Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2019 2 30 /04 /avril /2019 21:14

S'il y avait bien un symbole sacré par excellence qui restait encore debout en France après tant de dépravations issues principalement de la part de tous ceux qui nous gouvernent si mal, j'aurais pu citer sans hésiter avec de nombreuses personnes à tue-tête et bien en chœur: Notre Dame de Paris! Alors, après avoir durant quelque temps mûrement réfléchi à ce drame, car s'en est un véritable, j'ai un sentiment extrêmement troublé quant à cet évènement qui me semble, après coup et avec discernement, finalement assez "surnaturel" non pas dans les faits mais dans les conséquences… Le terme peut paraître déconcertant, le feu qui se déclare sur des poutres denses et dures comme de la pierre, il n'est pas détecté ni éteint à temps, se propage très vite, consume de manière ciblée en même temps deux grandes zones apparemment distinctes de la toiture pour la détruire in extenso, tout ceci est de l'ordre du possible quoi qu'improbable car ici la malchance a su déjouer astucieusement de nombreuses protections incendies, des hommes de terrain liés à la sécurité, une foule d'appareils de détections modernes connectés, toutes les mesures drastiques pour contrer ce type d'incident dans l'un des bâtiments les plus connus et surveillé du territoire… À bien y réfléchir encore, tout ceci fait penser à une incroyable série d'actions digne d'une martingale destructrice trop maline (pour ne pas dire maligne…) pour s'être déroulée aussi simplement, pourtant les faits sont là: Notre Dame de Paris a été ravagée et nous aurions été tout autant déconcertés si l'on nous avait appris le vol de la Joconde en plein jour par un groupe de touristes de passage.

Une question se pose d'emblée: cette catastrophe nationale était elle prévisible? Il y a ici deux réponses qui se conjuguent, l'une de caractère profane et l'autre sur un plan plus ésotérique, lequel ne m'est évidemment pas indifférent. Tout d'abord l'évidence est de constater que les mesures adéquates n'avaient pas été totalement prévues pour éviter un tel désastre ou bien seulement pour en prévenir l'étendue de cet incendie monstrueux et si mystérieux dans sa source… Il est tout à fait possible de penser sérieusement qu'un incident mineur puisse avoir eu lieu mais celui-ci aurait été presque à coup sûr détecté et confiné sans s'étendre autant. Alors la stupeur est grande non seulement chez les catholiques pratiquants (ou non) bien entendu, mais aussi chez tous les autres qui pratiquent une religion différente, sans oublier les athées car nul ne peut rester totalement indifférent à la destruction d'un patrimoine national, sans parler pour l'instant du lieu de culte par lui même, lequel demande une analyse autrement différentiée. Pour l'heure aucune véritable réponse n'a été apportée par l'enquête, laquelle n'a d'ailleurs pas été confiée (disons-le en passant) aux autorités historiques du lieu mais à "d'autres personnes" que nous espérerons qualifiées pour aborder le monument comme une structure unique et non comme une simple grange à foin. Sur ce point mon avis m'oblige à m'interroger sur le fait que l'on écarte les personnes normalement habilitées pour ce travail pour les en substituer à d'autres…

Deuxième niveau de la même question, sur un point de vue plus ésotérique et spirituel, cette catastrophe était elle prévisible? Et là tout devient presque plus transparent! Pour les initiés depuis quelques mois nous sentons tous une extrême tension, sociale c'est certain mais celle-ci est assortie d'un stress spirituel retentissant à un tel point qu'il perturbe non seulement les travaux et rituels de certains des confrères chamans (notamment en magie blanche) mais aussi les méditations des moines bouddhistes qui ressentent très distinctement cette pesanteur ambiante sur laquelle ils se focalisent pour tenter d'en atténuer la lourdeur sur la population. Actuellement une force extrêmement négative se propage dans le monde et déclenche des évènements dramatiques à la façon des dominos qui tombent les uns après les autres, la France n'est pas du tout épargnée, au contraire elle est en ligne de mire de ce phénomène car c'est à notre Liberté que l'on s'attaque et le pays des Droits de l'Homme et du Citoyen peine à respecter ses principes qui sont de plus en plus bafoués (sur ce point un nombre grandissant d'associations et d'institutions officielles se font les portes-drapeaux de cette atteinte en dénonçant la situation). C'est dans ce climat délétère que s'est déroulé comme point d'orgue (pour l'heure) l'incendie de Notre Dame et cela annonce selon moi encore d'autres évènements à venir plus gravissimes encore et surtout étonnement durables...

Le triste retour que j'ai au niveau professionnel en qualité de chaman en exercice ne laisse aucun doute et fait assez froid dans le dos en ce moment: le flux négatif que nous captons s'amplifie nettement et ne relâche pas sa prise, bien au contraire même des personnes qui n'avaient pas encore été touchées le sont progressivement, cela se traduit par une multitude d'incidents mineurs, par un stress qui couve et se ressent sans que l'on puisse en connaître la provenance exacte, il y a aussi une sorte de fatigue mentale sourde qui s'installe jour après jour générant un décalage entre les pensées et les actes pouvant entraîner des erreurs de jugement ou des accidents physiques. J'ajoute à ce tableau, qui n'a jamais été aussi sombre dans notre pays (et dans le monde) depuis longtemps, qu'un grand nombre de projets sont actuellement à l'arrêt ou en suspend à cause d'institutions (la plupart bancaires) qui n'accordent plus crédit dans tous les sens du terme à ceux qui en ont véritablement besoin pour exister ou aller de l'avant dans leurs entreprises. Tous les véritables initiés sont actuellement à l'affût de solutions pour repousser cette vague négative qui envahie nos esprits, nos espaces et nos actions: un syndrome ésotérique fait jour, il est palpable dans ce qu'il représente, ce combat pour faire reculer ce que chacun verra comme les forces du mal à la manœuvre ou tout simplement l'adversité ambiante qui s'installe et se durcit.

Y a t'il un constat flagrant à effectuer pour nous aider à mieux comprendre la situation et surtout à vérifier la direction qu'elle prend? Mon avis, lequel est partagé dans le milieu de la magie par la grande majorité, c'est que nous sommes à un point de passage où chacun, pour ne pas dire l'Humanité, se doit d'assumer une responsabilité commune à toutes nos erreurs, il semblerait que nous ayons accumulé une dette karmique collective très importante et que celle-ci se répartisse en ce moment même sur nous tous afin que nous mettre en garde sur nos agissements qui sont contraires aux lois existentielles et naturelles. De facto nous en ressentons tout le poids de manière sensible avec ceci dit des réactions assez différentes, certains seront même enclins à continuer encore plus dans la mauvaise voie, notamment ceux qui se croient le plus à l'abri du besoin, nos élites et dirigeants qui sont absolument sûrs de leurs décisions et sont complètement aveuglés par leur Ego, ceux-là sont de véritables êtres toxiques à repousser et à ne plus suivre. Le signal de Notre Dame en feu n'est pas un hasard, d'une part il a certainement été provoqué de manière délibérée, un tel incident avec une telle ampleur n'est pas l’œuvre d'un simple mégot isolé, d'autre part cette catastrophe va dans cette logique de démonstration qu'une sanction visible sur le sacré est en cours, c'est-à-dire sur les bases mêmes de notre spiritualité au sens large, du côté noble de notre humanité ainsi attaquée symboliquement par cet acte.

Non, ce n'est pas un simple feu qui s'est attaqué à Notre Dame, c'est une conjonction d'influences négatives qui a abouti à ce résultat, il y a une orchestration, une organisation des faits dans une logique de destruction délibérée, de celle qui restitue une dette karmique du même acabit, la résultante d'une accumulation d'erreurs voulues par les biais d'une destinée qui ne s'est dessinée que dans la mauvaise direction pour se transformer en faits tragiquement exprimés. Maintenant, à savoir qui aura été exactement l'instrument volontaire ou non de cette tragédie, nous ne le saurons peut-être jamais ou bien au contraire trop tôt pour en atténuer la douleur d'une vengeance légitime même si elle n'est en aucun cas acceptable collectivement. L'avenir prochain nous dira si du doute nous passons à la clarté d'une Vérité historique qui se cache encore, si ceux qui auraient pu se compromettre revendiquent sans honte un jour leurs méfaits en expliquant sous quel sceau du destin ils ont exactement agi. Pour ma part je reste à votre disposition pour que les maux qui s'installent sur notre pays puissent être refoulés, du moins pour ceux d'entre vous qui cherchent cette Vérité qui est d'abord intrinsèquement la vôtre pour en faire bénéficier à tous par contrecoup! Vous pouvez me joindre dans le cadre de mon activité professionnelle aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros de téléphone directs et non surtaxés) ou bien par écrit si vous préférez m'exposer une problématique personnelle plus précisément ou de manière plus complète (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour ouvrir mon formulaire de contact). Je vous dis à très bientôt pour partager des moments de vérité qui vous apporteront des solutions!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
24 avril 2019 3 24 /04 /avril /2019 19:18

Tout d'abord, je précise que j'ai eu beaucoup d’excellents retours positifs sur mon dernier article consacré au "mauvais œil" (à relire ici) et notamment sur le désenvoûtement ainsi que les causes que j'ai évoquées et les moyens associés pour les contrecarrer, mais finalement il est vrai que les sorts ne visent pas seulement les individus, ils peuvent en effet aussi se fixer non pas uniquement sur nous mais au plus "proches de nous" et agir négativement de manière totalement indirecte en toute impunité relative, si nous n'y prenons pas garde… C'est justement pour nous y pencher aujourd'hui qu'il est nécessaire de rappeler que les "mauvaises énergies" peuvent aussi graviter autour de nous et, disons-le assez trivialement, qu'elles peuvent "contaminer" l'essence même de nos énergies positives qui nous permettent d'avancer existentiellement. Cette situation d'environnement négatif est par conséquent un potentiel frein à notre évolution personnelle pour laquelle nous devons toujours rester vigilants en éloignant ou éliminant le plus possible ces mauvais flux qui nous entourent. J'avais aussi déjà évoqué l'année dernière les "entités parasites" de nos espaces de vie (ici dans cet article) pour en donner des typologies précises que je n'aborderai pas aujourd'hui afin d'expliquer plutôt qu'il existe aussi des objets de notre quotidien qui sont susceptibles d'avoir des influences négatives tout comme certains lieux où nous séjournons.

