13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 11:29

magie-noire-mal-vs-mal.jpgLe marteau piqueur, le bulldozer ou la dynamite sont nécessaires pour effectuer de lourds travaux lorsque l'on ne fait pas de la dentelle. Les grands édifices ont tous été bâtis avec des moyens importants demandant forces et énergies considérables, les pyramides ou bien les gratte-ciels ne seraient jamais sortis de terre sans cette débauche de puissance et de ressources. En Magie, la plus sombre de toutes, c'est-à-dire la Noire, se trouve au plus haut sommet de cet Art en ce qui concerne les capacités considérables de bouleversement d'un environnement ou d'un contexte, à un tel point que seuls les mages les plus expérimentés s'y frottent.

Comparer les travaux de chantier de construction et les travaux destructeurs de Magie Noire peut sembler incohérent au premier abord, pourtant, tout responsable de travaux, qu'il soit mage ou contremaître, sait que l'on doit forcément en passer par la destruction pour mieux reconstruire après coup. Creuser les fondations d'une tour immense ne se fait pas sans violence sur le sol ou sur les arbres qui pourraient s'y trouver, dynamiter la roche n'est pas non plus une opération sans risque mais néanmoins nécessaire pour excaver et construire.  

En Magie, l'on part d'un point de départ pour aboutir à un autre avec l'objectif à atteindre dans un contexte qui demande parfois aussi que l'on requiert à la force pour modeler le terrain, pour aplanir le contexte sur la voix la plus directe. Ainsi, recourir à la Magie Noire n'est pas un mal en soi si ce qui doit être effectué avec violence se focalise sur les obstacles générateurs de négativité… De cette façon, traiter le Mal par le Mal reste la plus évidente et respectable manière d'utiliser les rituels de Magie Noire pour le bien du demandeur.

Le cas le plus significatif pour utiliser la Magie Noire demeure celui qui permet de conjurer le mauvais sort par un rituel du même acabit afin de l'annuler, voire de le retourner directement à l'envoyeur ! C'est d'ailleurs ce qui se passe la plupart du temps, générer le Mal pour le Mal ne fait que l'amplifier et finit par se revenir sur le commanditaire et sur l'expéditeur… c'est ce que l'on appelle chez les initiés "l'effet boomerang" ou bien le "choc en retour". Donc, pas d'utilisation à la légère, car cette magie sombre a la fâcheuse (et intéressante) tendance à rebondir sur le ou les auteurs !

Hormis les actions génériques afin de contrer le mauvais oeil, lors d'envoûtement il est recommandé d'agir puissamment avec un haut rituel de… désenvoûtement issu de la Magie Noire pour les cas les plus graves qui nécessitent un traitement bien plus adapté qu'avec un simple rituel de soin généré par la Magie Blanche. Vaincre le Mal par la Mal est encore une fois une excellente règle si l'on veut simultanément éradiquer les effets et la cause. La Magie Blanche est trop souvent utile pour soigner les effets sans aller jusqu'à la source profonde de la cause du mal.

Hélas, soigner n'est pas guérir, hors pour guérir il faut éliminer la cause du mal. Qui trouverait normal de soigner uniquement les effets néfastes de la grippe sans pour autant vouloir éliminer définitivement de l'organisme le virus responsable de la maladie ?! La Magie Noire dispose de ce puissant don, effectivement un peu radical d'aller directement à la source en explosant sans retenue, de ne pas faire de prisonnier chez l'ennemi, de bombarder la ville sans distinction, et… des fois de faire des victimes collatérales en rasant tout un secteur. 

C'est ce en quoi la Magie Noire reste extrêmement dangereuse, elle est la nitroglycérine instable dans les mains tremblantes de celui qui la porte, alors mieux ne vaut pas trébucher et savoir où et surtout quand la poser pour qu'elle ne se retourne pas contre vous ! Pour ma part, j'utilise la Magie Noire dans certaines conditions bien étudiées et toujours en accord avec les Grandes Lois afin de me prémunir du choc en retour et aussi protéger mon commanditaire de toute retombée négative provenant du rituel noir.

Mais, utiliser la Magie Noire, savoir s'en prémunir et bien gérer ses énergies destructrices, cela ne suffit pas pour que le résultat soit au rendez-vous puisque cibler un rituel est une évidence, trouver le meilleur moment pour décocher la flèche reste le plus difficile à décider car il est très difficile de contenir une telle puissance une fois que la machine est en route, le doigt sur la gâchette peut ainsi parfois avoir tendance à vouloir précipiter l'action !

De même, le demandeur (ou commanditaire du rituel) se trouve souvent dans une situation délicate qui demande une réponse rapide du Mage, il pousse sans cesse le praticien à l'action, il lui demande de porter le coup le plus vite possible… c'est ici l'erreur habituelle à ne pas commettre que de laisser celui qui ne sait pas définir le moment où l'on lance un bombardement massif sur les troupes du Mal !

Étant Chaman praticien depuis de nombreuses années, j'ai pu acquérir cette Connaissance des Arts Majeurs en prenant en compte les paramètres essentiels au succès de telles entreprises qui impliquent des rituels noirs, aussi n'hésitez pas à prendre conseil et à me contacter si vous désirez engager des travaux de magie bien préparés. Contactez-moi via ma bannière ci-dessous (envoi d'un formulaire classique) ou bien plus rapidement et directement par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros non surtaxés). A Très bientôt en toute sérénité et harmonie.

Jean Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Sorcier Chaman - dans Envoutement
commenter cet article

commentaires

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

contactez moi ici sur mon site

Rechercher