Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2020 7 20 /09 /septembre /2020 17:48

Depuis 10 ans j'explique dans mon blog ma pratique de plusieurs décennies d'exercice de la Magie en qualité de chaman-sorcier professionnel, que ce soit en ce qui concerne la magie blanche très bénéfique et qui fixe principalement son action sur l'énergie, la protection, le soin et la révélation, ou que ce soit sur la magie Rouge qui se focalise sur le large domaine de l'amour avec toutes ses variantes de problématiques d'attractions sentimentales et sexuelles, ou bien encore sur cette magie Noire très redoutée car à la fois destructrice mais terriblement efficace. J'en suis donc arrivé, grâce à vous, à faire en plus de 300 articles un assez grand tour d'horizon des différents types de travaux possibles avec leurs avantages et leurs désagréments. Le domaine de l'ésotérisme étant immense, la pratique de la magie opérative demeure une discipline difficile et rigoureuse dont il faut continuellement être à l'affût des fluctuations car les symboliques qui en constituent les rituels suivent les grandes conjonctions des lois universelles selon des marées que nos esprits humains ont parfois du mal à capter avec nos simples sens. C'est pour cette raison que toute maîtrise se doit de continuer à étudier, même et surtout au plus haut niveau pour sans cesse avancer, et, en ce qui me concerne vous faire profiter d'un savoir plus accessible et digeste sans être non plus simplifié à l'extrême car la Connaissance est comme l'Arbre souvent cité, elle ne peut être coupée de ses racines, de ses branches, de chacune de ses feuilles et du tronc qui la soutient tout entière.

Vos questions, commentaires ou nos discussions sont toujours pertinentes et me permettent d'analyser sous tous les angles la géométrie variable d'un ésotérisme multiforme que je peux par la suite expliquer au plus grand nombre en tentant d'en restituer une vérité aussi objective que possible, du moins d'une manière à la fois claire et concise en essayant de ne perdre personne dans ce labyrinthe de symboles, d'idées et d'informations peu naturelles, voire surnaturelles pour la plupart d'entre vous. Aujourd'hui c'est de la puissance des rituels dont il sera question, et plus précisément de ceux qui émanent de la magie Rouge. On me demande souvent: "quel est le rituel d'amour le plus efficace?", à cette question simple en apparence il faut savoir la remettre dans son contexte et en relativiser les termes car l'efficacité n'est pas toujours un facteur formel, le rituel est en effet intimement lié à des phases temporelles, à des périodes, des cycles à suivre ou à éviter, à des rythmes plus complexes à définir globalement selon chaque cas. Par conséquent lorsqu'une personne profane cherche "l'efficacité", et qu'elle pense y associer la rapidité pour arriver à son but via un rituel, elle fait erreur si justement pour être efficace ce rituel se doit d'être effectué lentement ou sur une certaine durée qui implique des phases d'action et de repos, des cycles actifs et d'autres qui demandent un silence pour réaliser "in extenso" et proprement le but recherché. Dans ce sens le terme d'efficacité est impropre à l'exercice des rituels, les initiés préfèrent parler de puissance induite selon des phases temporelles à suivre impérativement pour la bonne exécution des travaux.

C'est donc de "puissance" dont il est finalement question, de ce niveau de puissance développée dont dépendra le rituel sur la longueur des travaux à effectuer de manière rigoureuse et précise, tant par le praticien que par la personne qui consulte car cette dernière fait partie intégrante du travail en cours en y apportant une partie importante de la puissance dudit rituel: c'est-à-dire sa volonté farouche et déterminée d'aller vers le but initialement recherché. Sans cette volonté, issue d'un mental stable et équilibré, le rituel ne pourra aboutir intégralement selon la pleine puissance optimale nécessaire et donc pourra échouer. Le praticien seul ne peut en effet pas se substituer à la volonté du demandeur et du libre arbitre de celui-ci qui s'avère être comme "l'étincelle starter" qui démarre les travaux et en entretient le feu sacré. Le sorcier-chaman dispose de la Connaissance de ce même feu sacré, il en connaît les vertus et les dangers, il est par contre le seul à pouvoir le maîtriser une fois activé, il l'orientera vers le but à accomplir, il en transmutera la puissance pour en créer une action sur la réalité et en modifier la course pour accomplir le but. La puissance des travaux se conçoit comme ce feu dont on oriente la flamme et dont on entretient savamment le foyer selon le besoin précis ou l'ultime nécessité, voire l'obligation impérieuse.

En magie Rouge, magie de l'Amour, la puissance induite est évidemment primordiale pour la réussite des travaux. Précisément dans ce domaine de l'Amour, des sentiments et de la sexualité la puissance est une donnée essentielle à non seulement savoir maîtriser mentalement et physiquement mais aussi temporellement, et comme on le dit assez trivialement dans les fables (mais aussi ésotériquement parlant): "rien ne sert de courir, il faut savoir partir à temps!", c'est ici qu'intervient le facteur temporel de la puissance des travaux, de sa répartition selon des cycles à suivre, des modulations et transmutations symboliques que le rituel commandera activement. Il existe plusieurs formes de rituels, ou de niveaux de puissance de rituels, selon les situations rencontrées. L'on ne peut en effet pas lancer des travaux gigantesques pour de petits enjeux, ni l'inverse, il faut donc savoir gérer la puissance des rituels et des travaux, ce qui demeure du ressort exclusif du praticien d'en choisir le niveau, la durée et les modalités d'exécution. Bien évidemment le consultant devra être en accord avec les choix requis pour la bonne marche des travaux selon les directives qui seront évoquées avant même de commencer, auquel cas le ou les rituels nécessaires en seraient affectés dans leur force, voire dans leur direction (c'est-à-dire mal s'orienter et se rediriger plus ou moins négativement…).

