Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

attraction

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Dans l'article précédent (à relire ici si besoin) j'expliquais dans le détail que les quatre axes de ce que l'on appelle l'Amour permettent de mieux s'orienter sur ces notions parfois un peu confuses que sont les typologies distinctes d'amour, à savoir l'amour physique (ou physiologique), l'amour psychologique (ou sentimental), l'amour mental (ou intellectualisé et égotique) et enfin l'amour spirituel qui dépasse les notions précédentes selon un schéma plus étendu et profond dans un sens dont l'axe est résolument d'essence karmique. C'est par définition pour mieux englober ces quatre axes de l'amour qu'il est nécessaire d'en parler de manière intégrale et donc "essentielle" à notre niveau terrestre, c'est-à-dire dans une représentation d'un "monde d'essence" qui regroupe ces quatre notions dans cette quête amoureuse véritable. Il est clair que lorsqu'une personne dit "chercher l'amour", alors cette personne parle a priori d'Amour véritable basé sur les fondations solides de ces axes forts et durables, et non l'unique acte d'amour physique ou bien la simple attirance sentimentale ponctuelle, non plus l'aspect trop satisfaisant et égocentré d'une relation miroir d'ordre purement narcissique, il s'agit plutôt là d'une recherche plus complète dont l'assise comporte ces quatre piliers pour se maintenir durablement avec la puissance qui s'impose à un tel "édifice amoureux". La notion de constructibilité de l'amour ainsi décrite doit donc s'entendre comme une maison commune à deux personnes qui en partageront le même destin à la fois matériellement (au sens d'espace d'interaction) et temporellement (au sens du temps de vie affecté à la relation). Les quatre axes, ou piliers, ou mêmes murs de cet édifice sont donc dans tous ces sens des facettes spécifiques mais interpolées de ce que représente cet Amour élaboré ou en cours d'élaboration (puisqu'il évolue et mute sans cesse, parfois dynamiquement et positivement, parfois aussi victime de sa propre entropie vers la fin de sa réalisation, "heureuse" ou non mais toujours karmiquement instructive).

Il est d'ailleurs déplacé de signifier qu'une relation amoureuse a été heureuse ou non, elle l'est forcément à un moment donné puis peut ne plus l'être du tout à un autre moment (généralement en fin de parcours s'il y en a un bien défini), il existe donc dans les faits "une relation" mais ce n'est paradoxalement pas à notre niveau terrestre d'en établir qualitativement un calcul selon une échelle qui serait forcément fausse et en erreur ici-bas, puisque très peu de personnes sont capables d'analyser intégralement de A à Z toutes les répercussions existentielles qu'elles ont pu vivre lors d'une relation spécifique. En effet la trame existentielle de tous les possibles liés à cette relation demeure infiniment trop complexe pour en calculer les nombreuses implications ou multiples chemins en découlant avec le simple instrument de réflexion mis à disposition : notre cerveau, captif de ses sens communs et de sa mémoire si défaillante car assurément fantasque dans son ressenti et trompeuse dans la plupart de ses conclusions personnelles. Non, c'est donc à un niveau plus haut, c'est-à-dire au niveau karmique situé dans un "entre-deux-mondes" que se fera le débriefing complet de l'existence et la révélation exacte des effets qu'une relation amoureuse aura pu engendrer sur soi et sur autrui…

Comprendre ces premières données basiques sur ce que l'on considère comme l'Amour, c'est déjà s'approcher d'une lecture plus vraie du plan de cette construction et d'en imaginer ainsi les potentialités, les chemins à emprunter et ceux dont il ne faut pas s'approcher au risque de se détourner de sa propre mission, certes une mission de vie secrète et complexe à intégrer au quotidien mais néanmoins se présentant irrémédiablement toujours à nous comme guide discret pour en expérimenter la teneur dans cette réalité, à la fois en pensée, en actes et aussi en probables interactions avec autrui (dont le ou la partenaire privilégiée qui s'inscrit dans cette notion de couple ou dans cette relation dite amoureuse). Dire avec assurance que nous décidons nous-mêmes de notre parcours de vie serait donc une demi-vérité, certes nous avons des choix à effectuer mais ceux-ci sont jalonnés sur des voies déjà tracées que nous devrons emprunter à un moment ou à un autre, seul ou accompagné. "L'essentiel", justement, réside dans ce choix d'accompagnement, ou pour parler plus trivialement dans ce choix d'emprunter ces lignes de vie à deux pour en expérimenter les issus plus fortement ou avec un ressenti plus altruiste dans le cadre d'une relation amoureuse (vraie et complète ou non, mais potentiellement perfectible, et réciproque ou non). C'est cet apport, ce complément de ressenti et d'informations ou de vécu à deux qui permet bien souvent de réaliser sa propre mission de vie avec plus d'options constructives qu'en étant seul(e) à les expérimenter de manière plus stricte ou étriquée.

