Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2018 2 14 /08 /août /2018 18:03

En magie le thème de l’Amour reste crucial et la fameuse quête de l’âme sœur l’est tout autant, à un tel point que les demandes pour trouver ce double spirituel ou partenaire idéal se cristallisent sur cette possibilité alors même que bien souvent l’on ne connait pas la véritable teneur de cette quête ou la réelle nature de cet être si exceptionnel que l’on recherche. Bien des récits ont tenté d’expliquer d’où provenait cette idée presque fixe qu’il pouvait exister en ce bas monde la personne ayant cette particularité d’être l’exacte complémentarité de nous-mêmes, cet être si singulier et unique formant l’union symbiotique parfaite de deux moitiés d’un couple mythique enfin réuni. Alors comment envisager de trouver l’âme sœur et celle-ci nous est elle finalement accessible dans cette vie? C’est toute la question de cet article!

Le concept même « d’âme sœur » diffère selon les lieux, les époques et les personnes et d’ailleurs il suffit de s’en rendre compte en cherchant les définitions sur internet ou même en demandant à des amis leur point de vue sur la question. Certains n’y croient même pas ou bien peuvent légitimement douter de l’existence d’une sorte de double complémentaire, de jumeau idéal en amour ou de partenaire en parfait accord avec notre caractère et nos désirs réciproques. Il est à mon avis grandement nécessaire de séparer le mythe, sorte de légende urbaine moderne mais profane d’une réalité plus complexe et ésotérique dans sa vision et dans son approche pratique. En effet les magazines people regorgent de ces pseudo-explications en mettant en lumière la rencontre de telle ou telle star avec son âme sœur pour quelques mois plus tard nous dire que finalement la rupture était annoncée d’avance, tout ceci pour vendre du papier et écorner un peu plus l’image de mots ayant une autre signification bien moins triviale.

Dans la tradition juive et plus précisément la Kabbale, laquelle s’est elle-même inspirée de l’apport de la culture grecque et néoplatonicienne, la notion d’âme et de monde céleste est omniprésente et l’on considère que le monde est régit par des lois ici-bas issues directement de préceptes plus divins ou sacrés, ainsi prend vie la notion d’une existence éternelle sous la forme de l’âme comme émanation d’une volonté supérieure de caractériser un être dans sa globalité et non seulement dans son existence terrestre qui ne serait qu’un passage. Bien évidemment l’aspect mystique, voire religieux de la persistance de l’âme après la mort est aussi un concept qui va de paire et échafaude dans de multiples autres traditions, notamment hindouiste ou bouddhiste, la notion d’immortalité.

C’est dans cette trame ésotérique globale que nait presque naturellement l’alter ego karmique (qui persiste et suit de vie en vie), le jumeau spirituel ou « âme sœur » suivant le principe d’attraction masculin-féminin dans sa conception formelle bipolaire qui permet ainsi des rapprochements ou des unions, eux-mêmes symboles d’une unité sacrée retrouvée. Il y a donc dans la recherche de l’âme sœur une quête plus fondamentale axée sur cette unité recouvrée, celle d’un être plus complet ayant été séparé en deux lors de sa « descente » existentielle dans le monde terrestre selon la Kabbale et bien d’autres religions ou doctrines. C’est ici aussi la philosophie du mythe platonicien de « l’androgyne primordial » possédant en lui les deux moitiés à caractères masculin et féminin qu’il recherche ensuite d’instinct sur Terre (ses moitiés ayant été séparées) via le sentiment amoureux et plus généralement via la puissance de l’attraction sexuelle qui l’accompagne.

