Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

choix amoureux

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Pour une fois la "Magie Sexuelle" mettra tout le monde d'accord, sans exception, il s'agit bien d'un vaste thème demandant au minimum un développement sur quatre niveaux cruciaux que je vais présenter certes de manière que j'espère complète pour en extraire les principales orientations compréhensibles ici avec néanmoins comme toujours cette relative limite qu'impose un article à la fois concis et explicatif au possible. Ceux qui n'en ont jamais entendu parler auront donc enfin quelques secrets révélés dans la forme et le fond de ce qui sera dit, et ceux qui en connaissent déjà quelques points hermétiques verront que d'autres clefs supplémentaires seront apportées, notamment en ce qui concerne les divers modes ou niveaux abordés sur ce sujet de la Magie Sexuelle dont on ne cerne pas toujours ni les contours, ni les finalités pour s'en fixer généralement arbitrairement de fausses certitudes ou certaines limites erronées, et sur ce point cet Art Royal n'en a que celles que l'on se cantonne d'abord à soi-même. Un sujet qui passionne car il est vrai que la Magie Sexuelle résonne déjà d'un assez explicite écho qui ne laisse pas indifférent dans les termes, et qui sous-tend de manière sulfureuse des objectifs parfois difficilement avouables dans le monde profane, mais les non-dits parlent d'eux-mêmes pour démontrer toute l'importance de la sexualité aussi dans ce même monde profane, et encore plus chez les initiés de haut rang et de diverses obédiences dites magiques, ce que nous allons voir ensemble de suite…

Tout d'abord et au premier niveau le plus évident, il est clair que le couple tel qu'il se forme dans la vie ordinaire au départ de la relation, et même au-delà, apporte toujours ce creuset dans lequel l'alchimie catalyse chacune des deux individualités en présence avec une énergie sensiblement décuplée dont le secret tient en très grande partie dans l'apport de l'ingrédient détonateur principal que représente la sexualité partagée au sein de ce duo devenu soudainement plus dynamique (comme le soulignait déjà en son temps Maria De Naglowska dans son ouvrage "Magia sexualis" ou "lumière du sexe" en français). Le phénomène de cette transmutation énergétique n'est pas pour autant intégralement compris par ceux qui le vivent et ce dernier point importe assez peu pour les esprits profanes d'en intégrer les subtilités vibratoires du moment qu'elles sont ressenties comme puissantes à la fois dans la fusion des corps comme élément basique de cette réaction mais aussi dans une dimension moins tactile et plus éthérée se situant sur une autre gamme vibratoire assimilée à une sorte de magnétisme (de l'ordre du fluide décrit par Mesmer). Ainsi, ce sont ces polarités individuelles en intime contact qui renforcent encore la primo-attraction physique par cette aimantation secondaire, mais pas des moindres, celles de deux Ego gravitant mutuellement en interaction autour d'un même noyau de subjugation. D'ailleurs dans ce sens il n'y a qu'un pas, un simple iota, pour finalement passer de l'aimant à l'amant, et tous deux maintiennent la relation dans une sorte de transsubstantiation duale (physique et émotionnelle) souvent difficile à saisir dans sa nature multiforme et mutable, et que l'on nomme trivialement l'Amour. De cet aspect complexe le profane n'y voit souvent qu'une indéfinissable et incontrôlable force qui enchaîne par des liens invisibles, par de mystérieuses attaches physiques et mentales dont on ne possède jamais facilement les clefs de décryptage. Cette première "magie ordinaire" énoncée est connue de tous, c'est donc celle de l'Amour, elle n'apporte pas ici d'éléments substantiels d'ordre ésotérique en dehors de l'hermétisme "normal" mais encore mystérieux qui s'en dégage habituellement.

Sur un autre registre, plus haut sur une gamme moins profane et plus orientée, la petite musique de l'Amour peut être instrumentée, non pas détournée de sa fonction première mais agrémentée pour en focaliser les effets, pour en orienter la puissance et par conséquent en sublimer l'énergie vers un but conscientisé. Comme pour tout instrument il faut en maîtriser l'objet pour en jouer sans fausses notes, auquel cas les dissonances potentiellement générées ne pardonneront pas ceux qui se seront aventurés sur des chemins inconnus ou utilisant des itinéraires incertains. En d'autres mots, nous entrons ici dans au niveau d’une réelle magie sexuelle où une grande partie de l'énergie de la relation sera intentionnellement canalisée par les partenaires, voire par un seul pouvant aussi rester le principal soliste dans ce duo s'il en dispose du talent ou du don. Il faut préciser que cette pratique nécessite de nombreuses années d'expérience et d'apprentissage assidu, notamment en matière d'ésotérisme et de connaissances des points d'énergie du corps, ce que l'on appelle couramment les chakras pour non seulement aborder l'ensemble du phénomène avec la concentration nécessaire mais aussi (et c'est un paradoxe difficilement compréhensible par les profanes) savoir s'en détacher mentalement, se libérer de son propre Ego rebelle à toute dissolution de son intégrité, ce qui est ici le secret afin de se dépasser soi-même en laissant les énergies se propager. L'aspect transcendantal de ce phénomène de "montée de kundalini" (terme usuellement approprié) permet d'user de ce flux ainsi en mouvement pour accéder à une dimension spirituelle propre à apporter un pouvoir axé sur une vision transpersonnelle du monde pouvant répondre à d'importants questionnements existentiels touchant essentiellement au Karma et au sens de la vie terrestre en cours (mission de vie). Cette méthode dite Tantrique apporte à la fois la plénitude physique, mentale et spirituelle dans ce qu'elle offre comme "libération par l'expansion" de l'esprit (du soi vers le soi supérieur, et inversement en "kénose ésotérique"), l'on peut l'assimiler non pas à proprement parlé à un rituel mais à une exigeante discipline de méditation en communion et n'est exercée que par un nombre assez minime de véritables initiés de cette doctrine exotique qui parfois utilise en complément des substances hallucinogènes ou psychotropes.

