Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2019 1 14 /10 /octobre /2019 21:25

Qu'est-ce que la relation de couple et comment en comprendre une autre finalité bien plus secrète que celle que la société nous dicte par une sorte de nécessité sociale? Peut-on aborder l'autre face plus ésotérique de la relation de couple de manière à se rapprocher d'une réelle voie d'accomplissement partagée? Voici deux questions fondamentales qui ne nous viennent certainement pas consciemment à l'esprit lorsque nous sommes en couple, en effet la plupart des gens ne voient pas le mariage ou la relation à deux en couple comme une voie d'accomplissement spirituelle mais plutôt comme un accomplissement naturellement imposé par nos sociétés avec comme but réel une stabilité de moyens (matériels et psychologiques) mis en commun ainsi que le fondement de la sacro-sainte cellule dite "familiale" propre à toute structure sociale se prétendant organisée et moderne. Mais le point de vue de l'initié, et plus particulièrement du chaman, n'est pas vraiment celui du tout un chacun profane qui n'y voit rien d'autre qu'une normalité séculaire sans aller chercher plus loin les véritables sources, les "instructions originelles" qui ouvrent la voie du sexe sacré et de ses pouvoirs immenses…

Il est intéressant et à la fois triste de constater comme il a été facile de détourner la sexualité, la vraie, celle avec toutes ses réelles dimensions dont celle plus secrète qui est sacrée, en la réduisant uniquement à la séduction et au plaisir comme une finalité ultime. Il est vrai qu'il y a un énorme marché de la séduction à tous les niveaux dans nos sociétés et que cela permet de faire fonctionner une économie gigantesque basée sur la publicité, l'envie d'acheter de nouveaux produits, une séduction superficielle basée sur l'apparence et sur l'amassement quantitatif visible pour faire jouer cette concurrence presque jouissive qui fait tourner le commerce mondial par une sorte d'obsolescence programmée de nos cerveaux face à ce que nous pensons posséder. En ce qui concerne le plaisir, il est partout et lui aussi axé sur la répétition, souvent dans l'achat qui provoque ce plaisir fugace "d'avoir quelque chose de plus", puis autre plaisir tout aussi futile et éphémère d'entrevoir une autre chose à acquérir, parfois pour ne pas réellement avoir le temps d'en jouir. Ce n'est pas ici jouer sur les mots ni émettre une confusion que de comprendre ce glissement du plaisir des individus vers les objets, voir aussi de vouloir traiter les individus comme des objets, nos sociétés se formatent de plus en plus dans cette direction…

Pourtant, à la source, le plaisir, le désir, la sexualité et donc l'attirance pour le sexe (en général opposé, sans vouloir créer de polémique inutile), représentent une voie d'accomplissement à suivre, celle de la voie du sexe sacré issue des "instructions originelles" des grandes Lois, dont la loi d'attraction complétée de celle des contraires qui s'attirent, notamment en terme de sexualité et d'apport énergétique complémentaire entre la femme et l'homme, une transmutation dans un échange, le sexe comme catalyseur spirituel du couple. Évidemment, ceci n'est pas trop retenu par nos sociétés car c'est n'est pas "vendable", on de ne peut pas acheter sa spiritualité et son évolution personnelle au supermarché du coin, sinon cela se saurait… Non, le seul marché conclu reste celui qui unit dans le couple deux individualités dont l'attirance les pousse à vivre ensemble, c'est-à-dire à "expérimenter l'existence" ensemble afin d'en créer des potentialités, des évènements, de nouveaux contextes qu'ils n'auraient pas pu créer de manière solitaire. C'est avant tout en ce sens qu'il faut concevoir le couple: comme un test initiatique permettant le dépassement de soi en l'autre ou avec l'autre avec cette sensation de sublimation que certains appellent "l'amour", un sentiment que l'on met à toutes les sauces sans différentiation dans la domaine profane sans y voir une dimension plus large et élevée.

Le chaman ira même encore plus loin dans le raisonnement car il connaît les différentes facettes de l'humain, dont celles plus ésotériques et cachées. Ainsi le couple et sa relation seront des catalyseurs réciproques sans précédent ni remplacement de cet amour inconditionnel qui apporte en toute conscience une énergie bénéfique et partagée, non seulement dans l'acte sexuel lui-même, ayant plusieurs niveaux, le plus bas qui se situe physiquement que chacun devrait capter, mais aussi en le diffusant à tous ses autres points d'énergie (ou chakras) afin d'en bénéficier à un niveau supérieur et spirituel, et d'en faire bénéficier en phase et crescendo. C'est ce que les hindous appellent le couple tantrique lorsque les deux partenaires connaissent cette voie sacrée aboutissant via le plaisir physique à une sorte d'extase supérieure, un plaisir mental et une expansion spirituelle réelle dans cet apprentissage répété d'une forme de sexualité qui n'a rien en commun avec le sexe profane tel que l'entendent ceux qui cherchent à consommer plutôt qu'à générer cette énergie positive. Notons au passage tout de même que le tantrisme n'est pas forcément accessible à tous, il faut en effet y être réceptif et avoir d'une certaine façon aussi un taux vibratoire compatible avec cette pratique qui demande une concentration expérimentée et une abnégation totale de soi pour en faire profiter autrui en captant ses énergies pour s'y mettre en phase.

On peut, pour imager, présenter l'amour tantrique comme une sublimation du plaisir dégagé pour le transmuter en un plaisir mental dans l'absolu pour un dépassement et un enrichissement de sa propre spiritualité, du plaisir charnel se propage l'onde partagée d'une union qui recrée l'unicité du monde, ainsi l'UN devient DEUX qui devient le TOUT. Expliquer la captation d'une telle sensation cosmique par la voie du Tantra à partir de la sexualité n'est évidemment pas simple, d'autant plus à comprendre pour le profane qui s'arrête généralement à la perception du plaisir physique comme seule perspective intéressante et souvent "égocentrée". Mais parfois, dans des circonstances un peu particulières ou si l'on tente de suivre un enseignement adapté via des rituels spécifiques, alors il est possible d'accéder à cet état de conscience via la sexualité dans le couple, et d'en voir effectivement aussi sa relation de couple amplifiée et bonifiée. Cet aspect plus ésotérique de l'initiation tantrique via les rituels peut être grandement utile aussi pour résoudre des problèmes de couple, notamment lorsque la relation devient conflictuelle, alors la voie du dépassement permet d'effacer ces problématiques mineures pour entrevoir de plus grands desseins à deux.

La relation de couple, comme le chaman que je suis la perçoit, doit aboutir à cette vision plus large via l'aspect basique que la sexualité apporte et développer ainsi l'accomplissement de chacun sur cet éveil spirituel qui s'ouvre grâce à cette énergie partagée. L'on peut sans hésiter dire que la relation de couple est la base de cet accomplissement, lequel n'est autre qu'un ultime test initiatique à passer, une transformation de soi avec l'autre, un échange selon des instructions originelles retrouvées et expérimentées, enfin pour certains la possibilité d'accéder à une spiritualité plus haute des "outils" à disposition du couple, sa sexualité et sa volonté de partage en toute conscience modifiée. Le chaman est un "medicine-man", il soigne l'âme et les corps, il apporte par ses rituels une connaissance de ce qui est caché et occulté, et en qualité de chaman professionnel je me permets de dévoiler quelques vérités tombées sous l'obscurantisme mercantile de nos sociétés dites modernes qui ne veulent pas que vous ayez accès à ces bienfaits naturels qui sont en vous. Si vous désirez dans ce sens une aide pour que votre couple puisse bénéficier de mon savoir-faire et de mes rituels (magie blanche énergétique et magie rouge d'amour), n'hésitez pas à me joindre pour en discuter au 06.09.11.94.56 (numéro de téléphone direct et non surtaxé) ou par écrit via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière de site ci-dessous. Je vous dis à tout de suite (je réponds à toutes les questions) pour le bien de votre relation de couple et de votre développement spirituel.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 19:46

Encore une fois, "sauver son couple" semble être une véritable préoccupation à l'honneur, encore plus actuellement avec les complications et les extravagances de notre monde moderne ainsi qu'avec cette société qui devrait au contraire tout faire pour simplifier la vie et la rendre plus heureuse mais qui finalement arrive à engoncer chaque individu dans une posture stricte de défense ou d'attaque, même au sein du couple lorsque celui-ci est contraint de subir la pression qu'on lui impose dans un contexte chaque jour plus difficile. Alors ce constat ne date pas d'aujourd'hui, il est récurrent à toute vie contemporaine qui défile plus vite à chaque instant et use toute personne étant prise dans le flux et le reflux de la folie ordinaire de nos existences, ceci avec cette sensation de ne jamais pouvoir reprendre son souffle. Est-ce ici le "progrès" tel que nous l'envisageons réellement, celui d'une course continuelle contre la montre au nom de ce sacro-saint système auquel l'on a pas forcément adhéré? Celui-ci touche les individus, comme je l'ai dit, mais aussi les couples et d'une certaine façon aussi directement l'ensemble de nos modes représentatifs de la relation humaine, à tous les niveaux tant professionnel que personnel ou via la relation amoureuse (notamment en couple). C'est dans ce sens que l'on peut mettre à plat et d'une certaine façon encore relativiser les problèmes stricto sensu "du couple" avec ceux qui conduisent ce couple à parfois se déchirer ou à se séparer après une ou plusieurs crises conjugales, lesquelles ne sont finalement que la résultante de la pression extérieure subie et non véritablement celle plus "interne à la relation".

Dans cette optique définie plus sereinement, où décrypter le contexte permet d'en cibler les éléments négatifs extérieurs au couple, l'on peut alors revisiter avec beaucoup plus de justesse la relation sous d'autres angles en éliminant les scories purement sociétales qui ne font pas partie de la relation mais qui la perturbent au plus haut point, hélas parfois "de rupture". Mais cette analyse purement contextuelle qui apporte la pression existentielle ne peut pas être la seule cause en soi de la problématique réelle du couple, elle y contribue comme catalyseur de ce qui existe déjà, d'une faille qui s'élargit sous cette pression initiale et constante avec ce sentiment que "cela n'arrive pas par hasard" et que le contexte n'est finalement présent que pour justifier une fin en soi ou un déroulement des faits tels qu'ils devraient se jouer. Il n'y a pas de déterminisme forcé dans ce constat mais tout simplement une vision qui est rapportée par ceux qui vivent ces instants de stress conjugaux où leur libre arbitre pour tenter "d'arranger les choses" semble être détourné par une sorte de fatalité, une force qui contraint à aller dans une direction non désirée, du moins devenue ingérable "par la force des choses". C'est souvent ce que j'entends durant mes consultations, comme une sorte de mur invisible se dressant devant toutes initiatives devenues vaines pour sortir de l'impasse.

