23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 20:36

En ces temps compliqués où chacun est relativement isolé ou même en confinement total, de nombreux prophètes de l'Apocalypse voient dans les évènements actuels la fin du monde et promettent la rédemption salvatrice à tout un chacun en prenant le contrôle de leur vie, tels des gourous hystériques ils s'emparent non seulement des esprits faibles mais aussi de leurs ressources sans pour autant les éclairer davantage sur la réalité de notre monde. Ce n'est certainement pas la fin de l'humanité qui nous guettent demain matin, et sachez bien que dans l'Histoire d'autres crises bien plus graves ont été intégralement surmontées avec beaucoup moins de moyens et de technicité dont nous avons aujourd'hui les acquis. Non, ce n'est peut-être pas la fin du Monde mais la fin de notre monde sous sa forme contemporaine qui effectivement détériore irrésistiblement notre environnement au détriment de la Vie, en détruisant systématiquement la Nature qui nous nourrit dans un espoir délétère d'en tirer un profit délirant noyé dans un égocentrisme où ceux qui nous dirigent sont des élites corrompues aveuglées par un pouvoir proche du despotisme. Alors si en bas de l'échelle, bien loin de ces élites elles-mêmes néfastes se situent de tristes mais redoutables charlatans, il est bon d'en dénoncer les méfaits et de rétablir la vérité pour en séparer la réalité d'une doctrine sublime de ces arnaques d'un autre temps.

En effet, rien ne serait plus aberrant, déraisonnable et totalement inexact que de mettre tous les praticiens dans un même sac, les Arts Majeurs ainsi que leurs travaux complexes recèlent de grandes vérités pouvant aider les individus à la recherche de solution pour eux-mêmes mais aussi pour leurs proches, la magie des rituels n'est certainement pas à mettre dans toutes les mains ni à démystifier tant le sceau du secret en protège les subtils et essentiels éléments, tout comme l'on ne donne pas un fusil chargé à un nouveau-né. Alors, oui il existe ces escrocs dans la profession et ils profitent des maux qui nous sont assénés durant ces moments où certains sont en proie au doute sur notre civilisation et sur notre capacité à surmonter les enjeux qui sont ceux de notre époque. Un grand nombre de "marabouts" occidentalisés pour la bonne cause se présentent pour vous sauver des misères et malheurs de l'existence, faites très attention car les seuls véritables marabouts que je connaisse sont en Afrique et y restent, ils ne profèrent pas de discours pernicieux, au contraire ils agissent la plupart du temps au nom d'un chef de communauté ou de tribu, ils connaissent chacun des membres de cette communauté pour en élaborer les soins adaptés et les remèdes ancestraux.

Rien à voir avec ceux qui se présentent à vous, ces faux marabouts occidentalisés qui n'ont jamais vu une seule des plantes qu'ils préconisent ni n'ont jamais effectué un seul élixir ou un seul rituel sacré de leur vie en préférant conduire de grosses berlines dans la capitale pour parader avec votre argent… Alors la plus grande prudence est de mise en ce moment, de très nombreux charlatans vont soudain se découvrir des dons de grands sorciers africains alors qu'ils ne sont jamais sortis de leur banlieue en métropole, qu'ils inventent chaque jour de nouveau subterfuge pour attirer les gogos et les faibles d'esprit attirés par d'extravagantes prouesses capables soi-disant de tout résoudre en seulement quelques heures, surtout si vous leur donnez l'intégralité de votre compte en banque… Dans le milieu de la magie opérative les véritables sorciers chamans existent tout de même, ils sont généralement locaux et ne se promènent pas en dehors de leur pays, à savoir les "Talebs" ou sorciers arabes issus du Maghreb n'exerçant que sous le couvert du Coran en respectant un nombre incalculable de règles et de doctrines sacrées, ils ne peuvent pas effectuer des rituels pour ceux qu'ils appellent les mécréants, ce qui n'est pas une insulte mais pour eux au contraire une ultime vérité qu'il faut être croyant et musulman pour avoir recours à leur sagesse magique et à leurs services souvent officiels (sous l'égide d'un maitre ou d'une obédience locale certifiée).

En France, et plus particulièrement en Europe de l'Ouest, nous sommes effectivement relativement plus détachés des dogmes et des églises (et encore plus des tribus ou communautés locales) en ce qui concerne les rituels et les travaux de magie, quoi que pour certains exorcismes les prêtres assermentés par l'Église n'exercent qu'avec l'assentiment écrit d'une autorité hiérarchique qui autorise de telles pratiques à la fois risquées et assurément délicates… En dehors des institutions religieuses patentées toute personne ayant effectivement des Dons peut librement aider autrui et en faire son métier, c'est d'ailleurs mon cas puisque si vous suivez mon parcours (lire si besoin mes articles que j'écris depuis des dizaines d'années, ici sur ce blog sur la colonne de droite ou dans la presse). La qualité de Sorcier-Chaman ne s'attribue pas via des cours par correspondance ou autres lectures assidues d'ouvrages ésotériques, certes les livres sur le sujet ont leur importance afin d'affiner une technique mais aucune pour acquérir une réelle et utile sagesse dans la pratique de la haute magie avec des rituels qui sont à chaque fois et pour chaque cas uniques et spécifiques, par conséquent rien n'est jamais écrit nulle part ailleurs que dans l'esprit éclairé de celui qui va élaborer, puis les effectuer en toute connaissance de cause et d'effets…

