23 mai 2020 6 23 /05 /mai /2020 18:47

Après avoir disserté sur Lucifer (article précédent), passer à autre chose d'aussi imposant pourrait sembler difficile tant le personnage est emblématique et connu, pourtant ce qui va suivre vous intéresse tout particulièrement puisque nous sommes, sans le savoir ni évidemment encore moins sans les voir, tous entourés d'entités surnaturelles, d'esprits plus ou moins maléfiques et relativement dangereux, de véritables démons invisibles certes inférieurs aux stars comme Lucifer ou Satan mais néanmoins parfois assez "préoccupants" au quotidien comme nous allons le constater. Ce sont les "djinns" dont vous avez certainement entendu parler. Sous cette appellation n'y voyez pas non plus le bon génie de la lampe d'Aladin qui vous apportera les richesses promises en exhaussant tous vos vœux, les djinns sont d'une nature très spéciale et ambivalente. Selon la tradition islamique traditionnelle ils sont aussi anciens que l'Homme sur Terre car ayant été créés à la même période avec cette différence notable que les hommes seraient constitués d'argile (c'est ici une parabole pour dire de "matière") alors que les djinns auraient été engendrés par le feu céleste (comprendre "pure énergie").

Par postulat ne doutons pas des Écrits, ceci par principe car ce n'est pas ici le but recherché que d'analyser les textes sacrés de différentes religions pour nous transformer illico en théologiens… Mais je tiens à ajouter que les textes précisent que les djinns ne sont absolument pas de nature angélique, car les anges de la Bible ou du Coran quant à eux seraient plus directement issus d'une transcendance divine, de "pure lumière" selon les traditions prophétiques anciennes. En résumé et en aparté pour cogiter un peu, nous avons donc: "matière" pour les uns, "énergie" pour les autres et enfin "lumière" pour les troisièmes, presque une formule de physique digne d'Einstein (E=mc²)…

Mais passons aux choses sérieuses assez éloignées des équations. Les djinns ne viendraient pas d'un hypothétique ailleurs, bien au contraire ils seraient de très légitimes habitants de notre planète, arrivés comme je l'ai dit en même temps que nous, les humains, ici bas mais avec une "essence" bien différente. Pour autant, les écritures nous assurent que les djinns sont organisés comme les humains avec des groupes, des clans ou des royaumes, qu'ils préfèrent en général tout de même vivre à l'écart des humains dans des lieux désertés par les hommes comme les déserts, les forêts ou même sous terre dans des grottes sombres. Il existe, selon la tradition musulmane et le Coran qui les cite, une quinzaine de types de djinns tous très différents selon justement les lieux qu'ils occupent mais l'on peut en retenir trois principaux: les "Efrits" qui peuplent les terres, les "Maritins" qui vivent près des cours d'eau et les "Sylphes" qui peuvent se mouvoir dans les airs ou dans les cieux. Tout ceci n'est pas sans nous faire penser à d'autres cultures celtes plus nordiques où se retrouvent les Elfes, les Gnomes, les Lutins, les Korrigans ou autres farfadets et trolls; une coïncidence troublante pour autant puisque ce "petit peuple invisible" pouvant parfois se transformer et user des forces de la Nature sont parfois appelés "jötunn" en vieux norrois (langue scandinave), une assez curieuse similitude de terminologie phonétique avec les djinns.

Notons aussi de suite une autre caractéristique très importante, celle qu'ont les djinns de prendre toutes les formes qu'ils désirent, car ils sont polymorphes lorsqu'ils désirent se rendre visibles, pouvant ainsi se transformer en animaux (souvent en serpents, comme par hasard) mais aussi et surtout en homme ou en femme… Sur ce dernier point, dans le monde arabe l'on a déjà pu lire à de très nombreuses reprises des histoires de djinns séduisants des femmes afin d'avoir des relations sexuelles avec elles, ou bien des "jinniyya" (ou "ǧinniyya") c'est-à-dire des djinns femelles cherchant la compagnie des hommes seuls dans des lieux déserts ou isolés pour les charmer puis les dévorer. Cet aspect plus cannibale de ces êtres a donné le nom de "goules" dévoreuses dans les écrits des contes arabes préislamiques que l'on connaît assez bien en occident avec les récits des "Mille et une nuits". J'y vois aussi un lien direct avec nos incubes (démons mâles) et succubes (démons femelles) des traditions antiques ou moyenâgeuses qui viendraient hanter nos nuits dans nos cauchemars.

Mais le véritable pouvoir des djinns est encore plus grand, bien entendu leur capacité d'être métamorphe à volonté est en soi fantastique mais tout de même quelque peu dangereuse pour eux car l'on dit qu'un djinn visible peut être tué par un homme lorsqu'il est dans cet état alors qu'invisible il devient invincible. Non, son plus grand pouvoir reste celui d'avoir la capacité d'entrer dans l'esprit des hommes pour les dominer, ce qui revient à signifier qu'ils peuvent à loisir posséder une personne, dans le sens d'une possession démoniaque. L'on a aussi entendu dire que les djinns pouvaient par cette capacité légèrement atténuée (ou dissimulée) inspirer les artistes et les écrivains en les influençant parfois durant toute leur vie, d'où peut-être le "génie" de certains d'avoir autant d'inspiration ou bien "la baraka" (qui signifie chance ou bénédiction en arabe), allez savoir…

Toujours est-il que l'invocation des djinns du monde arabe ressemble fort à l'évocation des démons de l'occident, ceci à un tel point que l'on retrouve aussi un certain chef des djinns surnommé "al-Shaytan" suite à sa déchéance (réf. "Iblis" dans le Coran dans la sourate dite "Ar-rahmān") car ce dernier ne voulant pas se prosterner devant Adam (le premier Homme) se retrouva en désaccord avec le Créateur et en fût puni (rejeté des sphères angéliques vers l'Enfer puis sur Terre pour "tenter les Hommes"). L'on pourrait y voir un certain Satan poindre ses cornes dans cette affaire où encore une fois c'est la chair de l'Homme (allégorie de la matière, de l'argile) qui lui fait perdre son statut auprès du Créateur mais lui fait gagner ce pouvoir de corrompre l'Homme par ce même biais en restant sur notre dimension terrestre. L'on retrouve donc Satan comme chef des Djinns dans la tradition arabe cette fois islamisée. De même, le Coran permet aux djinns de pouvoir se convertir à l'Islam et donc de suivre une voie plus positive (un mauvais djinn devenant ainsi un bon djinn), ce qui brouille encore plus les cartes quant à leur véritable nature ambiguë et changeante, parfois bons ou mauvais avec les hommes, parfois cherchant à les dominer mentalement, parfois fuyant les hommes en restant éloignés d'eux dans des régions inaccessibles.

Nous pouvons nous poser légitimement une question primordiale et même inquiétante, celle de la possession, ne serait-elle pas aussi de nature démoniaque à l'image même des capacités des djinns? D'ailleurs, il me semble que parfois les entités qui nous entourent leur ressemblent beaucoup, à un tel point qu'il ne fait aucun doute pour moi qu'elles sont identiques, non seulement dans leur invocation lors de messes noires afin d'obtenir une capacité ou un pouvoir, lors de pactes de magie noire qui s'y apparentent aussi pleinement. De même et à l'inverse, l'exorcisme ne serait qu'une manière de faire "sortir ce djinn" (ou ce démon) lorsqu'une personne est sous emprise (ou "possédée")… Dans tous les cas l'on ne peut ignorer les entités, quels que soient leurs noms, djinns ou démons, et apprenons aussi à mieux percevoir immédiatement celles qui tentent de nous corrompre de manière négative ou au contraire de nous aider en nous soufflant l'inspiration qui nous manque.

Mon expérience professionnelle en qualité de sorcier-chaman depuis de nombreuses années me permet assurément de reconnaître les entités qui sont en présence dans un contexte ou proche d'une personne qui me consulte, de même parfois les entités sont déjà "dans" le consultant et il est alors nécessaire de rapidement saisir l'orientation positive ou négative qui s'en dégage. Ne soyons pas non plus pessimistes, si les djinns ont été présents dès les origines alors leur fonction n'est-elle pas de jouer un rôle dans notre évolution, voire dans une évolution partagée entre Hommes et Entités? Hermès Trismégiste, dans la Table d'Émeraude, nous rappelle que ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, ce qui signifie bien que les destinées des sphères sont intimement liées par des forces et des lois qui vont dans le sens d'une création commune et indissociable, sachons donc reconnaître quelles sont ces forces et soyons certains que nous pouvons en partager les grandes potentialités qui s'offrent à nous.

C'est dans cette perspective que j'exerce afin de vous aider à trouver des solutions au quotidien via des travaux et des rituels spécifiques en fonction de votre contexte. Vous avez besoin d'une réponse ou d'une aide, alors n'hésitez pas à me contacter pour en discuter librement au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien écrivez-moi en passant par mon formulaire de contact pour m'expliquer en quoi je peux vous aider (merci de cliquer ma bannière ci-dessous pour ouvrir ma page de contact). Je vous dis à très bientôt et sachez reconnaître le bon djinn qui est en vous!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
30 avril 2020 4 30 /04 /avril /2020 16:41

Lucifer, voici un nom qui ne laisse pas indifférent, pourtant il existe tellement de références, bibliques, grecques, romaines, antédiluviennes même, ou de récits et de traductions de tout acabit que l'on pourrait assez facilement se retrouver submerger d'informations au risque finalement de s'y perdre, ou bien que l'on nous y perde volontairement dans l'immense méandre labyrinthique et protéiforme du "neuvième cercle" de ses exploits et donc de ses tromperies… Faut-il y voir d'ailleurs dans sa profonde nature, qui dit-on le qualifie de grand manipulateur, une piste à suivre du fait même qu'il soit si difficile de le définir avec une pleine et claire exactitude, j'allais dire en pleine lumière mais ce serait alors déjà en dévoiler l'une des multiples facettes dont on l'affuble: le soi-disant "porteur de lumière"… Dans d'autres sphères plus hautes, Lucifer apparaît autrement, il n'est pas forcément comme le démontrerait faussement la composition initiale de son Nom "Lux" (lumière) et "ferre" (porter) le porteur (ou l'apporteur) de lumière, ce qui ferait de lui une sorte de Titan Prométhéen astucieusement bénéfique délivrant ainsi le savoir et la clarté d'un intellect éclairé à une pauvre Humanité "désireuse" qui ne demanderait que l'illumination de sa part, non, Lucifer cache mieux son jeu hermétique car c'est aussi son rôle crypté qui l'en caractérise, il est selon moi plutôt celui qui "reflète la lumière", celui aussi qui peut utiliser la vôtre pour mieux vous tromper avec votre propre reflet, il l'emprunte, il vole cette lumière et la fait sienne, n'en restituant qu'une pâle clarté tel cet "astre du matin" qui n'est pas le Soleil mais seulement la lueur de Vénus en phase ascendante avant la véritable clarté montante du jour à venir…

