28 mars 2019 4 28 /03 /mars /2019 14:32

Lorsque l'on commence à parler "Chakras", énergies vitales et corps subtils, il est vrai que l'on s'adresse déjà principalement à des personnes un tant soit peu initiées à ces concepts ésotériques et non à celles qui n'en ont jamais entendu parler ou qui cherchent à ne pas trop comprendre au-delà des simples connaissances reconnues que l'on apprend basiquement, en scolaire ou sciences. Alors si l'on ajoute un concept encore plus complexe que celui des Sephiroth (ou "Arbre de Vie" de la Kabbale), l'on se doit de se poser la question si l'on aura encore quelques lecteurs assidus et réceptifs! Bien heureusement, j'avais déjà abordé séparément ces deux grands concepts (hindouiste et juif) que je redonne si nécessaire dans ces deux articles: ici "chakras, énergie et corps" (petit préambule pour expliquer) et ici "la kabbale via les Sephiroth" (introduction et bases), il sera pour certains intéressant de lire ou de relire ces deux articles. Mais pour ceux qui désirent s'y pencher de suite, nous allons exposer et vérifier des correspondances très significatives, des liens, qui permettront de ne plus douter que l'Humain dispose de ressources très hiérarchisées afin d'organiser "l'ensemble son essence" sur de subtils niveaux. Dans la grande logique de ce constat, évidemment de nombreuses autres conceptions issues de traditions différentes permettent de s'y rattacher encore davantage, ce qui renforce encore plus fortement la certitude de l'existence d'une certaine Vérité universelle supérieure englobant l'Homme de manière visible et invisible dans un "Grand Tout" organisateur.

Mais tout d'abord commençons par ces fameux chakras, et tentons de rester sur les sept principaux, ils sont répartis schématiquement du bas de la colonne vertébrale jusqu'au sommet de la tête et afin de mieux comprendre cette répartition il faut aussi ajouter qu'ils ont tous une fonction spécifique et des relations sur des organes ciblés. Mais la nature intime des chakras est avant tout énergétique et c'est donc comme une sorte d'aura d'énergie en action à la fois sur nos organes comme régulateurs mais aussi comme émetteurs-récepteurs selon des gammes vibratoires de plus en plus rapides (ou moins denses) en partant du bas vers le haut du corps physique. À noter que d'autres "centres d'énergie" (trois "gardiens du seuil", sortes de «super-chakras» protecteurs et superviseurs des autres) se répartissent au-delà ou autour du corps physique mais pour simplifier mieux vaut s'en tenir aux sept chakras les plus reconnus et internes, je rappelle en aparté pour cerner le sujet qu'il existe aussi sept enveloppes corporelles successives rattachées à chaque chakra respectif, comme suit (du plus dense au plus subtil): le corps physique (notre "véhicule" de matière dense), entouré du corps éthérique (ou corps vital énergétique), un corps astral (ou corps émotionnel, celui qui permet le voyage astral relié par la corde d'argent), le corps mental (corps de la réflexion où l'intellect s'exerce via la personnalité et la créativité), ensuite deux autres "corps" ou émanation de notre "être étendu" appelés corps causal (siège de notre mémoire des vies antérieures, des choix de nos buts en réincarnation avec un accès aux "annales Akashiques"), et enfin le corps bouddhique (ou corps de la Connaissance pure, rattaché au Grand Tout et à l'Infini), ce dernier étant peu accessible...

Pour entrer maintenant plus précisément dans le sujet, nos sept chakras sont les suivants: le premier en partant du bas le Chakra Racine (le "Muladhara" en version hindouiste) se situe au niveau du pelvis et est considéré symboliquement comme la base de notre matérialité, de nos instincts primaires, de la structuration de l'Ego, de notre survie ou sécurité et des plaisirs notamment sexuels. Le deuxième, juste au-dessus, est le Chakra sous-ombilical, sous le nombril ou sacral (le "Svadisthana"), il représente la créativité et la spontanéité relationnelle, la sociabilité et les relations sexuelles qui s'y associent principalement via la reproduction (a contrario du plaisir sexuel), c'est le chakra de la relation au monde et à autrui, de la sensation d'exister. Le troisième Chakra est celui du Plexus solaire ("Manipura"), situé au niveau du nombril ou légèrement au-dessus, il représente un centre énergétique axé sur la maîtrise de soi et des émotions, c'est l'équilibre entre la récompense et la sanction pour forger la personnalité, la volonté et l'image de soi.

Le quatrième Chakra du cœur ("Anahata") est un centre énergétique intermédiaire entre le soi inférieur et supérieur, entre la personnalité et la spiritualité de l'être, une passerelle vers l'épanouissement et vers l'intégration d'une harmonie plus universelle où se fondent les sentiments de compassion et d'amour pour une paix intérieure retrouvée. Le cinquième, Chakra de la gorge ("Vishuddha") c'est la communication véritable de l'âme et non des simples mots, l'expression de l'intuition associée à une spiritualité en développement, c'est aussi le Chakra des pouvoirs supérieurs de l'esprit lorsqu'il est bien activé et du début de la perception du destin et des sphères supérieures. Le sixième, le Chakra frontal ou troisième œil ("Ajna"), permet un éveil beaucoup plus profond de l'être tourné encore plus vers le supérieur, proche d'une libération des entraves matérielles et d'une réorientation de l'Ego en fonction des priorités du Karma, ce Chakra vibre sur une gamme de fréquences très élevées donnant accès à des perceptions extrasensorielles et à une vision unifiée du monde via une inspiration transpersonnelle responsable au-delà du soi. Enfin le septième, le Chakra coronal ("Sahasrara") c'est l'aboutissement ultime d'une conscience universelle des choses et des êtres, il est rarement ouvert consciemment à tous puisqu'il entraîne une perception macrocosmique où l'Ego se fond dans le Tout.

Une première analyse de ces sept Chakras fait apparaître une échelle de valeurs de plus en plus grande tournée vers l'universalisme et la prise de conscience que le soi n'est qu'une partie du Grand Tout, y participe activement selon des Lois spirituelles et des Règles karmiques immuables. Si l'on reprend les schémas exposés sur l'article sur les Sephiroth (ici encore en rappel) l'on s'aperçoit avec une agréable surprise de la très grande similitude dans la gradation de ce même type d'échelle qui part du bas avec la Sephira "Malkuth" (la matérialiste et instinctive) jusqu'à la plus haute "Kether" (la Couronne, l'aboutissement). Il est intéressant de signaler qu'il y a aussi sept étages (avec néanmoins dix Sephiroth, dix "puissances" créatrices, réparties différemment, parfois duales en équilibre par niveau) et que les qualités exposées sont exactement de mêmes typologies dans les deux cas, Chakras et Sephiroth, d'un côté avec la culture hindouiste et de l'autre avec la tradition juive de la Kabbale (laquelle expose son "Adam Kadmon", son homme primordial avec les Sephiroth répartis sur son corps). Il est plus que probable que les deux cultures ésotériques aient pu à un moment converger ou se côtoyer historiquement pour assimiler des concepts similaires, ou si cela n'était pas le cas, alors l'étude millénariste des kabbalistes rejoint celle des brahmanes hindous… Je vous laisse juger de cette extraordinaire convergence, de ces liens subtils et donc de cette correspondance de vue quant à deux concepts ésotériques qui s'expriment pleinement avec autant de détails si précis et explicites…

Comme je l'ai plus ou moins suggéré en début d'article, d'autres traditions reprennent aussi les grandes bases de ce que nous avons vu comme correspondances entre les Chakras et les Sephiroth, par exemple dans les traditions asiatiques chinoises et japonaises avec l'énergie du "KI" circulant dans le corps humain mais aussi le FENG SHUI qui nous enseigne que ces énergies existent partout autour de nous et dans des éléments ou catégories bien définies (eau, feu, bois, air, terre), ce qui laisse présager toutes les interactions possibles, échelles de valeurs et échanges… Si vous désirez continuer cet exposé ou même apporter votre pierre à l'édifice, vous pouvez me joindre par écrit en passant par mon formulaire de contact en cliquant sur ma bannière web ci-dessous, ou bien par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés), de même je reste bien évidemment à votre disposition dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de chaman si vous avez besoin d'aide pour résoudre une problématique personnelle complexe. Je vous dis à très bientôt et sachez percevoir avec discernement ces énergies qui nous traversent et nourrissent activement notre évolution spirituelle!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
20 mars 2019 3 20 /03 /mars /2019 19:41

Il est absolument nécessaire de mettre en garde les esprits faibles de ne pas tenter l'expérience ou même de vouloir en savoir plus sur la terrible réalité qui est la notre, car le risque est grand pour les profanes de vouloir tester la magie noire ou de penser qu'une conversation avec un démon pourra leur apporter quelque chose de positif! Par conséquent: NON, n'allez pas plus loin si vous n'êtes pas un tant soit peu déjà initié aux bases de l'ésotérisme pour comprendre les dangers qui guettent les apprentis sorciers. La vérité sur la condition humaine est parfois terrifiante et vouloir en savoir plus par pur jeu serait une grave erreur traumatisante pour qui n'aurait pas été averti avant sur les dimensions invisibles qui nous entourent et dont les résidents nous observent ou participent à leur façon à nos vies.

Lorsque l'on aborde la notion de pactes démoniaques, il faut de suite bien comprendre qu'il s'agit ici de la plus aboutie et sulfureuse des magies qui peut consumer l'individu assez fou pour s'aventurer sur la lave en fusion de cette expérience qui engage de façon durable celui qui s'y frotte. j’insiste encore, si cela n'était pas clairement explicite, qu'il est extrêmement dangereux de tenter d'invoquer une entité, quelle qu'elle soit, surtout si l'on n'en connaît pas l'origine ni l'orientation exacte, ce qui généralement est le cas des inconscients qui se laissent séduire par ce type de rituels infernaux. Ceux qui adorent les émotions fortes et aiment prendre des risques devraient se tourner vers d'autres activités que celles liées à la magie noire, laquelle ne laisse aucune porte de sortie ou filet de sécurité et marque à vie comme le ferait un fer rouge appliqué directement sur la peau.

