Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #coronavirus, #sauver l'entreprise, #crise économique

Il est certain que beaucoup vont se demander ce qu'ils font ici en s'apercevant d'un seul coup qu'il lisent soudain l'article écrit par un chaman, oh mon dieu! Ils auraient bien tord de penser perdre leur temps car finalement s'ils sont arrivés ici c'est qu'il n'y a pas de hasard non plus car le Covid-19, cet intrus si minuscule qu'ils pensaient dérisoire, voire illusoire, a bien réussi à mettre à genoux la planète entière et le tiroir-caisse de millions d'entreprises, dont peut-être le leur… Alors effectivement les conseils d'un chaman, qui s'y connaît depuis des décennies en esprits de la nature, pourraient bien dicter quelques leçons pour s'en sortir et même inverser la tendance, principalement pour ceux qui seraient les moins obtus, les moins formatés, et non ceux avec la tête rangée dans le guidon, étant affublés d’œillères bien collées comme il faut, c'est-à-dire un peu comme un masque de protection FFP2 en tissu "pro", bien entendu… C'est donc pour les plus ouverts et plus réceptifs d'entre eux, entrepreneurs intuitifs et perspicaces, que cet article est avant tout dédié, mais ce ne sera pas un long discours pour "convaincre" car ceux qui arriveront avec la seule curiosité en guise de bagages n'y verront pas plus clair s'ils sont aveugles, sourds et handicapés par les rhétoriques habituelles qui s'attaquent cerveau en ne laissant que quelques neurones bringuebalants à la merci d'une logique psychorigide proche de la névrose généralisée. Mais par quoi commencer quand la panique se profile dans cette après-crise du Covid qui assurément sonne comme "Commandes-vides" avec des pertes parfois abyssales de chiffre d'affaires à l'horizon sans réel retour à la normale? Un défi, oui, mais déjà une chance ou même plusieurs pour "aller de l'avant sur cet après", c'est ce que nous allons voir ensemble…

Déjà, il est clair que selon le type d'entrepreneur, tous ne seront pas dans le même bateau pour affronter la tempête, il y a ceux qui naviguent en croisière de luxe avec un gros équipage et des réserves de carburant pour effectuer la traversée sans aucun problème, puis il y a ceux dont la voilure est nettement plus faible, qui justement comptent sur des vents favorables pour s'en sortir et arriver à bon port, ce ne sera pas évident pour ces derniers mais en étant bon marin rien n'est perdu pour autant; enfin il y a ceux qui sont en barque et qui rament à contre-courant à la force des bras en étant déjà épuisés tout en écopant l'eau qui s'accumule au risque de faire couler l'embarcation. Il est d'une grande clarté que pour les multinationales et très grosses entreprises non seulement les aides arriveront mais sont déjà en caisse avec la certitude que les équipes de sauvetage seront présentes en cas de naufrage ou de collision boursière mettant en péril les actionnaires. Donc, n'en parlons plus, ces nantis ont assuré leurs arrières et profitent même des naufragés à la dérive pour les piller et les achever en se frottant les mains. Pour les autres ce sera plus difficile, les entreprises de taille moyenne vont d'autant plus souffrir qu'elles ont des salariés en charge qui sont au chômage technique et dont les aides d'état vont s'arrêter d'ici quelques semaines ou mois pour les plus chanceux… En ce qui concerne les plus petites entreprises ou les entrepreneurs individuels, il est encore plus difficile d'y voir à plus de dix mètres dans ces eaux sombres puisque les aides sont pratiquement inexistantes voire nulles. Pour autant, d'après moi ce sont les plus petites ou moyennes structures qui peuvent s'en sortir le mieux car, pour reprendre l'image maritime elles ont beaucoup moins de tirants d'eau, c'est-à-dire aussi un temps de réponse beaucoup plus rapide que les gros tankers de style Titanic qui iront irrémédiablement s'écraser sur l'iceberg, même en tentant d'arrêter les machines à la vue du danger qui se profile.

Le Covid-19 nous a démontré, sans faire non plus de politique-fiction ou d'extrapolation hasardeuse, que la mondialisation économique, financière et commerciale était un véritable désastre à l'échelle planétaire en ayant parsemé la délocalisation des outils et des travailleurs là où les entreprises locales pouvaient encore se ressourcer sans cette contrainte de l'éparpillement et des distances. De plus, dans un avenir proche les mesures seront drastiques afin de relocaliser le potentiel des entreprises afin de ne pas subir une autre crise encore plus forte, celle des réductions carbone des transports de marchandises avec un pétrole en fin de vie et un réchauffement climatique en accélération. Mais revenons à notre post-Covid immédiat, une crise à la fois, même si les autres sont déjà superposées directement à celle-ci de manière moins visible et donc en pointillé, disons qu'aujourd'hui le Covid est effectivement une première réplique du tremblement planétaire à venir…