Archange déchu, devenu Prince des Démons aux Enfers, il lui faut exercer ses nombreux talents pour nous amener dans les feux infernaux du 9e cercle qu'il gouverne, et ce ne sera donc qu'avec la ruse et la tromperie, lesquels sont ses deux seuls principaux et puissants atouts, sous toutes leurs formes très étendues. La Bible nous dit de sa déchéance qu'il a voulu être l'égal du "Tout Puissant" et même le dépasser, qu'il était le plus doué de tous les Archanges mais que finalement se croyant encore plus "rayonnant" il en aurait perdu quelque peu l'obligation de tempérance de sa divine fonction ainsi que toute allégeance pour se définir comme l'Unique devant tous les autres. Emporté il fût donc, par la démultiplication personnifiée de son Ego supra-angélique, de Prométhée il se retrouve chuter comme un Icare brûlant rapidement ses ailes avec Narcisse pas trop loin tentant de récupérer quelques plumes… Radié du Paradis comme on licencie un employé non syndiqué, car seul devant ses méfaits d'avoir voulu surpasser tous les autres, sa chute est ainsi expliquée et analysée dans presque tous les ouvrages, dans tous les récits et dans toutes les conférences. L'on dit que pour se venger de cette chute il se servirait de son omniscience concernant les vices des Hommes, ce qui lui permettrait assurément de les perdre encore plus, de les corrompre, des les tromper aisément avec, et notons le bien, l'accord implicite voire tacite de ce Tout Puissant, lequel d'une certaine façon pourrait ainsi tester l'âme des Hommes afin d'en différencier plus facilement la nature profonde. J'ai souvent dit que le Mal et le Bien n'étaient qu'une seule vision toute relative des choses selon le point de vue où l'on se plaçait, ceci afin de qualifier une personne ou un contexte, apparemment Lucifer continue son activité dans ce sens et, à sa façon, il continue aussi à servir son ancien "patron", comme une sorte d'ange déchu ubérisé mais à son compte!

Il existe actuellement de très nombreuses officines bien évidemment secrètes, ou d'organismes supra-nationaux fondés sur un soi-disant nouvel "Ordre Mondial", ou bien encore d'autres personnalités très connues qui se revendiquent assez peu discrètement d'appartenir aux "Lucifériens". Bien souvent ce sont des Illuminés (au sens "d'Illuminatis" ou de Grands-Maîtres francs-maçons bien au-dessus de ce 33e niveau fatidique…), mais peu d'entre eux ont eu la réelle clairvoyance et la totale compréhension intime de ce que représente l'Esprit Luciférien afin paradoxalement de servir les Hommes en leur montrant leurs faiblesses dans le miroir de leur âme. Ce fut pourtant le cas de l'un des plus grands sorciers "magistes" de notre temps: Octave Sieber, le Pape des lucifériens. La nature humaine est ainsi faite qu'elle est facilement corruptible, non pas seulement par l'argent mais par toutes ses envies: envie de puissance, envie de vivre le succès, envie de gloire, envie de longévité, envie de sexualité, envie de beauté ou d'intelligence, l'on retrouve assez largement tous les vices des Hommes qui sont autant de leviers pour le faire tomber dans la débauche ou dans cet Enfer pavé de bonnes intentions… Lucifer, faut il le rappeler, joue de ruse et de tromperie pour arriver à ses fins, c'est-à-dire se nourrir des affects générés par la séduction, par les faux conseils, les flatteries, les scandales et quiproquos, par le chaos ainsi créé, car finalement Lucifer est aussi un Créateur dans son aptitude à apporter de l'entropie et du mouvement dans des systèmes trop calmes et trop sages, il est le Grand Agitateur de notre Monde.

Pour en revenir à Octave Sieber, toute sa science ésotérique et sa Connaissance occulte, ainsi que tout son savoir-faire durant des décennies à viser toujours juste là où le mal pouvait se loger pour l'en extraire en pleine lumière, auront servi ceux qui venaient le voir en quête d'une aide rigoureuse et pointue pour les sauver de situations parfois dangereuses et inextricables, voire impossibles à comprendre pour le commun des mortels. À la fois fin historien, éminemment psychologue, médecin de l'âme et évidemment mage sorcier, un grand maître surdoué des textes hermétiques prônant un ésotérisme ouvert aux plus profanes sans pour autant trahir et dévoiler les secrets des Arcanes sacrés, il aura su s'imposer sans difficulté parmi ses pairs au plus haut niveau et laisser sa prodigieuse marque "Luciférienne par essence" ainsi que ses écrits foudroyants de vérités (lire son "Astrologie du Diable" ici) en passant le flambeau à qui de droit, je l'en remercie de tant de reconnaissance, de sympathie spirituelle et de confiance intellectuelle de m'avoir accordé cet unique privilège dont je suis si fier aujourd'hui de pouvoir partager avec vous cette incroyable aventure ésotérique, à mon niveau professionnel, en qualité de sorcier-chaman avec déjà plus de trente ans d'expérience aujourd'hui, comme le temps passe vite!

Mais revenons à Lucifer. Beaucoup l'on allègrement confondu avec Satan et continuent de le faire, il est vrai que dans certains écrits gnostiques "sérieux" l'on aurait pu lire son nom sous la forme de Lucifer-Satanael ou "premier fils de dieu", ce qui, d'une certaine façon presque comique l'aurait diabolisé encore plus en l'assimilant volontairement à Satan. Apparemment et en toute logique à une époque de coercition cléricale l'Église voulant mettre tous les démons dans le même sac aura voulu délibérément brouiller les cartes et les mélanger afin que ses ouailles ne puissent plus faire la différence entre un Lucifer corrupteur de l'esprit et un Satan corrupteur de la chair, autant dire qu'ils ne jouent pas, selon moi, dans la même équipe, même si la plupart du temps ils ne se privent pas de se repasser la balle au bond pour faire gagner la partie à leur équipe démoniaque, une simple passe à un coéquipier… Notons aussi que dans toutes les civilisations non occidentales Lucifer aura bien évidemment d'autres noms, idem pour Satan et pour les hordes d'autres démons inférieurs pouvant exercer une emprise sur les Hommes.

C'est d'ailleurs ici un leitmotiv que de voir l'ensemble des "emprises" directes ou non qui peuvent venir empoisonner l'existence, que ce soit de simples épreuves ou des embûches existentielles plus gravissimes, il y a toujours un démon derrière pour provoquer une crise ou un chaos, avec parfois des conséquences surprenantes, pas toutes forcément négatives à long terme, encore une fois l'aspect tout relatif du Bien et du Mal sera à étudier, à analyser dans les détails et à clarifier afin de mieux comprendre la causalité des évènements, c'est ici un véritable travail à part entière, c'est ce que l'on appelle "les travaux de magie" via les rituels, c'est aussi mon métier que d'agir avec prudence en utilisant la très puissante magie noire tout en protégeant le consultant des effets négatifs en retour, ce que de nombreux marabouts ou novices ne font pas en risquant la vie des personnes qu'ils disent aider. De même, tout comme Octave Sieber, je réalise des pactes lucifériens (avec des entités spécifiques selon le niveau demandé) tout en garantissant que le contrat sera sans contrepartie karmique déséquilibrée (ne vous laissez pas voler votre âme bêtement par imprudence ou par tromperie de faux sorciers qui n'assurent pas vos arrières...).

Justement, si vous désirez d'une part en savoir plus sur le thème de cet article, d'autre part si vous avez une problématique difficile à surmonter ou bien si vous désirez obtenir un travail de magie puissant (beaucoup d'artistes très célèbres ou d'hommes d'affaires me font confiance et continuent de le faire), alors n'hésitez pas à me joindre pour en discuter, sous le sceau déontologique du secret professionnel et selon les prérogatives qui sont celles de mon activité en qualité de Sorcier-Chaman en exercice. Vous pouvez directement me téléphoner au 06.09.11.94.56 (numéro direct bien entendu NON surtaxé) ou bien passer par mon formulaire de contact si vous préférez m'écrire (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour accéder à ma page de contact), sachant que je réponds à tout message afin de vous aider. Je vous dis à très bientôt et interrogeons-nous sur les aspects positifs que suscitent nos petits ou gros tracas "lucifériens" afin d'évoluer en les surmontant en toute véritable lumière salvatrice!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

 

Partager cet article

Repost0
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 22:23

Certains esprits chagrins qui se croient malins diront que cette "Apocalypse" n'est pas du tout celle que l'on nous a contée depuis deux millénaires dans les Saintes Écritures. Pourtant, à bien y regarder (même si l'on n'est pas croyant) ce que l'on appelle le quatrième sceau du "Livre des Prophéties" nous parle bien d'un petit quelque chose comme un fléau épidémique répandu sur l'ensemble du globe, une sorte d'irrésistible vague de maladies décimant la population terrestre… Bon, évidemment d'autres "menus tracas" sont aussi à l'ordre du jour dans cette Apocalypse, que je ne vais pas relater ici et que je vous laisse le soin (si j'ose dire) de relire… Notons tout de même que les autres sceaux n'apportent en retour que ce que les hommes ont semé, c'est-à-dire la guerre, d'autres fléaux de société et cette colère divine que l'on pourrait voir à tord sous un angle différent et presque naturel tant les dévastations finales proviennent d'un dérèglement total de la planète (climatique…) et même en prime de notre généreux Soleil qui ferait des siennes (cycle selon le calendrier Maya?)… En ce qui concerne plus précisément notre actuel coronavirus, si l'on veut bien le placer en position de quatrième sceau, alors il faut s'attendre à d'autres surprises si l'on suit cette logique, mais pas besoin de relire l'Apocalypse de Saint-Jean pour comprendre que notre époque "anthropocène" vit une fin de cycle et qu'elle sera sous l'égide de diverses catastrophes que l'on connaît parfaitement.