Cette sensation malsaine que vivent certaines personnes, c'est-à-dire celle de ne plus diriger elles-mêmes leur vie (et d'autant plus leur propre relation de couple) demeure un mystère pour elles, tout en leur démontant faussement que ce n'est pas du ressort de leur volonté que de s'y opposer, une sorte de fatalité vient s'immiscer dans le contexte de cette problématique conjugale afin d'y ajouter encore du chaos ou ce que j'appelle une sorte d'entropie factuelle. Il faut voir dans ces faits une réalité relatée qui ne permet pas de remettre en cause le discours de ceux qui la vivent, généralement sous un angle purement profane avec des mots du quotidien pour seule explication valable dans leur analyse de ce qui leur arrive, parfois soudainement ou de manière plus terrible encore très progressivement sans jamais ne pouvoir rien faire pour tenter d'y échapper ou d'améliorer la situation. Les initiés y voient d'autres explications forcément plus ésotériques, de celles qu'il est difficile d'expliquer sans passer par une dialectique à la fois complexe et symbolique, de celle qui implique une vision depuis un point de vue plus karmique, dans un sens existentiel et évolutif.

L'aspect karmique en soi est toujours extrêmement difficile à démontrer ou à expliquer à une personne profane en la matière puisqu'il est par définition en théorie inaccessible à notre niveau de compréhension dans le sens où nous n'en avons ni conscience ni la teneur exacte quant à son orientation réelle, et cela s'explique clairement: nos buts karmiques ne sont pas exposés puisqu'ils sont, à l'image du sujet d'examen du BAC par exemple, secrets afin de ne pas dévoiler à l'avance les questions ou les épreuves à passer… Ce serait en effet trop simple que de savoir comment résoudre un problème en y faisant face avec les solutions déjà pleinement envisagées ou décrites in extenso. Ici, évidemment il ne s'agit pas de passer une épreuve scolaire, vous l'aurez bien compris, mais de passer une "épreuve existentielle", dont celle qui met en relation deux personnes face à des évènements insolubles (en apparence seulement) et demandant de réelles facultés à la fois d'introspection et de collaboration pour y remédier, ce qui complique d'autant plus cette prouesse que d'y voir associées de concert la face de l'Ego de chacun et la face relationnelle qui relie chacun… Une sorte de dilemme à résoudre où seul ce qui relie encore les personnes pourra les sauver en faisant plier "naturellement ou pas" leur Ego respectif pour y parvenir sans encombre.

C'est ici, dans cette confrontation que les praticiens interviennent généralement, si ceux-ci sont des psychologues, des coachs ou des thérapeutes traditionnels, alors ils verront ce défi (de résoudre le problème de couple présent) sous la forme d'un consensus où la flexibilité de chacun apportera une réponse conjugale acceptable, une sorte de compromis "en équilibre". Pour les praticiens véritablement initiés avec une vue plus adaptée selon moi, c'est-à-dire sous un angle karmique, alors ce n'est plus un équilibre qu'il faudra trouver, car celui-ci étant toujours sur le fil du rasoir prêt à tomber à chaque instant d'un côté de la balance ou de l'autre, non, c'est bien une harmonie scellée et retrouvée qu'il faudra instaurer selon des règles qui dépassent les simples tracas du quotidien en les relativisant de facto pour accéder à une vision duale et sans compromis, il n'y a aucun marchandage à effectuer, il n'y a que des ajustements fusionnels en plein accord avec les orientations karmiques communes aux deux personnes formant ce couple. Évidemment, à ce stade la compréhension qu'il existe un aspect karmique de la relation de couple devra être assimilée et acquise pour en dépasser l'entendement et en suivre les principes à la lettre. Ce n'est jamais gagné à ce niveau d'en faire comprendre la complexité et pourtant c'est ce à quoi je travaille chaque jour avec les rituels adaptés pour en insuffler la teneur et tous les effets bénéfiques (sans forcément en dévoiler la finalité secrète sur laquelle l'on doit tendre karmiquement, sinon "le test est corrompu" par une sorte de triche, quoi que, certaines orientations puissent tout de même être suggérées ou induites...).

Il n'y a effectivement qu'une façon de faire comprendre à une personne profane une situation conflictuelle au sein du couple via un angle karmique: se résoudre à opérer (dans le sens d' "operare", œuvrer, travailler) avec des rituels où ladite personne (une seule suffit dans le couple pour "opérer" une modification du contexte relationnel) pourra prendre en charge volontairement les exercices des rituels, c'est-à-dire en accepter les tenants et aboutissants afin d'effectuer un effet de levier sur le réel, un effet de levier nécessaire et suffisant sur la situation en cours qui se révèle alors avec des potentialités insoupçonnées (avant mise en œuvre) pour sortir de l'impasse et de ce labyrinthe conjugal, lequel ne recèle souvent que d'une unique sortie à bien visualiser. Nous sommes ici dans ce que les praticiens "ésotéristes" appellent tout simplement des travaux de magie, ici de magie rouge (magie relationnelle axée sur le désir, la sexualité et les sentiments), avec la plupart du temps l'injection de rituels de magie blanche pour apporter l'énergie complémentaire et rééquilibrer la personne qui consulte, ceci dans ce sens où déjà elle devra aussi recouvrer l'harmonie pour ensuite la diffuser et s'impliquer dans les rituels plus actifs avec la volonté claire d'en être l'acteur principal.

Sauver son couple et récupérer son ex est impossible pour ceux qui le pensent et s'y résignent, par contre le chemin de la résolution d'une rupture ou bien du retour de l'être aimé ne peut s'envisager qu'avec une volonté affirmée qu'il existe une sortie de crise tout comme il existe toujours une entrée et une sortie dans le labyrinthe des aléas existentiels, c'est du moins ce que nous enseignent assurément les lois karmiques qui sont en ce sens, non pas des pièges pour nous perdre mais des passages pour aller plus loin et plus haut. Il faut évidemment en avoir conscience et cela demande parfois une agilité intellectuelle ainsi qu'une acceptation que tout n'est pas écrit ni visible dans ce que nous vivions, qu'au contraire nous écrivons à chaque moment la destinée que nous empruntons, qu'à chaque instant notre libre arbitre suit l'itinéraire que notre volonté éclairée peut envisager ou imaginer: suivez votre volonté pour sauver votre couple et vous aurez déjà accompli la moitié du chemin! Je reste à votre service pour vous aider dans cette direction, joignez-moi pour en discuter de vive voix au téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit si vous préférez (je réponds à tous les messages complets et précis), ceci en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à bientôt, vous seul avez la Clef du chemin que vous voulez emprunter, je peux seulement vous dire qu'elle existe et vous montrer la bonne direction pour la trouver!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2019 5 27 /09 /septembre /2019 17:08

"Sexe, argent et jalousie !" Non, nous ne sommes pas dans une mauvaise série télévisée brésilienne, pourtant il y a de quoi consumer dix fois un couple avec un tel titre et pourquoi ne pas aussi allumer un grand feu de forêt amazonienne en plus tant le sujet est brûlant avec parfois des incendies que l'on ne peut pas éteindre une fois lancés (de l'ordre des problèmes de couples bien évidemment)… Le thème est si sensible qu'internet regorge littéralement de thérapeutes en tout genre pour expliquer à grand renfort de mots savants comment sauver son couple ou éviter la rupture pourtant imminente et définitive alors que les véritables maux continuent de courir sans jamais écouter les conseils des papes de la résolution conjugale. Il est vrai que parfois l'aspect psychologique au sein du couple est bien mis à mal par une incompréhension mutuelle entre époux, ce qui peut aboutir à des quiproquos se transformant rapidement en ouragan pour attiser les braises et accentuer encore la crise, à moins que l'on sache justement dire "stop" à un moment donné, si possible à un moment bien choisi, ce qui n'est pas évident entre deux assiettes qui volent. Heureusement quelques temps morts permettent de remettre à plat certaines polémiques pour mieux les digérer, en espérant ne pas les revoir surgir le lendemain avec encore plus de force.

Comme nous le voyons, calmer une grave crise de couple avec les seuls mots pour arbitre ne dessine pas forcément la fin du conflit en place mais peut souvent voir cette crise perdurer avec d'autres arguments de parts et d'autres pour que chacun justifie à sa manière son point de vue, ce qui conduit aussi à une escalade sans fin dans la polémique comme unique résultat, les problèmes étant toujours présents. Bien entendu, le dialogue est nécessaire et même crucial mais il ne sert strictement à rien si personne ne fait jamais le premier pas vers l'autre pour changer la situation, pour "lâcher du lest" ou "passer l'éponge". Dans certains cas, c'est même un peu comme si l'on cherchait à éteindre cet incendie en soufflant dessus de chaque côté et en comptant les points perdus ou gagnés, voilà donc un drôle d'arbitrage qui finit généralement par faire perdre le match aux deux protagonistes… Alors que faire pour apaiser une situation explosive, pour que la crise ne s'amplifie pas encore jusqu'au point de rupture?

Il est vrai que le meilleur moyen de résoudre un problème de couple c'est dans un premier temps d'en détecter les prémisses et surtout de ne pas rester à attendre qu'il prenne de l'ampleur, c'est très souvent le cas, celui de laisser le problème lentement ronger la relation comme un acide lent en commençant justement par détruire la communication entre les deux conjoints avec une volupté et une virtuosité tout aussi efficace que ne le seront les Ego en place, car c'est bien ici la cause principale du délit: chacun voulant rester sur ses positions en pensant avoir entièrement raison. L'Ego est en soi, presque par définition, l'antithèse exacte du couple puisqu'il s'oppose à cette fusion de principe qui relie deux personnes via un sentiment amoureux réel qui joue d'une certaine façon ce ciment de la construction conjugale. D'ailleurs, sur ce point il faut aussi savoir que la "maison couple" n'est jamais, au grand jamais, terminée d'être construite, elle reste en chantier toute la vie durant avec à chaque fois de nouveaux étages à édifier, des réparations à entreprendre et quelques consolidations à ne pas laisser de côté. En quelques mots simples et une parabole architecturale nous venons de comprendre que la détérioration de la relation conjugale vient avant tout d'un manque, de celui qui entretient ce feu du désir sans qu'il s'emporte au-delà d'un Ego destructeur, celui d'un amour de soi au détriment du couple, un Ego qui prétend se suffire à lui-même en éloignant de facto l'être aimé par pure prétention personnelle démesurée… Le vrai problème est ici.