Je rappelle aussi, pour ceux qui ne l'auraient pas encore lu, qu'il existe une très grande variété de "magies" et non une seule pour tout résoudre en claquant des doigts, ainsi il est extrêmement difficile de trouver des sorciers capables d'accepter tous les travaux puisqu’il y a, entre la Magie Blanche, la Magie Rouge ou bien la plus controversée et dangereuse Magie Noire, une grande différence de méthode, de pratique et surtout de Connaissances ou encore de type de puissances à maintenir au sein d'un Don (ou de plusieurs) pour effectuer des rituels extrêmement différents. Seuls les plus exercés, les plus assidus et ayant bien évidemment une longue expérience sur des décennies peuvent s'affranchir des barrières ésotériques qui arrêteront la très grande majorité des apprentis ou assistants en magie opérative pour aller plus loin. Il ne suffit pas de vouloir devenir "sorcier", chaman ou mage, c'est assurément la fonction qui vient à vous, le Don qui surgit comme une révélation claire et impérieuse, une essentielle et immense Connaissance qui vient demander son dû, c'est-à-dire la perte totale ou partielle de sa propre liberté égocentrique pour s'en remettre à l'exercice difficile et lourd à porter de celle que représente de la Magie en qualité de professionnel expérimenté, strictement et exclusivement au service d'autrui. Bien des individus ont finalement échoué ou plutôt préféré rapidement retourner à une vie plus simple et bien moins lourde à porter que celle de prendre sur soi les problèmes des autres.

Sorcier-Chaman est donc un sacerdoce, c'est une mission sacrée pour le dire plus trivialement, et cette acceptation d'aider autrui avec un tel pouvoir ne saurait supporter aucune dérive, au risque de tout perdre, la sagesse, la Connaissance et la dignité d'en exercer la maîtrise. C'est en quoi je me suis engagé depuis des années afin de faire de mon métier une charge que je porte pour aider ceux qui me le demande et non pour mon propre compte comme les faux marabouts ou autres charlatans s'autoproclamant comme tels. Si vous désirez me joindre pour discuter d'une problématique difficile à résoudre, je reste à votre disposition au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit si vous préférez me poser une question ou entrer dans le détail de ce qui vous préoccupe, merci dans ce cas de passer par mon formulaire de contact en ligne en cliquant ma bannière web qui est ci-dessous pour ouvrir la page. Je vous dis à très bientôt ou même à tout de suite pour que les magies que j'exerce soient à votre service avec toute mon expérience à l'appui. Et, bon courage pour le "confinement COV19"!

Jean-Pascal BRUNO
Sorcier-chaman en Magies Blanche, Rouge et Noire

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 15:44

Dans mon dernier article j'ai parlé de la Magie Noire et de ses résultats très aléatoires et surtout dangereux selon les sorciers qui la pratiquent (à relire ici si besoin), en effet l'expérience, le savoir-faire, la Connaissance ésotérique ainsi que le Don s'avèrent être globalement des paramètres complexes et exigeants qui ne sont absolument pas à la portée de tous les praticiens, encore moins des apprentis sorciers ou des amateurs du dimanche. Un sorcier chaman complet se doit de connaître les arcanes des différentes magies (magie blanche, magie rouge et magie noire) afin d'en délimiter les propriétés exactes en vue d'une utilisation ciblée avec des rituels parfaitement adaptés, ne pas suivre cette difficile et longue démarche d'apprentissage et de formation personnelle n'apportera que déception et échecs à la chaîne. Bien souvent les sorciers peu expérimentés préfèrent n'exercer qu'en magie blanche durant des années avant de passer à des magies plus puissantes qui nécessitent aussi une grande attention quant aux risques qui y sont associés, c'est ici une sage décision que de ne pas brûler les étapes qu'impose un Don afin qu'il se développe naturellement à son rythme. D'autres praticiens peu scrupuleux n'hésitent pas à lancer des sortilèges qu'ils ne maîtrisent pas sans même en étudier les effets dans le contexte du consultant, ce qui n'apporte que des erreurs souvent dramatiques à la situation initiale déjà épineuse…