Le plus simple des rituels de magie Rouge demeure le sortilège basique (un ensorcellement), il est rapide car effectué en une seule fois comme la flèche tirée d'un arc et l'on doit attendre qu'il fasse effet en atteignant sa cible. Évidemment comme il s'agit d'un tire unique, parfois la cible bouge et le rituel échoue, mais ce n'est pas parce que le rituel est mauvais en soi, c'est juste que le contexte s'est modifié entre temps. Par exemple un homme désire avoir les faveurs d'une femme et décide que tel jour nous lancerons un sortilège d'amour, cela fonctionne si tous les paramètres restent inchangés au moment du lancement mais cela peut aussi échouer si nous n'avons pas tous les éléments ou bien si ceux-ci ont été modifiés au moment T, ce qui arrive souvent, et parfois l'inverse… Le rituel un peu plus évolué en puissance sera axé sur un travail de plus longue haleine: sur un envoûtement. Il ne faut pas voir dans l'envoûtement d'amour une agression de la cible mais plutôt une "proposition" qui sera acceptée ou non selon le bon vouloir de la personne ciblée, selon un libre arbitre légitime. L'intérêt de cette proposition réside uniquement dans le fait d'exister, si elle n'était pas formulée alors rien ne se passerait, ici une réponse est attendue et c'est l'aspect pleinement positif de l'envoûtement d'amour. Mais parfois cela ne suffit pas, ou bien encore une fois le contexte s'y oppose, si ce n'est pas directement la personne…

Le niveau supérieur fait souvent un peu grincer les dents du demandeur, il s'agit que ce que j'ai déjà nommé dans mes articles comme d'un rituel de magie Pourpre, c'est-à-dire une magie Rouge d'envoûtement faisant appel à quelques "encadrements" en magie Noire pour teinter d'une puissance plus dynamique, pour ne pas dire dynamite, ce qui effectivement peut apporter son lot d'incertitude en choc en retour (ces fameux inconvénients en magie noire). Heureusement la magie Pourpre que je recommande n'affecte jamais ni le demandeur ni la cible car j'y adjoins une protection afin de contenir les effets potentiellement négatifs qui pourraient intervenir, le rituel est donc puissant mais bridé pour qu'il ne dépasse pas certaines limites. Notons enfin qu'il ne s'agit pas d'une "emprise" puisqu'il ne s'agit pas de magie Noire à proprement parlé. Dans bien des cas la magie Pourpre montre sa puissance et arrive à ses fins mais il existe des cas où cette magie n'est pas recommandée, notamment si l'on cherche une relation amoureuse sur le long terme car l'aspect de la contrainte magique peut s'estomper au bout de quelques semaines ou mois, voire quelques années. Enfin, et selon moi le meilleur des rituels: le Pacte d'Amour. Celui-ci implique par contre beaucoup plus le demandeur puisqu'il investit une partie de lui-même dans le rituel, une part de sa volonté sera inscrite dans les travaux de manière fixe jusqu'à l'obtention de ce qui aura été décidé, c'est-à-dire du but recherché (en général encore une fois il s'agit de relation amoureuse, nouvelle ou en retour). Le pacte d'amour le plus puissant s'inscrit dans un rituel d'envoûtement de triple égrégore (à divers buts: pour le couple, anti-rupture, en retour de l'être aimé ou en puissant rituel d'attraction amoureuse) dont j'ai déjà parlé ici.

Comme toute explication rapide, car il faut savoir raison garder et qu'il existe une infinité de cas particuliers et de contextes différents, j'ai ici abordé de manière générique les rituels que j'opère selon les différents niveaux de puissance et d'implication que je propose durant mes séances. À vous de voir si vous avez des questions sur ce que je viens de vous énumérer, si cela est le cas alors n'hésitez pas à me joindre directement par téléphone pour en discuter librement au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien en passant par l'écrit via mon lien de formulaire de contact ci-dessous (bannière à cliquer pour y accéder). Je vous souhaite une bonne lecture des autres articles thématiques du blog (colonne de droite) et à très bientôt en espérant vous avoir éclairé sur mon travail en qualité de chaman-sorcier professionnel.

Jean-Pascal BRUNO

Partager cet article

Repost0
30 août 2020 7 30 /08 /août /2020 22:53

Il est des délitements et des fractures qui parfois peuvent détruire une relation de couple, en éloignant l'être aimé, en rompant cette harmonie si complexe à maintenir un équilibre précaire pour y substituer soudain un chaos délétère dont on ne sort pas indemne. Ne nous y trompons pas, les relations humaines ne reposent que sur un simple triptyque symbolique assez bancal, un trépied de trois fondamentaux dont un seul suffit à faire tomber l'édifice de tout son haut s'il lui venait à défaillir. Déjà le corps, qui nous porte et transporte nos sens avec nos instincts jouissifs, ensuite l'intellect qui propulse notre psyché pour qu'elle s'active et expérimente, enfin le désir transcendant de vivre d'un esprit qui s'affuble d'une volonté de puissance n'acceptant que très peu de limites. C'est avec cette triple base que l'individu se construit et établit ses priorités égotiques, lesquelles la plupart du temps s'entrechoqueront violemment à savoir qui des trois aura le dessus sur les deux autres, du physique sexué aux penchants pervers, du psychique affectif aux prédilections paranoïaques, ou bien du spirituel à tendances mégalomaniaques avérées. Alors imaginons encore un ajout improbable, celui de cette dualité que représente le couple, un assemblage inégal de deux individualités tentant de se fondre sans se confondre, tentant de cohabiter dans un même espace à la fois physique, mental et spirituel, nous avons en présence et à n'y pas douter le pire cocktail détonnant que l'on puisse imaginer. Heureusement pour les assembler, l'un dans l'autre si j'ose dire, la sexualité les y aidera à retrouver et à expérimenter sans commune mesure le désir, le plaisir et la puissance, c'est-à-dire nos trois fondamentaux…