Notre existence est à la frontière de deux mondes vibratoires opposés, nous somme en effet au centre de ce continuum, entre une dimension issue de "l'infra-monde" avec une fréquence très basse (pour imager elle est en dessous de la notre donc négative par convention), avec au-dessus une dimension vibratoire beaucoup plus haute qui définit le "supra-monde" (qui sera ici "positif" aussi par convention). Ces deux univers sont juxtaposés au notre avec parfois des interactions aux frontières de ces limites de fréquences, ce qui permet de possibles incursions lors de circonstances naturelles exceptionnelles ou lorsque l'on cherche effectivement à forcer ces portails via nos intentions, bien ou mal orientées, ou si l'on effectue certains rituels ésotériques pour y accéder… Notons de suite que ces infra et supra mondes nous sont invisibles mais que par contre les entités qui les peuplent nous voient parfaitement et sont à l'affût de nos dérives ou de nos promesses. Les humains ont en effet cette possibilité d'un certain libre arbitre de leurs actions et de leurs pensées, ce qui les caractérise mais les prédispose aussi à pouvoir s'orienter plus ou moins vers l'un ou l'autre de ces mondes, positivement ou négativement, et donc de s'en approcher…

Vouloir réaliser un pacte démoniaque c'est par conséquent se tourner vers l'infra-monde et en subir les affres en se polarisant selon une fréquence très sourde et basse en niveau d'énergie, où les pires instincts seront les mieux assimilés et accueillis, voire encouragés car ce type de vibrations négatives sont en quelque sorte une nourriture très appréciable pour les entités démoniaques qui s'en abreuvent directement à la source, pour peu qu'un humain mal intentionné soit dans les parages ou cherche à ouvrir une porte… Dans le sens opposé, le supra-monde n'attend rien de nous qui sommes vus comme des délinquants attardés qu'il faudrait tenter de réhabiliter, un peu à la manière de ces gardiens qui aident occasionnellement des détenus à se sortir de leur peine en leur apportant de l'aide, d'où le véritable sens de ce que les humains appellent "anges gardiens", oui ils nous gardent et nous regardent, ils nous aiment bien mais de loin et de temps en temps une apparition fait jour puis repart aussitôt… Ici est la triste vérité imposée par les taux vibratoires, chacun regardant plutôt vers le haut de la fréquence comme le mortel regarde l'Olympe avec délectation, et inversement les dieux nous jugent avec amusement et dédain.

Mais pour ceux d'entre nous qui s'intéressent à ce qui se passe en bas, c'est à dire qui cherchent entrer en contact avec un démon de l'infra, disons de suite que même si cela paraît simple ou plus accessible ce sera au contraire beaucoup plus complexe de réaliser cet objectif car la rédaction d'un pacte démoniaque (ou d'un rituel d'appel) ne sera pas non plus une chose aisée, et bien heureusement sinon nous serions tous de véritables zombies, de petits jouets aux mains d'entités maléfiques… En effet, seuls quelques initiés en arts ésotériques majeurs et orientés résolument sur la magie noire peuvent prétendre parfois ouvrir ce portail vers la dimension de l'infra-monde avec un "succès" tout relatif, car ceux qui s'y sont aventurés sans une réelle protection n'en sont jamais revenus et se voient grossir les rangs des résidents des hôpitaux psychiatriques aux étages les plus surveillés. Ce sont en général de fiers téméraires qui ont essayé d'effectuer ces rituels de leur propre chef en étant complètement seul et totalement inexpérimenté pour le voyage retour, dans ce cas ils n'ont rien pu contrôlé de ce qui était prétendument attendu, de statut d'apprenti sorcier avec des visions de pouvoirs illimités ils sont devenus de pauvres imbéciles esclaves (de leurs ambitions disproportionnées), navigants indéfiniment entre deux réalités, écartelés entre deux mondes vibratoires contigus comme de vulgaires pantins désarticulés avec le cerveau déboîté.

Heureusement, rien n'est plus difficile d'ouvrir ces portails vers l'infra car cela requiert tout de même une énergie mentale considérable pour entrer dans un état de conscience modifiée ainsi qu'un savoir-faire conséquent en terme de connaissances ésotériques très solides. De plus, il est fortement conseillé d'effectuer ces rituels en groupe (en "messe noire") afin de ne pas sombrer de manière isolée et ne plus en revenir, il faut imaginer cette démarche comme la traversée d'un labyrinthe glissant dans l'obscurité totale, mieux vaut avoir son fil d'Ariane avec des personnes de confiance pour s'assurer qu'il est intact et suit le bon chemin… C'est donc uniquement de manière collaborative et dans des circonstances très précises que peuvent s'effectuer ces pactes, ces lectures de litanies noires provenant d'anciens grimoires dont l'église est gardienne en lieux sûrs pour les cacher aux yeux des profanes et dont seuls quelques véritables sorciers possèdent encore un exemplaire original ou au pire une vague copie (par exemple le "Grimoire de Saint-Cyprien" ou  encore "Les Clefs de Salomon"). De plus, le groupe permet d'assurer les suites de ce voyage en empêchant de probables chocs en retour, ce qui est l'apanage des sorciers un peu trop zélés qui ont réussi leur exploit, celui d'asservir momentanément un démon sous leur ordre.

Dans certaines circonstances exceptionnelles, et en qualité de sorcier-chaman, je permets à quelques personnes (ayant des capacités assumées) d'accompagner leur volonté d'entrer en contact avec des entités infra ou supra, ceci en respectant les Grandes Lois qui nous gouvernent. Cette aide n'est pas systématique et la plupart du temps je ne suis que l'intercesseur qui ajuste une volonté initiale avec une potentialité qui se présente, il n'y a donc de ma part aucun engagement tant que je n'ai pas été pleinement investi par la cause que l'on me présente. Pour ce faire, joignez-moi simplement par téléphone pour en discuter aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien écrivez-moi vos motivations et objectifs de manière précise et complète via mon formulaire de contact (pour l'ouvrir merci de cliquer ma bannière ci-dessous). Je vous dis à très bientôt et je rappelle que vous ne devez JAMAIS tenter d'effectuer un pacte ou un rituel en étant seul!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
14 mars 2019 4 14 /03 /mars /2019 19:12

La magie du chaman est depuis toujours questionnée sur sa portée et ses orientations, il est vrai qu'au départ, dans les tribus éloignées au fin fond des forêts isolées, le chaman était à la fois l'homme-médecine, c'est-à-dire celui qui sait soigner de par sa connaissance approfondie des plantes et des breuvages, donc celui qui redonne la vie, mais aussi le dépositaire du savoir des anciens, de ceux qui ne sont plus de ce monde en étant tout de même reliés aux vivants grâce à son extraordinaire faculté à dialoguer avec eux, il est donc aussi l'homme qui parle aux morts, le nécromancien, ou bien l'homme qui aide l'âme à "partir", le psychopompe. Cette double appartenance, dans une universalité qui s'ancre sur les racines de la terre et s'élève au-delà du ciel vers l'absolu de l'après-vie, donne au chaman une aura mystique qui le place au côté du chef sans pour autant revendiquer son pouvoir car la source de sa puissance déjà très grande l'écarte des décisions du clan, il ne donne que des avis et des conseils mais ne gère aucunement les affaires quotidiennes du temps présent. Serait-ce sa dualité, entre ombre et lumière, qui l'empêche d'accéder directement aux décisions tout en ayant une vision pourtant claire des problèmes du moment et de ceux en devenir?

N'oublions pas que le statut du chaman tel que nous nous le représentons aujourd'hui s'apparente bien plus à celui d'un sorcier qu'à celui de l'homme-médecine traditionnelle, il en émane donc une force assez indistincte, à la fois sulfureuse et noire comme le charbon si nous pensons aux sortilèges et malédictions qu'il est capable d'invoquer, mais aussi transparaît une lumineuse source lorsque sa connaissance fait jour et apporte d'éclatantes solutions dont seule une grande sagesse est digne d'en apporter. C'est finalement cet incroyable écart, ce spectre large de compétences qui en donne une image si colorée avec des variations parfois complexes à définir précisément ou à placer sur une échelle de valeurs forcément profane et donc faussée. Il est pourtant loin au-delà et si bien ancré ici-bas que l'on peut dire sans erreur qu'il représente le parfait "médium", c'est-à-dire cet entre-deux situé au milieu de réalités qui ne sont normalement pas compatibles au simple mortel, une sorte d'Hermès voyageur entre les esprits (ou ici des déités plutôt animistes et païennes) et les vivants terrestres qui l'entourent et qui lui concèdent une confiance sans limites. Étant dépositaire de la science des anciens, il représente aussi cette bibliothèque où le savoir a été appris par transmission orale de générations en générations, une somme impressionnante de connaissances qui hélas tend à se perdre de nos jours avec les jeunes qui ne prennent plus le relais sacré de cette manne spirituelle qui s’écoute et s'apprend.

N'écartons pas non plus d'autres secrets, ceux qui consistent aussi à aller chercher la Connaissance là où elle se trouve, c'est-à-dire directement dans une mémoire qui n'est accessible que par les grands initiés possédant le Don, ce que nous appellerions aujourd'hui les "archives Akashiques" et qui apportent une aide sans faille pour qui en a la vision claire et surtout l'autorisation d'en parcourir les couloirs immatériels. Cette caractéristique est d'ailleurs l'une des plus importantes chez l'initié du rang de chaman, il peut solliciter une audience avec les ancêtres ou bien directement se laisser guider dans des sphères de connaissance hors du temps, à la fois dans le passé et l'avenir, dans la réalité vécue et toutes celles qui pourraient se dérouler de manière alternative. Mais pour arriver à ce stade où les portes de cette dimension s'ouvrent, il faut aussi savoir renoncer à sa propre réalité et entreprendre de se perdre aux frontières de ce que les hommes appellent parfois la folie en passant par la transe chamanique. Cet état de conscience modifiée est une résultante de plusieurs capacités combinées, de celle qui déclenche le Don en soi, de celle qui transmute ce soi en tout, et de celle qui permet effectivement aussi d'en revenir avec cet acquis, cette expérience d'avoir traversé l'espace et le temps ou d'en avoir eu le privilège d'en transgresser quelques règles pour le bien de la communauté des Hommes.

Mais le chaman est aussi un terrible sorcier lorsqu'il doit défendre cette même communauté face à l'adversité et à l'entropie du monde. Il peut alors invoquer les démons et leur commander tous les maux possibles pour s'attaquer aux ennemis, ainsi le mal combat le mal et se transmute en bien ou s'annihile en retournant à son néant. Connaître les Grandes Lois de l'Univers apporte à la fois cette sérénité d'en suivre les préceptes mais aussi une lourde responsabilité d'en assumer les conséquences sur soi comme unique récipiendaire de cette charge et des potentielles fautes commises en toute profonde conscience. Ainsi, l'initié ne peut jamais dire qu'il ne savait pas, il ne peut jamais se cacher derrière une excuse, il est au contraire celui qui va porter la croix au nom de tous les autres qu'il représente, il est l'étendard visible de sa communauté et en porte les combats mais aussi les nombreux stigmates sur sa chair, dans son esprit et au cœur de son âme. C'est donc en toute conscience qu'il peut agir sans repentance sachant que sa décision est juste, auquel cas il aura à en répondre.

C'est du "sorcier-chaman" finalement dont il est question, afin de mieux exposer sa dualité, que l'initié de haut rang s'adonne à un ésotérisme éclairé par une sagesse qui dépasse l'entendement du profane mais qui peut aussi accessoirement se faire passer pour une monstrueuse logique à qui n'aura pas la compréhension globale du paradigme en présence, c'est-à-dire cette vision holistique qui permet d'appréhender la source et le but, le début et la fin, l'Alpha et l'Oméga d'une réalité qui se construit avec les briques du temps et de la matière. Ceci sans oublier la volonté de créer, une puissance de réalisation en-soi pour autrui. Car il ne saurait y avoir pour le sorcier-chaman aucune prise de pouvoir personnel, il ne peut agir que dans un contexte dont il s'exclut en terme d’avantage, le seul pouvoir conféré lui est uniquement prêté en qualité de médium conscient, d'un entre-deux encore une fois qui fait lien avec les multiples strates d'une réalité dont il a une vision lucide pour s'engager sur un chemin plutôt qu'un autre là où le quidam se perdrait dans un infini labyrinthe de possibilités sans pouvoir n’en choisir aucune, et donc rester en stase, en pleine inertie et ne jamais avancer...

