23 décembre 2019 1 23 /12 /décembre /2019 20:56

Les gains d’argent ou gains aux jeux, la réussite professionnelle ou bien encore retrouver l’amour sont les trois grands thèmes basiques les plus demandés en magie pour résoudre des situations en améliorant le contexte des personnes demandeuses de rituels en ce sens. Pour autant, en ce qui concerne l’amour ou la situation professionnelle, cela touche plus précisément et très directement lesdites personnes qui se voient alors investies d‘une volonté renforcée et d‘une énergie renouvelée pour modifier positivement leur ligne existentielle personnelle. Par contre, en ce qui concerne plus spécifiquement la Chance et tous les gains consécutifs dûs au hasard, cela reste d’un autre ressort où ni la volonté ni l’énergie déployée ne seront d’un grand secours pour garantir le loto dans l’ordre ou le bon numéro à la roulette. En effet, ce que nous appelons faussement le hasard (qui n’en est pas réellement un), celui-ci est régi par d’autres lois plus universelles et restrictives qu’il s’avère plus complexe de modifier…

Les profanes pensent que dans notre monde matériel le « hasard » joue de manière purement statistique en respectant cette très cartésienne suite arithmétique faisant de celui qui la comprend une sorte de dieu parmi les hommes afin de s’approprier toutes les richesses de ce monde. Or, il n’en est rien. Bien entendu, en comprenant un phénomène aussi versatile que la Chance l’on a en effet l’impression d’être plus intelligent et on l’est certainement mais cela ne suffit pas à faire « tourner cette satanée chance » en sa faveur pour autant, et chacun l’aura bien compris tout en ne l’acceptant pas forcément, comme quoi l’esprit humain est parfois plus irrationnel que les phénomènes qu’il observe! N’oublions pas que les scientifiques et autres mathématiciens en exercice sont théoriquement les plus aptes à mieux comprendre les lois statistiques et cela ne les empêche pas d’en être eux-mêmes le jeu: c’est-à-dire de s’y conformer strictement au même titre que le plus ignare des hommes sur cette planète (il n’y a en effet pas plus de gagnants au jeux de hasard chez les mathématiciens que chez les ignorants en matières de statistiques, CQFD).

Alors qu’en penser? Si les profanes continuent de chercher encore et encore, inlassablement, c’est qu’ils ne savent pas que la Chance ne se négocie pas à coup de formules mathématiques, que les lois du hasard sont détenues à d’autres niveaux bien plus subtils et efficaces que ceux que nous pensons détenir ici-bas dans cette matérialité qui crée aussi notre avidité à vouloir nous approprier toujours plus que ce que nous avons déjà… Les initiés savent par contre que cette même matérialité (où la tentation est un mot d’ordre) ne représente que l’accessoire moyen nécessaire à nos buts et à nos missions existentielles principales, lesquelles sont scellées sous le sceau du secret et intégralement sous couvert d’une autorité suprême: celle de notre karma, ce grand régulateur de nos vies.

Étudier le karma sera donc bien plus profitable que de tenter de disséquer les formules mathématiques arides qui ne donnent et produisent que des généralités là où chacun s’attend à y voir une solution toute personnelle en terme de gain potentiel: l’erreur est encore une fois humaine! Mais que vient donc faire ce karma avec nos jeux de hasard et nos gains d’argent? Comment interagit-il pour nous offrir les bons numéros qui feront de nous des millionnaires? Et si possible les bonnes cartes si nous jouons aussi au poker…

Non, votre karma ne va pas tout vous dire ou vous le donner sur un plateau d‘argent, n’oublions pas ce qu’il représente: il insuffle des directions à suivre lors de vos choix réfléchis selon votre propre libre arbitre afin de vous faire avancer sur la voie d’une évolution personnelle programmée alors que vous êtes arrivée au monde, en ce sens ce karma, le vôtre (et pas celui de votre voisin ni de personne d’autre) vous oriente « a priori » favorablement selon ces buts avec comme bonus de vous présenter tout ce qui vous fera normalement avancer, et non forcément ce que vous désirez, puisque le désir est lui-même en soi une épreuve existentielle à surmonter, laquelle est souvent contraire au but recherché initialement, ceci afin de vous tester… Pas de chance, si j’ose dire, votre karma ne vous dira rien! Par contre, un initié pourra accessoirement le faire, ou du moins vous montrer des voies plus que profitables afin de renforcer votre ligne karmique et d‘améliorer vos choix…

Comme tout un chacun vous n’arrivez pas ici et maintenant avec un karma nul, chaque personne dispose de sa dette, positive ou négative selon vos actions présentes et passées (celles d’autres vies aussi…), par conséquent vous pouvez avoir une lourde dette karmique ou bien au contraire une petite rente de côté à dépenser, ce qui ici pourrait vous intéresser puisque cette « positivité » n’est rien d’autre (pour simplifier) que de la chance accumulée au cours d’existences passées, sous la forme de bonnes actions qui vous ont fait monter vibratoirement (ou énergétiquement, idem) en terme d’évolution en réalisant les objectifs que vous aviez fixés précédemment. Par conséquent vous vous demandez deux choses: avez-vous un compte karmique positif (ou pas…) et comment utiliser cette chance en stock (si vous en avez…)?

A ce stade seuls des travaux de haute magie pourront commencer à vous donner des réponses essentielles, d’une part sur la qualité de votre karma et surtout sur la ou les voies à suivre afin d’avancer, ce qui améliorera aussi votre « dette karmique » si vous obtenez des orientations utiles à votre évolution personnelle. Dans un second temps et si vous le voulez toujours, c’est-à-dire si vous cherchez encore le « gain » (des fois les personnes changent d’optique en cours de route avec ces révélations) alors vous aurez des choix à effectuer pour y arriver au mieux (et si cela est néanmoins possible): augmenter durablement et considérablement votre Chance personnelle en puisant dans votre compte karmique, donc créer une dette en puisant dans vos réserves. Il est à noter que si vous avez déjà une dette karmique conséquente, effectuer un autre « prêt » sera d’autant plus complexe et coûteux, avec un surcout à bien gérer durant cette existence et probablement sur les prochaines: c’est un « risque certain » qu’en qualité de chaman-sorcier je mets parfaitement en avant lorsque je propose ce type de rituels de chance dévoreuse de karma…

Comme nous le voyons, ce que l’on appelle la Chance de manière triviale n’est autre qu’un moyen, qu’une sorte d’aide supplémentaire que l’on doit normalement utiliser uniquement dans un but existentiel précis et calculé, celui justement qui suit votre « orientation karmique » du moment. Il est la plupart du temps contraire de chercher le gain d’argent alors que le véritable but karmique est tout autre mais cela reste néanmoins possible si vous jugez nécessaire de puiser dans votre compte karmique pour en bénéficier. Si vous désirez savoir si cette possibilité vous est offerte sans trop de risque karmique alors n’hésitez pas à me joindre pour en discuter librement au 06.09.11.94.56 (numéros non surtaxés) ou bien me faire part de votre demande par écrit en passant par mon formulaire de contact qui s’ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour augmenter votre part de Chance sur votre ligne karmique si tel est votre décision selon votre libre arbitre légitime et en toute connaissance de cause et d’effet!

JP BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2019 6 14 /12 /décembre /2019 22:31

Le chamanisme semble décidément vous intéresser au plus haut point et ce n'est pas un simple effet de mode, apparemment nous entrons dans une phase de conscience globale qui permet à tout un chacun de s'approcher d'une certaine vérité mais il est bon aussi de rappeler instamment que le chamanisme comme pratique magique n'est pas non plus sans aucun risque et se doit d'être abordée avec prudence et sagesse car elle implique de lourds transferts de personnalité via des transes potentiellement dangereuses et rémanentes. C'est justement de cette voie transcendantale dont il sera question aujourd'hui, de sa définition, de son application sous réserve, de ses effets et des risques associés à sa pratique (personnelle) ou des bienfaits apportés à autrui lorsque cela est néanmoins possible. En petit rappel et préambules pour ceux qui sont néophytes et qui veulent s'informer plus en avant j'ai évoqué le chamanisme sur mes deux derniers articles précédents (ici d'un point de vue écologique, et ici d'un point de vue quantique). Étant chaman-sorcier vous pourrez me joindre (voir en bas de ce blog) si besoin d'aide ou de réponses existentielles pour vous-même ou pour des proches, et plus précisément sur les problématiques de régressions transcendantales qui s'apparentent dans les faits à des possessions résiduelles lors de pratiques amateurs mal gérées ("jouer avec le feu" en magie peut parfois déphaser durablement un individu qui ne se "recentre" alors plus du tout ou très mal).

Mais ne soyons pas négatifs, si le chamanisme existe depuis des millénaires, depuis l'aube des temps préhistoriques, de celui où l'animisme prêtait aux forces de la Nature et aux puissances telluriques des vertus et une existence réelle que nous avons aujourd'hui oubliée dans nos sociétés dites modernes, si donc cette vision chamanique persiste encore via quelques initiés c'est qu'une certaine Vérité transcendantale guide de plus en plus nos consciences embrumées d'Hommes modernes, ou devrais-je dire d'Hommes profondément dénaturés par tant d'agression envers notre planète et par tant d'ignorance et de dédain face à ce qu'il ne comprend pas. C'est de cette Vérité inconnue, que les sciences fondamentales commencent pourtant seulement à découvrir à petits pas précautionneux, que le chaman-sorcier puise sa Connaissance et exerce son talent afin de résoudre les problèmes de ses semblables, allant du plus simple au plus complexe, du plus personnalisé au plus général et global. Ainsi, le chaman peut sans hésitation trouver l'âme sœur pour un mariage tout en passant à une problématique plus ambitieuse en donnant des réponses pour sauver la planète et l'environnement. C'est ce grand écart qui surprend souvent les néophytes, car il n'y a pas de petites et grandes réponses aux mots de notre monde, le chaman-sorcier sait que tout est lié, qu'une simple fourmi égarée sur le chemin de la fourmilière peut modifier toute la forêt et la détruire, que l'homme qui ne trouve pas sa voie peut aussi potentiellement anéantir une civilisation.

