Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #jean pascal Bruno

succes-du-rituel.jpgEn Magie, et dans le domaine de l'ésotérisme en général, rien n'est jamais acquis tant que l'on n’a pas posé la dernière pièce, les travaux doivent être menés de A à Z, tout comme la construction intégrale d'une maison, des fondations en passant par les murs, pour finir par la toiture. Si vous vous arrêtez en chemin ou bien si vous tardez à finir de poser les tuiles alors c'est tout l'édifice qui risque de prendre l'eau ! Mais dans la construction d'une maison, n'oublions pas qu'il y a le propriétaire des lieux, lequel désire tel type de construction sans se soucier de la faisabilité, et l'architecte qui doit suivre les plans de cette construction avec son savoir-faire de professionnel… quelquefois les plans fournis sont incomplets ou impossibles à réaliser et l'édifice sera difficile à terminer voire à faire tenir debout. Heureusement, le bon architecte sait pertinemment qu'il faut remanier les plans et les interpréter, qu'il faut s'ajuster au Principe de Réalité !

Le Chaman est et reste l'Architecte du Rituel Magique tout au long de l'opération et ce jusqu'à la fin, lui seul en a la direction et sait élaborer le travail avec les matériaux nécessaires dont il a fait inventaire, par contre le Chaman reste à l'écoute du demandeur et il est donc tributaire de la qualité des informations qui lui sont fournies "à l'instant T" pour engager le Rituel dans la bonne direction. Ainsi, est-il impérieux qu'il y ait une parfaite entente entre le demandeur et le Chaman, "de facto" une indispensable osmose afin d'unir les énergies dans ce sens pour trouver les meilleurs angles d'attaque de la problématique en question. De même, il est indispensable de ne jamais relâcher la tension positive qui s'exerce pour entretenir le feu du Rituel, en effet, rien n'est plus dynamique que ne construire le travail en temps réel, sans jamais ni attendre ni oublier un élément important, tout comme l'on prépare une expédition périlleuse, l'on n'oublie pas la corde ou le piolet pour mieux ancrer la démarche sur les sentiers abrupts et imprévisibles…  

Mais quelquefois l'échec est hélas au bout du chemin. Alors que s'est-il passé pour que le Rituel échoue ? Pourquoi le travail n'a pu aboutir alors que tout semblait très bien engagé ? Nul besoin d'aller bien loin pour trouver les causes de l'échec ou de l'atténuation de l'impact d'un Rituel en cours. Il en existe trois principales: 

Premièrement : le Chaman ainsi que le demandeur doivent instamment s'assurer qu'ils ne font pas l'objet d'un "contre-rituel" ou pire d'un travail d'envoûtement venant d'une tierce personne hostile au Rituel en cours… il est en effet possible qu'un autre Chaman soit lui aussi sur la même voie mais dans la direction inverse ! Autrement dit : il y a obstruction ou bien sape du travail, nous avons directement affaire à une attaque magique. Dans ce cas, il faut bien évidemment contrer ce barrage, voire le forcer, cela requiert encore plus d'énergie dans l'élaboration du Rituel de base car celui-ci doit, en plus, disposer de nouvelles mesures de protection efficaces, tant pour le Chaman que pour le demandeur. La confection d'un talisman ou d'un mandala protecteur sera une des solutions à apporter rapidement pour que les efforts issus du Rituel ne soient pas complètement ruinés par les effets indésirables et négatifs venus de l'extérieur.

Deuxièmement, peut-être encore plus indésirable et paradoxal, si le problème vient de l'intérieur : le demandeur n'est soudain plus en phase avec le Chaman ! C'est le cas typique du client qui démissionne et qui doute de lui et de sa propre demande, voire des travaux en cours, évidemment ceci a immédiatement un terrible effet destructeur sur le Rituel qu'il a lui-même commandité ! Le Chaman ne peut rien faire sans l'accord et le soutien indéfectible du demandeur… c'est en étant parfaitement tous les deux en phase qu'ils peuvent conjointement construire efficacement le meilleur des Rituels, sans l'un ou l'autre des intervenants alors rien n'est possible ! Dans ce cas de figure, c'est au Chaman de remotiver ses troupes ! Il est impératif de redonner de l'énergie positive à son client et de lui montrer la route à suivre pour continuer le travail déjà accompli sans en perdre les acquis. Personne n'imaginerait douter des bonnes fondations de la maison en construction alors que l'architecte en est au stade de poser les fenêtres ou de peindre les murs… détruire les fondations serait à la fois une véritable aberration et un terrible gâchis !