Le portrait d'un sorcier-chaman s'apparente à vouloir dépeindre un personnage forcément incompréhensible car ses décisions suivent des principes qui n'appartiennent pas au commun, il faut savoir dépasser son Ego et oublier les évidences apprises, c'est-à-dire désapprendre, pour commencer à voir poindre au loin l'étincelle d'une logique qui n'appartient pas à ce monde tout en le préservant, ainsi selon les angles et les points de vue la face de la réalité sera modifiée et un jugement pourra être exprimé, mais toujours faussé s'il ne connaît pas toutes les facettes en jeu… L'initié aborde cet aspect multiple par sa connaissance des principes ésotériques qui lui confèrent un jugement plus global avec le recul nécessaire pour pointer une solution, ou plusieurs… Étant chaman professionnel, je me dois aussi d'aborder toutes les facettes d'une problématique afin d'effectuer les travaux spécifiques qui apporteront un itinéraire à suivre, mais je laisse toujours le choix de la route à celui dont il revient de l'emprunter. Si vous aussi êtes demandeur, d'un travail ésotérique, d'une réponse existentielle ou d'une solution, n'hésitez pas à me contacter pour en discuter de vive voix aux  01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien à m'en faire part en m'écrivant via mon formulaire de contact qui s'ouvre ci-dessous en cliquant sur ma bannière web. Je vous dis à très bientôt pour extraire la part d'ombre qui s'oppose à vos projets.
 
Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
25 février 2019 1 25 /02 /février /2019 20:27

Pourquoi certains réussissent-ils de manière incroyable là où d'autres qui ont exactement les mêmes capacités échouent lamentablement? Les pragmatiques vous diront assurément que c'est uniquement parce que les premiers étaient présents au bon moment et au bon endroit alors que les seconds ne savaient ni où aller ni quand y aller, et cette réponse est en partie vraie, sauf qu'ils oublient de vous dire le principal: comment connaître ou obtenir ces informations et savoir s'en servir à dessein... C'est sur ce point essentiel que repose tout l'édifice d'une réussite complète qui ne s'oriente pas au hasard dans un labyrinthe incompréhensible et inextricable, bien au contraire c'est en connaissant le but que l'on s'est fixé que l'on peut commencer à envisager des pistes pour tracer un itinéraire gagnant. Vous me direz: "oui, c'est très facile avec des mots de tenter d'expliquer que si l'on ne sait pas où l'on va on ne risque pas d'y aller"… Et pourtant, si l'on interroge des commerciaux ou des entrepreneurs, une grande majorité connaît parfaitement ses capacités et son potentiel mais aucun ou presque ne saurait dire exactement où il en sera dans un an ni comment parvenir précisément à mettre ces capacités en œuvre. C'est sur ce point qu'il faut avant tout travailler, car rien ne sert de courir il faut partir à temps (c'est toujours véridique) mais aussi: rien ne sert d'avoir des capacités si l'on ne sait pas quoi en faire, ni quand…

De plus, et c'est terrible de le signaler si abruptement, ces fantastiques entrepreneurs, qu'ils soient à la tête d'entreprises, d'industries, de services ou de commerces, ont généralement la tête qui ne passe plus les portes tant effectivement leurs capacités peuvent être excellentes, voire uniques, mais si mal acquises que leur Ego en a démesurément enflé au risque d'en faire de graves parias sociaux, de doux schizophrènes paranoïaques ou de petits dictateurs en herbe. Je n'exagère absolument pas en le disant et vous aurez bien un exemple en tête (ou beaucoup plus) pour vous apercevoir que dans la réalité ces personnalités sont proportionnellement aussi imbuvables que le sont leurs capacités à entreprendre, et c'est très certainement aussi un lourd handicap que d'être affublé d'une si terrible et paradoxale infamie dont généralement ils ne se rendent pas compte. Heureusement, pour y remédier il existe des coachs d'entreprise pour les sauver d'eux-mêmes et tenter d'arrondir les angles, mais le problème persiste la plupart du temps en tentant de leur faire accepter des postures plus arrangeantes mais factices dont personne n'est évidemment dupe, ce qui n'arrange rien au final.

Nous voyons donc deux problématiques qui touchent les entrepreneurs, d'une part leur Ego difficile à gérer et à intégrer, ce qui ne facilite pas leurs affaires socialement parlant, et ensuite cette terrible malédiction (n'ayons pas peur des mots) de voir tant de talent et de potentialité gâchés par une telle inaptitude à se positionner avec justesse dans un contexte  favorable à ces mêmes idées associées à ces capacités souvent indubitablement originales et parfois géniales. C'est en cela qu'il est difficile de savoir gérer à la fois l'ensemble de ces paramètres indissociables: l'Ego souvent surdimensionné, des capacités à exploiter avec un but précis, un contexte à comprendre et à intégrer intelligemment en terme de tempo et de lieu, et j'ajouterais ce petit plus que représente la Chance de voir l'ensemble de cette construction prendre forme avec les moyens à disposition et selon une dynamique positive et harmonieuse. Si on y réfléchit bien, nous avons beaucoup d'éléments à prendre en compte et cela est souvent trop pour un seul homme, voire encore plus problématique avec une équipe (vu le profile initial…).

Un initié serait très à l'aise pour signifier explicitement que "cet ensemble" (ou configuration) correspond exactement à ce qu'il faut savoir gérer lors de rituels de magie, c'est-à-dire ce fameux contexte à décrypter, la personnalité du demandeur, l'aspect cyclique de la temporalité qui se présente à la problématique, enfin le facteur Chance qui n'est finalement que la bonne juxtaposition de tous ces paramètres pour fixer correctement la direction pour atteindre un but, un but bien évidemment encadré et défini précisément selon le contexte qui sert alors de guide fiable. Encore une fois, la mise en œuvre de la méthode n'a rien en commun avec celle d'un coach bien trop focalisé sur le mental et bien loin de toute intégration globale de haut niveau comme le ferait un rituel axé sur une symbolique holistique parfaitement adaptée à tous les éléments cités pèle mêle précédemment. En ce sens, et pour ceux qui doutent encore, seule une méthode se fondant sur des axes symboliques peut englober à la fois le temps, l'espace, la psychologie, la réalité du contexte générique et la volonté initiale portant le projet avec une projection harmonieuse du tout.

Les travaux, afin de lancer un ou plusieurs rituels, peuvent se comprendre comme une construction où l'on commence par les fondations, c'est-à-dire par la personne demandeuse. En ce sens un tout premier travail consiste effectivement à mettre en phase cette personne avec le praticien, et réciproquement, cette première approche permet d'expliquer l'ensemble de la démarche avec les points importants qui seront abordés, les probables étapes et tempo à assujettir en terme de durée et d'actions à entreprendre, de points à comprendre, à éclaircir ou à décrypter avant toute avancée notable (on ne tire pas à l'aveuglette lorsque l'on entreprend de tels travaux). L'aspect psychologique est bien évidemment important puisqu'il conditionne la Volonté, de celle qui permet d'aboutir au but recherché sans faille avec une vision pleine et entière du contexte en présence. Ce n'est qu'avec ces fondations solides axées sur une osmose d'esprit, de méthode et de compréhension que l'action du rituel sera efficace. Le praticien n'est que l'architecte qui suit le plan du demandeur, il n'en est pas l'organisateur unique, il n'est que l'outil "de connaissance" afin de réaliser le rituel selon la Volonté du demandeur qui fixe le but, l'orientation s'effectuera naturellement selon l'axe désiré.

Il est souvent complexe d'expliquer les travaux de magie tellement les profanes ont eu des préjugés complètement faux dès le berceau en ce qui concerne tout ce qui touche l'ésotérisme, d'autant plus avec les fictions et autres films distrayants sur le sujet mais totalement hors jeu quant à la réalité. Il est encore plus difficile de faire comprendre à des personnes logiques et pragmatiques mais assurément encore une fois profanes en la matière, la quintessence des travaux qui permettent d'englober la problématique sur plusieurs niveaux et strates de réalité avec comme support des symboles parfois incompréhensibles pour eux. C'est aussi le rôle du praticien que de rassurer sur ce qui peut parfois dérouter avant d'entreprendre des travaux de magie, surtout pour résoudre des problématiques d'entreprise ou commerciale. Personnellement je m'investis dans cet effort afin, non pas d'expliquer l'ésotérisme, mais d'expliquer les chemins qui permettent d'accéder au but recherché. N'hésitez pas à me joindre pour en discuter car je reste ouvert à toute demande dans le cadre de mon activité professionnelle, ceci par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à bientôt pour entreprendre le rituel adapté à votre situation précise!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
14 février 2019 4 14 /02 /février /2019 17:54

Bien souvent dans les "envoûtements", notamment si l'on n'est pas expert en la matière et que l'on observe de l'extérieur, l'on ne voit que la contrainte exercée sur l'un et le besoin de l'autre qui s'exerce par sa volonté, laquelle est quelque peu démultipliée par un quelconque rituel. En envoûtement amoureux, plus spécifiquement, j'avais déjà posé la question de l'intérêt éthique ou karmique (relire: paradoxe de l'envoûtement d'amour…) d'en arriver à vouloir provoquer l'acceptation du désir et des sentiments, est-ce ici une véritable contrainte que d'essayer de convaincre une personne, certes avec des moyens plus ésotériques mais toujours selon un angle qui ne dépasse pas les lois ni profanes ni karmiques (via la loi d'attraction)? La frontière n'est pas simple à définir entre cette contrainte qui passe par le consentement convaincu, et la contrainte qui ne passe que par une sorte de possession ou un asservissement non désiré et provoqué. C'est uniquement dans cette direction que ne peut seulement s'effectuer le rituel de magie rouge, celle symbolisée par cette balance des sentiments qui oscille à un certain moment et que l'on permettra de stabiliser d'un côté plutôt que d'un autre en exerçant une contrainte désirée et par conséquent nécessaire à un contexte qui s'y prête.

La véritable autre question est la suivante: cette apparente nécessité d'aller interférer avec les sentiments d'une personne au profit (et à la demande) d'une autre est-elle justifiée et si oui pourquoi? En magie les processus ésotériques ne fonctionnent que par effets de correspondances, de rééquilibrages et d'associations, ainsi un rituel qui ne respecterait pas l'ordre immuable des lois qui régissent nos actions et nos pensées ne pourrait pas réussir, c'est une règle. Par conséquent si un rituel ne fonctionne pas c'est qu'il n'a pas été effectué selon les règles de l'art ou bien qu'il a cherché à les enfreindre. Par exemple en magie noire, cette magie de destruction par excellence n'est pour le moins pas la bienvenue en matière d'équilibrage amoureux et ne peut de facto que contraindre par la puissance du chaos qui l'accompagne, tout comme un ouragan forcerait tous les murs d'une maison en les affaissant d'une immense rafale au lieu de se contenter d'ouvrir la porte avec la bonne clef… La magie rouge par contre reste dans cette recherche du trousseau de clefs afin de trouver celle, l'unique, qui permettra d'ouvrir la porte ou au contraire de rester sur le paillasson à attendre que l'on vous ouvre (après avoir demandé à entrer). C'est cette demande qui est symbolisée par le rituel de magie rouge, sans elle personne ne sait que vous attendez devant la maison et vous pouvez alors prendre racine sans que jamais rien ne se passe, si j'ose dire.

