21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 23:56

La plupart des gens voit dans le Chamanisme l'image d'un vieil homme au fin fond d'une forêt perdue en Amazonie sous une tente de bois avec toute la tribu qui l'écoute autour d'un grand feu pendant qu'il danse frénétiquement au rythme des flammes et des tambours en psalmodiant des incantations secrètes dont il en est le seul à comprendre la réelle portée… Il est bien loin ce temps où effectivement le sorcier du village représentait la tribu et ses ancêtres, pourtant aujourd'hui la tribu s'est agrandie et forme des mégalopoles, et les ancêtres sont toujours présents à suivre le sorcier moderne dans les villes de nos sociétés modernes.

De nos jours, pour autant le sorcier chaman ne porte pas toujours cette dénomination mais peut se cacher sous bien d'autres formes "apparemment" plus rationnelles et convenables pour nos contemporains qui préfèrent voir dans cet "homme médecine" le professeur de faculté ou le clinicien patenté. Les titres (souvent pompeux et honorifiques) sous lesquels exercent certains spécialistes sont pourtant parfois tout aussi obscurs pour les profanes de la médecine que pour les profanes de l'ésotérisme mais on peut le reconnaître plus facilement à sa blouse blanche aussi immaculée qu'une aura divine !

C'est justement cette aura que recherchent nos médecins spécialistes de l'âme ou du corps en allant puiser dans l'héritage des sorciers chamans, tant en cherchant à percer les secrets de notre psychisme que de nos organes internes en faisant bien attention de ne pas mélanger les deux. Oui, car c'est ici tout le hiatus : qu'il faut surtout bien séparer l'organique du psychique… et c'est sur ce point que nos spécialistes font fausse route car l'initié, tout comme le véritable chaman, savent tous deux que le corps est un temple habité par l'esprit, que l'un sans l'autre ils sont comme deux jumeaux que l'on sépare et qui s'appellent pour mieux se retrouver.

Heureusement quelques disciplines médicales (ou bien devrais-je dire paramédicales ?) ont compris qu'il fallait traiter le corps comme l'esprit et vice vers ça. Tout comme les deux parties du tao, l'individu est son propre yin accompagné de son yang, inséparables à tous les niveaux pour la bonne marche de la vie organique et psychique. Dans la pharmacopée chinoise l'on ne s'y trompe pas, même si elle reste traditionnelle et n'aura jamais le titre de médecine ésotérique, il est des mélanges de substances qui ne se complètent et ne s'activent que si l'on soigne de manière équivalente le corps et l'esprit, que le principe actif ainsi obtenu soit réel ou purement symbolique, voire encore mieux : les deux à la fois !

La Sophrologie traite les maux par les mots, ou plutôt essaie de mettre des mots sur les maux et sur la douleur, laquelle est bien souvent physique et pleinement ressentie. Le Chamanisme, dans sa quête ritualistique utilise aussi les mots pour mieux nommer le mal qui se cache et ainsi le découvrir comme l'on soulève un voile afin de mieux le combattre. Ainsi nommé, le mal, qu'il s'appelle Satan, Astaroth ou bien Asmodée, ou même toute autre entité définie comme négative et identifiée par son nom, sera irrémédiablement sous l'emprise du chaman par sa transe et pourra négocier en son nom afin d'en éloigner les effets négatifs. Le psychanalyste, lui aussi chasse vos démons intérieurs de la même façon en identifiant le principe actif de la douleur qui se présente à lui et dont il nomme précisément savamment la typologie psychosomatique afin de mieux la contrôler.

Bien entendu, l'on ne demande généralement pas au patient d'entrer en transe (ou de montrer ouvertement la possession qui l'affecte), c'est à la parole de pointer la cause en regardant les effets, finalement "le verbe" est le véritable médicament de l'âme sur le corps. Bien des spécialistes se tournent vers l'hypnose afin de débusquer les causes du mal au plus profond du psychisme humain, et l'on peut aisément assimiler cette descente de l'esprit conscient vers l'inconscience dirigée comme un rituel chamanique le ferait en entrant en "état second" lors d'une transe.

De même, l'homme exercé et soucieux de sa santé, tant mentale que physique, sera à même de s'autoanalyser via la méditation qui permet "d'entendre sa voix intérieure", d'entrer en état de conscience modifiée afin de percevoir par la pensée le fil tenu qui relie ses organes à son psychisme. Évidemment, tout le monde n'est pas doué de manière innée pour ce type d'auto-analyse qui s'apparente à une méthode de développement personnel de haut niveau. Encore une fois, dans nos sociétés modernes nous déléguons notre incompétence à mieux nous comprendre à d'autres personnes là où nous devrions au contraire trouver une personne qui nous aide à nous prendre en charge en qualité d'individu capable de nous soigner nous-mêmes de nos propres maux, tout naturellement.

À l'image encore une fois du chaman de l'ancienne tribu, celui-ci qui s'honorait à faire la transmission initiatique de son savoir-faire en montrant que nous avons tous en nous la réponse à nos propres maux, et même parfois que nous pouvons les éviter en vivant plus sainement en pleine symbiose harmonieuse de corps et d'esprit. C'est ce que je me permets d'expliquer professionnellement tous les jours afin d'aider les personnes qui me contactent pour résoudre leurs problématiques personnelles.

Si vous souhaitez me contacter dès maintenant, n'hésitez pas : via téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs non surtaxés) ou bien en m'envoyant un message via mon formulaire de contact (cliquez sur ma bannière juste ci-dessous). Je vous dis à très bientôt pour trouver ensemble la solution qui germe déjà en vous !

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Sorcier Chaman
commenter cet article

commentaires

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

contactez moi ici sur mon site

Rechercher