots les démons sont des anges qui ont mal tourné, si j'ose dire (le plus connu d'en eux : Lucifer, ou "porteur de lumière" dont la chute le précipite prince dans les abîmes). Par contre l'on peut constater que l'inverse n'est pas évoqué, jamais l'on a vu "d'ascension de démons" pour devenir soudain des archanges du bien. Ce dernier fait semble logique et l'on pourrait y voir avec ironie une sorte d'assurance des Cieux de nous affirmer qu'en haut tout va pour le mieux avec uniquement les meilleures entités irrémédiablement positives (encore que, tout reste ici relatif : les lettres "diable" figurent encore dans cet "irrémédiable"). Par ailleurs, le "diable" n'est étymologiquement que le "di-able", c'est-à-dire "celui qui divise", et non pas celui qui est mauvais par nature, de quoi apporter une certaine confusion dans les esprits des mortels.

L'ésotérisme nous apprend avant tout à relativiser (de manière neutre) une situation, une terminologie, une pensée ou une action, ainsi l'on peut voir le bien dans le mal et inversement, ce qui pourrait sembler illogique d'un seul point de vue avec des œillères n'est finalement que la Réalité des deux faces d'une même pièce à l'image du symbole du Tao qui illustre parfaitement cette posture duale. Dans cet ordre d'idée, il faut savoir que la puissance de la connaissance des symboles et des noms est tout autant importante que ce qu'elle représente, c'est-à-dire qu'en ésotérisme celui qui connaît la représentation symbolique de la chose ou bien le nom de la chose en question est capable d'en extraire la quintessence de sa vérité et donc de comprendre et de contrôler intégralement cette même chose… D'où l'extrême importance des Noms et des Symboles dans l'élaboration des rituels de Magie !

Pour beaucoup, le symbole tracé sur une feuille de papier ou bien le nom que l'on utilise pour appeler une personne ne sont que des artifices pratiques pour nous simplifier la vie quotidienne, ainsi, représenter un objet ou faire un schéma serait purement trivial et intellectuel sans avoir aucune répercussion que celle de pourvoir lire le symbole ou de nommer la personne pour la distinguer d'une autre. Cette vision simpliste est celle que l'on nous apprend très tôt pour nous en persuader mais l'ésotérisme nous donne d'autres significations qui apportent des dimensions et des moyens d'action qui peuvent utiliser ces symboles et ces noms de manières véritablement actives…

Le "rituel" n'est rien d'autre qu'une cérémonie magique qui va orchestrer très savamment et de façon codifiée, tout comme dans une partition musicale, les notes qui résonneront via ces symboles tracés et via ces mots prononcés, dont les noms de personnes impliquées dans le rituel… et parfois le nom d'entités tutélaires qui aideront à la bonne marche des travaux ésotériques. Impliquer ou faire appel à une entité (type ange gardien ou démon serviteur) requiert bien évidemment une Connaissance spéciale qui est une clef de la réussite du rituel mais aussi impérativement "le Don" qui n'est accordé qu'à certaines personnes bien définies. Connaissance et Don sont donc les clefs qui ouvrent la porte de la magie opérative et de son action sur la Réalité via le rituel.

La plupart du temps un sorcier, un mage ou un chaman, préfère invoquer l'entité qui lui est la plus proche, généralement celle de son ange ou esprit gardien est celui qui ne le trahira jamais et qui servira en toutes situations. Il est pourtant parfois nécessaire d'aller chercher de l'aide via d'autres types d'entités "plus lointaines" (au niveau vibratoire) selon la finalité du travail, soit d'un niveau plus haut, soit d'un niveau inférieur (en "zone infra" ou infernale si l'on veut utiliser un terme plus parlant). J'ai déjà aussi parlé dans un précédent article des esprits des anciens (surtout dans les rituels tribaux chamaniques) ou bien aussi d'entités appelées égrégores qui peuvent jouer des rôles (de perturbation ou de catalyse) dans l'approche préparatoire d'un rituel à effectuer.

Les noms des entités en présence ne sont pas toujours faciles d'accès et pourtant il est impératif de les obtenir si l'on désire concevoir de quel contexte une problématique est dépendante afin de cibler une réponse parfaitement adéquate. Pour ce faire, le praticien expérimenté lance un rituel d'appel et de révélation durant lequel les entités les plus proches ou celles concernées par le sujet se manifestent et se nomment. Un sorcier ou chaman peut aussi reconnaître l'essence vibratoire d'une entité amie sans pour autant lui demander de se nommer s'il a déjà travaillé avec elle (ce serait d'ailleurs une assez méprisante offense que de ne pas la reconnaître immédiatement !).

De même, les forces en présence peuvent aussi être représentées sous la forme de symboles uniques et spécifiques à chaque situation et à chaque contexte, aucun rituel n'est jamais identique et c'est dans cette capacité à s'adapter que l'on reconnaît le bon praticien du mauvais, voire de l'imposteur qui simule un rituel sans contenu réel. Parler de la symbolique ésotérique, des entités et du verbe (des mots) associés au sein des rituels est d'une grande complexité dans un langage profane peu adapté à comprendre les liens subtils et les interdépendances de toutes ces forces en présence, pourtant je pense personnellement qu'il faut vulgariser un tant soit peu ce domaine de la Magie afin de le rendre plus accessible et d'éviter ainsi d'absurdes quiproquos qui peuvent être hélas incidemment générés entre le profane et l'initié lors d'une séance.

Sur ce dernier point, n'hésitez pas à me contacter sur vous avez des questions ou bien si vous désirez me soumettre une problématique personnelle compliquée. Je suis directement et rapidement joignable via téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros non surtaxés) ou bien via mon formulaire si vous préférez m'envoyer un message par écrit (cliquez sur ma bannière web ci-dessous). À très bientôt et n'oubliez pas que pour tout problème existe une solution !

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Sorcier Chaman
commenter cet article

commentaires

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

contactez moi ici sur mon site

Rechercher