Dans certains cas l'on ne pourra d'ailleurs absolument pas accéder à un parcours de vie en accord avec sa propre mission karmique sans être accompagné (entendons ici en étant en couple ou en relation) car l'aspect principal de la mission sera susceptible de comporter un facteur essentiel et décisif permettant une sublimation de l'Ego dans une relation pour pouvoir concevoir de passer à un échelon existentiel plus en amont et continuer dans cette "montée en fréquence" (tournure pratique de bien des initiés pour définir un aspect karmique qualitatif relativement compréhensible par cette image mais néanmoins erroné au sens de la physique terrestre telle qu'on l'entend). Par conséquent l'on réalise toute l'importance de trouver l'Amour, non pas pour ce qu'il est mais pour ce qu'il permet comme complément de potentialité dans une approche plus karmique de l'existence. Ainsi, les notions de partage, de sacrifice, de don, d'écoute, d'empathie ou d'altruisme d'écoulent toutes de l'amour que l'on aura pu expérimenter pour soi-même dans une relation et donc que l'on pourra concevoir aussi dans d'autres configurations relationnelles sans pour autant être dans l'obligation de se "lier d'amour" en étant simplement compatissant dans ce sens, mais cette compassion ne pourra être initialement intégrée ou conçue que dans une primo-relation amoureuse antérieure et de facto expérimentée. De cette façon l'Amour dual permet aussi d'élaborer d'autres typologies relationnelles d'un ordre différent mais en étant issues comme des "émanations" acquises contribuant à une l'évolution spirituelle plus complète.

Alors "Comment trouver l'Amour dans ce monde essentiel", où à chaque instant se présentent une opportunité, un chemin, une pensée, une décision, une orientation, un acte ? La réponse ne peut bien évidemment pas se définir comme un mode d'emploi que nous pourrions tous suivre alors que nous sommes tous différents par nature et par destinée à suivre, par contre nous devons absolument comprendre que nous ne sommes pas isolés dans un monde sans chemin, ce n'est pas une jungle sans vision à long terme, c'est au contraire un monde "essentiel", c'est-à-dire où chaque pas apporte l'ouverture du chemin dont nous avons "essentiellement besoin" car nous sommes (même si cela n'est bien évidemment pas visible…) dans un environnement préétabli et construit dans un but d'expérimentation devant aboutir à une évolution, quelle que soit la route empruntée se présenteront toujours des opportunités à saisir car aucune impasse n'existe que celles que nous nous imposons nous-mêmes dans le reflet de notre propre mental où parfois nous pouvons nous perdre. Le conseil est donc le suivant : restez ouvert à ces opportunités, sachez décrypter celles qui sont présentes pour vous (en prenant le temps d'observer la réalité environnante avec un regard orienté non pas matériellement mais avec cette notion avancée d'essence karmique à capter), ces opportunités sont nombreuses, elles deviennent visibles quand le mental égotique dont nous sommes affublés laisse la place à un imaginaire libre, serein et positif, à une pensée qui suit la petite voix intérieure que l'on ne peut entendre dans le vacarme d'un Ego assurément perturbateur du monde plus discret de l'essence véritable, dont… celle de l'Amour.

Bien souvent je préconise un autre conseil très simple à suivre : si vous ne concevez pas ce qui est écrit comme un éclaircissement c'est aussi que la partie trop mentale qui caractérise votre Persona via l'Ego ne veut pas que l'intégralité de votre Être spirituel comprenne aisément ce qui se doit, donc : relisez plus posément cet article, tout simplement, et vous verrez alors une étincelle de clarté éclairer Votre secret karmique intérieur en repoussant un peu plus les zones obscures voulant trop intellectualiser ce qui est une évidence ! Comme d'habitude je reste à votre disposition pour répondre à vos questions, des plus simples aux plus complexes si cela peut vous permettre d'ouvrir la voie vers ce que vous recherchez (informations de contact ci-dessous sur ma bannière). À très bientôt et sachez capter les opportunités qui s'offrent à vous, aujourd'hui, demain, et même immédiatement de manières évidemment non fortuites…

Jean-Pascal BRUNO, chaman professionnel.

