Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2018 2 12 /06 /juin /2018 19:21

La protection en magie est assez sous-estimée et reste plutôt méconnue par rapport aux rituels plus actifs qui ont forgé la réputation d'efficacité des travaux ésotériques, notamment dans les domaines issus de la Magie Rouge (la magie de l'amour et de la sexualité) ou bien la redoutable et très (trop) médiatisée Magie Noire, laquelle n'apporte pourtant que destruction et chaos. Mais l'on dit bien "qu'il vaut mieux prévenir que guérir" et c'est très justement le leitmotiv de la protection que d'empêcher ou de repousser une action magique néfaste afin de ne pas en subir les effets délétères. Personne ne voudrait effectivement souffrir d'une situation problématique induite par une action telle que celle d'un envoûtement quelconque, et le simple fait de se savoir visé par ce type de rituel est déjà un supplice en soi, de même celui de vouloir connaître d'où provient le mal, et évidemment celui de savoir comment s'en prémunir. Et pourtant, assez paradoxalement l'on peut aussi parfois se poser la question de l'utilité d'accepter d'en être sciemment la cible, ce que j'avais évoqué dans cet article où "l'épreuve du moment" peut s'avérer être un "passage évolutif" nécessaire et finalement positif à plus long terme.

Ce dilemme métaphysique qu'imposent les notions de "bien et de mal" est un véritable casse-tête pour les profanes qui ont "bien du mal" à en comprendre les tenants et aboutissants en s'efforçant de séparer comme il se doit les deux concepts comme catégoriquement et strictement opposés… alors qu'ils sont parfaitement complémentaires et parfois même équivalents. Par exemple me vient cette image d'une très jeune personne qui souffre car elle a attrapé une maladie virale comme la rougeole par exemple, on pourrait se dire qu'elle n'a effectivement pas eu de chance, pourtant son organisme va étudier le virus et le combattre pour qu'ensuite il ne puisse plus être aussi nocif que la première fois, et passera inaperçu ou bien ne pourra plus jamais infecter de nouveau la personne, son système immunitaire étant devenu plus fort. Il en est de même de toutes les problématiques qui nous touchent, elles nous permettent de nous y confronter pour nous y adapter, pour évoluer et pour les surmonter. Alors, est-ce qu'évoluer en mieux après avoir surmonter une épreuve est finalement négatif? Non, bien entendu et pourtant la source de cette évolution provient d'une problématique que l'on perçoit d'emblée comme mauvaise. Vous voyez de suite ici toute la relativité "du bien et du mal"…

Au quotidien nous sommes sans arrêt dans des postures qui nous poussent à "répondre" à des problématiques professionnelles, sociales, amoureuses, matérielles, physiques, morales, spirituelles, etc. Nous sommes tellement habitués à ces situations que nous n'y faisons même plus attention, en effet qui se poserait la question en étant en bas d'un escalier de savoir si l'on va réussir à monter les marches et arriver indemne en haut. Peut-être un enfant ou une personne très âgée. Sur ce point nous abordons l'aspect crucial qui nous intéresse: se protéger de ce que l'on ne connaît pas ou de ce que l'on ne peut pas affronter sans un grand risque. Dans cette optique il est clair que la très grande majorité des gens n'est pas avertie des méfaits de certains rituels d'envoûtement et en ignore même l'existence ou bien la nie tout simplement, ce qui s'avère généralement être une erreur assez dommageable à court, moyen et long terme.

Nier ce que l'on ne connaît pas revient à faire la politique de l'autruche, c'est-à-dire à ne pas vouloir regarder le problème de front et à laisser sa voiture filer à fond dans le mur avec le pied à côté de la pédale de frein et les mains croisées au-dessus du volant sans y toucher, ce qui semble dans cet exemple être assez dangereux et surtout complètement idiot. C'est pourtant exactement l'attitude des profanes en la matière que de détourner immédiatement les yeux des problématiques qu'ils ne comprennent pas, je parle ici d'ésotérisme et de tout ce qui n'est pas habituellement perçu comme une réalité objective et visible. Justement, le problème réside dans tout ce que nous ne pouvons pas voir, il existe un monde invisible qui nous entoure et qui même peut se nourrir allègrement de nos énergies (lire mon article sur les entités énergivores), de même en ce qui concerne les flux négatifs générés par des rituels d'envoûtement, seuls leurs effets sont ressentis (souvent trop tard) mais ils restent totalement indécelables si vous n'êtes pas initiés à la magie en utilisant un sort de dévoilement ou de révélation.

Dans le registre de la Protection, nous avons donc en premier lieu à effectuer le dévoilement d'une action magique en cours sur la personne à aider, généralement c'est un rituel d'envoûtement typique qui est en place et il faut en définir la nature exacte en délimitant le contexte sur lequel il agit et son rayon d'action, en évaluant aussi précisément la ou les cibles (collatérales s'il y a), et en jaugeant si possible la puissance dont il dispose (force et durée). Évidemment seuls les initiés et professionnels sont aptes à décrypter le sort en cause et par la suite à en trouver la source puisque c'est ici la deuxième phase du travail: d'où vient le problème? Il existe plusieurs pistes basiques, soit c'est un proche qui s'essaie à la magie et a réussi à développer une énergie négative suffisante pour nuire, soit c'est un professionnel aux ordres d'une tierce personne. J'écarterai l'hypothèse des entités parasites ici car elles seraient elles-mêmes présentes de manière contextuelle et non intégralement issues d'une magie externe volontaire (lire néanmoins l'article précité en lien dans le paragraphe ci-dessus si vous avez des doutes).

Une fois bien défini le type de sort en cause, s'il y en a bien un, le praticien se doit de créer spécifiquement le rituel de désenvoûtement précis en fonction de tous les éléments recueillis afin de contrer l'action négative en cours, de plus il est préférable de renforcer la protection par un deuxième rituel de magie blanche de purification qui jouera le rôle basique de bouclier afin d'empêcher toute autre action négative sur la personne (du moins durant un temps d'observation). Je précise que les grigris et autres objets théoriquement protecteurs ne le sont pas du tout après coup lorsque le sort est déjà présent et que seul un contre-sort (ou désenvoûtement) peut agir efficacement car de manière véritablement ciblée. Quant à l'origine exacte, elle se dévoile généralement en fonction de la nature du sortilège en présence et le praticien peut renvoyer à l'expéditeur via la loi du triple choc en retour si cela est nécessaire (demande une certaine puissance pour effectuer le déclenchement de ces représailles).

Comme il est d'usage, je reste à votre disposition pour répondre à vos questions relatives au thème de cet article ou pour vous aider à résoudre une problématique personnelle qui vous semble difficile via un rituel adapté à votre contexte et à la situation que vous subissez. Vous pouvez me joindre très facilement par téléphone aux: 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (mes deux numéros directs et non surtaxés) ou bien par écrit en m'expliquant dans le détail votre situation actuelle (ou celle d'un proche) via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et sachez que la magie se combat par la magie avec ses propres armes!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

téléphonez au 06.09.11.94.56

(appel direct et non surtaxé)

ou bien aussi ici sur mon site

Rechercher