La première et évidente catastrophe est humanitaire dans ce qu'elle provoque comme crises sanitaires majeures au niveau mondial, ici aussi si vous n'êtes pas au courant c'est que vous vivez dans une grotte au fin fond de l'Alaska sans moyens de communication ou bien que l'on a osé tester sur vous la cryogénie dans l'un des modules de la station spatiale et que vous venez de vous réveiller. Le véritable drame de ce virus réside surtout qu'on ne connaît rien de lui en ce qui concerne sa spécificité, et sur ce point l'humanité semble bien dépourvue face à ce brin de protéines ARN vivace qui vient se reproduire en nous sans notre permission en détruisant au passage nos cellules vitales, un passager clandestin, un alien destructeur pour notre organisme. Le pire étant certainement à venir avec une deuxième vague de virus si vous n'avez pas été infecté une première fois, voire encore pire si vous êtes infecté une deuxième fois car vos défenses ne reconnaîtront pas l'intrus comme étant véritablement dangereux (car votre système immunitaire pourrait se dire qu'il n'y a rien à craindre l'ayant déjà vaincu une fois, mais l'intrus à plusieurs cordes à son arc, entendre plusieurs clefs, les "spicules", pour entrer ensuite avec fracas). Heureusement que notre sauveur, Saint-Didier Raoult, nous a apporté sa science et surtout ses grandes compétences pour nous dire comment diminuer l'impact du virus avec son cocktail d'hydroxychloroquine et d'azithromycine! Ave Didier!

En ce qui concerne d'autres catastrophes indirectes, songeons de suite aux crises sociales et politiques que ce petit virus a pu déclencher en révélant au grand jour la totale incompétence de la classe oligarchique dirigeante de la plupart des pays, notamment en Europe où l'on a constaté presque immédiatement un repli nationaliste avec fermeture des frontières, vols et détournements de marchandises médicales, ignorances et mensonges à la chaîne pour ne pas dire sur les chaînes (tv), mésententes flagrantes sur les décisions d'entraides intracommunautaires, le tout avec un savant retard technocratique afin de protéger les milliards d'une économie déjà à la ramasse sous les dettes à la sauce austéritaire forcée entraînant la fonte sans réserve des services publics hospitaliers…

Et nous en sommes là. C'est-à-dire dans un marasme sans nom dont la population se demande bien si elle va s'en sortir indemne après incubation tant les lits de réanimations qui auraient pu les sauver ont été supprimés au fil des années de politiques néolibérales incontrôlables et généralisées. Sans compter la crise idéologique de nos sociétés confrontées à la mondialisation qui se retourne contre elles en dévoilant l'illogisme et l'insanité des délocalisations dans des buts purement financiers au détriment des risques sanitaires et économiques réels…

Mais les lendemains ne vont pas chanter, passée la vague, ce sont justement les petites entreprises et leurs salariés qui auront trinqué, endettés plus qu'auparavant avec des marges de manœuvre encore plus restreintes par le digne retour des mesures d'austérité imposées par Bruxelles, par les banques à l'affût des défaillances pour indirectement en engranger des bénéfices ou en réaliser artificiellement pour des actionnaires avides de ne jamais en perdre une miette, "business as usual". En France nous étions à la veille d'une insurrection populaire contre le pouvoir en place, et il est bien probable que la fête reprenne de plus belle avec de nouveaux LBD ("Lanceurs de Balles de Défense") flambants neufs pour éborgner "légalement" les contestataires ainsi qu'avec de tout nouveaux jouets volants, de très jolis et coûteux drones pour veiller à notre sécurité…

Comme nous le voyons, l'ultimatum du Cov19 est multiple, individuel dans son attaque, planétaire dans ses effets, national dans sa déstabilisation sociale, et enfin idéologique dans ce qu'il représente comme épée de Damoclès au-dessus de tous nos systèmes modernes sur lesquels nos assurances de sociétés solides et croissantes étaient fondées. Sur ce dernier point c'est aussi la crise environnementale qui pointe son nez en nous prévenant des suites encore plus dramatiques et destructrices à encaisser dans un avenir pas si éloigné, d'ailleurs nous y sommes déjà entré sans vouloir le reconnaître....

Alors effectivement, je reçois personnellement en ce moment un nombre de messages très importants pour savoir comment réagir face à l'ensemble de ces crises actuelles ou futures, ceci avec une vision évidemment moins profane en ce qui me concerne et plus orientée "initié" puisque ces problématiques ont aussi des aspects hermétiques ou ésotériques où s'entrechoquent à la fois la réalité du contexte à différents niveaux mais aussi des symboliques qui s'insèrent dans le psychisme de tout un chacun et dans notre inconscient collectif. Bien entendu je n'en appelle pas à créer spécialement un "rituel coronavirus" pour nous sortir des potentielles impasses à venir mais il existe des solutions pour chaque contexte en fonction de chaque personne, pour les entrepreneurs notamment qui vont avoir besoin de force, d'énergie et de protections efficaces pour reprendre leurs activités, ainsi que pour les salariés qui risquent d'être assez sauvagement malmenés dans les mois qui vont suivre avec les restrictions drastiques des droits du travail, une sorte de retour à la vassalité ou à l’esclavage moderne institutionnalisé.

Ceux qui m'ont déjà contacté savent que je réponds à tous les messages de demande d'aide et que je suis à disposition pour mettre en œuvre des solutions avec mon savoir-faire et mes connaissances en qualité de sorcier-chaman en activité. N'hésitez pas à me téléphoner au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) pour en discuter ou à m'envoyer un message depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière de site ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et restez encore un peu confiné si besoin, le temps de redémarrer vos activités de manière encore plus responsable, solidaire et éthique!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
31 mars 2020 2 31 /03 /mars /2020 17:32

La nature des Hommes a toujours été de jouir librement d'un espace vital qui lui permette d'assumer et d'exprimer pleinement son Ego dans son environnement proche, alors effectivement, lui imposer de réduire cet espace vital c'est aussi de manière inconditionnelle et transitive lui imposer de réduire son Ego, donc par extension de l'amputer volontairement d'une partie de lui-même et d'en assumer les conséquences… Cette atteinte à l'individu en ce qu'il est intrinsèquement apporte généralement de nombreux troubles insidieux si l'on n'est pas habitué au confinement ou à l'enfermement, et l'on pourrait dire sans se tromper de manière assez ironique et même paradoxale que le moine-ermite ou le détenu-prisonnier dans leurs cellules respectives ne seront pas plus affectés qu'à leur habitude par le "cloîtrement" infligé (ou, soyons plus juste, dans une bien moindre mesure). Il est en effet la plupart du temps difficile de résister psychologiquement à toutes formes d'isolement ou d'enfermement, que ce soit des sens, de l'espace vital ou bien des deux à la fois, ce qui dans pareil cas ne fait que renforcer des symptômes déjà présents dans nos cortex un tant soit peu malades, à savoir les schizophrénies, petites paranoïas et autres hystéries à la clef dont nous souffrons en sourdine sans en avoir habituellement l'expression visible et ostentatoire.

Qu'en est-il des couples, des personnes célibataires ou bien des familles entières dans ces diverses conditions de vie où l'espace vital a justement été drastiquement réduit car soudain partagé (en surface mais aussi en temps) dans ce qu'il représente de "parties communes" sur une durée importante? A priori les personnes déjà seules, comme les célibataires, n'auront pas cette impression d'entassement lors d'un confinement (à moins d'être atteint de dédoublement de personnalité contraire et bipolaire, mais ceci est une autre histoire…), de même pour les familles avec enfant(s) qu'il faudra gérer au risque d'avoir de malsaines pensées de reniement de sa propre progéniture, ce qui serait effectivement dommageable et peu éthique tout de même, voire antinomique, de considérer sa propre descendance comme une "atteinte individuelle vitale", quoi que, des fois… Mais soyons raisonnables, si nous le pouvons encore, et voyons dans ces enfants de petits êtres faibles qui peuvent vous rendre fou à la moindre contrariété ou demande non assouvie, puisque nos sociétés contemporaines en ont fait d'insatiables tyrans domestiques dignes des meilleurs romans à vivre au quotidien.

Dans une autre direction, parlons plus précisément de ce qui nous intéresse aujourd'hui, et ce n'est pas un grand mystère, ce sont les couples, et leurs relations amoureuses ou si fusionnelles sous ce joyeux joug de l'enfermement à deux sans pouvoir s'enfuir de l'autre autrement qu'en allant sortir le chien (si néanmoins l'on dispose chez soi de cet avantage insoupçonné), ou bien en faisant chambre à part si l'on dispose effectivement d'assez d'espace dans la maison ou dans l'appartement, mais sur ce point il serait peut-être encore plus dommageable de quitter l'habituel lit conjugal pour aller s'isoler en soi-même dans un improbable ailleurs improvisé à la va-vite avec comme seule excuse que l'on ne supporte plus de voir l'être aimé de manière aussi récurrente et répétée… L'on dit souvent que l'on "n'encadre pas quelqu'un", c'est ici une belle métaphore lorsque l'on est enfermé dans la même pièce carrée tout au long de la journée et de la nuit, un cadre qui se réduit au fur et à mesure que le temps passe pour finir mentalement par devenir aussi grand qu'un timbre poste, de collection je précise. Oui, car finalement c'est bien le "mental" qui en prend un sacré coup sur la tête si l'on n'a pas le gabarit d'un jésuite ou d'un récidiviste, l'esprit qui tourne (mal), soit dans le vide, soit en rond, soit en regardant inlassablement le conjoint faire et penser la même chose comme dans un miroir déformé de fête foraine où l'on contemple bêtement son double.

