Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Magie sexuelle

Ma Magie est comme le sexe, un domaine plutôt mystérieux où l'on cherche toute sa vie des réponses et où l'on ne cesse jamais de se questionner ! C'est d'ailleurs très certainement pour cette raison que Magie et sexualité font bon ménage et marchent côte à côte sur les chemins complexes de nos existences. Mais, que l'on soit profane ou bien initié, le regard porté sur la sexualité n'est pas le même, là où le profane ne voit que plaisir, luxure provoquée ou débauche naturelle, l'initié y discerne une clef mystique majeure qui peut ouvrir une porte sacrée sur la Connaissance de l'Univers et sur la maîtrise du pouvoir des Dieux…

En occident, l'on a l'habitude de simplifier et de ne voir dans le tantrisme que le côté sexuel de la doctrine et des rites, mais en fait il se décline en diverses voies très différentes, lesquelles le sont encore plus selon que l'on soit au Japon, au Tibet ou en Inde. Mais finalement qu'est-ce exactement que le Tantrisme et pourquoi rapprocher cette discipline religieuse de la Magie et notamment de la Magie rouge sexuelle ?

Le Tantrisme est une voie de développement spirituel (et religieux pour les moines), il implique la Connaissance "Veda" des rythmes du cosmos et des forces opposées en présence en étudiant les textes sacrés. De cette Connaissance et de l'application de certains rites, dont des exercices physiques liés aux cinq sens et aux cinq matériaux (eau, terre, air, feu, éther), le principal but est de dompter ses propres sens afin de mieux comprendre tout ce qui nous entoure et nous est même supérieur (pour dépasser notre plan d'existence).

Les forces en présence sont généralement sexuées, féminines et masculines, à l'image du tao avec le yin et le yang, certains y verront une dualité que l'on retrouve assez souvent dans la plupart des doctrines religieuses tout comme la notion de bien et de mal… Généralement ces forces sont les attributs de divinités, elles-mêmes féminines ou masculines, voire pour certaines ayant les deux polarités en passant par la neutralité selon un cycle éternel.

La notion même "d'expansion de conscience par la libération de l'énergie" est la principale orientation du Tantrisme et il existe donc plusieurs canaux pour y arriver. Sans rentrer dans des détails complexes qui nécessiteraient des bibliothèques entières pour ne serait-ce que commencer à en comprendre les principes directeurs, pour simplifier, il faut savoir et retenir ce qui va suivre et que je vais développer plus loin. Déjà, notons qu'il existe deux grandes voies tantriques, celles de la main droite (tantrisme blanc) et celle de la main gauche (tantrisme rouge). Notons ici une certaine similitude avec la magie et les couleurs : Magie blanche, rouge et noire… il existe aussi un tantrisme noir.

L'étude du tantrisme ne peut se faire qu'avec un "guru" ou un maître tant il est dangereux de s'aventurer seul sur ces terres inconnues. En effet, l'étude des forces, des énergies, des matières, implique de facto l'utilisation de sa propre personne comme sujet de l'expérience mystique, et les sens deviennent alors les réels catalyseurs de la doctrine qui se révèle à soi.

Pour en revenir à notre Magie sexuelle traditionnelle, celle que l'on nomme Magie Rouge en occident, elle n'a donc pas la même notion ni même le même but ou fonctionnement. La Magie Rouge s'effectue avec des rituels sur la base d'un demandeur et d'un praticien qui n'est pas un "guru" à proprement parlé, bien que ce soit aussi un professionnel, chaman ou sorcier, qui dispose de la Connaissance nécessaire. Généralement cette Connaissance n'a pas besoin d'être partagée pour que l'action du rituel soit applicable via la volonté du demandeur. L'on peut par contre rapprocher la Connaissance tantrique du Veda avec la Connaissance ésotérique et occulte occidentale, des deux côtés les forces, matières, symboles et entités participent à l'élaboration de l'accomplissement, d'un côté à résoudre la problématique d'un demandeur via un sorcier, de l'autre à résoudre sa "propre problématique individuelle" en étant l'instrument de sa propre volonté d'aboutir via l'enseignement du Guru.