Arrivant à un stade encore plus avancé et bien plus professionnel, celui du véritable rituel magique, c'est au niveau du chaman que d'exercer cet Art Royal pour en faire profiter au couple et lui faire découvrir ses propres ressources intérieures afin d'utiliser l'énergie sexuelle résiduelle de l'attraction et du désir induit en une force agissante pour résoudre des problématiques de différentes sortes. Ainsi et généralement, le couple ou l'un des partenaires est en demande afin qu'un travail de Magie Rouge (magie de l'Amour) soit effectué dans ce sens de résolution de problème, dont le plus souvent il sera question de renforcer les liens amoureux, de les restituer ou bien d'exercer une protection si la relation est en danger pour une raison ou une autre (envoûtement, contexte difficile, usure des sentiments, éloignement, passivité routinière au sein du couple, perte de libido, etc.). Les raisons pour demander des travaux de Magie Rouge étant multiples et très diverses, en fonction des typologies de couples et de celles des individus qui les composent, il est inutile d'en faire une liste tant les problématiques sont légion et les rituels aussi pour en cibler les causes et les effets; l'on voit immédiatement la portée considérable qu'offre la Magie Rouge et sa très grande habileté à couvrir un champ complet d'expérimentations puissantes et efficaces dans le domaine de l'Amour, du désir et des sentiments, ce qui en fait de facto la magie la plus demandée et la plus experte en la matière. En qualité de praticien et chaman c'est celle que j'exerce aussi, avec d'autres magies complémentaires, dans le cadre de mon activité professionnelle (voir ma bannière ci-dessous si vous voulez en savoir plus ou me contacter).

Enfin, et non des moindres aussi car beaucoup plus sulfureux, ce sont les groupes ésotériques, généralement sataniques par essence ou s'en revendiquant assez fortement, qui proposent à des initiés déjà bien avertis des cultes ritualistiques en réunion et de l'occultisme opératif, de ceux que le sorcier et mage Aleister Crowley avait l'habitude en son temps d'avoir fondés ou co-fondés, citons pour information historique : l'A.A. puis l'O.T.O (Astrum Argentum & Ordo Templi Orientis) et avoir aussi collaboré ou participé activement à la célèbre Golden Dawn (l'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée). Bien évidemment l'on ne peut pas dire que de nos jours ces sociétés secrètes "occultes" soient de très bon aloi depuis l'affaire de l'Ordre du Temple Solaire dont il faut rappeler la triste fin de ses membres suicidés ou finis calcinés en groupe le même jour par delà toute la planète… Il n'est pas de mon ressort de faire ici l'apologie de groupuscules dangereux ou sectaires mais d'en faire uniquement référence puisque l'Histoire des sciences occultes recèle d'une multitude de ces groupes, et encore de nos jours ceux-ci existent et sont souvent masqués par des activités franc-maçonniques de façade qui s'apparentent à des portes ouvertes sur des horizons bien moins glorieux n'apportant pas ou si peu d'avancée spirituelle qu'il n'y a finalement rien à découvrir que de faux rituels de séances et strictement aucun réels secrets ou cultes actifs opérationnels… Ces derniers groupes ne sont donc pas recommandables, surtout pour les couples, et tout au plus il est moins risqué et plus profitable de s'inscrire à deux à un cours de yoga ou de méditation pour commencer à s'approcher d'une certaine spiritualité utile, bienfaisante et partagée, bien que d'un niveau évidemment nettement plus soft que le véritable rituel de magie rouge effectué par un professionnel expérimenté à cet Art Royal, ésotérique et surtout "opératif" (c'est-à-dire dont l'opération apporte un résultat qui ne soit pas que "symbolique"…).

Voilà ce petit tour d'horizon terminé, à vous de vous en imprégner pour voir si quelques petites choses se cache dans l'article et que votre "moi" pourra utiliser pour se construire et trouver des réponses, des solutions ou des voies à suivre. Je reste comme d'habitude à votre disposition pour répondre à vos légitimes questions concernant cet article ou d'autres sur des thèmes déjà précédemment abordés et dont je vous recommande la lecture attentive ! A très bientôt et que la fin de cette année 2022 vous soit prolifique pour mieux entrer dans la nouvelle, 2023 sera assurément inoubliable, nous en reparlerons très certainement…

Jean-Pascal BRUNO, chaman professionnel

 

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Voir les commentaires

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

En général, tout le monde préfère les belles histoires qui finissent bien : "ils se marièrent, comblés de bonheur et heureux, ils eurent beaucoup d'enfants et vécurent très longtemps ensemble". Dans la vraie vie on a tendance à dire plutôt que "les histoires d'amour finissent mal, en général"… Par conséquent il serait assez raisonnable qu'un juste milieu existe entre ces deux maximes trop optimiste pour l'une et inversement pour l'autre, et c'est a contrario du profane que l'initié peut éclairer cette voie, non pas celle du "trop juste milieu" tel que les taoïstes l'expriment sagement, mais d'autres chemins divers, dynamiques et originaux pouvant aborder ce thème des liens amoureux, et, de ceux qui parfois se dissipent pour le meilleur ou pour le pire. Il est vrai que la séparation se voit habituellement abordée comme une catastrophe pour le couple, comme une rupture du fil de la vie ou bien une descente aux Enfers, pourtant cette vision dramatique n'est pas partagée par la majorité des initiés qui abordent la séparation effectivement comme une fin en soi mais avec ce renouveau visible à l'horizon des possibles, celui de cette roue qui tourne afin de recommencer un cycle, de débuter une autre histoire. Bien évidemment il est facile d'exprimer cette distanciation lorsque soi-même l'on est étranger à la situation, vue de loin, abstraitement avec un recul métaphysique, beaucoup diront qu'il est simpliste de tenir un tel discours si détaché. Alors, faut-il relativiser un point de vue plutôt qu'un autre ? Finalement il est intéressant de dresser un tableau et de le regarder sous différents angles pour mieux en appréhender la portée et la signification réelle, la "séparation amoureuse" devient une toile maîtresse à décrypter de manière plus ésotérique et profonde que le seul regard rapide qui juge sans comprendre et rejette immédiatement toute explication plus aboutie.

