Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

Publié le par Sorcier Chaman

Pour beaucoup d'entre nous, la première image de Merlin l'Enchanteur qui vient immédiatement à l'esprit c'est celle du dessin animé du même nom, puis vient ensuite celle des chevaliers de la Table ronde et de la fantastique légende Arthurienne. Mais le mythe de Merlin repose pourtant sur des réalités historiques, et le personnage, même s'il n'a pas existé tel qu'il est intégralement présenté, a certainement existé en qualité de druide et de sorcier de grande renommée. Ceci dit, les légendes rejoignent souvent effectivement la réalité en empruntant aussi le chemin de "l'inconscient collectif", lequel en matière de magie peut forcer tous les possibles !

Pour reprendre une nouvelle fois un terme Jungien bien adapté, l'on voit d'ailleurs en Merlin "l'archétype" même de l'homme disposant de pouvoirs équivalant à ceux d'un dieu, ce qui n'aurait pas non plus déplu à Nietzsche avec sa notion de surhomme… En étudiant plus en avant son ascendance généalogique (forcément très floue), la légende voudrait que Merlin soit issu de l'union d'une femme et d'un démon, plus précisément d'un être démoniaque mâle appelé "incube". Lorsque l'on sait que l'incube dispose de pouvoirs magiques apparentés au dieu Pan ou au Faune de la mythologie romaine (idem Satyre de la mythologie grecque), l'on imagine alors la transmission de ces mêmes pouvoirs ou de capacités magiques extraordinaires.

À n'en pas douter, par cette filiation hors du commun, notre enchanteur aura en lui des dons le prédisposant à être très proche de la Nature et à en tirer toute sa puissance de manière totalement légitime. Encore une fois, la légende dit aussi qu'à sa naissance, Merlin savait déjà parler et lire couramment, ce qui en faisait de facto un savant doué d'une grande intelligence et d'un savoir acquit "au-delà du normal", c'est le moins que l'on puisse dire !  En ce qui concerne plus précisément les origines de l'histoire légendaire de Merlin, elles sont tout aussi confuses car voyageant certainement des pays gallois vers les pays bretons, et vice vers ça, il y a une forme anglo-normande du personnage qui a ainsi évolué en se nourrissant de cultures riches dont les folklores ancestraux de part et d'autre de la manche sont d'excellents terreaux pour l'imaginaire.

Sur ce point, celui des origines, le nom même de Merlin est une sorte de mystère à lui seul qui peut nous en apprendre beaucoup ou bien nous égarer, ainsi certains y voient une forme initiale bretonne en "Murlu", d'autres sous le très gallois "Myrdhinn" en passant par des sonorités latines plus explicites via le nom "Merlinus". Toujours est-il que le sens que l'on pourrait y voir, ou bien en tirer une sorte de traduction, s'approcherait de celui du "merle blanc", oiseau en lequel il pourrait le plus couramment se métamorphoser.

Une approche plus druidique du personnage de Merlin semble aussi être une bonne piste, puisqu'avec sa paternité sylvestre, ses dons innés lui auraient apporté une grande aisance pour utiliser ou pour charmer toutes les formes de vie animale ou végétale de la forêt (de Brocéliande ou de Britania), d'où très certainement ce qualificatif explicite de Merlin "l'enchanteur" appliqué aux forces de la nature qu'il pourrait totalement maîtriser. Cette image "d'homme des bois" n'est pourtant qu'un des aspects significatifs qui caractérisent Merlin dont les pouvoirs dépassent largement ceux d'un simple druide avec des pouvoirs d'enchantement. En effet, l'on prête surtout à Merlin la capacité extraordinaire de prophétiser, c'est-à-dire de prédire les évènements, voire de pouvoir voyager à sa guise dans le temps, à la fois dans le passé mais aussi dans le futur.

C'est cet immense pouvoir de connaissance du passé et de l'avenir qui en fait véritablement le plus grand sorcier ou mage de tous les temps et lui permet d'être au service des rois et des chevaliers. La légende arthurienne avec sa quête du Graal le place sur un piédestal sacré hautement positif orienté résolument vers le bien. Pourtant, ses autres capacités magiques, notamment celle de métamorphose en animal ou bien de prendre l'apparence de toute autre personne, lui donne une aura plus sombre et plus maléfique.