En ce qui concerne les couleurs. Le Tantrisme Blanc (de la main droite) est basé avant tout sur l'étude d'une multitude de textes et d'exercices de yoga afin d'entrer en résonance avec le tout, de transmuter son propre corps pour vibrer avec l'univers. Dans cette voie, et contrairement à d'autres doctrines religieuses qui tendent à vouloir dissoudre l'individu, il faut savoir "se libérer sans pour autant renoncer à soi-même afin de parvenir à une rencontre avec un plan divin ou avec une divinité" de ce plan supérieur. C'est, d'une certaine façon, "s'approcher du Nirvana" !

Le Tantrisme Rouge (de la main gauche ou "vāmācāra") est celui qui plaît tant aux Occidentaux puisqu'il fait appel à l'énergie sexuelle, via l'activation des "chakras spécifiques", pour justement sublimer cette énergie et atteindre l'extase divine. Cette doctrine est avant tout basée sur l'intégration du désir à la spiritualité, le désir étant ici le moteur du rite il peut faire appel aux relations sexuelles si celles-ci apportent effectivement leur contribution à cet objectif. Ici les relations sexuelles ne sont pas un but recherché mais un outil transitoire ou intermédiaire.

Là où les occidentaux font appel à la Magie Rouge afin d'améliorer les relations amoureuses et sexuelles (afin aussi d'augmenter leur désir et leur libido), les orientaux qui pratiquent le Tantrisme Rouge utilisent la sexualité pour en transmuter l'énergie par la rencontre du principe Masculin (conscient mais inactif) avec le principe Féminin (actif et créateur). Afin d'aller plus loin dans la comparaison, il faut savoir qu'il existe aussi un Tantrisme Noir, celui-ci fait appel directement au principe de plaisir et de douleur en fusion, ainsi la personne qui pratique peut sublimer ces deux opposés et se dépasser en sublimant ces notions corporelles propres à notre niveau d'existence pour accéder à un niveau supérieur. Donc, rien à voir avec notre Magie Noire, encore que, d'une certaine façon le Tantrisme Noir soit directement associé à des pratiques sadomasochistes où douleur et destruction sont finalement assimilables…

Si ce sujet vous intéresse, ou bien si vous désirez résoudre une problématique personnelle qui fait appel à un rituel de Magie dans le cadre de ma profession, je reste à votre disposition : contactez-moi simplement en cliquant sur ma bannière ci-dessous (message via classique formulaire de contact) ou bien, plus directement par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros non surtaxés). À très bientôt pour que le désir et la spiritualité soit, à l'image du Tantrisme, sur la sereine route de votre existence !

Jean-Pascal BRUNO, sorcier chaman.

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Chamanisme

L'Homme dispose d'un immense potentiel dont il ignore généralement l'ensemble des capacités s'il n'a pas été initié à certaines pratiques mentales ou ésotériques qui lui remémorent ce qu'il a complètement oublié (ou qu'on lui a caché délibérément…). Le constat actuel, depuis que l'homme est entré dans une "ère moderne" d'industrie et de modification générale de son environnement, est le suivant : les sciences doivent écarter tout obscurantisme et se substituer efficacement ainsi que rationnellement à tout ce qui ne peut être démontré ici-bas. En quelque sorte, les sciences doivent faire oublier tout ce qu'elles ne peuvent expliquer et qui les dépasse de manière logique dans notre univers visible de matière quantifiable (et selon nos propres unités de temps terrestre). Il est évident qu'avec ces orientations tronquées, les sciences font très bien leur travail d'analyse de la matière dans cet ensemble restreint des unités d'espace et de temps qu'elles se sont elles-mêmes définies et imposées, mais qu'en est-il de tout le reste, c'est-à-dire de tout ce qui ne nous est pas directement accessible avec nos sens et nos instruments ?!

La question est donc lancée d'emblée en interrogeant chacun de nous qui un jour ou l'autre tombera nez à nez sur l'évènement qu'il ne pourra s'expliquer rationnellement ni même d'ailleurs seulement définir simplement en utilisant le répertoire pourtant très bien fourni des normes établies sur des critères éminemment scientifiques. Est-ce à dire que les sciences sont inutiles ? Évidemment non, elles nous aident à appréhender tout ce que nous pouvons voir, toucher et donc manipuler dans le sens où nous aimons transformer ce qui nous entoure afin de l'accommoder à notre anthropomorphisme impérial.

À l'heure actuelle, les scientifiques eux-mêmes en arrivent pourtant à buter lourdement sur les murs de leurs convictions et de leurs certitudes tant les schémas théoriques ne semblent plus être bien calqués sur les limites qui enferment notre réalité "expérimentée". En effet, ils s'aperçoivent que la réalité telle qu'ils la concevaient est finalement beaucoup plus vaste que prévu et sort aussi des sentiers battus initialement si conformes à leurs convictions les plus solides.