Ne désespérons pas non plus, de bons "à-côtés" font surface, ou plutôt l'inverse… Certains sont aussi trop heureux (au début) de tout ce temps libre à batifoler en pure orgie sur tout ce qui peut servir de meuble pour s'exercer au Kamasutra, au risque d'avoir de sublimes crampes à n'en plus finir ou bien les organes rougis et usés par tant d'efforts contraints l'un sur l'autre ou l'un dans l'autre. L'Enfer du "deuxième cercle de Dante" n'en serait que plus exacerbé si au bout du compte le plaisir n'y était plus au rendez-vous après maintes galipettes répétées dans tous les sens, avec cette soudaine mais si terrible et improbable idée fixe que l'un et l'autre ne sont que des ustensiles sexuels, de simples objets de désir génitaux, mais pas forcément d'amour réel… C'est dans ces moments de lucidité exacerbée que l'esprit commence à cogiter, dans le sens d'un cogito qui surchauffe assez durement en se demandant si l'on vit bien avec la bonne personne, celle dont le regard préfère assurément se fixer ailleurs que dans vos yeux ébahis par tant de traîtrise. J'en vois déjà qui ont connu de ces petites mésaventures du même acabit, de se voir traité(e) comme un banal instrument à vent ou à corde, comme un objet sexuel sous emballage, utilisé(e) puis jeté(e) comme une vulgaire baudruche, bien remplie ou vidée, c'est selon…

Non, pourtant le véritable problème du confinement en couple ne provient pas de ces quelques petites vicissitudes dont je viens de parler, lesquelles sont assez largement courantes pour vouloir en faire de notables exceptions si ce n'est qu'elles perdurent en vase clos avec une inlassable répétition, tel un merveilleux cercle vicieux perpétuel. Donc non, ce ne sont pas forcément ces faits qui usent mais le manque d'énergie vitale qui s'ensuit, de cette impitoyable lassitude mentale et physique (ici je ne parle pas du coronavirus) qui vient s'installer au plus profond de votre être et qui de plus se verra impitoyablement partagée avec votre conjoint tout autant éteint, tout autant déchargé que vous à force de lutter ou de se convaincre que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes (si possible en ne regardant pas trop non plus le journal télévisé ou les chaînes d'infox en continu). D'un point de vue plus "ésotérique", j'ai déjà abordé le thème des entités parasites se nourrissant de nos affects mais aussi de nos énergies, qu'on les appelle Égrégore ou créatures démoniaques elles sont invariablement attirées par des situations aussi intéressantes que celles que nous vivons, c'est-à-dire celles qui mettent à disposition dans des lieux "confinés" de pauvres créatures désemparées, en d'autres mots un garde mangé à disposition, toujours au même endroit clos et sur une période de temps assez conséquente… De quoi perdre à la fois toute son énergie mais aussi parfois la tête qui n'en dispose plus assez pour "fonctionner" normalement, avec ce dangereux risque de déraillement qui fait frémir d'angoisse ou de peur, surtout la police et les psychiatres, assurément votre partenaire se trouvant dans la même pièce que vous étant aussi peut-être dans le même état, ou pire...

Le tableau de ce confinement Cov19 sera certainement à mettre sous cadre avec un beau diplôme de dévastation, déjà pour tous les malades que l'État n'aura pas su et voulu sauver par négligence volontaire et irresponsabilité crasse, ensuite pour toutes les pathologies qui ressortiront et dont un grand nombre resteront présentes pour longtemps dans les esprits, surtout si les relations familiales ou conjugales auront volé en éclat après un pic d'instabilité entre quatre murs. Dans tous les cas il faut savoir se préserver au niveau énergétique, ce n'est pas une invention que de dire qu'un organisme sans tonus, dérouté et usé par son environnement, devient d'une part affaibli au niveau immunitaire mais aussi au niveau mental et relationnel. Étant praticien expérimenté, depuis de nombreuses années j'aide tous les jours des couples dans des situations complexes, souvent au bord de la rupture, je leur permets de surmonter ces crises et au contraire de profiter de ces moments que l'on peut qualifier d'historiques actuellement en étant en  confinement pour renforcer leur union et trouver de précieux liens en des instants où d'autres couples n'arrivent pas à les conserver. L'énergie, le mental et les corps sont eux aussi liés par de subtiles correspondances parfois très ésotériques pour les profanes et c'est par un savoir-faire qui dispose de la connaissance pour les unir qu'opèrent les travaux que je préconise en qualité de professionnel et d'initié. Contactez-moi pour plus d'information par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct non surtaxé) ou bien n'hésitez pas à me joindre aussi par écrit pour m'expliquer votre problématique, ceci en cliquant sur ma bannière web ci-dessous pour ouvrir mon formulaire de contact. À très bientôt et restez confinez en renforçant votre relation de couple avec mon aide!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 20:36

En ces temps compliqués où chacun est relativement isolé ou même en confinement total, de nombreux prophètes de l'Apocalypse voient dans les évènements actuels la fin du monde et promettent la rédemption salvatrice à tout un chacun en prenant le contrôle de leur vie, tels des gourous hystériques ils s'emparent non seulement des esprits faibles mais aussi de leurs ressources sans pour autant les éclairer davantage sur la réalité de notre monde. Ce n'est certainement pas la fin de l'humanité qui nous guettent demain matin, et sachez bien que dans l'Histoire d'autres crises bien plus graves ont été intégralement surmontées avec beaucoup moins de moyens et de technicité dont nous avons aujourd'hui les acquis. Non, ce n'est peut-être pas la fin du Monde mais la fin de notre monde sous sa forme contemporaine qui effectivement détériore irrésistiblement notre environnement au détriment de la Vie, en détruisant systématiquement la Nature qui nous nourrit dans un espoir délétère d'en tirer un profit délirant noyé dans un égocentrisme où ceux qui nous dirigent sont des élites corrompues aveuglées par un pouvoir proche du despotisme. Alors si en bas de l'échelle, bien loin de ces élites elles-mêmes néfastes se situent de tristes mais redoutables charlatans, il est bon d'en dénoncer les méfaits et de rétablir la vérité pour en séparer la réalité d'une doctrine sublime de ces arnaques d'un autre temps.

En effet, rien ne serait plus aberrant, déraisonnable et totalement inexact que de mettre tous les praticiens dans un même sac, les Arts Majeurs ainsi que leurs travaux complexes recèlent de grandes vérités pouvant aider les individus à la recherche de solution pour eux-mêmes mais aussi pour leurs proches, la magie des rituels n'est certainement pas à mettre dans toutes les mains ni à démystifier tant le sceau du secret en protège les subtils et essentiels éléments, tout comme l'on ne donne pas un fusil chargé à un nouveau-né. Alors, oui il existe ces escrocs dans la profession et ils profitent des maux qui nous sont assénés durant ces moments où certains sont en proie au doute sur notre civilisation et sur notre capacité à surmonter les enjeux qui sont ceux de notre époque. Un grand nombre de "marabouts" occidentalisés pour la bonne cause se présentent pour vous sauver des misères et malheurs de l'existence, faites très attention car les seuls véritables marabouts que je connaisse sont en Afrique et y restent, ils ne profèrent pas de discours pernicieux, au contraire ils agissent la plupart du temps au nom d'un chef de communauté ou de tribu, ils connaissent chacun des membres de cette communauté pour en élaborer les soins adaptés et les remèdes ancestraux.

Rien à voir avec ceux qui se présentent à vous, ces faux marabouts occidentalisés qui n'ont jamais vu une seule des plantes qu'ils préconisent ni n'ont jamais effectué un seul élixir ou un seul rituel sacré de leur vie en préférant conduire de grosses berlines dans la capitale pour parader avec votre argent… Alors la plus grande prudence est de mise en ce moment, de très nombreux charlatans vont soudain se découvrir des dons de grands sorciers africains alors qu'ils ne sont jamais sortis de leur banlieue en métropole, qu'ils inventent chaque jour de nouveau subterfuge pour attirer les gogos et les faibles d'esprit attirés par d'extravagantes prouesses capables soi-disant de tout résoudre en seulement quelques heures, surtout si vous leur donnez l'intégralité de votre compte en banque… Dans le milieu de la magie opérative les véritables sorciers chamans existent tout de même, ils sont généralement locaux et ne se promènent pas en dehors de leur pays, à savoir les "Talebs" ou sorciers arabes issus du Maghreb n'exerçant que sous le couvert du Coran en respectant un nombre incalculable de règles et de doctrines sacrées, ils ne peuvent pas effectuer des rituels pour ceux qu'ils appellent les mécréants, ce qui n'est pas une insulte mais pour eux au contraire une ultime vérité qu'il faut être croyant et musulman pour avoir recours à leur sagesse magique et à leurs services souvent officiels (sous l'égide d'un maitre ou d'une obédience locale certifiée).

En France, et plus particulièrement en Europe de l'Ouest, nous sommes effectivement relativement plus détachés des dogmes et des églises (et encore plus des tribus ou communautés locales) en ce qui concerne les rituels et les travaux de magie, quoi que pour certains exorcismes les prêtres assermentés par l'Église n'exercent qu'avec l'assentiment écrit d'une autorité hiérarchique qui autorise de telles pratiques à la fois risquées et assurément délicates… En dehors des institutions religieuses patentées toute personne ayant effectivement des Dons peut librement aider autrui et en faire son métier, c'est d'ailleurs mon cas puisque si vous suivez mon parcours (lire si besoin mes articles que j'écris depuis des dizaines d'années, ici sur ce blog sur la colonne de droite ou dans la presse). La qualité de Sorcier-Chaman ne s'attribue pas via des cours par correspondance ou autres lectures assidues d'ouvrages ésotériques, certes les livres sur le sujet ont leur importance afin d'affiner une technique mais aucune pour acquérir une réelle et utile sagesse dans la pratique de la haute magie avec des rituels qui sont à chaque fois et pour chaque cas uniques et spécifiques, par conséquent rien n'est jamais écrit nulle part ailleurs que dans l'esprit éclairé de celui qui va élaborer, puis les effectuer en toute connaissance de cause et d'effets…

Je rappelle aussi, pour ceux qui ne l'auraient pas encore lu, qu'il existe une très grande variété de "magies" et non une seule pour tout résoudre en claquant des doigts, ainsi il est extrêmement difficile de trouver des sorciers capables d'accepter tous les travaux puisqu’il y a, entre la Magie Blanche, la Magie Rouge ou bien la plus controversée et dangereuse Magie Noire, une grande différence de méthode, de pratique et surtout de Connaissances ou encore de type de puissances à maintenir au sein d'un Don (ou de plusieurs) pour effectuer des rituels extrêmement différents. Seuls les plus exercés, les plus assidus et ayant bien évidemment une longue expérience sur des décennies peuvent s'affranchir des barrières ésotériques qui arrêteront la très grande majorité des apprentis ou assistants en magie opérative pour aller plus loin. Il ne suffit pas de vouloir devenir "sorcier", chaman ou mage, c'est assurément la fonction qui vient à vous, le Don qui surgit comme une révélation claire et impérieuse, une essentielle et immense Connaissance qui vient demander son dû, c'est-à-dire la perte totale ou partielle de sa propre liberté égocentrique pour s'en remettre à l'exercice difficile et lourd à porter de celle que représente de la Magie en qualité de professionnel expérimenté, strictement et exclusivement au service d'autrui. Bien des individus ont finalement échoué ou plutôt préféré rapidement retourner à une vie plus simple et bien moins lourde à porter que celle de prendre sur soi les problèmes des autres.