Résoudre un problème de couple (ainsi que ceux à venir) en "assouplissant" son propre Ego sous le poids nécessaire de l'amour que l'on porte à l'être aimé: voici déjà une solution à envisager au plus vite afin de comprendre la source de presque tous les conflits conjugaux, à commencer par ceux dont on se croit légitimement dépositaire ou commanditaire… Évidement les problématiques semblent toutes différentes et provenant assurément de l'extérieur, c'est-à-dire du contexte, ce qui est totalement faux: on se crée des problèmes sexuels soi-même par une vision égotique du désir que l'on exige d'autrui pour soi-même, l'on se crée des problèmes matériels en y trouvant un manque pour satisfaire son propre désir insatiable d'accumulation sans profiter de ce que l'on a déjà, l'on voit en toute personne extérieure au couple un risque de perte d'amour en développant une jalousie maladive dont on est pourtant à l'origine… Le tableau est très simple, nous déclenchons la plupart du temps nous-mêmes nos propres besoins de malheur et d'apport de problèmes en tout genre afin de satisfaire un Ego qui en veut toujours plus. Une fois que l'on a compris ce trait de caractère essentiellement basique mais totalement humain dans l'erreur qui est la sienne, alors on se porte déjà beaucoup mieux et la personne aimé aussi au sein du couple!

Avoir une vision moins égocentrique de sa relation de couple n'est pas donnée à tous car il est vrai que cela ne s'apprend pas dans les écoles, et cela est bien dommage, pourtant cet exercice sur soi (afin de comprendre qu'à tout problème nous en sommes aussi les instigateurs en validant négativement telle ou telle situation) serait un bienfait et une reconnaissance que nous pouvons nous tromper, déjà sur nous-mêmes, mais aussi indirectement sur l'amour que nous portons au conjoint qui se fait miroir de la relation en reflétant nos propres ressentis et actions. Le couple n'est d'ailleurs rien d'autre qu'un jeu de miroirs, de celui qui va renvoyer à l'infini le reflet qui est le sien dans celui de l'être aimé, et vice vers ça, alors en tenir compte à chaque instant permet assurément de vouloir exprimer la meilleure image pour que celle-ci se propage et soit partagée, amplifiée. Dans la symbolique ésotérique amoureuse, en magie rouge par exemple, bien des rituels reprennent ces paraboles symboliques afin d'agir réellement, une action qui permet déjà de changer le fond de son âme afin de se propager au-delà du contexte pour en modifier la structure et la qualité, pour finalement en changer les chemins pour s'éloigner des précipices et autres obstacles existentiels, dont ceux très nombreux qui peuvent intervenir dans une vie de couple et au sein de la relation amoureuse qui demande cet accompagnement volontaire où l'on transmute son Ego en une puissance positive au service d'autrui, d'autant plus si cet autrui est l'être aimé.

Vouloir s'engager sur la voie de la réconciliation ou sur celle de la résolution des problèmes, notamment de couple, c'est aussi avoir la volonté de s'engager soi-même dans un travail sur soi où, dans mon activité en qualité de chaman, je propose des rituels adaptés à cette nouvelle vision positive qui permet de surmonter presque tous les obstacles et la plupart des crises. Sexe, argent et jalousie sont de multiples sources de problématiques qui peuvent voir leurs causalités modifiées afin de retrouver un équilibre dont chacun est dépositaire et responsable s'il désire une harmonie réelle, je peux vous aider tout simplement à trouver cette voie positive afin d'écarter les crises actuelles et d'anticiper celles à venir. N'hésitez pas à me joindre pour en discuter de manière plus ciblée puisque chacun est unique dans son questionnement existentiel et dans son histoire de couple. Vous pouvez m'écrire en passant par mon formulaire de contact (cliquez sur ma bannière web ci-dessous pour ouvrir ma page) ou bien plus simplement me téléphoner au 06.09.11.94.56 (numéro direct, en France, et non surtaxé). Je vous dis à très bientôt pour prendre une résolution qui est d'abord la vôtre, au-delà des apparences, et y voir ce reflet volontaire de vous-même qui peut tout changer!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2019 5 20 /09 /septembre /2019 21:07

"Ma femme est partie, comment la récupérer?" Voici une phrase qui revient sans cesse durant mes consultations et je tiens à signaler que l'inverse est tout autant présent, en d'autres mots: "Mon mari est parti, comment le récupérer?", comme quoi la rupture n'a absolument pas de genre préférentiel, hommes et femmes sont exactement logés à la même enseigne pour ce qui est des crises de couple! Ce qui pose véritablement question reste la cause de tous ces problèmes, lesquels sont par contre très variés et s'inscrivent dans un contexte ou un environnement très différent, ce qui en fait à chaque fois un challenge pour les principaux concernés (qui ne savent pas par où commencer pour expliquer leur situation) mais aussi pour les praticiens, dont moi-même, pour en trouver la sortie du labyrinthe ou du moins la direction à prendre. La plupart des thérapeutes, psychologues et coach de couple, cherchent des causes strictement "conjugales" au sens où ce sont effectivement celles qui viennent directement à l'esprit: problèmes sexuels, rivalités amoureuses, perte de désir, relations extra-conjugales, problèmes matériels récurrents qui entraînent des situations conflictuelles, etc. Je dirais simplement que ces solutions évidentes le sont un peu trop, de l'ordre du terre à terre profane, pour finalement n'en voir que le haut de l'iceberg tout en cachant le principal sous la surface du verni  superficiel de la relation. Pour les initiés, bien d'autres facteurs et paramètres importants peuvent interférer dans l'harmonie du couple pour le déstabiliser et c'est ici, à la source, qu'il faut réellement intervenir et non sur des effets induits, bien trop exposés en pleine lumière…

La relation amoureuse n'est en effet pas uniquement constituée d'éléments strictement tangibles et matériels, sa base est à l'image de l'iceberg, nous le savons tous et pourtant ne sont généralement pointés du doigt que des causes assez simplistes, visibles et habituelles dont j'ai énuméré la liste ci-dessus, une liste finalement assez courte pour se douter que d'autres effets bien plus subtils jouent aussi un rôle capital dans la détérioration de la relation au sein d'un couple ou inversement dans son maintien en équilibre prospère et dynamique. Bien entendu la majorité des gens iront dans ce sens en disant que l'on ne résume pas l'amour à la sexualité et au bien-être matériel ou à quelques affinités communes, il y a une "autre chose" de plus transcendante et dans un sens "magique" qui sert de lien au couple afin qu'il puisse durer harmonieusement avec ce petit plus essentiel. Cette "autre chose" est bien connue des initiés, elle sert de ciment au couple et à l'élaboration complète de la construction à la fois individuelle et commune aux deux conjoints, c'est ce que nous allons voir et comprendre, ce qui sans aucun doute servira assurément aussi à la résolution des problèmes de rupture ou de crises conjugales importantes.

Tout d'abord, et nous l'oublions souvent, comment ce couple, ou plutôt ces deux individualités qui le forment, se sont-elles donc rencontrées? Ce qui à la base à l'air d'une grande simplicité n'en est finalement pas une mais au contraire relève d'une grande virtuosité, de divers concours de circonstances improbables et pourtant vérifiables (après-coup), ou bien de ce qui ressemble plus à un pur hasard qu'à ce que nous pourrions appeler par défaut à une "certaine logique d'évènements". Pourtant c'est arrivé, deux personnes se sont rencontrées et ont ensuite décidé (c'est ce qu'elles croient) de former un couple. Jusqu'ici, chacun (vous aussi lecteur) commencera à se poser la question: "mais oui, finalement ce n'est pas si simple et même j'ai du mal à m'en souvenir exactement, comment je l'ai rencontré?"… C'est à ce moment que l'on comprend que le destin de chacun est d'une grande complexité, qu'il est plus ou moins "dirigé", que nous avons certes notre libre arbitre mais dans des couloirs délimités à emprunter, et que ces voies conduisent plus bien souvent à des carrefours uniques, sortes de "ronds-points giratoires de nos existences" qui aboutissent à des routes qui mènent toutes au même "endroit", au même moment de l'existence où se croisent deux personnes. Mais notons qu'à ce stade rien n'est encore gagné pour aller plus loin, en couple…

La même démarche intellectuelle pour se poser la question du "pourquoi l'un et l'autre ont décidé de vivre en couple" est aussi souvent une petite énigme en soit, si l'on y pense bien… Toujours est-il qu'après ces quelques mots qui vous interrogent déjà, la vraie question revient: "ma femme est partie, comment la récupérer?" Devons-nous y voir aussi dans la réponse ce qui finalement nous a amenés à rencontrer cette personne initialement? Peut-être bien, mais justement sur ce point rares sont ceux qui connaissent assurément tout le processus de la rencontre amoureuse dans ce qu'elle dispose d'aspects plus ou moins ésotériques, c'est-à-dire ce qu'il y a sous l'iceberg, cet "inconscient immergé" diront les psychanalystes, ce "mouvement des sentiments" diront les coachs, cet "élan du cœur" diront les plus psychologues des praticiens… mais les initiés déclareront que les uns et les autres ne disent que des fadaises et ne voient que ce qui émerge sans rien comprendre de ce qu'il ne veulent pas savoir ou entrevoir: que nous ne sommes pas libres de nos rencontres, que celles-ci sont orchestrées par quelque chose qui nous dépasse mais que d'une certaine façon nous contribuons aussi aux paramètres qui permettent à la rencontre de s'effectuer, notamment celle au sein du couple pour évoluer à deux.

C'est cette évolution qui est d'ailleurs à mettre en avant car elle est capitale pour comprendre tout le processus, et les initiés apportent une réponse à la nécessité (pas pour tous) de vivre en couple, celle de la confrontation dynamique qu'entraîne la relation en terme d'apport existentiel constructif, en d'autres mots: nous ne pourrions pas évoluer personnellement sans le regard d'autrui, sans ce miroir de l'âme nécessaire pour nous définir, en effet, sans ce reflet de nous-mêmes aucune perspective d'évolution, pas de construction personnelle ni de réelle destinée ou de but dans la vie. Évidemment, tout ceci semble tomber sous le sens mais ce qu'ajoutent les initiés à cette explication c'est qu'elle est définie sous un angle purement et essentiellement karmique, c'est-à-dire à un niveau supérieur de conscience pour faire simple, ou à ce niveau où l'âme personnelle décide ce que l'individu incarné dans son existence terrestre va tenter d'expérimenter ou se doit de vivre. L'aspect "karmique" de la relation amoureuse est primordial et effectivement difficile à concevoir pour les profanes en la matière, car c'est dans cette confrontation intime que vont s'exercer de nombreuses situations où chacun devra répondre de lui-même mais aussi de l'autre (dans le couple), et donc en assumer le résultat sous la forme comptabilisée de son karma (en finalité, lequel sera positif ou négatif selon les décisions et les actions entreprises).