Mais avant tout, dans ce domaine où rien n'est visiblement étiqueté comme d'emblée positif ou négatif dans nos lieux de vie, il faut savoir déterminer si notre environnement est une source de problème ou de nuisance et en identifier encore une fois la nature exacte pour si possible s'en protéger ou atténuer les effets qui ne nous conviennent pas. De manière inverse il faut savoir amplifier les flux qui nous sont bénéfiques, car n'oublions pas que toutes ces énergies présentes sont liées et qu'elles s'interpénètrent de manière souvent complexe en créant néanmoins des zones fortes où elles se repoussent durablement… Ce sont donc ces flux principaux qui sont à détecter et d'ailleurs en terme d'instrument de mesure rien n'est plus pratique que d'utiliser notre corps qui agit comme une antenne absorbant tout ce qui passe, c'est par conséquent de manière purement sensible que nous savons presque d'instinct que certains lieux ne nous conviennent pas ou que nous sommes très à l'aise dans d'autres. Qui n'a jamais été un peu stressé ou angoissé, voire déstabilisé dans une demeure, souvent un lieu historique chargé de présences invisibles ou tout simplement une chambre chez des amis où l'on "ne se sent pas bien"?

Nous avons tous vécu cette expérience troublante de malaise dans des endroits apparemment anodins que l'on avait pourtant qu'une envie, celle de les quitter assez rapidement sans trop savoir pourquoi. C'est de cette sensation désagréable dont il faut bien parler car il n'y a pas de mystère: un tel lieu n'est pas compatible avec notre niveau d'énergie et s'y attaque plus ou moins presque immédiatement. Il est intéressant de constater sur ce point que certaines personnes seront très à l'aise dans des lieux qui pour vous seront véritablement insupportables, cet état de fait indique que chacun dispose de sa propre fréquence et qu'en matière "d'interférences" nous sommes tous différents car nos taux vibratoires nous sont strictement spécifiques (avec des variations selon nos humeurs, états d'esprit, formes physique et mentale du moment). En passant, cela explique aussi pourquoi nous nous sentons bien avec telles personnes et pas avec d'autres, nous ne sommes tout simplement "pas en phase" avec ces dernières et dans un même niveau vibratoire ou assez proche avec les premières.

Que ce soient les lieux ou les personnes, les énergies sont partout pour nous rappeler notre nature profonde, que chacune de nos cellules pulse, que les myriades d'atomes dont nous sommes composés tourbillonnent à des vitesses luminiques selon des fréquences inimaginables à notre intellect qui a déjà lui-même seulement du mal à compter tous les objets simples qui l'entourent. C'est ici une très bonne introduction à ce qui suit, à cet aspect important de notre environnement que sont les "objets du quotidien". À commencer par les objets les plus proches de nous que sont nos vêtements, il est nécessaire d'y apporter la plus grande attention puisqu'ils font presque partie intégrante de nous, ils sont aussi des symboles de ce que nous sommes et voulons représenter, à ce titre ils en deviennent des étendards lisibles et ostentatoires de notre personne en tant qu'image que nous voulons donner, il y a donc aussi dans ces accessoires que nous portons une extension de notre individualité et de notre barrière vibratoire. Intégrer des habits qui ne correspondraient pas à cette fréquence en terme d'adéquation symbolique pourrait aussi perturber ce que nous sommes intimement et non seulement ce que nous reflétons.

Dans cet ordre d'idée très spécifique et encore plus pointu et significativement actif nous avons les bijoux qui sont hautement symboliques à plus d'un niveau, d'une part via leurs matières intrinsèquement représentatives de fréquence atomique en référence à la table des éléments Mendeleev, l'Or n'est pas similaire à l'Argent ou aux pierres précieuses composées de béryllium, même pour un novice ou un profane la différence est immédiatement perçue. Ce qui l'est moins c'est toute la symbolique alchimique et donc ésotérique que portent de tels matériaux, sans compter les représentations de ces bijoux qui généralement portent aussi dans leur façonnage des correspondances ayant des significations morphologiquement symboliques (une bague en Or représentant un Lion aura cette double puissance symbolique de la force avec une aura d'autorité royale nimbée de richesse). Pour la petite histoire, certaines pierres précieuses sont dotées d'une terrible aura de malédiction qui touche ceux qui en sont propriétaires, voyez par exemple le "diamant Hope" porteur de morts ou bien d'autres joyaux comme le funeste "Koh-i-Noor" ou encore le "Sancy" qui appartenu à la famille Astor (qui voyagea sur le Titanic…).

La plupart des bijoux, qu’ils soient "décoratifs" ou avec une fonction plus symbolique (anneaux de mariage, broches de distinction, emblèmes honorifiques, etc.) disposent d'une énergie propre à ne pas forcément mettre entre toutes les mains ou sur toutes les personnes si elles ne sont pas compatibles. Bien entendu, d'autres types d'objets encore plus puissants comme les colliers de cérémonie, les dagues rituelles, ou les coupes sacrées et vases cultuels sont autant d'objets emmagasinant des énergies multiples parfois contraires en leur sein, ce qui ne peut que perturber fortement celui ou celle qui le touche. Posséder des objets anciens sans trop savoir de quoi il en retourne au niveau de leur histoire, c'est faire entrer chez soi l'ensemble des affects de leurs anciens propriétaires avec tous les "fantômes" (au sens figuré comme au sens propre) qui y sont attachés, autant dire parfois des entités extrêmement négatives. Des histoires terrifiantes existent avec les "boîtes à Dibbouk", lesquelles renferment des entités démoniaques que l'on ne doit jamais sortir au risque de les voir venir vous posséder, de tels objets peuvent aussi être créés à des fins de malédiction ou d'envoûtement sur des personnes ciblées, selon des rites Kabbalistiques…

Dans tous les cas, les objets que nous possédons chez nous forment des réseaux d'énergie plus ou moins favorables à nos propres taux vibratoires selon les lieux où ils sont disposés et les fluctuations des cycles d'activation et d'interaction complexe que notamment le Feng-Shui a su mettre en lumière, ce n'est pas seulement un art décoratif mais toute une symbolique complexe ayant pour but de gérer au mieux les énergies pour le bien-être des occupants des lieux. En magie opérative aucun rituel n'est effectué si le lieu n'est pas consacré, si un autel dédié n'est pas mis en place selon des dispositions spéciales bien établies et codifiées, encore une fois ici les courants d'énergie sont primordiaux pour la bonne marche des travaux de magie et nul initié n'irait contredire ces règles de base. À un niveau moins contraignant il en va de même de toute habitation, de tout objet placé, de tout passage entre ces objets, de tous les liens qui les unissent s'ils se touchent ou s'ils se font face. Les lieux ainsi chargés de toutes ces énergies, les bâtiments eux-mêmes, disposent donc de cette aura globale dont il faut bien faire sienne si l'on y vit.

Dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de sorcier chaman je suis amené à proposer des rituels spécifiques afin de vérifier si certains maux subis par des personnes ne proviennent pas d'objets ou de lieux qui ne seraient pas compatibles avec leur niveau vibratoire, il peut en effet y avoir à agir promptement avec des travaux de magie blanche pour rétablir des équilibres énergétiques ou même parfois aller jusqu’à devoir désenvoûter des objets ou des lieux (ici l'on parle plutôt de "dégagement" pour les lieux afin de repousser ces énergies négatives). Si vous avez un doute quant à une problématique personnelle qui pourrait provenir d'un lieu de vie, d'un lieu de travail (en local d'entreprise les problèmes sont nombreux…), ou bien d'un objet qui vous appartient (ou dont vous avez hérité), n'hésitez pas à me joindre pour en discuter par téléphone de vive voix aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien par écrit en m'expliquant votre situation précisément (merci de cliquer ma bannière web ci-dessous pour ouvrir mon formulaire de contact). Je vous dis à très bientôt et n'attendez pas que votre environnement "se charge" de vous en énergie négative, au contraire imposez votre empreinte dans votre espace pour accéder à un plein potentiel énergétique favorable!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
16 avril 2019 2 16 /04 /avril /2019 17:21

Le "regard qui attire le malheur", c'est ce que l'on pensait de certaines personnes au moyen-âge et ce "mauvais œil" est finalement resté comme l'appellation de l'incarnation du mal sans pour autant passer par le regard d'autrui mais par bien d'autres méthodes détournées, peut-être plus sournoises, moins directes ou visibles… De nos jours cette adversité du destin, méchante guigne ou malchance qui s'accroche peut effectivement encore s'apparenter au mauvais œil avec de multiples causes ou sources négatives, certaines volontaires (donc provoquées) et d'autres plus contextuelles par l'enchevêtrement de circonstances malheureuses entraînant des situations parfois hautement tragiques. Mais le hasard n'existant pas, l'on se doit de toujours bien analyser des périodes "difficiles" où se cachent ces noeuds de la destinée, ces "points chauds" négatifs qui proviennent forcément de quelque part! Car rien n'arrive sans raison, le résultat étant toujours orchestré selon une implacable logique, il convient donc d'en comprendre avec une lucidité bien affûtée les ressorts pour s'en prémunir ou pour en déjouer les pièges. Il n'y a, encore une fois, que les profanes en la matière qui pensent que l'on ne peut rien prévoir ou anticiper, ce serait d'ailleurs bizarrement crier à la fatalité, ce n'est évidemment pas du tout de l'avis des initiés qui ont cette faculté de capter les indices subtils d'une catastrophe en devenir et de pouvoir en modifier la trajectoire, si celle-ci est néanmoins envisagée assez tôt…

Mais allons droit au but, le mauvais œil est avant tout considéré comme l'action d'un sort négatif issu principalement d'une magie destructrice possédant une noirceur évidente ou (si ce n'est pas la magie noire) provenant d'une autre magie d'envoûtement assez puissante et ayant pour but principal de nuire. Par exemple, la magie rouge dont le domaine porte sur les relations amoureuses (ainsi que la sexualité) peut très bien s'avérer tout aussi néfaste si elle s'attaque directement à l'harmonie d'un couple pour le séparer. Notons que précisément dans ce domaine, les envoûtements, via des rituels de magie rouge qui provoquent des tensions pouvant très vite aboutir à des ruptures, font à mon sens partie de ces situations qui peuvent dégénérer très rapidement si rien n'est tenté pour les stopper, pour en arrondir les angles ou en minimiser ainsi les effets délétères. Parfois même, ce sont plusieurs petits rituels successifs qui viennent aussi progressivement se greffer sur l'un des partenaires ou sur les deux pour fissurer la relation amoureuse de manière encore plus insidieuse car cumulative pour ne rien laisser paraître d'inhabituel ou d'anormal quant à la véritable nature du mal subi dans sa totalité.