Sorcier-Chaman est donc un sacerdoce, c'est une mission sacrée pour le dire plus trivialement, et cette acceptation d'aider autrui avec un tel pouvoir ne saurait supporter aucune dérive, au risque de tout perdre, la sagesse, la Connaissance et la dignité d'en exercer la maîtrise. C'est en quoi je me suis engagé depuis des années afin de faire de mon métier une charge que je porte pour aider ceux qui me le demande et non pour mon propre compte comme les faux marabouts ou autres charlatans s'autoproclamant comme tels. Si vous désirez me joindre pour discuter d'une problématique difficile à résoudre, je reste à votre disposition au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit si vous préférez me poser une question ou entrer dans le détail de ce qui vous préoccupe, merci dans ce cas de passer par mon formulaire de contact en ligne en cliquant ma bannière web qui est ci-dessous pour ouvrir la page. Je vous dis à très bientôt ou même à tout de suite pour que les magies que j'exerce soient à votre service avec toute mon expérience à l'appui. Et, bon courage pour le "confinement COV19"!

Jean-Pascal BRUNO
Sorcier-chaman en Magies Blanche, Rouge et Noire

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 15:44

Dans mon dernier article j'ai parlé de la Magie Noire et de ses résultats très aléatoires et surtout dangereux selon les sorciers qui la pratiquent (à relire ici si besoin), en effet l'expérience, le savoir-faire, la Connaissance ésotérique ainsi que le Don s'avèrent être globalement des paramètres complexes et exigeants qui ne sont absolument pas à la portée de tous les praticiens, encore moins des apprentis sorciers ou des amateurs du dimanche. Un sorcier chaman complet se doit de connaître les arcanes des différentes magies (magie blanche, magie rouge et magie noire) afin d'en délimiter les propriétés exactes en vue d'une utilisation ciblée avec des rituels parfaitement adaptés, ne pas suivre cette difficile et longue démarche d'apprentissage et de formation personnelle n'apportera que déception et échecs à la chaîne. Bien souvent les sorciers peu expérimentés préfèrent n'exercer qu'en magie blanche durant des années avant de passer à des magies plus puissantes qui nécessitent aussi une grande attention quant aux risques qui y sont associés, c'est ici une sage décision que de ne pas brûler les étapes qu'impose un Don afin qu'il se développe naturellement à son rythme. D'autres praticiens peu scrupuleux n'hésitent pas à lancer des sortilèges qu'ils ne maîtrisent pas sans même en étudier les effets dans le contexte du consultant, ce qui n'apporte que des erreurs souvent dramatiques à la situation initiale déjà épineuse…

Avec des groupes ésotériques bien organisés, comme la WICCA ou certains "covens" plus confidentiels, les sorciers ont pu par le passé avoir un soutien avant de se lancer professionnellement s'ils en avaient réellement les capacités, ceci afin de vérifier cette indispensable maîtrise et la nécessité d'une méthode correctement appliquée au regard exercé des anciens. Aujourd'hui, notamment en France, il n'existe pratiquement plus de groupes reconnus et d'une certaine façon chacun pense pouvoir être en mesure de progresser seul dans son coin avec l'aide d'ouvrages plus ou moins valides et sensés, voire sur des sites internet révélant d'emblée de soi-disant rituels "secrets" à effectuer clef en main avec des recettes prêtes à l'emploi pour le tout-venant… Tout ceci n'est pas sérieux et reste une véritable mascarade, pour ne pas dire une manifeste escroquerie pouvant devenir dangereuse. Aucun rituel digne de ce nom ne peut être formulé ou effectué sans l'apport spécifique de l'ensemble des informations de la personne qui consulte et de son contexte exact, sans compter son indispensable analyse en amont et l'accord volontaire et participatif dudit consultant. Comme je l'ai souvent souligné, un rituel normalement constitué se crée aussi avec l'essentiel apport d'énergie issu de la volonté du consultant, en complément des qualités du praticien pour la réalisation, donc rien n'est possible sans cette synergie réciproque.

Au temps d'Octave SIEBERT (le "pape des lucifériens") que j'ai personnellement connu durant de longues années, ainsi qu'en souvenir du meilleur d'entre nous aujourd'hui disparu, c'est-à-dire Yull RUGGA, nous ne sommes plus qu'une petite poignée à exercer selon les règles de cet Art Majeur et à en respecter dignement avec la rigueur de la sagesse les lois ésotériques qui gouvernent notre Réalité étendue. Certains diront qu'à d'autres temps d'autres points de vue et méthodes font jour mais en ce qui concerne les Grandes Lois telluriques ou cosmiques, celles-ci ne changent pas et restent d'emblématiques et incontournables certitudes pour ceux qui désirent réaliser des travaux de magie astreints à ces mêmes Lois… Alors que dire? Ce n'est pas moi qui le dit mais quelques lecteurs assidus et peut-être éclairés qui m'ont fait cet honneur, certes un peu désuet mais sympathique en me désignant comme le dernier "pape de la sorcellerie et du chamanisme". Je les en remercie avec gratitude et humilité même si ce n'est pas l'appellation qui crée ni le "costume" ni la "tiare", laquelle reste toujours difficile à porter une fois qu'elle se trouve posée comme couvre-chef avec tant de responsabilités pour la maintenir en place. Alors "pape de la sorcellerie", oui il est vrai que la Magie Noire fait partie des plus hautes œuvres que j'exerce en terme de puissance tout comme il faut aussi que j'en maîtrise les effets pour en encadrer les retours souvent chaotiques avec les meilleures protections. "Pape du chamanisme", oui si l'on considère les magies blanche et rouge comme d'indispensables moyens pour qu'un chaman professionnel puisse exercer des travaux axés sur les énergies vitales et sur la loi d'attraction, lesquelles unissent l'humain aux autres forces (telluriques, magnétiques, cosmiques, et même "éthérées"), opérés selon et avec de véritables rituels toujours uniques et réalisés sur mesures.

Comme nous le savons, dans l'Histoire il y a eu de bons et de mauvais papes, alors espérons bien que les faveurs de ce titre me soient bénéfiques, d'autant plus que je n'en ai pas sollicité urgemment l'intronisation, si néanmoins celle-ci en était une légitimement accordée par des hautes sphères, car finalement je sais qu'elles seules jugeront dans les faits et dans les intentions ce que j'ai réalisé pour aider ceux qui ont fait appel à moi et continuent de le faire, je les en remercie. Mais passons sur l'anecdote pour expliquer que déjà la seule charge d'être sorcier-chaman pèse lourdement sur ceux dont la tache première reste d'apporter un soutien psycho-ésotérique via une Connaissance que l'on a bien voulu leur enseigner avec comme poids supplémentaire ce Don presque imposé par la force des choses, ou peut-être ici imposé par la destinée d'en être digne. J'ai beaucoup expliqué que la vie d'un sorcier-chaman pouvait s'apparenter à une longue marche infinie sans sommeil, toujours à l'affût des signes de notre temps et des symboles qui se cachent sous toutes choses pour désigner un chemin à suivre. Il est parfois rude d'être soi-même dans de telles circonstances où autrui compte parfois plus que soi dans la mission (car s'en est une) qui est confiée à chaque demande de travaux. La résolution des problématiques d'autrui ne peut passer que par l'abnégation totale d'un Ego personnel qui ne pourrait qu'en pervertir la clarté et la légitimité d'agir en son nom.

Dans l'exercice de cette profession souvent décriée et montrée du doigt car méconnue des profanes, le chamanisme et la sorcellerie sont effectivement deux modes opératoires très différents mais complémentaires. Peu nombreux sont ceux qui savent avec maîtrise en utiliser savamment les arcanes hermétiques qui ne sont distillés qu'après des années d'expérience pour dévoiler des secrets que l'on ne peut effectivement et heureusement pas mettre entre toutes les mains. Je suis par conséquent fier, d'une part d'être respecté par mes pairs qui me reconnaissent mais encore plus par mes lecteurs ainsi que par les personnes qui m'ont consulté avec succès pour que je puisse les aider. Étant très sollicité je ne peux d'ailleurs pas accepter toutes les demandes et je me dois de réserver avec soin mon énergie pour les personnes qui ont véritablement besoin de travaux et qui sont dans des situations parfois complexes voire dramatiques, notamment lorsque des couples normalement unis sont en perdition ou lorsque d'autres magies s'attaquent à ces personnes sans défense ni protection pour y répondre…

C'est dans cette perspective unique que j'exerce ce métier, celui d'aider ceux qui ont besoin d'un processus puissant pour sortir de l'ornière, des travaux que j'effectue jusqu'au bout, c'est-à-dire au terme d'une résolution réussie pour écarter ou refouler les obstacles et vicissitudes de l'existence. N'hésitez pas à me joindre pour en discuter, surtout si vous-même avez une problématique à me soumettre, je vous répondrai rapidement pour savoir si mon savoir-faire s'avère être en phase avec vos préoccupations pour vous aider. Vous pouvez me téléphoner au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien aussi m'écrire en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et ce n'est pas ici le pape de la sorcellerie et du chamanisme qui vous le dit mais tout simplement l'homme ayant cette charge de sorcier-chaman à soutenir jour après jour.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
18 février 2020 2 18 /02 /février /2020 17:59