Dans un premier temps, doit-on dire que lorsqu'un couple se sépare les deux conjoints en ont pris calmement la décision ? Statistiquement il est assez rare qu'une telle entente soit plausible bien qu'elle existe, il faudrait plutôt voir le plus souvent dans la décision de la rupture celle d'un des deux protagonistes qui, pour une raison qui le regarde, désire rompre les liens et vivre autre chose, ailleurs, seul(e) ou accompagné(e). Il y a donc dans la grande majorité des cas une séparation difficile à mettre en oeuvre avec de fortes dissensions ou pire une sorte de combat, d'un côté pour "retrouver sa liberté", de l'autre pour "garder un amour qui s'éloigne" et le fait savoir. Dans cette perspective abrupte et explosive l'on peut assurément dire trivialement que "cela va mal se passer" et qu'il en restera des séquelles des deux côtés puisqu'une telle opposition apporte effectivement son lot de stress et d'entropie déstructurante, pour ne pas dire destructrice. Pourtant, et pour revenir à ces autres horizons post-rupture, chacun devrait savoir, souvent pour l'avoir peut-être déjà vécu une fois déjà, que cette séparation aboutira à la liberté (toute relative selon les contextes) des deux personnes qui pourront alors suivre leur propre voie existentielle, la séparation représentant ici de facto une épreuve initiatique majeure aboutissant toujours à de nouvelles situations rejetant l'inertie conflictuelle précédente pour aller de l'avant, parfois à marche forcée il est vrai, mais néanmoins avec des espoirs de renouveaux certains à plus long terme.

C'est bien quand la rupture n'en finit pas de durer, quand les liens ne se coupent pas d'eux-mêmes simplement et radicalement mais au contraire se déchirent jour après jour comme un lent et inexorable pourrissement que la situation est la plus difficile à vivre, qu'elle implique de parts et d'autres une grande perte d'énergie et de temps, qu'il devient évident qu'il y a une crise qui ne fait que trop durer et qu'il serait préférable d'en abréger la lente souffrance qu'elle impose. Ce n'est que lorsque la situation devient plus nette que l'on peut dire que le brouillard dense de l'incertitude commence à disparaitre pour laisser entrevoir d'autres contextes plus ouverts pour tous, ceci quelle que soit l'attitude initiale face à la rupture du couple enfin actée. Il devient alors presque évident que la principale leçon à retenir, tout comme un passage initiatique décisif, c'est de comprendre qu'une séparation dont chacun assume sa responsabilité apportera paradoxalement la satisfaction d'en avoir surmonté les épreuves, d'en être enfin sorti pour que chacun retrouve une liberté en dehors de cette crise enfin terminée. Là où chacun retenait son souffle vital à ne plus pouvoir respirer, parfois à la limite de l'apoplexie, chacun retrouve dans ce "changement d'ère" un nouvel oxygène symbolique, dans une alchimie à venir pour construire d'autres éléments existentiels catalysés par un libre arbitre personnel enfin restitué et avec de neuves perspectives bien dégagées.

La question se pose alors en ces termes : faut-il oui ou non parfois accélérer une rupture par des moyens dignes d'interférer positivement dans le contexte en présence ? Cette première question en entraine une deuxième tout aussi cruciale et inverse : doit-on toujours espérer tout de même (pour celui ou celle qui y tient) retenir l'amour et tenter de croire dans le retour de l'être aimé ? Deux questions, deux réponses qui seront bien évidemment intégralement dépendantes de chaque contexte, de chaque personne impliquée, de la causalité et des effets, et enfin des buts réels recherchés car une crise de couple même au bord de la rupture n'est pas forcément une rupture en soi mais parfois le signe distinctif que le couple, entité intrinsèque formée de deux individualités, doit changer d'attitude au-delà de l'Ego de chacune de ses parties, ce qui demeure une prouesse, un effort consenti et réciproque à concevoir mais aussi à appliquer. En cela un praticien initié formellement aux "affaires du couple" pourra répondre de manière à la fois sûre et consensuelle avec des arguments d'une nature plus subtile que l'analyse profane, une analyse certes hermétique au plus grand nombre mais dont l'essence ésotérique saura dissiper toute fausse certitude, saura expurger le mal du fruit pour en récolter l'ultime sagesse à envisager pour le couple.

D'un point de vue ritualistique, donc basé sur des rituels de magie (ici précisément en "Magie Rouge"), il existe certes à la fois un "rituel de séparation" qui permet d'envisager une grande accélération de la rupture avec des perspectives plus heureuses que celles subies en cas d'inertie de la situation, mais il existe de même des rituels de "retour de l'être aimé" ou "rituel de retour d'affection" qui permettent dans ce sens de resserrer des liens distendus, de tenter de contrer efficacement une crise de couple et d'éviter une rupture inadéquate. Étant praticien avec une très longue expérience de ces types de choix et d'orientation à trancher, c'est toujours en accord avec la sphère dite karmique des personnes concernées qu'il faut en analyser précisément les contours dont se dégageront des décisions justes et sages, efficaces et harmonieuses pour chacun en tenant en compte des futurs envisageables et des missions de vie concomitantes, ceci dans un esprit apaisé et équilibré ayant pesé le pour et le contre avec les entités respectives attenantes. C'est un travail difficile mais passionnant !

Je vous propose d'en discuter librement si vous avez des questions ou des demandes à formuler, aussi n'hésitez pas à me contacter sans attendre car le temps est un ennemi invisible qui n'arrange généralement aucune crise, encore moins celle des couples. À très bientôt, voyez simplement mes informations ci-dessous sur ma bannière pour me joindre rapidement !