Avec des groupes ésotériques bien organisés, comme la WICCA ou certains "covens" plus confidentiels, les sorciers ont pu par le passé avoir un soutien avant de se lancer professionnellement s'ils en avaient réellement les capacités, ceci afin de vérifier cette indispensable maîtrise et la nécessité d'une méthode correctement appliquée au regard exercé des anciens. Aujourd'hui, notamment en France, il n'existe pratiquement plus de groupes reconnus et d'une certaine façon chacun pense pouvoir être en mesure de progresser seul dans son coin avec l'aide d'ouvrages plus ou moins valides et sensés, voire sur des sites internet révélant d'emblée de soi-disant rituels "secrets" à effectuer clef en main avec des recettes prêtes à l'emploi pour le tout-venant… Tout ceci n'est pas sérieux et reste une véritable mascarade, pour ne pas dire une manifeste escroquerie pouvant devenir dangereuse. Aucun rituel digne de ce nom ne peut être formulé ou effectué sans l'apport spécifique de l'ensemble des informations de la personne qui consulte et de son contexte exact, sans compter son indispensable analyse en amont et l'accord volontaire et participatif dudit consultant. Comme je l'ai souvent souligné, un rituel normalement constitué se crée aussi avec l'essentiel apport d'énergie issu de la volonté du consultant, en complément des qualités du praticien pour la réalisation, donc rien n'est possible sans cette synergie réciproque.

Au temps d'Octave SIEBERT (le "pape des lucifériens") que j'ai personnellement connu durant de longues années, ainsi qu'en souvenir du meilleur d'entre nous aujourd'hui disparu, c'est-à-dire Yull RUGGA, nous ne sommes plus qu'une petite poignée à exercer selon les règles de cet Art Majeur et à en respecter dignement avec la rigueur de la sagesse les lois ésotériques qui gouvernent notre Réalité étendue. Certains diront qu'à d'autres temps d'autres points de vue et méthodes font jour mais en ce qui concerne les Grandes Lois telluriques ou cosmiques, celles-ci ne changent pas et restent d'emblématiques et incontournables certitudes pour ceux qui désirent réaliser des travaux de magie astreints à ces mêmes Lois… Alors que dire? Ce n'est pas moi qui le dit mais quelques lecteurs assidus et peut-être éclairés qui m'ont fait cet honneur, certes un peu désuet mais sympathique en me désignant comme le dernier "pape de la sorcellerie et du chamanisme". Je les en remercie avec gratitude et humilité même si ce n'est pas l'appellation qui crée ni le "costume" ni la "tiare", laquelle reste toujours difficile à porter une fois qu'elle se trouve posée comme couvre-chef avec tant de responsabilités pour la maintenir en place. Alors "pape de la sorcellerie", oui il est vrai que la Magie Noire fait partie des plus hautes œuvres que j'exerce en terme de puissance tout comme il faut aussi que j'en maîtrise les effets pour en encadrer les retours souvent chaotiques avec les meilleures protections. "Pape du chamanisme", oui si l'on considère les magies blanche et rouge comme d'indispensables moyens pour qu'un chaman professionnel puisse exercer des travaux axés sur les énergies vitales et sur la loi d'attraction, lesquelles unissent l'humain aux autres forces (telluriques, magnétiques, cosmiques, et même "éthérées"), opérés selon et avec de véritables rituels toujours uniques et réalisés sur mesures.

Comme nous le savons, dans l'Histoire il y a eu de bons et de mauvais papes, alors espérons bien que les faveurs de ce titre me soient bénéfiques, d'autant plus que je n'en ai pas sollicité urgemment l'intronisation, si néanmoins celle-ci en était une légitimement accordée par des hautes sphères, car finalement je sais qu'elles seules jugeront dans les faits et dans les intentions ce que j'ai réalisé pour aider ceux qui ont fait appel à moi et continuent de le faire, je les en remercie. Mais passons sur l'anecdote pour expliquer que déjà la seule charge d'être sorcier-chaman pèse lourdement sur ceux dont la tache première reste d'apporter un soutien psycho-ésotérique via une Connaissance que l'on a bien voulu leur enseigner avec comme poids supplémentaire ce Don presque imposé par la force des choses, ou peut-être ici imposé par la destinée d'en être digne. J'ai beaucoup expliqué que la vie d'un sorcier-chaman pouvait s'apparenter à une longue marche infinie sans sommeil, toujours à l'affût des signes de notre temps et des symboles qui se cachent sous toutes choses pour désigner un chemin à suivre. Il est parfois rude d'être soi-même dans de telles circonstances où autrui compte parfois plus que soi dans la mission (car s'en est une) qui est confiée à chaque demande de travaux. La résolution des problématiques d'autrui ne peut passer que par l'abnégation totale d'un Ego personnel qui ne pourrait qu'en pervertir la clarté et la légitimité d'agir en son nom.

Dans l'exercice de cette profession souvent décriée et montrée du doigt car méconnue des profanes, le chamanisme et la sorcellerie sont effectivement deux modes opératoires très différents mais complémentaires. Peu nombreux sont ceux qui savent avec maîtrise en utiliser savamment les arcanes hermétiques qui ne sont distillés qu'après des années d'expérience pour dévoiler des secrets que l'on ne peut effectivement et heureusement pas mettre entre toutes les mains. Je suis par conséquent fier, d'une part d'être respecté par mes pairs qui me reconnaissent mais encore plus par mes lecteurs ainsi que par les personnes qui m'ont consulté avec succès pour que je puisse les aider. Étant très sollicité je ne peux d'ailleurs pas accepter toutes les demandes et je me dois de réserver avec soin mon énergie pour les personnes qui ont véritablement besoin de travaux et qui sont dans des situations parfois complexes voire dramatiques, notamment lorsque des couples normalement unis sont en perdition ou lorsque d'autres magies s'attaquent à ces personnes sans défense ni protection pour y répondre…