Les travaux de magie noire échouent… bien sûr, enfin la plupart du temps effectivement chez les sorciers qui ne pratiquent pas correctement les règles complexes et dangereuses qu'imposent de tels rituels de sorcellerie! Il fallait le dire sans détour ni trompettes mais simplement: la haute Magie Noire n'est pas faite pour les petites natures ni pour les amateurs, elle impose une discipline d'acier à ceux qui la pratiquent (si peu nombreux qu'on les compte sur les doigts d'une seule main en France), ainsi qu'une rigueur et un savoir-faire dignes des plus expérimentés d'entre eux, au risque de voir s'abattre une pluie de triples chocs en retour sur leur personne et sur leur clientèle, d'ailleurs la vie d'un sorcier qui pratique réellement la magie noire se situe toujours sur le fil du rasoir, au bord du chaos.  Afin de ne pas tomber dans de si terribles pièges encore faut-il les connaître et savoir s'en protéger avec d'autres magies complémentaires et efficaces, une Connaissance que très peu de sorciers dignes de ce nom utilisent réellement, mettant parfois (souvent) en danger la vie même des personnes qui les consultent et ne s'en doutent pas…

Tout d'abord un petit rappel crucial de ce que représente exactement la Magie Noire, laquelle reste une exception par bien des aspects que les autres magies ne disposent pas ou ignorent délibérément pour rester strictement du côté positif de la magie. Commençons par les choses qui dérangent un peu: la magie noire opère effectivement assez violemment dans un chaos orchestré avec l'aide d'entités génériquement négatives qui se chargent des travaux parce qu'elles en sont plus ou moins contraintes par le pouvoir du sorcier qui les dirige. En règle générale cela s'opère avec des assistants pour former ce que l'on appelle un coven (un groupe actif, si besoin) ou en comité restreint (selon que l'on s'oriente ou pas sur un rituel plus spécifique de Vaudou). Notons qu'en magie noire le sorcier se retrouve dans une transe relative qu'il doit maîtriser (notamment pour en sortir…) et qu'il n'est que l'outil "médiumnique" de l'entité principale qui va l'investir et prendre place durant une période définie. Ceci représente donc une sorte d'intrusion volontaire, certains sorciers disent même qu'il s'agit d'une possession ponctuelle qui permet cet échange intime à la fois de puissance mais aussi d'informations importantes issues d'une dimension à laquelle nous ne pourrions pas avoir accès autrement. Évidemment cette expérience est traumatisante et dangereuse, un grand nombre "d'amateurs" n'en sont jamais revenus indemnes.

N'oublions pas que le but principal de la Magie Noire est de porter le chaos sur une personne, sur un groupe et dans un contexte précis avec l'intention (non louable il est vrai) de nuire à cette personne  avec bien souvent des dégâts collatéraux sur les proches. Mais cette sombre magie démoniaque par définition peut aussi avoir une utilité provoquant des bénéfices inattendus si elle s'attaque à une situation elle-même très chaotique ou dont l'issue ne cesse de tourner en boucle (comme un cercle vicieux statique) car l'intrusion d'un si terrible bouleversement peut permettre paradoxalement de briser une immuable inertie, de balayer une problématique insoluble autrement, enfin de modifier profondément un contexte initialement défavorable pour néanmoins en retrouver un autre totalement différent (mais aléatoire tout de même). L'on voit de suite que la magie Noire agit comme une tempête, un ouragan ou une sorte de tsunami qui va faire table rase de ce qui se dresse devant elle, c'est cet aspect intéressant qui permet les transformations les plus audacieuses tout en gardant légitimement à l'esprit son caractère d'extrême dangerosité. Les meilleurs sorciers arrivent à limiter les dégâts, à protéger leurs clients et proches, ainsi qu'eux-mêmes avec l'aide des autres magies (la magie blanche qui par essence génère des protections très efficaces et durables contre les chocs en retour).

Alors il est tout aussi évident qu'un grand nombre de praticiens s'intitulent sorciers alors qu'ils ne sont que d'apprentis mages, avec certes parfois de réels dons mais bien éloignés de la puissance nécessaire pour oser utiliser intelligemment la magie noire sans risque ni en trouver un quelconque bénéfice acceptable. Ces praticiens peut expérimentés font non seulement courir un grand danger à la personne qui les consulte mais les résultats peuvent être encore plus catastrophiques que la situation de départ ou bien se définir par le plus insipide des néants sans rien voir à l'horizon de nouveau… Bien choisir son professionnel en vue de rituels de magie noire est donc un impératif essentiel, une obligation qui d'emblée élimine 99% de ceux qui se prétendent en maîtriser pleinement des travaux qui les dépassent de loin. De plus un véritable sorcier n'acceptera jamais ce type de travaux de magie noire sans une étude préparatoire pour en vérifier les potentialités, tous ceux qui accepteront trop rapidement ne seront que des imposteurs, des escrocs ou des manipulateurs qui ne feront strictement rien d'autre que de vous faire perdre du temps, de l'énergie et de l'argent.

Justement, l'argent reste aussi un frein et c'est une excellente chose, car les rituels de magie noire requiert non seulement ce savoir-faire assez rarissime mais aussi des éléments qui le sont tout autant pour effectuer les rituels ou se prémunir des dangers. Tout ceci a un prix parfois exorbitant qui refoulera les moins sérieux des demandeurs et les plaisantins de passage. Notons enfin que les différentes phases de mise en route, de protection et d'action se font de manière stricte et codifiée, ainsi une personne déjà en cours de travaux de magie noire ne peut que difficilement revenir en arrière sans ajouter de multiples problématiques en cascade dont elle peut souffrir. De même que de vouloir s'investir dans ce type de travaux, l'on peut aussi tenter de s'en défaire et les sorciers qui effectuent ces rituels de magie noire savent aussi comment contourner ceux qui en sont victimes, bien qu'ici aussi les travaux de désenvoûtements noirs sont d'une extrême complexité et la plupart du temps assez longs à circonscrire pour une efficacité réelle et définitive.

Comme nous le voyons, demander des travaux de magie noire pour nuire, voire parfois pour tuer (mentalement ou physiquement), n'est bien heureusement pas à la portée de tous les praticiens qui pullulent sur le web ou qui s'intitulent "Grands Marabouts" ou "Maître des Ombres"… Personnellement j'exerce depuis plusieurs décennies la magie, toutes les magies, la magie blanche pour les protections et l'énergie, la magie rouge pour les problématiques relationnelles et amoureuses, mais aussi la magie noire qui dans certains cas extrêmes peut effectivement être d'un grand secours lorsque rien d'autre n'a pu être véritablement opérationnel et efficace. Ayant connus les plus grands sorciers, comme le grand maître de la Wicca internationale Yull RUGGA ou celui que l'on appelait le pape des lucifériens Octave SIEBER, j'ai été à bonne école afin de ne jamais renier les enseignements des ces magies et d'en faire respecter les traditions et les grandes Lois ésotériques en privilégiant les finalités les plus essentielles de ces pratiques complexes à exercer. Néanmoins, dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de sorcier chaman je suis à votre écoute si vous avez besoin de mes services, ceci déontologiquement de manière confidentielle, pour vous aider à corriger les aléas personnels ou professionnels qui vous touchent. N'hésitez pas à me joindre pour déjà en discuter au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit dans un premier temps pour m'expliquer succinctement votre problématique (merci d'ouvrir mon formulaire de contact sur mon site en cliquant ma bannière web ci-dessous). Je vous dis à très bientôt pour changer l'horizon de votre destin selon votre volonté légitime et souveraine.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2020 2 28 /01 /janvier /2020 18:49

Récupérer son ex, éloigner une maîtresse et éviter la rupture sont les maîtres mots qui tournent en leitmotiv pour sauver son couple et réparer ladite relation amoureuse en perdition. Chacun, expert ou simple badaud des réseaux sociaux, donnera donc son fantastique secret pour le retour de l'être aimé ou pour retrouver l'harmonie perdue d'une union qui s'effiloche inexorablement dans un puits sans fond, pour apporter l'énergie nécessaire à cet équilibre conjugal si fragile qu'il suffit parfois d'un petit doute ou d'un obscur quiproquo pour anéantir toute la confiance si difficilement acquise au fil des années. Alors, beaucoup de psychologues, de cliniciens ou de "thérapeutes de couple" tentent de trouver des solutions et de distiller des conseils à l'emporte-pièce, ceci à coup de déclarations rutilantes et mirifiques sans jamais s'attarder sur les réelles causes, c'est-à-dire sur la source du processus de déliquescence de la relation en essayant de passer outre et en s'autosatisfaisant d'apporter sur un plateau d'argent l'ultime solution via leur procédé universel, un peu à l'image de ces myriades de régimes amaigrissants qui attirent et font espérer à tout un chacun de devenir la top modèle aux mensurations idéales ou l'homme musculeux aux allures d'un parfait athlète de triathlon… Non, les véritables praticiens initiés n'apporteront pas leur solution mais vous apporteront la vôtre et uniquement celle qui vous convient, ceci en prenant en compte de très subtils et complexes paramètres que d'autres ne cherchent même pas à aborder tant ce travail approfondi peut aussi être perturbant pour le demandeur-consultant et le changer à tout jamais, telle une quête de soi-même, et même au-delà…

Bien heureux et salutaire celui qui pourrait donc en quelques minutes résoudre avec une méthode simple et unique tous les malheurs des couples et toutes les difficultés relationnelles. Il semble évident que s'il y a conflit conjugal ou problématique amoureuse il faut avant tout non seulement s'assurer de la nature de la discorde mais aussi se poser la question de son origine réelle avec toutes les parts de responsabilité de chacun tout en se réservant celles qui pourraient provenir de l'extérieur (et donc en deviennent des causes indirectes à définir). Nous savons tous qu'en situation difficile, en état de crise importante chaque personne va parfois réagir de manière contre nature en recherchant des solutions hors normes qui ne lui correspondent pas dans un contexte perçu comme chaotique dont il faut s'extirper rapidement. De cette précipitation naissent alors toutes les erreurs possibles, même celles que l'on évite habituellement tellement elles sont grossières et inadaptées à la situation. Les conflits conjugaux ou amoureux sont comme les guerres, ils commencent par de petits incidents pour muter en d'inextricables rebondissements en chaîne impossibles à stopper par la raison ou par la tranquille diplomatie d'un dialogue explicite. Faut-il en conclure que rien n'est alors à entrevoir ou à espérer à ce stade avancé où les engrenages se grippent?