On peut dire qu'il existe selon moi essentiellement quatre sources de "mauvais œil". La première, la moins dangereuse, la plus courante et la plus visible, c'est celle qui provient de la jalousie commune des gens ou de l'entourage, en effet chaque pensée ou parole négative peut avoir une résonance active pour nuire ou entretenir une situation malheureuse qui agira comme un acide long à agir mais persistant et grandement corrosif, plus particulièrement dans le domaine de l'amour très sensible aux variations et aux petits incidents répétés. Il en est de même dans le domaine du commerce, pour les petites entreprises qui attirent parfois des jalousies provenant d'envieux ou de clients mécontents qui projettent sans trop le savoir des flux négatifs véritablement dévastateurs ayant des répercutions à différents niveaux (habituels ou plus ésotériques par contrecoup). Ce type basique de mauvais œil est relativement facile à contrecarrer si néanmoins on s'en aperçoit assez tôt et s'il n'y a pas trop de sources distinctes à déjouer. La plupart du temps quelques séances de magie blanche avec de bons rituels pour éloigner ou nettoyer les maux en cours seront suffisantes pour en minimiser la teneur, avec quelques mesures à prendre si besoin sur le lieu en terme d'agencement d'objets, d'ajouts d'éléments protecteurs ou d'inscriptions de détournement. L'on peut aussi tenter un sort de dévoilement en magie blanche pour savoir si ce ne sont pas des proches (familles, associés, ou faux amis) qui sont à l'origine du problème…

Deuxième source bien plus coriace, celle d'un mauvais oeil provenant d'un sort réalisé via un rituel par un initié ou par un professionnel. Dans ce cas il faut effectivement encore une fois le détecter et en trouver la nature exacte pour effectuer le désenvoûtement adéquat qui devra s'y opposer frontalement tout en protégeant assez durablement dans le temps, voire aussi tenter de retourner (renvoyer) le sort au commanditaire ou à l'exécutant (ce qui demande ici un savoir-faire de haute magie, une longue expérience en la matière et un investissement en temps très conséquent). Avec internet il existe une multitude de marabouts de toutes sortes (surtout des escrocs et des imposteurs) qui proposent des services pour envoûter et provoquer de multiples malheurs mais seule une infime minorité de vrais sorciers (souvent du mauvais côté de la barrière) sont effectivement capables de tenir de telles promesses sans être eux-mêmes touchés en "chocs en retour", car il faut savoir se protéger de ce que l'on veut faire subir, auquel cas contraire c'est l'échec assuré avec les ennuis en prime sur soi et sur le commanditaire (le client demandeur en a aussi pour son compte), ce qui est un comble de voir venir à soi ce que l'on voulait faire à autrui en malheur ou en destruction! Pour contrer ces rituels dévastateurs, des travaux mettent en parallèle plusieurs types de rituels, de dévoilement, protecteurs et de renvoi, voir de vengeance (ce dernier point est à prendre avec précaution).

Les deux autres sources de mauvais œil sont encore plus subtiles car elles n'ont pas de provenance humaine directe, ce sont d'une part des émanations d'Égrégore ou d'esprits parasites, lesquels peuvent causer des altérations sur nos chemins de vie en contrecarrant des projets importants ou en assimilant (en volant) une énergie créatrice utile qui sera de facto perdue en amoindrissant les chances de succès d'une entreprise personnelle, amoureuse ou professionnelle. Il est assez difficile de détecter immédiatement soi-même l'influence réelle de ces entités néfastes tant elles sont habiles à en dissimuler leurs exactions en s'attaquant à pas feutrés aux personnes visées qui ne voient rien venir à part une grande fatigue physique et mentale. Par contre, une fois que l'on a pressenti leur présence il est alors possible de les éloigner ou de les repousser des personnes ciblées ou des lieux squattés en s'assurant de leur nature propre via un rituel de magie blanche, puis via le rituel actif le plus approprié (selon le type d'entité à repousser). L'on est généralement assez loin des poltergeists des films d'horreur ou des fantômes démoniaques qui nécessitent immédiatement des exorcismes mais les cas existent où cette pratique extrême est nécessaire pour repousser une entité négative de haut niveau qui a pris durablement possession d'une personne au point de la rendre méconnaissable dans ses actes, ses dires et son essence vitale.

Ne reste plus qu'un cas de mauvais œil très distinct des trois autres puisque l'action vécue comme négative n'est présente que pour notre bien, c'est le paradoxe qu'inflige la Loi du Karma de nous faire passer les épreuves que nous voyons forcément comme des obstacles ou des problèmes existentiels, ce qu'ils sont, mais avec des orientations louables d'évolution nécessaire. Ainsi parfois nous nous voyons dans des circonstances préoccupantes où le contexte nous oblige d'agir contre notre volonté ou contre notre désir, parfois même d'être dans des postures ou nous infligeons à autrui un mal karmique nécessaire (afin de rétablir un équilibre ou pour passer un cap via une rupture d'orientation plus radicale à gérer). Ce (faux) mauvais oeil karmique est, si l'on veut le voir de cette façon, une sorte de correction de comportement, une gifle existentielle pour nous réveiller afin de reprendre la bonne route. Bien évidemment chacun perçoit ce genre de problématique selon son caractère et sa sensibilité, voire selon son niveau d'évolution personnelle, et l'on sait par exemple que les bouddhistes ou moines hindouistes ont une façon toute relative de voir dans ces "coups du sort" plutôt des clins d’œil qui les amusent car ils savent les interpréter comme des épreuves karmiques indispensables à surmonter avec le sourire (ou du moins à relativiser comme tel…). Dans ce cas précis un bon praticien saura assurément détecter la nature positive qui en résulte au-delà de l'obstacle imminent, et d'ailleurs en ce qui me concerne je dispose d'excellents rituels pour ce faire et passer ce cap avec la plus grande des sérénités.

Comme je viens de l'expliquer, les causes qui provoquent des problématiques parfois difficiles à gérer sont multiples mais en qualité de sorcier chaman je peux vous aider à en distinguer la véritable nature en effectuant les rituels spécifiques à votre contexte personnel. Donc n'hésitez pas à me joindre pour me faire part de ce que vous pourriez voir comme un coup du sort afin de vérifier si ce "mauvais œil" se fixe effectivement sur vous tout en sachant comment vous en protéger pour aller de l'avant en toute connaissance de cause (et sans risque de "chuter"). Très simplement, pour ce faire: téléphonez moi aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) pour en discuter dans un premier temps (et voir ensuite s'il y a lieu d'agir via un rituel) ou écrivez moi en m'expliquant précisément ce qu'il vous arrive sachant que je réponds par e-mail à toutes les requêtes complètes et précises (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour ouvrir mon formulaire de contact). Je vous dis à très bientôt et n'ayez plus peur du "mauvais œil", il est parfois un signe avant coureur à décrypter et à surmonter pour un avenir prometteur.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
8 avril 2019 1 08 /04 /avril /2019 19:37

À l'heure où l'on arrive tout juste avec succès à enregistrer d'extraordinaires images d'un trou noir super-massif situé au centre de notre galaxie, les scientifiques cherchent toujours inlassablement depuis des dizaines d'années des théories unificatrices de l'univers, de la relativité générale et de ses lois régissant tant le domaine de l'énergie, du temps et de la matière à tous les niveaux, du plus grand (macroscopique) au plus petit (subatomique). Toute cette recherche théorique élabore des noms qui font briller les yeux et bouillonner l'intellect: la théorie des cordes, des "multivers", les vibrations quantiques et autres idées complexes à visées multidimensionnelles issues de cerveaux d'astrophysiciens remarquables comme Stephen Hawking ou, plus proche de chez nous avec Aurélien Barrau. Dans le monde plus ésotérique d'initiés d'un autre type de registre plus discret, l'on cherche aussi les relations de cause à effet, les correspondances et liens subtils qui pourraient expliquer aussi de grandes thématiques, telles que l'Existence, la source de la Vie, la conscience et l'inconscient, la vraie Réalité et d'une certaine façon ce Grand Tout dont je parlais dans mon article précédent (ici en rappel) et où déjà apparaissait de fortes et curieuses similitudes entre deux représentations du monde selon les deux traditions différentes explorées, lesquelles finalement pas si éloignées quant à l'expression de ce qui en découlait.

Pour aller plus loin encore dans ces rapprochements d'idées et ce qui ne peut demeurer que de l'ordre des hypothèses (personne ne peut hélas les vérifier avec certitude), d'autres liens permettent d'envisager un plan général où apparaissent en demies teintes encore assez floues les constructions cachées de notre Réalité avec ses ramifications et correspondances entre la matérialité et une "autre chose" plus subtile (disons une dimension plus "spirituelle") assurément essentielle à la bonne marche de ce Grand Tout si mystérieux à nos yeux et à nos esprits. Pour autant il faut bien se rendre à l'évidence que de grandes énigmes de notre histoire ou tout simplement de notre humanité restent incompréhensibles pour nos petits intellects ou complètement inexpliquées avec nos outils actuels (outils comme objets scientifiques ou comme outils plus théoriques), il ne nous reste alors que l'imagination ou de folles spéculations pour tenter d'approcher des phénomènes pour le moins bizarres ou hors de notre portée. Si l'on commençait effectivement à lister l'ensemble de ces évènements étranges l'on pourrait alors y voir a priori quelques possibles liens encore plus incroyables, et il en existe une foule sur les réseaux sociaux, de ces faits ou des théories assez époustouflantes, à un tel point qu'il est la plupart du temps difficile d'y adhérer, mais en avons nous vraiment les moyens ou la volonté d'en aborder les contours parfois trop perturbants pour l'équilibre de notre quotidien, de cette petite réalité visible et tranquille, celle-là même que nous ne voulons surtout pas trop déranger…

D'emblée je me lancerais bien dans une liste de mystères à résoudre, de légendes urbaines qui circulent, de ces mythes dont on se demande où se cache la part de vérité et où s'arrête l'impossible tellement il est difficile de démêler le vrai du faux ou du probable dans certaines histoires. L'archéologie recèle de ces éléments perturbateurs, de ces objets si bizarres que l'on doit les enfouir dans les coffres des réserves des musées, de ces anachronismes lors de fouilles où l'on se demande bien comment des civilisations plus vieilles que nos ancêtres de la préhistoire encore proches de l'époque de l'âge de pierre pouvaient assembler parfaitement des murs et les percer au millimètre avec la précision du laser (voir les cités de Tiwanaku et de Puma Punku au Pérou), mais sans aller si loin l'énigme des Pyramides d'Égypte revient toujours à notre esprit avec cette sensation que de telles réalisations sont difficilement concevables pour cette époque avec les simples outils du moment, sans compter toutes les références surprenantes en matière de calcul mathématique extrêmement pointu… L'on peut alors légitimement se demander d'où une telle agilité d'esprit, une telle somme de connaissances et de savoir-faire ont bien pu émerger pour ensuite disparaître (car nous aurions parfois du mal même avec notre technologie à réaliser certains de ces ouvrages architecturaux).