C'est donc en analysant ces causalités karmiques que l'initié recherche les réponses aux problématiques de couple et de relations amoureuses, c'est sous cet angle essentiel qu'il analysera la réalité du couple en crise ou de la séparation si celle-ci a déjà eu lieu; c'est enfin sous l'égide du karma de chacun des protagonistes que l'initié saura trouver une solution à la problématique en prenant en compte tous les aspects ésotériques qui s'y rattachent. Il est évident que ce ne seront pas les psychiatres, les psychologues ni les coachs de couple qui iront chercher ce qui se trouve assurément occulté à un niveau qu'ils n'envisagent pas du tout dans leurs disciplines respectives, ou si peu… Dans ma propre discipline il existe de nombreux rituels afin de pouvoir visualiser efficacement les causes karmiques d'une situation, notamment dans un couple ou dans une relation amoureuse (via la magie rouge) et personnellement en qualité de sorcier-chaman j'exerce professionnellement dans cette direction pour trouver les solutions adaptées sous l'angle que j'ai exposé. Si vous désirez comprendre votre situation amoureuse actuelle, notamment si celle-ci vous échappe ou devient trop complexe à gérer, alors je peux vous aider avec mon savoir-faire dans le cadre de mon activité: joignez-moi dans un premier temps pour en discuter librement par téléphone au 06.09.11.94.56 (mon numéro direct et non surtaxé) ou bien écrivez-moi si vous préférez expliquer textuellement le problème de couple qui vous préoccupe (crise, rupture en cours ou autres tensions et stress), ceci via mon formulaire de contact que vous pouvez ouvrir en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à tout de suite pour en discuter ou pour répondre à votre message, et ne perdez jamais espoir car il y a toujours une porte ouverte pour sortir de l'impasse.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2019 6 14 /09 /septembre /2019 21:22

Démons, djinns, égrégore, poltergeists: des dénominations qui intriguent parfois vraiment mais dont la plupart des gens n'ont aucune idée exacte de ce à quoi correspondent précisément ces mots en préférant les mettre tous dans le même sac à malice des "histoires à dormir debout". Pourtant, bien qu'elles soient effectivement invisibles à nos sens directs, diverses typologies d'entités sont assurément réelles et peuvent s'immiscer dans nos existences de manière plus importante que tout un chacun pourrait le croire… Bien évidemment, les affaires d'emprises démoniaques ou de maisons hantées par des poltergeists ne font pas partie de l'actualité courante avec une grande médiatisation au journal de 20h mais ce type d'évènements n'est pas non plus à minimiser car finalement personne ne veut (ou ne peut…) en parler facilement. C'est un fait, non seulement le phénomène n'est pas bien connu mais nos sociétés ont aussi réussi à nous persuader que tout pouvait s'expliquer rationnellement avec par conséquent l'installation d'une sorte d'amnésie collective sur des faits troublants ayant été fortement relativisés ou discrédités (et médiatiquement étouffés)… Il faut en effet comprendre que dans une famille où un membre est victime d'une entité, le fils par exemple, lequel commence à "délirer" en entendant des voix dans sa tête, alors systématiquement la personne sera sans attendre d'autres explications assez rapidement mise sous calmants ou sous psychotropes pour "atténuer les symptômes" sans plus se demander la cause réelle du "trouble", d'où ce grand silence général sur ce que l'on appelle la "folie ordinaire", qui ne l'est finalement peut-être pas tant que ça…

Bien évidemment toutes ces entités, quel que soit le nom qu'on leur porte, sont d'une grande variété et même les initiés peuvent avoir du mal à les reconnaître formellement en tentant de les étiqueter, tantôt ce sont des entités négatives issues d'un "inframonde" qui lui-même n'est pas vraiment défini, tantôt encore l'on se demandera si les poltergeists (sorte de fantômes ancrés dans un lieu) ne font pas partie d'une réalité parallèle à la notre avec parfois des portes ouvertes où les rencontres s'effectuent. Actuellement il existe aussi des théories stipulant la possibilité que certaines de ces entités coexistent depuis toujours avec nous sur d'autres plans vibratoires que le nôtre ou bien qu'elles proviennent même d'une temporalité différente ou distordue. Il est clair que notre vision cartésienne de l'espace et du temps, ou des dimensions visibles qui nous sont familières, nous entraîne à concevoir qu'il peut très certainement y avoir une autre réalité plus large et ouverte qui ne nous serait pas directement accessible dans des conditions dites normales, et que, par quelques concours de circonstances ou "coup du sort" l'on pourrait soudain s'y retrouver confronter à notre plus grande stupeur (et pour certains expérienceurs une peur panique frôlant la folie).

Actuellement encore, un grand nombre d'initiés voient leurs convictions s'orienter vers une théorie très perturbante où finalement les phénomènes paranormaux trouveraient des explications à tous les niveaux. Certains ont pensé à notre condition humaine comme étant de la même nature que celle de l'individu "prisonnier" de sa propre enveloppe terrestre où l'âme serait en partie enfermée dans un corps aux capacités restreintes, ainsi nous ne pourrions pas voir dans cet état la réalité telle qu'elle est vraiment mais juste un reflet superficiel, un peu à la manière de la caverne de Platon (et de ses ombres que l'on prend pour une réalité en soi sans en comprendre la nature "plate" et ce qui se cache derrière). D'autres, presque dans le même fil de pensée, nous voient sur Terre comme dans un lieu de passage ou d'examen, une sorte de mise à l'épreuve, avec le strict minimum comme moyens de perception et de compréhension du monde afin de nous tester dans des conditions extrêmes, comme une sorte de jeu de la vie, mais la véritable question est la suivante: avec notre accord pour jouer ou non? Enfin, une théorie de plus en plus répandue, notamment chez d'autres types d'initiés puisque chez les ufologues cette fois, celle du "zoo" où l'ensemble de l'humanité serait parqué sur notre planète pour le plus grand plaisir des visiteurs, qu'ils soient d'ailleurs extra-terrestres ou extra-dimensionnels ne change rien à l'affaire, nous sommes visités, que ce soit dans notre espace-temps ou dans notre propre nature énergétique interne, cela reste presque la même chose.

Dans la grande majorité des traditions, des mythes anciens ou des religions, l'on a très souvent des références extrêmement bien documentées à des entités surpuissantes venant nous rendre visite (pour nous surveiller ou nous "gérer"), la mythologie hindoue regorge de ces dieux qui viennent nous voir dans les épopées du Mahabharata et du Ramayana, les Babyloniens nous parlent de dieux "Anunnaki" sur des tablettes cunéiformes, la mythologie indo-européenne nordique n'est pas en reste sur Midgard (le monde des humains) avec ses dieux, ses géants, ses lutins et ses fées aux pouvoirs magiques qui nous dépassent. Nous passerons sur toutes les créatures monstrueuses et myriades d'entités épiques de la mythologie grecque… Notons au passage que pour les humains tout ce termine généralement assez mal dans ces textes antiques, avec à chaque fois des fins de cycles marqués par des catastrophes à l'échelle planétaire, sous des noms évocateurs tels qu'Apocalypse, Ragnarök, Déluge, Kâli Yuga, Fin des Temps, lesquels n'annoncent rien de moins que la disparition totale de l'humanité ou son remplacement intégral…

Dans un autre ordre d'idée plus holistique, finalement nous ne connaissons pas véritablement notre propre nature, sommes-nous aussi en quelque sorte des entités à part entière? Notre nature purement terrestre n'est-elle pas que le réceptacle d'une forme diminuée qui en cache une autre bien plus grande de nous-mêmes que certains appellent "âme" et dont, paradoxalement, nous doutons parfois de son existence? Dans les expériences de mort imminente les personnes qui ont vécu ces évènements parlent effectivement de "rencontres" avec des entités supérieures ou avec d'autres plus démoniaques, elles insistent toutes sur le fait que notre existence terrestre n'est qu'une triste et très pâle réalité à côté de celle qu'ils ont pu percevoir en dehors de leurs corps avec des capacités sur-développées, des possibilités extraordinaires liées à la pensée (par exemple déplacement instantané) et un accès direct et illimité au savoir de l'humanité et même à celui de l'ensemble de l'univers quant aux réponses ultimes. Il y a donc, dans toutes ces directions que je viens d'exposer, une approche globale à apprécier afin de mieux comprendre ce que sont ces entités, et si nous ne sommes pas nous aussi des entités placées dans un contexte (spatio-temporel, sur Terre) nous contraignant d'une certaine façon à agir en qualité d'humains incarnés dans un but précis (voulu ou non…).

Je vous laisse trouver une réponse après ces quelques lignes de cogitation, lesquelles je le sais puisque vous êtes très nombreux à me lire, apporteront des réponses à certains d'entre vous mais aussi déclencheront des questions pour d'autres, ou des anecdotes à nous signaler (témoignages). Dans mon activité en qualité de sorcier-chaman j'ai vu et entendu des choses incroyables qui pourtant ont existé, un grand nombre des personnes qui me consultent ont déjà vécu des évènements pour le moins paranormaux avec ce besoin d'en parler ou parfois de me demander de l'aide pour maîtriser ou repousser des entités peu sympathiques, pour ne pas dire grandement négatives. Si vous aussi avez ce besoin d'aide ou d'explication, n'hésitez pas à me contacter pour en discuter de vive voix au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien en m'écrivant via mon formulaire de contact (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour l'ouvrir). Dans tous les cas gardez l'esprit ouvert mais aussi vigilant avec comme arme spirituelle le libre arbitre de choisir votre voie, vos objectifs et votre conception personnelle du monde tel que vous êtes enclin à le percevoir dans toute sa réelle nature!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
31 août 2019 6 31 /08 /août /2019 21:06

L'amour et les relations de couple semblent assurément tenir conjointement la première place sur le podium des préoccupations de la majorité des gens, et pour cause, ne dit on pas "quand l'amour va tout va"!? Bien évidemment, la santé et l'argent sont aussi deux domaines importants qui suivent de très près notre champion mais finalement vivre en bonne santé et riche en étant seul dans son coin n'apporte rien à l'existence et l'on comprend pourquoi la notion de couple amoureux sans problème devient alors primordiale dans cette course permanente au bonheur. Sans vouloir non plus en faire un phénomène spécifiquement de société, et plus particulièrement à notre époque actuelle, l'amour a toujours été une valeur sûre depuis le début des temps immémoriaux avec cette certitude qu'amour et âme étaient intimement liés à tout jamais. Les initiés connaissent ce lien indéfectible puisque les relations entre les humains, et d'autant plus les relations amoureuses, forment ce ciment de l'âme participant à la construction existentielle de chaque individu afin de pouvoir évoluer en réelle harmonie, et d'une certaine façon "monter en gamme" comme le ferait un écolier en montant en classe supérieure. Cette "élévation personnelle", c'est-à-dire ce passage de niveau (vibratoire), dépend entièrement de nos actions, bonnes ou mauvaises, et donc de ce système connu sur le nom de karma (dont je fais souvent référence dans mes articles), ainsi les relations amoureuses se retrouvent aussi en première position dans notre distribution de bons points afin que ce karma soit lui-même harmonieux, ce qui n'est pas toujours le cas…