Croire en ce que l'on entreprend et avoir la volonté de maintenir l'effort jusqu'au bout sont les deux points indispensables à la réussite de tout projet, qu'il soit issu du monde magique ou profane ! Chacun sait bien qu'une attitude positive, énergique et durable est nécessaire à tout succès en devenir, "a contrario" penser que ce que l'on fait est inutile ou peu constructif n'engage que sur la triste voie de l'échec. J'insiste, et j'avais déjà souligné que le mental positif du demandeur était indispensable à la bonne tenue du Rituel, et idem en ce qui concerne les capacités bien orientées du potentiel du Chaman (lire ou relire les articles: orientation positive et pensée positive)

Troisièmement : le contexte est une épreuve que le demandeur doit passer, c'est une phase initiatique de son évolution, il doit éprouver l'échec d'une situation afin d'en tirer grandement parti ultérieurement. Ce cas est assez rare mais il constitue l'essence même de l'évolution personnelle par laquelle nous passons tous, c'est par un échec significatif que nous nous fortifions d'autant plus, c'est par nos erreurs que nous nous corrigeons ! Ce cas est symptomatique d'une situation importante durant la Vie du demandeur, il est primordial que la destinée soit accomplie à court terme avec cette finalité, même si c'est l'échec qui est au bout de la route, celle-ci sera bien plus intéressante en le forçant à surmonter cet échec, à "aller de l'avant", mais dans une autre direction plus généreuse, à plus long terme...

Parfois, il faut savoir faire un pas en arrière et éviter le précipice pour ensuite faire le saut de deux pas en avant afin de le passer allègrement ! Savoir surmonter un échec est une des grandes leçons de l'existence, le Chaman le sait bien car il dispose de la Sagesse qui lui a donné les clefs de cette compréhension supérieure afin de se détacher des trop simples certitudes apparentes. Soyons vigilants mais toujours positifs, même et surtout dans l'échec, par la suite le succès arrive toujours avec encore plus de grandeur ! Je reste à votre service pour effectuer une étude de votre problématique afin que nous puissions voir ensemble les mesures à adopter sans plus attendre. Contactez-moi en cliquant sur ma bannière ci-dessous (via formulaire classique) ou plus directement de vive voix par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs non surtaxés). À très bientôt pour le succès de votre projet ! 

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Rituels de magie

rituel-deux-mondes.jpgLa différence entre un initié et un profane n'est pas si éloignée que l'on pourrait le croire, d'ailleurs, mais dans une certaine mesure, tout le monde dispose de capacités cérébrales basiques pour ressentir le monde de l'invisible qui nous entoure, ce qu'il manque à la très grande majorité c'est la Connaissance et surtout le Don, celui de décrypter le ressenti des choses, celui de comprendre l'indicible par d'autres mots et d'autres moyens que celui de notre intellect bien trop cartésien et bien trop borné à nos seules certitudes limitées, telles de gigantesques oeillères. Pourtant, les mathématiciens le savent très bien et depuis de nombreuses années : notre environnement quotidien est constitué de plus de 20 dimensions… alors que nous n'en percevons humainement seulement que trois ! (2 dimensions spatiales + une dimension temporelle).

Le "sixième sens" du Chaman (ou de l'initié exerçant de longue date) lui donne en quelque sorte une capacité exceptionnelle d'ajouter une dimension supplémentaire à son humanité sensorielle, c'est cette faculté à dépasser l'horizon du commun pour lui permettre d'entrevoir un possible dialogue avec le monde éthéré. Bien entendu, rien d'extraordinaire au sens où le Chaman est pourtant et avant tout un homme comme les autres, il n'est pas sorti de l'univers de X-Files ni de la cuisse de Jupiter… non, le Chaman est tout simplement profondément en phase avec son environnement immédiat, celui que tout un chacun devrait savoir capter, mais aussi avec ce petit plus, ce dépassement vers un au-delà qui lui ouvre singulièrement une porte sur un monde intangible, presque indéfinissable en des termes logiques, celui que nous appellerons "dimension éthérée", mêlant la matière, le temps et… bien d'autres choses !  

