Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2018 6 15 /12 /décembre /2018 03:34

Rage et désespoir ! Une lourde et irrésistible colère gronde dans l'air en France et dans toute l'Europe, un sentiment d'insurrection qui monte de toutes les campagnes tout comme aux temps révolutionnaires où les paysans miséreux et affamés brandissaient leurs faux et se dirigeaient à l'unisson vers le château du seigneur pour qu'il donne enfin du pain et allège la gabelle! C'est en effet toute une classe sociale, large et très solidaire, qui demande aujourd'hui Justice en une République qui semble les avoir complètement oublié ou relégué très loin des portes dorées d'un inaccessible Palais, celui d'un Élysée d'où règne sans partage un monarque présidentiel dorénavant bien seul à penser qu'il lui reste encore une légitimité morale et représentative pour ne pas le faire complètement vaciller de son rutilant piédestal. Ils l'avaient pourtant placé bien haut et fier sur son trône, lequel maintenant si chancelant qu'au rythme des revendications de la rue se fissure cette si belle et hautaine assurance d'un pouvoir qui se disait infaillible et bien droit dans ses bottes pour les diriger vers le bonheur. Il se voyait comme l'incroyable souverain et grand capitaine du navire issu d'une irréprochable élite tellement "admirée" de tous… et surtout coopté par celle-ci via de généreux subsides provenant de hauts fonds obscurs, du moins secrets comme ceux des affaires, pas trop claires et qui se détournent du monde réel pour trouver le Paradis, celui-ci fiscal dans les Îles ou dans un certain "luxuriant bourg".

Mais que s'est-il donc passé pour que la vindicte d'un peuple se déchaîne autant et se propage aussi rapidement que le feu aux poudres d'une Bastille assiégée en pleine perdition? Quoi que l'on dise en haut-lieu, quoi que l'on chante ou que l'on rabâche en boucle dans les médias complaisants attachés au roi et à ses disciples, il est des vérités historiques et politiques que l'on voulaient ne jamais voir révélées et qui éclatent soudain au grand jour et à la face d'un Jupiter tombé aussi vite en disgrâce qu'il ne s'était imposé par une adroite malice de l'Histoire. C'est en portant la bannière Jaune et éclatante d'une colère que l'on croyait depuis longtemps révolue que se délitent dans les esprits les chaînes invisibles avec lesquelles nos sociétés corrompues par le profit ont asservi depuis trop longtemps un peuple laborieux en lui offrant en échange les piètres colifichets d'une modernité matérielle factice et sans réelles valeurs, ni morales, ni intellectuelles, ni même existentielles. C'est en oubliant aussi que ces Hommes ne sont pas de purs produits que l'on fabrique et que l'on achète sans vergogne d'un coté à un prix dérisoire un jour en les dépouillant impunément le lendemain de toutes leurs richesses individuelles et collectives. Tout ceci non pour le bien public mais pour en faire mauvaise offrande à une petite et illégitime caste de nantis voraces dont l'outil ultralibéral de la mondialisation s'apparente à de l'esclavage moderne institutionnalisé et faussement légalisé par des lois iniques passées avec astuces et complicités non avouables au détriment du plus grand nombre, lequel était déjà modérément confiant hier, assurément révolté aujourd'hui par une telle traîtrise.

Le Pouvoir. Voici un mot qui revient souvent dans mes articles sous un angle plus ésotérique mais qui sonne ici bien à propos comme le glas d'une oligarchie qui se serait un peu trop brûlée les ailes en essayant d'attraper le Soleil pour se l'approprier avec le seul résultat inverse de se voir déchoir en pleine lumière à la vue de tous, une chute presque biblique, dans les faits une déchéance provoquée et calculée, de celle d'un avenir peu radieux annoncé et expliqué par Michel Onfray (dans son livre "Décadence") où les forces vitales de nos sociétés se désagrègent comme celles des successifs Empires antiques défunts, où notre propre civilisation risque aussi de sombrer de par son extrême voracité à vouloir dévorer le monde et l'ensemble de ses ressources mal réparties. Là où la faute, presque originelle, de l'Homme repose sur sa capacité à utiliser son intelligence pour progresser, certains penseurs, par exemple Alain Soral dans sa clairvoyante interprétation de l'Histoire (dans son livre polémique "Comprendre l'Empire") proposent clairement de désigner des coupables, non pas les peuples qui se sont faits manipulés, spoliés et endoctrinés tout au long de l'Histoire à leur insu (ou par consentement savamment induit) mais bien une trop discrète voire secrète (Trilatérale, CFR, Bilderberg)  micro-caste ploutocratique et cosmopolite détentrice des outils non pas de production, comme le soulignait Karl Marx à son époque, mais des outils monétaires, bancaires et financiers rothschildiens qui régissent presque l'entière activité humaine jusqu'à nos jours (avec maintenant "en prime" un banquier ou un milliardaire directement aux commandes des États).

