9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 22:10

 

baron-samediLa perception globale du monde vécu par les chamanes décrit la réalité comme suit.

Notre décryptage de la réalité est conditionnée par notre éducation et par notre culture actuelle : les règles, les habitudes, les références. Même la langue fait partie de ce processus de conditionnement, car c'est elle qui permet sa transmission. Nous interprétons et jugeons la réalité comme si nous regardions au travers d'un brouillard où tout serai assez flou.

Nous n'avons pas choisi ce que nous savons, ce que nous croyons, et nos véritables choix sont extrêmement réduits. Nous en sommes tous à ce stade, et cela freine l'émergence de notre conscience. Le Chaman appelle ceci: le rêve  ou la folie des êtres humains.

Notre éducation s'avère efficace, car c'est la peur d'être puni, ou de ne pas être reconnu, qui va favoriser  notre adaptation au rêve. En nous adaptant à que ce qu'on attend de nous, nous avons fini par ne plus nous montrer ni avoir conscience de ce que nous sommes profondément

Adulte nous reproduisons le même processus. Notre regard sur le monde est conditionné par cet apprentissage, bien souvent, sans en avoir nous même conscience. Pourtant, quand nous tentons de ne pas tenir compte de ces lois qui nous dirigent, nous vivons  dans la peur, et c'est ce qui rend si difficile sa remise en question.

Or ce rêve est erroné pour sa plus grande part , et il nous plonge dans un cauchemar, où la peur, la souffrance,l'injustice et  la violence, dirigent inéluctablement notre quotidien.

Et pourtant nous portons déjà  en nous notre propre vérité, mais la confusion de notre rêve quotidien nous empêche d'en avoir conscience. Être nous-même sans nous soumettre aux désirs et jugements des autres (réels ou projetés) nous paralyse.

En essayant de répondre aux exigences de ces illusions, nous nous fixons des objectifs impossibles à atteindre, ce qui nous amène à nous dévaloriser, et finissons toujours par être déçus par nous-même et par les autres.Nous nous inffligeons souvent des comportements autodestructeurs par auto-punition, ou afin ne pas être démasqués. Nous nous révèlons être nos propres bourreaux.

Plus notre propre image est dévalorisée, plus l'idée de la perfection que nous désirons atteindre est grande, et plus notre besoin de d'être reconnu  est important; nous serons donc capables d'accepter les pires comportements à notre égard, par peur d'être rejeté.

Nous obéissons à toutes les règles du rêve qui nous ont été imposées par la culture et l'éducation, mais nous obéissons surtout aux règles que nous avons intégrées et accepté. Les règles que nous avons la possibilité de changer  et de remettre en cause sont toutes celles qui s'articulent sur la peur Afin de les remplacer par des nouvelles qui elles seront fondées sur l'amour. 

Il existe pour cela un processus qui consiste à prendre un certain nombre d'engagements et à les mettre en oeuvre.Ce processus est connu sous le nom des cinq accords Toltéques ,car cette representation est issue de cette Culture Chamanique qui vécu entre le septième et le XIIe siècle dans le sud de l'Amérique du Nord et qui a été vulgarisée ces dernieres decenies par quelques auteurs faisant parti ayant approché les descendants de cette culture.exorciste

Le premier de ces accords est de vous engager à rendre votre parole impeccable,

Le second est que quoi qu'il vous arrive de de vous engager à ne pas en faire une affaire personnelle.

Le troisième consiste à vous engager à ne jamais faire aucune supposition

Le quatrième est de vous engager à quelles que soient les circonstances à faire de votre mieux.

Le dernier consiste à systématiquement être sceptique et apprendre à écouter et à entendre

 

Premier engagement : rendre votre parole impeccable

Que signifie la parole :

La parole la parole permet d'expression de nos pensée, de nos émotions,de nos désirs : enfin de ce que nous sommes. Elle a une puissance d'évocation si forte qu'elle permet de concrétiser nos rêves, ou mais elle peut aussi avoir un pouvoir de destruction tout aussi puissant. Son pouvoir est tel qu il peut faire éclore l'amour aussi bien que la haine dans l'esprit des autres. 