Mais le plus grand mystère n'est pas toujours dans ce que nous voyons, il réside au cœur même des conceptions et des croyances qui se profilent derrière, lesquelles sont souvent encore plus extravagantes pour les esprits peu exercés ou non initiés. En effet, que l'on soit par exemple intimidé par l'ampleur des travaux sur d'immenses temples ou sur les pyramides est presque anodin face aux raisons invoquées pour les construire. Ici nous entrons dans un domaine des plus vertigineux qui touche à la Vie, la Mort et au cheminement de l'âme avec de probables entités ou déités supervisant "le processus", c'est-à-dire pour les uns la réincarnation ou pour d'autres la métempsycose, un sujet éminemment polémique qui divise le monde depuis que l'humanité existe, sciences contre religions, hommes de foi contre athées, nous sommes tous inféodés à nos croyances sans pour autant être capables d'en démontrer une vérité absolue. Bien évidemment, nous avons tous ressenti cette réalité alternative aussi vraie que celle qui nous porte à notre réveille en nous demandant si notre rêve n'avait pas lui aussi cette part de vérité "quelque part", il en va de même pour tous ceux qui ont expérimenté des N.D.E (ou E.M.I en français: "Expérience de Mort Imminente") qui sont persuadés avoir réellement "vécu" ce voyage hors du corps et hors du temps, hors de la Vie tout simplement, un entre-deux des plus extraordinaires, à les écouter. Doit-on y voir ici une preuve d'un "ailleurs", et surtout que devons en espérer ou en déduire, en comprendre la signification, le but, la source ou la cause?

L'Espace, le Temps, l'Énergie, nous revoici dans le domaine de nos amis de la physique et des mathématiques pour des équations parfois encore plus terribles et même terrifiantes si l'on commence à les comprendre in extenso (ce qui n'est "heureusement" pas l'apanage de tous)… On nous parle d'un Univers à vingt dimensions (sachant que nous n'en percevons que quatre…), d'une possible existence dans un hologramme gigantesque, certains vont jusqu'à nous imaginer dans une sorte de zoo planétaire où nous serions en spectacle ou en étude à l'image de ces fourmis dans des aquariums de laboratoire (sous la direction de qui? Entités extradimensionnelles, angéliques, extraterrestres, et même humaines provenant de notre futur…). Les sciences commencent à "imaginer" des pistes qui peuvent paraître invraisemblables pour la plupart d'entre nous, du moins difficile à concevoir, ou peut-être ne voulons-nous tout simplement pas trop en savoir! Alors que dire de ces hommes et femmes d'exception qui disent pouvoir voyager dans l'astral en quittant leur corps physique pour parcourir les galaxies au rythme unique de leur seule pensée? Que dire encore, et ici est mon domaine, des messages chamaniques reçus et des flashs qui apportent des solutions dans des rêves, des visions du futur, via des contextes modifiés? Doit-on y voir des réalités alternatives où se jouent nos existences selon des lois différentes de celles qui forgent notre propre perception limitée d'une Réalité "objective" que nous nous imposons?

Il existe évidemment encore de très nombreuses réponses à toutes ces questions basiques, et je m'efforce dans ce blog d'y répondre en essayant de ne pas choquer les moins avertis de mes lecteurs. Pour l'heure je rappelle que vous pouvez me joindre pour aborder certains sujets qui vous intéressent ou qui vous posent problème, notamment dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de chaman puisque je peux vous aider à les résoudre. Pour ce faire, deux possibilités: me téléphoner aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (mes numéros directs en France et non surtaxés) ou bien par écrit si vous préférez, ceci en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre directement en cliquant ma bannière de site web qui est ci-dessous. Je vous dis à bientôt, et posez vous les bonnes questions en toute ouverture d'esprit, sans entrave et surtout sans peur car elle est finalement la grande perturbatrice de notre raison et de nos espérances, de celle qui nous fixe des limites à nos possibilités, lesquelles demeurent immenses dans la réalité que nous pouvons réinventer et construire. La Vérité vient à ceux qui s'ouvrent à elle.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
28 mars 2019 4 28 /03 /mars /2019 14:32

Lorsque l'on commence à parler "Chakras", énergies vitales et corps subtils, il est vrai que l'on s'adresse déjà principalement à des personnes un tant soit peu initiées à ces concepts ésotériques et non à celles qui n'en ont jamais entendu parler ou qui cherchent à ne pas trop comprendre au-delà des simples connaissances reconnues que l'on apprend basiquement, en scolaire ou sciences. Alors si l'on ajoute un concept encore plus complexe que celui des Sephiroth (ou "Arbre de Vie" de la Kabbale), l'on se doit de se poser la question si l'on aura encore quelques lecteurs assidus et réceptifs! Bien heureusement, j'avais déjà abordé séparément ces deux grands concepts (hindouiste et juif) que je redonne si nécessaire dans ces deux articles: ici "chakras, énergie et corps" (petit préambule pour expliquer) et ici "la kabbale via les Sephiroth" (introduction et bases), il sera pour certains intéressant de lire ou de relire ces deux articles. Mais pour ceux qui désirent s'y pencher de suite, nous allons exposer et vérifier des correspondances très significatives, des liens, qui permettront de ne plus douter que l'Humain dispose de ressources très hiérarchisées afin d'organiser "l'ensemble son essence" sur de subtils niveaux. Dans la grande logique de ce constat, évidemment de nombreuses autres conceptions issues de traditions différentes permettent de s'y rattacher encore davantage, ce qui renforce encore plus fortement la certitude de l'existence d'une certaine Vérité universelle supérieure englobant l'Homme de manière visible et invisible dans un "Grand Tout" organisateur.

Mais tout d'abord commençons par ces fameux chakras, et tentons de rester sur les sept principaux, ils sont répartis schématiquement du bas de la colonne vertébrale jusqu'au sommet de la tête et afin de mieux comprendre cette répartition il faut aussi ajouter qu'ils ont tous une fonction spécifique et des relations sur des organes ciblés. Mais la nature intime des chakras est avant tout énergétique et c'est donc comme une sorte d'aura d'énergie en action à la fois sur nos organes comme régulateurs mais aussi comme émetteurs-récepteurs selon des gammes vibratoires de plus en plus rapides (ou moins denses) en partant du bas vers le haut du corps physique. À noter que d'autres "centres d'énergie" (trois "gardiens du seuil", sortes de «super-chakras» protecteurs et superviseurs des autres) se répartissent au-delà ou autour du corps physique mais pour simplifier mieux vaut s'en tenir aux sept chakras les plus reconnus et internes, je rappelle en aparté pour cerner le sujet qu'il existe aussi sept enveloppes corporelles successives rattachées à chaque chakra respectif, comme suit (du plus dense au plus subtil): le corps physique (notre "véhicule" de matière dense), entouré du corps éthérique (ou corps vital énergétique), un corps astral (ou corps émotionnel, celui qui permet le voyage astral relié par la corde d'argent), le corps mental (corps de la réflexion où l'intellect s'exerce via la personnalité et la créativité), ensuite deux autres "corps" ou émanation de notre "être étendu" appelés corps causal (siège de notre mémoire des vies antérieures, des choix de nos buts en réincarnation avec un accès aux "annales Akashiques"), et enfin le corps bouddhique (ou corps de la Connaissance pure, rattaché au Grand Tout et à l'Infini), ce dernier étant peu accessible...

Pour entrer maintenant plus précisément dans le sujet, nos sept chakras sont les suivants: le premier en partant du bas le Chakra Racine (le "Muladhara" en version hindouiste) se situe au niveau du pelvis et est considéré symboliquement comme la base de notre matérialité, de nos instincts primaires, de la structuration de l'Ego, de notre survie ou sécurité et des plaisirs notamment sexuels. Le deuxième, juste au-dessus, est le Chakra sous-ombilical, sous le nombril ou sacral (le "Svadisthana"), il représente la créativité et la spontanéité relationnelle, la sociabilité et les relations sexuelles qui s'y associent principalement via la reproduction (a contrario du plaisir sexuel), c'est le chakra de la relation au monde et à autrui, de la sensation d'exister. Le troisième Chakra est celui du Plexus solaire ("Manipura"), situé au niveau du nombril ou légèrement au-dessus, il représente un centre énergétique axé sur la maîtrise de soi et des émotions, c'est l'équilibre entre la récompense et la sanction pour forger la personnalité, la volonté et l'image de soi.

Le quatrième Chakra du cœur ("Anahata") est un centre énergétique intermédiaire entre le soi inférieur et supérieur, entre la personnalité et la spiritualité de l'être, une passerelle vers l'épanouissement et vers l'intégration d'une harmonie plus universelle où se fondent les sentiments de compassion et d'amour pour une paix intérieure retrouvée. Le cinquième, Chakra de la gorge ("Vishuddha") c'est la communication véritable de l'âme et non des simples mots, l'expression de l'intuition associée à une spiritualité en développement, c'est aussi le Chakra des pouvoirs supérieurs de l'esprit lorsqu'il est bien activé et du début de la perception du destin et des sphères supérieures. Le sixième, le Chakra frontal ou troisième œil ("Ajna"), permet un éveil beaucoup plus profond de l'être tourné encore plus vers le supérieur, proche d'une libération des entraves matérielles et d'une réorientation de l'Ego en fonction des priorités du Karma, ce Chakra vibre sur une gamme de fréquences très élevées donnant accès à des perceptions extrasensorielles et à une vision unifiée du monde via une inspiration transpersonnelle responsable au-delà du soi. Enfin le septième, le Chakra coronal ("Sahasrara") c'est l'aboutissement ultime d'une conscience universelle des choses et des êtres, il est rarement ouvert consciemment à tous puisqu'il entraîne une perception macrocosmique où l'Ego se fond dans le Tout.

