Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

Publié le par Sorcier Chaman

La Magie Noire, ses pactes et autres envoûtements déchaînent décidément bien des passions et échauffent tout autant les esprits dès lors que l'on commence à en parler en donnant quelques pistes ou de menus secrets… Cela reste évidemment tout à fait légitime de s'y intéresser si l'on ne tente néanmoins pas d'en imiter les dangereux rituels ou même d'en inventer soi-même en étant novice ou pire, en étant complètement profane en la matière. Même les sorciers les plus aguerris ou les vieux chamans très expérimentés ne s'y frottent que rarement, sauf s'ils sont dans l'obligation d'y répondre pour se défendre ou bien pour protéger une personne qui fait appel à eux. Il est aussi assez rare de voir des professionnels faire ostensiblement la publicité de telles utilisations de la Magie Noire sachant que le seul fait d'en parler les signale directement comme des praticiens qui font fi de la règle élémentaire, laquelle stipule qu'il ne faut pas tenter le diable ni ses démons en les nommant, même indirectement. Sur ce thème, pour ma part les quelques articles sur ce blog mettent surtout en garde ceux qui contourneraient la règle en s'essayant à la Magie Noire sans vraiment savoir de quoi il en retourne…

Bien sûr il existe de nombreux sorciers qui disent pratiquer la Magie Noire en lançant des sortilèges chaotiques ou en fixant durablement le mauvais œil sur des personnes ainsi victimes de leurs actes. Il faut quand même faire la part de la Vérité sur la réalité des rituels qui sont soi-disant effectués en Magie Noire car bien souvent ces "marabouts" confondent allègrement avec les envoûtements basiques de Magie Rouge qui peuvent s'y apparenter et infliger quelques déboires sans pour autant faire appel aux forces démoniaques… Punir un mari volage en lui "nouant l'aiguillette", rituel de Magie Rouge ôtant l'envie d'aller voir ailleurs, ce n'est pas non plus lui infliger la torture d'un sort noir directement généré par une entité maléfique, bien heureusement! De même, envoûter une personne sexuellement ou sentimentalement relève aussi de la Magie Rouge, et certains mélangent tous les rituels afin de mieux berner les personnes qu'ils doivent "aider" en mettant la Magie Noire à toutes les sauces!

Comme je viens de le signaler, et je le souligne encore ici d'autant plus: la Magie Noire utilise des entités extrêmement négatives qui agissent à la place du praticien qui a fait appel à elles en utilisant leurs propres pouvoirs. Il devient par conséquent ensuite très difficile de maîtriser ces puissances démoniaques car en général elles sont complètement indépendantes de la volonté du "lanceur de sort" et bien souvent se retournent contre lui une fois leurs premiers méfaits accomplis pour remercier à leur façon celui qui leur a ouvert la porte. Heureusement pour nous, elles ne peuvent pas rester indéfiniment dans notre dimension et doivent impérativement redescendre dans l'infra auquel cas elles risquent elles-mêmes d'être "corrompues par le bien" en restant trop longtemps à notre niveau d'énergie. Je précise aussi, pour ceux que cela intéresse que les entités hautement positives ont aussi le même problème mais cette fois inverse en restant chez nous, c'est-à-dire qu'elles peuvent aussi se corrompre à notre contact et donc préfèrent ne pas rester trop longtemps ici-bas…

Utiliser la Magie Noire dans tout ce qu'elle a de plus sombre, c'est donc vouloir attirer le Mal sur quelqu'un sans jamais se soucier de la finalité du sort lancé puisque celui-ci est pratiquement ingérable une fois parti. Il faut aussi savoir que la cible d'un sort de Magie Noire se retrouve dans une situation où son contexte est lui-même profondément atteint jusqu'à se répandre comme une tache d'encre sur ses proches, que ce soit la famille, les amis ou bien même les collègues de travail qui pâtiront indirectement de manière collatérale de la calamité qui s'abat non loin… Encore une fois, vouloir déchaîner les forces infernales c'est leur laisser libre cours à toutes les insanités possibles, à toutes les dévastations. Alors, pourquoi encore utiliser la Magie Noire avec autant de risques et de dommages à la clef, sans compter le probable "choc en retour"?

Il est souvent difficile d'expliquer que certaines situations complexes imposent l'utilisation de la magie Noire et je pense néanmoins pouvoir donner une piste simple à comprendre: parfois il faut "combattre le mal par le mal". Ce n'est pas ici une tournure de phrase que de le dire, c'est d'ailleurs la seule véritable et efficace façon de terrasser le dragon en lui infligeant le coup fatal: utiliser la puissance du mal contre le mal pour l'annihiler. Dans ce sens il devient alors presque acceptable de cibler en Magie Noire une personne qui va se rendre coupable de milliers de morts si l'on ne fait rien, ou bien un groupe de personnes qui va dévaster de quelque façon que ce soit l'ensemble de la planète. Les cas et possibilités existent bel et bien où la justification devient une évidence et s'impose comme une révélation, quoiqu'il demeure terrible en soi d'invoquer des entités maléfiques pour faire le travail… mais qui le ferait mieux qu'elles finalement? L'expression "un mal pour un bien" est une réalité ésotérique des plus objectives et juste dans certaines situations.

