31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 18:05

Un sujet revient irrémédiablement lorsque l'on contacte un professionnel de la Magie ou un praticien pour effectuer des travaux ésotériques : le prix de sa prestation. C'est d'ailleurs un sujet qui divise puisque certains professionnels exerçant pourtant à plein temps avouent avoir du mal à demander la moindre somme d'argent à leurs clients alors que d'autres savent exactement se justifier d'un prix des travaux (sous diverses formes). Parfois certains laissent même le client libre de payer le prix qu'il veut… Mais ici, notons que certains professionnels n'ont pas du tout les mêmes méthodes ou bien aussi les mêmes besoins, voire les mêmes métiers. Par exemple : rien à voir entre un "barreur de feu" et un chaman ou bien encore un druide et un sorcier. Ce sujet reste, tout comme la plupart des professions libérales profanes, un désagréable motif de polémiques si le prix n'est pas abordé clairement dès le départ. Mais la véritable question n'est pas tant le prix que ce à quoi il sert réellement.

Je me souviens avoir discuté avec un confrère sur ses tarifs et il me disait que nos métiers étaient du même ordre que les psychanalystes, rien ne semblait justifier des tarifs très élevés lors d'une séance d'à peine 30min avec un psy mais qu'il fallait prendre en compte les longues années d'études et d'expériences professionnelles qui conduisaient à la réussite du processus de guérison du patient. Nos métiers qui demandent des aptitudes ésotériques très spéciales (sans compter l'indispensable "Don") sont effectivement exercés par des praticiens expérimentés qui ne laissent jamais rien au hasard et qui maîtrisent de A à Z les rituels qu'ils entreprennent (je parle ici des bons praticiens et non des charlatans ou imposteurs). Pour ma part, chaque élément est important afin d'élaborer le rituel spécifique et ma longue expérience me permet aussi de faire gagner un temps précieux au demandeur en anticipant le contexte de sa problématique et en ciblant au plus direct et juste.

Un autre facteur crucial qui reste de même à bien prendre en compte dès le départ : la sécurité des travaux. D'une part la déontologie des praticiens et vrais initiés les oblige de facto à savoir garder le secret quant à l'ensemble des paramètres du rituel et évidemment quant à l'identité du demandeur (et de l'anonymat de l'ensemble des protagonistes), d'autre part il s'agit aussi de garantir la sécurité physique, mentale et karmique des personnes impliquées dans les rituels de Magie puisqu'il n'est jamais pas sans risque d'effectuer certaines "routines" qui tirent sur la couleur noire (pour ne pas dire directement que l'on s'engage en territoire de Magie Noire !). J'ai déjà parlé des imprévisibles "chocs en retour" qui sont des motifs suffisants pour élaborer une méthodologie dégageant ou protégeant le demandeur de ces retours de flamme véritablement dangereux et complexes à contenir.

Ces mesures de sécurité impliquent un double travail souvent long et difficile à échafauder (tout comme le montage d'un filet de sécurité pour un trapéziste) ainsi qu'une fiabilité à toute épreuve des rituels invoqués (le praticien n'utilise que ses propres routines éprouvées et ne s'aventure absolument pas hors du périmètre de ses Connaissances et de ses capacités). Il arrive que certains rituels moins utilisés mais néanmoins nécessaires demandent encore plus que l'on y associe des protections supplémentaires, cela est indispensable et peut prendre un temps de réalisation très important ainsi qu'un coût relatif en élaboration d'éléments "exotiques" composant globalement ces rituels. L'on voit de suite qu'il n'y a pas de tarif de base ou généralistes mais bien une adaptation en fonction du travail à effectuer, du temps passé et de la complexité de la demande.

Une autre chose très importante à signaler dès maintenant et qui est difficile voire même parfois impossible à faire comprendre à certains profanes : c'est l'indispensable implication d'entités dans la plupart des rituels, même dans les plus basiques d'entre eux. Afin de mieux expliquer, il faut savoir qu'un praticien ayant le Don est déjà lui-même suivi par ses entités personnelles (anges gardiens dans le jargon populaire) mais que généralement celles-ci ne s'impliquent absolument pas dans les rituels pour de tierces personnes car elles ne sont allouées (si j'ose dire) exclusivement qu'au suivi et à la veille de la personne à laquelle est sont "rattachées". Je précise aussi que nous avons évidemment tous sans exception, initiés et profanes, au moins une entité gardienne personnelle dont le rôle principal est d'orienter discrètement (inconsciemment pour les profanes) chacun d'entre nous sur la voie fixée par son Karma afin de tendre vers une évolution positive.

Les entités ou anges gardiens sont aussi heureusement présents pour nous éviter des dangers dont nous n'avons généralement même pas conscience ainsi que pour modifier si nécessaire notre contexte de vie (uniquement dans des cas où la finalité est une mort prématurée ou bien plus rarement une très forte déviation des objectifs karmiques). Cette précision mise à part, un praticien professionnel est capable d'invoquer d'autres types d'entités spécifiques pour les travaux de Magies, ceci afin de l'aider à différents niveaux de compétences ou d'informations qu'il ne possède pas entièrement ou directement mais dont il a accès (c'est ce que l'on nomme le Don, "la clef"). En Magie Blanche ou Rouge les entités sont exigeantes dans la mesure où un praticien devra "payer" symboliquement en retour, par exemple avec des offrandes sur un autel. La plupart des offrandes sont transmutées via crémation (bougies ou autres objets plus précieux…) ou répandues et diffusées (parfums, encens ou autres substances chimiques qui seront définitivement perdus).

Dans d'autres rituels qui n'entrent pas dans la catégorie purement formelle des deux Magies Blanche et Rouge, l'on aborde d'emblée le territoire de la Magie Noire que j'ai évoquée, et dans ce cas les offrandes sont moins matérielles (ou bien plus onéreuses) que spirituelles (c'est bien de nos âmes dont il est question). Il y a un peu du Méphistophélès dans ces entités plus sombres qui s'apparentent alors à ce que l'on aurait tendance à appeler "Démons" ou entités démoniaques… Bien évidemment, travailler avec des entités peu recommandables mais très puissantes requiert d'une part un véritable motif pour vouloir s'y frotter mais aussi les capacités de s'en protéger tout en garantissant la sécurité du demandeur, cela à un coût indéniablement élevé.

Mais avant d'avoir recours à la Magie Noire, je préconise si possible de passer par des magies moins dangereuses, j'ai précédemment parlé de la Magie Pourpre pour ceux qui veulent approfondir ce sujet. Je reste de toute façon à votre disposition pour vos questions et pour traiter au mieux vos demandes de rituels de manière spécifique et ciblée. N'hésitez pas à me joindre très simplement par téléphone sur mes numéros directs en non surtaxés : 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 ou bien envoyez-moi un message explicatif de votre problématique via ma page de contact (cliquez sur ma bannière ci-dessous pour y accéder). À très bientôt et sachez que la Vie telle que vous la désirez n'a pas de prix pour ouvrir la porte du bonheur, de l'Amour et de la plénitude !

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Sorcier Chaman
commenter cet article

commentaires

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

contactez moi ici sur mon site

Rechercher