C'est dans cette perspective unique que j'exerce ce métier, celui d'aider ceux qui ont besoin d'un processus puissant pour sortir de l'ornière, des travaux que j'effectue jusqu'au bout, c'est-à-dire au terme d'une résolution réussie pour écarter ou refouler les obstacles et vicissitudes de l'existence. N'hésitez pas à me joindre pour en discuter, surtout si vous-même avez une problématique à me soumettre, je vous répondrai rapidement pour savoir si mon savoir-faire s'avère être en phase avec vos préoccupations pour vous aider. Vous pouvez me téléphoner au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien aussi m'écrire en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et ce n'est pas ici le pape de la sorcellerie et du chamanisme qui vous le dit mais tout simplement l'homme ayant cette charge de sorcier-chaman à soutenir jour après jour.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2019 6 14 /12 /décembre /2019 22:31

Le chamanisme semble décidément vous intéresser au plus haut point et ce n'est pas un simple effet de mode, apparemment nous entrons dans une phase de conscience globale qui permet à tout un chacun de s'approcher d'une certaine vérité mais il est bon aussi de rappeler instamment que le chamanisme comme pratique magique n'est pas non plus sans aucun risque et se doit d'être abordée avec prudence et sagesse car elle implique de lourds transferts de personnalité via des transes potentiellement dangereuses et rémanentes. C'est justement de cette voie transcendantale dont il sera question aujourd'hui, de sa définition, de son application sous réserve, de ses effets et des risques associés à sa pratique (personnelle) ou des bienfaits apportés à autrui lorsque cela est néanmoins possible. En petit rappel et préambules pour ceux qui sont néophytes et qui veulent s'informer plus en avant j'ai évoqué le chamanisme sur mes deux derniers articles précédents (ici d'un point de vue écologique, et ici d'un point de vue quantique). Étant chaman-sorcier vous pourrez me joindre (voir en bas de ce blog) si besoin d'aide ou de réponses existentielles pour vous-même ou pour des proches, et plus précisément sur les problématiques de régressions transcendantales qui s'apparentent dans les faits à des possessions résiduelles lors de pratiques amateurs mal gérées ("jouer avec le feu" en magie peut parfois déphaser durablement un individu qui ne se "recentre" alors plus du tout ou très mal).

Mais ne soyons pas négatifs, si le chamanisme existe depuis des millénaires, depuis l'aube des temps préhistoriques, de celui où l'animisme prêtait aux forces de la Nature et aux puissances telluriques des vertus et une existence réelle que nous avons aujourd'hui oubliée dans nos sociétés dites modernes, si donc cette vision chamanique persiste encore via quelques initiés c'est qu'une certaine Vérité transcendantale guide de plus en plus nos consciences embrumées d'Hommes modernes, ou devrais-je dire d'Hommes profondément dénaturés par tant d'agression envers notre planète et par tant d'ignorance et de dédain face à ce qu'il ne comprend pas. C'est de cette Vérité inconnue, que les sciences fondamentales commencent pourtant seulement à découvrir à petits pas précautionneux, que le chaman-sorcier puise sa Connaissance et exerce son talent afin de résoudre les problèmes de ses semblables, allant du plus simple au plus complexe, du plus personnalisé au plus général et global. Ainsi, le chaman peut sans hésitation trouver l'âme sœur pour un mariage tout en passant à une problématique plus ambitieuse en donnant des réponses pour sauver la planète et l'environnement. C'est ce grand écart qui surprend souvent les néophytes, car il n'y a pas de petites et grandes réponses aux mots de notre monde, le chaman-sorcier sait que tout est lié, qu'une simple fourmi égarée sur le chemin de la fourmilière peut modifier toute la forêt et la détruire, que l'homme qui ne trouve pas sa voie peut aussi potentiellement anéantir une civilisation.

C'est justement de cette "reliance" à géométrie variable dont est dépositaire le chaman-sorcier, c'est de cette capacité à projeter une réalité cachée aux communs qu'il ouvre leurs yeux en les conseillant et en levant le voile. Mais la véritable question réside pour un grand nombre de sceptiques face à cette prouesse que l'on dit innée et provenant d'un obscur Don de médiumnité: cet homme dispose-t-il de réels pouvoirs? Sur ce point crucial beaucoup sont d'emblée affirmatifs en proclamant haut et fort que tout ceci n'est qu'une subtile forfaiture, une immense tromperie pour gogo ou une habile fraude assortie de poudre de perlimpinpin à foison pour les plus naïfs. Ceux-là n'ont assurément rien compris et ne cherchent pas non plus à comprendre plus en avant, aveuglés par leur intelligence cartésienne qui a su niveler à ce point tout jugement critique de haut niveau… En effet, si le chaman-sorcier était en soi ce "superman" tel que l'on veut parfois faussement nous le présenter comme l'invincible héros des films hollywoodiens ou des comics américains, alors l'on aurait effectivement de quoi s'interroger et même d'avoir un peu peur par tant d'hyperpuissance, ce serait alors aussi oublier que le chaman-sorcier n'est pas "propriétaire" de son Don, il en est encore une fois répétons-le uniquement le dépositaire, le transitoire médium qui n'en jouit pas pour lui-même, le réceptacle d'une Vérité qui passe par lui mais ne lui appartient pas en propre.

