10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 18:38

Pour ceux qui ont lu, interprété un tant soit peu et essayé de comprendre la pensée de Nietzsche, il est un dilemme qu'il faut résoudre : sa quête de la Vérité est une critique acerbe de celle-ci dans ce sens qu'elle serait issue directement des dogmes religieux et de la croyance en la science dont toutes deux sont réfutées comme des preuves valides de la "vraie réalité du monde". De même il réfute aussi la vision platonicienne qui induit un "arrière monde" (mythe de la caverne) ou un autre monde au-dessus de notre réalité purement sensorielle. Pour Nietzsche seul l'Homme est maître de son destin grâce à sa volonté de puissance qui représente le plus démonstratif des moteurs d'évolution et de création, remplaçant même la notion de Dieu qu'il qualifie de fausse ("Dieu est mort").

Il y a une transcendance dans l'esprit de Nietzsche dans ce sens où à trop vouloir chercher la vérité l'Homme en perd la Réalité du Monde qu'il perçoit en voulant trop "imaginer ce monde" et non véritablement le vivre. De même il fustige la Raison comme pure invention de l'Homme avec tout ce qu'elle engendre de finalement déraisonnable en fausses affirmations et en limites de perspectives plus riches. Pour autant, avec un tel refus des conventions, de la Raison, du culte des idoles que sont la religion et la science, Nietzsche se pose en déconstructeur des croyances établies établissant ainsi une nouvelle dynamique de la pensée, elle-même devenant un dogme fondé sur l'irrationalité du Monde ou du moins sur l'impossibilité par l'Homme de le saisir et d'en définir des vérités qui ne sont que de faux reflets de son propre ego disproportionné.

Nietzsche est-il finalement en dernière analyse un mystique qui s'ignore, niant toute recherche d'une vérité qui n'est qu'une invention humaine à ses yeux et portant aux nues cette volonté de puissance qui lui est chère, ou bien est-il au contraire un agnostique invétéré qui à force de tout vouloir réfuter porte lui-même son voile de vérité ?  Il n'y a qu'un petit pas entre cette "volonté de puissance" qu'il prône et la "puissance de la volonté" dont tout initié assurera qu'elle est la grande roue qui fait tourner le Monde et insuffle l'Anima dont l'Homme a besoin pour penser, exister et évoluer.

Si l'on suit bien Nietzsche, le Monde ne peut pas être défini par l'Homme qui n'a fait qu'inventer des moyens dérisoires qui le détournent de cette Vérité inaccessible. Paradoxalement, il rejoint un autre penseur éminent  qu'est Jung dans ce dépassement des normes de la religion et de la science en affirmant sans détour qu'il y a autre chose, même s'il n'ose pas dire quoi. Nietzsche est homme de réfutation là où Jung affirme peut-être trop et certainement trop tôt pour son époque en allant plus loin, au-delà du discernable, du raisonnable (ou du raisonné), dans tous les cas du compréhensible. Avec Nietzsche nous sommes dans l'exacerbation de l'Homme, du surhomme et de sa volonté de puissance qui surpasse les doctrines, c'est-à-dire dans le supranormal, et pour Jung nous sommes dans le dépassement de ces mêmes doctrines, dans le paranormal. Les deux hommes se rejoignent sur un point fondamental, le Monde n'est pas ce qu'il paraît être ou seulement être imaginé comme le simple reflet de la caverne, il est autre, multiple, irrationnel, impensable et disons-le : il est éminemment ésotérique.

Cette déconstruction des idoles établies par Nietzsche implique un renouveau de la pensée en la complexifiant, en apportant une pierre précieuse à l'édifice, puisqu'il n'est pas toujours simple de suivre, si j'ose dire, le chemin sinueux de Zarathustra. Il n'est pas plus simple d'entrer pour le profane dans l'univers de Jung que certains qualifieront de fantasmagorique, et de concevoir que la matière ou l'esprit se rejoignent ou ne sont que deux formes différentes d'une même essence en complète synchronicité. En niant les faux dieux inventés par les hommes Nietzsche ressuscite en quelque sorte une autre vision divine qui n'est pas sous le contrôle de la religion et encore moins de la science cartésienne, il réinvente incidemment une nouvelle forme de pensée mystique en détruisant de facto celle des anciens et de ses contemporains. Nietzsche aussi est donc en avance sur son temps tout comme Jung sauf qu'il n'a pas le désir ni la volonté souveraine d'en avoir la prise de conscience, ce serait retomber encore une fois dans un mode dogmatique qu'il abhorre et dont il est prisonnier dans l'ultime réfutation. A contrario Jung se veut, s'impose et se conçoit librement comme un visionnaire en affirmant haut et fort son intuition, ce qui lui sera amèrement reproché par ses pairs.

En Magie, la "puissance de la volonté" est le véritable moteur des rituels qui génèrent une "force symbolique" agissante sur le réel pouvant ainsi le modifier, ici aussi l'esprit et la matière sont indissociables dans leur mode de fonctionnement, de perception, voire de création ou de destruction (les deux étant nécessaires). "Penser ou repenser le Monde" : c'est ce que font chaque jour à plus petite échelle les praticiens des arts de la magie en saisissant le contexte des personnes qui demandent de l'aide afin d'en extraire la parcelle de vérité nécessaire à la résolution de leurs énigmes personnelles. Pour ma part Nietzsche et K.G Jung sont deux grands penseurs d'une même Réalité vue sous différents angles et dont la complémentarité permet d'établir avec les anciens philosophes comme fondations une sorte de Vérité dynamique et mouvante que l'on peut ainsi saisir plus facilement.

En ouvrant de nouvelles voies avec Jung, et en défrichant radicalement d'anciens chemins avec Nietzsche, tous deux ont démontré que le Monde, la Vérité et la Réalité pouvaient et devaient être repensés autrement avec une ouverture d'esprit suffisante pour que les ancestraux dogmes religieux ou les raisonnements purement scientifiques en place ne soient pas les seuls à envahir nos consciences ni à nous imposer des modalités existentielles toutes formatées. Le libre arbitre intellectuel et spirituel en a grandement bénéficié et je profite de cet article pour souligner l'importance de ces penseurs dans la construction de valeurs plus proches d'une certaine représentation de la Réalité, ou du moins dans la libre prise de conscience de celle-ci.

Comme d'habitude je reste à votre disposition pour discuter sur les points évoqués dans cet article ou dans les autres (voir colonne ci-contre), notamment dans le cadre professionnel qui est le mien, c'est-à-dire en qualité de sorcier-chaman en exercice depuis de nombreuses années. Pour me contacter, vous pouvez directement me téléphoner aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros non surtaxés) ou bien via un message explicatif de votre demande en cliquant tout simplement sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et que les esprits éclairés de Nietzsche et de Jung vous accompagnent dans votre quête de vérité !

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Sorcier Chaman
commenter cet article

commentaires

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

contactez moi ici sur mon site

Rechercher