C'est justement de cette "reliance" à géométrie variable dont est dépositaire le chaman-sorcier, c'est de cette capacité à projeter une réalité cachée aux communs qu'il ouvre leurs yeux en les conseillant et en levant le voile. Mais la véritable question réside pour un grand nombre de sceptiques face à cette prouesse que l'on dit innée et provenant d'un obscur Don de médiumnité: cet homme dispose-t-il de réels pouvoirs? Sur ce point crucial beaucoup sont d'emblée affirmatifs en proclamant haut et fort que tout ceci n'est qu'une subtile forfaiture, une immense tromperie pour gogo ou une habile fraude assortie de poudre de perlimpinpin à foison pour les plus naïfs. Ceux-là n'ont assurément rien compris et ne cherchent pas non plus à comprendre plus en avant, aveuglés par leur intelligence cartésienne qui a su niveler à ce point tout jugement critique de haut niveau… En effet, si le chaman-sorcier était en soi ce "superman" tel que l'on veut parfois faussement nous le présenter comme l'invincible héros des films hollywoodiens ou des comics américains, alors l'on aurait effectivement de quoi s'interroger et même d'avoir un peu peur par tant d'hyperpuissance, ce serait alors aussi oublier que le chaman-sorcier n'est pas "propriétaire" de son Don, il en est encore une fois répétons-le uniquement le dépositaire, le transitoire médium qui n'en jouit pas pour lui-même, le réceptacle d'une Vérité qui passe par lui mais ne lui appartient pas en propre.

C'est certainement à cause de cette obnubilation maladive de nos sociétés de consommation à vouloir tout acheter, qu'elles se croient légitimement propriétaires du monde entier qui les entoure, qu'elles voient aussi dans le chaman-sorcier un potentiel immense rival pouvant s'approprier les pouvoirs de la planète et même au-delà de celle-ci, ce qui les fait rugir de rage de ne pas avoir ce privilège, celui de ces sages initiés possédant ce Don qui ne s'achète pas avec de l'argent… Justement, encore cette question qui vient de suite à nos esprits: mais d'où sort donc ce Don? Pourquoi celui-ci en dispose-t-il plutôt que celui-là? Et qui donc se cache derrière cette attribution et cette distribution de Dons? La meilleure des réponses vient certainement de Corine Sombrun, chamane "presque" par hasard, ayant abordée son Don de manière assez violente et non-volontaire lors d'une séance à laquelle elle participait en Sibérie (je vous laisse chercher, vous trouverez son histoire). Le Don s'invite en nous, il est inscrit bien en amont dans notre parcours existentiel, il ne peut parfois pas être refoulé au risque de voir sa vie perturbée à jamais, le Don s'accepte avec grande humilité et avec la pleine conscience que rien ne sera jamais comme avant dans son quotidien. Le Don est donc une terrible charge, il vous rend tributaire comme réceptacle médiumnique d'une entité plus grande que votre individualité, il est une possession qui s'accepte de facto pour le bien de la communauté en rejetant au loin son égocentrisme et en rejetant même l'anthropocentrisme d'une civilisation qui ne sait plus par quel chemin elle doit sauver son humanité.

Entités, vous avez dit entités? À partir de cet instant certains vont immédiatement commencer soit à frémir soit à partir avec leurs jambes à leur cou au nom de la raison pure (veuillez relire Kant, merci). Oui, le chaman-sorcier ne décide de "presque" rien, il est "investi" par une ou par plusieurs entités, en même temps ou successivement, et ceci par le biais d'une mise en condition, c'est-à-dire via une transe ou via une conscience modifiée. Selon les chamans, certains entrerons en transe chamanique par le son du tambour, par une danse, par l'absorption de substances hallucinogènes, par la concentration extrême due à la méditation, par la pratique et l'exercice de procédés personnels pouvant ainsi "déphaser" l'esprit pour y laisser la place à un autre esprit, à une entité dite "désincarnée" provenant d'un plan (supérieur ou inférieur, donc attention…), à ce que certains aussi appellent "les anciens" puisque l'au-delà (l'après-vie, la mort) peut faire partie de ces plans accessibles via un état de conscience ainsi modifié si radicalement.

L'on voit déjà pourquoi j'ai prévenu dans le titre de cet article qu'il n'était pas souhaitable de se frotter à la transcendance chamanique ou a d'autres "expériences similaires" si l'on n'y était pas "invité" et surtout capable d'en assumer la double charge (le choc et le poids, comme dirait un quotidien…). L'on a parfois, par exemple, certaines personnes qui s'amusent à faire "tourner les tables" ou à jouer à la planche "ouija", il est clair que dans ces conditions l'on joue avec le feu en ouvrant sont esprit et son âme à tout vent, en laissant la possession libre à toutes sortes d'entités, sachant que les premières qui arrivent ne sont pas les meilleures ni les plus positives! Donc, je le répète: attention de ne pas toucher ni à la magie, ni aux correspondances avec les défunts, ni aux expériences extra-corporelles ou chamaniques si vous n'en avez pas l'autorisation ou le sentiment d'en avoir intimement le droit via l'approbation d'une autorité supérieure (si possible positive, sinon vous risquez fort la "zombification" via une possession partielle ou pire, complète et sans retour en passant par la case psychiatrie à vie).

Le chamanisme n'est ni un jeu, ni un hasard, ni une expérience universelle. C'est d'une part comme je l'ai dit et je le souligne encore une charge au quotidien, une sorte de vocation non choisie qui se présente à vous sans prévenir si cela est votre destinée de devoir aider les autres au détriment de votre propre vie. Donc ne cherchez pas, surtout si c'est pour trouver une ou plusieurs entités qui profiteront de vous sans contrepartie pour autrui. Par contre profitez de la Connaissance de ceux qui sont en situation de la faire via le chamanisme et les rituels consacrés pour trouver des solutions à vos problématiques, lesquelles auront alors des perspectives plus heureuses en comprenant que ce sont des épreuves, des tests existentiels à passer. Pour clore cet article, comme d'habitude je reste à votre disposition pour vous aider dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de chaman-sorcier, n'hésitez pas à m'exposer ce qui vous semble compliqué ou trop complexe à gérer, et nous trouverons la ou les solutions spécifiques à votre contexte (relationnel, amoureux, conjugal, professionnel, etc.). Pour ce faire merci de me joindre simplement au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou de m'écrire librement via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ci-dessous sur ma bannière web de site. Je vous dis à très bientôt et sachez que le chamanisme est présent pour vous aider, par contre ne cherchez pas forcément à trouver le chamanisme en vous si ce n'est pas votre destiné…

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2019 6 30 /11 /novembre /2019 19:54

Dans mon précédent article avec la représentation du chaman comme "nouveau prophète de la physique quantique", un grand nombre de lecteurs ont réagi très positivement en étant surpris par la justesse de l'analyse issue il est vrai des propos passionnants (dans la vidéo d'illustration) de Philippe Bobola comme grand vulgarisateur de cette si juste transposition symbolique. Aujourd'hui, je tiens aussi bien évidemment à compléter le point de vue précédent en le positionnant plus justement encore au cœur du chamanisme, lequel se veut d'être en premier lieu un véritable étendard pour l'écologie moderne telle que nous la connaissons, et ce depuis toujours. Alors peut-on dire aussi que le chaman est le tout premier écologiste de l'histoire de l'humanité? Très certainement, et ce sera indéniablement l'intérêt de cet article que de replacer la pratique chamanique dans son environnement essentiel le plus légitime: la Nature et l'Esprit (spirituel/cosmique), deux visions d'un même monde indissociable dans une unité jamais désavouée avec au contraire son concept d'universalité où tout est lié (cette "reliance" de l'esprit et de la matière), où "ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas", dirait l'illustre et emblématique "Table d'Émeraude" (voir document ici en rappel).

À l'heure de la COP25 de Madrid, où nos sociétés malades de leurs excès d'avoir tant maltraité l'environnement, les préoccupations quant à la protection de la planète sont réelles et aussi assez alarmantes bien que peu suivies dans les faits pour en sauver la biodiversité en grand danger et le climat à la dérive d'un dérèglement généralisé. Les ONG tirent toutes la sonnette d'alarme sur l'ensemble des continents pour avertir du désastre annoncé si rien n'est entrepris rapidement pour non seulement stopper nos activités polluantes et destructrices, mais encore plus loin en renversant nos habitudes de consommation qui dévorent littéralement toutes les ressources de la planète. Les défenseurs de l'environnement livrent de véritables guérillas contre d'amorales et voraces multinationales, notamment en Amazonie, en Sibérie et en Indonésie où les mêmes industriels dévastent les sols épuisés par les extractions minières abusives et par la destruction des forêts pour le commerce du bois précieux ou pour l'extension de la monoculture intensive. Ce sont dans ces mêmes zones géographiques que l'on retrouve encore des peuples de souches indigènes, parfois des peuples «non-contactés» intacts de toute modernité, qui cherchent désespérément à conserver leurs territoires colonisés en s'opposant à l'avancée des bulldozers.

Les autochtones de ces territoires encore vierges (mais pour combien de temps?) représentent les véritables habitants légitimes de ces régions et n'ont bien évidemment pas d'actes de propriété des terres qu'ils occupent depuis des millénaires, il faut voir comment la justice moderne les expulse au Brésil avec la complicité du gouvernement associé aux compagnies minières ou agricoles pour s'apercevoir que nous avons affaire à une nouvelle vague post-colonisatrice, non pas civilisationnelle mais purement commerciale pour le profit à court terme. De même que les gazoducs s'installent sur des milliers de kilomètres en territoire Yakoutes en Sibérie ou que les champs de palmiers pour l'huile s'étendent sur les milliers d'hectares en forêts primaires en Indonésie, la seule et unique résistance initiale vient des chefs de tribus locales qui sont aussi très souvent les chamans garants des anciennes traditions et protecteurs de la nature. Le chaman, lui, ne recherche pas le profit, il ne sait d'ailleurs même pas ce qui se cache sous ce mot puisqu'il dispense ses soins et ses conseils de manière innée et gratuite à ses congénères dont il est à la fois le guide spirituel et le protecteur. À ce titre le chaman ne fait pas commerce de ses dons, il les offre sans contrepartie en toute responsabilité éclairée de sa qualité au sein du groupe qui le respecte et l'écoute.