En utilisant de simples explications triviales ou en tentant de réparer de manière strictement profane et naïve les cassures déjà provoquées ou en cours l'on ne résout absolument rien en profondeur, à l'image du dicton de "l'emplâtre sur une jambe de bois". Paradoxalement il faut agir à contresens, dans cette optique qui paraît effectivement ésotérique et peu très cartésienne les véritables initiés ajoutent encore une part de chaos au chaos pour en affaiblir les effets et réajuster le contexte de manière plus favorable en "sortant les personnes du sillon" qu'elles avaient elles-mêmes creusé, en d'autres mots simples à comprendre: il faut savoir assurément "casser le cercle vicieux" qui s'était installé durablement. De ce constat aucun spécialiste du couple n'osera user d'un tel redoutable stratagème, lequel reste pourtant le seul qui fera bouger réellement les lignes et redémarrer la relation sur des niveaux dynamiques où tout demeure alors possible pour rééquilibrer ce qui était en stase, c'est-à-dire dans l'inertie destructrice de l'incompréhension et du déni, de la posture négative des chiens de faïence que l'on n'a pas osé casser sur l'échiquier d'un contexte complètement figé.

"Casser quelque chose" pour enfin faire bouger les lignes! Cette stratégie réactive n'est bonne et tenable uniquement si l'on casse effectivement cette "machine qui étouffe" ou ce béton d'une situation qui emprisonne le couple pour que justement rien ne bouge. Finalement, "casser de mauvaises habitudes" qui s'installent sournoisement devient une très bonne action mais pour cela il faut aller à l'encontre de préjugés trop cartésiens et laisser le praticien cibler les véritables sources corrompues pour les retourner contre elles-mêmes, et faire place nette. Les méthodes non plus ne sont généralement pas plus orthodoxes que le constat initial puisqu'il faut passer par les racines des maux, lesquels se situent toujours largement en amont au niveau symbolique des idées et des pensées des protagonistes, par conséquent il faut aussi agir à ce niveau via ce que l'on appelle des rituels spécifiquement adaptés pour agir sur ces symboles négatifs. Les profanes ne pensent pas du tout que de simples rituels puissent changer le cours des évènements et arranger la situation de leur couple, pour autant ces profanes ne savent bien entendu strictement rien des processus qui motivent les pensées, forment les idées pour ensuite passer aux actes… Les initiés, eux, connaissent l'ensemble de ces processus cachés, ainsi que les principales Lois ésotériques subtiles mais radicales et puissantes.

Dans ce sens, passer par des travaux de magie, ici nous parlerons principalement de magie rouge (magie de l'amour, de la sexualité, des sentiments et des désirs) afin d'élaborer ces fameux rituels qui agiront sur le contexte en présence, et par conséquent sur les personnes s'y rattachant. Il existe une multitude de types de rituels selon les problématiques du couple mais en général il faut "rapprocher les conjoints", en extraire les mauvaises pensées, renforcer les énergies positives, reconstruire les liens forts qui unissaient le couple. Parfois aussi l'on peut contraindre un ou une rivale de s'éloigner afin de laisser enfin le champ libre au couple légitime pour qu'il reprenne ses marques habituelles, l'on peut aussi renforcer la libido (souvent des hommes) ou le désir (des femmes) afin d'interagir sur une sexualité en berne ou à l'arrêt. Dans tous les cas "rompre l'inertie", briser les chaînes pour avancer et libérer les énergies du couple suffisent à le sauver ou du moins à faire repartir ce moteur unique que représente l'amour au sein de la relation.

Les psychologues profanes travaillent généralement avec les deux partenaires, les initiés préfèrent lancer des travaux avec le partenaire le plus concerné, celui ou celle qui aura le plus de volonté de sauver son couple car cette énergie de l'esprit n'est autre que le carburant des rituels qui seront élaborés par le praticien initié aux arts majeurs de la magie. Évidemment, oser et comprendre l'ensemble de ce processus nécessite une vision de la réalité qui n'est pas celle que l'on vous dira au journal de 20h sur les chaînes de télévision… Non, il faut avoir effectivement profondément conscience que notre Réalité est beaucoup plus vaste que ce que nos sens nous permettent d'en capter, que les pensées et idées sont d'une dimension plus palpable que l'on pourrait l'imaginer, que des puissances agissent dans l'invisible, parfois pour notre bien, parfois non. Sachez enfin que vous n'êtes jamais seul(e), de nombreuses entités sont constamment en relation avec votre psychisme à un niveau subtil pour vous guider sans pour autant vous ôter votre libre arbitre et (il faut le dire) votre droit à l'erreur. L'initié travaille de concert, lorsque cela est néanmoins possible (en fonction du karma), avec vos entités gardiennes et protectrices, ainsi il communique ses analyses et les soumet afin que les rituels soient parfaitement adaptés à la situation des protagonistes, ceci en accord avec leur karma respectif aussi.

Si vous découvrez cet univers ésotérique qui vous semble aberrant ou surprenant, ne vous en faites pas, c'est que justement la barrière de la réalité tente de nous maintenir dans les "cordes du visible et du sensible" en nous éloignant d'autres influences parfois ambiguës et complexes qui pourraient interférer avec des actions positives nécessaires. N'oublions pas que parfois les épreuves sont tout aussi nécessaires afin de progresser et que supprimer toute alternative plus hasardeuse (même négative) pourrait avoir des répercussions encore plus difficiles à surmonter. Encore une fois et comme d'habitude je reste à votre écoute afin de répondre à vos questions ou si besoin pour vous aider à mieux appréhender une situation personnelle complexe qui justifierait l'élaboration de rituels spécifiques. Dans ce but n'hésitez pas à me joindre, par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit si vous préférez, ceci en passant par mon formulaire de contact (merci de cliquer sur ma bannière web ci-dessous pour ouvrir ma page de contact). Je vous dis à très bientôt avec toutes les possibilités que je vous ai énoncées très brièvement aujourd'hui, le futur vous appartient, votre libre arbitre de vouloir remédier aux erreurs du présent ou du passé reste pleinement ouvert.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2020 1 20 /01 /janvier /2020 20:40

L'entreprise, qu'elle soit commerciale de grande ampleur ou plus personnelle au sein d'une structure plus modeste, nécessite toujours un dynamisme sans faille allié à une réactivité mêlant intelligence, flexibilité et persévérance. L'on peut même souligner que l'entrepreneur (ou le chef d'entreprise) doit avoir foi en lui-même, dans son projet et bien évidemment dans ses collaborateurs qui sont la charpente de l'édifice qu'il dirige comme l'architecte dresse les plans et organise les travaux. La vision entrepreneuriale dans nos sociétés n'est pas reconnue à sa juste valeur comme une sorte de don alors que pourtant l'entrepreneur dispose de ce petit plus que la plupart n'ont pas, il fusionne parfois sans limites sa propre vie à son projet, il insuffle autant d'énergie vitale possible dans son action pour gagner un pari où la concurrence est souvent rude avec d'autres esprits tout aussi affûtés et habiles. Dire que le monde de l'entreprise requiert une force hors du commun pour réussir, un don certain pour l'innovation et l'expertise de situations ou bien une vision lucide pouvant anticiper des problématiques complexes n'est pas sans rappeler certains aspects fondateurs issus d'une volonté chamanique engagée sur le difficile chemin de la compréhension du monde qui nous entoure. Doit-on y rechercher des passerelles, des liens ou des processus pour tenter de voir dans l'entrepreneur une sorte de chaman en exercice à son niveau? Ou bien le chaman lui-même peut-il apporter son savoir-faire à l'entrepreneur tant ils ont ces caractéristiques en commun?


Les initiatives personnelles au quotidien sont dirigées par nos envies, nos besoins et nos instincts, mais dans des cas plus évolués une nécessité intellectuelle ou professionnelle peut aussi en être la source afin d'entreprendre une activité où la volonté et la créativité seront à l'honneur pour effectuer une proposition pouvant intéresser autrui. Sous un angle plus mercantile, la proposition s'avère devenir commerciale avec un produit ou un service à vendre, souvent d'ailleurs les deux si l'on conçoit que la vente d'un produit est déjà aussi un service à apporter. Vouloir créer ce lien commercial avec autrui demande un savoir-faire de chaque instant ou le psychisme est soumis à rude épreuve, c'est-à-dire en prise directe avec une "clientèle" qui elle-même se confronte à ses envies, ses besoins et ses instincts. Établir un contact commercial n'est finalement rien d'autre que de combler ces besoins, que de relier cette demande avec cette offre, de créer une "reliance" dont les chamans ont le secret pour que les uns et les autres puissent "être en phase". Finalement effectuer une vente ou satisfaire une clientèle revient à "être sur la même longueur d'onde" et à s'entendre réciproquement, ainsi le monde de l'entreprise commerciale ressemble à s'y méprendre (mais dans des situations différentes) à la relation chamanique avec une personne qui consulte, l'un apporte à l'autre sa solution à sa demande, à son besoin, à sa problématique.