Le tableau ainsi dressé pourrait paraître exagéré, celui d'une humanité sur la pente douce de la perversion, propre à chercher toutes les tentations pour s'y confronter et s'y perdre avec allégresse, avec une faiblesse d'esprit inversement proportionnelle à sa propension à se voir à la fois grand, exceptionnel et donc unique au-dessus du lot. Bien entendu, d'autres, mais si peu, ont le syndrome opposé avec une dévalorisation personnelle instaurée et organisée par eux-mêmes ou bien par la société qui cherche évidemment à toujours garder le contrôle sur une population affaiblie, aux ordres et soumise. Dans mon précédent article (à relire ici) j'ai défini point par point ces méthodes dignes des empires dystopiques que les médias ou studios d'Hollywood nous concoctent régulièrement avec à la clef le lavage de cerveau adéquat pour transformer la réalité, les mentalités et donc aboutir à la servitude volontaire du plus grand nombre. Ce qui peut s'avérer refléter une certaine similitude avec ce constat sociétal se retrouve très souvent à l'échelle plus atomique du couple, avec l'un des partenaires qui contrôle et l'autre qui subit, avec le décideur et le suiveur, et ce n'est pas forcément celui que l'on croit qui l'est car les rôles peuvent s'inverser selon les contextes, selon les évènements et les sujets abordés au sein de la relation, par exemple monsieur pourra avoir l'ascendant dans les domaines liés au bricolage ou aux paroles de Johnny Hallyday qu'il connaît par coeur, et madame sera la maîtresse dominatrice au lit en chevauchant durant des heures le soir son mari complètement soumis (notez bien que ceci est juste un exemple fictif, je n'ai évidemment rien contre les fans purs et durs de Johnny Hallyday!).

En matière de couple justement, toutes les variantes ou différences existent, toutes les associations sont potentiellement viables, du moins durant une période qui varie, certains resteront ensemble toute leur vie en s'accommodant des règles conjugales tacites établies, d'autres ne dépasseront pas la semaine en matière de relation, voire la journée ou la nuit après avoir consommé comme il se doit le partenaire éphémère (à notre époque, comme vous le savez, les applications de rencontres impliquent cette boulimie répétitive et non qualitative au profit de la quantité). Sur ce point, les réseaux sociaux engendreraient plus de divorces que de mariages, les rencontres virtuelles ou bien les "retrouvailles" pourraient être à la source de la majorité des discordes dans les couples en provoquant jalousie et rancune visible ou sous-jacente. Mais peut-on lutter contre le "progrès"? Chacun d'ailleurs définira sa notion de progrès, avec ou sans puce dans le cerveau si l'on souscrit aux travaux d'Elon Musk dans ce domaine des implants cérébraux, encore un nouveau mode de contrôle transhumaniste que les sociétés sauront certainement récupérer "pour notre plus grand bien"…

"Sauver le couple", à notre époque qui pousse le quidam à vivre à la vitesse de la lumière, cela commence à devenir compliqué, en effet à la moindre contrariété, notamment chez les plus jeunes, cela peut rapidement apporter son lot de "malus" pour finir par exacerber les instincts les plus primaires ou les plus bas, dont ceux qui font ressurgir l'Ego avec cette notion de rupture et d'éloignement qui dit que "ce qui ne lui ressemble pas" (ou ne va pas dans son sens) devra être rejeté immédiatement, de quoi très vite froisser la relation amoureuse devenue aussi fine que du papier toilette que l'on jettera après usage. Heureusement l'on pourra tout de même apaiser les risques de friction, l'humain "sapiens sapiens" s'est octroyé une aide ou plutôt une conscience annexe, il est secondé par une armada d'instruments informatiques soi-disant capables de lui faire oublier presque instantanément les situations douloureuses, ceci en cliquant sur un simple bouton pour le faire s'évader dans des univers virtuels incrustés dans la réalité du quotidien. Ainsi tout stress réel peut être effacé ou lissé par une sorte d'alter ego virtuel, un clone de soi-même qui apparaît comme l'entité parfaite ayant toutes les réponses, bien que celles-ci soient noyées dans le labyrinthe des réseaux sociaux, de quoi assurément créer de graves troubles de la personnalité (devenue multiple numériquement parlant), peut-être même des générations à venir de futurs malades mentaux bien fragmentés. Affaire à suivre, nous demanderons alors certainement à Elon Musk de réparer tout ça avec sa puce...

En magie opérative, la véritable (pas celle d'Harry Potter ou des Pokémon) ce sont les fondamentaux essentiels qui sont toujours à la base pour trouver des solutions efficaces et les transmuter via de vrais rituels pour en générer une volonté active qui modifiera le contexte et donc la réalité de l'action à venir ainsi créée et effective. Vous voyez, en une seule phrase la méthodologie des travaux de magie peut-être expliquée simplement, par contre seuls les initiés sauront la mettre en pratique et obtenir des résultats. J'ajoute que les praticiens, les professionnels assermentés, ne sont pas non plus tous au même niveau, certains réaliseront de pseudo rituels qui pourront se retourner contre vous et donc faire empirer vos problèmes, d'autres agiteront l'air ambiant sans aucun résultat, et enfin une poignée s'intéresseront réellement à vous, notamment en ce qui nous intéresse si vous êtes en couple, pour sauver la relation, la redynamiser et renforcer ses fondations. En ce qui concerne ma propre méthode, la plus efficace après des décennies de pratique professionnelle régulière en qualité de sorcier chaman, c'est celle qui s'effectue au sein du rituel de la triple égrégore d'envoûtement. Les termes peuvent apeurer les esprits les plus réservés parmi les profanes mais pourtant ce sont les mots exacts, ceux utilisés par les véritables initiés praticiens, dont on peut compter sur les doigts de la main ceux qui en connaissent précisément le rituel dans son accomplissement mais aussi dans ses multiples variantes qui se fixent sur nos trois constituants fondamentaux évoqués en début d'article: le physique, le psychique et le spirituel, agissant sur les affects, la sexualité et le mental.