Effectivement, qui dit "couple" dit aussi potentiellement "problèmes de couple en vue" avec toute la complexité des sentiments, des actions, des pensées adjacentes à ces situations où chacun se retrouve finalement seul à juger l'autre, partenaire en binôme que l'on doit gérer au mieux en adéquation avec son propre tempérament ou avec ses propres envies souvent égocentriques et pas toujours orientées dans la même direction. L'on peut donc sans se tromper voir dans le couple un sujet d'expérimentation prodigieux pour l'ensemble de notre construction personnelle et par conséquent pour faire jouer cette notion capitale de karma qui nous caractérise au plus profond de notre individualité. C'est aussi cet extraordinaire libre arbitre qui s'offre à nous à chaque instant qui modélisera la plupart des orientations comme autant d'épreuves différentes qui seront alors quantifiées et notifiées pour en déceler le bon et le moins bon, en d'autres mots pour juger de notre capacité à faire aussi évoluer dans le bon sens l'autre dans le couple. Encore faut-il rappeler que la notion de bien et de mal reste toute relative et que d'un point de vue l'on pourra voir les même faits et les qualifier de manière inverse selon le contexte et l'attitude en question, ceci complexifie encore cette notion de karma où l'on peut penser assurément "blanc" et se voir blackbouler par autrui (qui donc voit "noir").

La plupart des problèmes de couple proviennent d'ailleurs de cette différence de point de vue et de la façon dont le contexte est perçu par chacun des partenaires, et sur ce point précis personne n'a ni jamais tord ni jamais raison, encore une fois la relativité des choix et des actions sera à mettre entre parenthèse ou à analyser sur plusieurs niveau, si besoin… Durant les travaux de magie cette relativité des faits et des perceptions est une réalité objective qu'aucun initié ne remettrait en cause, bien au contraire la traduction d'une problématique se verra contenue de manière holistique et symbolique avec une mise en abîme karmique faisant prendre le recul nécessaire à sa résolution ou du moins à sa meilleure compréhension. Le couple étant lui-même une entité à part entière c'est de cette construction duale dont chacun des partenaires dépend en s'orientant dans la direction commune qui s'en dégage, a contrario s'ils ne prennent pas le même chemin alors ils risquent de s'éloigner l'un de l'autre et étirant les liens qui les unissent et en provoquant une crise plus ou moins importante dans le couple.

La magie rouge représente la quintessence de cette symbolique permettant la résolution des problèmes de couple via une très grande variété de rituels adaptés à chaque situation conflictuelle pouvant créer une crise, ainsi, que ce soit le désir, la sexualité, les sentiments ou tout autre paramètre entrant dans la composition des divers liens amoureux, il y aura une solution afin de retrouver l'itinéraire commun et éviter l'éloignement ou pire, la rupture. Comme je l'ai signalé, le karma de chacun va aussi jouer sa fonction régulatrice ou au contraire semer plus ou moins le chaos dans le couple selon l'orientation de chacun des partenaires puisque n'étant pas strictement identique chacun voudra faire jouer son propre libre arbitre selon cette fois une voie plus karmique, c'est-à-dire en voulant compléter ses besoins existentiels propres à une évolution personnelle harmonieuse (ce que parfois le couple ne permet pas de manière totalement optimum s'il est en "roue libre"). C'est dans le cadre du décryptage des besoins karmiques de chacun que se dévoilent les orientations communes aux deux partenaires afin de les faire évoluer selon une même voie et non selon la voie unique de l'Ego. Le praticien, sorcier-chaman, mage ou autre initié, doit faire comprendre que l'ensemble de cette démarche fait partie en soi des travaux occultes qu'il est parfois véritablement difficile d'expliquer aux profanes qui n'en connaissent pas les arcanes…

Dans tous les cas et de manière pratique l'on ne peut pas non plus substituer la voie karmique (qui se veut secrète et cachée) à la réalité de la vie, notamment en couple, c'est pourquoi les hautes exigences qu'impose la voie trop absolue des lois karmiques devront être plus sagement réajustées au contexte restreint qui se présente avec ses atouts et ses contradictions. C'est l'ensemble de ce travail d'ajustement qui sera effectué via le meilleur choix de rituels de magie rouge (aidée assez souvent par la magie blanche qui apporte l'énergie positive pour le faire) afin de surmonter les obstacles entre un objectif karmique de perfection (dans l'absolu) et une réalité plus objective et terre à terre ayant ses propres failles et faiblesses. L'on peut bien évidemment tendre vers un objectif de perfection à la fois personnel et à la fois dans le couple sans pour autant tomber dans les travers de l'extrémisme dont certaines sectes (ou religions) en imposent des règles de vie impossibles à suivre ou tellement contraignantes qu'elles en deviennent improductives et même dangereuses. Mais nous ne sommes pas ici pour régler des comptes avec la foi religieuse mais pour au contraire renforcer cette foi déjà en soi-même et en son propre libre arbitre, en sa propre ligne karmique à suivre avec cette particularité qu'en couple l'on doit s'ajuster à deux sur un itinéraire commun compatible avec toutes ces exigences. L'équilibre est effectivement complexe, c'est ici le but du jeu, c'est en jouant au "jeu de la vie" que l'on améliore son karma en corrigeant à chaque fois les erreurs du passé.

En plus de sa capacité à réaliser les rituels, le praticien initié de haut niveau proposera évidemment ses conseils à la personne qui consulte pour sauver son couple d'une crise importante, car la magie n'est rien sans la compréhension du contexte ou de la situation avec ses axes sur lesquels l'on peut assurément faire bouger les lignes de manière volontaire et consciente, parfois un mot suffit pour rééquilibrer totalement une situation délicate et ainsi renouer avec un contexte positif pleinement dynamique. En qualité de sorcier-chaman en exercice depuis de nombreuses années mon expertise peut vous apporter autant que les rituels que je peux effectuer lors de travaux de magie rouge, par conséquent je reste à votre disposition si vous désirez en discuter pour que je puisse vous aider à résoudre des problématiques personnelles complexes pouvant déstabiliser votre couple. N'hésitez pas à me joindre directement au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) pour en parler ou bien en m'écrivant depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour que vos problèmes de couple se transforment en victoire contre l'adversité et pour le bien de vos karmas respectifs avec votre partenaire!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
26 août 2019 1 26 /08 /août /2019 22:19

Ne pas croire en la magie c'est un peu comme penser qu'il n'existe aucune intelligence égale ou supérieure à l'homme dans toute l'immensité de l'univers, donc s'imaginer aussi tout connaître et que notre dimension visible est la seule qui compte vraiment, qu'absolument rien d'autre n'existe au-dessus ni en dessous de cette réalité visible à nos simples sens humains ou même à nos instruments de mesure rudimentaires… Évidemment aujourd'hui même la science reconnaît ses erreurs passées et ses terribles lacunes en ouvrant le champ des possibles comme un gouffre qui apparaît soudain devant nous, encore dans une obscurité certaine mais assurément moins bornée qu'autrefois avec de nouveaux outils ou de nouvelles théories (multivers, dimensions multiples, espace quantique, temps infini ou n'existant pas, univers holographique, réalités alternatives ou mondes parallèles, etc…). Par conséquent tout a bien changé depuis quelques années et c'est à se demander si certains n'en savent d'ailleurs pas plus qu'ils ne le disent, de peur d'affoler le pauvre quidam par tant de nouveautés si proches de nous… Ce que la science découvre aujourd'hui n'est plus une fiction mais une projection plus intelligente de la réalité dans ce qu'elle peut prendre comme formes via des théories qui commencent à se montrer pertinentes bien qu'assez incroyables.

Les initiés en travaux occultes ont interprété autrement ces théories depuis bien longtemps et les ont même mises en pratiques dans leurs rituels (dits "magiques" par convention linguistique purement profane) où la puissance de la pensée est une donnée primordiale et agissante de l'expérimentateur sur la réalité qui nous entoure, de même ils ont aussi constaté que d'autres "entités" pouvaient interagir sur nous, sur notre plan de réalité, ceci en bien ou en mal de manière toute relative… Savoir de quoi il en retourne exactement peut s'avérer vital, notamment pour s'en protéger si nécessaire avec tous les moyens possibles sachant que sur ce point seuls les rituels et une forme de volonté symbolique (pensée magique ou autre appellation au choix) sont capables d'interférer sur des plans qui ne sont habituellement pas accessibles par des voies matérialistes plus orthodoxes. Notons que souvent en cas de possession ou d'envoûtement la médecine actuelle ne dispose que de médicaments, de puissants psychotropes agissant directement sur le patient "diminué" (transformé en légume durant les "soins") et non sur la cause exacte qui reste généralement complètement inconnue mais se voit néanmoins désignée allègrement avec de très beaux noms de pathologies que l'on classera dans la longue liste des névroses ou des psychoses…

Diminuer l'emprise ("démoniaque") sur une personne en annihilant volontairement ses propres capacités intellectuelles pour qu'elles n'apparaissent plus comme une source d'intérêt pour l'entité négative qui s'y accroche, c'est actuellement apparemment une méthode qui "fonctionne" mais qui hélas laisse de terribles traces sur la Psychée du patient et aussi sur sa morphologie (après un tel traitement on ne ressemble plus à grand-chose…). Alors, sans vouloir non plus dénigrer cette solution "médica menteuse" digne de ce que l'on avait avec la saignée il y a quelques siècles de ça avec un même succès et les mêmes éloges des savants médecins de l'époque, il est peut-être enfin préférable de dire la vérité aux gens plutôt que de leur cacher une réalité qui fait peur: que notre espèce animale humaine n'est pas aussi évoluée qu'on pourrait le penser, qu'elle s'incarne dans une dimension de réalité restreinte par rapport à d'autres entités pluridimensionnelles qui nous voient comme des ressources énergétiques assez pratiques en terme de nourriture spirituelle ou émotionnelle. Bien évidemment en discuter aujourd'hui encore aussi directement peut faire douter certaines âmes pures qui voient encore l'Homme comme le génial fleuron rayonnant de l'Univers et non comme un vulgaire bétail que l'on vient traire ou dépecer pour s'en rassasier… La réalité est certainement toute relative aussi puisqu’effectivement c'est justement notre "incarnation" dans un container tel que le corps qui nous rend un tant soit peu vulnérable à de telles attaques, autrement dit l'on peut tout de même se rassurer en se disant que l'essentiel est préservé: notre moi supérieur, notre âme si l'on veut la nommer de cette façon, est plus grande et ne dépend pas uniquement de notre matérialité incarnée mais en subit tout de même quelques effets par interaction…

N'allons pas chercher aujourd'hui le pourquoi du comment de notre condition humaine incarnée (laquelle entre dans un domaine de croyances complexes dont j'ai parlées dans d'autres articles), le propos sera plutôt de savoir comment agir afin de s'en protéger pour ne pas subir ce qui arrive au plus grand nombre sans qu'il le sache vraiment (car n'en étant pas informé officiellement). En aparté, je peux juste signaler que lors de procès et dans certains cas prouvés de "folie", c'est-à-dire que la personne n'est plus "en possession de ses moyens" (intellectuels), alors la Justice peut effectivement rendre un verdict étonnant et très parlant en soulignant que la personne n'était pas en capacité de comprendre ses actes et donc n'en était pas responsable personnellement… Ce qui signifie clairement qu'une personne peut très officiellement se transformer en zombie agissant sous l'emprise de "quelque chose" dont on ne donnera d'ailleurs jamais aucun nom ni désignation précise (ou provenance), on plaidera l'effet (la maladie dite "psy" en liste officielle…) mais surtout jamais la cause réelle, la source du mal si j'ose dire.

