Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Amour, #Envoutement, #couple, #karma, #retour affectif, #Rituels de magie

Et si nous parlions d’amour, de rituel, de couple et de karma, et des liens subtils qu’ils entretiennent secrètement ?! Comme pour tout domaine complexe l’esprit humain préfère généralement rechercher la simplicité au risque de contredire la finesse de sa propre raison afin de s’assurer une certaine basse sérénité et d’écarter le trouble de la complexité qui l’habite. Cette attitude apparemment paradoxale est néanmoins parfaitement compréhensible, d’une part pour des raisons purement psychologiques liées à la peur et au tourment d’aborder de front les problèmes avec cette potentialité de ne pas pouvoir les surmonter, d’autre part, et cela est moins évoqué, tout simplement la grande consommation d’énergie vitale nécessaire à cet exercice d’introspection, de cogitation et de confrontation avec le réel, l’humain préférant se raconter des histoires, certes fausses, mais personnelles et moins énergivores plutôt que d’affronter l’immensité labyrinthique de la réalité qui le touche et dont il ne peut entrevoir que rarement une sortie acceptable avec comme perspective sa propre finitude ou celle de son infime action sur le monde, une trop difficile confrontation intérieure le vidant à terme de toute sa substance et de son énergie. Pourtant de grands penseurs, philosophes, métaphysiciens, spiritualistes ou religieux ont été confrontés aux tourments de l’existence et nous ont offert des réponses intéressantes en y laissant parfois leur vie en échange à force d’un travail de recherche acharné et surtout à cause du déni de leurs contemporains à regarder certaines vérités complexes en face.

Dans cette perspective la relation à autrui, et plus précisément la relation amoureuse, permet d’approcher une vérité que l’on ne peut ni nier, ni réfuter ou refuser au risque d’abandonner tout challenge existentiel et "de facto" toute évolution personnelle puisque nous nous construisons d’abord grâce aux multiples miroirs du regard des autres, avec eux et réciproquement dans ce mouvement perpétuel qui nous pousse tantôt en position d’attraction et d’acceptation, tantôt en position inverse de répulsion et de contradiction avec ce que nous sommes ou voulons devenir. C’est dans ce choix délibéré et responsable, d’aller vers autrui ou bien de rejeter sa présence, que s’élabore l’humanité qui nous caractérise et qui nous éloigne de l’animalité, laquelle n’a pas pleinement conscience des choix complexes à intégrer mais reste principalement poussée par son instinct primaire. Pour autant, et nous le savons tous, l’humain n’est pas dénué d’affects qui en font aussi un animal, il peut en effet lui-même se contraindre de suivre ses propres instincts primaires ou basiques dans des conditions quotidiennes normales, par exemple durant l’acte sexuel, ou bien moins ordinaires lors d’événements extrêmes tels des guerres où la cruauté et la barbarie peuvent soudain resurgir d’un cerveau reptilien à l’affût d’un stimulus adéquat de défense ou d’attaque. J’ajouterais hélas, et on le voit aussi de plus en plus actuellement, que la "mise en veille" de l’esprit critique par le lavage de cerveau récurrent que la population subit n’apporte que son lot de simplifications radicales des idées et de comportements pouvant alors lentement glisser vers une vision également instinctive et animale qu’il est alors facile de dompter par quelques subterfuges politiques de bas étage… La manipulation des esprits par une pseudo élite est aussi une composante de l’existence, mais ceci est un autre sujet que j’ai déjà abordé.

Le "retour affectif" porte en lui les germes d’une complexe contradiction que je viens d’évoquer, celle que "l’on veut ce que l’on ne contrôle finalement pas consciemment" puisque nous serions comme ces marionnettes dont les ficelles sont principalement et initialement manipulées par nos instincts, esclaves de nos désirs et à la merci de nos pulsions primaires… C’est d’ailleurs majoritairement pour cette raison que beaucoup de gens se mettent dans des situations invraisemblables sans savoir comment ils en sont arrivés là, par exemple comment ils ont pu dépenser autant d’argent en choses inutiles et se retrouver endettés jusqu’au cou pour des années (par avidité primaire), ou bien comment il ont pu signer une assurance hors de prix pour se protéger de risques totalement improbables (par peur induite), ou bien encore comment ils ont pu se marier avec telle ou telle personne qui ne leur convient pas du tout (par pur et unique instinct sexuel), l’on pourrait d’ailleurs assurément faire le tour des vices existants pour s’apercevoir qu’ils sont tous issus de pulsions primaires non contrôlées.