Mais la véritable question se situe intrinsèquement dans le processus même, l'entrepreneur opère un rituel différent du chaman, pour autant cela reste un rituel avec ses règles et ses postures à mettre en œuvre car tout comme le chaman "l'intime volonté" d'arriver au but est toujours présente et se positionne comme une pierre d'achoppement de la réussite finale. Un vendeur ne "voulant" pas vendre ne vendra rien, de même un chaman n'ayant pas "l'intime volonté" d'insuffler dans ses rituels l'énergie nécessaire pour les effectuer ne les réalisera pas… A la base de l'échange et de la réussite, nous avons donc un facteur en commun: la volonté, cette puissance invisible de l'esprit qui permet d'aller de l'avant, de penser et de réaliser, ce déclic psychique en amont, l'indispensable souhait cogité à toute initiative réelle dans le monde matériel. Agir c'est donc d'abord vouloir agir et y penser, se faire une "représentation symbolique" du réel pour agir, se créer un rituel constitué de symboles pour activer la réalité en devenir. Évidemment dans le monde profane l'on n'interprétera pas une action commerciale comme si l'on envisageait un travail chamanique alors que l'initié n'y voit strictement aucune différence dans l'activation du processus spirituel, de la pensée initiale à l'action finale, ceci est une règle en soi, certes peu explicitée de cette façon dans le monde de l'entreprise qui a su par ailleurs avec bien des méandres crypter à loisir ce processus avec sa novlangue managériale tout autant hermétique…


Relier les deux mondes. Celui de l'entrepreneur et du chaman, chacun dans sa posture propres mais avec des vues et des méthodes complémentaires et additionnelles, voici franchement de quoi décupler cette volonté impériale et cette indispensable créativité pour agir encore plus haut et plus fort pour réussir… L'alliance du savoir-faire pratique lié à la réalité de l'un dans sa demande, face à celui qui sait intégrer et magnifier la symbolique via le moteur de rituels élaborés pour accélérer une volonté déjà exprimée dans la demande. Avec cette démonstration, en quelques lignes, chacun comprendra que la rencontre d'une volonté profane peut se conjuguer avec celle d'un ésotérisme patenté pouvant apporter un subtil supplément existentiel pour faire bouger les lignes et rompre des inerties que la réalité met habituellement en place, en d'autres mots: les travaux de magie via des rituels augmentent très singulièrement la capacité de dépasser les limites d'une volonté enchâssée dans la normalité, ce que d'autres (profanes) ne peuvent pas envisager ni comprendre, ni faire, car leur volonté limitée leur cache cette vérité et ces liens…


D'un point de vue purement pratique: un chef d'entreprise peut tout à fait (s'il en a néanmoins l'initiative et l'ouverture d'esprit suffisante) comprendre que sa volonté conjuguée d'entreprendre et de réussite peut bien évidemment se voir décuplée par des travaux en annexe via un professionnel ou un initié lui offrant la possibilité d'adapter des rituels spécifiques à son activité entrepreneuriale ou commerciale. Ainsi, et même si cela reste complexe à concevoir pour un profane éclairé, la puissance des rituels vient s'ajuster et s'ajouter à sa volonté en apportant l'expertise de l'initié avec des solutions renforcées bien au-delà de ce qui aurait pu être possible sans cet "appui ésotérique" complémentaire. Dans cette perspective il demeure aussi évident que l'ensemble de ces travaux un peu spéciaux soit soumis au total secret, d'une part déontologiquement de la part de l'initié (c'est-à-dire du chaman qui opère les rituels) ainsi que du demandeur (l'entrepreneur qui consulte), au même titre que le sceau du secret des affaires. Ce dernier point crucial est nécessaire pour la réussite de l'opération.


Comme d'habitude je reste à votre disposition si vous êtes chef d'entreprise et que vous avez des questions sur les types de travaux qui pourraient vous intéresser pour booster fortement votre activité professionnelle. Étant chaman depuis déjà de longues années je ne compte plus les entrepreneurs qui ont su me faire confiance pour insuffler ce regain de volonté afin de réussir en affaires, alors pourquoi pas vous? Discutons-en par téléphone pour commencer, ceci en toute discrétion assurée au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien contactez-moi via mon formulaire si vous préférez exprimer votre demande initiale et vos questions par écrit (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour ouvrir mon formulaire de contact). Je vous dis à très bientôt et sachez utiliser des potentialités auxquelles vous n'aviez pas accès ou simplement pas pensé qu'elles existent, je vous ouvre les portes d'un univers que seuls certains initiés connaissent et pratiquent, à vous d'en devenir un via des horizons avec de nouvelles perspectives qui s'avéreront très certainement prolifiques pour votre entreprise.


Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 21:46

L'ensorcellement est un terme qui résonne comme le son du canon de la sorcellerie provenant du fin fond du moyen-âge, pourtant rien de moins terrible lorsque l'on dit de manière profane: "qu'elle a su ensorceler le cœur de cet homme pour devenir sa femme" ou bien: "il a réussi à ensorceler le public avec son discours exemplaire". Dans ces deux exemples simples à appréhender les connotations en rapport avec l'ensorcellement n'apportent finalement rien de négatif mais au contraire la preuve que selon les époques et les situations les mots se transmutent et s'adaptent au contexte et à l'esprit du moment. Même chez les initiés l'ensorcellement est aujourd'hui devenu synonyme d'envoûtement puissant sans aucune allusion à son orientation (bonne ou mauvaise), ce qui en fait un terne néanmoins à user avec parcimonie durant les travaux selon leurs buts et surtout en fonction de la personne demandeuse du rituel qui pourrait avoir sa propre définition et interagir de façon contraire (les mots et affects formant la structure de la pensée active propre à réorienter la volonté dans ce sens). Ceci dit, un ensorcellement pour et sur le couple peut aussi s'avérer être une solution très efficace pour sauver un couple en difficulté ou pour grandement améliorer la relation amoureuse si celle-ci est en danger.

L'on peut parler de méthode radicale en ce qui concerne l'ensorcellement sans avoir à recourir spécifiquement à la magie noire, ce qui en ferait "de facto" une source négative pour résoudre une problématique, ce qui est rarement le cas avec cette magie qui sent le souffre et s'axe sur la destruction et le chaos comme principe directeur. Non, l'ensorcellement convient parfaitement aux magies plus sereines et positives comme la magie blanche (une magie bénéfique d'apport d'énergie et de révélation des choses cachées) ou de la puissante magie rouge qui aborde tous les aspects du domaine de l'amour (sentiments, attraction et sexualité) avec cette efficacité qu'il n'est plus à démontrer. C'est d'ailleurs en magie rouge que l'ensorcellement prend toute sa hauteur et sa force en jouant de charmes naturels qui viennent se mêler aux rituels pour en décupler les effets et aboutir à un résultat certain. Dans la gamme très large des rituels d'ensorcellements amoureux, ceux qui permettent effectivement de sauver les couples en perdition sont les plus efficaces pour rééquilibrer des situations à la fois complexes et en apparence perdues tant le contexte en présence est défavorable, mais c'est justement en renversant radicalement de telles épreuves que l'ensorcellement joue son rôle de la manière la plus efficace via les lois du karma de chacun des partenaires.

Tout comme pour la Chance (dont mon article précédent en abordait le thème, à relire ici si besoin), le karma dispose de ressources propres à renverser des situations en puisant dans des réserves à disposition sous certaines conditions afin de surmonter des obstacles existentiels majeurs ou à en dévoiler des itinéraires plus satisfaisants (la plupart du temps cachés ou cryptés aux yeux profanes). Dans ces configurations spéciales où il existe des solutions karmiques acceptables, les praticiens initiés, sorciers, chamans ou mages, peuvent proposer des rituels d'ensorcellement amoureux positifs englobants le couple pour en évaluer la dette karmique conjointe des deux partenaires, ainsi, et si la dette reste positive il est possible d'en utiliser à bon escient l'énergie pour trouver des voies hautement bénéfiques. Bien évidemment si la dette karmique des deux partenaires n'est pas "solvable" alors la situation ne pourra pas présenter cette possibilité d'ouverture du compte pour en demander une sorte de prêt, sauf si le dénouement pouvait tourner au réel chaos pour l'un des deux protagonistes (ou pour les deux…).

Pour sauver le couple, bien des personnes sont prêtes à sacrifier sans le savoir une partie importante de leur karma en opérant des rituels profanes sous la forme de formulations parfois hasardeuses en recourant à des entités connues ("a priori" positives, quoi que…) ou plus sulfureuses lorsque le désespoir vient frapper à la porte de leur destinée amoureuse. Dans ces cas terribles où les personnes se voient acculées dans des situations extrêmes qu'elles ont parfois elles-mêmes provoquées il faut au contraire faire preuve d'une grande lucidité et d'une sagesse éclairée pour ne pas tomber dans des pièges en vendant bêtement son âme au diable pour une bouchée de pain en échange (image parlante pour signifier le réel danger à vouloir soi-même s'imposer des rituels démoniaques ou des pactes mal ficelés).

Je signale de nouveau qu'il ne faut absolument pas agir seul(e) en pensant pouvoir lancer des sorts ou des rituels pour tenter d'arranger ses propres problèmes car cela d'une part ne fonctionne pas (on ne peut pas modifier sciemment par voie de magie sa propre volonté elle-même intégrée à son propre contexte, c'est un cercle vicieux), il faut avoir une mise en abîme du contexte via un regard extérieur qui ne soit ni juge ni partie afin d'en prendre connaissance objectivement et agir en fonction avec les bonnes informations. Ne jouez donc pas avec votre feu en l'attisant du souffle de vos pensées ou de vos espoirs sous emprises d'entités non identifiées! C'est dans cette perspective de proposer des rituels adaptés via des processus d'ensorcellement contrôlés que les initiés réalisent des travaux de magie rouge pour les couples selon la typologie exacte du contexte en présence tout en respectant les lois karmiques de chacun. Ce n'est que par la Connaissance de ces lois que les rituels peuvent s'appliquer sans danger selon des étapes à réaliser progressivement avec la prudence qui s'impose à la situation, auquel cas celle-ci pourrait empirer ou prendre des directions difficiles à suivre et à récupérer.

Comme d'habitude je réponds à vos questions sur le thème de cet article et je me porte garant pour vous aider si vous avez besoin d'éclaircir une situation difficile ou d'en dénouer la complexité via les rituels adaptés lors de travaux étudiant précisément votre contexte (personnel, professionnel ou conjugal), vous pouvez me joindre par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien de manière plus posée à votre rythme afin de m'expliquer dans le détail ce en quoi je peux vous aider en m'envoyant un message, pour ce faire merci d'ouvrir mon formulaire de contact pour m'écrire en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à bientôt et vous souhaite par la même occasion une excellente année 2020 en toute harmonie dans votre couple et dans votre vie amoureuse!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

téléphonez au 06.09.11.94.56

(appel direct et non surtaxé)

ou bien aussi ici sur mon site

Rechercher