Jean-Pascal BRUNO, chaman professionnel

 

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Voir les commentaires

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Parler de "magies d'amour" n'est jamais simple, même pour un professionnel puisqu'il existe a fortiori une multitude de configurations amoureuses concernées et pour lesquelles un rituel spécifique de magie sera plus efficace et ciblé qu'un autre, donc toute généralisation sera de facto hasardeuse et susceptible d'entrainer de faux espoirs ou des erreurs d'interprétation de la part des auditeurs ou lecteurs qui penseront à tord s'y retrouver ou au contraire n'y verront rien d'intéressant pour leur propre cas. Afin de mieux cerner le sujet il est nécessaire, si l'on veut être plus précis, d'en distinguer les plus importantes typologies et les contextes qui s'y réfèrent, ce dont il résultera des pistes bien plus probantes et clarifiées pour chacun. Ainsi, comme l'Amour parle à tous et à toutes, hommes et femmes reconnaitront plus facilement la configuration qui est la leur dans ce domaine à la fois complexe et si important. Dans cette perspective de clarification, les grands types de magies, les types d'histoires amoureuses les plus courantes et les potentielles meilleures solutions seront abordées de manières certes rapidement généralisées mais contextualisées à des fins d'orientation dans ce dédale de possibilités dont je rappelle que toute explication didactique, même limpide, ne remplacera jamais une séance de vive voix entre le praticien et la principale personne intéressée, peut-être vous-même si vous êtes dans le cas d'une de ces problématiques amoureuses énumérées sommairement. Bien entendu, et pour être parfaitement juste dans les termes, "l'envoûtement d'amour" ou "envoûtement amoureux", ou bien encore certains l'appelle "sortilège d'amour" sera inscrit dans un processus de rituels successifs qui ne seront pas décrits car ils représentent le cheminement unique dans le temps des effets et des causes étant rencontré dans un contexte amoureux, avec ses hauts et ses bas, ses revirements, ses confirmations et autres innombrables singularités en permanente évolution et propres à chacun. Quatre orientations principales se présentent à nous pour utiliser l'envoûtement d'amour comme modus operandi, celles-ci avec d'éventuelles sous variantes mineures abordées (ou non, pour des raisons évidentes qu'il faudrait une bibliothèque pour les énumérer toutes…). Je pense que la plupart se reconnaitront dans au moins l'un de ces types de schéma, si besoin était.

Commençons par la personne seule (célibataire ou de nouveau libre, divorcée, séparée, voire veuve) qui recherche l'Amour et une relation durable. C'est finalement le cas d'une grande partie de la population si l'on compte les jeunes adultes entrant résolument dans la vie, voire les individus plus mûrs qui n'ont pas encore trouvé ou cherché la relation amoureuse qui leur convient. L'on peut aussi adjoindre à cette liste assez disparate ceux et celles, étant seuls, qui sont déjà amoureux d'une personne qui n'est pas libre (déjà mariée ou en relation) et dont la focalisation exerce cette exclusivité de ne pas aller chercher ailleurs en pensant (à tord ou à raison) que c'est le ou la partenaire idéale. D'une part il y a donc ceux qui ne savent pas où chercher, d'autre part il y a ceux et celles qui sont certains d'avoir trouvé mais dans l'impossibilité de concrétiser la relation (car déjà prise). Pour la première catégorie la recherche d'une relation amoureuse ressemble à une quête souvent vécue comme celle de "l'âme soeur" dont il faudrait débusquer la présence dans le monde, et c'est un peu la configuration d'une chasse au trésor qui s'organise, mais sans avoir de plan ou d'informations. Dans ce sens, les rituels de magie blanche pourront aider à déjà trouver en soi sa propre mission karmique pour ensuite comprendre comment trouver la meilleure relation, la plus adaptée réciproquement à cette quête de soi et du couple. L'envoûtement d'Amour sera alors une double action, d'éveil de soi et d'appel aux forces invisibles de l'Amour pour aider à trouver, par des concours de circonstances induits via les rituels. Dans l'autre configuration, être bloqué et persuadé d'avoir trouvé n'est pas simple à vivre si l'on ne peut concevoir une complète relation amoureuse pour diverses raisons dont la plus courante : la personne est déjà en couple. Dans ce cas la magie rouge et ses puissants rituels d'envoûtement d'amour pourront servir d'une part à certifier (ou pas) le choix, d'autre part à concrétiser la relation au détriment de celle en place… Dilemme à bien étudier sous tous les angles si l'on doit provoquer une rupture d'un côté pour se satisfaire soi-même, parfois cela tombe sous le sens, parfois non… Le karma et son itinéraire d'évolution, encore une fois, seront conjointement l'objet principal à suivre pour coordonner une éventuelle action magique plus radicale, pour l'un(e) et pour l'autre, souvent acté de manière unilatérale à notre niveau ici-bas (mais toujours décidé à un "niveau supérieur", sinon le processus ne pourra aboutir intégralement ou durablement sur une voie non compatible).

Voyons ensuite le couple qui veut de concert revigorer, dynamiser et harmoniser une relation amoureuse certes satisfaisante mais tout de même assez ancrée dans des habitudes et la routine. C'est très souvent la femme qui prend le devant dans cette volonté de réactiver l'Amour au sein du couple avec des moyens originaux pouvant revigorer la libido de son partenaire et ainsi dynamiser la relation, mais cela ne fonctionne pas toujours et d'autres moyens moins conventionnels et plus ésotériques peuvent alors prendre le relais dans un sens d'envoûtement d'amour pour libérer par la magie rouge les énergies des corps et des esprits. Il y a donc un besoin d'apport énergétique, de mise en phase des partenaires et de redonner un sens profond au couple, si besoin en passant par la sexualité, laquelle entrainera le regain de dynamisme pour entrevoir d'autres activités plus spirituelles en commun. Dans cet ordre d'idée, le concours annexe d'une magie-starter issue de la magie blanche qui apporte ce besoin d'énergie et de soin, l'envoûtement d'amour sera à double niveau ainsi teinté de blanc et de rouge, de ces deux magies complémentaires dans leurs actions et dans leur finalité : remettre le couple sur les rails pour qu'il accomplisse sa destinée à deux et puisse faire évoluer dans une direction commune les deux protagonistes dans un nouvel élan et vers des horizons plus conformes à concrétiser activement leur mission de vie, selon leur chemin karmique individuel mais évidemment en duo. Cette configuration très classique apporte une grande sérénité au couple et un aspect positif via des rituels qui s'intègrent assez facilement puisqu'il n'y a qu'une demande de réactivation plus forte d'un amour déjà présent mais qui avait tendance à faire une pause ou à ralentir son élan. Cet envoûtement d'Amour rallume la flamme, il est comme une étincelle revigoratrice qui apporte ses bienfaits et demeure une valeur sûre pour qui en trouve la nécessité ou le besoin dans sa relation.