Ce rituel de Triple Égrégore porte lui aussi bien son nom puisqu'il va agir de concert de manière focalisée et complémentaire sur les trois aspects qui nous intéressent, ceci en même temps avec une puissance décuplée par rapport aux autres rituels plus "simplistes" (qui sont généralement dissociés en plusieurs magies séparées et décalées). L'exercice de ce rituel qui se base aussi sur des fonctions propres à la magie noire, reste fondamentalement axé sur la magie de l'amour, c'est-à-dire la magie rouge tout en apportant la cohésion du triple effet recherché simultanément. Bien entendu la puissance de la magie noire n'est mise en œuvre que dans "l'encadrement" de cette incorporation triple et non à des fins destructrices, techniquement elle n'est présente ici que pour renforcer l'appel de trois entités égrégoriques spécifiques afin qu'elles travaillent ensemble durant les travaux pour sauver par exemple une relation de couple en évitant la rupture, ou bien en provoquant le retour de l'être aimé au sein de la structure conjugale initiale. La notion d'envoûtement qui l'accompagne est elle aussi nécessaire, il faut parfois plier conjointement les évènements, les contextes et les individus afin qu'ils se retrouvent en phase pour le but recherché et se retrouvent aussi à la bonne place au bon moment. C'est d'ailleurs toute la maîtrise du praticien que de parfaitement savoir "amalgamer le temps et l'espace" tout en préservant les personnes pour leur faire emprunter le bon itinéraire et arriver au but: ici reforger le couple, lui redonner son harmonie initiale en l'éloignant les chemins escarpés ou à risque.

Comme d'habitude, je sais que vous avez à chaque article (parfois un peu complexe dans l'écriture pour en traduire une pensée et une méthode tout aussi complexes) des questions ou des demandes d'éclaircissement sur certains points que j'aurais pu mal exprimer, dans ce cas n'hésitez pas à me joindre pour en discuter librement au 06.09.11.94.56 (mon numéro de téléphone direct et non surtaxé) ou bien à m'écrire en passant par mon formulaire de contact dont la page s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je suis bien entendu aussi disponible pour toute demande de rituels professionnels après avoir pris connaissance de votre problématique de manière précise pour vous proposer les travaux les plus adaptés. Pour mieux me connaître (pour ceux qui sont nouveaux), je vous conseille la lecture d'autres articles thématiques que vous trouverez sur la droite de ce blog, classés par catégories, mots clefs et dates. Je vous dis à très bientôt et je vous souhaite une rentrée bénéfique et harmonieuse, que vous soyez en couple ou célibataire.

Jean-Pascal BRUNO

Partager cet article

Repost0
31 mars 2020 2 31 /03 /mars /2020 17:32

La nature des Hommes a toujours été de jouir librement d'un espace vital qui lui permette d'assumer et d'exprimer pleinement son Ego dans son environnement proche, alors effectivement, lui imposer de réduire cet espace vital c'est aussi de manière inconditionnelle et transitive lui imposer de réduire son Ego, donc par extension de l'amputer volontairement d'une partie de lui-même et d'en assumer les conséquences… Cette atteinte à l'individu en ce qu'il est intrinsèquement apporte généralement de nombreux troubles insidieux si l'on n'est pas habitué au confinement ou à l'enfermement, et l'on pourrait dire sans se tromper de manière assez ironique et même paradoxale que le moine-ermite ou le détenu-prisonnier dans leurs cellules respectives ne seront pas plus affectés qu'à leur habitude par le "cloîtrement" infligé (ou, soyons plus juste, dans une bien moindre mesure). Il est en effet la plupart du temps difficile de résister psychologiquement à toutes formes d'isolement ou d'enfermement, que ce soit des sens, de l'espace vital ou bien des deux à la fois, ce qui dans pareil cas ne fait que renforcer des symptômes déjà présents dans nos cortex un tant soit peu malades, à savoir les schizophrénies, petites paranoïas et autres hystéries à la clef dont nous souffrons en sourdine sans en avoir habituellement l'expression visible et ostentatoire.

Qu'en est-il des couples, des personnes célibataires ou bien des familles entières dans ces diverses conditions de vie où l'espace vital a justement été drastiquement réduit car soudain partagé (en surface mais aussi en temps) dans ce qu'il représente de "parties communes" sur une durée importante? A priori les personnes déjà seules, comme les célibataires, n'auront pas cette impression d'entassement lors d'un confinement (à moins d'être atteint de dédoublement de personnalité contraire et bipolaire, mais ceci est une autre histoire…), de même pour les familles avec enfant(s) qu'il faudra gérer au risque d'avoir de malsaines pensées de reniement de sa propre progéniture, ce qui serait effectivement dommageable et peu éthique tout de même, voire antinomique, de considérer sa propre descendance comme une "atteinte individuelle vitale", quoi que, des fois… Mais soyons raisonnables, si nous le pouvons encore, et voyons dans ces enfants de petits êtres faibles qui peuvent vous rendre fou à la moindre contrariété ou demande non assouvie, puisque nos sociétés contemporaines en ont fait d'insatiables tyrans domestiques dignes des meilleurs romans à vivre au quotidien.

Dans une autre direction, parlons plus précisément de ce qui nous intéresse aujourd'hui, et ce n'est pas un grand mystère, ce sont les couples, et leurs relations amoureuses ou si fusionnelles sous ce joyeux joug de l'enfermement à deux sans pouvoir s'enfuir de l'autre autrement qu'en allant sortir le chien (si néanmoins l'on dispose chez soi de cet avantage insoupçonné), ou bien en faisant chambre à part si l'on dispose effectivement d'assez d'espace dans la maison ou dans l'appartement, mais sur ce point il serait peut-être encore plus dommageable de quitter l'habituel lit conjugal pour aller s'isoler en soi-même dans un improbable ailleurs improvisé à la va-vite avec comme seule excuse que l'on ne supporte plus de voir l'être aimé de manière aussi récurrente et répétée… L'on dit souvent que l'on "n'encadre pas quelqu'un", c'est ici une belle métaphore lorsque l'on est enfermé dans la même pièce carrée tout au long de la journée et de la nuit, un cadre qui se réduit au fur et à mesure que le temps passe pour finir mentalement par devenir aussi grand qu'un timbre poste, de collection je précise. Oui, car finalement c'est bien le "mental" qui en prend un sacré coup sur la tête si l'on n'a pas le gabarit d'un jésuite ou d'un récidiviste, l'esprit qui tourne (mal), soit dans le vide, soit en rond, soit en regardant inlassablement le conjoint faire et penser la même chose comme dans un miroir déformé de fête foraine où l'on contemple bêtement son double.