"Il n'est de richesse que d'hommes". Voici une maxime à bien méditer. Là où justement les entreprises se verront à choisir entre le licenciement, qui signifie la perte d'un personnel qualifié et d'un savoir-faire qui n'a pas de prix (ou celui parfois très onéreux et long de la formation), ou bien la perte sèche de capital pour garder les emplois, il est évident que les très grandes entreprises n'y regarderont pas à deux fois, croulant sous le poids de leur gigantisme et de leur éparpillement pour se délester de leurs travailleurs. La chance revient cette fois-ci du côté des petites entreprises pouvant réorienter plus rapidement leur main-d’œuvre et leurs produits, tout en gardant la barre, certes avec difficulté mais en ne jetant personne par-dessus bord. Bien entendu c'est à ce stade que le chaman que je suis peut jouer un rôle important pour redonner l'énergie à ces petites structures, à ces entrepreneurs qui ont cette volonté de ne pas perdre ni espoir ni les meubles dans la crise, ce sont ceux qui s'en sortiront le mieux, ils n'ont pas le talon d'Achille des colosses déjà en cours d'effondrement, ils ont cette possibilité de diffuser leur conviction à un niveau local pour redynamiser et harmoniser l'entreprise. Tout ceci vous semble être un beau discours utopique? Ne vous sous-estimez pas et ne sous-estimez pas vos collaborateurs, au contraire faites front ensemble et soyez solidaires là où les trop grandes entreprises déshumanisées par une mondialisation dérégulée ne pourront absolument pas répondre à la véritable crise qui se cache dans la bulle financière artificielle qui n'attend qu'une étincelle pour imploser et laisser la place plus naturelle à des entrepreneurs plus respectueux des hommes et d'éthique environnementale.

La véritable question à ce stade est donc de pouvoir tenir et d'avoir assez d'énergie pour le faire, de comprendre les processus qui permettent aux Hommes de valeur de joindre leurs efforts sans se dissocier les uns des autres face à l'adversité, ceci de manière solidaire et harmonieuse. Dans l'histoire du chamanisme, le chef de tribu donne tout pouvoir au sorcier pour qu'il protège le clan des mauvais esprits et appelle les anciens pour aider à entrevoir un avenir en harmonie avec la forêt et l'ensemble de ses habitants. Dans cette parabole il faut y voir que l'entrepreneur dispose des mêmes pouvoirs, qu'il doit jouer son rôle de chef respectueux pour ne pas voir son clan se disperser et ne jamais revenir. Étant chaman depuis plus de trente ans j'ai sauvé nombre de chefs d'entreprises en les conseillant dans ce sens avec il est vrai des méthodes parfois plus ésotériques en apparence mais finalement plus proche de l'esprit des Hommes dans leur environnement immédiat, plus proche d'une nécessaire harmonie pour partager le produit du travail et ne pas le perdre à la moindre vague qui viendrait bousculer le "navire-entreprise". C'est dans ce sens que je vois mon apport professionnel, il est à la fois ancré dans une tradition millénaire depuis que l'Homme à dû survivre à son environnement, tout en étant profondément orienté vers un avenir dont je perçois en qualité de chaman nettement les dangers et les réponses à appliquer à tous les niveaux, particuliers ou entrepreneurs, tous des Hommes face à un combat à mener avec la dignité de ne laisser personne sur le chemin car tous comptent et tous ont un rôle à jouer.

Bien évidemment c'est avec de multiples moyens qu'il faudra agir pour riposter contre cette crise du Covid-19 qui n'en finira pas de lisser ses effets délétères sur plusieurs mois (ou années) et laissera des traces durables sur nos façons d'entrevoir les problématiques économiques et commerciales. Agissons aujourd'hui pour redéfinir l'entreprise dans ce qu'elle a de meilleur en elle, pour ne pas perdre ses ressources mais au contraire déjà les retrouver pour les faire fructifier avec soin et discernement. C'est à ce stade que je reste à votre disposition au niveau professionnel pour en discuter, pour mettre certaines de mes compétences chamaniques au service de l'entreprise là où toute la symbolique de mon travail consiste justement à orienter les énergies nécessaires pour casser l'inertie avant qu'elle ne s'installe. Pour ce faire vous pouvez me joindre au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) pour en discuter en toute discrétion assurée selon les termes déontologiques qu'implique ma profession et la vôtre. Vous pouvez aussi m'écrire si vous le désirez pour un premier contact depuis mon formulaire qui s'ouvre en cliquant ma bannière web qui est ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour dépasser ce stade où l'incertitude semble actuellement dicter sa triste loi et donc pour éloigner ce faux déterminisme qui n'est pas une fatalité si l'on sait agir dès maintenant avec la volonté de celui qui ne renonce jamais, toujours en capacité avec ses forces vives pour aller de l'avant.