C'est certainement à cause de cette obnubilation maladive de nos sociétés de consommation à vouloir tout acheter, qu'elles se croient légitimement propriétaires du monde entier qui les entoure, qu'elles voient aussi dans le chaman-sorcier un potentiel immense rival pouvant s'approprier les pouvoirs de la planète et même au-delà de celle-ci, ce qui les fait rugir de rage de ne pas avoir ce privilège, celui de ces sages initiés possédant ce Don qui ne s'achète pas avec de l'argent… Justement, encore cette question qui vient de suite à nos esprits: mais d'où sort donc ce Don? Pourquoi celui-ci en dispose-t-il plutôt que celui-là? Et qui donc se cache derrière cette attribution et cette distribution de Dons? La meilleure des réponses vient certainement de Corine Sombrun, chamane "presque" par hasard, ayant abordée son Don de manière assez violente et non-volontaire lors d'une séance à laquelle elle participait en Sibérie (je vous laisse chercher, vous trouverez son histoire). Le Don s'invite en nous, il est inscrit bien en amont dans notre parcours existentiel, il ne peut parfois pas être refoulé au risque de voir sa vie perturbée à jamais, le Don s'accepte avec grande humilité et avec la pleine conscience que rien ne sera jamais comme avant dans son quotidien. Le Don est donc une terrible charge, il vous rend tributaire comme réceptacle médiumnique d'une entité plus grande que votre individualité, il est une possession qui s'accepte de facto pour le bien de la communauté en rejetant au loin son égocentrisme et en rejetant même l'anthropocentrisme d'une civilisation qui ne sait plus par quel chemin elle doit sauver son humanité.

Entités, vous avez dit entités? À partir de cet instant certains vont immédiatement commencer soit à frémir soit à partir avec leurs jambes à leur cou au nom de la raison pure (veuillez relire Kant, merci). Oui, le chaman-sorcier ne décide de "presque" rien, il est "investi" par une ou par plusieurs entités, en même temps ou successivement, et ceci par le biais d'une mise en condition, c'est-à-dire via une transe ou via une conscience modifiée. Selon les chamans, certains entrerons en transe chamanique par le son du tambour, par une danse, par l'absorption de substances hallucinogènes, par la concentration extrême due à la méditation, par la pratique et l'exercice de procédés personnels pouvant ainsi "déphaser" l'esprit pour y laisser la place à un autre esprit, à une entité dite "désincarnée" provenant d'un plan (supérieur ou inférieur, donc attention…), à ce que certains aussi appellent "les anciens" puisque l'au-delà (l'après-vie, la mort) peut faire partie de ces plans accessibles via un état de conscience ainsi modifié si radicalement.

L'on voit déjà pourquoi j'ai prévenu dans le titre de cet article qu'il n'était pas souhaitable de se frotter à la transcendance chamanique ou a d'autres "expériences similaires" si l'on n'y était pas "invité" et surtout capable d'en assumer la double charge (le choc et le poids, comme dirait un quotidien…). L'on a parfois, par exemple, certaines personnes qui s'amusent à faire "tourner les tables" ou à jouer à la planche "ouija", il est clair que dans ces conditions l'on joue avec le feu en ouvrant sont esprit et son âme à tout vent, en laissant la possession libre à toutes sortes d'entités, sachant que les premières qui arrivent ne sont pas les meilleures ni les plus positives! Donc, je le répète: attention de ne pas toucher ni à la magie, ni aux correspondances avec les défunts, ni aux expériences extra-corporelles ou chamaniques si vous n'en avez pas l'autorisation ou le sentiment d'en avoir intimement le droit via l'approbation d'une autorité supérieure (si possible positive, sinon vous risquez fort la "zombification" via une possession partielle ou pire, complète et sans retour en passant par la case psychiatrie à vie).

Le chamanisme n'est ni un jeu, ni un hasard, ni une expérience universelle. C'est d'une part comme je l'ai dit et je le souligne encore une charge au quotidien, une sorte de vocation non choisie qui se présente à vous sans prévenir si cela est votre destinée de devoir aider les autres au détriment de votre propre vie. Donc ne cherchez pas, surtout si c'est pour trouver une ou plusieurs entités qui profiteront de vous sans contrepartie pour autrui. Par contre profitez de la Connaissance de ceux qui sont en situation de la faire via le chamanisme et les rituels consacrés pour trouver des solutions à vos problématiques, lesquelles auront alors des perspectives plus heureuses en comprenant que ce sont des épreuves, des tests existentiels à passer. Pour clore cet article, comme d'habitude je reste à votre disposition pour vous aider dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de chaman-sorcier, n'hésitez pas à m'exposer ce qui vous semble compliqué ou trop complexe à gérer, et nous trouverons la ou les solutions spécifiques à votre contexte (relationnel, amoureux, conjugal, professionnel, etc.). Pour ce faire merci de me joindre simplement au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou de m'écrire librement via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ci-dessous sur ma bannière web de site. Je vous dis à très bientôt et sachez que le chamanisme est présent pour vous aider, par contre ne cherchez pas forcément à trouver le chamanisme en vous si ce n'est pas votre destiné…

