Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2020 6 23 /05 /mai /2020 18:47

Après avoir disserté sur Lucifer (article précédent), passer à autre chose d'aussi imposant pourrait sembler difficile tant le personnage est emblématique et connu, pourtant ce qui va suivre vous intéresse tout particulièrement puisque nous sommes, sans le savoir ni évidemment encore moins sans les voir, tous entourés d'entités surnaturelles, d'esprits plus ou moins maléfiques et relativement dangereux, de véritables démons invisibles certes inférieurs aux stars comme Lucifer ou Satan mais néanmoins parfois assez "préoccupants" au quotidien comme nous allons le constater. Ce sont les "djinns" dont vous avez certainement entendu parler. Sous cette appellation n'y voyez pas non plus le bon génie de la lampe d'Aladin qui vous apportera les richesses promises en exhaussant tous vos vœux, les djinns sont d'une nature très spéciale et ambivalente. Selon la tradition islamique traditionnelle ils sont aussi anciens que l'Homme sur Terre car ayant été créés à la même période avec cette différence notable que les hommes seraient constitués d'argile (c'est ici une parabole pour dire de "matière") alors que les djinns auraient été engendrés par le feu céleste (comprendre "pure énergie").

Par postulat ne doutons pas des Écrits, ceci par principe car ce n'est pas ici le but recherché que d'analyser les textes sacrés de différentes religions pour nous transformer illico en théologiens… Mais je tiens à ajouter que les textes précisent que les djinns ne sont absolument pas de nature angélique, car les anges de la Bible ou du Coran quant à eux seraient plus directement issus d'une transcendance divine, de "pure lumière" selon les traditions prophétiques anciennes. En résumé et en aparté pour cogiter un peu, nous avons donc: "matière" pour les uns, "énergie" pour les autres et enfin "lumière" pour les troisièmes, presque une formule de physique digne d'Einstein (E=mc²)…

Mais passons aux choses sérieuses assez éloignées des équations. Les djinns ne viendraient pas d'un hypothétique ailleurs, bien au contraire ils seraient de très légitimes habitants de notre planète, arrivés comme je l'ai dit en même temps que nous, les humains, ici bas mais avec une "essence" bien différente. Pour autant, les écritures nous assurent que les djinns sont organisés comme les humains avec des groupes, des clans ou des royaumes, qu'ils préfèrent en général tout de même vivre à l'écart des humains dans des lieux désertés par les hommes comme les déserts, les forêts ou même sous terre dans des grottes sombres. Il existe, selon la tradition musulmane et le Coran qui les cite, une quinzaine de types de djinns tous très différents selon justement les lieux qu'ils occupent mais l'on peut en retenir trois principaux: les "Efrits" qui peuplent les terres, les "Maritins" qui vivent près des cours d'eau et les "Sylphes" qui peuvent se mouvoir dans les airs ou dans les cieux. Tout ceci n'est pas sans nous faire penser à d'autres cultures celtes plus nordiques où se retrouvent les Elfes, les Gnomes, les Lutins, les Korrigans ou autres farfadets et trolls; une coïncidence troublante pour autant puisque ce "petit peuple invisible" pouvant parfois se transformer et user des forces de la Nature sont parfois appelés "jötunn" en vieux norrois (langue scandinave), une assez curieuse similitude de terminologie phonétique avec les djinns.

Notons aussi de suite une autre caractéristique très importante, celle qu'ont les djinns de prendre toutes les formes qu'ils désirent, car ils sont polymorphes lorsqu'ils désirent se rendre visibles, pouvant ainsi se transformer en animaux (souvent en serpents, comme par hasard) mais aussi et surtout en homme ou en femme… Sur ce dernier point, dans le monde arabe l'on a déjà pu lire à de très nombreuses reprises des histoires de djinns séduisants des femmes afin d'avoir des relations sexuelles avec elles, ou bien des "jinniyya" (ou "ǧinniyya") c'est-à-dire des djinns femelles cherchant la compagnie des hommes seuls dans des lieux déserts ou isolés pour les charmer puis les dévorer. Cet aspect plus cannibale de ces êtres a donné le nom de "goules" dévoreuses dans les écrits des contes arabes préislamiques que l'on connaît assez bien en occident avec les récits des "Mille et une nuits". J'y vois aussi un lien direct avec nos incubes (démons mâles) et succubes (démons femelles) des traditions antiques ou moyenâgeuses qui viendraient hanter nos nuits dans nos cauchemars.