Alors l’amour est-il aussi une pulsion? Bien heureusement non, la complexité d’une relation amoureuse complète et durable met en œuvre nos affects supérieurs tout en laissant néanmoins une marge de manœuvre raisonnable à nos instincts primaires dont on relâche la bride aux moments opportuns, c’est le cas de la plupart des gens même si certains comme je l’ai dit précédemment peuvent se laisser piéger. Les initiés savent aussi que "l’envoûtement amoureux" s’élabore de manière multiple et assurément complexe, que l’on soit dans une situation normale où les personnes "tombent amoureuses" ou bien dans une configuration plus construite où une des deux personnes s’affaire pour que l’envoûtement se concrétise et soit ensuite partagé, dans ce dernier cas la réciprocité est induite par un processus de contrôle, qu’on l’appelle séduction naturelle ou rituel de magie c’est exactement la même chose au final avec cette différence fondamentale que d’un côté elle est désirée par un charme d’attraction spontané, de l’autre par un rituel d’attraction effectué (en magie rouge). Et même pour aller encore plus loin, les praticiens expérimentés diront que le charme dit naturel et spontané ne l’est pas tant qu’il n’y parait mais qu’il est lui aussi instrumentalisé et induit par un autre phénomène invisible, complexe et subtil : le karma… Car comme le disait si bien Paul Eluard, grand initié, poète de l’amour et surréaliste: "il n’y a pas de hasard il n’y a que des rendez-vous", et donc des rencontres qui ne tiennent pas du hasard mais des unions prévues à l’avance et préparées sur des chemins d’existences qui se croisent à un carrefour élaboré tout spécialement: impossible de se manquer.

La réalité karmique est très certainement l’aspect le plus marquant et le plus complexe qui soit pour le profane qui n’y voit qu’une vue de l’esprit (forcément dérangé), à la fois difficile d’accès en terme de compréhension si l’on ne dispose pas pour ce faire du bagage intellectuel et ésotérique, mais aussi de cette conviction intime et formelle qui passe par une puissante expérience ésotérique de terrain ou par l’acquisition d’un don d’en percevoir la réalité objective dans un schéma global d’évolution bien orchestré. La grande question sera alors la suivante: mais qui donc organise tout ceci et gère cette réalité karmique supérieure? La réponse est elle-même dans la question: une autorité supérieure en guidance de nos actes mais en total accord avec le parcours existentiel à maintenir, ceci avec les bonnes personnes, au bon moment et au bon carrefour de la vie. Bien souvent le terme de synchronicités revient dans ces hasards qui n’en sont pas mais qui doivent être perçus comme des croisements karmiques détectables et assurément primordiaux, comme des points de repère à suivre, car chacun a pu expérimenter un jour ce moment surprenant et presque surnaturel où l’on sent qu’il va se passer quelque chose d’important et que cela arrive. La rencontre amoureuse fait partie de ces évènements karmiques préparés, de ces synchronicités qui se dévoilent et se concrétisent. Le rêve prémonitoire peut être assimilé à une sorte de vision karmique si l’on arrive néanmoins à s’en souvenir assez précisément pour en percevoir la profondeur et s’en saisir afin de guetter sa réalisation, c’est sur cette technique que les chamans opèrent leurs propres pratiques au sein de rituels de magie à la fois complexes et stricts durant lesquels la destinée d’autrui peut se dessiner et être (ou pas) révélée.

L’amour, le rituel, le couple et le karma : l’inséparable quatuor qui en dit toujours long lors de mes séances en qualité de chaman professionnel afin d’exposer à ceux qui en ont le besoin la réalité karmique qui se détache de synchronicités visibles très utiles pour trouver l’amour ou retrouver l’être aimé. Je vous propose de continuer ce court exposé si vous le voulez en prenant contact avec moi par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit depuis mon formulaire de contact (cliquez sur la bannière ci-dessous pour ouvrir ma page), de même pour ceux qui désirent une étude plus approfondie via des rituels dédiés que j’effectue selon le contexte en présence. Je vous dis à très bientôt et soyez à l’affût de vos rêves, ils sont peut-être et même certainement le reflet karmique d’une réalité à venir…

Jean-Pascal BRUNO

Commenter cet article

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien aussi ici sur mon site

Articles récents

Hébergé par Overblog