Notons en passant qu'il y a d'évidentes similitudes entre les pouvoirs de Merlin et ceux de la plupart des Chamans pratiquant la plus haute des magies. Même si la métamorphose n'est que spirituelle, le chaman peut lui aussi à son aise se transformer en oiseau ou en tout autre animal de la forêt, de même qu'il sait parler aux ancêtres et par conséquent connaître le passé de toute chose, tout en se projetant dans l'avenir durant ses transes divinatoires et ses questions aux entités supérieures.

Ami des puissants, notamment du Roi Arthur qu'il conseille, Merlin n'en reste pas pour autant un homme de cour qui perd sa liberté en étant "au service de", bien au contraire il dispense son savoir en toute connaissance de cause et utilité à des fins uniquement positives en accord avec les Grandes lois Naturelles qu'il respecte. Pour autant, dans la légende Arthurienne, il échoue plusieurs fois, d'une part à sauver le roi, d'autre part en ce qui concerne sa propre vie sentimentale ou amoureuse, et enfin son échec principal sera caractérisé par la perte de ses pouvoirs de divination et par sa défaite face aux forces du mal (la fée Morgane) qui sauront contenir sa puissance en l'enfermant dans un cercle magique (certains disent aussi qu'il fut enfermé dans un menhir).

Historiquement, de nombreux magiciens au fil du temps se sont revendiqué héritiers de Merlin comme figure emblématique et éminemment symbolique d'une puissance magique qu'ils voulaient s'approprier en partie pour la gloire et surtout pour la fortune. Mais il faut croire que le mythe a su dépasser de loin la réalité en faisant passer à la postérité cet Enchanteur que l'on retrouve, il est vrai, un peu aussi dans toutes les oeuvres littéraires "d'héroïque fantaisie" ou de productions cinématographiques du même genre artistique, il y a certainement du Merlin dans le Gandalf du seigneur des anneaux ou bien du Dumbledore (Harry Potter).

Comment conclure sur ce personnage si ce n'est que, même issu de l'imaginaire, et donc étant un personnage fictif dans la réalité, sa puissance symbolique existe réellement. Le Monde de l'Imaginaire et des symboles est une réalité pour les chamans et les sorciers qui pratiquent chaque jour des rituels faisant appel à cet univers qui englobe notre réalité visible. Les profanes peuvent donc dire merci à Merlin l'Enchanteur pour leur avoir dévoilé une petite partie du secret des initiés. Par ailleurs, si vous désirez effectivement vous entretenir avec moi sur ce sujet ou bien me demander d'effectuer un rituel dans le cadre de mon activité professionnelle, alors n'hésitez pas : en me téléphonant directement aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros non surtaxés) ou bien en m'envoyant un message (via formulaire en cliquant sur ma bannière ci-dessous).

À très bientôt, et pensez à vous promener en Forêt de Brocéliande, l'esprit magique de Merlin vous y attend !

Jean-pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #rivalité amoureuse

En Amour rien n'est jamais gagné ni décidé d'avance, et il n'est pas rare d'être à plusieurs sur les traces du même lièvre ou bien à l'affût de la biche du bois, si j'ose dire… D'ailleurs, la comparaison avec la chasse n'est pas un hasard, ni de moi, et fait partie des mentalités habituelles en matière de quête amoureuse parfois aussi assimilée à une sorte de sport ou de course…  Bien évidemment, c'est surtout d'un marathon dont il s'agit et non d'une simple balade d'agrément, la quête amoureuse se transforme vite en compétition ! Alors, comment doper ses chances ? Ralentir un peu les adversaires grâce à la magie sembke une assez bonne première option pour gagner la course !

Il existe de multiples types de rituels qui permettent de prendre un avantage sur un(e) rival(e) lorsque la compétition amoureuse fait rage, mais en général trois grandes options efficaces restent de mise : soit se fortifier dans la course (l'équivalent d'une sorte de dopage magique), ou bien au contraire ralentir les autres coureurs comme je l'ai dit précédemment, ou bien plus radical encore en les disqualifiant de la compétition. L'on peut à loisir aussi utiliser les trois méthodes conjuguées ou de manière successive afin qu'à un moment ou à un autre l'une fonctionne au bout du compte assez rapidement. Mais, justement n'allons pas trop vite en besogne non plus...