Une première analyse de ces sept Chakras fait apparaître une échelle de valeurs de plus en plus grande tournée vers l'universalisme et la prise de conscience que le soi n'est qu'une partie du Grand Tout, y participe activement selon des Lois spirituelles et des Règles karmiques immuables. Si l'on reprend les schémas exposés sur l'article sur les Sephiroth (ici encore en rappel) l'on s'aperçoit avec une agréable surprise de la très grande similitude dans la gradation de ce même type d'échelle qui part du bas avec la Sephira "Malkuth" (la matérialiste et instinctive) jusqu'à la plus haute "Kether" (la Couronne, l'aboutissement). Il est intéressant de signaler qu'il y a aussi sept étages (avec néanmoins dix Sephiroth, dix "puissances" créatrices, réparties différemment, parfois duales en équilibre par niveau) et que les qualités exposées sont exactement de mêmes typologies dans les deux cas, Chakras et Sephiroth, d'un côté avec la culture hindouiste et de l'autre avec la tradition juive de la Kabbale (laquelle expose son "Adam Kadmon", son homme primordial avec les Sephiroth répartis sur son corps). Il est plus que probable que les deux cultures ésotériques aient pu à un moment converger ou se côtoyer historiquement pour assimiler des concepts similaires, ou si cela n'était pas le cas, alors l'étude millénariste des kabbalistes rejoint celle des brahmanes hindous… Je vous laisse juger de cette extraordinaire convergence, de ces liens subtils et donc de cette correspondance de vue quant à deux concepts ésotériques qui s'expriment pleinement avec autant de détails si précis et explicites…

Comme je l'ai plus ou moins suggéré en début d'article, d'autres traditions reprennent aussi les grandes bases de ce que nous avons vu comme correspondances entre les Chakras et les Sephiroth, par exemple dans les traditions asiatiques chinoises et japonaises avec l'énergie du "KI" circulant dans le corps humain mais aussi le FENG SHUI qui nous enseigne que ces énergies existent partout autour de nous et dans des éléments ou catégories bien définies (eau, feu, bois, air, terre), ce qui laisse présager toutes les interactions possibles, échelles de valeurs et échanges… Si vous désirez continuer cet exposé ou même apporter votre pierre à l'édifice, vous pouvez me joindre par écrit en passant par mon formulaire de contact en cliquant sur ma bannière web ci-dessous, ou bien par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés), de même je reste bien évidemment à votre disposition dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de chaman si vous avez besoin d'aide pour résoudre une problématique personnelle complexe. Je vous dis à très bientôt et sachez percevoir avec discernement ces énergies qui nous traversent et nourrissent activement notre évolution spirituelle!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
20 mars 2019 3 20 /03 /mars /2019 19:41

Il est absolument nécessaire de mettre en garde les esprits faibles de ne pas tenter l'expérience ou même de vouloir en savoir plus sur la terrible réalité qui est la notre, car le risque est grand pour les profanes de vouloir tester la magie noire ou de penser qu'une conversation avec un démon pourra leur apporter quelque chose de positif! Par conséquent: NON, n'allez pas plus loin si vous n'êtes pas un tant soit peu déjà initié aux bases de l'ésotérisme pour comprendre les dangers qui guettent les apprentis sorciers. La vérité sur la condition humaine est parfois terrifiante et vouloir en savoir plus par pur jeu serait une grave erreur traumatisante pour qui n'aurait pas été averti avant sur les dimensions invisibles qui nous entourent et dont les résidents nous observent ou participent à leur façon à nos vies.

Lorsque l'on aborde la notion de pactes démoniaques, il faut de suite bien comprendre qu'il s'agit ici de la plus aboutie et sulfureuse des magies qui peut consumer l'individu assez fou pour s'aventurer sur la lave en fusion de cette expérience qui engage de façon durable celui qui s'y frotte. j’insiste encore, si cela n'était pas clairement explicite, qu'il est extrêmement dangereux de tenter d'invoquer une entité, quelle qu'elle soit, surtout si l'on n'en connaît pas l'origine ni l'orientation exacte, ce qui généralement est le cas des inconscients qui se laissent séduire par ce type de rituels infernaux. Ceux qui adorent les émotions fortes et aiment prendre des risques devraient se tourner vers d'autres activités que celles liées à la magie noire, laquelle ne laisse aucune porte de sortie ou filet de sécurité et marque à vie comme le ferait un fer rouge appliqué directement sur la peau.

Notre existence est à la frontière de deux mondes vibratoires opposés, nous somme en effet au centre de ce continuum, entre une dimension issue de "l'infra-monde" avec une fréquence très basse (pour imager elle est en dessous de la notre donc négative par convention), avec au-dessus une dimension vibratoire beaucoup plus haute qui définit le "supra-monde" (qui sera ici "positif" aussi par convention). Ces deux univers sont juxtaposés au notre avec parfois des interactions aux frontières de ces limites de fréquences, ce qui permet de possibles incursions lors de circonstances naturelles exceptionnelles ou lorsque l'on cherche effectivement à forcer ces portails via nos intentions, bien ou mal orientées, ou si l'on effectue certains rituels ésotériques pour y accéder… Notons de suite que ces infra et supra mondes nous sont invisibles mais que par contre les entités qui les peuplent nous voient parfaitement et sont à l'affût de nos dérives ou de nos promesses. Les humains ont en effet cette possibilité d'un certain libre arbitre de leurs actions et de leurs pensées, ce qui les caractérise mais les prédispose aussi à pouvoir s'orienter plus ou moins vers l'un ou l'autre de ces mondes, positivement ou négativement, et donc de s'en approcher…

Vouloir réaliser un pacte démoniaque c'est par conséquent se tourner vers l'infra-monde et en subir les affres en se polarisant selon une fréquence très sourde et basse en niveau d'énergie, où les pires instincts seront les mieux assimilés et accueillis, voire encouragés car ce type de vibrations négatives sont en quelque sorte une nourriture très appréciable pour les entités démoniaques qui s'en abreuvent directement à la source, pour peu qu'un humain mal intentionné soit dans les parages ou cherche à ouvrir une porte… Dans le sens opposé, le supra-monde n'attend rien de nous qui sommes vus comme des délinquants attardés qu'il faudrait tenter de réhabiliter, un peu à la manière de ces gardiens qui aident occasionnellement des détenus à se sortir de leur peine en leur apportant de l'aide, d'où le véritable sens de ce que les humains appellent "anges gardiens", oui ils nous gardent et nous regardent, ils nous aiment bien mais de loin et de temps en temps une apparition fait jour puis repart aussitôt… Ici est la triste vérité imposée par les taux vibratoires, chacun regardant plutôt vers le haut de la fréquence comme le mortel regarde l'Olympe avec délectation, et inversement les dieux nous jugent avec amusement et dédain.

Mais pour ceux d'entre nous qui s'intéressent à ce qui se passe en bas, c'est à dire qui cherchent entrer en contact avec un démon de l'infra, disons de suite que même si cela paraît simple ou plus accessible ce sera au contraire beaucoup plus complexe de réaliser cet objectif car la rédaction d'un pacte démoniaque (ou d'un rituel d'appel) ne sera pas non plus une chose aisée, et bien heureusement sinon nous serions tous de véritables zombies, de petits jouets aux mains d'entités maléfiques… En effet, seuls quelques initiés en arts ésotériques majeurs et orientés résolument sur la magie noire peuvent prétendre parfois ouvrir ce portail vers la dimension de l'infra-monde avec un "succès" tout relatif, car ceux qui s'y sont aventurés sans une réelle protection n'en sont jamais revenus et se voient grossir les rangs des résidents des hôpitaux psychiatriques aux étages les plus surveillés. Ce sont en général de fiers téméraires qui ont essayé d'effectuer ces rituels de leur propre chef en étant complètement seul et totalement inexpérimenté pour le voyage retour, dans ce cas ils n'ont rien pu contrôlé de ce qui était prétendument attendu, de statut d'apprenti sorcier avec des visions de pouvoirs illimités ils sont devenus de pauvres imbéciles esclaves (de leurs ambitions disproportionnées), navigants indéfiniment entre deux réalités, écartelés entre deux mondes vibratoires contigus comme de vulgaires pantins désarticulés avec le cerveau déboîté.

Heureusement, rien n'est plus difficile d'ouvrir ces portails vers l'infra car cela requiert tout de même une énergie mentale considérable pour entrer dans un état de conscience modifiée ainsi qu'un savoir-faire conséquent en terme de connaissances ésotériques très solides. De plus, il est fortement conseillé d'effectuer ces rituels en groupe (en "messe noire") afin de ne pas sombrer de manière isolée et ne plus en revenir, il faut imaginer cette démarche comme la traversée d'un labyrinthe glissant dans l'obscurité totale, mieux vaut avoir son fil d'Ariane avec des personnes de confiance pour s'assurer qu'il est intact et suit le bon chemin… C'est donc uniquement de manière collaborative et dans des circonstances très précises que peuvent s'effectuer ces pactes, ces lectures de litanies noires provenant d'anciens grimoires dont l'église est gardienne en lieux sûrs pour les cacher aux yeux des profanes et dont seuls quelques véritables sorciers possèdent encore un exemplaire original ou au pire une vague copie (par exemple le "Grimoire de Saint-Cyprien" ou  encore "Les Clefs de Salomon"). De plus, le groupe permet d'assurer les suites de ce voyage en empêchant de probables chocs en retour, ce qui est l'apanage des sorciers un peu trop zélés qui ont réussi leur exploit, celui d'asservir momentanément un démon sous leur ordre.

Dans certaines circonstances exceptionnelles, et en qualité de sorcier-chaman, je permets à quelques personnes (ayant des capacités assumées) d'accompagner leur volonté d'entrer en contact avec des entités infra ou supra, ceci en respectant les Grandes Lois qui nous gouvernent. Cette aide n'est pas systématique et la plupart du temps je ne suis que l'intercesseur qui ajuste une volonté initiale avec une potentialité qui se présente, il n'y a donc de ma part aucun engagement tant que je n'ai pas été pleinement investi par la cause que l'on me présente. Pour ce faire, joignez-moi simplement par téléphone pour en discuter aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien écrivez-moi vos motivations et objectifs de manière précise et complète via mon formulaire de contact (pour l'ouvrir merci de cliquer ma bannière ci-dessous). Je vous dis à très bientôt et je rappelle que vous ne devez JAMAIS tenter d'effectuer un pacte ou un rituel en étant seul!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
14 mars 2019 4 14 /03 /mars /2019 19:12

La magie du chaman est depuis toujours questionnée sur sa portée et ses orientations, il est vrai qu'au départ, dans les tribus éloignées au fin fond des forêts isolées, le chaman était à la fois l'homme-médecine, c'est-à-dire celui qui sait soigner de par sa connaissance approfondie des plantes et des breuvages, donc celui qui redonne la vie, mais aussi le dépositaire du savoir des anciens, de ceux qui ne sont plus de ce monde en étant tout de même reliés aux vivants grâce à son extraordinaire faculté à dialoguer avec eux, il est donc aussi l'homme qui parle aux morts, le nécromancien, ou bien l'homme qui aide l'âme à "partir", le psychopompe. Cette double appartenance, dans une universalité qui s'ancre sur les racines de la terre et s'élève au-delà du ciel vers l'absolu de l'après-vie, donne au chaman une aura mystique qui le place au côté du chef sans pour autant revendiquer son pouvoir car la source de sa puissance déjà très grande l'écarte des décisions du clan, il ne donne que des avis et des conseils mais ne gère aucunement les affaires quotidiennes du temps présent. Serait-ce sa dualité, entre ombre et lumière, qui l'empêche d'accéder directement aux décisions tout en ayant une vision pourtant claire des problèmes du moment et de ceux en devenir?