Dans ce sens le chaman n'est pas du tout homme du passé millénariste mais homme assurément d'un intemporel présent, parfaitement en phase avec son temps (qui n'est pas à l'image dénaturée et artificielle du nôtre) et bien évidemment avec son environnement, il est par conséquent universel dans sa vision pure de la Nature et des Hommes qui vivent alors en excellente harmonie sans profiter de ce que la forêt apporte en ressources à foison, sans épuiser les stocks ni détruire ce qui lui permet de vivre avec son peuple. Il est dans une incontestable démarche durable et écologique dont la modernité dépasse la nôtre en valeur essentielle et en respect sacré, presque sacrificiel avec la Nature. De plus, le chaman se veut profondément pacifique, il ne cherche pas le conflit avec les autres mais bien au contraire il passe son temps à trouver les solutions pour que la communauté des hommes du clan soit équitable pour chacun, sans jamais d'excès ni finalement d'aberrations telles que nos sociétés dites modernes ont engendré comme absurdités au nom du profit et de l'avidité outrancière de certains. Le chamanisme représente donc une école en soi d'humanisme qui se veut d'emblée à l'opposé de cette mondialisation qui uniformise les Hommes pour les asservir massivement et qui abuse des ressources pour en exploiter jusqu'à la dernière parcelle au nom d'un sacro-saint Marché, lequel n'existe que dans les esprits malades des plus pervertis de nos concitoyens ploutocrates que l'on appelle faussement des élites.

Aux yeux des occidentaux le chaman de ces régions isolées et lointaines a été perçu trivialement comme un animiste rétrograde et primitif alors qu'aux yeux des initiés il représente aujourd'hui un exemple à suivre pour notre survie, un gardien de la primitivité originelle de la Nature, un véritable expert en Connaissances environnementales, bien au-delà de notre trop récente capacité à en comprendre l'essence subtile qui relie l'humain à son substrat, qui crée ce lien inaliénable mais pourtant si ténu entre l'homme et la Nature qui l'a engendré et nourri depuis sa création. Le chaman n'a d'ailleurs pas besoin d'apprendre ni d'engranger des connaissances, il ressent et capte directement les vibrations du monde, il est en phase avec la Nature dont il peut à tout instant prendre "l'anima" en se transformant en jaguar, en oiseau ou en arbre, il assimile en temps réel le vital qui l'entoure et en restitue la vérité à ses semblables. Les vraies valeurs de l'Humanité sont entre ses mains, telle une psychanalyse ancestrale, une psychothérapie de l'être profond ayant plusieurs millénaires d'expériences acquises avec les anciens et leurs esprits avec lesquels il s'entretient dans la pluralité des mondes auxquels il a accès dans une réalité non ordinaire, en toute conscience modifiée et pourtant originelle.

Comme nous le voyons nous avons tant à apprendre du chamanisme, nous devons retrouver nos vraies racines pour survivre à nos deux siècles de modernité excessive et destructrice, nous devons aussi vivement contribuer à la préservation des peuples d'origines qui détiennent les clefs de notre avenir pour ne pas disparaître, de ceux qui sont actuellement en très grand danger face à notre "modernité" vorace partout dans ce monde absurde qui ne sait que détruire et transformer artificiellement la planète au risque de la dégrader intégralement et de voir réduire à néant sa précieuse diversité, avec "in fine" la disparition d'une humanité irresponsable de ses actes… En qualité de sorcier-chaman, bien qu'occidental mais ayant des ancêtres brésiliens, j'espère restituer cet esprit de partage de mes connaissances dans le respect des traditions en apportant mon aide à ceux qui en ont besoin. Tout comme le chaman originel dans son clan, l'actuelle tribu numérique nous permet aujourd'hui de nous entretenir pour en discuter et je vous propose de me joindre pour répondre à vos questions ou pour résoudre vos problématiques de manière rituelle (problèmes de couple, relationnels, professionnels ou existentiels). Pour ce faire: téléphonez-moi au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien écrivez-moi depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour retrouver une précieuse parcelle de cette vivacité originelle, de celle qui harmonise nos existences naturellement en puisant dans les subtiles ressources cachées au plus profond de nos êtres et au-delà de nos esprits trop cartésiens.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2019 5 22 /11 /novembre /2019 20:08

Le chaman est-il le nouveau prophète de la réalité quantique des sciences de la physique des particules et même de l'astrophysique en y incluant les lois fondamentales de l'Univers? Albert Einstein faisait en son temps l'intéressante remarque suivante: "Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don”. Force est de constater qu'il avait à la fois raison et intuition en offrant cette réflexion au grand public en pointant deux aspects du potentiel humain dont seul le plus cartésien et logique était à ses yeux réellement pris en compte dans nos sociétés occidentales, mais depuis peu un surprenant revirement de situation vient finalement inverser cette ancienne tendance dualiste. Le plus paradoxal dans cette nouvelle vision des choses c'est qu'elle provient des scientifiques eux-mêmes et qu'ils remettent à un juste niveau ce "mental intuitif" dont parlait Einstein en l'exprimant au sein de l'une des plus complexes disciplines existantes: la physique quantique. Le scientifique multidisciplinaire Philippe Bobola, dans la vidéo présentée en illustration de cet article, a très brillamment exposé durant le Festival du Chamanisme 2019 l'intime relation entre le monde du chaman et l'univers quantique que les scientifiques abordent chaque jour dans leurs recherches avec étonnement et surprise tant la physique des particules se comporte bizarrement à ce niveau de la matière…

La pratique du chamanisme est elle-même d'une grande complexité mais ne doit pas s'entendre comme une discipline en soi qui s'apprend, c'est en effet plus un "état en soi" qui s'acquiert par l'exercice intérieur d'un don pour relier toutes choses extérieures de manière holistique comme un grand tout indissociable, ceci pour effectuer une "reliance" globale entre différents mondes visibles et invisibles, entre les vivants et les morts, entre les Hommes et les divinités, entre l'humain et la Nature, entre l'humanité et les entités cosmiques ou telluriques. Le chaman navigue donc entre ces mondes en franchissant la barrière de la matière, il la dépasse par l'esprit pour accéder à d'autres dimensions éthérées ou symboliques ayant une signification puissante et un impact sous-jacent à notre réalité, mais d'ailleurs y a-t-il une seule réalité ou bien une multitude comme le laisse sous-entendre Philippe Bobola ? Via un point de vue plus quantique avec le fameux "principe de superposition quantique", c'est-à-dire ces potentialités multiples des particules à adopter un état différent "en même temps",  l'on s'aperçoit qu'en expérimentation les particules sont influencées par la présence de l'expérimentateur et "effectuent" presque des choix différents selon le contexte en présence, surtout selon la présence d'un observateur. De ces choix quantiques multiples au même moment s'en dégage alors un seul dans la réalité de l'observateur (et selon lui) alors que les autres choix quantiques disparaissent (ou plutôt iraient selon les scientifiques dans des univers parallèles pour exister tout en restant relié par effet "d'intrication quantique")…

Univers parallèles des scientifiques, mondes invisibles des chamans, voici dressé le tableau qui nous amène d'emblée à voir en toute évidence de curieux liens dans ces deux domaines apparemment différents voire souvent opposés dans nos sociétés modernes où la science et le paranormal ont généralement bien du mal à coexister sans heurt ni déni réciproque. Est-ce à dire que la physique quantique va réhabiliter la vision symbolique et magique du chaman, ou bien au contraire faut-il y voir une science cartésienne rattrapée depuis peu (1900 avec Max Planck) par l'Histoire et la Connaissance ésotérique du chamanisme qui se pratique depuis la nuit des temps? Ne cherchons pas à opposer mais au contraire à unifier ce qui doit l'être, à comprendre peut-être les prémisses de la construction de la réalité telle que nous pourrions la concevoir sous des angles nouveaux avec la participation à la fois des expérimentations scientifiques et des rituels chamaniques, les deux ayant des points en commun très significatifs.

Le regard de l'expérimentateur sur la matière influence donc celle-ci aux dires des physiciens quantiques, le rituel du chaman induisant sa propre vision sur le monde via sa Connaissance et son Don pour en modifier la réalité, l'un passe par l'infini petit des particules et des univers parallèles, l'autre prend la voie éthérée des visions et des songes pour voyager dans les mondes invisibles et en rapporter des réponses. Pour l'heure les scientifiques ne se sont pas encore confrontés (officiellement) à des super entités régissant ouvertement l'univers depuis une autre dimension mais à y regarder de plus près il existerait d'immenses filaments de "matière noire" reliant toutes les galaxies existantes, avec des "échanges" vers un ailleurs non encore élucidé… Le chaman a encore une grande avance puisqu'il peut dialoguer avec les entités d'autres mondes, il utilise des canaux de communication tout aussi ondulatoires que ceux de la matière via ses propres vibrations corticales, il ne cherche pas mais il trouve, il n'analyse pas mais il ressent, il ne capte pas mais il se laisse guider, il utilise un état de conscience modifiée pour entrer en résonance et se relier au grand tout de "l'Axis Mundi".

Dans les cérémonies chamaniques ou lors de rituels que moi-même j'utilise en qualité de chaman, le simple regard porté ou la vision engendrée à distance suffisent pour entrer en phase avec une problématique qui vient soudain s'exposer clairement à l'esprit en y instillant la "reliance" des mondes pour en trouver la réponse et pour agir en fonction. Les mondes invisibles de l'esprit du chaman sont les piliers de la réalité visible, tout comme cette matière noire que les scientifiques cherchent à comprendre peut relier l'ensemble de notre réalité matérielle à une autre dimension plus subtile qui agit sur elle… Nos sociétés profanes commencent à s'apercevoir que la vision cartésienne qu'elles avaient de la matière, du temps et de l'énergie n'est que la partie émergée de l'iceberg qui se présente à notre vue, bien des surprises vont être progressivement communiquées au grand public avec les découvertes scientifiques en physique quantique et astrophysique, celles-ci n'en sont pas pour les initiés qui savent d'instinct par le Don qu'ils possèdent que sous le voile de la réalité tangible se cache des dimensions plus larges et reliées entre elles où l'essence de la spiritualité dépasse le commun de la densité basique de la matière.