D'ailleurs, ne nous y trompons pas, le facteur temps est souvent primordial en matière de relations amoureuses. Rester sans agir c'est un peu comme faire du sur place là où tous les autres avancent… Ne pas aller assez vite c'est se laisser distancer… et plus encore terrible : aller trop vite c'est exactement comme galoper dans une course de trot : c'est direct la disqualification en passant la ligne, pourtant en tête ! Le bon timing est effectivement le véritable souverain en Amour.

Alors, revenons à notre thème en toute connaissance de cause et passons en revue nos trois options de rituels. Le tout premier me semble le plus juste car il met en avant les possibilités et les ressources de la personne ainsi que sa volonté d'aboutir, en d'autres mots un rituel spécifique afin de fortifier ses capacités naturelles de séduction est une assez bonne réponse pour se démarquer du peloton, notamment s'il y a une forte concurrence. Ici la Magie Blanche pour fortifier le corps et l'assainir, plus un soupçon de Magie Rouge pour renforcer la libido et les capacités de séduction devrait donner d'excellents résultats assez rapidement. N'allons pas parler de dopage magique… mais cela y ressemble un peu !

Dans cette première configuration où l'on travaille sur soi pour s'améliorer, il est plus que nécessaire de bien dialoguer pour que le praticien en Arts magiques sache effectivement parfaitement juger des capacités en présence mais aussi du contexte amoureux pour doser au mieux les rituels. En règle générale il faut néanmoins quelques semaines pour aboutir à un premier résultat significatif si le demandeur a bien suivi à la lettre les conseils du praticien et si ce dernier dispose des bonnes informations en temps réel. Si jamais cette méthode ne suffit pas, ou bien si la concurrence amoureuse persiste, alors il faut assez rapidement s'attaquer à tout ce qui entrave l'action, et donc passer à la deuxième méthode, souvent en complément (c'est-à-dire continuer aussi les travaux sur soi, c'est toujours un avantage à conserver !).

Comme au jeu d'Échecs, "la meilleurs défense c'est l'attaque !" donc si l'on cherche à vous marcher sur les pieds et à contrecarrer vos objectifs amoureux : il faut contre-attaquer ! Un peu guerrier mais décidément plus actif sur le terrain, après avoir renforcé ses armes, il faut maintenant les utiliser et même aller jusqu'au dynamitage des défenses adverses, c'est la deuxième option. Je reconnais qu'attaquer de front n'est pas toujours la bonne solution, cela entraîne généralement une guerre de tranchées où la surenchère va coûter cher en énergie et… pas forcément porter ses fruits si l'objectif est perdu de vu. En effet, en Amour l'on a une vision de la guerre entre prétendant(e)s qui peut s'avérer très négative au final s'il ne reste que le conflit visible, donc : toujours avancer ses pions avec prudence, et intelligence.

C'est un peu le rôle d'une magie mi-rouge mi-noire que d'aller sur ce terrain avec des petites mines antipersonnelles (pour comparer...), par conséquent les rituels seront beaucoup plus puissants et… destructeurs aussi. Encore une fois, bien vérifier que le contexte s'y prête est une priorité afin que le but, qui reste d'écarter toute rivalité amoureuse, ne se transforme pas en dommage collatéral sur l'objectif principal de la quête, c'est ici le risque à prendre si l'on est vraiment pressé par le temps et uniquement dans ce cas.

Nous venons de voir une solution intermédiaire moyennement satisfaisante selon moi, je reste sur mon opinion que le domaine de l'Amour ne doit pas être transformé en champ de bataille même si parfois le temps nous est compté pour atteindre un objectif plus rapidement qu'à la normale. Reste la troisième solution, encore plus offensive et surtout directe puisqu’elle s'attaque résolument à toute personne qui se met en travers de l'objectif dans un seul but assez malfaisant : nuire gravement !