 

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Amour, #attraction, #sauver son couple, #désir, #retour affectif, #rupture amoureuse, #problème de couple, #Rituels de magie

"Faites l’Amour, pas la Guerre !" Voici peut-être l’ultime slogan à suivre, pas nouveau puisqu’il date des années soixante contre la guerre du Vietnam, un slogan sage mais éminemment revendicateur pour sauver à la fois les couples en perte de vitesse amoureuse mais aussi et pourquoi pas pour sauver l’humanité qui perd de plus en plus ses repères essentiels, et évidemment aussi pour la planète en proie à tous nos extrêmes excès, pour ne pas dire extrémismes en marche… Prôner l’Amour plutôt que la Guerre, à l’heure où on se persuade et se targue qu’il est préférable de construire des sous-marins atomiques, des frégates d’attaque et des bombardiers plutôt que de construire de meilleures relations avec les autres pays, n’est-ce pas là justement tout le paradoxe extrémiste de notre époque que de préférer un "si vis pacem, para bellum" (si tu veux la paix prépare la Guerre), ou bien est-ce le dernier baroud d’honneur d’une civilisation sur le déclin pour un probable renouveau plus désirable après une Apocalypse non désirée ? Dans le Monde en diplomatie, il en va comme pour les relations amoureuses et inversement, d’ailleurs que ce soit au niveau des nations ou bien au sein du foyer entre partenaires il semble préférable et très légitime de privilégier la caresse plutôt que la gifle, de chercher à rassurer avec justesse et harmonie plutôt que de tenter d’intimider par la violence ou le chantage à l’escalade comme seule réponse à un problème majeur, c’est ce que l’initié véritable exerce en toute connaissance de cause et ce que nous expose assurément la Table d’Emeraude dans sa parabole du "Haut et du Bas", c’est-à-dire de ces niveaux qui interfèrent intimement entre eux, que ce soit entre le Ciel et la Terre ou bien entre les Nations et les Hommes qui les composent.

L’Amour, si précieux soit-il serait-il en danger par la violence de notre époque, par la folie meurtrière ou par l’extrémisme rampant de nos Nations si imprudentes et orgueilleuses ? S’il ne l’est pas directement il en est effectivement durement touché au quotidien et s’en trouve parfois durablement altéré, mais n’oublions pas que c’est l’Humain qui crée la Nation dans laquelle il vit, du Bas vers le Haut il peut donc aussi agir et sauver son idéal en imposant sa volonté d’apaisement et d’intelligence, il peut sauver l’Amour dans son couple tout comme il peut réfuter et rejeter l’illégitime notion de violence et l’escalade vers celle-ci. En Magie opérative l’initié véritable sait par expérience et conviction que la Volonté est seule toute puissante, elle régit le rituel par le symbole, par le verbe et le geste, elle engendre le sublime déclic vers l’action préliminaire, elle crée le terreau initial du contexte favorable et impose ainsi la transition vers le changement à opérer. Mais, en amont de toute Volonté il y a le désir, cette étincelle première qui allume le feu de l’esprit pour qu’il s’en saisisse dans l’opération d’un mouvement intelligible qui fera avancer celui ou celle qui s’y prête. Une chose est sûre, c’est que le Désordre, instigateur de tous les problèmes et oeuvre d’un syndrome négatif existentiel bien réel, tente de nous imposer son objectif de chaos où la raison du plus fort serait la seule et la meilleure à suivre, où le Monde serait une sorte de jungle en forêt primaire qui utiliserait comme modèle un inéluctable et violent darwinisme social, ce que l’on appelle plus couramment un modèle "libéral", terme assurément faux-ami qui n’a strictement rien à voir pour "libérer" et gérer les relations entre les Hommes mais au contraire pour instaurer la violence de la concurrence déloyale du fort sur le plus faible dans une emprise qui dicte l’asservissement et non l’amour du prochain. Sur ce point, n’oublions pas que toute cette histoire a commencé il y a plus de 2000 ans par des clous sur une croix avec ce type de schéma déjà très "libéral", une sérieuse réfutation impériale pour prendre la direction fermement assumée d’une crucifixion sans appel de cet autre slogan bien connu : "Aimez-vous les uns les autres"…