Il est vrai tout de même que parfois certains rituels de magie "rouge" (voire tirant plus sur le "pourpre") semblent un peu plus alambiqués dans ce sens où l'on cherche plutôt à passer par la fenêtre pour entrer, pour continuer sur l'image de notre maison. Encore une fois, et selon l'angle de vue, certains y verront le "flag" d'une effraction du domicile là où d'autres plus perspicaces n'y verront que l'action héroïque du sauveur qui entre par tous les moyens pour éteindre l'incendie qui s'est déclaré et pour en extirper les victimes… Comme nous voyons tout est une question de point de vue et de contexte, l'image est parfaitement parlante, d'un côté le simple passant profane n'aperçoit sur le coup qu'un voleur en exercice de son délit, de l'autre l'initié a reconnu le pompier qui fait son métier et permet de sauver des vies. Bien entendu dans la réalité les choses sont encore plus complexes que ce qu'elles peuvent simplement refléter, paraître ou montrer, l'angle de vue ou le contexte ne sont pas les uniques paramètres à prendre en compte dans l'instant "présent" car il faut aussi se projeter sur l'avenir pour y décrypter des contresens ou des aberrations qui en découleraient (imaginez si notre pompier n'est finalement qu'un dangereux pyromane qui attise le feu au lieu de l'éteindre ou si notre voleur n'est qu'un sympathique Arsène Lupin qui s'en prend à un escroc notoire), tout se doit donc d'être relativisé, analysé, voire révisé globalement avec la plus grande attention.

C'est d'ailleurs dans cette perspective d'éclaircissement que je rappelle ici encore avec insistance qu'il ne faut jamais se substituer à un professionnel en tentant de réaliser tel ou tel rituel de magie, ceci dans tous les cas, d'autant plus si l'on ne connaît pas tous les tenants et aboutissants d'une situation car la plupart du temps l'on peut être le jouet de sa propre imagination et se tromper lourdement, ou bien pire: devenir le pantin désarticulé d'une entité négative qui profite de l'inexpérience pour ajouter du chaos à la situation, c'est-à-dire pour ajouter de l'huile sur le feu afin de brûler allègrement le pâté de maisons, voire la ville tout entière! Ce n'est pas ici un avertissement à la légère, j'ai trop souvent eu à reprendre des situations extrêmement délicates après que certains "apprentis sorciers" ou faux praticiens ne se soient exercés à des rituels au-dessus de leurs forces pour s'apercevoir tardivement de leur erreur et surtout des terribles chocs en retour de cette magie qui ne laisse absolument aucune chance aux amateurs du dimanche… N'y touchez pas, ne tentez pas le diable ou bien c'est lui qui vous ouvrira la porte avec un grand sourire de contentement à votre arrivée en Enfer, vous êtes prévenus!

Pour en revenir spécifiquement à l'envoûtement amoureux, rien n'est comparable en typologie de demande puisque cela fait généralement intervenir deux personnes et non une seule (par opposition aux demandes d'aide personnelle), et c'est justement cette caractéristique qui implique une double attention, celle à porter sur la personne demandeuse, à savoir si le rituel est justifié dans son contexte et dans sa ligne karmique, et idem pour la personne ciblée par le rituel, à savoir si cela n'interférera pas négativement à plus long terme ou bien tout simplement si cela est possible. À cette double interrogation vient s'en ajouter logiquement une troisième: celle issue de cette potentielle union, c'est à dire du couple qui forme à lui seul une entité propre fonctionnant selon des principes intermédiaires ou communs à deux personnes, ce qui ne facilite pas l'analyse. Je rappelle encore une fois aussi qu'un praticien peut bien évidemment refuser un tel rituel d'envoûtement de type amoureux s'il détecte que la finalité du couple sera d'aller droit dans le mur quelque temps plus tard, ceci sans plus d'explication à donner que celle de la "non-compatibilité" du rituel avec le contexte en présence, il est parfois nécessaire de dire NON plutôt que de constater ultérieurement des dégâts dont il serait l'instigateur initial en toute conscience de cause, perdue...

Rien n'est déjà simple en amour, nous le savons tous, mais vouloir interférer avec un rituel annexe supplémentaire apporte une incertitude de plus à prendre en compte, laquelle n'est pas une garantie de succès mais au contraire souvent une source de plus à gérer avec des finalités encore plus complexes à entrevoir. N'oublions pas que les itinéraires de chacun sont en grande partie karmiquement prédéfinis selon des routes qui semblent être différentes pour finalement aller dans une seule direction bien précise avec un but qui l'est tout autant, c'est aussi ce qui nous prédispose à agir dans un sens plutôt que dans un autre en règle générale. Aller à l'encontre de ces aspirations et de ces buts, notamment lorsque l'on impose une piste amoureuse à une personne, s'avère la plupart du temps voué à l'échec, sauf si effectivement cette personne fait d'emblée partie du plan, c'est-à-dire de cette carte des sentiments et des rencontres qui permet de suivre l'itinéraire prévu de chacun, en couple. En deux mots: "suivre son intuition", amoureuse puisque c'est ici le thème, reste la meilleure chose à entreprendre, et avec l'aide d'un praticien si vous sentez effectivement que la route est difficile mais sur la bonne voie qui vous guide.

Trouver cette voie ou mieux la comprendre et l'analyser, c'est le travail difficile du praticien que vous ne pouvez pas faire consciemment dans des situations où seule votre intuition est votre alliée. Si celle-ci n'est pas au rendez-vous à certains moments, alors mieux vaut effectivement consulter pour trouver des pistes à suivre assurément et d'autres à éviter absolument, cela vous fera gagner un temps certain et vous empêchera surtout de commettre de regrettables erreurs… Vous avez ce sentiment qu'un rituel pourrait être utile ou qu'un conseil pour trouver le meilleur chemin sera le bienvenu, alors n'hésitez pas à me joindre, je réponds à toutes les demandes précises et complètes: par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien par écrit depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et ne perdez plus de temps, soyez sûr de la nécessité de vous rapprocher d'une personne pour le meilleur, laissons le pire à ceux qui ne savent pas lire l'itinéraire qu'ils ont pourtant en eux!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2019 3 30 /01 /janvier /2019 23:27

La guidance spirituelle n'est pas un sujet simple à aborder et même parfois dangereux ou extrêmement polémique, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord il existe une multitude d'initiés; pourvu qu'il commence à disposer d'un savoir-faire quelconque ou d'un petit bagage ésotérique chacun se revendique grand sorcier devant l'architecte de l'univers, très vénérable sage ou puissant chaman de la forêt située derrière sa maison, par conséquent il faut tout de même garder raison que tous les initiés ne peuvent pas exercer du jour au lendemain, d'autant plus s'il faut aider autrui ou le guider sur sa propre voie. Ce n'est pas tant la responsabilité à vouloir aider qui est en cause mais celle qui pousse l'Ego à vouloir prendre l'ascendant de par une fonction sacrée qui ne tolère justement pas, notamment pour le chaman, que l'individualité soit la source de la spiritualité alors qu'il faut savoir l'oublier pour exercer et aller bien au-delà, recouvrer une relation à la fois intérieure mais aussi infiniment hors soi, un "âtman" plus grand que son propre Ego et l'englobant totalement. Ensuite, le véritable chaman ne guide que ceux qui sont dignes de passer par des initiations parfois difficiles et longues, ce qui peut décourager les plus assidus et les rendre dépités ou rancuniers s'ils n'y parviennent pas (ceci encore une fois à cause de l'esclavage de leur Ego exacerbé). Enfin, il est parfois dangereux d'exposer des principes et processus issus d'une puissante autre réalité que l'on vous cache et que certains ne voudraient absolument pas partager dans les sphères de pouvoirs, telles de malfaisantes sectes ou autres loges de hauts grades en exercice et "Porteurs de Lumière" corrompue...

Le sorcier chaman, même s'il n'est pas isolé travaille généralement seul ou avec seulement quelques assistants, il ne dispose pas d'une cour d'adorateurs comme l'exige le gourou, lequel n'est à n'en pas douter qu'un dangereux opportuniste intéressé par le pouvoir personnel, le sexe et l'argent. Bien au contraire le véritable guide ne cherche pas l'idolâtrie de sa personne car il a mis depuis bien longtemps son Ego de côté pour travailler en toute quiétude loin de la tyrannie des besoins strictement personnels pour se focaliser sur l'exigence d'une vision claire du monde sans en être dépendant pour ainsi disposer d'une distanciation nécessaire et suffisante. Pour autant, refuser de se mêler à la folie du monde ce n'est pas fuir la responsabilité d'en assumer les réparations en proposant l'aide qu'il peut apporter pour changer l'ordre des choses de manière positive sur un point précis sans en oublier les répercutions engendrées plus globalement. Être sorcier chaman n'est donc pas un habit que l'on revêt mais une seconde peau qui demande que l'on suive les grandes Lois de ce monde au risque de s'écorcher vif. Bien évidemment, l'on peut affirmer que le néochamanisme occidentalisé ne peut s'exercer comme celui issu du fin fond de l'Amazonie ou du la Sibérie il y a un siècle, mais l'esprit de l'exercice reste le exactement même, le savoir-faire s'ajuste à une Connaissance ésotérique dont le processus requiert la réalité d'un Don validé par l'initiation et par une autorité supérieure qui veille, protège et prévient si l'on s'écarte du chemin. Alors effectivement, vouloir guider autrui c'est donc soi-même être investi par cette charge en toute responsabilité, et souvent savoir aussi dire non aux sollicitations hasardeuses, mal orientées et ambiguës.

Personnellement je ne recommande vraiment pas l'initiation chamanique à toute personne qui ne serait pas capable de changer profondément, et c'est d'ailleurs le risque que celui-ci accepte le pari, non pas de vouloir tenter de devenir chaman, non, mais déjà juste d'en accepter les conseils basiques pour se rendre compte du chemin à parcourir pour commencer seulement à en apercevoir l'horizon lointain qui se dessine. Il faut bien prévenir qu'un travail d'ordre chamanique sur soi n'a rien à voir avec un stage de boy-scouts pour savoir comment faire un feu de camp, il serait plutôt ici question d'un terrible feu intérieur, de celui qui va brûler une grande partie l'Ego pour éliminer les scories d'une âme forcément pervertie par notre mode de vie. Par conséquent il faut bien y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans ce type de travaux qui s'apparente à une purification progressive avec un changement complet de paradigme et donc à une vision du monde largement modifiée. De plus, il n'est pas certain que même avec la plus grande volonté du monde, celui qui désire changer puisse le faire. Il s'agit là aussi d'une décision qui n'appartient pas "au soi"  mais à cet "âtman" plus grand que soi, c'est-à-dire à notre part supérieure qui comprend (dans tous les sens du terme) le Karma et sa dette. Ainsi il n'est parfois pas possible de se soustraire à des épreuves de l'existence en tentant de se dérober par la porte de la sagesse auprès d'un chaman, ce qui est aussi un paradoxe à accepter pour certains qui y auraient vu un moyen  trop facile de se racheter.