Dans cette troisième et dernière solution, nous montons crescendo en terme de puissance dévastatrice et négative en passant directement à la Magie Noire, sur des rituels qui visent à "sortir du jeu" l'adversaire… En règle générale l'on s'arrête à la deuxième solution du terrain miné sans en arriver aux missiles ! Mais, il faut de tout pour faire un monde et puis vous connaissez très certainement la "Loi de Murphy" : s'il existe une solution, même catastrophique, alors un jour quelqu'un la choisira ! C'est un peu le cas pour ici, vouloir "éliminer" un ou une rivale amoureuse en prenant le mot au pied de la lettre, cela n'est pas courant mais reste tout à fait possible…

En qualité de sorcier chaman, et sans dévoiler de grands secrets déontologiques, la voie de la magie noire pour régler une affaire de coeur n'est pas si anecdotique et j'ai de nombreuses propositions chaque semaine ! Ceci dit, quand j'explique dans le détail le contrecoup d'un rituel noir, alors beaucoup reviennent à la raison assez rapidement tant la charge négative pourra corrompre la réussite future de l'opération. Restons donc dans le positif en affaire d'Amour, n'hésitez pas à me contacter pour en discuter si vous avez  un problème de rivalité amoureuse à traiter avec le rituel qui convient spécifiquement à la situation. Envoyez-moi un message en cliquant simplement sur ma bannière web ci-dessous ou bien plus directement par téléphone aux  01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros non surtaxés). À bientôt et surtout : en magie aussi, faites l'Amour, pas la Guerre !

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Rêves et réalité

Bien souvent les rêves expriment des situations absurdes dans les lieux inconnus avec des personnes qui ne nous sont pas étrangères sans pour autant qu'elles soient celles que l'on connaît habituellement. Il y a dans ce souvenir onirique comme un reflet de réalité tellement prenant qu'au moment de se réveiller l'on ne sait plus trop ni d'où l'on n’émerge exactement, ni encore tout à fait où l'on n’arrive… Cette notion de voyage, en nous même d'abord est une certitude, mais le rêve n'a-t-il pas ce sens caché qu'on lui prête, n'a-t-il pas une autre dimension proche de la réalité ou encastrée dans celle-ci ? Et puis, qu'est-ce que la réalité ? La Vie n'est-elle pas un rêve éveillé d'une certaine réalité que nous construisons à chaque instant ?

Nous avons beaucoup de certitudes quant à notre environnement naturel, ce qui nous entoure nous est familier parce que nous n'en avons jamais douté, et ce réflexe est une certitude depuis que nous sommes nés. Remettre en question l'existence de notre environnement serait aussi nous nier nous-mêmes pleinement et peut-être disparaître… pour un autre rêve de réalité. Les Chamans croient en une double réalité, celle du monde visible et celle des Esprits. Les deux ne font qu'une pour les initiés qui pensent et savent que notre monde est multiple dans sa propre conception de Réalité qui n'est finalement qu'une construction subjective de nos certitudes personnelles. Chacun voit donc Sa Réalité et tous se croisent dans une Réalité commune.

Le psychanalyste C.G. Jung voyait dans cette notion de Réalité commune celle d'un "inconscient collectif" qui s'exprimerait à nous comme une somme de nos valeurs humaines partagées, ceci n'est pas si éloigné du "Monde des Esprits" des initiés chamans qui représente une sorte d'entité globale des êtres qui "ont été" (esprits des morts ou des anciens), laquelle peut interférer avec le monde d'en bas et guider la tribu des mortels. Mais ce ne sont pas que des esprits humains désincarnés qui dialoguent avec le chaman, ce sont aussi des forces, celles de la Nature et de la planète tout entière, de la Gaïa grec sous sa forme génératrice de tout ce qui existe et vit.

L'on dit souvent que le voyage chamanique, ou la transe qu'il procure, ressemble à un rêve tant il se calque à la réalité sans pour autant être celle que nous connaissons, c'est ici une autre Réalité surdimensionnée qui donne accès au monde des idées, des symboles et à celui d'une matière multiforme qui prend vie dans une explosion de couleurs et de figures extraordinaires (dans le sens de supraordinaires). Bien entendu, les détracteurs du chamanisme ne verront dans cette débauche de potentialités et de visions qu'une folie engendrée par des substances psychotropes, généralement par ces champignons hallucinogènes ou par ses lianes sacrées qui sont absorbées lors des rituels.