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2019 6 30 /11 /novembre /2019 19:54

Dans mon précédent article avec la représentation du chaman comme "nouveau prophète de la physique quantique", un grand nombre de lecteurs ont réagi très positivement en étant surpris par la justesse de l'analyse issue il est vrai des propos passionnants (dans la vidéo d'illustration) de Philippe Bobola comme grand vulgarisateur de cette si juste transposition symbolique. Aujourd'hui, je tiens aussi bien évidemment à compléter le point de vue précédent en le positionnant plus justement encore au cœur du chamanisme, lequel se veut d'être en premier lieu un véritable étendard pour l'écologie moderne telle que nous la connaissons, et ce depuis toujours. Alors peut-on dire aussi que le chaman est le tout premier écologiste de l'histoire de l'humanité? Très certainement, et ce sera indéniablement l'intérêt de cet article que de replacer la pratique chamanique dans son environnement essentiel le plus légitime: la Nature et l'Esprit (spirituel/cosmique), deux visions d'un même monde indissociable dans une unité jamais désavouée avec au contraire son concept d'universalité où tout est lié (cette "reliance" de l'esprit et de la matière), où "ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas", dirait l'illustre et emblématique "Table d'Émeraude" (voir document ici en rappel).

À l'heure de la COP25 de Madrid, où nos sociétés malades de leurs excès d'avoir tant maltraité l'environnement, les préoccupations quant à la protection de la planète sont réelles et aussi assez alarmantes bien que peu suivies dans les faits pour en sauver la biodiversité en grand danger et le climat à la dérive d'un dérèglement généralisé. Les ONG tirent toutes la sonnette d'alarme sur l'ensemble des continents pour avertir du désastre annoncé si rien n'est entrepris rapidement pour non seulement stopper nos activités polluantes et destructrices, mais encore plus loin en renversant nos habitudes de consommation qui dévorent littéralement toutes les ressources de la planète. Les défenseurs de l'environnement livrent de véritables guérillas contre d'amorales et voraces multinationales, notamment en Amazonie, en Sibérie et en Indonésie où les mêmes industriels dévastent les sols épuisés par les extractions minières abusives et par la destruction des forêts pour le commerce du bois précieux ou pour l'extension de la monoculture intensive. Ce sont dans ces mêmes zones géographiques que l'on retrouve encore des peuples de souches indigènes, parfois des peuples «non-contactés» intacts de toute modernité, qui cherchent désespérément à conserver leurs territoires colonisés en s'opposant à l'avancée des bulldozers.

Les autochtones de ces territoires encore vierges (mais pour combien de temps?) représentent les véritables habitants légitimes de ces régions et n'ont bien évidemment pas d'actes de propriété des terres qu'ils occupent depuis des millénaires, il faut voir comment la justice moderne les expulse au Brésil avec la complicité du gouvernement associé aux compagnies minières ou agricoles pour s'apercevoir que nous avons affaire à une nouvelle vague post-colonisatrice, non pas civilisationnelle mais purement commerciale pour le profit à court terme. De même que les gazoducs s'installent sur des milliers de kilomètres en territoire Yakoutes en Sibérie ou que les champs de palmiers pour l'huile s'étendent sur les milliers d'hectares en forêts primaires en Indonésie, la seule et unique résistance initiale vient des chefs de tribus locales qui sont aussi très souvent les chamans garants des anciennes traditions et protecteurs de la nature. Le chaman, lui, ne recherche pas le profit, il ne sait d'ailleurs même pas ce qui se cache sous ce mot puisqu'il dispense ses soins et ses conseils de manière innée et gratuite à ses congénères dont il est à la fois le guide spirituel et le protecteur. À ce titre le chaman ne fait pas commerce de ses dons, il les offre sans contrepartie en toute responsabilité éclairée de sa qualité au sein du groupe qui le respecte et l'écoute.

Dans ce sens le chaman n'est pas du tout homme du passé millénariste mais homme assurément d'un intemporel présent, parfaitement en phase avec son temps (qui n'est pas à l'image dénaturée et artificielle du nôtre) et bien évidemment avec son environnement, il est par conséquent universel dans sa vision pure de la Nature et des Hommes qui vivent alors en excellente harmonie sans profiter de ce que la forêt apporte en ressources à foison, sans épuiser les stocks ni détruire ce qui lui permet de vivre avec son peuple. Il est dans une incontestable démarche durable et écologique dont la modernité dépasse la nôtre en valeur essentielle et en respect sacré, presque sacrificiel avec la Nature. De plus, le chaman se veut profondément pacifique, il ne cherche pas le conflit avec les autres mais bien au contraire il passe son temps à trouver les solutions pour que la communauté des hommes du clan soit équitable pour chacun, sans jamais d'excès ni finalement d'aberrations telles que nos sociétés dites modernes ont engendré comme absurdités au nom du profit et de l'avidité outrancière de certains. Le chamanisme représente donc une école en soi d'humanisme qui se veut d'emblée à l'opposé de cette mondialisation qui uniformise les Hommes pour les asservir massivement et qui abuse des ressources pour en exploiter jusqu'à la dernière parcelle au nom d'un sacro-saint Marché, lequel n'existe que dans les esprits malades des plus pervertis de nos concitoyens ploutocrates que l'on appelle faussement des élites.