Autre configuration bien plus problématique : l'homme ou la femme dans un couple en réelle perte de vitesse (et descente progressive aux Enfers) et qui désire reconquérir le partenaire qui s'éloigne peu à peu et entrevoit une potentielle séparation. Il y a ici une urgence à agir, c'est ce que l'on appelle en magie une action basée effectivement sur un envoûtement amoureux plus complexe via un rituel spécifique de "retour d'affection". C'est la magie rouge et ses plus puissants rituels connexes qui seront porteurs du processus de reconquête amoureuse pour sauver la relation avant qu'il ne soit trop tard, avant qu'une rupture soit elle-même actée dans les faits. Cette situation reste très délicate car le conjoint ou partenaire qui généralement fait la demande de rituel se trouve au bord d'un précipice d'où il perçoit la chute éventuelle de son couple s'il n'entrevoit pas une solution rapide et efficace. Ces types de demandes sont prioritaires et la prise en charge émotionnelle, voire parfois physique (si la personne glisse vers la dépression) demeure toujours ardue à gérer. Bien heureusement la puissance de la magie rouge permet de pallier aux effets négatifs qui sont présents, et ici aussi l'on aura parfois besoin d'un surcroit d'énergie avec des rituels de magie blanche afin de revaloriser le mental généralement en berne et une sexualité ou une libido devenues pratiquement absentes de la vie de couple. Dans tous les cas il ne faut pas attendre que la situation s'enlise et prenne des perspectives encore plus complexes à inverser en tendance, il faut rapidement et puissamment agir à tous les niveaux, tant au quotidien plus profane qu'au sens plus ésotérique que les rituels permettent. Ici aussi l'analyse karmique de la situation devra être effectuée au préalable afin de comprendre si cette épreuve n'est pas assurément une étape imposée sous une forme initiatique à des fins de test karmique à surmonter pour pouvoir évoluer par la suite… Ce qui est très souvent le cas mais n'est hélas pas du tout perçu comme tel.

Enfin, reste la dernière et plus compliquée des situations : le couple en pleine crise ouverte avec une rupture déjà en cours ou consommée. Ici le couple s'est désagrégé mais néanmoins il reste l'un des partenaires, celui qui est éconduit, qui veut récupérer son conjoint avec la force de celui ou celle qui a la foi dans son amour même si l'éloignement est en cours et la rupture déjà décidée. Il y a un véritable combat dans cette entreprise, qui, pourtant n'est pas perdu d'avance et c'est bien heureusement la lumière au bout du tunnel qui fait avancer sur cette voie de la reconquête du partenaire avec toutes les options qui sont présentes pour ce faire. Toutes les magies pourront être utilisées dans cette perspective, tous les moyens peuvent être envisagés, même parfois selon des objectifs ayant potentiellement recours à une magie plus sombre si cela devait se confirmer qu'elle soit nécessaire. C'est sur ce point crucial, celui de comprendre comment la situation a pu aboutir à la déflagration du couple, que l'on pourra y affecter ces moyens où une forme plus âpre de magie prendra le relais si cela en était une obligation karmique d'en arriver à bousculer certaines convenances profanes qui se verraient justifiées par une vue plus ésotérique et supérieure, par un angle plus aigu qui nous serait dicté pour agir de manière radicale. Encore une fois, il n'y a aucune justification de l'utilisation potentielle de la magie noire si celle-ci n'était uniquement un outil ultime pour devoir suivre un tout aussi ultime test karmique qui requiert parfois l'antithèse pour mieux cerner la thèse, la mise en abime du bien et du mal pour en reconnaître les mérites de part et d'autre, puis en faire une réelle et définitive distinction dans son vécu comme une cicatrice utile.

Suite à ce tour d'horizon qui je l'espère vous aura expliqué un tant soit peu le processus à géométrie variable de l'Envoûtement d'Amour selon des directions différentes et des objectifs de résolutions qui le sont aussi, je reste à votre disposition pour répondre à vos questions dans le cadre de mon activité professionnelle, ceci sans engagement et en toute liberté. Pour ce faire merci de suivre les informations sur ma bannière ci-dessous. Dans tous les cas, et vous l'aurez compris, c'est, avant tout, l'analyse de votre voie karmique, de votre mission de vie et de votre évolution qui permettent de mieux cerner les problématiques sous un angle moins profane, donc éminemment plus élevé, par conséquent plus véridique et plus juste pour chacun, ceci est aussi une règle d'Or dans le couple !

Jean-Pascal BRUNO, chaman professionnel.

 

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Voir les commentaires

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Comme nous l'avons vu dans les deux épisodes précédents consacrés à ce domaine de l'Amour, d'une part (1/3) sa constitution composite pour en reconnaitre sa nature basique et son essence plus subtile, d'autre part (2/3) son mode de fonctionnement principiel pour en comprendre l'intégralité véritable à constituer pour le trouver, nous abordons maintenant (3/3) le but de l'Amour dans son mode réellement fonctionnel, c'est à dire au sein d'une relation (humaine) établie et ce pourquoi il est nécessaire d'entrevoir cette finalité à la fois comme une harmonie à vivre à deux mais aussi comme une évolution plus individuelle à saisir comme un dépassement de soi avec un gain de spiritualité puisque c'est tout l'intérêt initiatique déjà explicité qui va aider à mettre en oeuvre la réalisation de la mission de vie sous-jacente. N'oublions pas que dans cette perspective l'Amour n'est donc principalement que l'accessoire ou l'outil assurément nécessaire afin de passer un cap de perfectionnement où par la suite et progressivement se présenteront des opportunités karmiques difficilement atteignables par d'autres chemins n'intégrant pas cette notion d'Amour partagé à deux au sein d'une relation de couple.