Cette cause est connue des initiés depuis l'aube des temps mais a été soigneusement occulté à des fins de pouvoir d'une certaine élite dans le secret, comme je l'ai dit précédemment la cause c'est l'emprise, c'est-à-dire qu'une entité négative puisse s'attaquer directement à une personne en particulier, ou bien l'envoûtement qui est un peu différent puisque ce type de rituel ou de pacte effectué par un sorcier (ou un groupe satanique) fait appel à une entité démoniaque via la magie noire pour agir sur quelqu'un de manière évidemment négative. Ainsi chacun s'y retrouve: le sorcier a fait son travail via un commanditaire et l'entité s'est vue offrir une victime toute désignée de manière presque officielle avec la permission de le faire. Je comprends aisément que tout ce qui vient d'être dit puisse faire peur et c'est d'ailleurs pour cette principale raison que l'on préfère laisser la population dans l'ignorance totale, c'est aussi ce qui me semble tout à fait expliquer l'arrogance de nos dirigeants ou de certaines élites qui connaissent parfaitement la situation et savent s'en prémunir très secrètement en dissimulant la vérité, ils en sont très certainement récompensés d'une façon ou d'une autre, je vous laisse seuls juges de leur capacité à mentir, à détourner les faits et à y trouver un avantage substantiel sur le dos de tous les autres, tout ceci commence à se savoir…

Bien heureusement il existe des initiés capables de contrer les possessions ou de désenvoûter avec les rituels très efficaces issus de travaux occultes de magie adaptés selon chaque situation, étant sorcier-chaman depuis de nombreuses années j'avoue devoir réaliser de plus en plus de désenvoûtements puisque le nombre est en hausse constante, ce qui n'est pas vraiment rassurant quant à la bonne santé de nos sociétés qui affaiblissent les individus et les laissent sans défense en proie à de telles attaques sur leur personne. Reste aussi la méthode qui consiste à se protéger en amont avant d'être soi-même dans une situation délicate où des travaux de magie noire commencent à agir, de même un esprit averti en vaut deux (un peu d'humour) puisque lorsque l'on sait que l'on peut devenir une cible de choix alors une première protection se met en place d'elle-même, la Connaissance approfondie du phénomène permet à la volonté de repousser les prémisses d'une attaque afin de rapidement mettre en œuvre un rituel consacré. En général la magie blanche dévoile ces intentions négatives et apporte une énergie combative nécessaire pour la suite des travaux mais parfois il faut aussi avoir recours aux mêmes outils destructeurs pour contrer le mal par le mal, c'est-à-dire utiliser la magie noire comme base de défense. Je précise que seul un initié de haut niveau peut se permettre de faire appel à une entité pour en combattre une autre, ce genre de rituel reste excessivement dangereux, complexe et risqué.

Que dire d'autre? Que d'excellents rituels peuvent aussi proposer à ce que des entités positives vous viennent en aide, mais il y a parfois des obstacles karmiques qui s'opposent à de telles possibilités bénéfiques car tout dépend aussi et surtout de chaque personne, nous sommes tous différents avec des karmas et des chemins existentiels différents, parfois vouloir corriger une erreur ou un problème peut en faire survenir un encore plus grand… Une bonne analyse du contexte permet d'anticiper les problèmes que j'ai cités et de s'en protéger si besoin, par conséquent si vous avez un doute sur un épisode inhabituel que vous avez vécu ou sur un pressentiment que quelque chose d'important va arriver alors n'hésitez pas à me contacter afin que nous puissions en parler ensemble et agir en fonction. Je suis disponible par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) mais aussi par écrit si vous désirez m'expliquer votre problème en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt, restez vigilant et conscient que votre volonté est une arme qu'il faut savoir employer avec sagesse et Connaissance, je peux vous y aider!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
19 août 2019 1 19 /08 /août /2019 19:48

Parler d'amour karmique c'est un peu comme s'aventurer en quadrature du cercle en géométrie, à la différence que le problème existe et se décline sous de très multiples formes avec tout autant de façons de le résoudre selon le type de relations rencontrées et surtout l'implication de celles-ci dans le contexte d'une personne qui y est confrontée (assez souvent malgré elle, mais comme disait Paul Eluard: "Il n’ y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous"…). Tout d'abord pour être plus direct et engager la réflexion, qu'est-ce donc qu'un "amour karmique"? Pour le profane cela ne signifiera pas grand-chose si la notion de karma lui est inconnue ainsi que la croyance en la métempsycose, c'est à dire en la réincarnation des âmes après la mort, un retour cyclique à la vie terrestre afin d'évoluer sans cesse et de dépasser ses erreurs précédentes en y trouvant des solutions ou des réponses. Le concept de karma se comprend très simplement à la manière imagée d'un compte en banque karmique où ce ne serait pas votre argent qui y serait placé mais toutes les actions de votre vie (expériences, pensées, réflexions, intentions, etc.), lesquelles seraient bien évidemment bonnes ou mauvaises et ainsi classifiées sur deux colonnes schématiques comme "positives ou négatives". Je vous donne ici la version la plus simple à comprendre car comme vous le savez (ou non) un acte n'est jamais à 100% négatif, il peut effectivement modifier le cours d'une vie en apportant paradoxalement à plus long terme des potentialités extrêmement positives qui n'auraient jamais vu le jour sans lui… Et l'amour karmique me direz-vous?

L'on peut concevoir l'amour karmique comme un amour que l'on aurait eu "auparavant" avec une personne durant une existence passée, en d'autres mots: "dans une autre vie", avec cette possibilité de retrouver cette personne (réincarnée elle aussi) de vie en vie ou au moins dans une autre temporalité existentielle. Bien évidemment et comme je l'ai signalé il faut croire en la transmigration des âmes d'un corps à un autre comme réceptacle après la mort et au retour à la vie avec une tout autre existence à recommencer généralement selon des modalités différentes (autre pays, alternance et changement de sexe ou de type de corps, capacités différentes, etc.), ce qui parfois permet de rencontrer sans vraiment le savoir consciemment des individus que l'on a déjà côtoyés de près ou de loin dans une existence précédente. Petit détail important: assurément personne n'est habituellement en capacité de se souvenir de ses existences passées, à chaque réincarnation notre mémoire est comme remise à zéro afin de ne pas retomber dans les mêmes schémas existentiels qui seraient autant d'ornières d'où il serait plus difficile de sortir (le "nouveau moi" cherche de nouveaux sentiers à parcourir). Pour autant et vous l'aurez compris, "l'individu incarné" ne représente ici qu'une partie infime de notre véritable moi, ce "moi supérieur" que l'on peut nommer "âme" si l'on veut, cette dernière dispose d'une mémoire multi-existentielle permettant de garder l'ensemble de ces vies passées comme autant de films "documentaires sur soi" dans un des rayons d'une grande médiathèque universelle (que les initiés nomment les "archives Akashiques", une sorte de mémoires du monde et de l'humanité, je vous le dis aussi en passant…).

Après ces quelques mots d'introduction nécessaires pour mieux comprendre le problème qui se présente, j'en viens enfin à ce fameux "amour karmique" qui va jouer un rôle parfois perturbant ou dynamique selon l'histoire que l'on aura eue (dans une autre vie) et celle que l'on vivra dans cette existence. Dans cet ordre d'idée, qui n'a jamais eu un jour le sentiment de très bien connaître une personne que l'on vient tout juste de rencontrer? Nous avons tous eu un jour ou un autre cette sensation de "déjà vécu" ou plutôt ici de "déjà connu" avec une personne qui nous semble très proche et dont l'attitude nous dit quelque chose, une sorte d'empathie immédiate et totalement réciproque, comme si la personne était l'ami(e) de longue date que l'on retrouve pour reprendre une discussion interrompue bien avant sans trop savoir exactement ni quand ni où. Pourtant à cet instant précis chacun sait qu'il y a comme une étrange réminiscence commune sans en comprendre la provenance exacte et ce ressenti est vécu la plupart du temps comme une inexplicable surprise partagée. C'est souvent sur ce constant que des personnes qui se reconnaissent ("karmiquement parlant") sans pour autant le savoir en toute connaissance de cause, se retrouvent à vivre de nouveau des expériences en commun avec l'assurance d'être avec la bonne personne, au bon endroit et au bon moment sans rien comprendre de ce qui les a réunis pour une si bonne conjonction. Attention, parfois il arrive plus rarement aussi l'inverse, c'est-à-dire de rencontrer une personne dont on sait immédiatement qu'elle est antipathique et négative envers soi avec ce pressentiment évident que quelque chose de grave, de malheureux et de dangereux peut se dérouler si l'on cherche à côtoyer plus longtemps cette personne.

Ce qui caractérise ces types de rencontres c'est l'aspect surprenant et déroutant qui s'accompagne de cette impression prégnante de connaître la personne que l'on a devant soi alors que l'on sait que ce n'est absolument pas le cas. La plupart du temps cette surprise se transforme en extrême curiosité et les personnes qui vivent cette rencontre karmique ne veulent pas se quitter de trop loin et se revoient ultérieurement dans d'autres circonstances plus habituelles. C'est ce qui arrive avec un sentiment de joie et d'harmonie avec ces personnes dont on sent qu'elles sont grandement positives par cet instinct suivi dont il émane une magie indéfinissable et agréable; par contre pour certains autres individus négatifs qui seraient aussi des rencontres karmiques c'est par "le plus grand des hasards" que l'on "tombe dessus" encore et encore alors que l'on voudrait les éviter à tout prix… Mais ce qui nous intéresse plutôt maintenant c'est l'interaction d'un "amour karmique" (un amour d'une vie antérieure…) qui reviendrait dans cette existence car il est évident que cela va durablement poser des problèmes si l'on est déjà en couple avec une autre personne, il y aura alors une sorte de choc et de doute quant à la notion même de relation amoureuse puisque le sentiment sous-jacent qu'un lien encore plus fort existe et a traversé les temps se présente soudain à soi sans pour autant en avoir pleinement conscience mais avec une réelle perturbation presque métaphysique.