N'oublions pas que le statut du chaman tel que nous nous le représentons aujourd'hui s'apparente bien plus à celui d'un sorcier qu'à celui de l'homme-médecine traditionnelle, il en émane donc une force assez indistincte, à la fois sulfureuse et noire comme le charbon si nous pensons aux sortilèges et malédictions qu'il est capable d'invoquer, mais aussi transparaît une lumineuse source lorsque sa connaissance fait jour et apporte d'éclatantes solutions dont seule une grande sagesse est digne d'en apporter. C'est finalement cet incroyable écart, ce spectre large de compétences qui en donne une image si colorée avec des variations parfois complexes à définir précisément ou à placer sur une échelle de valeurs forcément profane et donc faussée. Il est pourtant loin au-delà et si bien ancré ici-bas que l'on peut dire sans erreur qu'il représente le parfait "médium", c'est-à-dire cet entre-deux situé au milieu de réalités qui ne sont normalement pas compatibles au simple mortel, une sorte d'Hermès voyageur entre les esprits (ou ici des déités plutôt animistes et païennes) et les vivants terrestres qui l'entourent et qui lui concèdent une confiance sans limites. Étant dépositaire de la science des anciens, il représente aussi cette bibliothèque où le savoir a été appris par transmission orale de générations en générations, une somme impressionnante de connaissances qui hélas tend à se perdre de nos jours avec les jeunes qui ne prennent plus le relais sacré de cette manne spirituelle qui s’écoute et s'apprend.

N'écartons pas non plus d'autres secrets, ceux qui consistent aussi à aller chercher la Connaissance là où elle se trouve, c'est-à-dire directement dans une mémoire qui n'est accessible que par les grands initiés possédant le Don, ce que nous appellerions aujourd'hui les "archives Akashiques" et qui apportent une aide sans faille pour qui en a la vision claire et surtout l'autorisation d'en parcourir les couloirs immatériels. Cette caractéristique est d'ailleurs l'une des plus importantes chez l'initié du rang de chaman, il peut solliciter une audience avec les ancêtres ou bien directement se laisser guider dans des sphères de connaissance hors du temps, à la fois dans le passé et l'avenir, dans la réalité vécue et toutes celles qui pourraient se dérouler de manière alternative. Mais pour arriver à ce stade où les portes de cette dimension s'ouvrent, il faut aussi savoir renoncer à sa propre réalité et entreprendre de se perdre aux frontières de ce que les hommes appellent parfois la folie en passant par la transe chamanique. Cet état de conscience modifiée est une résultante de plusieurs capacités combinées, de celle qui déclenche le Don en soi, de celle qui transmute ce soi en tout, et de celle qui permet effectivement aussi d'en revenir avec cet acquis, cette expérience d'avoir traversé l'espace et le temps ou d'en avoir eu le privilège d'en transgresser quelques règles pour le bien de la communauté des Hommes.

Mais le chaman est aussi un terrible sorcier lorsqu'il doit défendre cette même communauté face à l'adversité et à l'entropie du monde. Il peut alors invoquer les démons et leur commander tous les maux possibles pour s'attaquer aux ennemis, ainsi le mal combat le mal et se transmute en bien ou s'annihile en retournant à son néant. Connaître les Grandes Lois de l'Univers apporte à la fois cette sérénité d'en suivre les préceptes mais aussi une lourde responsabilité d'en assumer les conséquences sur soi comme unique récipiendaire de cette charge et des potentielles fautes commises en toute profonde conscience. Ainsi, l'initié ne peut jamais dire qu'il ne savait pas, il ne peut jamais se cacher derrière une excuse, il est au contraire celui qui va porter la croix au nom de tous les autres qu'il représente, il est l'étendard visible de sa communauté et en porte les combats mais aussi les nombreux stigmates sur sa chair, dans son esprit et au cœur de son âme. C'est donc en toute conscience qu'il peut agir sans repentance sachant que sa décision est juste, auquel cas il aura à en répondre.

C'est du "sorcier-chaman" finalement dont il est question, afin de mieux exposer sa dualité, que l'initié de haut rang s'adonne à un ésotérisme éclairé par une sagesse qui dépasse l'entendement du profane mais qui peut aussi accessoirement se faire passer pour une monstrueuse logique à qui n'aura pas la compréhension globale du paradigme en présence, c'est-à-dire cette vision holistique qui permet d'appréhender la source et le but, le début et la fin, l'Alpha et l'Oméga d'une réalité qui se construit avec les briques du temps et de la matière. Ceci sans oublier la volonté de créer, une puissance de réalisation en-soi pour autrui. Car il ne saurait y avoir pour le sorcier-chaman aucune prise de pouvoir personnel, il ne peut agir que dans un contexte dont il s'exclut en terme d’avantage, le seul pouvoir conféré lui est uniquement prêté en qualité de médium conscient, d'un entre-deux encore une fois qui fait lien avec les multiples strates d'une réalité dont il a une vision lucide pour s'engager sur un chemin plutôt qu'un autre là où le quidam se perdrait dans un infini labyrinthe de possibilités sans pouvoir n’en choisir aucune, et donc rester en stase, en pleine inertie et ne jamais avancer...

Le portrait d'un sorcier-chaman s'apparente à vouloir dépeindre un personnage forcément incompréhensible car ses décisions suivent des principes qui n'appartiennent pas au commun, il faut savoir dépasser son Ego et oublier les évidences apprises, c'est-à-dire désapprendre, pour commencer à voir poindre au loin l'étincelle d'une logique qui n'appartient pas à ce monde tout en le préservant, ainsi selon les angles et les points de vue la face de la réalité sera modifiée et un jugement pourra être exprimé, mais toujours faussé s'il ne connaît pas toutes les facettes en jeu… L'initié aborde cet aspect multiple par sa connaissance des principes ésotériques qui lui confèrent un jugement plus global avec le recul nécessaire pour pointer une solution, ou plusieurs… Étant chaman professionnel, je me dois aussi d'aborder toutes les facettes d'une problématique afin d'effectuer les travaux spécifiques qui apporteront un itinéraire à suivre, mais je laisse toujours le choix de la route à celui dont il revient de l'emprunter. Si vous aussi êtes demandeur, d'un travail ésotérique, d'une réponse existentielle ou d'une solution, n'hésitez pas à me contacter pour en discuter de vive voix aux  01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien à m'en faire part en m'écrivant via mon formulaire de contact qui s'ouvre ci-dessous en cliquant sur ma bannière web. Je vous dis à très bientôt pour extraire la part d'ombre qui s'oppose à vos projets.
 
Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
25 février 2019 1 25 /02 /février /2019 20:27

Pourquoi certains réussissent-ils de manière incroyable là où d'autres qui ont exactement les mêmes capacités échouent lamentablement? Les pragmatiques vous diront assurément que c'est uniquement parce que les premiers étaient présents au bon moment et au bon endroit alors que les seconds ne savaient ni où aller ni quand y aller, et cette réponse est en partie vraie, sauf qu'ils oublient de vous dire le principal: comment connaître ou obtenir ces informations et savoir s'en servir à dessein... C'est sur ce point essentiel que repose tout l'édifice d'une réussite complète qui ne s'oriente pas au hasard dans un labyrinthe incompréhensible et inextricable, bien au contraire c'est en connaissant le but que l'on s'est fixé que l'on peut commencer à envisager des pistes pour tracer un itinéraire gagnant. Vous me direz: "oui, c'est très facile avec des mots de tenter d'expliquer que si l'on ne sait pas où l'on va on ne risque pas d'y aller"… Et pourtant, si l'on interroge des commerciaux ou des entrepreneurs, une grande majorité connaît parfaitement ses capacités et son potentiel mais aucun ou presque ne saurait dire exactement où il en sera dans un an ni comment parvenir précisément à mettre ces capacités en œuvre. C'est sur ce point qu'il faut avant tout travailler, car rien ne sert de courir il faut partir à temps (c'est toujours véridique) mais aussi: rien ne sert d'avoir des capacités si l'on ne sait pas quoi en faire, ni quand…

De plus, et c'est terrible de le signaler si abruptement, ces fantastiques entrepreneurs, qu'ils soient à la tête d'entreprises, d'industries, de services ou de commerces, ont généralement la tête qui ne passe plus les portes tant effectivement leurs capacités peuvent être excellentes, voire uniques, mais si mal acquises que leur Ego en a démesurément enflé au risque d'en faire de graves parias sociaux, de doux schizophrènes paranoïaques ou de petits dictateurs en herbe. Je n'exagère absolument pas en le disant et vous aurez bien un exemple en tête (ou beaucoup plus) pour vous apercevoir que dans la réalité ces personnalités sont proportionnellement aussi imbuvables que le sont leurs capacités à entreprendre, et c'est très certainement aussi un lourd handicap que d'être affublé d'une si terrible et paradoxale infamie dont généralement ils ne se rendent pas compte. Heureusement, pour y remédier il existe des coachs d'entreprise pour les sauver d'eux-mêmes et tenter d'arrondir les angles, mais le problème persiste la plupart du temps en tentant de leur faire accepter des postures plus arrangeantes mais factices dont personne n'est évidemment dupe, ce qui n'arrange rien au final.

Nous voyons donc deux problématiques qui touchent les entrepreneurs, d'une part leur Ego difficile à gérer et à intégrer, ce qui ne facilite pas leurs affaires socialement parlant, et ensuite cette terrible malédiction (n'ayons pas peur des mots) de voir tant de talent et de potentialité gâchés par une telle inaptitude à se positionner avec justesse dans un contexte  favorable à ces mêmes idées associées à ces capacités souvent indubitablement originales et parfois géniales. C'est en cela qu'il est difficile de savoir gérer à la fois l'ensemble de ces paramètres indissociables: l'Ego souvent surdimensionné, des capacités à exploiter avec un but précis, un contexte à comprendre et à intégrer intelligemment en terme de tempo et de lieu, et j'ajouterais ce petit plus que représente la Chance de voir l'ensemble de cette construction prendre forme avec les moyens à disposition et selon une dynamique positive et harmonieuse. Si on y réfléchit bien, nous avons beaucoup d'éléments à prendre en compte et cela est souvent trop pour un seul homme, voire encore plus problématique avec une équipe (vu le profile initial…).