Il est vrai que pour la très grande majorité des individus l'accès aux connaissances scientifiques de haut niveau (comme sur notre sujet axé sur la physique quantique) n'est pas aisé et reste pour le moins difficile et long à comprendre pour en assimilé seulement les bases ou s'en faire une idée juste. De même, l'univers du chaman n'est pas plus simple à aborder, il requiert aussi une grande ouverture d'esprit et une volonté sans faille pour laisser de côté les préjugés afin d'aller de l'avant et de concevoir qu'une Connaissance ésotérique puisse exister avec toutes les conséquences psychologiques que ce nouveau paradigme implique. Par delà les domaines évoqués (physique quantique et chamanisme), c'est aussi la notion même d'existence propre, donc de vie et de mort dont il est question, de celle de la conservation de ce que certains appellent l'âme ou peut-être d'une émanation énergétique qui pourrait voyager dans un ailleurs avec ses "informations" comme bagages. Tout ceci laisse entrevoir d'assez merveilleuses portes qui dépassent notre basse matérialité pour entrer dans le domaine du mystérieux et de l'inconnu, ce que l'ésotérisme conçoit comme une autre réalité pour les initiés, dont évidemment les chamans praticiens.

Comme d'habitude vous pouvez me contacter si vous avez besoin d'aide pour résoudre une problématique personnelle, je reste à votre disposition en qualité de sorcier-chaman professionnel pour l'élaboration des rituels dont vous avez besoin. Vous pouvez me joindre par téléphone pour en discuter directement au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien passer par l'écrit afin de prendre le temps d'expliquer de manière complète et à votre rythme ce qui vous pose problème (au niveau relationnel, professionnel, couple, etc.) afin que je vous réponde dans les plus brefs délais. Mon formulaire de contact s'ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt en vous souhaitant bien entendu de trouver le meilleur des chemins quantiques et spirituels dans l'existence!

JP BRUNO

banniere-470x62.jpg

 

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2019 2 12 /11 /novembre /2019 17:20

Notre monde moderne est visiblement de plus en plus complexe avec un horizon assez flou pour ne pas dire indicible, que ce soit pour les profanes et même parfois pour les initiés qui redoublent pourtant d'attention, mais il reste toujours un grand nombre de personnes qui se sentent paradoxalement parfaitement interconnectées à ce monde globalisé tout en étant comme happées dans une sorte d'immense nasse labyrinthique sans fil d'Ariane pour les guider. Par conséquent la grande majorité se retrouve quelque peu perdue dans cette réalité où pourtant tous les possibles semblent accessibles à courte portée de mains hors de ce filet invisible, où toutes ces opportunités peuvent apparaître fugacement en restant néanmoins sensiblement occultées par le flot incessant d'informations en perpétuel mouvement ou par le flux du temps qui passent bien trop vite pour en saisir toutes les chances… Ce constat entraîne de nouvelles perspectives pour voir plus loin et mieux au-delà de cet horizon des possibles avec une clarté d'esprit qui permet de se mouvoir dans ce monde confus tout en imposant la légitimité de son propre libre arbitre face à la responsabilité d'en comprendre les interactions avec autrui, car la clef du succès ne s'acquiert jamais seul contre tous mais en accord avec le plus grand nombre dans une vision faite de justesse et de vérité.

Qui en est le plus conscient que celui qui voit sa responsabilité engagée chaque minute dans les projets qu'il conçoit en y associant d'autres personnes, qui se voit constamment dans l'expectative de naviguer dans les flots de cette réalité mouvante que le responsable d'une entreprise avec ses collaborateurs ou ses salariés? C'est bien en effet l'entrepreneur ou le chef d'entreprise, qu'importe finalement le nom qu'on lui attribue, celui-ci sera sans cesse en interrogation sur ses décisions pour contrer les écueils et arriver à bon port avec l'ensemble de son équipage. Dans cette périphrase maritime, ce sont surtout les dangers d'un océan d'incertitudes qui se dressent dans le monde professionnel où justement la cohésion des équipes (ou des équipages) permet de voguer en haute mer ou en eaux troubles afin d'aller toujours de l'avant sans jamais perdre le cap défini. Peut-on dire sans tomber dans un paternalisme excessif que le chef d'entreprise se présente un peu comme ce capitaine de navire qui guide ses hommes d'équipage, qu'il connaît l'itinéraire exact sur ses cartes professionnelles et saura trouver les meilleurs courants et vents? C'est une question assez récurrente qu'il convient d'approfondir avec justesse, car tout comme l'initié sait qu'il convient d'agir dans le partage raisonné du savoir il en est certainement de même dans le milieu du travail: pour construire de grandes choses mieux vaut être solidaire que solitaire…

Mais la vision du monde ésotérique et chamanique des initiés semble bien éloignée de celle du monde économique et commercial, certes ce dernier est complexe mais n'en n’étant pas moins basée sur des critères parfois inverses de ceux d'une grande spiritualité, pourtant même si les liens ne sont pas apparents ils coexistent formellement puisqu'au coeur de ces deux mondes différents vient se loger l'élément indispensable qui fait tourner cette incroyable mécanique d'horlogerie à tous les niveaux: l'Humain. La grande erreur serait de déconnecter l'Homme de son activité et de ses aspirations, c'est hélas ce à quoi s'attendre dans une vision du monde globalisée où l'on cherche à systématiser, à uniformiser les choix et les désirs, à formater les sentiments et les projections mentales dans des schémas réducteurs pour ne cibler qu'une optimisation des tâches et des occupations, quelles soient dans le milieu professionnel ou plus personnel. Cette dérive globale aboutit à une perte d'identité, à une déshumanisation de l'existence ainsi qu'à exacerber de tristes Ego en les nivelant tous (par le bas) dans une seule direction, tous se revendiquant uniques entourés d'une multitude d'individus semblables, tous pensant la même chose et agissant de la même façon en suivant le même sillon profond tracé pour eux par les doctrines étatiques, par les mots d'ordre instillés sans cesse via une propagande généralisée qui s'apparente à un grand lavage de cerveau au service d'un petit nombre tout en haut de la pyramide…

Pourtant, la diversité est évidemment sœur de créativité et d'initiatives positives en élargissant les champs d'exploration de l'intelligence, elle permet un développement personnel pouvant décupler les capacités mentales et étendre l'esprit d'analyse, elle génère "de facto" aussi ce surplus d'âme que l'on appelle la spiritualité, celle-là même qui élève l'Homme au-dessus de son statut d'animal minimal, bien loin du mouton globalisé vers lequel l'on voudrait le voir se modéliser en le diminuant d'autant… Ce constat véridique est celui des initiés qui, loin de vouloir faire de la politique (presque toujours stérile et polémique), préfèrent agir sereinement et exposer une vue pratique en y alliant un ésotérisme philosophique éclairé pouvant servir à ceux qui ont justement cette responsabilité. C'est notamment dans le monde du travail, par conséquent aux chefs d'entreprise désirant voir dans leurs collaborateurs des individus plus équilibrés, qu'une prise de conscience est à développer à des fins non seulement spirituelles mais aussi dans une perspective d'efficacité au travail et d'intelligence d'entreprise qui permet de dépasser très largement tous les objectifs en étant tout simplement des individus augmentés, en "pleine conscience", à commencer par eux-mêmes qui sont au poste de commande.

Ce travail de "pleine conscience" se caractérise par une guidance chamanique qui apporte progressivement des facultés et des ressources qui sont habituellement enfouies profondément dans l'individu, ainsi, en faisant remonter cette énergie cachée l'on acquiert une ouverture d'esprit apportant un considérable regain de puissance mentale et d'une certaine façon de pouvoirs occultés, n'ayons pas peur des mots… Cette guidance chamanique, une fois acquise ou déjà en cours d'apprentissage, non seulement continue d'agir en progression constante mais peut bien entendu se propager aux collaborateurs par transitivité de l'un à l'autre (si c'est le but affiché) et ainsi créer une dynamique exceptionnelle au sein de l'entreprise. Justement, et pour en dire un peu plus, de grands patrons, souvent aux États-Unis, ont acquis cette force intérieure capable de motiver durablement les équipes qui travaillent avec eux (en proximité puis de manière hiérarchique en propagation aussi), c'est donc à la fois un gain évolutif en créativité, en efficacité, en cohésion et motivation du personnel qui voit dans son dirigeant (ou/et dans son équipe managériale, selon le type d'entreprise et sa taille) un véritable guide éclairé qui leur apporte non seulement une signification du travail à accomplir en pleine conscience des interactions du groupe ainsi qu'un réel développement personnel dans l'entreprise. Il va sans dire que les sociétés (ou les chefs d'entreprise) qui profitent des bienfaits du processus issu de la guidance chamanique disposent d'une avance réelle et véritablement concurrentielle vis-à-vis des autres.

Vous êtes chef d'entreprise ou bien vous avez un poste à responsabilité dans une entreprise, vous serez donc certainement très intéressé par la guidance chamanique que je viens d'exposer brièvement sans en dévoiler la quintessence, ceci déjà à titre personnel (pour en acquérir vous-même la pleine conscience) puis pour en utiliser la puissance dans votre activité professionnelle avec vos collaborateurs ou salariés. Je vous propose donc de me contacter librement, déontologiquement en toute discrétion assurée, pour en discuter et voir ensemble la marche à suivre. Vous pouvez me téléphoner au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien aussi m'écrire pour un premier contact via mon formulaire qui s'ouvre en cliquant ma bannière ci-dessous (je réponds à tous les messages complets et précis). Mon métier consiste, vous l'aurez compris, à apporter de l'aide aux personnes profanes mais aussi pour certaines d'en faire progressivement des initiés afin de transmettre les bienfaits d'un savoir ésotérique qui s'inscrit dans des processus inhabituels car très peu connus, je vous dis à très bientôt, et sachez bien que même si vous n'en avez pas encore conscience, la puissance qui se cache en vous n'attend que le subtil mais essentiel déclic pour faire surface et s'activer!

J-P BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2019 3 30 /10 /octobre /2019 18:44

Quand on pense que tout est perdu, c'est à ce moment précis que l'on a paradoxalement le plus de puissance de réserve pour rebondir du plus bas vers le plus haut! Certains profanes l'appellent "l'énergie du désespoir" alors que chez les initiés c'est au contraire tout l'inverse, une énergie d'espérance positive issue d'une forte volonté dirigée et sans faille, l'énergie de ressources insoupçonnées qui sont au plus profond de nous en attente dans un seul but, celui de sublimer cette énergie pour la transformer en action sur le contexte et en modifier le cours de sa propre histoire. Dans la vie les revirements de situation sont nombreux, l'on a tous tendance à les oublier assez vite car cette "amnésie de transition" s'explique difficilement par une conjonction d'évènements qui peuvent parfois dépasser l'entendement ou la simple logique ordinaire. Lors de rencontres, notamment amoureuses, j'ai déjà incité le lecteur de mes articles à se souvenir de tous les éléments constitutifs à la formation d'un couple (par exemple le leur) et le défi d'en définir précisément toutes les étapes reste presque toujours une énigme ou une suite improbable d'évènements enchevêtrés qui aboutissent à la rencontre et à l'union. Dans cette perspective il en va de même des ruptures, elles sont au départ tout à fait improbables et non désirées par les protagonistes, puis une sorte de martingale de circonstances successives apporte son lot d'incertitudes, une subtile entropie de la relation que l'on voit ici soudain se désagréger de manière tout autant surprenante que parfois soudaine… Comment éviter ou prévoir ces situations, comment éviter une rupture amoureuse annoncée dans ce type de contexte? C'est le but de cet article que de "disrupter" une telle situation et d'en inverser radicalement la tendance pour prendre le dessus sur le contexte et imposer un autre chemin.