Vouloir régler ce "petit problème" n'est pas une mince affaire car généralement on ne le conçoit pas comme un mauvais coup du sort mais comme une incroyable chance, alors comment interpréter une rencontre karmique de ce type si finalement elle n'a visiblement pas de sens ou de finalité dans cette vie? Les initiés savent que rien n'arrive par hasard et par conséquent il y a toujours une leçon à apprendre de telles rencontres qui ne sont ni fortuites, ni désirées, ni vraiment imposées, elles sont là et c'est à vous d'en faire quelque chose ou pas. C'est d'ailleurs en ce sens que la rencontre karmique dispose d'un intérêt essentiel: qu'allez-vous faire? Quel sera votre libre arbitre face à cette surprise venue du passé sans que vous le sachiez véritablement? Jusqu'où l'interaction ira-t-elle jouer un rôle crucial ou non dans cette existence? Les vraies questions sont posées et évidemment c'est à chacun d'y répondre personnellement… Pour y répondre plus consciemment il existe tout de même quelques éléments à connaître afin de ne pas faire d'erreur de jugement trop hâtif, notamment si l'on est déjà en couple. Toute la question se situe au niveau du karma de chacun puisqu'il y a peut-être ce que l'on appelle une "dette karmique" à régler, c'est même la seule réponse à ces types de rencontres, elles surviennent quand quelque chose n'a pas pu être effectué ou dit dans la vie précédente alors que cela avait une importance cruciale, et le fait de pouvoir apporter dans cette vie ce qui a manqué précédemment est la seule et unique réponse essentielle à satisfaire afin de pouvoir avancer sereinement.

Bien évidemment, la majorité des gens, c'est-à-dire l'ensemble des profanes en matière de subtilités karmiques, n'auront pas la réponse et passeront certainement à côté de quelque chose d'incroyablement précieux: régler sa propre dette karmique ou bien encaisser celle que l'on vous doit. Sur ce terrain complexe où les vies s'entrechoquent l'on peut aussi avoir des accidents et de grandes désillusions ou incertitudes subites quant à sa propre existence et parfois sombrer dans des dépressions incompréhensibles si l'on n'a pas compris la teneur réelle de ce qui arrive et perturbe la conscience jusqu'au plus profond de son âme. C'est pourquoi, en qualité de professionnel, de sorcier-chaman en exercice depuis de nombreuses années, j'ai le devoir d'aider les personnes qui sont dans cette situation très complexe où les choix existentiels sont bloqués ou bien tournent en cercle vicieux sans vision d'aucune sortie acceptable (ceux qui sont dans cette situation se reconnaîtront). Par conséquent je vous propose d'en discuter en toute sérénité et liberté avant d'engager si besoin un travail karmique adapté à la situation via les rituels consacrés. N'attendez pas si vous êtes dans ce cas, dans cet entre-deux où l'inertie ne peut pas être une solution tenable mais au contraire ce qui vous empêche d'aller de l'avant de manière positive: n'hésitez pas à me joindre par téléphone au 06.09.11.94.56 (mon numéro direct et non surtaxé) ou bien à m'écrire si vous préférez pour m'expliquer votre histoire: merci d'ouvrir mon formulaire de contact en cliquant ma bannière qui est ci-dessous. Je vous dis à très bientôt avec l'assurance que vous ferez le bon choix karmique qui vous est dû, ceci avec mon aide si besoin!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2019 3 31 /07 /juillet /2019 21:00

Les travaux occultes en magie peuvent résoudre la plupart des problèmes personnels de la vie courante si néanmoins l’on sait suivre quelques règles basiques dont la plus importante à mes yeux est double et demeure la persévérance et la volonté d’aboutir dans la bonne direction. Il n’y a en effet aucun doute que si l’on désire réussir une action, alors il faut non seulement s’en donner les moyens pratiques afin de modifier un contexte souvent contraire mais aussi bien évidemment s’en donner les moyens spirituels et énergétiques, c’est-à-dire maintenir la force mentale nécessaire pour ne pas perdre de vue le but que l’on s’est fixé. C’est aussi pour cette raison qu’il est beaucoup plus facile de s’allier les services d’un initié afin de bénéficier d’une aide soutenue tout au long de ce travail, lequel serait autrement plus difficile à analyser mais aussi à gérer sur la durée en ne perdant jamais la direction que l’on s’est fixée. La pensée magique fait partie de cet atout indispensable dans la réussite des travaux occultes car elle maintient la bonne cohésion de tous les paramètres nécessaires permettant de ne pas faiblir ni de renoncer, ceci sur la durée nécessaire et suffisante..

Certains initiés ou praticiens voient dans cette pensée magique la « pensée positive » souvent présente et prônée dans le monde profane, laquelle sous cette forme fait évidemment moins peur car moins ésotérique sous cette association verbale bienveillante, pour autant la pensée magique est finalement bien plus aboutie que la simple pensée positive car elle aborde des domaines beaucoup plus larges avec les outils plus adaptés et plus durables que sont les symboles et les rituels qui en sont les instruments pour une mise en œuvre sur plusieurs niveaux importants: tant physiques ou matériels, intellectuelles, spirituels, énergétiques et karmiques. A la différence de la pensée positive qui n’agit que sur celui qui l’utilise en accentuant sa motivation et son intellect, la pensée magique va bien au-delà de la surface du conscient et passe par de profonds archétypes primordiaux pour agir, ainsi les bases invisibles de la problématique sont directement atteintes ou contenues, puis les potentialités d’un futur non connu apparaissent progressivement et se dévoilent pour laisser le libre arbitre jouer son rôle de manière cruciale.

Le consultant ne peut pas normalement de lui-même exercer librement une vraie pensée magique dont il n’a généralement pas les clefs, il est principalement en cela aidé par le praticien (mage, sorcier, chaman ou autre initié) qui aura cette Connaissance subtile des processus permettant d’accéder plus facilement (du moins avec moins de difficultés) à sa propre pensée positive, celle-ci étant nécessaire pour sa demande, laquelle sera complétée des attributs qu’il ne possède pas, entre autre la capacité à traduire cette demande dans l’élaboration d’un rituel de magie adapté à l’exacte situation qu’il présente. Sur ce point précis, une étape majeure se doit d’être effectuée au préalable: l’analyse du contexte et la véritable raison qui amène le consultant car celui-ci n’est pas forcément conscient des tenants et aboutissants de sa propre problématique ni de la profonde causalité que celle-ci entraîne en conséquences… C’est volontairement dans l’analyse conjointe avec le praticien que le consultant aura progressivement pleinement conscience de l’essence de sa véritable demande et fera ainsi jouer son libre arbitre pour prendre une direction finale (parfois assez différente de celle initialement prévue). Il est donc ici important que cette étape de prise de conscience soit effectuée sans tarder pour que naisse une réelle volonté sans entrave, en toute connaissance de cause et d’effets…

Comprendre son propre contexte n’est pas aisé à cause des filtres personnels qui empêchent la plupart du temps de « voir juste » et donc de prendre la meilleure décision au meilleur moment avec les moyens adaptés, il est donc primordial de faire sauter les verrous de l’Ego qui n’apportent que des visions tronquées de la réalité pour ensuite passer à un point de vue plus large et plus universel qui sera de facto plus juste. La magie blanche permet ce travail de dévoilement intérieur en apportant une énergie salvatrice qui écarte les fausses visions issues du moule restreint de la personnalité tout en éclairant sur le contexte extérieur. Cette double révélation s’effectue assez rapidement au début des travaux occultes afin de ne pas perdurer et de laisser la place au cœur de la problématique ainsi dégagée de ses scories. Sans ce travail préalable de décryptage et de recadrage l’on ne pourra pas aller de l’avant ni trouver la direction à emprunter pour parvenir à un but satisfaisant.

N’oublions pas non plus que les travaux occultes instaurent par définition le secret ou la discrétion des opérations et actions qui se doivent d’être gérées de manière à ne pas attirer d’éléments perturbateurs (autres personnes dans la confidence de ce qui est entrepris ou modification « reflex »  du contexte). Les travaux demeurent d’autant plus puissants qu’ils sont confinés mentalement, intellectuellement et énergétiquement dans leur sphère réduite d’analyse et d’action ciblées à entreprendre, un peu à la manière d’un important trader en bourse qui ne divulguerait pas ses objectifs intéressants, auquel cas tout le monde viendrait perturber à la fois son analyse mais aussi contrarier ses manœuvres pour finalement annihiler tous ses efforts dans une grande confusion (certains allant dans son sens d’autres inversement… d’où un chaos assuré, une lisibilité rendue impossible ou grandement détériorée).

Ce confinement au duo consultant-praticien apporte aussi son efficacité quant à l’approche directe et aux ajustements rapides qui en découlent, ce n’est pas une réunion avec dix personnes en pleine cacophonie, c’est bien ici un travail en osmose réelle où chacun apporte sa pierre à l’édifice en construisant pas à pas le plan à suivre selon la logique appropriée. Il va sans dire que le secret du praticien quant à la problématique en question se doit aussi de suivre une déontologie stricte afin d’apporter une confiance réciproque durant l’ensemble des travaux occultes, nulle dérogation ne serait tolérable si les rituels, les buts, les actions et les problématiques analysées étaient exposées sur la place publique durant les opérations en cours, la magie dite opérative ainsi que ses rituels associés sont intégralement placés sous le sceau du secret à son plus haut niveau. Notons enfin qu’il n’est pas anodin d’effectuer des rituels secrets lors de travaux occultes puisque des puissances sont invoquées, des entités expriment aussi des avis et apportent des énergies positives qu’il serait incroyablement dangereux karmiquement de trahir pour un professionnel, de même pour son consultant qui verrait ses efforts réduits à néant. Il est donc bon de se conformer à la sagesse d’un silence entretenu vis-à-vis de ceux qui ne participent pas à l’élaboration des travaux (il est d’usage d’avoir parfois des assistants confirmés durant certains rituels très complexes).