A contrario, et donc à citer en long aparté car a priori à l’écart de notre thématique principale relative au couple, la bien plus rare exception vers une autre voie, celle d'une étude en solitaire ou d'un célibat assez strictement orienté si celui-ci s'astreint à un encadrement extrêmement complexe à suivre durablement par la voie d'une rédemption du soi égotique via une vie tout entière consacrée à une forme réelle de spiritualité et d'application formelle de celle-ci, ce qui reste difficile à notre époque, mise à part entrer en vie monastique, en prêtrise pour les hommes, au couvent pour les femmes ou bien en ashram méditatif et ascétique durant un minimum de quelques décennies avec un guru ou un maître expérimenté pour commencer à en entrevoir la lumière au bout du tunnel, donc un amour via un accès à une "relation au divin" (ou "autre orientation"…) que peu de personnes pourront réellement atteindre intégralement sans ce sacrifice ultime du soi en une fusion plus verticale avec "ce qui est en haut". (Cette deuxième voie pourra faire ultérieurement et spécifiquement l'objet d'un article connexe complet sur l'accès à la spiritualité liée à l'occultisme en général, aux passages initiatiques de diverses obédiences et aux nombreuses formes de magies associées à ces pratiques plus hermétiques quoi qu'accessibles pour qui veut savoir oser ou veut oser savoir…).

Pour revenir à notre thème, et dans cette autre forme de sacrifice initial, s'il en est d'une certaine façon existentiellement parlant, le couple apporte potentiellement cette lente et positive dissolution des scories de l'Ego en une sorte de transmutation, un très efficace affinage alchimique de l'individualité brute de chacun des partenaires au service plus exclusif de la relation pour qu'elle puisse exister et perdurer. En effet, il n'est pas possible de conserver durablement une réelle relation amoureuse complète sans une remise en question du soi pour le mettre "au service du couple", ceci est un impératif au même titre que le sacrifice plus ascétique cité plus haut, dans les deux cas une cause plus haute que soi-même doit être abordée et surmontée (l'Amour terrestre vécu et scellé dans l'union du couple ou bien l'Amour inconditionnellement plus vertical projeté vers une entité haute ou "divine"). Le choix plus communément effectué à notre époque s'oriente résolument en terme quantitatif vers l'amour dans le couple, ce qui apparait pour le plus grand nombre une apparente fausse simplification car le cheminement demeure tout aussi complexe et c'est ce que nous allons voir pour éviter les erreurs et les complications relationnelles, voire pour certains les ruptures amoureuses ou les éloignements parfois nécessaires.

Dans un premier temps, après avoir enfin trouvé l'Amour vrai, l'apprivoiser en devient tout un Art pour le conserver. En d'autres termes, l'Amour une fois présent se doit de durer pour apporter tous les bienfaits dont il est vraiment question, non seulement sur les aspects basiquement dus au contexte qu'implique le couple, à savoir ce dont on a parlé : le partage essentiel d'interactions matérielles (physiques, sexuelles, d'espace en commun, de ressources, etc.) ou bien le partage plus temporel et immatériel (temps intellectualisé passé en commun, projets, motivations, analyses, espérances, etc.) mais aussi dans une dimension existentielle bien plus subtile encore qui nous intéresse surtout ici et qui touche au principe karmique et à la mission de vie de chacun des deux protagonistes, sans pour autant bien évidemment avoir pour chacun exactement les mêmes orientations sur ces points mais en partageant des éléments constitutifs importants. Notons qu'il est effectivement assez rare qu'en plus de "vivre ensemble" ces mêmes partenaires aient aussi de près ou de loin exactement le même "parcours de transmigration de leur âme" (ou métempsycose), ce qui serait alors une véritable aubaine puisqu'ils pourraient aussi en partager des missions de vie identiques ou presque. Dans ce sens, sous conditions, ce que l'on appelle les "âmes soeurs" serait a priori de cette teneur rarissime, idem mais plus complexe encore, différent et peu courant, avec les flammes dites jumelles… Dans tous les cas, néanmoins et sans être sur une complète ligne d'identité karmique réciproque, il est vrai et important de le souligner, que les partenaires d'un couple ne se sont absolument pas rencontrés par un pur hasard mais bien selon une puissante et incontournable loi d'affinité assurément karmique afin d'être orientés sur un itinéraire approchant sans pour autant avoir strictement à marcher dans les pas l'un de l'autre sur ce chemin commun.

Dans ce sens la citation relativement connue "Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous" prend ici et maintenant toute sa notable singularité en ce qui concerne précisément les rencontres amoureuses lesquelles représentent ces rendez-vous avec le feu de l'Amour qui va consumer les coeurs et en extraire l'essence lors de cette communion. Mais attention de ne pas oublier les quatre niveaux d'ingrédients alchimiques de la "prima materia" de l'Amour pour en réussir l'opération, auquel cas celle-ci n'aura pas l'effet globalement escompté. Ainsi, vous l'aurez compris, de l'Amour potentiellement complet pourrait n'en découler qu'une combinaison bancale d'amours moins subtils, d'amour physique et sensuel, d'amour sensible ou sentimental, d'amour intellectuel ou mentalisé, mais aucune ascension spirituelle à la clef correspondant à un Amour "intégraal" et donc aux vertus spirituelles de suivre un chemin de vie réellement "ascensionné" (à notre niveau terrestre, selon les termes des enseignements de nombreux maîtres planétaires occidentaux ou orientaux confondus). Ce processus complet s'apparente avant tout à une relativement stricte attitude mentale spécifique qui sera comme le creuset* de l'opération pour orienter positivement les Ego, dépasser les souffrances des corps et l'angoisse existentielle du mental. En d'autres mots : repousser le poison d'un mental comportant deux facettes, l'une destructrice et entropique présente dans toute individualité, l'autre constructive et énergétique dans sa transformation au sein de la relation. Bien entendu il n'existe pas de modélisations mentales telles qu'elles sont intégralement bonnes ou intégralement mal orientées, mais ce sont des mixtes de tendances qui créent ce que nous sommes et comment nous aimons dans une relation amoureuse (ou autre, plus basique ou amicale par ailleurs).