Dans une vision moins mythologique et plus moderne mais néanmoins totalement ésotérique, l’âme sœur serait plutôt de nature plus karmique, dans le sens où de vies en vies à l’issue de réincarnations successives, chaque individu rencontrerait des personnes clefs pour son évolution (et inversement ces personnes auraient aussi à apprendre de nous), ce qui impliquerait des liens spéciaux tissés au fil des existences qui pourraient se poursuivre ou se compléter au-delà de la mort. Cette doctrine apparemment très new-âge dans sa conception reste originellement d’inspiration encore une fois largement hindouiste et bouddhiste, souvenons nous par exemple de ce vieux disciple reconnaissant le jeune Dalaï Lama réincarné qu’il aurait côtoyé quelques années auparavant…

Le concept d’âme sœur fait donc directement écho au thème de mon article précédent sur la mort et le dialogue avec les morts (ici en lien) puisqu’apparemment nos proches défunts une fois désincarnés nous attendraient de l’autre côté. On peut assez justement se demander si parmi ces proches ne figureraient pas plus spécifiquement ces êtres karmiques que l’on retrouveraient de vie en vie et ayant ce statut un peu spécial d’âme sœur. Evidemment, ce qui nous intéresse aussi au plus haut point ce serait de pouvoir identifier plus facilement ces êtres durant notre vie afin de profiter du dynamisme et du bienfait de leur présence. Encore une fois, d’instinct nous serions tous capables de reconnaître ces personnes importantes, il est à noter qu’en général et plus trivialement l’on parle de « l’âme sœur » comme d’une seule et unique personne mais d’une manière plus graduée nous aurions la possibilité d’avoir simultanément plusieurs de ces êtres durant notre vie, une peu comme une sorte de fratrie karmique, avec des degrés d’importance différents selon les buts à remplir dans notre existence présente ou les erreurs à corriger (n’oublions pas cet aspect en relation avec nos dettes karmiques à payer).

Il est véritablement très simple de reconnaitre une âme sœur lorsqu’elle se présente à nous selon ce « hasard qui fait bien les choses » mais beaucoup moins facile de la trouver si on la cherche sciemment avec trop d’insistance, il est même encore plus difficile de la rencontrer si l’on en fait une règle de vie que d’en faire une quête, ce serait d’ailleurs finalement contre-productif karmiquement parlant d’en faire un but en soi… Non, la rencontre se déroule généralement de manière apparemment fortuite dans des circonstances qui ne sont jamais préméditées ou forcément désirées à dessein, mais c’est au contraire dans des situations clefs qui demandent des choix très importants que l’on peut voir venir à soit l’âme sœur pour donner une indication sur le chemin à emprunter. Par contre l’on ressent directement une présence familière à son contact, comme si la personne en question était déjà une vieille connaissance, même à la toute première rencontre arrive immédiatement cette sensation de déjà vu ou de déjà connu auparavant qui surprend toujours car on ne s‘y attend pas…

Tenter de forcer le destin en essayant d’attirer à soi une âme sœur reste presque impossible à effectuer de manière profane et en toute conscience de sa quête, c’est au contraire paradoxalement en ne la cherchant pas qu’elle vient à nous aux moments opportuns lorsqu’un tournant important de notre vie se présente. Dans le cadre de certains rituels de magie spécifiquement étudiés l’on peut détecter ces moments clefs et ainsi potentiellement prévoir l’arrivée de cet être qui dispose de réponses existentielles à ne pas manquer mais est t’il raisonnable d’anticiper de tels instants karmiques et d’une certaine façon de piéger son âme sœur à son propre jeu? Si vous vous posez la question je peux vous aider à y répondre selon votre contexte et la situation exacte dans laquelle vous vous trouvez: contactez moi aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 pour en discuter ensemble, ou bien encore par écrit via mon formulaire de contact (merci de cliquer sur ma bannière de site qui se trouve ci-dessous pour ouvrir la page). Votre âme sœur est peut-être déjà auprès de vous ou très proche et vous voulez en avoir la confirmation via un rituel? Si tel est le cas je vous dis à très bientôt pour que votre vie prenne la meilleure des voies qui se présente à vous!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

téléphonez au 06.09.11.94.56

(appel direct et non surtaxé)

ou bien aussi ici sur mon site

Rechercher