Mais le véritable pouvoir des djinns est encore plus grand, bien entendu leur capacité d'être métamorphe à volonté est en soi fantastique mais tout de même quelque peu dangereuse pour eux car l'on dit qu'un djinn visible peut être tué par un homme lorsqu'il est dans cet état alors qu'invisible il devient invincible. Non, son plus grand pouvoir reste celui d'avoir la capacité d'entrer dans l'esprit des hommes pour les dominer, ce qui revient à signifier qu'ils peuvent à loisir posséder une personne, dans le sens d'une possession démoniaque. L'on a aussi entendu dire que les djinns pouvaient par cette capacité légèrement atténuée (ou dissimulée) inspirer les artistes et les écrivains en les influençant parfois durant toute leur vie, d'où peut-être le "génie" de certains d'avoir autant d'inspiration ou bien "la baraka" (qui signifie chance ou bénédiction en arabe), allez savoir…

Toujours est-il que l'invocation des djinns du monde arabe ressemble fort à l'évocation des démons de l'occident, ceci à un tel point que l'on retrouve aussi un certain chef des djinns surnommé "al-Shaytan" suite à sa déchéance (réf. "Iblis" dans le Coran dans la sourate dite "Ar-rahmān") car ce dernier ne voulant pas se prosterner devant Adam (le premier Homme) se retrouva en désaccord avec le Créateur et en fût puni (rejeté des sphères angéliques vers l'Enfer puis sur Terre pour "tenter les Hommes"). L'on pourrait y voir un certain Satan poindre ses cornes dans cette affaire où encore une fois c'est la chair de l'Homme (allégorie de la matière, de l'argile) qui lui fait perdre son statut auprès du Créateur mais lui fait gagner ce pouvoir de corrompre l'Homme par ce même biais en restant sur notre dimension terrestre. L'on retrouve donc Satan comme chef des Djinns dans la tradition arabe cette fois islamisée. De même, le Coran permet aux djinns de pouvoir se convertir à l'Islam et donc de suivre une voie plus positive (un mauvais djinn devenant ainsi un bon djinn), ce qui brouille encore plus les cartes quant à leur véritable nature ambiguë et changeante, parfois bons ou mauvais avec les hommes, parfois cherchant à les dominer mentalement, parfois fuyant les hommes en restant éloignés d'eux dans des régions inaccessibles.

Nous pouvons nous poser légitimement une question primordiale et même inquiétante, celle de la possession, ne serait-elle pas aussi de nature démoniaque à l'image même des capacités des djinns? D'ailleurs, il me semble que parfois les entités qui nous entourent leur ressemblent beaucoup, à un tel point qu'il ne fait aucun doute pour moi qu'elles sont identiques, non seulement dans leur invocation lors de messes noires afin d'obtenir une capacité ou un pouvoir, lors de pactes de magie noire qui s'y apparentent aussi pleinement. De même et à l'inverse, l'exorcisme ne serait qu'une manière de faire "sortir ce djinn" (ou ce démon) lorsqu'une personne est sous emprise (ou "possédée")… Dans tous les cas l'on ne peut ignorer les entités, quels que soient leurs noms, djinns ou démons, et apprenons aussi à mieux percevoir immédiatement celles qui tentent de nous corrompre de manière négative ou au contraire de nous aider en nous soufflant l'inspiration qui nous manque.

Mon expérience professionnelle en qualité de sorcier-chaman depuis de nombreuses années me permet assurément de reconnaître les entités qui sont en présence dans un contexte ou proche d'une personne qui me consulte, de même parfois les entités sont déjà "dans" le consultant et il est alors nécessaire de rapidement saisir l'orientation positive ou négative qui s'en dégage. Ne soyons pas non plus pessimistes, si les djinns ont été présents dès les origines alors leur fonction n'est-elle pas de jouer un rôle dans notre évolution, voire dans une évolution partagée entre Hommes et Entités? Hermès Trismégiste, dans la Table d'Émeraude, nous rappelle que ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, ce qui signifie bien que les destinées des sphères sont intimement liées par des forces et des lois qui vont dans le sens d'une création commune et indissociable, sachons donc reconnaître quelles sont ces forces et soyons certains que nous pouvons en partager les grandes potentialités qui s'offrent à nous.

C'est dans cette perspective que j'exerce afin de vous aider à trouver des solutions au quotidien via des travaux et des rituels spécifiques en fonction de votre contexte. Vous avez besoin d'une réponse ou d'une aide, alors n'hésitez pas à me contacter pour en discuter librement au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien écrivez-moi en passant par mon formulaire de contact pour m'expliquer en quoi je peux vous aider (merci de cliquer ma bannière ci-dessous pour ouvrir ma page de contact). Je vous dis à très bientôt et sachez reconnaître le bon djinn qui est en vous!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Partager cet article

Repost0

Etude Gratuite :

http://data.over-blog-kiwi.com/1/48/86/80/20150515/ob_c7701b_etude.jpg

  Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite 

téléphonez au 06.09.11.94.56

(appel direct et non surtaxé)

ou bien aussi ici sur mon site

Rechercher