Jean-Pascal BRUNO (JPB)

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #djinns, #entités, #pactes, #possession, #emprise

Après avoir disserté sur Lucifer (article précédent), passer à autre chose d'aussi imposant pourrait sembler difficile tant le personnage est emblématique et connu, pourtant ce qui va suivre vous intéresse tout particulièrement puisque nous sommes, sans le savoir ni évidemment encore moins sans les voir, tous entourés d'entités surnaturelles, d'esprits plus ou moins maléfiques et relativement dangereux, de véritables démons invisibles certes inférieurs aux stars comme Lucifer ou Satan mais néanmoins parfois assez "préoccupants" au quotidien comme nous allons le constater. Ce sont les "djinns" dont vous avez certainement entendu parler. Sous cette appellation n'y voyez pas non plus le bon génie de la lampe d'Aladin qui vous apportera les richesses promises en exhaussant tous vos vœux, les djinns sont d'une nature très spéciale et ambivalente. Selon la tradition islamique traditionnelle ils sont aussi anciens que l'Homme sur Terre car ayant été créés à la même période avec cette différence notable que les hommes seraient constitués d'argile (c'est ici une parabole pour dire de "matière") alors que les djinns auraient été engendrés par le feu céleste (comprendre "pure énergie").

Par postulat ne doutons pas des Écrits, ceci par principe car ce n'est pas ici le but recherché que d'analyser les textes sacrés de différentes religions pour nous transformer illico en théologiens… Mais je tiens à ajouter que les textes précisent que les djinns ne sont absolument pas de nature angélique, car les anges de la Bible ou du Coran quant à eux seraient plus directement issus d'une transcendance divine, de "pure lumière" selon les traditions prophétiques anciennes. En résumé et en aparté pour cogiter un peu, nous avons donc: "matière" pour les uns, "énergie" pour les autres et enfin "lumière" pour les troisièmes, presque une formule de physique digne d'Einstein (E=mc²)…

Mais passons aux choses sérieuses assez éloignées des équations. Les djinns ne viendraient pas d'un hypothétique ailleurs, bien au contraire ils seraient de très légitimes habitants de notre planète, arrivés comme je l'ai dit en même temps que nous, les humains, ici bas mais avec une "essence" bien différente. Pour autant, les écritures nous assurent que les djinns sont organisés comme les humains avec des groupes, des clans ou des royaumes, qu'ils préfèrent en général tout de même vivre à l'écart des humains dans des lieux désertés par les hommes comme les déserts, les forêts ou même sous terre dans des grottes sombres. Il existe, selon la tradition musulmane et le Coran qui les cite, une quinzaine de types de djinns tous très différents selon justement les lieux qu'ils occupent mais l'on peut en retenir trois principaux: les "Efrits" qui peuplent les terres, les "Maritins" qui vivent près des cours d'eau et les "Sylphes" qui peuvent se mouvoir dans les airs ou dans les cieux. Tout ceci n'est pas sans nous faire penser à d'autres cultures celtes plus nordiques où se retrouvent les Elfes, les Gnomes, les Lutins, les Korrigans ou autres farfadets et trolls; une coïncidence troublante pour autant puisque ce "petit peuple invisible" pouvant parfois se transformer et user des forces de la Nature sont parfois appelés "jötunn" en vieux norrois (langue scandinave), une assez curieuse similitude de terminologie phonétique avec les djinns.

Notons aussi de suite une autre caractéristique très importante, celle qu'ont les djinns de prendre toutes les formes qu'ils désirent, car ils sont polymorphes lorsqu'ils désirent se rendre visibles, pouvant ainsi se transformer en animaux (souvent en serpents, comme par hasard) mais aussi et surtout en homme ou en femme… Sur ce dernier point, dans le monde arabe l'on a déjà pu lire à de très nombreuses reprises des histoires de djinns séduisants des femmes afin d'avoir des relations sexuelles avec elles, ou bien des "jinniyya" (ou "ǧinniyya") c'est-à-dire des djinns femelles cherchant la compagnie des hommes seuls dans des lieux déserts ou isolés pour les charmer puis les dévorer. Cet aspect plus cannibale de ces êtres a donné le nom de "goules" dévoreuses dans les écrits des contes arabes préislamiques que l'on connaît assez bien en occident avec les récits des "Mille et une nuits". J'y vois aussi un lien direct avec nos incubes (démons mâles) et succubes (démons femelles) des traditions antiques ou moyenâgeuses qui viendraient hanter nos nuits dans nos cauchemars.