`Chaque esprit est plus ou moins sensible  à certaines paroles plutôt qu'à d'autres, et notre conditionnement nous rend plus réceptifs  aux paroles générant  de la peur, des doutes, de la haine. Plus nous sommes sensibles à une parole, plus nous avons tendance à y croire fortement ». Et ces croyances conditionnent nos actions et notre vie. Pire encore, nous nous arrangeons toujours pour renforcer nos croyances. Certaines paroles vont les renforcer , d'autres, plus rarement vont pouvoir les briser.

Que signifie impeccable : 

Étymologiquement cela signifie sans faire de fautes ni faire de pêché, autrement dit sans faire de mal ni à soi ni à autrui.
Ce que nous projetons comme haine par la parole provoque toujours ce que l'on appelle un choc en retour.En utilisant des paroles destructrices, c'est donc contre nous-même que nous agissons. En utilisant des paroles bienveillantes, c'est tout l'inverse qui se produit. C'est donc l'intention qui qui est influente. Le travail consiste à mettre en œuvre l'opposé de ce que nous avons appris : c'est à dire, à ne plus exprimer notre énergie destructrice, or, le plus souvent nous le faisons dans une totale inconscience du processus et de ses répercussions.

Pour faire en sorte que notre parole soit impeccable, c'est à la vérité que nous devons nous attacher, celles-ci seule nous libérera. La parole destructrice est constituée de la critique, la médisance, le jugement, le ragot, la culpabilisation, l'intolérance, l'insulte, le mensonge,etc.

La médisance ce diffuse à l'image d'un virus informatique : elle se répand, et rend inopérants une grande part de nos modes de fonctionnement.

Nous sommes tout aussi capable de nous servir de la parole contre nous-même, en nous auto-dévalorisant en permanence. Lorsque nous partageons une opinion sur quelqu'un d'autre, en espérant être conforté dans cette opinion, nous nous enfonçons encore dans cet empoisonnement.


Être vigilant à utiliser parole impeccable va nous immuniser contre le poison d'autrui, car, en prenant soin de  notre parole, nous allons soigner notre esprit qui deviendra apte à recevoir des paroles elles mêmes impeccables et imperméable au reste. 

Vous allez donc pouvoir commencer à sortir de l'enfereyes


Deuxième engagement : Quoi qu'il arrive, ne pas en faire  une affaire personnelle

Quel que soit le jugement que l'on porte sur nous cela ne peut nous toucher que si nous y donnons notre accord. c'est-à-dire si nous y portons un intérêt personnel et nous nous sentons concernés.Nous pouvons très bien décider de ne pas en tenir compte, donc, s'il s'agit de poison, de considérer que cela ne nous concerne pas. Si les autres sont conditionnés, à Porter des jugements et qu'ils en portent également sur nous, nous pouvons décider que ce n'est pas notre problème. 

Ne pas entrer dans  ce cercle vicieux, cela peut protéger de l'enfer. C'est identique lorsque  nous jugeons pers autres, nous ne faisons que projeter notre réalité  sur eux ,surtout lorsque nous cherchons à avoir raison.Le jugement ne concerne que celui qui le prodigue, pas celui qui le reçois et je n'ai aucunement obligé de l'accepter. 

C'est notre propre peur qui est à la source du ressenti que ce jugement peut entraîner. En nous libérant de cette peur, on se libère de toutes les autres émotions négatives qu'elle entraine ainsi que ce jugement perd tout espèce  intérêt pour nous.Pour se libérer de la peur, la voie est la connaissance et l'amour de soi-même qui permet d'être libéré, serein et heureux. 

Les jugements que nous portons suivre nous-même, sont provoqués par la réactivation d'anciennes croyances qui peuvent nous saisir de nouveau.Il arrive aussi parfois que  plusieurs croyances contradictoires nous conduisent vers le conflit intérieur.D'où la nécessité de revoir une à une toutes nos croyances.
Il est difficile pour beaucoup d'entre nous de pratiquer ce deuxième accord mais c'est pourtant une étape indispensable. La conséquence  est que pratiquer le deuxième accord permet d'accéder à une vraie liberté.


Troisième engagement: Ne jamais faire de suppositions

Cet engagement s'articule avec le second engagement qui consiste à ne pas faire en une affaire personnelle

Car prendre quoi que ce soit de manière personnelle, après avoir fait des suppositions, nous amène à créer du poison personnel, qu'ensuite nous allons répandre autour de nous. Notre peur qui nous entraîne à ne surtout pas poser de questions, à ne pas vérifier  ni les pensées qui germent en nous ni les faits autour de nous, et nous finissons par l croire en ses suppositions au point de condamner les personnes pour des intentions qu'elles n'ont jamais eues, en les rendant responsables de nos propres difficultés.