Les choses étant dites, ceux qui désirent véritablement apprendre au-delà des apparences doivent s'attendre à une longue route avant d'y arriver, et qu'une fois empruntée cette route n'en finit plus de démontrer que la plupart des gens vivent dans un monde factice et superficiel où tout est organisé pour qu'ils ne réfléchissent plus à l'essentiel en étant "préoccupés" par des futilités au quotidien présentées comme des priorités pour "devenir quelqu'un". Or, devenir quelqu'un sans se chercher soi-même et en allant copier le calque cloné d'autrui n'apporte que la confusion d'esprit ou la folie de perdre l'essence de ce que l'on est réellement. Dans nos schémas de sociétés modernes et globalisées tout est formaté pour que l'individu cherche à l'extérieur de lui-même ce qu'il est et non tout simplement une réponse en lui-même. Ici, une grande part du secret chamanique s'expose: nous avons en nous l'issue qui permet de capter nos ressources internes, lesquelles permettent d'entrer en contact bien au-delà de la sphère de nos sens communs. C'est cette dissociation, cette action d'entrer en soi pour finalement s'oublier et dépasser son Ego, qui apporte la réponse. Lorsque l'on fait appel à un chaman pour qu'il puisse donner cette orientation, c'est-à-dire "guider", finalement il entraîne la personne à oublier ses racines qui le retiennent depuis son passé mais aussi qui il est dans ce présent sans pour autant lui faire percevoir un avenir. C'est cet effacement des temporalités qui permet de se dissocier pour se dépasser. Le concept n'est évidemment pas simple à comprendre et à suivre d'autant plus qu'il ne faut pas intellectualiser la démarche mais la ressentir avec son âme, c'est en cela qu'un guide spirituel est nécessaire puisque généralement il a lui-même déjà assimilé la démarche de par son statut de sorcier chaman.

L'ensemble du processus s'apparente d'une certaine manière aussi à une recherche d'énergie interne, à une purification, à un rééquilibrage à tous les niveaux, à une prise de conscience modifiée où le mental (l'intellect) n'est plus prioritaire sur l'instinct supérieur de l'esprit, où l'on doit mettre de côté une certaine logique matérialiste pour aboutir à une autre sphère de vérité plus aboutie. Aucun texte ne peut expliquer ce processus qui est propre et unique à chaque personne, aucun mode d'emploi préétabli n'existe puisque les chemins existentiels sont tous différents, enfin, aucune certitude d'atteindre un but n'est envisagée puisque personne ne le connaît à l'avance, personne ne peut donc être intégralement conscient de l'action à entreprendre, c'est elle qui vient à nous, en nous perdant... En d'autres mots, c'est en vidant son esprit que ce vide s'emplit, que la nature profondément supérieure de "l'indiVIDu" le remplace temporairement, hors du temps. Je suis certain que vous avez tout suivi. Encore une fois, l'on peut toujours tenter de méditer seul, de prier seul, d'entrer en transe seul, mais alors personne ne pourra vous guider pour accéder à cette nouvelle sphère et vous empêcher de vous y égarer car les routes sont nombreuses et parfois dangereuses, certains n'en sont jamais revenus.

Comme je viens de l'expliquer, "être guidé" est une chose mais la vraie question est double: "en avez-vous réellement besoin et est-ce une démarche positive qui servira la voie existentielle sur laquelle vous êtes positionnée?" Rien n'est moins sûr et seul un professionnel pourra aller chercher la réponse et vous conseiller. Dans ce sens il m'arrive d'initier un petit nombre de personnes susceptibles d'être déjà assez forts et en accord karmiquement pour dépasser la barrière du contexte de la vie quotidienne en sachant encore une fois que rien n'est acquis, que rien n'est simple et qu'il faut paradoxalement une ferme volonté pour vouloir perdre son Ego et le dépasser de manière autrement consciente que par le mental, autant dire que la chose est complexe et contradictoire pour le profane, mais vécue et assimilée pour l'initié. Si vous avez des questions sur le thème de cet article ou sur d'autres qui sont dans ce blog, n'hésitez pas à me joindre par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien par écrit si vous préférez la précision des mots, notamment si vous désirez une aide pour un rituel spécifique, dans ce cas passez par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et un conseil: ne vous posez des questions existentielles que si celles-ci viennent à vous naturellement!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2019 7 27 /01 /janvier /2019 19:16

Qu'est-ce que la Chance, qu'est-ce que la Réalité? Nous en avons tous une petite idée lorsque déambulant dans une rue nous décidons soudain de prendre un itinéraire inhabituel, tourner à gauche plutôt que d'aller tout droit par exemple, puis de trouver sur notre chemin en regardant par "hasard" sur le sol un billet de cinquante euros tout fripé mais encore valable. Nous pouvons dire que "dans cette réalité alternative" nous avons eu la "chance" de trouver ce billet, ce qui n'aurait pas du tout été le cas en allant tout droit comme d'habitude (autre réalité alternative plus commune à notre normalité d'agir dans notre quotidien). Et soudain aussi, un éclair de lucidité fait jour dans notre esprit: pourquoi donc avoir tourné sur la gauche? Autrement dit, pourquoi avoir changé d'habitude, oui pourquoi finalement avoir changé l'itinéraire d'une habitude inscrite dans la norme de notre réalité basique? Définir la véritable question est finalement en partie y répondre sous l'angle d'une vision induite des choses existantes qui s'apparente à la "rétrocausalité", et plus précisément à ce que certains pensent (citons par exemple l'ingénieur physicien Philippe Guillemant*) que nous sommes les véritables acteurs et rédacteurs de notre propre réalité, que (dixit): "nos pensées et états de conscience créent notre réalité malgré l'apparence du contraire", ou d'autres qui vont encore plus loin en définissant notre Univers comme une "parfaite illusion"… Mais ne partez pas en courant (sauf pour aller voir les vidéos* sur le sujet), ce n'est pas fini!

Il faut admettre que le concept peut sembler fou, et pour mieux le comprendre (et si possible l'utiliser), il faut en définir les contours par quelques explications souvent complexes à mettre en forme et encore plus à assimiler sans commencer à devenir probablement un peu schizophrène, ce qui pourtant ici serait presque une qualité requise… Car le but du jeu n'est pas de trouver une solution dans la réalité, par exemple trouver les bons numéros du Loto, mais de créer la réalité où la solution est déjà présente, en gros pour cet exemple de créer une réalité où l'on a déjà les bons numéros du Loto… Oui, je sais, là vous commencez à vous dire que rien ne va plus, et pourtant c'est bien la théorie de la rétrocausalité ou de la double causalité qui s'exprime par ce petit exemple, une théorie quantique issue de la physique qui rejoint enfin quelques idées pratiques ésotériques que les chamans connaissent depuis des millénaires: celle que la pensée de l'expérimentateur change la réalité de l'expérience (de "l'existence"), celle qui place notre état de conscience (un peu modifié) comme le véritable générateur de la réalité qui nous entoure. Autant dire que c'est une révolution dans les mentalités scientifiques actuelles que de commencer à comprendre ces concepts qui étaient perçus comme de la pure magie par toutes ces doctes personnes, et je me permets de dire qu'effectivement c'est bien de la magie opérative dont nous parlons, de celle qui implique qu'une volonté peut influer grandement sur la réalité, ainsi science et magie disent aujourd'hui exactement la même chose, parfois avec des dialectiques différentes en apparence dans la forme mais elles sont complètement identiques sur le fond de la problématique.

Alors effectivement, les protocoles d'expérimentation en sciences et en magie ne sont pas du tout les mêmes, d'un côté l'on théorise et l'on modélise via l'intellect avec des démonstrations de physique quantique et moult processus mathématiques additionnels, de l'autre on a déjà dépassé la théorie pour utiliser assez directement de manière pratique avec un empirisme séculaire qui n'est pas ouvert à tous puisque c'est bien d'un état d'esprit spécial (donc initié dans ce sens) dont il est question, et notons que cet esprit conscient est son propre instrument, l'homme devient à la fois expérimentateur et expérience en-soi, c'est ici tout le secret de l'ésotérisme qui se cache dans cette définition digne d'un double niveau que l'on a déjà rencontré et qui est bien défini génériquement avec la Table d'Émeraude ou encore dans la complexe structure étagée de l'Arbre des Sephiroth (véritable schéma ésotérique et initiatique par excellence). Il est intéressant de voir que tenter d'expliquer scientifiquement le processus que l'on veut démontrer uniquement en utilisant l'intellect aboutit généralement à fausser tout autant la démonstration, comme si le serpent se mordait la queue, le cerveau étant utilisé principalement alors pour comprendre le phénomène et non pour réaliser ce même phénomène dont il est capable, ce qui le court-circuite d'emblée. Les initiés de haut rang n'ont pas ce souci en magie opérative lorsqu'ils effectuent en plein potentiel un "rituel" puisqu'ils sont déjà dans l'acceptation complète du phénomène et que c'est aussi cette volonté d'aboutir qui de facto le crée, et ceci sans aucune barrière intellectuelle mal orientée à tenter d'en expliquer les ressorts (et donc à dépenser l'énergie utile à son entière création).

Provoquer la Chance, la sienne si possible, c'est donc choisir de créer une certaine réalité dans laquelle elle est voulue et potentiellement présente sur l'itinéraire existentiel. En d'autres mots très simples: "il faut y croire pour l'avoir". En fait, les esprits critiques diront qu'il est évidemment mieux de croire en ce que l'on fait si l'on veut y arriver, mais ici encore c'est une fausse vue de l'esprit qui corrompt la manœuvre pour nous égarer mentalement… Croire en soi ce n'est pas croire dans une réalité de fait pour réussir, ce sont deux choses différentes à bien noter et l'on dira que le diable se cache dans les détails ou que l'idiot regarde le doigt lorsqu'on lui montre la Lune, ce qui est vrai! C'est d'ailleurs toute cette ouverture d'esprit, cette profonde conscience modifiée que l'initié a acquis ou qu'il dispose via un Don qui ne le fait pas tomber dans ces travers et entrer par les mauvaises portes pour s'égarer, au contraire il sait laquelle pousser pour entrer dans sa réalité où sa volonté le dirige pour générer en aval un futur désiré. Mais cette fameuse rétrocausalité ne s'envisage pas que dans une volonté en amont, il faut aussi concevoir qu'un avenir est déjà potentiellement en attente, tout comme dans l'attente d'ouvrir cette porte au bout d'un couloir que l'on n'a pas encore emprunté… Et c'est ici que réside le vrai défi, celui de faire venir à soi le futur et non l'inverse, ne pas se faire diriger par toutes les potentialités non désirées que le passé propose au présent. Dans cette explication certains utilisent le terme de "véhicule" pour signifier l'esprit en propulsion dans cette temporalité qui avance donc dans ce couloir du temps et crée des portes (des opportunités), en fait le présent n'existerait pas, il ne serait que pure illusion de notre "esprit-désirant" dans ce voyage spatio-temporel ou les réalités s'entrecroiseraient pour se générer selon nos visions d'un futur potentiel, selon finalement nos croyances en ces visions de réalités en devenir.