Ne désespérons pas non plus, de bons "à-côtés" font surface, ou plutôt l'inverse… Certains sont aussi trop heureux (au début) de tout ce temps libre à batifoler en pure orgie sur tout ce qui peut servir de meuble pour s'exercer au Kamasutra, au risque d'avoir de sublimes crampes à n'en plus finir ou bien les organes rougis et usés par tant d'efforts contraints l'un sur l'autre ou l'un dans l'autre. L'Enfer du "deuxième cercle de Dante" n'en serait que plus exacerbé si au bout du compte le plaisir n'y était plus au rendez-vous après maintes galipettes répétées dans tous les sens, avec cette soudaine mais si terrible et improbable idée fixe que l'un et l'autre ne sont que des ustensiles sexuels, de simples objets de désir génitaux, mais pas forcément d'amour réel… C'est dans ces moments de lucidité exacerbée que l'esprit commence à cogiter, dans le sens d'un cogito qui surchauffe assez durement en se demandant si l'on vit bien avec la bonne personne, celle dont le regard préfère assurément se fixer ailleurs que dans vos yeux ébahis par tant de traîtrise. J'en vois déjà qui ont connu de ces petites mésaventures du même acabit, de se voir traité(e) comme un banal instrument à vent ou à corde, comme un objet sexuel sous emballage, utilisé(e) puis jeté(e) comme une vulgaire baudruche, bien remplie ou vidée, c'est selon…

Non, pourtant le véritable problème du confinement en couple ne provient pas de ces quelques petites vicissitudes dont je viens de parler, lesquelles sont assez largement courantes pour vouloir en faire de notables exceptions si ce n'est qu'elles perdurent en vase clos avec une inlassable répétition, tel un merveilleux cercle vicieux perpétuel. Donc non, ce ne sont pas forcément ces faits qui usent mais le manque d'énergie vitale qui s'ensuit, de cette impitoyable lassitude mentale et physique (ici je ne parle pas du coronavirus) qui vient s'installer au plus profond de votre être et qui de plus se verra impitoyablement partagée avec votre conjoint tout autant éteint, tout autant déchargé que vous à force de lutter ou de se convaincre que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes (si possible en ne regardant pas trop non plus le journal télévisé ou les chaînes d'infox en continu). D'un point de vue plus "ésotérique", j'ai déjà abordé le thème des entités parasites se nourrissant de nos affects mais aussi de nos énergies, qu'on les appelle Égrégore ou créatures démoniaques elles sont invariablement attirées par des situations aussi intéressantes que celles que nous vivons, c'est-à-dire celles qui mettent à disposition dans des lieux "confinés" de pauvres créatures désemparées, en d'autres mots un garde mangé à disposition, toujours au même endroit clos et sur une période de temps assez conséquente… De quoi perdre à la fois toute son énergie mais aussi parfois la tête qui n'en dispose plus assez pour "fonctionner" normalement, avec ce dangereux risque de déraillement qui fait frémir d'angoisse ou de peur, surtout la police et les psychiatres, assurément votre partenaire se trouvant dans la même pièce que vous étant aussi peut-être dans le même état, ou pire...

Le tableau de ce confinement Cov19 sera certainement à mettre sous cadre avec un beau diplôme de dévastation, déjà pour tous les malades que l'État n'aura pas su et voulu sauver par négligence volontaire et irresponsabilité crasse, ensuite pour toutes les pathologies qui ressortiront et dont un grand nombre resteront présentes pour longtemps dans les esprits, surtout si les relations familiales ou conjugales auront volé en éclat après un pic d'instabilité entre quatre murs. Dans tous les cas il faut savoir se préserver au niveau énergétique, ce n'est pas une invention que de dire qu'un organisme sans tonus, dérouté et usé par son environnement, devient d'une part affaibli au niveau immunitaire mais aussi au niveau mental et relationnel. Étant praticien expérimenté, depuis de nombreuses années j'aide tous les jours des couples dans des situations complexes, souvent au bord de la rupture, je leur permets de surmonter ces crises et au contraire de profiter de ces moments que l'on peut qualifier d'historiques actuellement en étant en  confinement pour renforcer leur union et trouver de précieux liens en des instants où d'autres couples n'arrivent pas à les conserver. L'énergie, le mental et les corps sont eux aussi liés par de subtiles correspondances parfois très ésotériques pour les profanes et c'est par un savoir-faire qui dispose de la connaissance pour les unir qu'opèrent les travaux que je préconise en qualité de professionnel et d'initié. Contactez-moi pour plus d'information par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct non surtaxé) ou bien n'hésitez pas à me joindre aussi par écrit pour m'expliquer votre problématique, ceci en cliquant sur ma bannière web ci-dessous pour ouvrir mon formulaire de contact. À très bientôt et restez confinez en renforçant votre relation de couple avec mon aide!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 21:46

L'ensorcellement est un terme qui résonne comme le son du canon de la sorcellerie provenant du fin fond du moyen-âge, pourtant rien de moins terrible lorsque l'on dit de manière profane: "qu'elle a su ensorceler le cœur de cet homme pour devenir sa femme" ou bien: "il a réussi à ensorceler le public avec son discours exemplaire". Dans ces deux exemples simples à appréhender les connotations en rapport avec l'ensorcellement n'apportent finalement rien de négatif mais au contraire la preuve que selon les époques et les situations les mots se transmutent et s'adaptent au contexte et à l'esprit du moment. Même chez les initiés l'ensorcellement est aujourd'hui devenu synonyme d'envoûtement puissant sans aucune allusion à son orientation (bonne ou mauvaise), ce qui en fait un terne néanmoins à user avec parcimonie durant les travaux selon leurs buts et surtout en fonction de la personne demandeuse du rituel qui pourrait avoir sa propre définition et interagir de façon contraire (les mots et affects formant la structure de la pensée active propre à réorienter la volonté dans ce sens). Ceci dit, un ensorcellement pour et sur le couple peut aussi s'avérer être une solution très efficace pour sauver un couple en difficulté ou pour grandement améliorer la relation amoureuse si celle-ci est en danger.