Dans le Panthéon des dieux hindous, Shiva est le plus respecté d'entre eux et on le prénomme "celui qui porte bonheur" ou le bienfaisant, pourtant c'est bien le dieu de la destruction et pour la plupart des occidentaux ce paradoxe est incompréhensible, pourtant Shiva ne détruit finalement que pour mieux reconstruire et par conséquent il illustre parfaitement l'utilisation de sa force d'annihilation pour mieux faire place nette à un nouveau monde, à de nouveaux horizons. C'est exactement dans cette perspective qu'il faut aborder la Magie Noire et sa puissance destructrice, c'est avant tout pour les initiés de haut niveau un outil indispensable pour "faire place nette" là où le mal est déjà fortement implanté ou bien là où rien ne pourra jamais pousser correctement, c'est-à-dire se développer et fructifier normalement. Paradoxalement aussi la Magie Noire devient donc soudainement utile et par conséquent bénéfique alors qu'elle est aussi terrible qu'un éclair qui foudroie un arbre (tout en apportant le feu aux hommes…).

Évidemment, "jouer avec le feu" est ici la bonne image à garder sagement en tête et je ne recommande absolument pas l'utilisation de la Magie Noire à quiconque n'est pas déjà très fortement initié aux autres magies basiques et aux complexes rituels qui s'y rapportent avec toutes la symbolique adjacente à connaître parfaitement. Dans tous les cas, comprendre la Haute Magie (et ses risques) c'est aussi comprendre que parfois le Bien peut aussi entraîner le Mal encore plus durablement, et donc se méfier des bonnes intentions trop visibles pour au contraire percevoir au-delà des simples apparences ce qui est juste et véritable. La Vérité justement n'est pas toujours non plus forcément la même selon que l'on se place selon un certain angle ou bien sous un autre, ce constat éminemment ésotérique doit être pris en considération par le praticien à chaque fois qu'il doit choisir une Magie et un Rituel bien spécifique pour opérer ses travaux correctement en suivant aussi toutes les lois qui s'y rapportent. Autant dire que l'on ne s'improvise pas sorcier du jour au lendemain mais qu'on le devient à force d'expérience, de sagesse et de Connaissances, sans oublier l'attribution du Don et... l'initiation par un Maître.

Comme d'habitude je reste à votre disposition pour répondre à vos questions sur le thème de cet article ou bien si vous avez besoin d'aide pour résoudre une problématique personnelle complexe (amoureuse, professionnelle, contextuelle, etc.), vous pouvez lire mes autres articles sur la droite de ce blog pour vous familiariser avec l'ensemble des thèmes que j'aborde. Pour me joindre directement téléphonez-moi aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien si vous préférez m'écrire vous pouvez passer par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous (je réponds à toutes les demandes précises et complètes, merci. Je vous dis à très bientôt ou à tout de suite !

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman

Initiés ou profanes? Nous voyons vite poindre une douloureuse polémique en opposant deux simples mots en apparence, lesquels nous font soudain prendre conscience que le monde serait strictement partagé entre deux castes inégales et différentes, en une sorte de frontière invisible mais tout autant imperméable qui séparerait le commun du sacré, or il n'en est rien pour la majorité puisqu'ils considèrent qu'il n'existe pas de véritables initiés, mais même si la réalité leur donne raison, uniquement "à leurs yeux", c'est finalement pour mieux les protéger d'eux-mêmes et de l'accession à un état pour lequel ils ne sont ni préparés ni d'ailleurs volontaires: l'abandon progressif de leur Ego via un processus d'initiation… Mais perdre son Ego ce n'est pas disparaître en tant qu'individu, c'est avant tout permettre le dépassement de sa propre condition réductrice et non exprimée pour aboutir à quelque chose de plus grand, de plus ouvert et surtout de plus éveillé au monde.

Bien entendu, le profane dira et pensera même très sincèrement que toutes ces histoires d'initiés ne sont que des sornettes pour demeurés, déviants asociaux ou malades mentaux, c'est aussi parce que personne n'aura bien évidemment voulu l'en informer autrement, d'ailleurs qui pourrait encore légitimement le faire sans être suspecté de sectarisme religieux ou de mysticisme douteux? Ce sont surtout nos sociétés bien codifiées et bien ordonnées qui ne veulent impérativement pas d'hommes trop libres de penser différemment des canons institutionnels qui formatent chacun de nos gestes, pensées, actions et réactions, ceci dès l'école puis par la suite dans les milieux professionnels encore plus restrictifs et coercitifs, sans oublier l'environnement socio-économique totalement encapsulé dans le dogme du productivisme efficace, de la consommation matérielle irraisonnée et de la croissance économique exacerbée (et infinie… ce qui est ici à la fois le plus grand mythe moderne existant et une erreur systémique fondamentale et "in fine" totalement destructrice).