Mais alors, comment opérer pour atteindre un processus s'approchant de la complétude de ce qui vient d'être explicité pour réaliser cette alchimie propre à apporter une vision positive, durable et spirituelle de l'Amour, lequel pouvant ainsi contribuer à nous faire évoluer karmiquement sur notre chemin de vie véritable ? (la question mise en abîme, vous pouvez la relire si besoin car elle résume la situation…). Il est clair que la recherche de la proximité des quatre éléments de l'Amour, ceci dans une orientation assurément éloignée de toute compromission négative avec l'Ego, sera une première étape importante, attitude d'ordre contextuelle, à mettre en place réciproquement dans le couple. Une technique existe, cette discipline est dite "tantrique" et permet une voie possible de transformation plus intégrale de l'être humain utilisant ses propres ressources intérieures, ceci en commun avec le partenaire (en règle générale yin et yang en association, d'ailleurs, et c'est un travail complexe, chacun se définira comme tel dans son couple comme étant plus yin ou plus yang dans sa propre structure globale, c'est-à-dire pas uniquement physiologique, mais aussi psychique, mentale et spirituelle). Ce en quoi permet une discipline tantrique c'est de placer dans notre creuset* ces deux principes yin et yang avec leurs éléments constitutifs présents et bien orientés qui seront comme autant d'aspects propres à faire jaillir cette lumière spirituelle d'Amour issue de l'Énergie ainsi générée par ce processus. D'un point de vue certes abstrait et poétique : devoir brûler tous les bons ingrédients de l'Amour, combustibles essentiels au feu sacré de ce processus pour que son Énergie éclaire la route, celle qui permet d'entrevoir l'entrée du chemin de la mission de vie, et donc d'évoluer karmiquement de manière plus consciente… L'Amour véritable apporte ainsi un éclairage nouveau dans l'existence en éveil et en conscience plus élevée, c'est principalement son rôle et non un autre…

Cet article étant certainement compliqué pour certains, vous pouvez me contacter si besoin, n'oubliez pas de relire si possible successivement dans l'ordre les trois "Épisodes" de cette thématique pour mieux en aborder l'entière teneur et déclencher en vous ce qui devra l'être ! À très bientôt pour ces explications (pour me contacter voir ma bannière ci-dessous) ou pour d'autres types de demandes dans le cadre de mon activité professionnelle.

Jean-Pascal BRUNO, chaman professionnel.

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Voir les commentaires

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Dans l'article précédent (à relire ici si besoin) j'expliquais dans le détail que les quatre axes de ce que l'on appelle l'Amour permettent de mieux s'orienter sur ces notions parfois un peu confuses que sont les typologies distinctes d'amour, à savoir l'amour physique (ou physiologique), l'amour psychologique (ou sentimental), l'amour mental (ou intellectualisé et égotique) et enfin l'amour spirituel qui dépasse les notions précédentes selon un schéma plus étendu et profond dans un sens dont l'axe est résolument d'essence karmique. C'est par définition pour mieux englober ces quatre axes de l'amour qu'il est nécessaire d'en parler de manière intégrale et donc "essentielle" à notre niveau terrestre, c'est-à-dire dans une représentation d'un "monde d'essence" qui regroupe ces quatre notions dans cette quête amoureuse véritable. Il est clair que lorsqu'une personne dit "chercher l'amour", alors cette personne parle a priori d'Amour véritable basé sur les fondations solides de ces axes forts et durables, et non l'unique acte d'amour physique ou bien la simple attirance sentimentale ponctuelle, non plus l'aspect trop satisfaisant et égocentré d'une relation miroir d'ordre purement narcissique, il s'agit plutôt là d'une recherche plus complète dont l'assise comporte ces quatre piliers pour se maintenir durablement avec la puissance qui s'impose à un tel "édifice amoureux". La notion de constructibilité de l'amour ainsi décrite doit donc s'entendre comme une maison commune à deux personnes qui en partageront le même destin à la fois matériellement (au sens d'espace d'interaction) et temporellement (au sens du temps de vie affecté à la relation). Les quatre axes, ou piliers, ou mêmes murs de cet édifice sont donc dans tous ces sens des facettes spécifiques mais interpolées de ce que représente cet Amour élaboré ou en cours d'élaboration (puisqu'il évolue et mute sans cesse, parfois dynamiquement et positivement, parfois aussi victime de sa propre entropie vers la fin de sa réalisation, "heureuse" ou non mais toujours karmiquement instructive).

Il est d'ailleurs déplacé de signifier qu'une relation amoureuse a été heureuse ou non, elle l'est forcément à un moment donné puis peut ne plus l'être du tout à un autre moment (généralement en fin de parcours s'il y en a un bien défini), il existe donc dans les faits "une relation" mais ce n'est paradoxalement pas à notre niveau terrestre d'en établir qualitativement un calcul selon une échelle qui serait forcément fausse et en erreur ici-bas, puisque très peu de personnes sont capables d'analyser intégralement de A à Z toutes les répercussions existentielles qu'elles ont pu vivre lors d'une relation spécifique. En effet la trame existentielle de tous les possibles liés à cette relation demeure infiniment trop complexe pour en calculer les nombreuses implications ou multiples chemins en découlant avec le simple instrument de réflexion mis à disposition : notre cerveau, captif de ses sens communs et de sa mémoire si défaillante car assurément fantasque dans son ressenti et trompeuse dans la plupart de ses conclusions personnelles. Non, c'est donc à un niveau plus haut, c'est-à-dire au niveau karmique situé dans un "entre-deux-mondes" que se fera le débriefing complet de l'existence et la révélation exacte des effets qu'une relation amoureuse aura pu engendrer sur soi et sur autrui…