Un initié serait très à l'aise pour signifier explicitement que "cet ensemble" (ou configuration) correspond exactement à ce qu'il faut savoir gérer lors de rituels de magie, c'est-à-dire ce fameux contexte à décrypter, la personnalité du demandeur, l'aspect cyclique de la temporalité qui se présente à la problématique, enfin le facteur Chance qui n'est finalement que la bonne juxtaposition de tous ces paramètres pour fixer correctement la direction pour atteindre un but, un but bien évidemment encadré et défini précisément selon le contexte qui sert alors de guide fiable. Encore une fois, la mise en œuvre de la méthode n'a rien en commun avec celle d'un coach bien trop focalisé sur le mental et bien loin de toute intégration globale de haut niveau comme le ferait un rituel axé sur une symbolique holistique parfaitement adaptée à tous les éléments cités pèle mêle précédemment. En ce sens, et pour ceux qui doutent encore, seule une méthode se fondant sur des axes symboliques peut englober à la fois le temps, l'espace, la psychologie, la réalité du contexte générique et la volonté initiale portant le projet avec une projection harmonieuse du tout.

Les travaux, afin de lancer un ou plusieurs rituels, peuvent se comprendre comme une construction où l'on commence par les fondations, c'est-à-dire par la personne demandeuse. En ce sens un tout premier travail consiste effectivement à mettre en phase cette personne avec le praticien, et réciproquement, cette première approche permet d'expliquer l'ensemble de la démarche avec les points importants qui seront abordés, les probables étapes et tempo à assujettir en terme de durée et d'actions à entreprendre, de points à comprendre, à éclaircir ou à décrypter avant toute avancée notable (on ne tire pas à l'aveuglette lorsque l'on entreprend de tels travaux). L'aspect psychologique est bien évidemment important puisqu'il conditionne la Volonté, de celle qui permet d'aboutir au but recherché sans faille avec une vision pleine et entière du contexte en présence. Ce n'est qu'avec ces fondations solides axées sur une osmose d'esprit, de méthode et de compréhension que l'action du rituel sera efficace. Le praticien n'est que l'architecte qui suit le plan du demandeur, il n'en est pas l'organisateur unique, il n'est que l'outil "de connaissance" afin de réaliser le rituel selon la Volonté du demandeur qui fixe le but, l'orientation s'effectuera naturellement selon l'axe désiré.

Il est souvent complexe d'expliquer les travaux de magie tellement les profanes ont eu des préjugés complètement faux dès le berceau en ce qui concerne tout ce qui touche l'ésotérisme, d'autant plus avec les fictions et autres films distrayants sur le sujet mais totalement hors jeu quant à la réalité. Il est encore plus difficile de faire comprendre à des personnes logiques et pragmatiques mais assurément encore une fois profanes en la matière, la quintessence des travaux qui permettent d'englober la problématique sur plusieurs niveaux et strates de réalité avec comme support des symboles parfois incompréhensibles pour eux. C'est aussi le rôle du praticien que de rassurer sur ce qui peut parfois dérouter avant d'entreprendre des travaux de magie, surtout pour résoudre des problématiques d'entreprise ou commerciale. Personnellement je m'investis dans cet effort afin, non pas d'expliquer l'ésotérisme, mais d'expliquer les chemins qui permettent d'accéder au but recherché. N'hésitez pas à me joindre pour en discuter car je reste ouvert à toute demande dans le cadre de mon activité professionnelle, ceci par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à bientôt pour entreprendre le rituel adapté à votre situation précise!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
14 février 2019 4 14 /02 /février /2019 17:54

Bien souvent dans les "envoûtements", notamment si l'on n'est pas expert en la matière et que l'on observe de l'extérieur, l'on ne voit que la contrainte exercée sur l'un et le besoin de l'autre qui s'exerce par sa volonté, laquelle est quelque peu démultipliée par un quelconque rituel. En envoûtement amoureux, plus spécifiquement, j'avais déjà posé la question de l'intérêt éthique ou karmique (relire: paradoxe de l'envoûtement d'amour…) d'en arriver à vouloir provoquer l'acceptation du désir et des sentiments, est-ce ici une véritable contrainte que d'essayer de convaincre une personne, certes avec des moyens plus ésotériques mais toujours selon un angle qui ne dépasse pas les lois ni profanes ni karmiques (via la loi d'attraction)? La frontière n'est pas simple à définir entre cette contrainte qui passe par le consentement convaincu, et la contrainte qui ne passe que par une sorte de possession ou un asservissement non désiré et provoqué. C'est uniquement dans cette direction que ne peut seulement s'effectuer le rituel de magie rouge, celle symbolisée par cette balance des sentiments qui oscille à un certain moment et que l'on permettra de stabiliser d'un côté plutôt que d'un autre en exerçant une contrainte désirée et par conséquent nécessaire à un contexte qui s'y prête.

La véritable autre question est la suivante: cette apparente nécessité d'aller interférer avec les sentiments d'une personne au profit (et à la demande) d'une autre est-elle justifiée et si oui pourquoi? En magie les processus ésotériques ne fonctionnent que par effets de correspondances, de rééquilibrages et d'associations, ainsi un rituel qui ne respecterait pas l'ordre immuable des lois qui régissent nos actions et nos pensées ne pourrait pas réussir, c'est une règle. Par conséquent si un rituel ne fonctionne pas c'est qu'il n'a pas été effectué selon les règles de l'art ou bien qu'il a cherché à les enfreindre. Par exemple en magie noire, cette magie de destruction par excellence n'est pour le moins pas la bienvenue en matière d'équilibrage amoureux et ne peut de facto que contraindre par la puissance du chaos qui l'accompagne, tout comme un ouragan forcerait tous les murs d'une maison en les affaissant d'une immense rafale au lieu de se contenter d'ouvrir la porte avec la bonne clef… La magie rouge par contre reste dans cette recherche du trousseau de clefs afin de trouver celle, l'unique, qui permettra d'ouvrir la porte ou au contraire de rester sur le paillasson à attendre que l'on vous ouvre (après avoir demandé à entrer). C'est cette demande qui est symbolisée par le rituel de magie rouge, sans elle personne ne sait que vous attendez devant la maison et vous pouvez alors prendre racine sans que jamais rien ne se passe, si j'ose dire.

Il est vrai tout de même que parfois certains rituels de magie "rouge" (voire tirant plus sur le "pourpre") semblent un peu plus alambiqués dans ce sens où l'on cherche plutôt à passer par la fenêtre pour entrer, pour continuer sur l'image de notre maison. Encore une fois, et selon l'angle de vue, certains y verront le "flag" d'une effraction du domicile là où d'autres plus perspicaces n'y verront que l'action héroïque du sauveur qui entre par tous les moyens pour éteindre l'incendie qui s'est déclaré et pour en extirper les victimes… Comme nous voyons tout est une question de point de vue et de contexte, l'image est parfaitement parlante, d'un côté le simple passant profane n'aperçoit sur le coup qu'un voleur en exercice de son délit, de l'autre l'initié a reconnu le pompier qui fait son métier et permet de sauver des vies. Bien entendu dans la réalité les choses sont encore plus complexes que ce qu'elles peuvent simplement refléter, paraître ou montrer, l'angle de vue ou le contexte ne sont pas les uniques paramètres à prendre en compte dans l'instant "présent" car il faut aussi se projeter sur l'avenir pour y décrypter des contresens ou des aberrations qui en découleraient (imaginez si notre pompier n'est finalement qu'un dangereux pyromane qui attise le feu au lieu de l'éteindre ou si notre voleur n'est qu'un sympathique Arsène Lupin qui s'en prend à un escroc notoire), tout se doit donc d'être relativisé, analysé, voire révisé globalement avec la plus grande attention.

C'est d'ailleurs dans cette perspective d'éclaircissement que je rappelle ici encore avec insistance qu'il ne faut jamais se substituer à un professionnel en tentant de réaliser tel ou tel rituel de magie, ceci dans tous les cas, d'autant plus si l'on ne connaît pas tous les tenants et aboutissants d'une situation car la plupart du temps l'on peut être le jouet de sa propre imagination et se tromper lourdement, ou bien pire: devenir le pantin désarticulé d'une entité négative qui profite de l'inexpérience pour ajouter du chaos à la situation, c'est-à-dire pour ajouter de l'huile sur le feu afin de brûler allègrement le pâté de maisons, voire la ville tout entière! Ce n'est pas ici un avertissement à la légère, j'ai trop souvent eu à reprendre des situations extrêmement délicates après que certains "apprentis sorciers" ou faux praticiens ne se soient exercés à des rituels au-dessus de leurs forces pour s'apercevoir tardivement de leur erreur et surtout des terribles chocs en retour de cette magie qui ne laisse absolument aucune chance aux amateurs du dimanche… N'y touchez pas, ne tentez pas le diable ou bien c'est lui qui vous ouvrira la porte avec un grand sourire de contentement à votre arrivée en Enfer, vous êtes prévenus!

Pour en revenir spécifiquement à l'envoûtement amoureux, rien n'est comparable en typologie de demande puisque cela fait généralement intervenir deux personnes et non une seule (par opposition aux demandes d'aide personnelle), et c'est justement cette caractéristique qui implique une double attention, celle à porter sur la personne demandeuse, à savoir si le rituel est justifié dans son contexte et dans sa ligne karmique, et idem pour la personne ciblée par le rituel, à savoir si cela n'interférera pas négativement à plus long terme ou bien tout simplement si cela est possible. À cette double interrogation vient s'en ajouter logiquement une troisième: celle issue de cette potentielle union, c'est à dire du couple qui forme à lui seul une entité propre fonctionnant selon des principes intermédiaires ou communs à deux personnes, ce qui ne facilite pas l'analyse. Je rappelle encore une fois aussi qu'un praticien peut bien évidemment refuser un tel rituel d'envoûtement de type amoureux s'il détecte que la finalité du couple sera d'aller droit dans le mur quelque temps plus tard, ceci sans plus d'explication à donner que celle de la "non-compatibilité" du rituel avec le contexte en présence, il est parfois nécessaire de dire NON plutôt que de constater ultérieurement des dégâts dont il serait l'instigateur initial en toute conscience de cause, perdue...

Rien n'est déjà simple en amour, nous le savons tous, mais vouloir interférer avec un rituel annexe supplémentaire apporte une incertitude de plus à prendre en compte, laquelle n'est pas une garantie de succès mais au contraire souvent une source de plus à gérer avec des finalités encore plus complexes à entrevoir. N'oublions pas que les itinéraires de chacun sont en grande partie karmiquement prédéfinis selon des routes qui semblent être différentes pour finalement aller dans une seule direction bien précise avec un but qui l'est tout autant, c'est aussi ce qui nous prédispose à agir dans un sens plutôt que dans un autre en règle générale. Aller à l'encontre de ces aspirations et de ces buts, notamment lorsque l'on impose une piste amoureuse à une personne, s'avère la plupart du temps voué à l'échec, sauf si effectivement cette personne fait d'emblée partie du plan, c'est-à-dire de cette carte des sentiments et des rencontres qui permet de suivre l'itinéraire prévu de chacun, en couple. En deux mots: "suivre son intuition", amoureuse puisque c'est ici le thème, reste la meilleure chose à entreprendre, et avec l'aide d'un praticien si vous sentez effectivement que la route est difficile mais sur la bonne voie qui vous guide.