L'on peut parler de méthode radicale en ce qui concerne l'ensorcellement sans avoir à recourir spécifiquement à la magie noire, ce qui en ferait "de facto" une source négative pour résoudre une problématique, ce qui est rarement le cas avec cette magie qui sent le souffre et s'axe sur la destruction et le chaos comme principe directeur. Non, l'ensorcellement convient parfaitement aux magies plus sereines et positives comme la magie blanche (une magie bénéfique d'apport d'énergie et de révélation des choses cachées) ou de la puissante magie rouge qui aborde tous les aspects du domaine de l'amour (sentiments, attraction et sexualité) avec cette efficacité qu'il n'est plus à démontrer. C'est d'ailleurs en magie rouge que l'ensorcellement prend toute sa hauteur et sa force en jouant de charmes naturels qui viennent se mêler aux rituels pour en décupler les effets et aboutir à un résultat certain. Dans la gamme très large des rituels d'ensorcellements amoureux, ceux qui permettent effectivement de sauver les couples en perdition sont les plus efficaces pour rééquilibrer des situations à la fois complexes et en apparence perdues tant le contexte en présence est défavorable, mais c'est justement en renversant radicalement de telles épreuves que l'ensorcellement joue son rôle de la manière la plus efficace via les lois du karma de chacun des partenaires.

Tout comme pour la Chance (dont mon article précédent en abordait le thème, à relire ici si besoin), le karma dispose de ressources propres à renverser des situations en puisant dans des réserves à disposition sous certaines conditions afin de surmonter des obstacles existentiels majeurs ou à en dévoiler des itinéraires plus satisfaisants (la plupart du temps cachés ou cryptés aux yeux profanes). Dans ces configurations spéciales où il existe des solutions karmiques acceptables, les praticiens initiés, sorciers, chamans ou mages, peuvent proposer des rituels d'ensorcellement amoureux positifs englobants le couple pour en évaluer la dette karmique conjointe des deux partenaires, ainsi, et si la dette reste positive il est possible d'en utiliser à bon escient l'énergie pour trouver des voies hautement bénéfiques. Bien évidemment si la dette karmique des deux partenaires n'est pas "solvable" alors la situation ne pourra pas présenter cette possibilité d'ouverture du compte pour en demander une sorte de prêt, sauf si le dénouement pouvait tourner au réel chaos pour l'un des deux protagonistes (ou pour les deux…).

Pour sauver le couple, bien des personnes sont prêtes à sacrifier sans le savoir une partie importante de leur karma en opérant des rituels profanes sous la forme de formulations parfois hasardeuses en recourant à des entités connues ("a priori" positives, quoi que…) ou plus sulfureuses lorsque le désespoir vient frapper à la porte de leur destinée amoureuse. Dans ces cas terribles où les personnes se voient acculées dans des situations extrêmes qu'elles ont parfois elles-mêmes provoquées il faut au contraire faire preuve d'une grande lucidité et d'une sagesse éclairée pour ne pas tomber dans des pièges en vendant bêtement son âme au diable pour une bouchée de pain en échange (image parlante pour signifier le réel danger à vouloir soi-même s'imposer des rituels démoniaques ou des pactes mal ficelés).

Je signale de nouveau qu'il ne faut absolument pas agir seul(e) en pensant pouvoir lancer des sorts ou des rituels pour tenter d'arranger ses propres problèmes car cela d'une part ne fonctionne pas (on ne peut pas modifier sciemment par voie de magie sa propre volonté elle-même intégrée à son propre contexte, c'est un cercle vicieux), il faut avoir une mise en abîme du contexte via un regard extérieur qui ne soit ni juge ni partie afin d'en prendre connaissance objectivement et agir en fonction avec les bonnes informations. Ne jouez donc pas avec votre feu en l'attisant du souffle de vos pensées ou de vos espoirs sous emprises d'entités non identifiées! C'est dans cette perspective de proposer des rituels adaptés via des processus d'ensorcellement contrôlés que les initiés réalisent des travaux de magie rouge pour les couples selon la typologie exacte du contexte en présence tout en respectant les lois karmiques de chacun. Ce n'est que par la Connaissance de ces lois que les rituels peuvent s'appliquer sans danger selon des étapes à réaliser progressivement avec la prudence qui s'impose à la situation, auquel cas celle-ci pourrait empirer ou prendre des directions difficiles à suivre et à récupérer.

Comme d'habitude je réponds à vos questions sur le thème de cet article et je me porte garant pour vous aider si vous avez besoin d'éclaircir une situation difficile ou d'en dénouer la complexité via les rituels adaptés lors de travaux étudiant précisément votre contexte (personnel, professionnel ou conjugal), vous pouvez me joindre par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien de manière plus posée à votre rythme afin de m'expliquer dans le détail ce en quoi je peux vous aider en m'envoyant un message, pour ce faire merci d'ouvrir mon formulaire de contact pour m'écrire en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à bientôt et vous souhaite par la même occasion une excellente année 2020 en toute harmonie dans votre couple et dans votre vie amoureuse!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 18:55

Les femmes ont toujours eu une place prépondérante en Magie, notamment dans le domaine de la Magie Rouge où elles excellent, sans parler des très nombreuses histoires de sorcières au cours du temps avec hélas les bûchers sur lesquels elles ont souvent fini en cendres. Mais aujourd'hui ce sont d'autres grandes initiées dont il va être question avec les prostituées sacrées dont on connaît moins l'influence alors qu'elles ont certainement aidé à construire des empires ou a en détruire aussi plus d'un, en toute impunité et grand secret… Mais comment ces femmes ont su utiliser leurs charmes et leur puissance sexuelle afin parfois même de gouverner en sous-main ? Évidemment, telles des éminences… rouges !

Les références les plus anciennes concernant les prostituées sacrées (les hiérodules) proviennent de Babylone où elles incarnaient l'essence de la déesse Ishtar en ayant toutes autant de pouvoir que les prêtres masculins avec un statut élevé dans l'échelle sociale due à leur proximité avec la divinité. À cette époque l'acte sexuel était un acte de foi et un passage initiatique inscrit dans la société et orchestré dans les temples consacrés. L'on parle aussi du rituel lié à Baal et célébrant la fertilité sexuelle et la fécondité, et par extension celles des terres agricoles associées aux rythmes des saisons. Ce sont presque les mêmes rites que l'on retrouve aussi plus tard en Grèce dans les temples de Corinthe dédiés à la déesse de l'Amour Aphrodite.