Comprendre ces premières données basiques sur ce que l'on considère comme l'Amour, c'est déjà s'approcher d'une lecture plus vraie du plan de cette construction et d'en imaginer ainsi les potentialités, les chemins à emprunter et ceux dont il ne faut pas s'approcher au risque de se détourner de sa propre mission, certes une mission de vie secrète et complexe à intégrer au quotidien mais néanmoins se présentant irrémédiablement toujours à nous comme guide discret pour en expérimenter la teneur dans cette réalité, à la fois en pensée, en actes et aussi en probables interactions avec autrui (dont le ou la partenaire privilégiée qui s'inscrit dans cette notion de couple ou dans cette relation dite amoureuse). Dire avec assurance que nous décidons nous-mêmes de notre parcours de vie serait donc une demi-vérité, certes nous avons des choix à effectuer mais ceux-ci sont jalonnés sur des voies déjà tracées que nous devrons emprunter à un moment ou à un autre, seul ou accompagné. "L'essentiel", justement, réside dans ce choix d'accompagnement, ou pour parler plus trivialement dans ce choix d'emprunter ces lignes de vie à deux pour en expérimenter les issus plus fortement ou avec un ressenti plus altruiste dans le cadre d'une relation amoureuse (vraie et complète ou non, mais potentiellement perfectible, et réciproque ou non). C'est cet apport, ce complément de ressenti et d'informations ou de vécu à deux qui permet bien souvent de réaliser sa propre mission de vie avec plus d'options constructives qu'en étant seul(e) à les expérimenter de manière plus stricte ou étriquée.

Dans certains cas l'on ne pourra d'ailleurs absolument pas accéder à un parcours de vie en accord avec sa propre mission karmique sans être accompagné (entendons ici en étant en couple ou en relation) car l'aspect principal de la mission sera susceptible de comporter un facteur essentiel et décisif permettant une sublimation de l'Ego dans une relation pour pouvoir concevoir de passer à un échelon existentiel plus en amont et continuer dans cette "montée en fréquence" (tournure pratique de bien des initiés pour définir un aspect karmique qualitatif relativement compréhensible par cette image mais néanmoins erroné au sens de la physique terrestre telle qu'on l'entend). Par conséquent l'on réalise toute l'importance de trouver l'Amour, non pas pour ce qu'il est mais pour ce qu'il permet comme complément de potentialité dans une approche plus karmique de l'existence. Ainsi, les notions de partage, de sacrifice, de don, d'écoute, d'empathie ou d'altruisme d'écoulent toutes de l'amour que l'on aura pu expérimenter pour soi-même dans une relation et donc que l'on pourra concevoir aussi dans d'autres configurations relationnelles sans pour autant être dans l'obligation de se "lier d'amour" en étant simplement compatissant dans ce sens, mais cette compassion ne pourra être initialement intégrée ou conçue que dans une primo-relation amoureuse antérieure et de facto expérimentée. De cette façon l'Amour dual permet aussi d'élaborer d'autres typologies relationnelles d'un ordre différent mais en étant issues comme des "émanations" acquises contribuant à une l'évolution spirituelle plus complète.

Alors "Comment trouver l'Amour dans ce monde essentiel", où à chaque instant se présentent une opportunité, un chemin, une pensée, une décision, une orientation, un acte ? La réponse ne peut bien évidemment pas se définir comme un mode d'emploi que nous pourrions tous suivre alors que nous sommes tous différents par nature et par destinée à suivre, par contre nous devons absolument comprendre que nous ne sommes pas isolés dans un monde sans chemin, ce n'est pas une jungle sans vision à long terme, c'est au contraire un monde "essentiel", c'est-à-dire où chaque pas apporte l'ouverture du chemin dont nous avons "essentiellement besoin" car nous sommes (même si cela n'est bien évidemment pas visible…) dans un environnement préétabli et construit dans un but d'expérimentation devant aboutir à une évolution, quelle que soit la route empruntée se présenteront toujours des opportunités à saisir car aucune impasse n'existe que celles que nous nous imposons nous-mêmes dans le reflet de notre propre mental où parfois nous pouvons nous perdre. Le conseil est donc le suivant : restez ouvert à ces opportunités, sachez décrypter celles qui sont présentes pour vous (en prenant le temps d'observer la réalité environnante avec un regard orienté non pas matériellement mais avec cette notion avancée d'essence karmique à capter), ces opportunités sont nombreuses, elles deviennent visibles quand le mental égotique dont nous sommes affublés laisse la place à un imaginaire libre, serein et positif, à une pensée qui suit la petite voix intérieure que l'on ne peut entendre dans le vacarme d'un Ego assurément perturbateur du monde plus discret de l'essence véritable, dont… celle de l'Amour.

Bien souvent je préconise un autre conseil très simple à suivre : si vous ne concevez pas ce qui est écrit comme un éclaircissement c'est aussi que la partie trop mentale qui caractérise votre Persona via l'Ego ne veut pas que l'intégralité de votre Être spirituel comprenne aisément ce qui se doit, donc : relisez plus posément cet article, tout simplement, et vous verrez alors une étincelle de clarté éclairer Votre secret karmique intérieur en repoussant un peu plus les zones obscures voulant trop intellectualiser ce qui est une évidence ! Comme d'habitude je reste à votre disposition pour répondre à vos questions, des plus simples aux plus complexes si cela peut vous permettre d'ouvrir la voie vers ce que vous recherchez (informations de contact ci-dessous sur ma bannière). À très bientôt et sachez capter les opportunités qui s'offrent à vous, aujourd'hui, demain, et même immédiatement de manières évidemment non fortuites…

Jean-Pascal BRUNO, chaman professionnel.

 

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Voir les commentaires

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien   cliquez ici 

Articles récents

Hébergé par Overblog