"Elle veut me quitter !", combien de fois ai-je entendu cette affirmation alors qu'au contraire il faudrait dire d'emblée "elle ne me quittera pas !" car déjà si l'esprit commence à raisonner dans le sens d'une volonté positive alors l'espoir est encore grandement présent avec une réelle potentialité démultipliée. Imaginez deux joueurs d'Échecs en commençant une partie dont l'un annonce de suite à l'autre "je vais la perdre !", assurément la partie ne va pas durer bien longtemps et sera perdue… Non, tout joueur, et nous sommes tous "joueur de notre propre existence", se doit d'insuffler sa volonté au parcours qu'il veut emprunter et non suivre une voie que l'on cherche à lui signifier ou à lui imposer, il en va du libre arbitre que de ne jamais accepter les faits comme une stricte réalité objective invariable mais plutôt comme une potentialité éminemment modulable qui se verra transformée en une réalité tangible uniquement après le passage du filtre de la volonté. J'insiste souvent sur cette impérieuse "volonté" car en magie et plus généralement en ésotérisme les Grandes Lois nous guident selon les directions que nous voulons prendre, et prennent effet au moment de nos décisions, par contre elles peuvent aussi agir "par défaut" et pas toujours de manières positives si nous les laissons choisir à notre place ou si notre volonté est confuse ou non déterminée. Dans ce sens je vous conseille vivement la (re)lecture de mon article connexe qui définit ces concepts ésotériques à la base de la Connaissance d'une existence en pleine conscience: SAVOIR, VOULOIR, OSER, SE TAIRE.

Dans un couple ou dans une relation à deux, l'entité duale qui en résulte dispose de sa propre structure constituée symboliquement par une symbiose des deux volontés, ni l'une ni l'autre mais une fusion des deux, à la fois spécifique, active et évolutive selon un contexte dynamique et changeant. Les initiés pourraient y voir (dans la structure du couple) une sorte d'Égrégore, c'est-à-dire une émanation sur laquelle l'on peut agir ou dialoguer via certains rituels dédiés lors de travaux de magie, notamment en "magie rouge". Il devient alors intéressant, surtout lorsque le couple ou bien la relation sont en péril, de chercher à protéger cette entité qui possède des caractéristiques pouvant influer fortement sur la relation et donc sur le ou la partenaire… J'ai longuement parlé des types de pactes dans différents articles précédents (que je vous laisse retrouver sur la colonne de droite de ce blog) pour devoir ici revenir longuement sur le fait qu'un pacte s'effectue avec une entité (angélique ou démoniaque) afin de modifier le contexte du consultant ou d'une personne lui étant proche. Ici, l'entité en soi est celle formée par le couple et sa désunion signifierait sa propre perte, par conséquent effectuer un pacte avec "l'entité couple" sera facilité par ce constat assez radical. Relier ce qui peut être désuni est donc le but du rituel qui prendra la forme d'un "pacte de ligature" (comme son nom l'indique "pour lier").

Le "pacte de ligature" fait partie intégrante de ces nombreux rituels qui existent en magie rouge (souvent sous d'autres noms selon les praticiens) avec cette caractéristique qu'il engage très fortement le signataire à puiser dans ses ressources propres toute la volonté nécessaire pour que la relation perdure, autrement dit pour que de ce pacte se forme un lien indéfectible pour souder le couple, que le ou la partenaire reste au sein du couple et dans la relation sans pouvoir s'en détacher. Dans un sens, l'on peut contracter ce pacte dans un but de "double envoûtement", de la part du signataire qui est lié au pacte qu'il a demandé, voulu et accepté, ainsi que de la part plus distante du partenaire qui y est "de facto" relié via l'entité couple qui va effectuer le travail pour ne pas disparaître… Comme pour toute procédure lors de ces travaux de magie, il est nécessaire de bien faire comprendre avant tout la nature du contrat puisque c'est un pacte qui contraint les parties en présence avec l'assurance que l'Égrégore ("l'entité" couple") qui s'en occupe ne reviendra pas en arrière. Il faut donc bien réfléchir avant de s'y engager complètement et je propose avant d'arriver à ce stade ultime parfois d'autres rituels alternatifs plus basiques pour commencer et tenter d'agir de manière graduelle selon la situation et le contexte en présence, mieux vaut bien analyser avant car faire machine arrière en ce qui concerne un pacte est extrêmement complexe, énergivore et même parfois dangereux.

De manière pratique l'analyse de la situation doit tout de même être assez rapide, du moins tout dépend à quel point la rupture est proche, et l'on ne doit pas non plus négliger ce que je rappelle souvent mais que beaucoup ignorent ou oublient: il faut s'assurer qu'il n'y a pas déjà une action magique (sortilège, possession, envoûtement) qui agit sur le couple car tout est possible… Il m'est arrivé de voir un couple se déchirer à cause d'un autre membre de la famille ayant commandité un envoûtement de désunion via un sorcier pour que les partenaires se quittent. Afin de s'assurer que le contexte n'est pas manipulé de l'extérieur les travaux impliquent cette vérification via un tout premier rituel de révélation en magie blanche. Par la suite si tout est normal le processus peut passer à la magie rouge, puis au pacte si celui-ci devient une exigence. Par contre, si jamais une influence magique extérieure était détectée cela réorienterait radicalement les travaux avec une vue toute différente de la réelle situation (et évidemment une action de désenvoûtement à entreprendre). Comme nous le voyons, il existe de nombreuses pistes à concevoir avant d'emprunter celle qui finira par instaurer le pacte de ligature ultime.

Pour les profanes en la matière, qui ne sont généralement pas habitués à cet univers "ésotérique", il est évident que les travaux de magie apportent parfois plus de questions que de réponses et je me propose d'aider à mieux comprendre ce domaine surtout si vous avez besoin d'aide dans votre relation de couple, car il n'est pas conseillé de vouloir d'emblée un pacte de ligature sans avoir déjà cherché toutes les autres pistes dont j'ai fait allusion dans cet article. Il faut à juste titre toujours savoir doser l'utilisation proportionnée de ces rituels de magie rouge (magie de l'amour) dont chacun se place dans un contexte spécifique extrêmement précis. Je tenais à le signifier afin de replacer l'analyse de votre contexte et de votre situation au cœur de la vraie préoccupation qui est la vôtre et non voir des demandes se précipiter sur des pactes sans en connaître la réelle portée ou même en avoir besoin… Toujours est-il qu'il est très facile d'en discuter de vive voix, ceci au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien au choix me joindre aussi par écrit pour me présenter votre problématique, ceci en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. N'hésitez pas à me poser des questions, je réponds à toutes les requêtes formulée de manière complète et précise! Je vous dis à très bientôt, et sachez que le futur n'est pas écrit, vous le construisez à chaque instant de votre vie en prenant des décisions en accord avec votre libre arbitre et en toute volonté légitime pour avancer positivement et progresser!

J-P BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2019 1 14 /10 /octobre /2019 21:25

Qu'est-ce que la relation de couple et comment en comprendre une autre finalité bien plus secrète que celle que la société nous dicte par une sorte de nécessité sociale? Peut-on aborder l'autre face plus ésotérique de la relation de couple de manière à se rapprocher d'une réelle voie d'accomplissement partagée? Voici deux questions fondamentales qui ne nous viennent certainement pas consciemment à l'esprit lorsque nous sommes en couple, en effet la plupart des gens ne voient pas le mariage ou la relation à deux en couple comme une voie d'accomplissement spirituelle mais plutôt comme un accomplissement naturellement imposé par nos sociétés avec comme but réel une stabilité de moyens (matériels et psychologiques) mis en commun ainsi que le fondement de la sacro-sainte cellule dite "familiale" propre à toute structure sociale se prétendant organisée et moderne. Mais le point de vue de l'initié, et plus particulièrement du chaman, n'est pas vraiment celui du tout un chacun profane qui n'y voit rien d'autre qu'une normalité séculaire sans aller chercher plus loin les véritables sources, les "instructions originelles" qui ouvrent la voie du sexe sacré et de ses pouvoirs immenses…

Il est intéressant et à la fois triste de constater comme il a été facile de détourner la sexualité, la vraie, celle avec toutes ses réelles dimensions dont celle plus secrète qui est sacrée, en la réduisant uniquement à la séduction et au plaisir comme une finalité ultime. Il est vrai qu'il y a un énorme marché de la séduction à tous les niveaux dans nos sociétés et que cela permet de faire fonctionner une économie gigantesque basée sur la publicité, l'envie d'acheter de nouveaux produits, une séduction superficielle basée sur l'apparence et sur l'amassement quantitatif visible pour faire jouer cette concurrence presque jouissive qui fait tourner le commerce mondial par une sorte d'obsolescence programmée de nos cerveaux face à ce que nous pensons posséder. En ce qui concerne le plaisir, il est partout et lui aussi axé sur la répétition, souvent dans l'achat qui provoque ce plaisir fugace "d'avoir quelque chose de plus", puis autre plaisir tout aussi futile et éphémère d'entrevoir une autre chose à acquérir, parfois pour ne pas réellement avoir le temps d'en jouir. Ce n'est pas ici jouer sur les mots ni émettre une confusion que de comprendre ce glissement du plaisir des individus vers les objets, voir aussi de vouloir traiter les individus comme des objets, nos sociétés se formatent de plus en plus dans cette direction…

Pourtant, à la source, le plaisir, le désir, la sexualité et donc l'attirance pour le sexe (en général opposé, sans vouloir créer de polémique inutile), représentent une voie d'accomplissement à suivre, celle de la voie du sexe sacré issue des "instructions originelles" des grandes Lois, dont la loi d'attraction complétée de celle des contraires qui s'attirent, notamment en terme de sexualité et d'apport énergétique complémentaire entre la femme et l'homme, une transmutation dans un échange, le sexe comme catalyseur spirituel du couple. Évidemment, ceci n'est pas trop retenu par nos sociétés car c'est n'est pas "vendable", on de ne peut pas acheter sa spiritualité et son évolution personnelle au supermarché du coin, sinon cela se saurait… Non, le seul marché conclu reste celui qui unit dans le couple deux individualités dont l'attirance les pousse à vivre ensemble, c'est-à-dire à "expérimenter l'existence" ensemble afin d'en créer des potentialités, des évènements, de nouveaux contextes qu'ils n'auraient pas pu créer de manière solitaire. C'est avant tout en ce sens qu'il faut concevoir le couple: comme un test initiatique permettant le dépassement de soi en l'autre ou avec l'autre avec cette sensation de sublimation que certains appellent "l'amour", un sentiment que l'on met à toutes les sauces sans différentiation dans la domaine profane sans y voir une dimension plus large et élevée.