Dans le mythe de "L'Épopée de Gilgamesh" l'on parle d'une femme permettant à ce héros de repousser et d'éloigner Enkidu, un adversaire redoutable envoyé par les dieux, en utilisant ses charmes pour non seulement le retenir mais aussi l'éduquer en "mettant à nu sa maturité" durant six jours et sept nuits. C'est ainsi par le biais de l'acte sexuel que s'accomplit une transformation radicale faisant passer Enkidu de l'état sauvage et violent à celui d'être civilisé empli de sagesse. Il y a donc un véritable passage initiatique que l'on peut qualifier de sacré et de magique dans ce processus accompli par la prostituée laquelle est éminemment investie d'un pouvoir de maturation et de sublimation que les alchimistes n'auraient certainement pas renié !

Au fil du temps les religions monothéistes ont su adroitement repousser ou éliminer toute représentation sacrée liée aux domaines des anciennes déités de l'Amour et notamment à tout ce qui pouvait se rapprocher de l'acte sexuel en créant ce tabou originel sous la forme d'une "faute" et d'une faiblesse de la chair. Les initiés savent pertinemment quelle grande erreur presque sacrificielle représente cette dissociation du corps et de l'esprit, et que par cette coupure institutionnalisée par les religions se crée en cascade de multiples problèmes dont les religieux vont s'emparer pour asseoir le pouvoir des églises sur les sociétés. Même Freud peut remercier bien bas les religions de lui avoir apporté sur un plateau une multitude de troubles mentaux que la psychanalyse pourra tenter de soigner durablement !

Pour les initiés, la puissance réelle issue de la sexualité n'est bien évidemment plus a démontrer et l'hindouisme en a d'ailleurs vanté les grandes vertus au lieu d'en blâmer l'acte, la pensée ou les représentations (surtout lorsque l'on admire les sculptures érotiques des temples en Inde). Cette puissance sexuelle générée est finalement une exultation du corps pour sanctifier l'esprit divin et par conséquent il existe une sorte de lien direct vers le sacré en passant par l'acte charnel qui en est un catalyseur naturel. Nombre d'occultistes ont parfaitement compris que cette puissance pouvait être utilisée durant des rituels afin de renforcer certaines demandes peu orthodoxes, voire pour réussir certains pactes sataniques issus de la Magie Noire.

Ainsi, l'on peut par exemple citer le plus illustre des sorciers modernes qui lui-même se faisait appeler "la bête" ou "666" , j'ai nommé Aleister Crowley. Lui-même héritier des plus hautes fonctions ésotériques au sein des grands initiés de la Golden Dawn et de l'Ordo Templi Orientis, il a fondé toute sa doctrine en utilisant la sexualité (le bouddhisme tantrique) comme support de ses rituels de Magie Sexuelle. Il est par ailleurs poursuivi en justice de nombreuses fois et successivement dans plusieurs pays à cause de ses moeurs dissolues et de ses extravagances sexuelles (et consommation de diverses drogues…). Dans ses ouvrages proches du satanisme, il fait explicitement référence à la "femme écarlate" qui s'offre au démon incarné pour engendrer l'Antéchrist ressuscité sur Terre et qui provoquera une nouvelle Apocalypse. Sa doctrine peut se résumer en une phrase : "L'Amour est la Loi, l'Amour soumis à la Volonté".

L'exemple de la "femme écarlate" d'Aleister Crowley est la parfaite incarnation de la prostituée non pas sacrée, mais de son contraire, utilisant la puissance de la sexualité pour attirer ostensiblement des entités démoniaques et pour tenter de les commander dans un but précis. Chez les satanistes modernes la plupart de leurs rituels s'accompagnent d'actes sexuels orgiaques afin d'utiliser l'ensemble de la puissance générée comme autant appâts véritables ayant fonction d'ouvrir des portes vers l'inframonde afin de réaliser des pactes démoniaques (ou des sortilèges de Magie Noire efficaces mais très risqués, lire mes articles sur les chocs en retour).

La Magie Sexuelle existe, elle s'effectue tous les jours des millions de fois mais seuls les initiés savent en transmuter la puissance selon deux polarités différentes : l'une tournée vers le sacré, l'autre orientée négativement vers un axe plus démoniaque et dangereux, surtout en de mauvaises mains. La religion a voulu écarter les profanes de cette puissance et leur faire oublier la révélation qu'il possède en eux une force capable d'ouvrir des portes célestes ou infernales, l'initié lui sait parfaitement qu'il doit choisir avec grand soin son orientation s'il tient à effectuer un jour des rituels de Magie.

Comme d'habitude vous pouvez me joindre pour approfondir cet article ou bien pour me consulter professionnellement pour toute demande d'aide via un rituel spécifique. Pour me joindre : par téléphone simplement aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs non surtaxés) ou bien en m'envoyant un message explicatif depuis ma page de formulaire de contact (cliquez sur ma bannière ci-dessous pour l'ouvrir). À très bientôt et que la magie sexuelle soit en vous pour votre plus grand bien !

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 20:37

Ma Magie est comme le sexe, un domaine plutôt mystérieux où l'on cherche toute sa vie des réponses et où l'on ne cesse jamais de se questionner ! C'est d'ailleurs très certainement pour cette raison que Magie et sexualité font bon ménage et marchent côte à côte sur les chemins complexes de nos existences. Mais, que l'on soit profane ou bien initié, le regard porté sur la sexualité n'est pas le même, là où le profane ne voit que plaisir, luxure provoquée ou débauche naturelle, l'initié y discerne une clef mystique majeure qui peut ouvrir une porte sacrée sur la Connaissance de l'Univers et sur la maîtrise du pouvoir des Dieux…

En occident, l'on a l'habitude de simplifier et de ne voir dans le tantrisme que le côté sexuel de la doctrine et des rites, mais en fait il se décline en diverses voies très différentes, lesquelles le sont encore plus selon que l'on soit au Japon, au Tibet ou en Inde. Mais finalement qu'est-ce exactement que le Tantrisme et pourquoi rapprocher cette discipline religieuse de la Magie et notamment de la Magie rouge sexuelle ?