Aux yeux des occidentaux le chaman de ces régions isolées et lointaines a été perçu trivialement comme un animiste rétrograde et primitif alors qu'aux yeux des initiés il représente aujourd'hui un exemple à suivre pour notre survie, un gardien de la primitivité originelle de la Nature, un véritable expert en Connaissances environnementales, bien au-delà de notre trop récente capacité à en comprendre l'essence subtile qui relie l'humain à son substrat, qui crée ce lien inaliénable mais pourtant si ténu entre l'homme et la Nature qui l'a engendré et nourri depuis sa création. Le chaman n'a d'ailleurs pas besoin d'apprendre ni d'engranger des connaissances, il ressent et capte directement les vibrations du monde, il est en phase avec la Nature dont il peut à tout instant prendre "l'anima" en se transformant en jaguar, en oiseau ou en arbre, il assimile en temps réel le vital qui l'entoure et en restitue la vérité à ses semblables. Les vraies valeurs de l'Humanité sont entre ses mains, telle une psychanalyse ancestrale, une psychothérapie de l'être profond ayant plusieurs millénaires d'expériences acquises avec les anciens et leurs esprits avec lesquels il s'entretient dans la pluralité des mondes auxquels il a accès dans une réalité non ordinaire, en toute conscience modifiée et pourtant originelle.

Comme nous le voyons nous avons tant à apprendre du chamanisme, nous devons retrouver nos vraies racines pour survivre à nos deux siècles de modernité excessive et destructrice, nous devons aussi vivement contribuer à la préservation des peuples d'origines qui détiennent les clefs de notre avenir pour ne pas disparaître, de ceux qui sont actuellement en très grand danger face à notre "modernité" vorace partout dans ce monde absurde qui ne sait que détruire et transformer artificiellement la planète au risque de la dégrader intégralement et de voir réduire à néant sa précieuse diversité, avec "in fine" la disparition d'une humanité irresponsable de ses actes… En qualité de sorcier-chaman, bien qu'occidental mais ayant des ancêtres brésiliens, j'espère restituer cet esprit de partage de mes connaissances dans le respect des traditions en apportant mon aide à ceux qui en ont besoin. Tout comme le chaman originel dans son clan, l'actuelle tribu numérique nous permet aujourd'hui de nous entretenir pour en discuter et je vous propose de me joindre pour répondre à vos questions ou pour résoudre vos problématiques de manière rituelle (problèmes de couple, relationnels, professionnels ou existentiels). Pour ce faire: téléphonez-moi au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien écrivez-moi depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour retrouver une précieuse parcelle de cette vivacité originelle, de celle qui harmonise nos existences naturellement en puisant dans les subtiles ressources cachées au plus profond de nos êtres et au-delà de nos esprits trop cartésiens.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 17:51

Carlos Castañeda et Don Miguel Ruiz ont tous deux su transmettre, chacun à leur manière, l'esprit chamanique via des ouvrages qui ont non seulement été des best-seller à leur époque (respectivement fin des années 60 et fin des années 90), mais surtout ils ont ouvert en grand une nouvelle voie sur un champ d'exploration de l'humain et de la réalité du monde que personne avant eux n'avait osé franchir en offrant leurs perspectives et connaissances au grand public. C'est ici une grande chance que ce savoir nous soit parvenu afin d'expliquer notre Monde sous un angle tout à fait différent avec une sagesse éclairée et libre, celle des chamans Toltèques (prédécesseurs des Aztèques).

Pour Carlos Castañeda, c'est de son initiation par un shaman Yaqui (Mexique) et des révélations sur les pratiques ancestrales que s'amorce cette ouverture à l'occident, alors que pour Don Miguel Ruiz, et presque 30 ans plus tard, celui-ci nous montre la voie à suivre avec "les 4 accords Toltèques", récit à la fois pratique et de vulgarisation. Les deux personnages sont parfaitement emblématiques de leur époque, pour l'un il sera le précurseur du "New Âge", pour l'autre ce sera une grande leçon de sagesse au service du "développement personnel", mais à eux deux ils résument la pensée chamanique dont les principes fondateurs (Toltèques) qui sont les piliers du néochamanisme moderne.