Le chaman ira même encore plus loin dans le raisonnement car il connaît les différentes facettes de l'humain, dont celles plus ésotériques et cachées. Ainsi le couple et sa relation seront des catalyseurs réciproques sans précédent ni remplacement de cet amour inconditionnel qui apporte en toute conscience une énergie bénéfique et partagée, non seulement dans l'acte sexuel lui-même, ayant plusieurs niveaux, le plus bas qui se situe physiquement que chacun devrait capter, mais aussi en le diffusant à tous ses autres points d'énergie (ou chakras) afin d'en bénéficier à un niveau supérieur et spirituel, et d'en faire bénéficier en phase et crescendo. C'est ce que les hindous appellent le couple tantrique lorsque les deux partenaires connaissent cette voie sacrée aboutissant via le plaisir physique à une sorte d'extase supérieure, un plaisir mental et une expansion spirituelle réelle dans cet apprentissage répété d'une forme de sexualité qui n'a rien en commun avec le sexe profane tel que l'entendent ceux qui cherchent à consommer plutôt qu'à générer cette énergie positive. Notons au passage tout de même que le tantrisme n'est pas forcément accessible à tous, il faut en effet y être réceptif et avoir d'une certaine façon aussi un taux vibratoire compatible avec cette pratique qui demande une concentration expérimentée et une abnégation totale de soi pour en faire profiter autrui en captant ses énergies pour s'y mettre en phase.

On peut, pour imager, présenter l'amour tantrique comme une sublimation du plaisir dégagé pour le transmuter en un plaisir mental dans l'absolu pour un dépassement et un enrichissement de sa propre spiritualité, du plaisir charnel se propage l'onde partagée d'une union qui recrée l'unicité du monde, ainsi l'UN devient DEUX qui devient le TOUT. Expliquer la captation d'une telle sensation cosmique par la voie du Tantra à partir de la sexualité n'est évidemment pas simple, d'autant plus à comprendre pour le profane qui s'arrête généralement à la perception du plaisir physique comme seule perspective intéressante et souvent "égocentrée". Mais parfois, dans des circonstances un peu particulières ou si l'on tente de suivre un enseignement adapté via des rituels spécifiques, alors il est possible d'accéder à cet état de conscience via la sexualité dans le couple, et d'en voir effectivement aussi sa relation de couple amplifiée et bonifiée. Cet aspect plus ésotérique de l'initiation tantrique via les rituels peut être grandement utile aussi pour résoudre des problèmes de couple, notamment lorsque la relation devient conflictuelle, alors la voie du dépassement permet d'effacer ces problématiques mineures pour entrevoir de plus grands desseins à deux.

La relation de couple, comme le chaman que je suis la perçoit, doit aboutir à cette vision plus large via l'aspect basique que la sexualité apporte et développer ainsi l'accomplissement de chacun sur cet éveil spirituel qui s'ouvre grâce à cette énergie partagée. L'on peut sans hésiter dire que la relation de couple est la base de cet accomplissement, lequel n'est autre qu'un ultime test initiatique à passer, une transformation de soi avec l'autre, un échange selon des instructions originelles retrouvées et expérimentées, enfin pour certains la possibilité d'accéder à une spiritualité plus haute des "outils" à disposition du couple, sa sexualité et sa volonté de partage en toute conscience modifiée. Le chaman est un "medicine-man", il soigne l'âme et les corps, il apporte par ses rituels une connaissance de ce qui est caché et occulté, et en qualité de chaman professionnel je me permets de dévoiler quelques vérités tombées sous l'obscurantisme mercantile de nos sociétés dites modernes qui ne veulent pas que vous ayez accès à ces bienfaits naturels qui sont en vous. Si vous désirez dans ce sens une aide pour que votre couple puisse bénéficier de mon savoir-faire et de mes rituels (magie blanche énergétique et magie rouge d'amour), n'hésitez pas à me joindre pour en discuter au 06.09.11.94.56 (numéro de téléphone direct et non surtaxé) ou par écrit via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière de site ci-dessous. Je vous dis à tout de suite (je réponds à toutes les questions) pour le bien de votre relation de couple et de votre développement spirituel.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 19:46

Encore une fois, "sauver son couple" semble être une véritable préoccupation à l'honneur, encore plus actuellement avec les complications et les extravagances de notre monde moderne ainsi qu'avec cette société qui devrait au contraire tout faire pour simplifier la vie et la rendre plus heureuse mais qui finalement arrive à engoncer chaque individu dans une posture stricte de défense ou d'attaque, même au sein du couple lorsque celui-ci est contraint de subir la pression qu'on lui impose dans un contexte chaque jour plus difficile. Alors ce constat ne date pas d'aujourd'hui, il est récurrent à toute vie contemporaine qui défile plus vite à chaque instant et use toute personne étant prise dans le flux et le reflux de la folie ordinaire de nos existences, ceci avec cette sensation de ne jamais pouvoir reprendre son souffle. Est-ce ici le "progrès" tel que nous l'envisageons réellement, celui d'une course continuelle contre la montre au nom de ce sacro-saint système auquel l'on a pas forcément adhéré? Celui-ci touche les individus, comme je l'ai dit, mais aussi les couples et d'une certaine façon aussi directement l'ensemble de nos modes représentatifs de la relation humaine, à tous les niveaux tant professionnel que personnel ou via la relation amoureuse (notamment en couple). C'est dans ce sens que l'on peut mettre à plat et d'une certaine façon encore relativiser les problèmes stricto sensu "du couple" avec ceux qui conduisent ce couple à parfois se déchirer ou à se séparer après une ou plusieurs crises conjugales, lesquelles ne sont finalement que la résultante de la pression extérieure subie et non véritablement celle plus "interne à la relation".

Dans cette optique définie plus sereinement, où décrypter le contexte permet d'en cibler les éléments négatifs extérieurs au couple, l'on peut alors revisiter avec beaucoup plus de justesse la relation sous d'autres angles en éliminant les scories purement sociétales qui ne font pas partie de la relation mais qui la perturbent au plus haut point, hélas parfois "de rupture". Mais cette analyse purement contextuelle qui apporte la pression existentielle ne peut pas être la seule cause en soi de la problématique réelle du couple, elle y contribue comme catalyseur de ce qui existe déjà, d'une faille qui s'élargit sous cette pression initiale et constante avec ce sentiment que "cela n'arrive pas par hasard" et que le contexte n'est finalement présent que pour justifier une fin en soi ou un déroulement des faits tels qu'ils devraient se jouer. Il n'y a pas de déterminisme forcé dans ce constat mais tout simplement une vision qui est rapportée par ceux qui vivent ces instants de stress conjugaux où leur libre arbitre pour tenter "d'arranger les choses" semble être détourné par une sorte de fatalité, une force qui contraint à aller dans une direction non désirée, du moins devenue ingérable "par la force des choses". C'est souvent ce que j'entends durant mes consultations, comme une sorte de mur invisible se dressant devant toutes initiatives devenues vaines pour sortir de l'impasse.

Cette sensation malsaine que vivent certaines personnes, c'est-à-dire celle de ne plus diriger elles-mêmes leur vie (et d'autant plus leur propre relation de couple) demeure un mystère pour elles, tout en leur démontant faussement que ce n'est pas du ressort de leur volonté que de s'y opposer, une sorte de fatalité vient s'immiscer dans le contexte de cette problématique conjugale afin d'y ajouter encore du chaos ou ce que j'appelle une sorte d'entropie factuelle. Il faut voir dans ces faits une réalité relatée qui ne permet pas de remettre en cause le discours de ceux qui la vivent, généralement sous un angle purement profane avec des mots du quotidien pour seule explication valable dans leur analyse de ce qui leur arrive, parfois soudainement ou de manière plus terrible encore très progressivement sans jamais ne pouvoir rien faire pour tenter d'y échapper ou d'améliorer la situation. Les initiés y voient d'autres explications forcément plus ésotériques, de celles qu'il est difficile d'expliquer sans passer par une dialectique à la fois complexe et symbolique, de celle qui implique une vision depuis un point de vue plus karmique, dans un sens existentiel et évolutif.

L'aspect karmique en soi est toujours extrêmement difficile à démontrer ou à expliquer à une personne profane en la matière puisqu'il est par définition en théorie inaccessible à notre niveau de compréhension dans le sens où nous n'en avons ni conscience ni la teneur exacte quant à son orientation réelle, et cela s'explique clairement: nos buts karmiques ne sont pas exposés puisqu'ils sont, à l'image du sujet d'examen du BAC par exemple, secrets afin de ne pas dévoiler à l'avance les questions ou les épreuves à passer… Ce serait en effet trop simple que de savoir comment résoudre un problème en y faisant face avec les solutions déjà pleinement envisagées ou décrites in extenso. Ici, évidemment il ne s'agit pas de passer une épreuve scolaire, vous l'aurez bien compris, mais de passer une "épreuve existentielle", dont celle qui met en relation deux personnes face à des évènements insolubles (en apparence seulement) et demandant de réelles facultés à la fois d'introspection et de collaboration pour y remédier, ce qui complique d'autant plus cette prouesse que d'y voir associées de concert la face de l'Ego de chacun et la face relationnelle qui relie chacun… Une sorte de dilemme à résoudre où seul ce qui relie encore les personnes pourra les sauver en faisant plier "naturellement ou pas" leur Ego respectif pour y parvenir sans encombre.