Le Tantrisme est une voie de développement spirituel (et religieux pour les moines), il implique la Connaissance "Veda" des rythmes du cosmos et des forces opposées en présence en étudiant les textes sacrés. De cette Connaissance et de l'application de certains rites, dont des exercices physiques liés aux cinq sens et aux cinq matériaux (eau, terre, air, feu, éther), le principal but est de dompter ses propres sens afin de mieux comprendre tout ce qui nous entoure et nous est même supérieur (pour dépasser notre plan d'existence).

Les forces en présence sont généralement sexuées, féminines et masculines, à l'image du tao avec le yin et le yang, certains y verront une dualité que l'on retrouve assez souvent dans la plupart des doctrines religieuses tout comme la notion de bien et de mal… Généralement ces forces sont les attributs de divinités, elles-mêmes féminines ou masculines, voire pour certaines ayant les deux polarités en passant par la neutralité selon un cycle éternel.

La notion même "d'expansion de conscience par la libération de l'énergie" est la principale orientation du Tantrisme et il existe donc plusieurs canaux pour y arriver. Sans rentrer dans des détails complexes qui nécessiteraient des bibliothèques entières pour ne serait-ce que commencer à en comprendre les principes directeurs, pour simplifier, il faut savoir et retenir ce qui va suivre et que je vais développer plus loin. Déjà, notons qu'il existe deux grandes voies tantriques, celles de la main droite (tantrisme blanc) et celle de la main gauche (tantrisme rouge). Notons ici une certaine similitude avec la magie et les couleurs : Magie blanche, rouge et noire… il existe aussi un tantrisme noir.

L'étude du tantrisme ne peut se faire qu'avec un "guru" ou un maître tant il est dangereux de s'aventurer seul sur ces terres inconnues. En effet, l'étude des forces, des énergies, des matières, implique de facto l'utilisation de sa propre personne comme sujet de l'expérience mystique, et les sens deviennent alors les réels catalyseurs de la doctrine qui se révèle à soi.

Pour en revenir à notre Magie sexuelle traditionnelle, celle que l'on nomme Magie Rouge en occident, elle n'a donc pas la même notion ni même le même but ou fonctionnement. La Magie Rouge s'effectue avec des rituels sur la base d'un demandeur et d'un praticien qui n'est pas un "guru" à proprement parlé, bien que ce soit aussi un professionnel, chaman ou sorcier, qui dispose de la Connaissance nécessaire. Généralement cette Connaissance n'a pas besoin d'être partagée pour que l'action du rituel soit applicable via la volonté du demandeur. L'on peut par contre rapprocher la Connaissance tantrique du Veda avec la Connaissance ésotérique et occulte occidentale, des deux côtés les forces, matières, symboles et entités participent à l'élaboration de l'accomplissement, d'un côté à résoudre la problématique d'un demandeur via un sorcier, de l'autre à résoudre sa "propre problématique individuelle" en étant l'instrument de sa propre volonté d'aboutir via l'enseignement du Guru.

En ce qui concerne les couleurs. Le Tantrisme Blanc (de la main droite) est basé avant tout sur l'étude d'une multitude de textes et d'exercices de yoga afin d'entrer en résonance avec le tout, de transmuter son propre corps pour vibrer avec l'univers. Dans cette voie, et contrairement à d'autres doctrines religieuses qui tendent à vouloir dissoudre l'individu, il faut savoir "se libérer sans pour autant renoncer à soi-même afin de parvenir à une rencontre avec un plan divin ou avec une divinité" de ce plan supérieur. C'est, d'une certaine façon, "s'approcher du Nirvana" !

Le Tantrisme Rouge (de la main gauche ou "vāmācāra") est celui qui plaît tant aux Occidentaux puisqu'il fait appel à l'énergie sexuelle, via l'activation des "chakras spécifiques", pour justement sublimer cette énergie et atteindre l'extase divine. Cette doctrine est avant tout basée sur l'intégration du désir à la spiritualité, le désir étant ici le moteur du rite il peut faire appel aux relations sexuelles si celles-ci apportent effectivement leur contribution à cet objectif. Ici les relations sexuelles ne sont pas un but recherché mais un outil transitoire ou intermédiaire.

Là où les occidentaux font appel à la Magie Rouge afin d'améliorer les relations amoureuses et sexuelles (afin aussi d'augmenter leur désir et leur libido), les orientaux qui pratiquent le Tantrisme Rouge utilisent la sexualité pour en transmuter l'énergie par la rencontre du principe Masculin (conscient mais inactif) avec le principe Féminin (actif et créateur). Afin d'aller plus loin dans la comparaison, il faut savoir qu'il existe aussi un Tantrisme Noir, celui-ci fait appel directement au principe de plaisir et de douleur en fusion, ainsi la personne qui pratique peut sublimer ces deux opposés et se dépasser en sublimant ces notions corporelles propres à notre niveau d'existence pour accéder à un niveau supérieur. Donc, rien à voir avec notre Magie Noire, encore que, d'une certaine façon le Tantrisme Noir soit directement associé à des pratiques sadomasochistes où douleur et destruction sont finalement assimilables…

Si ce sujet vous intéresse, ou bien si vous désirez résoudre une problématique personnelle qui fait appel à un rituel de Magie dans le cadre de ma profession, je reste à votre disposition : contactez-moi simplement en cliquant sur ma bannière ci-dessous (message via classique formulaire de contact) ou bien, plus directement par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros non surtaxés). À très bientôt pour que le désir et la spiritualité soit, à l'image du Tantrisme, sur la sereine route de votre existence !

Jean-Pascal BRUNO, sorcier chaman.

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

téléphonez au 06.09.11.94.56

(appel direct et non surtaxé)

ou bien aussi ici sur mon site

Rechercher