Depuis des siècles, pour ne pas dire des millénaires, les sorciers des villages, les mages, ou ce que l'on appelle plus couramment les chamans de tous les pays du monde, connaissent par expérience personnelle une autre Réalité bien différente de celle que le quidam perçoit au quotidien. Nos sens communs ne verraient que la surface de la réalité, tout comme le récit de la caverne de Platon, notre perception serait délibérément bridée afin que l'Homme ne puisse pas interférer avec des plans existentiels inaccessibles en état de conscience normale. Alors comment font donc les chamans pour accéder à ces territoires au-delà des frontières de la normalité et que voient-ils exactement ?

Il existe plusieurs façons très différentes d'enclencher un processus qui permet de modifier la perception dite normale pour en accélérer la fréquence et ainsi "monter d'un niveau vibratoire" sur un plan supérieur. Ici, les mots sont effectivement difficiles à trouver pour formuler en des termes signifiants des expériences qui ne peuvent évidemment pas être retranscrites autrement que par les intéressés, or, il n'existe pas de mots simples pour expliquer ces incursions en des territoires qui sont inconnus aux communs des mortels. La plupart du temps les chamans entrent en transe par l'intermédiaire d'un rituel traditionnel connu par les seuls initiés, l'on retrouve aussi chez les sorciers ou dans des lamaseries de tels processus qui diffèrent selon les cultures, d'un côté l'on utilisera des plantes, généralement des décoctions de lianes (ayahuasca chez les chamans d'Amérique du Sud), ou bien la méditation (plutôt dans les pays asiatiques) et des rituels symboliques avec une modification de conscience (entre la transe et la méditation dans d'autres pays comme l'Afrique).

Dans tous les cas, notamment chez les chamans, la vision de la "réalité normale" se transforme et l'on peut alors voir s'ouvrir un instant le monde sur des plans d'une réalité supérieure. Le nom donné à cette incursion est proche du voyage en des lieux (ou espace-temps) si différents qu'il est ensuite très difficile d'en faire un récit précis sans en perdre l'essence première puisqu'ici les sens s'interpellent en une synesthésie qui les mélange avec le signifiant, tout semble être UN, les sens et le sens du "voyage".

Entre rêve éveillé et voyage astral, c'est bien l'état de conscience qui est modifié et c'est bien l'esprit qui voyage au-delà des limites du corps, l'on parle aussi d'expérience "hors du corps" ou de décorporation. Dans cet état "surnaturel" ou supranormal si l'on cherche absolument à donner une dénomination au phénomène, il est alors possible d'entrer en contact avec les habitants de ces contrées que l'on nomme sous différents termes selon les traditions : esprits, entités, anges, égrégores, démons, déités , etc. Évidemment, la majorité des scientifiques ne voient dans ce phénomène qu'une sorte d'aliénation mentale à cause de drogues ou de maladies psychiques graves… laissons les aussi donner un nom à ce qu'ils ne peuvent et ne veulent pas comprendre !

Ce qui est des plus curieux et symptomatique, car factuel, c'est qu'il arrive que cet état de conscience soit aussi atteint par un grand nombre de personnes non initiées à ces pratiques chamaniques lors des expériences de mort imminente. En effet, tous les médecins et chirurgiens ont régulièrement des patients dont la vie ne tenait qu'à un fil, pour ne pas dire qu'ils ont effectivement été morts quelques minutes, durant une intervention chirurgicale, ce sont ces fameuses EMI "Expériences de Mort Imminente" (NDE en anglais dixit le Dr Raymond Moody). Durant ces EMI, les patients disent avoir été dissociés de leurs corps physiques et avoir pu flotter librement dans l'espace environnant de manière aussi naturelle qu'un poisson dans l'eau, avec cette sensation d'extrême bien-être et pour certains la possibilité de voyager bien au-delà en rencontrant aussi, tout comme les chamans, des entités, des esprits ou proches défunts, des anges pour certains, voire même quelques démons pour d'autres moins chanceux.