Donc, le pouvoir par l'argent, par ses outils désignés, par ses acteurs et ses institutions que sont les banques et les grands spéculateurs, de véritables fléaux dont nous connaissons la puissance de destruction massive et de chaos via les crises passées et certainement celles à venir, toujours plus mondialisées comme la volonté de ceux qui désirent instituer ce "Nouvel Ordre Mondial", l'ordre d'un Empire digne de Star Wars avec ce côté obscur de la Force prêt à détruire la planète pour se l'accaparer jusqu'à la dernière goutte au détriment de tous. Le Dark Vador, seigneur Sith n'est qu'une représentation dont d'ailleurs Georges Lucas s'est librement inspirée directement de la mythologie grecque et romaine, elle-même représentative de la conception des sociétés antiques avec leurs religions au pouvoir au côté de l'Empereur du moment pour diriger… l'Empire. Actuellement, la mondialisation à marche forcée, celle que nous impose le dogme de la consommation infinie et de la croissance du même acabit, se profile à l'image de cet Empire pyramidal et despotique, un Empire ultra-consumériste détenu par une minorité de petits monarques, véritables hostiles guerriers de "droits financiers et commerciaux" se voyant faussement adoubés de droits divins qu'ils se sont appropriés par la ruse et le mensonge. Un Empire dirigé par des consortiums, des banques, des assurances, des lobbies, des multinationales et holdings de tout ordre dont parfois la puissance dépasse de loin celle les États (G.A.F.A par exemple) et imposent avec violence et complète irresponsabilité leurs "lois de marché" en s'accaparant les richesses mais aussi les démocraties, allant jusqu'à déclencher des guerres pour parvenir à leur but.

Mais le peuple n'est semble-t-il plus du tout dupe, un éclair Jaune de lucidité à fait jour en France, malgré l'abrutissement asséné par des médias traîtres à la vérité, malgré le déclin de l'éducation au profit d'un endoctrinement de plus en plus jeune au dogme de la consommation et de la croissance, malgré un progrès technique que l'on exhibe comme le but de l'existence même d'une société, enfin malgré l'étau budgétaire d'une dette d'État complètement inventée par  pour mieux asservir, une lueur de lucidité peu survenir pour soudain lever le voile sur les coulisses du monde et pointer ceux qui cherchent à écrire dans l'ombre le scénario qu'ils voudraient que l'on suive à la lettre, pour ne pas dire à la baguette ou à la matraque… Notons qu'actuellement presque partout en Europe se sont déjà dressé les peuples contre leurs soi-disant élites politiques en redécouvrant les luttes des classes et en se rebellant  contre une administration européenne digne d'un Empire prédateur des États de Droit, une sorte d'ingérence sous couvert de traités faussement démocratiques extorqués par une minorité aux ordres de l'oligarchie du nouvel ordre mondial que l'on nous prépare… Et ne parlons pas d'écologie, sa vision a été tronquée pour en faire aussi un marché, un vulgaire consommable, celui de l'air que l'on respire, ou du moins pour l'instant celui du CO2 que l'on rejette, on veut vous le faire payer alors que les véritables pollueurs se cachent encore dans les algorithmes des produits financiers de la même caste qui vous a déjà tout vendu en achetant peut-être même votre âme sans vous le dire pour vous la revendre plus cher encore… C'est ici que se cache aussi le Diable, dans tous les sens du terme, et de cette lutte ancestrale entre le Bien et le Mal, entre le pouvoir qui manipule et sait diviser pour mieux régner, le péché originel n'est pas bien loin lorsque la Connaissance permet d'assujettir autrui, d'en tirer profit et de manipuler la vérité pour la corrompre et détenir le seul pouvoir du mensonge.

Les Gilets de la Colère, ces gilets jaunes qui font trembler le pouvoir, ont surgi d'un presque néant dont j'avais déjà parlé puisque c'est bien du monde virtuel 2.0 d'internet (ici article à relire) dont tout est parti. Là où le monde matériel a été cadenassé depuis des décennies pour ne pas dire des siècles, le monde virtuel est un fantastique outil ouvrant tous les champs des possibles en terme de communication, de communion d'esprit et d'idées. D'un point de vue ésotérique, ceux qui ont lu mes articles précédents, notamment sur la puissance générée par les groupes de pensées, par ces fameux "champs morphiques" de Ruppert Sheldrak, ou par les entités égrégores qui emmagasinent et se nourrissent de nos idées et de nos affects, ou bien encore la notion d'inconscient collectif de Jung qui s'active et devient agissante dans la réalité en pouvant bouger des foules via des archétypes, donc, tous ceux qui s'intéressent à ce réel pouvoir des individus comme somme d'une Humanité entière et significative regroupée sous le même étendard savent bien que finalement une petite caste dévoyée ne peut en aucun cas gagner face à un tel réel pouvoir (forcément ésotérique que l'on vous cache) et par conséquent, même les apparences trompeuses instillées par cette caste ne pourront empêcher leur chute, ils passeront certainement du Paradis Fiscal à l'Enfer bien réel qui leur échoit et qu'ils ont fait subir à autrui.

Comme d'habitude je reste à votre écoute, notamment pour approfondir si nécessaire cet article un peu en forme de coup de cœur ou de coup de gueule, à vous de juger! Vous pouvez me joindre pour en discuter ou bien si vous avez besoin d'aide dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de chaman (je vous conseille de lire mes articles plus spécifiques sur la droite de ce blog en haut, classés par thématiques et par titres), ceci par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés). Vous pouvez aussi m'écrire si vous préférez en ouvrant mon formulaire de contact (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour accéder à la page sur mon site). A très bientôt et soyez toujours en accord avec vous-même, selon votre libre arbitre en refusant les fausses autorités illégitimes qui cherchent à contrôler votre vie, sachez aussi, en cherchant un peu, à vous connecter au véritable réseau humain auquel vous faites parti, un réseau il est vrai de nature beaucoup plus ésotérique et pourtant bien réel et actif... Et voyons si la Magie Jaune de la Révolte portera ses fruits d'ici quelques semaines ou mois à venir, car le Monarque bat de l'aile, c'est, dit-on, l'effet papillon.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

téléphonez au 06.09.11.94.56

(appel direct et non surtaxé)

ou bien aussi ici sur mon site

Rechercher