Mais le véritable pouvoir des djinns est encore plus grand, bien entendu leur capacité d'être métamorphe à volonté est en soi fantastique mais tout de même quelque peu dangereuse pour eux car l'on dit qu'un djinn visible peut être tué par un homme lorsqu'il est dans cet état alors qu'invisible il devient invincible. Non, son plus grand pouvoir reste celui d'avoir la capacité d'entrer dans l'esprit des hommes pour les dominer, ce qui revient à signifier qu'ils peuvent à loisir posséder une personne, dans le sens d'une possession démoniaque. L'on a aussi entendu dire que les djinns pouvaient par cette capacité légèrement atténuée (ou dissimulée) inspirer les artistes et les écrivains en les influençant parfois durant toute leur vie, d'où peut-être le "génie" de certains d'avoir autant d'inspiration ou bien "la baraka" (qui signifie chance ou bénédiction en arabe), allez savoir…

Toujours est-il que l'invocation des djinns du monde arabe ressemble fort à l'évocation des démons de l'occident, ceci à un tel point que l'on retrouve aussi un certain chef des djinns surnommé "al-Shaytan" suite à sa déchéance (réf. "Iblis" dans le Coran dans la sourate dite "Ar-rahmān") car ce dernier ne voulant pas se prosterner devant Adam (le premier Homme) se retrouva en désaccord avec le Créateur et en fût puni (rejeté des sphères angéliques vers l'Enfer puis sur Terre pour "tenter les Hommes"). L'on pourrait y voir un certain Satan poindre ses cornes dans cette affaire où encore une fois c'est la chair de l'Homme (allégorie de la matière, de l'argile) qui lui fait perdre son statut auprès du Créateur mais lui fait gagner ce pouvoir de corrompre l'Homme par ce même biais en restant sur notre dimension terrestre. L'on retrouve donc Satan comme chef des Djinns dans la tradition arabe cette fois islamisée. De même, le Coran permet aux djinns de pouvoir se convertir à l'Islam et donc de suivre une voie plus positive (un mauvais djinn devenant ainsi un bon djinn), ce qui brouille encore plus les cartes quant à leur véritable nature ambiguë et changeante, parfois bons ou mauvais avec les hommes, parfois cherchant à les dominer mentalement, parfois fuyant les hommes en restant éloignés d'eux dans des régions inaccessibles.

Nous pouvons nous poser légitimement une question primordiale et même inquiétante, celle de la possession, ne serait-elle pas aussi de nature démoniaque à l'image même des capacités des djinns? D'ailleurs, il me semble que parfois les entités qui nous entourent leur ressemblent beaucoup, à un tel point qu'il ne fait aucun doute pour moi qu'elles sont identiques, non seulement dans leur invocation lors de messes noires afin d'obtenir une capacité ou un pouvoir, lors de pactes de magie noire qui s'y apparentent aussi pleinement. De même et à l'inverse, l'exorcisme ne serait qu'une manière de faire "sortir ce djinn" (ou ce démon) lorsqu'une personne est sous emprise (ou "possédée")… Dans tous les cas l'on ne peut ignorer les entités, quels que soient leurs noms, djinns ou démons, et apprenons aussi à mieux percevoir immédiatement celles qui tentent de nous corrompre de manière négative ou au contraire de nous aider en nous soufflant l'inspiration qui nous manque.

Mon expérience professionnelle en qualité de sorcier-chaman depuis de nombreuses années me permet assurément de reconnaître les entités qui sont en présence dans un contexte ou proche d'une personne qui me consulte, de même parfois les entités sont déjà "dans" le consultant et il est alors nécessaire de rapidement saisir l'orientation positive ou négative qui s'en dégage. Ne soyons pas non plus pessimistes, si les djinns ont été présents dès les origines alors leur fonction n'est-elle pas de jouer un rôle dans notre évolution, voire dans une évolution partagée entre Hommes et Entités? Hermès Trismégiste, dans la Table d'Émeraude, nous rappelle que ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, ce qui signifie bien que les destinées des sphères sont intimement liées par des forces et des lois qui vont dans le sens d'une création commune et indissociable, sachons donc reconnaître quelles sont ces forces et soyons certains que nous pouvons en partager les grandes potentialités qui s'offrent à nous.

C'est dans cette perspective que j'exerce afin de vous aider à trouver des solutions au quotidien via des travaux et des rituels spécifiques en fonction de votre contexte. Vous avez besoin d'une réponse ou d'une aide, alors n'hésitez pas à me contacter pour en discuter librement au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien écrivez-moi en passant par mon formulaire de contact pour m'expliquer en quoi je peux vous aider (merci de cliquer ma bannière ci-dessous pour ouvrir ma page de contact). Je vous dis à très bientôt et sachez reconnaître le bon djinn qui est en vous!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien aussi ici sur mon site

Articles récents

Hébergé par Overblog