Résumer la pensée chamanique en quelques lignes dans cet article serait un terrible raccourci et une erreur en soi, aussi je donnerai les pistes qui se dégagent de leurs ouvrages tout en recommandant leur lecture et interprétation personnelle, car justement c'est ici l'un des enseignements que de se faire soi-même sa propre approche de la Connaissance ésotérique puisque celle-ci se base sur l'aspect empirique de l'expérience personnelle et de l'initiation vécue…

L'initiation chamanique est souvent perturbante, douloureuse et très longue, j'en ai parlé sur mon précédent article, et il est donc impératif de vivre pleinement ce parcours pour en ressentir en soi l'enseignement et en tirer les conclusions, lesquelles seront à la hauteur de l'expérience vécue. Cela se passe en accord avec des convictions renforcées que notre monde soit perçu comme un "rêve éveillé", un univers dans lequel notre liberté ne tient qu'à notre propre force de croire en lui ou de le réinterpréter autrement… c'est l'esprit chamanique, ou alors nous pouvons aussi refuser cette vision et rester sur des convictions plus occidentales, conformes à un esprit purement cartésien, assez formatées pour nous lier (ou nous aliéner) à nos schémas sociétaux habituels.

Il faut savoir que Carlos Castañeda et Don Miguel Ruiz ont chacun restitué cette vision très large d'un Monde plus libre et ouvert dès lors que l'on s'en donne le droit et les moyens. L'enseignement chamanique est un "désapprentissage" de nos certitudes d'Homme moderne pour entrer dans celui de l'Homme véritable, celui qui sait dialoguer librement sans peur avec les forces de la Nature et avec les Esprits invisibles. Ils nous donnent les clefs pour nous défaire de nos habits trop lourds afin de nous mouvoir sans effort dans une réalité agrandie par cette nouvelle vision des choses. Pour ce faire, l'un et l'autre nous apprennent à devenir des Guerriers pour vaincre nos fausses certitudes et les remplacer par des vérités à la fois transcendantes et naturelles.

Don Miguel Ruiz nous fait sur ce point cadeau des "4 accords toltèques". Ce sont quatre grandes règles, apparemment simples, à appliquer personnellement au quotidien afin de se purger de ses propres attitudes et pensées négatives. Ainsi, en appliquant ces quatre lignes directrices nous pouvons tous retrouver une nouvelle énergie "positivée" dans nos actions et dans nos comportements vis-à-vis des autres. Afin que vous n'ayez pas fait le chemin pour rien, je vous livre ces "4 accords toltèques".

Le premier accord est l'un des plus importants, il émane directement de la notion magique du verbe sans que nous nous en rendions toujours vraiment compte : "avoir une parole impeccable" (impeccable étant issu de deux termes latins signifiant "sans péché") cela implique que la parole est active et peut changer le monde en quelques mots, par conséquent chaque phrase prononcée est comme un sortilège et peut avoir des répercutions en fonction de sa charge positive ou négative et ainsi vouloir propager le bien ou le mal. À vous de choisir et d'en porter la responsabilité de manière pleinement responsable sachant que la parole est comme une graine qui va germer...

Le deuxième accord Toltèque : "ne pas prendre les choses personnellement", cela signifie que les évènements et les dires qui circulent autour de nous ne doivent pas nous toucher, ils sont extérieurs et appartiennent à autrui, ils ne doivent pas nous perturber ni nous influencer sur nos propres pensées et actions. Ceci nous protège des fausses valeurs et nous incite à penser par nous-mêmes de manière positive.

Troisième accord : "ne pas faire de supposition". Nous sommes sans cesse tentés d'interpréter les évènements du quotidien pour en faire des hypothèses, puis des croyances… Ainsi il est très facile de tomber progressivement dans des erreurs de raisonnement qui s'enracinent pour devenir des fausses réalités sur des faits ou sur des personnes. Soyez au contraire curieux mais en posant des questions claires ou en étant directement certains de ce qui "est vraiment".

En ce qui concerne le quatrième accord toltèque, il paraît lui aussi évident mais finalement ne l'appliquons-nous pas de manière erronée ? : "toujours faire de son mieux". Souvent, effectivement nos sociétés nous poussent, pour ne pas dire qu’elles nous forcent, à "toujours faire mieux", mais cela n'équivaut pas à "faire de son mieux"… Cette notion est interdépendante de l'Humain et de sa capacité variable à faire les choses. Il ne peut donc pas "faire toujours mieux" jusqu'à l'infini mais se doit de faire "au mieux" en toute responsabilité et bonne conscience d'avoir bien fait.

Toute la pensée chamanique ne se résume évidemment pas à ces 4 règles de vie et je vous invite à me contacter si ce sujet vous intéresse ou si vous avez besoin de résoudre un problème personnel, je pourrai vous y aider. Pour ce faire vous pouvez me joindre directement par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros non surtaxés) ou bien m'envoyer un message par formulaire de contact (en cliquant sur ma bannière ci-dessous). À très bientôt et soyez comme le guerrier toltèque, maître de son esprit libre et de sa destinée en écrivant sa réalité !

Jean-Pascal BRUNO, sorcier-chaman

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

téléphonez au 06.09.11.94.56

(appel direct et non surtaxé)

ou bien aussi ici sur mon site

Rechercher