Encore faudrait-il savoir que nos cerveaux regorgent de substances mille fois plus puissantes en matière de psychotropes naturels sous la forme des endorphines corticales. Alors, nul besoin d'aller chercher plus loin quelques drogues, nombre de grands initiés vous diront que l'esprit sait libérer sa propre chimie, pour ne pas dire "alchimie", et que la potentialité du mental dépend aussi de cette faculté à utiliser pleinement ces ressources et facultés. La spiritualité, c'est aussi savoir dompter son environnement, c'est-à-dire sa réalité, pour se l'approprier et ensuite pouvoir mieux la partager. Cette notion d'échange et de partage de sa propre réalité avec autrui ouvre alors un horizon plus large vers une Réalité plus grande.

La notion de croyance arrive alors à point nommé, puisque sans la croyance d'une certaine réalité rien n'existe, rien n'est capté ni échangé, rien n'est généré. Pour rebondir aussi sur les diverses "croyances religieuses", ici aussi il y a une notion de réalité surdimensionnée qui prendrait en compte l'après-vie comme une continuité spirituelle, du soi ou d'une autre chose de nous… En effet, ne sommes-nous pas la goutte d'eau dans l'océan qui cherche à rejoindre ce grand tout ? C'est, par exemple ce que suggèrent les religions asiatiques, notamment le Taoïsme avec cette image aquatique.

Atteindre une autre vision de la réalité par l'ascétisme et la méditation des moines d'Asie ou par les transes chamaniques extatiques, voici deux voies qui mènent chacune à la découverte des relations entre soi-même et l'univers, entre notre monde intérieur et celui qui nous entoure. C'est par ce chemin initiatique qui permet de tisser des liens entre l'esprit et la Spiritualité que passe toute la magie, comme une sublimation de l'ego ou une transmutation du soi en direction d'un Tout. Aller vers ce Tout, vers cet infini, même sans pouvoir l'atteindre, c'est tendre vers cette libération dont parlent les initiés, celle qui dégage l'esprit de la matière.

Dans notre monde moderne, les sociétés occidentalisées ont fabriqué de toutes pièces une réalité factice qui nous éloigne de plus en plus de nos origines et encore plus de ce vers quoi nous devrions tendre naturellement. La réalité de notre monde moderne est fondamentalement construite par de fausses images artificielles sans cesse diffusées par nos écrans d'ordinateur, par nos télévisions, par nos publicités et nos médias. Alors comment effectuer un détachement de cette fausse réalité afin dans un premier temps de retrouver la véritable base naturelle de notre existence pour ensuite pouvoir s'élever sur d'autres horizons plus spirituels ?

La question reste cruciale tant nos sociétés ont su dénaturer profondément jusqu'à nos propres possibilités d'évoluer via le salutaire processus d'initiation qui existe depuis que l'humanité est sortie de l'animalité. Heureusement, nous sommes paradoxalement sauvés par nos rêves ! Ils sont une incontournable passerelle vers une dimension onirique riche en de très multiples situations qui nous confrontent et donc nous initient aussi à les surmonter. L'Humanité sauvée par ses rêves… voici donc peut-être une histoire qui se poursuit et qui pourtant appartient aux traditions indo-américaines millénaires. Ces Indiens presque tous disparus, et dont les derniers chamans expliquent encore aujourd'hui que le Monde sera sauvé in extremis par nos rêves en restaurant la relation avec les esprits de la Nature et de la Terre !

Il y aurait encore beaucoup à dire le sujet de cet article et je vous convie à me contacter si vous désirez en savoir plus ou bien si vous désirez aussi (puisque je suis Sorcier-Chaman) un rituel particulier afin de résoudre une problèmatique personnelle. N'hésitez donc pas à me contacter par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien via ma bannière ci-dessous pour m'envoyer un message via formulaire. À très bientôt, et ne cessez jamais de rêver votre propre réalité !

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien aussi ici sur mon site

Articles récents

Hébergé par Overblog