Il y a un lien évident entre les voyages chamaniques et les EMI, dans les deux cas le sentiment d'une ouverture sur un monde plus large, sur une réalité supérieure normalement invisible qui apporte aussi des réponses métaphysiques à ceux qui vivent ces expériences. Dans tous les cas personne ne peut ignorer ce phénomène ou y rester insensible, d'autant plus que nous sommes tous un jour ou l'autre confrontés à de telles expériences non explicables pour les profanes et qui sont tout à fait normales pour les initiés. Étant moi-même chaman et exerçant professionnellement, je connais bien ce phénomène des projections astrales qui sont la base spirituelle des rituels de magie que j'effectue quotidiennement, aussi, je reste à votre disposition si vous avez des questions ou des problématiques à me soumettre dans le cadre de mon activité.

Pour me contacter, deux méthodes très simples : m'envoyer un message via mon formulaire de contact (en cliquant sur ma bannière web ci-dessous) ou bien par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés). Je vous dis à très bientôt pour que vous aussi viviez votre expérience magique !

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Esoterisme

bouddhisme-chamanisme-tibet.jpgLe Bouddhisme se déploie en une multitude de doctrines et d'écoles différentes, que ce soit en Chine, en Inde, au Tibet ou bien au Japon, et n'oublions pas aussi en occident où il a su conquérir les esprits et les coeurs, le Bouddhisme représente une des formes les plus harmonieuses et complémentaires entre le sacré et le profane. De par sa grande flexibilité et accessibilité, le Bouddhisme permet de penser et d'agir en ayant plusieurs niveaux de conscience de ses actions et une meilleure harmonie entre la vie quotidienne et la vie spirituelle, c'est aussi cette intéressante dualité très abordable par tous qui explique sa grande popularité en occident, loin devant certaines autres religions qui contraignent et ne laissent pas forcément autant de liberté de penser, ou tout simplement le libre arbitre... mais ceci est une autre histoire !

Parmi ces types de Bouddhisme, celui qui me semble le plus abouti en terme de profondeur ésotérique et d'enseignement occulte, c'est bien le Bouddhisme tibétain. Il est issu historiquement parlant de multiples influences, à la fois chinoises, hindouistes et aussi (mais ici cela semble très peu connu) d'influences occidentales Jésuites durant le XIVe siècle. Si je devais personnellement qualifier le Bouddhisme tibétain, je dirais sans aucun détour qu'il s'agit d'une forme de chamanisme évolué, avec des rituels magiques extrêmement performants.  

Il existe des similitudes de méthodes "chamaniques" en ce qui concerne les rituels utilisés chez les bouddhistes tibétains et plus précisément chez les "Bön" qui me semblent les plus authentiques et anciens (néanmoins sans jugement de valeur de ma part en terme d'action…). En effet, le Chamanisme est une voie royale vers le dialogue et sur l'ouverture du monde des esprits, sur celui des morts et celui des forces de la Nature, ce sont donc d'une certaine façon, pour simplifier, à tous les niveaux des entités : des entités défuntes, des entités supérieures (ou non) et des entités naturelles (surnaturelles seraient même plus adapté).

Chaman et Lama disposent de cette même science d'entrer en contact avec ces diverses entités afin, évidemment, de leur demander de l'aide ou de résoudre un problème spécifique. D'un côté l'on "entre en transe", de l'autre on "entre en méditation". À noter que les deux méthodes sont assorties de rituels ou d'offrandes sensiblement identiques avec des récitations ou chants (mantras). De même, l'on sait qu'il faut une structure mentale très exercée pour accéder au "monde invisible" et qu'il est aussi nécessaire d'en avoir la sagesse (ou du moins la Connaissance). Le terme de Sagesse n'est pas adapté ici, c'est un terme occidental trop orienté positivement pour le garder, par contre la Connaissance implique cette potentialité d'agir magiquement en plein pouvoir et en "sur-conscience", dans un sens ou dans un autre, mais pas toujours positivement…

La plupart du temps, Chaman ou Lama, qui exercent tout les deux des rituels magiques selon leur tradition, utilisent chacun des "tracés" ou des formes symboliques qui sont autant de catalyseurs du rituel que de leurs propres pouvoirs d'initiés. En examinant ces types de figures souvent très géométriques (pentagramme, mandala, dessins de divinités ou de démons, etc.), l'on peut effectivement aussi y voir immédiatement de grandes similitudes non seulement symboliques mais aussi presque mathématiques (dans le sens des nombres sacrés utilisés ou de la géométrie…), comme si ce langage scientifique était aussi l'apanage des sorciers et mages bouddhistes.