Avec la certitude de la validité de nos croyances et de nos jugements nous interprétons tout de manière erronée et adaptons nos points de vue à ce qui nous conforte bien dans nos préjugés.

Avec nous proches, nous supposons que les autres pensent, ressentent, fonctionnent comme nous, et à chaque fois que nous constatons que cela est faux, nous leur en voulons. Nous les aimons, non pas comme ils sont, mais comme nous voudrions qu'ils soient, en nous mentant sur la réalité de nos différences. Et nous sommes persuadés également qu'ils portent sur nous les mêmes jugements que nous portons sur eux, et c'est cela qui crée un cercle vicieux qui nous empêche de vérifier que ça n'est pas le cas. Pire encore, nous supposons sur nous-même. Tant que nous restons dans la croyance que l'autre fonctionne comme nous, tout va bien. Quand la vérité commence à nous apparaître, nous décidant de changer l'autre. Ne serait  il pas plus simple de nouer des relations avec des gens qui dès le départ nous conviennent.

Être vigilant à ne plus faire de suppositions permet  d'établir des relations  saines,  libérées de tout conflit inutile sur les intentions prêtées à l'autre.Cela permet une conscience de notre mode de fonctionnement, et  au bout du compte une gestion plus harmonieuse du déroulement de notre vie.


Quatrième engagement: Faire toujours de son mieux

Faire de son mieux permet de pouvoir modifier les objectifs que l'on s'est fixé, en fonction de l'humeur, des capacités qui peuvent varier d'un moment à l'autre. Faire de son mieux, c'est de ni en faire trop et ni en faire trop peu Car en faire trop c'est épuiser notre énergie à venir. En faire trop peu c'est c'est ce retrouver face à nos propres jugements négatifs lorsque l'on arrive pas à  atteindre notre objectif.

Faire de son mieux nous apprend à mieux agir sans rechercher un résultat immédiat, ce qui augmente la satisfaction par rapport à ce qui a été accompli lorsqu'on obtient un résultat positif
Faire de son mieux permet d' accepter nos limites, évaluer correctement nos capacités, reconnaître nos erreurs et améliorer notre conscience..
Faire de son mieux c 'est pouvoir être soi-même sans exigence particulière, sans devoir se conformer.

Cinquième engagement: Etre sceptique et apprendre à écouter et à entendre

L'ensemble de nos croyances, avec les émotions qu'elles suscitent sont représentées par certains chamanes par un esprit intérieur nommé le tyran; c'est une espèce d'entité qui vit en nous, qui trouble notre volonté, et notre conscience des choses, et nous entraine vers des comportements inadaptés, des souffrances, et nous coupe de nous-mêmes et nous vide d'une grande partie de notre énergie.

L'écoute cette fois, ne nous mène pas à croire ce qu'on nous dit, mais à comprendre celui ou celle qui nous le dit.Dans notre discours intérieur: nous nous faisons des films et nous nous racontons des histoires auxquelles nous croyons tout autant que celle que l'on nous raconte.Pourtant ces films et ces histoires ne correspondent pas non plus à la réalité. Mais les émotions qu'ils réveillent, elles, sont bien réelles.

En essayant d'analyser nos croyances nous risquons de recréer un nouveau monde de croyances, sans nous approcher de la vérité. Or la vérité est en nous, c'est en nous que nous devons avoir foi, et la vérité n'est pas faite de mots. Elle est, tout simplement.

Si nous doutons de tout ce que nous pensons, nous désamorçons le ronron mental automatique qui vit en nous, évitons les émotions destructrices et parvenons à sublimer les problèmes.


Jean Pascal Bruno

Pour toute question ou études relatives à cet article vous pouvez cliquer sur la bannière ci-dessous et m'envoyer votre question

 

 

http://www.sorcier-chaman.fr/images-blog/banniere-468x60.jpg

&p=les bases de l initiation chamanique

Partager cet article

Repost 1
Published by Sorcier Chaman - dans Chaman
commenter cet article

commentaires

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

contactez moi ici sur mon site

Rechercher