En magie opérative, les rituels sont exactement calqués sur ce même schéma issu d'une impérieuse et puissante volonté de l'expérimentateur qui dispose aussi du savoir-faire ésotérique requis (il est le praticien, le sorcier, le chaman, le mage, etc.) lequel croit irrémédiablement en ce qu'il fait sans se poser de questions futiles, sa croyance à toute épreuve est finalement sa force et non une faiblesse que le cartésianisme a historiquement tenté de déprécier en l'acoquinant à une religion en pleine perdition à l'époque des Lumières où l'on cherchait à tout expliquer au début balbutiant d'une pensée dite scientifique via une logique purement matérialiste. Quand un praticien effectue un rituel, par exemple de Chance (quel que soit le type), il cherche à créer pour un demandeur un contexte qui lui est favorable (c'est-à-dire une réalité qui inclut le "véhicule" du demandeur orienté sur le but en question). Bien évidemment, par exemple vouloir gagner le gros lot du Loto, c'est aussi vouloir déposséder tous les autres qui désirent aussi gagner, c'est surtout en cela que réside la difficulté, celle de s'opposer à toutes ces volontés connexes, de les écarter pour n'en garder qu'une seule (celle du demandeur) dans cet ensemble des possibles… Quand on sait cela, on a déjà le début d'une réponse, d'une orientation et d'un processus, ésotérique il va sans dire. Certaines individus, n'étant pas des praticiens des arts ésotériques sont aussi tout à fait en mesure de réaliser plus facilement un gain, par exemple en Bourse, mais pas via un processus magique conscient, uniquement parce qu'ils sont déjà dans un tel contexte gagnant avec une si ferme volonté de gagner encore plus d'argent que leur esprit envieux et orgueilleux en est totalement accaparé et esclave, c'est ici surtout une maladie mentale qui prend hélas toute l'énergie de ces pauvres marionnettes de la finance ou de la Bourse, riches à millions mais terriblement vides et creux à l'intérieur, ils ne sont que des zombies parmi les autres hommes libres…  

J'espère vous avoir éclairé un tant soit peu sur ce complexe processus que les uns voient ou découvrent comme un fait scientifique aujourd'hui alors que d'autres expérimentent depuis des lustres via d'autres méthodes plus ésotériques. Je rappelle qu'étant chaman professionnel en exercice je réponds à toutes vos questions sur le thème de cet article et que je peux si besoin aussi vous aider afin de régler quelques problématiques personnelles via des rituels spécifiques. Pour me joindre n'hésitez pas à me téléphoner aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien à m'écrire via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web qui est ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et sachez toujours suivre votre Libre Arbitre dans le sens que vous oriente votre esprit, il est le seul à créer votre véritable avenir désiré dans une infinité de réalités alternatives!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2019 1 21 /01 /janvier /2019 02:00

La magie des mouvements planétaires nous a une fois de plus démontré dernièrement que la beauté astronomique d'une éclipse de Lune, d'un rouge très inhabituel, pouvait encore fasciner les Hommes parce que ceux-ci sont intimement attirés par elle, symbole féminin par excellence que les femmes elles-mêmes s'approprient totalement et que la gent masculine cherche à comprendre tant ses mystères représentent autant de désirs dissimulés par un sortilège hypnotique qui leur semble réellement inaccessible. La Femme est en effet comme la Lune, elle sait ne montrer qu'une seule facette de sa personne et laisser dans l'ombre celle qui lui permet de générer tous les rêves, tous les possibles, toutes les attentes. C'est afin de mieux cerner cet extraordinaire pouvoir que les femmes ont toujours été enclines à découvrir leurs propres secrets enfouis pour les utiliser à loisir mais il n'est pas si simple d'accéder à la Connaissance sans avoir à passer quelques étapes qui ne sont pas l'apanage des profanes, il faut par conséquent passer par la voie initiatique, par celle qui procure cette étincelle pouvant illuminer l'esprit et générer une science occulte en suspend et d'un accès si hermétique, en deux mots: devenir sorcière. La Lune n'est pas étrangère aux rituels des femmes, elles ont toutes deux en commun des cycles et des phases qui les unissent dans un même destin lié au temps, à la matière en mouvement et donc au pouvoir d'agir sur l'élément liquide, c'est-à-dire sur l'eau des marées ou sur le sang menstruel.

De ce simple premier constat se dessineront aussi d'autres correspondances, tout comme la vision claire qu'apporte la pleine Lune, la femme initiée saura développer des dons propres à la voyance et à la prédiction, elle saura aussi interpréter les rêves et les oracles ou bien capter l'intuition en devenir dans les moindres soubresauts telluriques d'un sol fertile ou stérile, de celui d'une Terre-mère à l'écoute. Nous avons ici l'ébauche de la femme chamane, elle est aussi, tout comme son homologue masculin, en capacité à soigner et à guérir des maux des corps et des esprits, elle se fait sage-femme ou femme sage, c'est-à-dire d'une grande sagesse aussi capable de transmettre le savoir tout comme la vie. C'est d'ailleurs sur ce dernier point qu'elle diffère de l'homme, lui n'a pas la possibilité d'engendrer la vie mais il sait allègrement se rattraper par sa capacité innée à l'ôter via la guerre et la destruction qui restent de son ressort. Principe de génération d'un côté et de destruction de l'autre, l'équilibre est présent, si on le comparait au Tao l'on aurait sa parfaite représentation bipolaire Yin-Yang, de celle qui fait tourner le monde dans une harmonie complexe qui ne dit pas son nom.

Mais attention, toute femme n'est que potentiellement une initiée, elle en a l'étoffe pour s'en revêtir mais pas encore la capacité active si elle n'en a pas eu ni le Don ni l'initiation, n'est pas chamane ou sorcière qui veut… Bien entendu l'intuition féminine est présente et instille cette prescience en devenir qui la fera passer de profane à initiée, mais pour l'instant la puissance est aussi sous une autre forme, celle de l'attraction sexuelle qui s'exerce de manière innée, et n'y voyons pas encore une correspondance avec l'attraction lunaire, quoi que, il y a bien certainement un petit quelque chose… Culte de la fertilité ou de la sexualité, la femme dispose donc de deux cartes majeures pour commencer son initiation là où l'homme n'a finalement pas grand-chose en contrepartie à part sa force physique et sa testostérone guerrière. C'est d'ailleurs toute la différence qui se verra aussi dans les types d'initiation (notamment chez les chamans d'Amazonie, du Mexique et de Mongolie) où les épreuves des futurs sorciers s'apparentent à une terrible mort symbolique par démembrement et dislocation pour ensuite s'accompagner d'une renaissance tout aussi symbolique en un homme nouveau. À l'opposé, chez les femmes chamanes (souvent appelées "grand-mères") les épreuves successives de l'accouchement et de la naissance sont bien réelles (pour elles-mêmes d'abord puis comme sages-femmes) et cet acte de transmission de la vie est souvent une condition importante pour pouvoir de facto comprendre l'essence de la vie et "concevoir d'exercer".

Là où l'initiation chez l'homme sera axée sur la souffrance par des épreuves brutales (car il n'aura jamais enfanté et souffert), chez la femme l'on aura dépassé ce stade car acquis et c'est via un corps nu qui apporte au contraire la délivrance par le plaisir et par le soin que s'effectuera le rituel de passage. La nudité pour la femme est une épreuve initiatique en-soi qui l'oblige à s'abandonner aux regards des autres pour se défaire de l'ego porté sur son propre corps et l'offrir symboliquement à une assistance, cet acte d'abandon de la chair peut parfois être accompagné d'un simulacre de sacrifice dont le but est de faire couler le sang (par une ou plusieurs plaies via une dague spécialement dédiée) sans pour autant aller jusqu'à la mort… En règle général chaque personne assistant à la cérémonie (pas plus d'une trentaine, hommes et femmes, ou uniquement femmes) pourra dans un premier temps voir l'initiée intégralement nue en signe d'acceptation dans le groupe, puis la toucher pour lui transmettre la force mystique du groupe, puis enfin soigner ses plaies si nécessaire. C'est à l'issu de cette cérémonie que l'impétrante acquiert le droit de participer aux rituels du groupe, aux lectures et à l'écoute des grimoires puis à l'apprentissage qui prendra de longues années pour accéder à une certaine maîtrise. Il existe bien entendu des initiations très différentes selon les traditions, notamment en occident où l'aspect sexuel peut être encore plus renforcé par des pratiques allant jusqu'à l'orgie…

Aleister Crowley, grand sorcier et fondateur de nombreux groupes ésotériques importants, était persuadé que la magie et la sorcellerie ne pouvaient s'exercer que via une sexualité débridée et complètement libérée, ainsi avait-il lui-même besoin de sa "femme écarlate", la Babalon mystique issue de son obédience magique "Thelema", laquelle était une représentation essentielle pour associer les principes masculins et féminins permettant à la magie d'opérer avec un pouvoir décuplé, voire infini. Notons que l'on retrouve cette pratique de magie sexuelle dans le Kamasutra hindou qui permet d'atteindre une extase mystique proche de la plus pure des magies tantriques grâce à la pleine maîtrise de la sexualité, des corps et des esprits. L'on voit de suite que la place de la femme initiée, ici plus sorcière que chamane, n'est pas factice ou superficielle, elle est l'élément moteur d'une très haute magie assumée in vivo où chacun participe activement au processus ésotérique. Durant des siècles les sorcières ont d'ailleurs été persécutées par l'église qui ne voulait pas voir sa suprématie dépassée par une magie impossible à maîtriser autrement que par la répression de l'inquisition, même si parfois des ecclésiastiques s'adonnaient allègrement à la magie et au sabbat avec des sorcières lors de messes noires orgiaques évidemment strictement interdites par la religion et passibles de mort.

Devenir sorcière c'est donc aussi vouloir et être en capacité d'assumer entièrement son corps et d'en accepter les pulsions les plus primitives pour les transcender en une puissance magique utile pour certains rituels. Par conséquent il est nécessaire de bien comprendre qu'il faut savoir "donner de sa personne" dans tous les sens du terme si l'on suit bien le raisonnement de ce type d'initiation et de pratique pour devenir une sorcière "patentée", notamment lorsque l'on fait partie d'un groupe de travail ésotérique de haute magie en exercice. Il n'est pas donné à toutes les femmes, surtout de nos jours avec la libéralisation paritaire qui s'installe, d'envisager d'accepter de telles pratiques pouvant être contraires à l'air du temps d'une mode strictement égalitaire qui peut parfois niveler homme et femme au même niveau jusqu'à leur en faire perdre toute identité sexuelle (et par conséquent tout véritable pouvoir magique…), mais n'est-ce pas là justement où l'on voudrait nous amener? Dans un article précédent (à lire ici) j'expliquais comment une certaine élite du "nouvel ordre mondial" voulait s'attribuer tous les pouvoirs et annihilant tous les contre-pouvoirs, dont ceux issus des ordres ésotériques et mystiques ayant découvert l'imposture de cette minorité avide, alors vouloir séparer les principes d'une puissante et efficace haute magie sexuelle ne peut qu'être à l'ordre du jour pour s'en prémunir sans trop de risque en prônant haut et fort un égalitarisme des sexes… À vous de vous interroger sur la question, de mon côté l'affaire est entendue et limpide.