Dans les deux traditions l'on cherche avant tout à canaliser son énergie et à la transmuter dans le rituel pour ouvrir un passage vers une dimension supérieure afin d'entrer en contact avec une entité. Mais finalement l'on s'aperçoit assez vite que les entités ou déités recherchées sont elles-mêmes des énergies sur un plan supérieur… Cherchons maintenant une différence fondamentale d'interprétation des deux magies, chamanique et bouddhique : là où le chaman cherche l'aide de l'entité ou de l'esprit afin de résoudre le problème dans notre niveau de réalité, le Lama bouddhiste va chercher à s'identifier à la déité en s'appropriant son image énergétique afin d'enrichir lui-même son état de conscience pour modifier la réalité ! D'un côté l'aide vient d'en haut et prend souvent possession du sorcier-chaman, de l'autre le Lama s'investit du pouvoir de la déité afin d'en posséder la puissance. Dans les deux cas les énergies fusionnent. 

En aparté, je dirais qu'en occident l'on connaît surtout le côté ouvert et bienveillant du Bouddhisme via la figure emblématique et joviale du Dalaï-Lama, mais en dessous de ce chaleureux vernis superficiel se cachent de grands secrets (loge blanche / noire) et une véritable puissance magique colossale continuellement en action à un niveau planétaire de par l'action magique conjuguée et ordonnée de milliers de moines sur un but ciblé. Cela peut sembler exagéré de le signifier clairement ici, mais il faut savoir garder tête froide devant les illusions et surtout être très distant devant une religion qui utilise de manière coordonnée des rituels magiques très secrètement pour le (soi-disant) bien universel, notamment sans aucun consentement ouvert de la part d'autrui… donc sans le libre arbitre de chacun. Ce libre arbitre est pourtant l'une des plus Grandes Lois, voire la principale en ce qui nous concerne tous individuellement pour nos choix existentiels. De facto, les groupements, sectes ou autres religions qui cherchent à imposer ce que l'on peut appeler une sorte d'unique voie ou "religion planétaire", et donc d'imposer cette vue unidirectionnelle de l'esprit, doivent être grandement surveillés, voire combattus.

En ce qui concerne plus à propos la liberté de chacun (et donc son libre arbitre) à choisir ses orientations, tant spirituelles que plus personnelles à un degré moindre dans son existence quotidienne, il faut toujours garder à la fois un esprit ouvert mais aussi fortement sceptique et non influençable quant aux gentilles motivations des uns et des autres, surtout de la part de ceux, très bien organisés en "tribus", qui nous veulent toujours du bien… Cela n'est jamais bon signe que de suivre aveuglément une voie unique et globalisante, pour ne pas dire nivelante, même sous couvert de béatitude à venir et de (trop) bienheureuses perspectives d'un bonheur universel… Notre époque vit en ce moment une période assez noire axée sur le superficiel, sur l'amalgame et sur la globalisation de tout. Que les esprits forts et authentiques restent très méfiants et sur leur garde vis-à-vis de cette parade superficielle qui cache un véritable asservissement mental et spirituel sous couvert de progrès et de bonne conduite à suivre, notamment au niveau des croyances religieuses...

Le "néoBouddhisme" d'aujourd'hui que l'on peut aussi appeler Bouddhisme NewAge, n'est qu'une imposture de la réalité qui enferme ainsi les individus dans la spirale sans fin d'une fausse évolution cyclique, c'est-à-dire dans un but de continuelles réincarnations au même niveau sans jamais laisser la possibilité de s'en échapper et de s'élever… Ce point de vue, un peu complexe à comprendre, est partagé par de nombreux initiés de haut niveau qui voient se profiler sur l'ensemble de la planète une sorte de symbiose spirituelle qui n'est qu'un écran de fumée face à une réalité bien plus large. Pensez-y : ne vous laissez pas enfermer dans une prison spirituelle, même si celle-ci semble vous accueillir les bras ouverts avec des couronnes de fleurs !

Comme d'habitude, je reste à votre disposition si vous désirez discuter de ces points de vue ou bien si vous avez une problématique à me soumettre dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de Chaman. Pour ce faire, envoyez-moi un message via mon formulaire de contact en cliquant sur ma bannière web ci-dessous, ou bien, plus directement par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros non surtaxés). À très bientôt et ayez foi déjà en vous-même et en vos propres énergies selon votre libre arbitre sacré !

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien aussi ici sur mon site

Articles récents

Hébergé par Overblog