Les travaux des diverses magies opératives, magie blanche (magie de révélation, de soin, de protection et d’apport d‘énergie), magie rouge (magie des sentiments, des relations amoureuses et sexuelles) ou bien aussi magie noire (pour vaincre le mal par le mal), portent bien leur nom lorsque l’on doit y associer le qualificatif « d’occulte », ce n’est pas un terme mineur mais bien la quintessence de ce que représentent les rituels de magie en matière de secret afin de garder une efficacité optimum ou du moins de ne pas ajouter à la problématique principale d’autres obstacles indésirables. L’aspect principalement karmique des travaux occultes justifie aussi grandement qu’une stricte confidentialité soit assurée dans les faits et dans les pensées pour ne pas créer d’interférences non désirées sur l’ensemble du processus des rituels qui engagent au plus haut niveau non seulement les protagonistes que sont le consultant et le praticien mais aussi les entités qui y participent, ces dernières étant bien évidemment très strictes quant au bon déroulement global sur lequel elles s’engagent...

Comme nous le voyons, l’occultation se présente plus comme une protection des travaux de magie que comme une sorte de barrière fumeuse propre à complexifier encore le contexte, celui-ci demande au contraire une transparence et une logique ésotérique de haut niveau afin d’être modifié dans le bon sens avec la sagesse nécessaire à cet exercice professionnel difficile. Dans le cadre de mon activité chaque jour les rituels que j’effectue sont soumis à cette déontologie du secret indispensable à la bonne marche des travaux et je vous propose d’en discuter ensemble si vous avez des questions ou une problématique à m’exposer. Joignez moi très simplement de vive voix par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit sur mon formulaire de contact qui s’ouvre en cliquant ma bannière ci-dessous. Je vous dis à bientôt pour étudier ensemble les aspects peut-être « occultes » de votre problématique afin qu’elle se dévoile à vous!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

 

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 15:51

Les travaux occultes semblent vous passionner à en croire les retours que j'ai eus sur l'article qui leur est consacré (à relire ici si besoin), et pourtant certains ont je pense mal interprété la nuance qui émanait de mes propos qu'il faut donc que je complète ici puisque la magie rouge fait effectivement partie des travaux dits "occultes" mais les travaux occultes ne se résument bien évidemment pas à l'unique magie rouge… Justement aujourd'hui c'est de haute magie dont il va être question avec des travaux que je classifierais "d'occultissimes" car le sujet reste brûlant comme la braise que l'on attise vivement: les pactes avec les démons. Mais avant d'entrer dans le vif du sujet je remettrais méticuleusement à plat les termes utilisés pour que chacun comprenne bien que nous nous dirigeons sur des chemins difficiles et dangereux, un peu comme se promener en bordure d'un volcan en activité, un pied devant l'autre sautillant sur le fil du cratère, d'un côté la lave en ébullition, de l'autre un versant abrupt aux roches coupantes comme des rasoirs. Donc, vous aurez compris qu'on ne s'amuse pas avec les démons, et encore moins si l'on doit effectuer des pactes avec eux! Toujours est-il que je vois la demande de ce type de rituels de haute magie en progression régulière, ce qui m'inquiète assurément en constatant surtout que les buts recherchés ne sont pas en accord avec les moyens à utiliser…

Déjà, qu'est-ce que la Haute Magie? Je tiens avant tout à dire qu'il n'existe pas de "basse" magie (ou alors de petits soins énergétiques pour calmer les maux de tête…) car les magies opératives apportent toutes des solutions extrêmement bien cadrées selon les types de problématiques à aborder, et dans ces cas en général l'on ne parle pas de problèmes de bas étage, chacun voit et vit d'ailleurs sa demande personnelle comme importante dans son contexte et la rigueur est donc toujours de mise de la part du praticien pour y répondre. Le respect des demandes des consultants demeure d'emblée une règle incontournable à suivre et à approfondir, bien souvent l'arbre cache une forêt où l'on s'aperçoit que la problématique présentée fait intégralement partie d'un réseau de liens interdépendants que le contexte maintient en place comme les cordages des voiles d'un navire en pleine tempête. Par conséquent l'analyse est toujours une nécessité, elle s'effectue en duo avec le consultant qui progressivement découvre l'ensemble du panorama contextuel dans lequel il est plongé, c'est alors, que le moment de vérité fait jour et que le but réel de sa démarche se dévoile enfin. Par la suite les travaux engagent les rituels ciblés selon la route qu'il a décidé de prendre, simple en droite ligne dans la campagne ou bien sur la cime de notre volcan… La Haute Magie sera donc nécessaire pour des cas extrêmes, avec tous des moyens ésotériques à disposition pour sauver la situation et ne pas tomber dans le cratère de notre exemple, bien entendu imagé.

En ce qui concerne les pactes, ce sont des serments qui engagent la personne qui les demande, ceci à des niveaux très divers et pour des buts qui le sont tout autant avec parfois un net déséquilibre dans l'échange puisqu'il s'agit finalement d'une transaction un peu spéciale où chacun des protagonistes pense (à tord ou à raison…) en tirer un avantage qu'il ne pourrait pas obtenir par d'autres moyens plus "orthodoxes". En magie les pactes sont intimement liés à la nature vitale ou à l'essence de la personne qui s'engagera avec une entité, laquelle peut être d'orientation positive (angélique) ou négative (démoniaque). En règle générale les pactes angéliques sont d'ordre karmique dans des situations dynamiques qui permettent de forcer un peu la personne sur la voie d'une évolution plus radicale, en d'autres mots le pacte angélique place la personne dans des starting-blocks pour qu'elle s'engage à avancer avec un rythme plus soutenu dans son existence et acquiert les expériences indispensables qui lui manquent. Dans un autre ordre d'idée, nous avons les pactes avec des entités "moins positives", disons donc par principe et par convention qu'il s'agit ici de ce que l'on appelle communément des démons mais les initiés disposent parfois d'un point de vue assurément différent et relatif pour signifier qu'un démon peut aussi apporter une trame positive dans un évènement, ce qui permet de dire assez logiquement que tous les démons ne sont pas mauvais au sens strict.

Et c'est sur ce constat que l'on découvre que tel démon (par exemple au hasard Lucifer ou Satan…) apporte un "fruit défendu", si j'ose dire, qui s'avérera être porteur de cette lumière que l'on appelle la Connaissance… Dans certaines religions ces entités démoniaques sont des "djinns", ces génies tantôt bons tantôt mauvais selon les circonstances ou les demandes, et surtout selon la personne qui les sollicite. Ce que j'essaie d'expliquer c'est la toute relative objectivité des termes "bon et mauvais" et qu'à certains aspects à étudier selon l'angle affûté de l'ésotérisme l'on peut même voir dans des actions qualifiées trop rapidement de "négatives" des avancées extrêmement positives bien au-delà de ce que l'on pourrait croire trivialement. C'est en voulant tout catégoriser dans des petites boîtes à l'idéologie rabougrie digne de certaines sciences obtuses et rigoristes que l'on aboutit irréméDIABLEment à des non-sens… Dans certaines tribus d'Amazonie l'on enduit les adolescents de miel avant de les lancer nus sur des fourmilières bien peu sympathiques, pourtant suite à cette terrible épreuve les jeunes deviennent des adultes à part entière et s'en trouvent renforcés dans leur esprit et dans leur corps, ils sont ainsi devenus dignes de la parole sacrée que l'on confère aux hommes durant les cérémonies officielles du clan, ils peuvent prendre épouse, disposer d'une arme de chasse et même suivre les enseignements secrets du chaman si ce dernier trouve en certains l'âme d'un animal totémique. La question est: est-ce un bien ou un mal de voir son fils se faire dévorer par des fourmis? En tribu amazonienne cette épreuve est un passage obligatoire très attendu, mais assurément suivre ce rite ancestral chez nous en Europe serait immédiatement passible de prison et aussi assez mal vu au sein de la famille… Tout est relatif, tout est une question de point de vue, de temporalité, de causalités qui divergent selon les contextes, les époques, les lieux et les finalités.

Par conséquent, vouloir (ou oser) demander un pacte avec un démon, c'est donc avoir une excellente raison de s'y engager ou de disposer d'un contexte qui impose de facto ces travaux occultes de haute magie, avec néanmoins surtout le risque de finalement s'y aventurer sans un objectif valable (ou réalisable dans la mesure des "ressources" qui seront à échanger). Le mythe de Faust en est un classique, celui de la tentation de retrouver la jeunesse, l'amour et de devenir riche à millions (des demandes qui n'ont pas vraiment évolué de nos jours), tenté par Méphistophélès qui lui offre sur un plateau tout ce qu'il demande il en sera pour ses frais puisqu'il signera la perte de son âme pour l'éternité. Sommes-nous tous des Faust en puissance? Ou plutôt en impuissance avec nos vices et nos faiblesses si faciles à manipuler pour nous fausser un jugement déjà si fragilisé par notre condition humaine basique. Dans tous les cas il faut aussi signaler que le libre arbitre de chacun est incontestable et qu'il participe assurément à l'évolution globale de la personne qui se risque à demander qu'on l'aide à réaliser un pacte avec un démon. Comme l'épreuve de la fourmilière et à un niveau plus karmique, nous devons parfois aussi nous perdre pour mieux nous retrouver, commettre des erreurs à court terme pour en récolter les fruits ultérieurement, emprunter des chemins dangereux ou qui font mal afin de mieux savoir les contourner.

Demander les numéros gagnants du Loto ou devenir pour un temps le Don Juan de ces dames pour satisfaire ses appétits sexuels, sont par exemple deux souhaits très courants qui peuvent participer à la construction karmique de l'être en passant par un pacte avec une entité qui s'empressera de transgresser les règles pour vous et de vous en demander le prix. Néanmoins et fort heureusement il est rassurant (je confirme) de se dire que l'on ne peut absolument pas "perdre son âme" dans ces tractations, même avec le pire des démons, car l'âme est indissociable et n'est donc pas négociable. Par contre d'autres dangers plus terre à terre existent en ce bas monde pour déranger nos esprits et augmenter notre dette karmique si celle-ci est en jeu… Dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de sorcier-chaman je réalise ces pactes avec vous si j'estime qu'ils sont favorables à votre parcours de vie pour vous faire évoluer, de plus je dispose de rituels de protection à chaque étape afin de garantir les processus selon les Grandes Règles ésotériques en vigueur. Si vous désirez vous engager sur cette voie, étudions ensemble cette possibilité. Pour me joindre: par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien préparer votre demande en prenant votre temps par écrit, je réponds à toutes les requêtes si elles sont précises et complètes, merci de cliquer sur ma bannière qui est ci-dessous pour ouvrir mon formulaire de contact. Je vous dis à très bientôt et sachez suivre votre libre arbitre sans entrave ni regret!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

téléphonez au 06.09.11.94.56

(appel direct et non surtaxé)

ou bien aussi ici sur mon site

Rechercher