Comme d'habitude je vous donne la parole si vous désirez me joindre pour en discuter ou bien si vous désirez mon aide en qualité de chaman professionnel. Pour ce faire vous pouvez me téléphoner directement aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien m'écrire pour m'expliquer plus en détail votre problématique via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous, je réponds à toutes les demandes complètes et précises. Je vous conseille bien évidemment de lire mes autres articles si vous désirez mieux comprendre ma propre pratique et mes orientations ésotériques. Que vous soyez profane ou déjà sur le chemin de l'initié(e), sachez toujours suivre votre voie, personne ne doit vous contraindre à suivre un itinéraire qui ne vous convient pas, ceci au nom du Libre Arbitre qui vous appartient légitimement (si vous désirez devenir sorcière cela ne regarde que vous et je peux vous y aider si besoin), à très bientôt!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2019 7 13 /01 /janvier /2019 19:43

Il n'est pas courant de voir deux mondes que tout oppose se rapprocher autant lorsque les crises commencent à poindre dans le monde de l'entreprise et de la finance en faisant appelle à des initiés un peu spéciaux. Il ne s'agit pas ici de délits d'initiés en bourse ou d'initiés aux arts de la table ou du macramé, non, il s'agit bien d'initiés aux arts de la magie avec des rituels très précis ayant pour fonction de modifier les marchés à leur avantage pour en prendre les plus grosses parts, d'augmenter exponentiellement les bénéfices, d'affaiblir la concurrence à l'extrême ou de l'en écarter définitivement des appels d'offres courants. Ceux qui m'ont lu, notamment sur les derniers articles, savent qu'en décryptant les politiques suivies, en analysant les grandes entreprises ou en suivant les cours de Bourse de certains GAFA ou du CAC40 l'on peut se poser légitimement des questions sur leurs capacités à modifier les contextes dans lesquelles ces différentes institutions privées prospèrent éhontément sans jamais prendre de risque au détriment de tous les autres. À un très haut niveau, comme je le disais précédemment (lire le "Nouvel Ordre Mondial"), les élites disposent de sociétés secrètes où se décident non seulement les objectifs économiques et politiques pour l'ensemble de la planète mais aussi d'officines au sein de loges qui appliquent des procédés reposant sur la plus haute et dangereuse des Magies. Évidemment, le commun des mortels pense que tout ceci est strictement incompatible alors que c'est exactement l'inverse, tout repose sur un système secret avec des méthodes ésotériques axées sur des rituels très efficaces.

L'accumulation de richesses par certains n'est pas uniquement financière comme l'on pourrait le croire, elle s'étend bien au-delà puisque pour accroître encore plus une influence sur notre monde il faut disposer du pouvoir des états et ainsi imposer des lois qui vont dans le sens de ceux qui en désirent encore plus. Ici la méthode est simple et traditionnelle dans les faits en passant par la corruption, le lobbying au sein des gouvernements ou des chambres législatives et exécutives (selon les pays, congrès, sénats, autres assemblées dites "représentatives"), la détention des moyens de communication et autres médias afin d'en assouplir les effets délétères et d'en divulguer les "bonnes intentions" (lesquelles sont factices, tronquées ou déformées). Mais en période de crises multiples les tensions sont de plus en plus fortes et gouverner pour imposer une volonté oligarchique n'est pas si simple ni suffisant puisqu'il faut maintenant contraindre pour extorquer le peu de ressources qui reste encore sur la planète, tout comme le citron que l'on tente de presser jusqu'à la dernière goûte pour assouvir une soif de puissance sans limites. C'est alors que l'on astreint à la croissance constante et infinie en l'instaurant par des dogmes économiques aberrants mais parfaitement adoubés par l'élite qui non seulement n'y voit surtout rien à redire mais les fait inscrire constitutionnellement aux frontons des démocraties qui n'en ont plus que le nom… Les véritables dirigeants et instigateurs de ces dogmes sont les ultimes fanatiques du vieux monde dont la seule religion se prénomme "domination", ils ressemblent fort à ces gourous de dangereuses sectes agissant en secret, leurs noms (déjà citées antérieurement): Trilatérale, Bilderberg, CFR, groupe de Milner, Illuminatis et autres loges de franc-maçons dévoués (souvent sans le savoir) à la cause de destruction du plus grand nombre pour l'intérêt pyramidal du petit nombre au sommet tirant toutes les ficelles.

Ces groupes, dont on entend parfois les noms au détour de certains médias alternatifs taxés de complotisme par les manipulateurs assujettis au pouvoir, ne sont effectivement rien de plus que des sectes avec la différence qu'elles ont aussi une tendance à se positionner radicalement de manière satanique à un très haut niveau tant leurs finalités d'exterminer tous ceux qui se mettraient en travers de leur route est immense et impérieuse. Rien n'arrête la folie destructrice de ces individus: destruction de l'environnement jusqu'à éteindre toutes les espèces et extraire les dernières ressources, destruction sociale par accaparement de l'économie de marché en dérégulation à l'extrême, destruction de l'Histoire par sa sournoise réécriture ou manipulation, destruction des peuples par asservissement légalisé (leur doctrine: "faisons les travailler plus pour les voler encore plus"), enfin destruction des idées par l'abrutissement généralisé au nom des Lumières qui ne sont plus que les feux par lesquels on brûle les livres et la Vérité. Rien de bien nouveau puisque le lavage de cerveau a tellement bien fonctionné depuis des décennies que personne ne s'en inquiète véritablement et ne voit que comme une triste fatalité le désastre arriver à grands pas en se disant, le comble, que c'est de la faute de tous…

Mais qui sont donc ces manipulateurs, ces collaborateurs qui instillent ces doctrines, ces détournements et ces mensonges? Encore une fois pour agir aussi puissamment il faut comprendre les véritables ressorts de la Réalité, ce qui n'est pas donné à tous tant l'on a détourné le regard de la majorité sur des futilités… Les vrais pouvoirs qui entrent en jeu ne sont pas ceux que l'on croit, ils sont d'une nature autre ayant une facette à double tranchant: utiliser le pouvoir pour les siens au détriment de tous, ou bien utiliser ce pouvoir pour tous sans contrepartie personnelle, nous avons ici une vision à deux polarités strictement opposées, "l'en vers soi" ou "l'en vers autrui", l'accaparement ou la répartition, l'avidité maladive ou le partage équitable. Les seuls encore capables d'opter pour le choix de l'une ou de l'autre de ces deux visions du monde et d'en capter les intentions cachées ou cryptées sont les initiés des arts séculaires qui se les transmettent ou de ceux qui reçoivent le Don d'en exercer la charge, on les appelle sorciers, mages ou chamans car ils savent voir "au-delà" des simples réalités pour trouver l'essence des choses et des êtres, entrer en résonance avec leur contexte ou celui d'autrui. Vous aurez compris encore une fois que deux forces s'opposent, elles se voient toutes deux comme un fléau ou comme un bienfait selon le côté auquel votre penchant naturel vous porte et vous maintient.

Actuellement les très grandes entreprises, particulièrement les multinationales globalisées, ont fait leur choix, celui de l'accaparement, de la tromperie et de la manipulation, elles ont donc aussi leurs serviteurs complices qui voient l'économie, la finance et le commerce comme un triple moyen d'obtention détournée du pouvoir sur autrui pour l'asservir plutôt qu'un échange équitable basé sur un équilibre où les services fournis ne sont pas des sévices cachés par quelques astuces commerciales trompeuses ou destructrices. Ces initiés qui les servent ne se cachent pas, ils sont dans les cabinets de management, dans les ressources humaines (pour choisir les plus inhumains d'entre eux), dans ces patrons dictatoriaux qui se voient comme des empereurs du monde à leurs pieds, et même dans les officines publicitaires qui concoctent des slogans dignes de formules ésotériques pour faire vendre n'importe quoi à n'importe qui n'importe où et n'importe quand, autrement dit pour manipuler les esprits et en faire des esclaves "sous emprise" (le terme est ici le bon). Parfois ils ne savent même pas qu'ils sont eux-mêmes sous influence, de celle d'une magie véritable issue de puissances qui se sont emparées d'eux, ils ne voient plus que les seuls avantages qu'ils en reçoivent et non les immenses dégâts qu'ils entraînent à la communauté. À l'image de ces GAFA qui misent même sur la destruction à court terme de leurs produits pour maintenir une demande accrue, ceci au nom du libéralisme des marchés et de sa dérégulation, il y en a certains qui n'attendent pas de vendre pour détruire ou pousser à détruire pour vendre encore… C'est ici que finalement l'on vend son âme au diable qui se délecte de tant de bêtise assumée, de cette avarice anciennement pécheresse qui est devenue le dogme d'un profit vanté, récompensé et ambitionné.

Bien entendu tous les autres acteurs de l'économie en pâtissent durement, en premier lieu les petites et moyennes entreprises qui n'ont pas compris le système ni envisagé qu'il y a pourtant des solutions alternatives et efficaces en utilisant les mêmes types d'armes mais orientés différemment, cette fois du bon côté, de celui qui permet au monde de se construire plutôt que de s'autodétruire, de celui qui s'oppose à la folie et au mensonge d'une secte d'illuminés milliardaires, de celui qui partage équitablement sans tromper en échange, enfin de celui dont sont issus certains initiés heureusement aujourd'hui capables d'inverser la tendance destructrice pour repousser les maux de cette société qui risque l'effondrement total (non seulement économique mais aussi environnemental et vital). Personnellement mon choix est fait, ceux qui me lisent savent de quel côté je me positionne en qualité de chaman professionnel, d'ailleurs l'exercice de la magie telle que j'en ai eu la charge ne pourrait s'effectuer a contrario de mes convictions et je me targue de refuser les demandes qui me semblent contraires à une éthique axée pour le bien commun ou dangereuse pour le plus grand nombre. Ce choix je l'assume tout comme certains ont aussi choisi l'autre camp, celui de la destruction à tout prix même s'ils auront de sacrés comptes karmiques à encaisser négativement, je ne conseille à personne de suivre leur exemple pour le moins fâcheux avec une vue si involutive.