Mais qu'est-ce donc exactement que ce "deuxième monde éthéré" et en quoi peut-il véritablement nous apporter quelque chose de concret et d'utile, existentiellement parlant ?

Déjà, je tiens à signaler que certaines personnes, qui ne sont heureusement ni des Chamans en exercice ni des initiés, peuvent néanmoins entrevoir ce monde éthéré dans des conditions que j'appellerais "extrêmes", par exemple : à la suite de maladies provoquant une dégénérescence cérébrale, plus précisément une forme de démence ou de "délire confusionnel". C'est à cause de leur maladie que ces personnes ne perçoivent plus leur environnement normal, elles sont coupées de leurs sens communs et développent en contrepartie la faculté d'accéder à une autre forme de vision sous-jacente et latente, laquelle leur permet de "voir certaines choses". Elles ne peuvent bien entendu pas comprendre ni appréhender pleinement les visions qu'elles captent et il est évident que ces pauvres bougres sont très malades et ne font que délirer. Bien qu'on les traite d'illuminés, il n'y a rien de lumineux ou d'éclairé dans leurs comportements mais hélas qu'une dégradation de l'individu propre à la folie provoquée par une maladie (ou par un accident cérébral). Dans certains cas, l'abus à répétition de drogues dures peut aboutir à cette triste finalité, je ne recommande évidemment pas la prise de telles substances terriblement nocives et destructrices.

A contrario, et très loin de l'illuminé, le Chaman et le véritable initié n'ont pas eu à se dégrader mais plutôt à s'élever de leur condition humaine basique, ils ont su ajouter cette capacité en complément de leurs propres sens communs. Des récits font effectivement mention de l'utilisation de certaines drogues naturelles chez les Chamans amazoniens ou africains mais jamais en dehors du rituel, ainsi l'intégrité mentale de l'individu est conservée ! Notez bien que chez les Chamans occidentaux, les seules drogues utilisées sont généralement celles de leurs propres endorphines (c'est-à-dire celles sécrétées dans leur cerveau par leur hypophyse et hypothalamus personnels).

Ceci dit, l'illuminé et l'initié entrevoient ce même "univers éthéré", mais là où l'un ne sait pas l'interpréter, l'autre comprend, analyse et retient la leçon des symboles qu'il capte, associe des schèmes mentaux, construit des trames existentielles au travers de "visions" ou de "flashs" (il n'existe pas de termes plus précis). Ces flashs sont extrêmement complexes et composites, et il faut donc disposer d'excellentes bases intellectuelles pour en distinguer clairement la signification générique. L'on comprend mieux pourquoi le simple malade mental ne peut pas appréhender ce qu'il voit, et restitue un discours confus souvent violent ou teinté d'une peur hystérique… Par contre, le Chaman professionnel sait, par le biais du rituel parfaitement établi et effectué, aborder les informations qui lui sont présentées lors de ses travaux, il sait surtout bien orienter ce qu'il capte pour n'en garder que la "substantifique moelle" propre à comprendre pleinement la problématique portée.

Il est difficile d'expliquer ce qui ne peut l'être, aussi, donner ne serait-ce qu'une approche concrète, voire logique, à ce qui ne l'est pas en matière "de monde éthéré" serait à mon avis aussi vain que de laisser visionner un film muet à un aveugle pour lui demander ensuite ce qu'il en a retenu… autant dire : rien. Pour comprendre les messages, les symboles, les idées ou les paraboles du monde éthéré, il faut déjà en avoir les clefs, sans elles les portes restent irrémédiablement closes et seule la lumière ténue qui en sort de la serrure éclaire ceux qui s'y penchent ou s'y précipitent, sans autre succès que d'y voir des ombres floues !

Comme d'habitude, je vous laisse me contacter pour toute demande d'information ou si vous avez une problématique à me soumettre dans le cadre de ma pratique professionnelle en qualité de Chaman. Je suis joignable via mon site (cliquez sur ma bannière web ci-dessous pour m'envoyer un formulaire de contact), ou bien plus directement par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs non surtaxés). A très bientôt pour décrypter ensemble vos perspectives existentielles via le rituel parfaitement adapté ! 

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien aussi ici sur mon site

Articles récents

Hébergé par Overblog