Entre la relation amoureuse du couple, l’état du Monde et la Magie des rituels des initiés pour résoudre tous ces problèmes qui se dressent devant nous, quels liens objectifs et probants y-a-t-il me direz-vous ? Si vous avez bien su décrypter entre les lignes des deux paragraphes précédents une approche qui se dessine, alors les types d’interaction et les liens, tant verticaux (haut et bas) qu’horizontaux (d’environnements contextuels et relationnels) se dévoileront comme autant de pièces d’un puzzle à la fois géopolitique et général que plus personnel pour la vie de chacun, d’ailleurs encore une fois les crises se présentent comme des révélateurs de ce qui était sous-jacent, que ce soit de la faiblesse des puissants à régler les problèmes pour lesquels ils se devraient d’agir, que de la force de résilience des hommes face à une adversité vécue. En période de crise les initiés parlent symboliquement comme les druides, "du ciel qui rejoint la terre", pour signifier que les hiérarchies célestes et terrestres deviennent moins imperméables, qu’elles interfèrent en ces moments importants où les problématiques de ceux du bas deviennent aussi celles de ceux du haut comme par l’effet d’une osmose alchimique. C’est en quoi durant ces époques troubles les initiés ont toujours su interpréter les signes avant-coureurs pour s’y préparer et prévenir en remettant à leurs légitimes places ceux qui pensent en vue du retour d’une harmonie juste, d’une concorde qui réunit le plus grand nombre pour son bien. A n’en pas douter, cette évidence que des crises généralisées, voire mondiales, puissent interférer négativement au niveau de la vie de chaque personne semble logiquement acquise et acceptée, par contre il demeure plus complexe d’expliquer que la volonté souveraine de chacun peut aussi agir dans le sens inverse de manière extrêmement positive, déjà pour soi-même à son propre niveau ainsi qu’à l’ensemble de ses relations directes, relations amicales ou amoureuses y compris. C’est ici qu’intervient le rôle majeur des initiés que d’éclairer sur la puissance de l’esprit, sur cette magie réellement agissante qui permet de déplacer des montagnes et d’écarter les dangers tout en préservant la justesse de ses actes pour soi-même, pour ses proches et pour le bien commun.

Toute la puissance des ressources qui se trouvent en nous ne demande qu’à s’activer mais nos modes de vie nous ont progressivement éloigné du substrat de cette matrice universelle que la grande majorité ne sait plus percevoir à force de désinformation et d’endoctrinement ou bien par une sombre substitution de notre essence primordiale intérieure par une matérialité extérieure superficielle. C’est, depuis quelques décennies, un conflit ouvert entre la spiritualité de l’homme face à la technicité d’un progrès qui se révèle à la fois destructeur de l’humain mais aussi de l’environnement, de la biodiversité, de la planète entière devenue esclave de cette dite "modernité" qui vampirise la vie pour la transformer en objet, où nos sociétés en sont venues à déshumaniser l’humain et à dévitaliser le vivant. A un niveau plus personnel chacun percevra aussi cette perte spirituelle par un renforcement de son Ego qui aura tendance à se surprotéger tout en repoussant les liens existants par l’éloignement progressif de la notion même de relation avec autrui (la crise sanitaire n’aidant pas sur ce point) allant même jusqu’à éloigner ou repousser la sensation positive de relation amoureuse, ce qui est actuellement à l’origine de presque toutes les crises de couple, notamment des mésententes, des disputes et des ruptures en cours. Afin de sauver ce lien relationnel qui s’affaiblit, au niveau personnel ou plus sociétal, il faut donc renouer avec cette valeur profonde et intrinsèque qui se trouve d’abord en nous tout en reniant volontairement cette fausse foi en une matérialité fabriquée qui nous éloigne de notre vérité intérieure et dénature notre spiritualité, c’est-à-dire notre potentiel de désir de partager une humanité en commun, l’amour en étant une sorte de finalité, pour simplifier et aller au but.

Devoir s’écarter un tant soit peu du mode de vie artificiel que les environnements nocifs de nos sociétés ont généré n’est pas une évidence, même pour les plus avertis d’entre-nous, par conséquent il faut ce déclic dont je parlais, cette impulsion de départ pour démarrer le moteur du changement et retrouver une potentialité de renouveau, recréer ce pouvoir d’attraction qui développe du lien social et amoureux dans le cas spécifique de la relation de couple. Afin d’accélérer ce travail complexe et souvent long lorsque la prise de conscience n’est pas spontanément et intuitivement effectuée, je propose mon aide en qualité de chaman professionnel initié depuis de nombreuses années aux Arts Majeurs d’une Magie ancestrale qui puise sa source dans notre potentialité humaine à surmonter les obstacles. Dans le cadre de mon activité professionnelle la résolution des problématiques de couple va bien au-delà d’un coaching (et n’a strictement rien à voir avec les marabouts ou autres gourous qui pullulent) puisque ces travaux se basent sur des rituels issus d’une symbolique englobant la personne, sa capacité relationnelle à recréer du lien ainsi que sur l’ensemble du contexte qui joue sur la relation. Pour en savoir plus sur ce type de travaux vous pouvez me contacter librement et sans engagement pour en discuter et voir en quoi je peux vous aider pour votre relation de couple, ceci au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien en m’écrivant depuis mon formulaire de contact (merci de cliquer sur ma bannière web ci-dessous pour y accéder). Je vous dis à très bientôt et vous souhaite d’être lucides et volontaires face aux défis à surmonter pour un avenir meilleur pour tous et à tous les niveaux !

Jean-Pascal Bruno, chaman professionnel

Voir les commentaires

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien   cliquez ici 

Articles récents

Hébergé par Overblog