Vous aurez compris que je reste à disposition des entreprises responsables pour les aider à vaincre l'adversité qui gangrène actuellement notre économie et le commerce en général, il faut savoir résister avec des moyens parfois plus ésotériques si ceux-ci se situent du bon côté d'une vision du monde plus juste et équitable dans tous les sens du terme. Pour ce faire je vous y aide avec mon savoir-faire, n'hésitez pas à me joindre pour en savoir plus et m'exposer de vive voix votre problématique d'entreprise par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien si vous préférez de manière plus cadrée et précise par écrit via mon formulaire de contact (merci de cliquer sur ma bannière pour ouvrir ma page de contact). Je vous dis à très bientôt pour aller de l'avant durant cette année décisive où tout va changer, ne ratez pas le cap ni l'opportunité d'agir positivement pour vous-même et pour le bien commun!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2018 1 31 /12 /décembre /2018 23:51

Le "Nouvel Ordre Mondial" n’est pas un mythe, il n’est pas non plus celui que vous pouvez croire sous la fausse appellation d’une inexorable et belle mondialisation que tous les médias rabâchent et vous assènent à longueur de journée pour finalement vous cacher la Vérité sous le couvert d’informations futiles et totalement dérisoires. D’ailleurs, posez vous la question, qu’est-ce donc que ce "Nouvel Ordre Mondial" dont la terminologie se retrouve même, sans plus aucune dissimulation, dans la bouche de tous nos dirigeants actuels, notamment au G7?  Évidemment l’on vous parle ouvertement, sans relâche, d’un indispensable ordre économique et commercial bien "régulé" (contrôlé) pour le bien d’une immuable croissance quasi infinie (en théorie seulement). On nous gouverne (assujettit) pour notre bien et pour la prospérité du PIB de nos pays, voire de la planète entière, ceci au nom du progrès et de la libre circulation des marchandises (des "biens"…). Mais on vous ment avec aplomb, on vous lave le cerveau sans ménagement, on vous manipule astucieusement, on vous vole aussi en toute fausse égalité, on vous met bien évidemment en complet esclavage, déguisé et sécurisé, en une soumission invisible à une petite secte oligarchique et despotique. Seuls les aliénés sous camisole, les terroristes patentés et les complotistes devenus soudains de dangereux négationnistes se targuent d’en comprendre les véritables rouages et buts avant d'être rapidement désavoués par l'intelligentsia, légitimement isolés puis discrètement éliminés (médiatiquement, mentalement ou physiquement).

George Orwell est parfaitement d'actualité sur de nombreux points, il nous avait déjà dressé le complet tableau qui s'offre à nous aujourd'hui avec son "1984" et cette société dictatoriale qui enferme son peuple dans une réalité historique reconstruite afin de mieux l'asservir et la diriger, il est d'ailleurs paradoxal qu'Apple en ait fait une publicité il y a quelques années alors que cette multinationale se comporte aujourd'hui comme le plus fameux "Big Brother" de la planète qui soit avec une surveillance reconnue de l'ensemble de ses clients à tous les niveaux (achats, communications, itinéraires, profilage de masse, suivi, etc.), nous ne sommes pas loin de l'omniprésent "télécran" d'Orwell (sorte de caméra espionnant la population chez elle). La mondialisation telle qu'on nous la décrit ne se contente pas d'espionner l'ensemble la population mais aussi de niveler par le bas l'humanité en inversant la devise où l'homme devient une marchandise employable et où l'objet devient une finalité et se sert de l'homme qui n'a plus qu'un seul but, celui de produire et de consommer (sans jamais trop réfléchir). Cette mondialisation, vue sous l'angle du Nouvel Ordre Mondial, prend peu à peu le contrôle du destin naturel de l'humanité, dépossède celle-ci de son savoir en transformant l'éducation en une simple formation pré-utilitaire aux marchés, la décervelle en l'abrutissant d'informations manipulées et de programmes débilitants au possible, enfin elle l'enferme dans des cycles de production croissants qui appauvrissent dangereusement l'ensemble de la planète par une volonté exacerbée fondée sur le pur profit immédiat et la plus grande rentabilité.

À l'aube de ce que certains scientifiques encore conscients de la réelle situation citent comme l'ère de "l'anthropocène", c'est-à-dire celle d'une humanité capable d'agir visiblement et durablement à l'échelle de la planète, nous pourrions légitimement nous poser la question du "comment en sommes-nous arrivés là?": une humanité dévorant exponentiellement les ressources plus rapidement qu'elles se régénèrent, une humanité plus avide de connaître le nouvel épisode d'un "tv reality show" que de s'informer sur la destruction programmée de son monde environnant, ou bien de ces 99% de l'humanité qui ne voient rien du comment seulement le 1% d'une pseudo-élite dévoyée a pu s'enrichir à leur dépend pour finalement les asservir en les forçant "légalement" à travailler sans relâche au nom d'un productivisme digne du pire stakhanovisme de l'ancienne URSS (maintenant entièrement convertie à l'OMC, tout comme la Chine récemment). Les scientifiques seraient-ils des complotistes finalement? C'est très certainement ce que certains politiciens issus de cette élite corrompue (et aliénée par son pouvoir) voudraient inculquer à une population de moins en moins crédule mais encore complètement anesthésiée par un système typiquement orwellien. En effet, nier la pollution des océans, leur acidification, le réchauffement climatique, le dérèglement de ce dernier avec des catastrophes à répétition digne d'une apocalypse se rapprochant, nier la fonte des pôles ou des glaciers qui forment nos rivières et fleuves pour nous fournir l'eau potable, nier enfin la raréfaction progressive de toutes les ressources utiles à notre folie de consommation, voici où nous en sommes venus par la faute que quelques-uns qui sciemment nous ont menés au chaos pour s'enrichir par tous les moyens et perpétrer un illégitime pouvoir dissolu.

Mais qui sont donc ces inhumains (faisant partie de ce ridicule 1%) qui se pensent maîtres du globe uniquement par une volonté forcément dénaturée d'accumuler des richesses et du pouvoir au détriment de tous les autres qui en manquent, qui sont ces voraces insatiables, ces rebutants rapaces qui finiront par s'entredévorer certainement un jour faute de mieux, pour finir, comme sur L'île de Pâques, par s'exterminer jusqu'au dernier pour s'approprier les ressources? Ils se cachent derrière cette "novlangue" (souvent anglicisée à l'excès) qu'ils ont distillée dans les discours politiques et dans tous les médias assujettis qui leurs appartiennent, une "novlangue" avec évidemment de nouveaux mots qui ne signifient plus rien de tangible ou de naturel afin de perdre les esprits déjà affaiblis dans une autre philosophie de vie, celle plus productiviste et commerciale qui se veut conforme à des valeurs issues d'un groupe qui se revendique "élite" pour mieux manipuler les masses, tels les slogans partisans du travail forcé et de l'argent à amasser sans cesse pour le dépenser aussi vite par pur instinct de consommation induit. Ainsi on parle de "développement durable" alors qu'il n'est déjà simplement plus soutenable (car invalidé par le Club de Rome dès… 1974), de "croissance économique imposée à 3%" alors qu'elle n'est déjà plus possible, de "globalisation" alors que l'on impose plutôt le nivellement par le bas des valeurs humaines et naturelles, etc.. La liste serait longue et je vous laisse chercher par vous-même ces termes inventés, ambigus à souhait pour instiller sournoisement un mode de pensée unique (souvent tournée vers une valeur marchande, économique ou financière qui ne dit pas son nom).

Heureusement, depuis peu une grande vague libératoire semble déferler pour contrer ce "Nouvel Ordre Mondial" enfin mis à jour (ce dernier étant organisé et géré par des sociétés dites "secrètes" telles: Trilatérale, Bilderberg, CFR, groupe de Milner, ou autres Illuminatis et loges maçonniques corrompues), un "ordre" que finalement personne ne veut plus et dont tout le monde s'aperçoit (99% de l'humanité) qu'il va nous mener droit dans le mur à tous les niveaux tant écologique qu'économique que sociale. Car ne nous trompons pas, cet "ordre" est aussi un détournement de novlangue qui dit tout son contraire, c'est un chaos organisé pour tous au profit exclusif d'un tout petit nombre (1% de nantis et profiteurs) d'ultra-voraces, taxés de "capitalistes" en terme aimablement politique mais qui ne sont rien d'autres historiquement que d'habiles escrocs ravageurs sans aucune conscience que d'eux-mêmes pour eux-mêmes et pour le Dieu$Dollar, c'est exactement ce que l'on retiendra d'eux une fois leur ingénieux système révisé pour le bien de tous, et pour le bien de la planète en priorité. La fin de l'ère capitalistique-anthropocène et de ses aberrations est actuellement en route, c'est une révolution via une évolution à l'échelle humaine, elle est la résultante d'une immuable lucidité des peuples au bord de l'abîme mais aussi de groupes de résistances bien plus proches des forces telluriques réelles et représentatives d'une conscience collective responsable qui a pour but d'aider l'humanité. Il est évidemment assez risqué (intellectuellement et même physiquement) de clamer que la chute de la globalisation imposée par le Nouvel Ordre Mondial sera issue de milieux ésotériques éclairés, d'initiés étant doublement guidés, à la fois par une planète à l'agonie (Gaïa) et par ce que certains appelleront (selon les cultures) des entités, des êtres supérieurs ou des anges gardiens présents pour que nous ne nous détruisions pas avec notre environnement hautement dégradé, sachant qu'il y a déjà eu de nombreuses grandes civilisations en perdition avant la notre et désormais éteintes, l'Apocalypse n'est peut être pas une simple fable biblique dénuée d'authenticité… à vous d'y réfléchir!

Tout comme les révolutions ou évolutions citoyennes apportent un élan de nouvelles libertés pour le bien universel de tous, celle qui s'oppose actuellement à ce "Nouvel Ordre Mondial" (lequel s'apparente plutôt au chaos généralisé) devra aussi utiliser les armes de la globalisation pour éradiquer les aberrations d'un monde fondé sur la spoliation des richesses communes et l'accaparement des pouvoirs politiques des états. C'est pourquoi tout comme je l'expliquais dans mon article "La Magie du Sorcier Chaman 2.0" internet sera l'outil de cette révolte planétaire, non seulement parce que les réseaux sociaux divulguent au grand jour les manigances les plus secrètes pour en expliquer les ressorts, mais aussi parce qu'il se crée une sorte de conscience collective qui permet à tous de dévoiler une Vérité universelle commune agissante (via un égrégore actif). Les Grands mouvements populaires au sens noble du terme ont tous été portés par des idéaux puissants pouvant traverser les frontières et essaimer au-delà des océans, rien n'arrête une idée universelle respectée par des milliards d'êtres humains, elle sait alors prendre forme et vie au sein même de notre Réalité et en faire sienne en rejetant tout ce qui s'y oppose. Le "Nouvel Ordre Mondial" ne sera pas l'apanage d'une minorité mais d'une majorité pour en définir les contours universels, c'est une Loi immuable que personne ne peut contrer.

Je vous laisse lire mes articles connexes à celui-ci, ils compléteront l'idée centrale qu'une minorité ne peut détenir ce qui revient à tous de manière équitable et responsable, que les puissances factices ne durent jamais longtemps si elles se fondent sur le mensonge et l'inégalité, elles ne forment jamais de socles stables pour des civilisations durables, bien d'autres ont disparu depuis des millénaires en suivant de mauvais chemins similaires, sachons donc ne pas faire les mêmes erreurs pour dépasser nos instincts primaires et abolir des privilèges d'un autre temps. L'heure est à la sauvegarde des générations à venir et d'un environnement viable sur notre planète pour tous (humains et autres vivants), ne décevons pas ceux qui nous observent en ce moment avec la plus grande attention… Si vous avez des questions ou bien besoin d'aide alors je reste à votre disposition pour en discuter librement par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou plus précisément par écrit (notamment en cas de problématique personnelle complexe) en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et soyez lucide sur les prochains grands évènements qui arriveront en 2019, année de résistance ésotérique et d'évolution majeure.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

téléphonez au 06.09.11.94.56

(appel direct et non surtaxé)

ou bien aussi ici sur mon site

Rechercher