C'est ici, dans cette confrontation que les praticiens interviennent généralement, si ceux-ci sont des psychologues, des coachs ou des thérapeutes traditionnels, alors ils verront ce défi (de résoudre le problème de couple présent) sous la forme d'un consensus où la flexibilité de chacun apportera une réponse conjugale acceptable, une sorte de compromis "en équilibre". Pour les praticiens véritablement initiés avec une vue plus adaptée selon moi, c'est-à-dire sous un angle karmique, alors ce n'est plus un équilibre qu'il faudra trouver, car celui-ci étant toujours sur le fil du rasoir prêt à tomber à chaque instant d'un côté de la balance ou de l'autre, non, c'est bien une harmonie scellée et retrouvée qu'il faudra instaurer selon des règles qui dépassent les simples tracas du quotidien en les relativisant de facto pour accéder à une vision duale et sans compromis, il n'y a aucun marchandage à effectuer, il n'y a que des ajustements fusionnels en plein accord avec les orientations karmiques communes aux deux personnes formant ce couple. Évidemment, à ce stade la compréhension qu'il existe un aspect karmique de la relation de couple devra être assimilée et acquise pour en dépasser l'entendement et en suivre les principes à la lettre. Ce n'est jamais gagné à ce niveau d'en faire comprendre la complexité et pourtant c'est ce à quoi je travaille chaque jour avec les rituels adaptés pour en insuffler la teneur et tous les effets bénéfiques (sans forcément en dévoiler la finalité secrète sur laquelle l'on doit tendre karmiquement, sinon "le test est corrompu" par une sorte de triche, quoi que, certaines orientations puissent tout de même être suggérées ou induites...).

Il n'y a effectivement qu'une façon de faire comprendre à une personne profane une situation conflictuelle au sein du couple via un angle karmique: se résoudre à opérer (dans le sens d' "operare", œuvrer, travailler) avec des rituels où ladite personne (une seule suffit dans le couple pour "opérer" une modification du contexte relationnel) pourra prendre en charge volontairement les exercices des rituels, c'est-à-dire en accepter les tenants et aboutissants afin d'effectuer un effet de levier sur le réel, un effet de levier nécessaire et suffisant sur la situation en cours qui se révèle alors avec des potentialités insoupçonnées (avant mise en œuvre) pour sortir de l'impasse et de ce labyrinthe conjugal, lequel ne recèle souvent que d'une unique sortie à bien visualiser. Nous sommes ici dans ce que les praticiens "ésotéristes" appellent tout simplement des travaux de magie, ici de magie rouge (magie relationnelle axée sur le désir, la sexualité et les sentiments), avec la plupart du temps l'injection de rituels de magie blanche pour apporter l'énergie complémentaire et rééquilibrer la personne qui consulte, ceci dans ce sens où déjà elle devra aussi recouvrer l'harmonie pour ensuite la diffuser et s'impliquer dans les rituels plus actifs avec la volonté claire d'en être l'acteur principal.

Sauver son couple et récupérer son ex est impossible pour ceux qui le pensent et s'y résignent, par contre le chemin de la résolution d'une rupture ou bien du retour de l'être aimé ne peut s'envisager qu'avec une volonté affirmée qu'il existe une sortie de crise tout comme il existe toujours une entrée et une sortie dans le labyrinthe des aléas existentiels, c'est du moins ce que nous enseignent assurément les lois karmiques qui sont en ce sens, non pas des pièges pour nous perdre mais des passages pour aller plus loin et plus haut. Il faut évidemment en avoir conscience et cela demande parfois une agilité intellectuelle ainsi qu'une acceptation que tout n'est pas écrit ni visible dans ce que nous vivions, qu'au contraire nous écrivons à chaque moment la destinée que nous empruntons, qu'à chaque instant notre libre arbitre suit l'itinéraire que notre volonté éclairée peut envisager ou imaginer: suivez votre volonté pour sauver votre couple et vous aurez déjà accompli la moitié du chemin! Je reste à votre service pour vous aider dans cette direction, joignez-moi pour en discuter de vive voix au téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit si vous préférez (je réponds à tous les messages complets et précis), ceci en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à bientôt, vous seul avez la Clef du chemin que vous voulez emprunter, je peux seulement vous dire qu'elle existe et vous montrer la bonne direction pour la trouver!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2019 5 27 /09 /septembre /2019 17:08

"Sexe, argent et jalousie !" Non, nous ne sommes pas dans une mauvaise série télévisée brésilienne, pourtant il y a de quoi consumer dix fois un couple avec un tel titre et pourquoi ne pas aussi allumer un grand feu de forêt amazonienne en plus tant le sujet est brûlant avec parfois des incendies que l'on ne peut pas éteindre une fois lancés (de l'ordre des problèmes de couples bien évidemment)… Le thème est si sensible qu'internet regorge littéralement de thérapeutes en tout genre pour expliquer à grand renfort de mots savants comment sauver son couple ou éviter la rupture pourtant imminente et définitive alors que les véritables maux continuent de courir sans jamais écouter les conseils des papes de la résolution conjugale. Il est vrai que parfois l'aspect psychologique au sein du couple est bien mis à mal par une incompréhension mutuelle entre époux, ce qui peut aboutir à des quiproquos se transformant rapidement en ouragan pour attiser les braises et accentuer encore la crise, à moins que l'on sache justement dire "stop" à un moment donné, si possible à un moment bien choisi, ce qui n'est pas évident entre deux assiettes qui volent. Heureusement quelques temps morts permettent de remettre à plat certaines polémiques pour mieux les digérer, en espérant ne pas les revoir surgir le lendemain avec encore plus de force.

Comme nous le voyons, calmer une grave crise de couple avec les seuls mots pour arbitre ne dessine pas forcément la fin du conflit en place mais peut souvent voir cette crise perdurer avec d'autres arguments de parts et d'autres pour que chacun justifie à sa manière son point de vue, ce qui conduit aussi à une escalade sans fin dans la polémique comme unique résultat, les problèmes étant toujours présents. Bien entendu, le dialogue est nécessaire et même crucial mais il ne sert strictement à rien si personne ne fait jamais le premier pas vers l'autre pour changer la situation, pour "lâcher du lest" ou "passer l'éponge". Dans certains cas, c'est même un peu comme si l'on cherchait à éteindre cet incendie en soufflant dessus de chaque côté et en comptant les points perdus ou gagnés, voilà donc un drôle d'arbitrage qui finit généralement par faire perdre le match aux deux protagonistes… Alors que faire pour apaiser une situation explosive, pour que la crise ne s'amplifie pas encore jusqu'au point de rupture?

Il est vrai que le meilleur moyen de résoudre un problème de couple c'est dans un premier temps d'en détecter les prémisses et surtout de ne pas rester à attendre qu'il prenne de l'ampleur, c'est très souvent le cas, celui de laisser le problème lentement ronger la relation comme un acide lent en commençant justement par détruire la communication entre les deux conjoints avec une volupté et une virtuosité tout aussi efficace que ne le seront les Ego en place, car c'est bien ici la cause principale du délit: chacun voulant rester sur ses positions en pensant avoir entièrement raison. L'Ego est en soi, presque par définition, l'antithèse exacte du couple puisqu'il s'oppose à cette fusion de principe qui relie deux personnes via un sentiment amoureux réel qui joue d'une certaine façon ce ciment de la construction conjugale. D'ailleurs, sur ce point il faut aussi savoir que la "maison couple" n'est jamais, au grand jamais, terminée d'être construite, elle reste en chantier toute la vie durant avec à chaque fois de nouveaux étages à édifier, des réparations à entreprendre et quelques consolidations à ne pas laisser de côté. En quelques mots simples et une parabole architecturale nous venons de comprendre que la détérioration de la relation conjugale vient avant tout d'un manque, de celui qui entretient ce feu du désir sans qu'il s'emporte au-delà d'un Ego destructeur, celui d'un amour de soi au détriment du couple, un Ego qui prétend se suffire à lui-même en éloignant de facto l'être aimé par pure prétention personnelle démesurée… Le vrai problème est ici.

Résoudre un problème de couple (ainsi que ceux à venir) en "assouplissant" son propre Ego sous le poids nécessaire de l'amour que l'on porte à l'être aimé: voici déjà une solution à envisager au plus vite afin de comprendre la source de presque tous les conflits conjugaux, à commencer par ceux dont on se croit légitimement dépositaire ou commanditaire… Évidement les problématiques semblent toutes différentes et provenant assurément de l'extérieur, c'est-à-dire du contexte, ce qui est totalement faux: on se crée des problèmes sexuels soi-même par une vision égotique du désir que l'on exige d'autrui pour soi-même, l'on se crée des problèmes matériels en y trouvant un manque pour satisfaire son propre désir insatiable d'accumulation sans profiter de ce que l'on a déjà, l'on voit en toute personne extérieure au couple un risque de perte d'amour en développant une jalousie maladive dont on est pourtant à l'origine… Le tableau est très simple, nous déclenchons la plupart du temps nous-mêmes nos propres besoins de malheur et d'apport de problèmes en tout genre afin de satisfaire un Ego qui en veut toujours plus. Une fois que l'on a compris ce trait de caractère essentiellement basique mais totalement humain dans l'erreur qui est la sienne, alors on se porte déjà beaucoup mieux et la personne aimé aussi au sein du couple!

Avoir une vision moins égocentrique de sa relation de couple n'est pas donnée à tous car il est vrai que cela ne s'apprend pas dans les écoles, et cela est bien dommage, pourtant cet exercice sur soi (afin de comprendre qu'à tout problème nous en sommes aussi les instigateurs en validant négativement telle ou telle situation) serait un bienfait et une reconnaissance que nous pouvons nous tromper, déjà sur nous-mêmes, mais aussi indirectement sur l'amour que nous portons au conjoint qui se fait miroir de la relation en reflétant nos propres ressentis et actions. Le couple n'est d'ailleurs rien d'autre qu'un jeu de miroirs, de celui qui va renvoyer à l'infini le reflet qui est le sien dans celui de l'être aimé, et vice vers ça, alors en tenir compte à chaque instant permet assurément de vouloir exprimer la meilleure image pour que celle-ci se propage et soit partagée, amplifiée. Dans la symbolique ésotérique amoureuse, en magie rouge par exemple, bien des rituels reprennent ces paraboles symboliques afin d'agir réellement, une action qui permet déjà de changer le fond de son âme afin de se propager au-delà du contexte pour en modifier la structure et la qualité, pour finalement en changer les chemins pour s'éloigner des précipices et autres obstacles existentiels, dont ceux très nombreux qui peuvent intervenir dans une vie de couple et au sein de la relation amoureuse qui demande cet accompagnement volontaire où l'on transmute son Ego en une puissance positive au service d'autrui, d'autant plus si cet autrui est l'être aimé.