Trouver cette voie ou mieux la comprendre et l'analyser, c'est le travail difficile du praticien que vous ne pouvez pas faire consciemment dans des situations où seule votre intuition est votre alliée. Si celle-ci n'est pas au rendez-vous à certains moments, alors mieux vaut effectivement consulter pour trouver des pistes à suivre assurément et d'autres à éviter absolument, cela vous fera gagner un temps certain et vous empêchera surtout de commettre de regrettables erreurs… Vous avez ce sentiment qu'un rituel pourrait être utile ou qu'un conseil pour trouver le meilleur chemin sera le bienvenu, alors n'hésitez pas à me joindre, je réponds à toutes les demandes précises et complètes: par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien par écrit depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et ne perdez plus de temps, soyez sûr de la nécessité de vous rapprocher d'une personne pour le meilleur, laissons le pire à ceux qui ne savent pas lire l'itinéraire qu'ils ont pourtant en eux!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2019 3 30 /01 /janvier /2019 23:27

La guidance spirituelle n'est pas un sujet simple à aborder et même parfois dangereux ou extrêmement polémique, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord il existe une multitude d'initiés; pourvu qu'il commence à disposer d'un savoir-faire quelconque ou d'un petit bagage ésotérique chacun se revendique grand sorcier devant l'architecte de l'univers, très vénérable sage ou puissant chaman de la forêt située derrière sa maison, par conséquent il faut tout de même garder raison que tous les initiés ne peuvent pas exercer du jour au lendemain, d'autant plus s'il faut aider autrui ou le guider sur sa propre voie. Ce n'est pas tant la responsabilité à vouloir aider qui est en cause mais celle qui pousse l'Ego à vouloir prendre l'ascendant de par une fonction sacrée qui ne tolère justement pas, notamment pour le chaman, que l'individualité soit la source de la spiritualité alors qu'il faut savoir l'oublier pour exercer et aller bien au-delà, recouvrer une relation à la fois intérieure mais aussi infiniment hors soi, un "âtman" plus grand que son propre Ego et l'englobant totalement. Ensuite, le véritable chaman ne guide que ceux qui sont dignes de passer par des initiations parfois difficiles et longues, ce qui peut décourager les plus assidus et les rendre dépités ou rancuniers s'ils n'y parviennent pas (ceci encore une fois à cause de l'esclavage de leur Ego exacerbé). Enfin, il est parfois dangereux d'exposer des principes et processus issus d'une puissante autre réalité que l'on vous cache et que certains ne voudraient absolument pas partager dans les sphères de pouvoirs, telles de malfaisantes sectes ou autres loges de hauts grades en exercice et "Porteurs de Lumière" corrompue...

Le sorcier chaman, même s'il n'est pas isolé travaille généralement seul ou avec seulement quelques assistants, il ne dispose pas d'une cour d'adorateurs comme l'exige le gourou, lequel n'est à n'en pas douter qu'un dangereux opportuniste intéressé par le pouvoir personnel, le sexe et l'argent. Bien au contraire le véritable guide ne cherche pas l'idolâtrie de sa personne car il a mis depuis bien longtemps son Ego de côté pour travailler en toute quiétude loin de la tyrannie des besoins strictement personnels pour se focaliser sur l'exigence d'une vision claire du monde sans en être dépendant pour ainsi disposer d'une distanciation nécessaire et suffisante. Pour autant, refuser de se mêler à la folie du monde ce n'est pas fuir la responsabilité d'en assumer les réparations en proposant l'aide qu'il peut apporter pour changer l'ordre des choses de manière positive sur un point précis sans en oublier les répercutions engendrées plus globalement. Être sorcier chaman n'est donc pas un habit que l'on revêt mais une seconde peau qui demande que l'on suive les grandes Lois de ce monde au risque de s'écorcher vif. Bien évidemment, l'on peut affirmer que le néochamanisme occidentalisé ne peut s'exercer comme celui issu du fin fond de l'Amazonie ou du la Sibérie il y a un siècle, mais l'esprit de l'exercice reste le exactement même, le savoir-faire s'ajuste à une Connaissance ésotérique dont le processus requiert la réalité d'un Don validé par l'initiation et par une autorité supérieure qui veille, protège et prévient si l'on s'écarte du chemin. Alors effectivement, vouloir guider autrui c'est donc soi-même être investi par cette charge en toute responsabilité, et souvent savoir aussi dire non aux sollicitations hasardeuses, mal orientées et ambiguës.

Personnellement je ne recommande vraiment pas l'initiation chamanique à toute personne qui ne serait pas capable de changer profondément, et c'est d'ailleurs le risque que celui-ci accepte le pari, non pas de vouloir tenter de devenir chaman, non, mais déjà juste d'en accepter les conseils basiques pour se rendre compte du chemin à parcourir pour commencer seulement à en apercevoir l'horizon lointain qui se dessine. Il faut bien prévenir qu'un travail d'ordre chamanique sur soi n'a rien à voir avec un stage de boy-scouts pour savoir comment faire un feu de camp, il serait plutôt ici question d'un terrible feu intérieur, de celui qui va brûler une grande partie l'Ego pour éliminer les scories d'une âme forcément pervertie par notre mode de vie. Par conséquent il faut bien y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans ce type de travaux qui s'apparente à une purification progressive avec un changement complet de paradigme et donc à une vision du monde largement modifiée. De plus, il n'est pas certain que même avec la plus grande volonté du monde, celui qui désire changer puisse le faire. Il s'agit là aussi d'une décision qui n'appartient pas "au soi"  mais à cet "âtman" plus grand que soi, c'est-à-dire à notre part supérieure qui comprend (dans tous les sens du terme) le Karma et sa dette. Ainsi il n'est parfois pas possible de se soustraire à des épreuves de l'existence en tentant de se dérober par la porte de la sagesse auprès d'un chaman, ce qui est aussi un paradoxe à accepter pour certains qui y auraient vu un moyen  trop facile de se racheter.

Les choses étant dites, ceux qui désirent véritablement apprendre au-delà des apparences doivent s'attendre à une longue route avant d'y arriver, et qu'une fois empruntée cette route n'en finit plus de démontrer que la plupart des gens vivent dans un monde factice et superficiel où tout est organisé pour qu'ils ne réfléchissent plus à l'essentiel en étant "préoccupés" par des futilités au quotidien présentées comme des priorités pour "devenir quelqu'un". Or, devenir quelqu'un sans se chercher soi-même et en allant copier le calque cloné d'autrui n'apporte que la confusion d'esprit ou la folie de perdre l'essence de ce que l'on est réellement. Dans nos schémas de sociétés modernes et globalisées tout est formaté pour que l'individu cherche à l'extérieur de lui-même ce qu'il est et non tout simplement une réponse en lui-même. Ici, une grande part du secret chamanique s'expose: nous avons en nous l'issue qui permet de capter nos ressources internes, lesquelles permettent d'entrer en contact bien au-delà de la sphère de nos sens communs. C'est cette dissociation, cette action d'entrer en soi pour finalement s'oublier et dépasser son Ego, qui apporte la réponse. Lorsque l'on fait appel à un chaman pour qu'il puisse donner cette orientation, c'est-à-dire "guider", finalement il entraîne la personne à oublier ses racines qui le retiennent depuis son passé mais aussi qui il est dans ce présent sans pour autant lui faire percevoir un avenir. C'est cet effacement des temporalités qui permet de se dissocier pour se dépasser. Le concept n'est évidemment pas simple à comprendre et à suivre d'autant plus qu'il ne faut pas intellectualiser la démarche mais la ressentir avec son âme, c'est en cela qu'un guide spirituel est nécessaire puisque généralement il a lui-même déjà assimilé la démarche de par son statut de sorcier chaman.

L'ensemble du processus s'apparente d'une certaine manière aussi à une recherche d'énergie interne, à une purification, à un rééquilibrage à tous les niveaux, à une prise de conscience modifiée où le mental (l'intellect) n'est plus prioritaire sur l'instinct supérieur de l'esprit, où l'on doit mettre de côté une certaine logique matérialiste pour aboutir à une autre sphère de vérité plus aboutie. Aucun texte ne peut expliquer ce processus qui est propre et unique à chaque personne, aucun mode d'emploi préétabli n'existe puisque les chemins existentiels sont tous différents, enfin, aucune certitude d'atteindre un but n'est envisagée puisque personne ne le connaît à l'avance, personne ne peut donc être intégralement conscient de l'action à entreprendre, c'est elle qui vient à nous, en nous perdant... En d'autres mots, c'est en vidant son esprit que ce vide s'emplit, que la nature profondément supérieure de "l'indiVIDu" le remplace temporairement, hors du temps. Je suis certain que vous avez tout suivi. Encore une fois, l'on peut toujours tenter de méditer seul, de prier seul, d'entrer en transe seul, mais alors personne ne pourra vous guider pour accéder à cette nouvelle sphère et vous empêcher de vous y égarer car les routes sont nombreuses et parfois dangereuses, certains n'en sont jamais revenus.

Comme je viens de l'expliquer, "être guidé" est une chose mais la vraie question est double: "en avez-vous réellement besoin et est-ce une démarche positive qui servira la voie existentielle sur laquelle vous êtes positionnée?" Rien n'est moins sûr et seul un professionnel pourra aller chercher la réponse et vous conseiller. Dans ce sens il m'arrive d'initier un petit nombre de personnes susceptibles d'être déjà assez forts et en accord karmiquement pour dépasser la barrière du contexte de la vie quotidienne en sachant encore une fois que rien n'est acquis, que rien n'est simple et qu'il faut paradoxalement une ferme volonté pour vouloir perdre son Ego et le dépasser de manière autrement consciente que par le mental, autant dire que la chose est complexe et contradictoire pour le profane, mais vécue et assimilée pour l'initié. Si vous avez des questions sur le thème de cet article ou sur d'autres qui sont dans ce blog, n'hésitez pas à me joindre par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien par écrit si vous préférez la précision des mots, notamment si vous désirez une aide pour un rituel spécifique, dans ce cas passez par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et un conseil: ne vous posez des questions existentielles que si celles-ci viennent à vous naturellement!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

téléphonez au 06.09.11.94.56

(appel direct et non surtaxé)

ou bien aussi ici sur mon site

Rechercher