Vouloir s'engager sur la voie de la réconciliation ou sur celle de la résolution des problèmes, notamment de couple, c'est aussi avoir la volonté de s'engager soi-même dans un travail sur soi où, dans mon activité en qualité de chaman, je propose des rituels adaptés à cette nouvelle vision positive qui permet de surmonter presque tous les obstacles et la plupart des crises. Sexe, argent et jalousie sont de multiples sources de problématiques qui peuvent voir leurs causalités modifiées afin de retrouver un équilibre dont chacun est dépositaire et responsable s'il désire une harmonie réelle, je peux vous aider tout simplement à trouver cette voie positive afin d'écarter les crises actuelles et d'anticiper celles à venir. N'hésitez pas à me joindre pour en discuter de manière plus ciblée puisque chacun est unique dans son questionnement existentiel et dans son histoire de couple. Vous pouvez m'écrire en passant par mon formulaire de contact (cliquez sur ma bannière web ci-dessous pour ouvrir ma page) ou bien plus simplement me téléphoner au 06.09.11.94.56 (numéro direct, en France, et non surtaxé). Je vous dis à très bientôt pour prendre une résolution qui est d'abord la vôtre, au-delà des apparences, et y voir ce reflet volontaire de vous-même qui peut tout changer!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2019 5 20 /09 /septembre /2019 21:07

"Ma femme est partie, comment la récupérer?" Voici une phrase qui revient sans cesse durant mes consultations et je tiens à signaler que l'inverse est tout autant présent, en d'autres mots: "Mon mari est parti, comment le récupérer?", comme quoi la rupture n'a absolument pas de genre préférentiel, hommes et femmes sont exactement logés à la même enseigne pour ce qui est des crises de couple! Ce qui pose véritablement question reste la cause de tous ces problèmes, lesquels sont par contre très variés et s'inscrivent dans un contexte ou un environnement très différent, ce qui en fait à chaque fois un challenge pour les principaux concernés (qui ne savent pas par où commencer pour expliquer leur situation) mais aussi pour les praticiens, dont moi-même, pour en trouver la sortie du labyrinthe ou du moins la direction à prendre. La plupart des thérapeutes, psychologues et coach de couple, cherchent des causes strictement "conjugales" au sens où ce sont effectivement celles qui viennent directement à l'esprit: problèmes sexuels, rivalités amoureuses, perte de désir, relations extra-conjugales, problèmes matériels récurrents qui entraînent des situations conflictuelles, etc. Je dirais simplement que ces solutions évidentes le sont un peu trop, de l'ordre du terre à terre profane, pour finalement n'en voir que le haut de l'iceberg tout en cachant le principal sous la surface du verni  superficiel de la relation. Pour les initiés, bien d'autres facteurs et paramètres importants peuvent interférer dans l'harmonie du couple pour le déstabiliser et c'est ici, à la source, qu'il faut réellement intervenir et non sur des effets induits, bien trop exposés en pleine lumière…

La relation amoureuse n'est en effet pas uniquement constituée d'éléments strictement tangibles et matériels, sa base est à l'image de l'iceberg, nous le savons tous et pourtant ne sont généralement pointés du doigt que des causes assez simplistes, visibles et habituelles dont j'ai énuméré la liste ci-dessus, une liste finalement assez courte pour se douter que d'autres effets bien plus subtils jouent aussi un rôle capital dans la détérioration de la relation au sein d'un couple ou inversement dans son maintien en équilibre prospère et dynamique. Bien entendu la majorité des gens iront dans ce sens en disant que l'on ne résume pas l'amour à la sexualité et au bien-être matériel ou à quelques affinités communes, il y a une "autre chose" de plus transcendante et dans un sens "magique" qui sert de lien au couple afin qu'il puisse durer harmonieusement avec ce petit plus essentiel. Cette "autre chose" est bien connue des initiés, elle sert de ciment au couple et à l'élaboration complète de la construction à la fois individuelle et commune aux deux conjoints, c'est ce que nous allons voir et comprendre, ce qui sans aucun doute servira assurément aussi à la résolution des problèmes de rupture ou de crises conjugales importantes.

Tout d'abord, et nous l'oublions souvent, comment ce couple, ou plutôt ces deux individualités qui le forment, se sont-elles donc rencontrées? Ce qui à la base à l'air d'une grande simplicité n'en est finalement pas une mais au contraire relève d'une grande virtuosité, de divers concours de circonstances improbables et pourtant vérifiables (après-coup), ou bien de ce qui ressemble plus à un pur hasard qu'à ce que nous pourrions appeler par défaut à une "certaine logique d'évènements". Pourtant c'est arrivé, deux personnes se sont rencontrées et ont ensuite décidé (c'est ce qu'elles croient) de former un couple. Jusqu'ici, chacun (vous aussi lecteur) commencera à se poser la question: "mais oui, finalement ce n'est pas si simple et même j'ai du mal à m'en souvenir exactement, comment je l'ai rencontré?"… C'est à ce moment que l'on comprend que le destin de chacun est d'une grande complexité, qu'il est plus ou moins "dirigé", que nous avons certes notre libre arbitre mais dans des couloirs délimités à emprunter, et que ces voies conduisent plus bien souvent à des carrefours uniques, sortes de "ronds-points giratoires de nos existences" qui aboutissent à des routes qui mènent toutes au même "endroit", au même moment de l'existence où se croisent deux personnes. Mais notons qu'à ce stade rien n'est encore gagné pour aller plus loin, en couple…

La même démarche intellectuelle pour se poser la question du "pourquoi l'un et l'autre ont décidé de vivre en couple" est aussi souvent une petite énigme en soit, si l'on y pense bien… Toujours est-il qu'après ces quelques mots qui vous interrogent déjà, la vraie question revient: "ma femme est partie, comment la récupérer?" Devons-nous y voir aussi dans la réponse ce qui finalement nous a amenés à rencontrer cette personne initialement? Peut-être bien, mais justement sur ce point rares sont ceux qui connaissent assurément tout le processus de la rencontre amoureuse dans ce qu'elle dispose d'aspects plus ou moins ésotériques, c'est-à-dire ce qu'il y a sous l'iceberg, cet "inconscient immergé" diront les psychanalystes, ce "mouvement des sentiments" diront les coachs, cet "élan du cœur" diront les plus psychologues des praticiens… mais les initiés déclareront que les uns et les autres ne disent que des fadaises et ne voient que ce qui émerge sans rien comprendre de ce qu'il ne veulent pas savoir ou entrevoir: que nous ne sommes pas libres de nos rencontres, que celles-ci sont orchestrées par quelque chose qui nous dépasse mais que d'une certaine façon nous contribuons aussi aux paramètres qui permettent à la rencontre de s'effectuer, notamment celle au sein du couple pour évoluer à deux.

C'est cette évolution qui est d'ailleurs à mettre en avant car elle est capitale pour comprendre tout le processus, et les initiés apportent une réponse à la nécessité (pas pour tous) de vivre en couple, celle de la confrontation dynamique qu'entraîne la relation en terme d'apport existentiel constructif, en d'autres mots: nous ne pourrions pas évoluer personnellement sans le regard d'autrui, sans ce miroir de l'âme nécessaire pour nous définir, en effet, sans ce reflet de nous-mêmes aucune perspective d'évolution, pas de construction personnelle ni de réelle destinée ou de but dans la vie. Évidemment, tout ceci semble tomber sous le sens mais ce qu'ajoutent les initiés à cette explication c'est qu'elle est définie sous un angle purement et essentiellement karmique, c'est-à-dire à un niveau supérieur de conscience pour faire simple, ou à ce niveau où l'âme personnelle décide ce que l'individu incarné dans son existence terrestre va tenter d'expérimenter ou se doit de vivre. L'aspect "karmique" de la relation amoureuse est primordial et effectivement difficile à concevoir pour les profanes en la matière, car c'est dans cette confrontation intime que vont s'exercer de nombreuses situations où chacun devra répondre de lui-même mais aussi de l'autre (dans le couple), et donc en assumer le résultat sous la forme comptabilisée de son karma (en finalité, lequel sera positif ou négatif selon les décisions et les actions entreprises).

C'est donc en analysant ces causalités karmiques que l'initié recherche les réponses aux problématiques de couple et de relations amoureuses, c'est sous cet angle essentiel qu'il analysera la réalité du couple en crise ou de la séparation si celle-ci a déjà eu lieu; c'est enfin sous l'égide du karma de chacun des protagonistes que l'initié saura trouver une solution à la problématique en prenant en compte tous les aspects ésotériques qui s'y rattachent. Il est évident que ce ne seront pas les psychiatres, les psychologues ni les coachs de couple qui iront chercher ce qui se trouve assurément occulté à un niveau qu'ils n'envisagent pas du tout dans leurs disciplines respectives, ou si peu… Dans ma propre discipline il existe de nombreux rituels afin de pouvoir visualiser efficacement les causes karmiques d'une situation, notamment dans un couple ou dans une relation amoureuse (via la magie rouge) et personnellement en qualité de sorcier-chaman j'exerce professionnellement dans cette direction pour trouver les solutions adaptées sous l'angle que j'ai exposé. Si vous désirez comprendre votre situation amoureuse actuelle, notamment si celle-ci vous échappe ou devient trop complexe à gérer, alors je peux vous aider avec mon savoir-faire dans le cadre de mon activité: joignez-moi dans un premier temps pour en discuter librement par téléphone au 06.09.11.94.56 (mon numéro direct et non surtaxé) ou bien écrivez-moi si vous préférez expliquer textuellement le problème de couple qui vous préoccupe (crise, rupture en cours ou autres tensions et stress), ceci via mon formulaire de contact que vous pouvez ouvrir en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à tout de suite pour en discuter ou pour répondre à votre message, et ne perdez jamais espoir car il y a toujours une porte ouverte pour sortir de l'impasse.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

téléphonez au 06.09.11.94.56

(appel direct et non surtaxé)

ou bien aussi ici sur mon site

Rechercher