En ce qui concerne les initiés, qui sont-ils véritablement pour intéresser quiconque cherche à en savoir un peu plus sans passer par de débilitantes et fausses idées reçues? Tout d'abord, il faut déjà bien comprendre que l'initié n'est que la résultante d'un processus d'initiation et qu'il y a un avant et un après, profane avant, initié après initiation. Néanmoins les origines antiques du terme impliquaient que le "pro fanum" était le citoyen "devant le temple" et par conséquent qu'il n'était pas "dans" le lieu sacré et consacré, ce qui ne voulait pas dire qu'il n'était pas initié pour autant mais qu'il y avait un "changement d'état d'être", c'est-à-dire qu'en dehors du temple et de l'élaboration des rituels il redevenait un citoyen ordinaire. Par la suite cette simple séparation d'état est devenue une coupure plus nette en instaurant un réel statut d'initié ("in itio", le mouvement, générateur de principe), celui qui fait avancer, dans un sens sacré c'est celui qui inspire et qui transmet.

Mais ne soyons pas dupe que c'est bien l'initiation par elle-même qui confère intégralement le statut d'initié, et a contrario le profane reste finalement celui qui est le "non-initié", que ce soit de la "chose sacrée" ou du secret initiatique car il y a ici deux orientations: l'une religieuse, l'autre plus ésotérique et hermétique, c'est cette dernière qui nous intéresse. Bien entendu ne sous-estimons pas la religion mais chacun comprendra qu'il n'est plus nécessaire d'être un "initié sacerdotal" (un prêtre) pour pouvoir entrer dans une église librement ou pour simplement être croyant en "quelque chose", par contre le véritable initié passe par ce chemin souvent difficile (voire impossible pour certains) que représente l'initiation. Elle incarne avant tout un passage, et sans avoir à aller rechercher des exemples de rituels tribaux, plus largement l'initiation permet à une personne de se réaliser pleinement ou du moins d'en percevoir un aboutissement existentiel plus complet. Il est vrai que la définition exacte sera presque différente d'une personne à une autre, et selon le modus operandi propre à chaque culture.

Dans nos sociétés modernes l'exemple le plus couramment cité et presque trivial que l'on retrouve ouvertement et de manière récurrente dans les magazines de presse écrite reste celui de l'initiation franc-maçonnique, elle est instituée très solennellement par des loges de diverses obédiences et instaure effectivement toute une panoplie de symboles et de rituels pseudo-sacrés. Je cite cet exemple bien qu'il ne soit pas du tout selon moi la résultante d'une réelle initiation, je dirais que nous avons ici le simulacre moderne d'une vision initiatique simplifiée pour gens de bonne compagnie, tel un bon club de philosophie (ou politique…), sans plus car aucun d'entre eux n'aura jamais eu cette véritable expérience extatique et transcendantale que procure une réelle initiation digne de ce nom, juste peut-être le sentiment de se poser plus de questions intelligentes qu'avant et d'entendre celles des autres avec respect et humilité (ce qui est déjà presque une prouesse en soi de reléguer son Ego pour un temps seulement, pour mieux le mettre en avant par la suite dans ses travaux de "planche"…). Contre-exemple par conséquent nécessaire pour bien faire comprendre que l'initiation ésotérique (et chamanique) n'a strictement rien à voir avec le club de bonne société au coin de la rue, ce que l'on voudrait souvent nous faire croire.

Non, la vraie initiation vous laisse quasiment pour mort sur le sol, tel le choc d'un flux d'énergie plus gros qu'une montagne qui viendrait directement tomber sur chacun de vos neurones pour les ré-agencer un à un selon une logique qui vous dépasse, autant dire qu'elle n'a rien à voir avec un tranquille cabinet de réflexion philosophique. Le propre de l'initié véritable est justement de faire sienne cette expérience assez violente, sans la rejeter, pour aller au-delà de lui-même et d'embrasser l'infini, ce sentiment très spécial se découvre soit directement lors d'un rituel initiatique, soit quelque temps après lorsqu'une "Vérité" fait soudainement jour et procure intégralement une grande partie des réponses fondamentales auxquelles l'on avait renoncées auparavant. Certains dénomment "Don acquis" ce passage initiatique réussi, ce qui en est donc aussi directement la résultante avec ce gain inexpliqué de Connaissances associée à une vision du monde beaucoup plus profonde et complète. De telles expériences, lorsqu'elles arrivent de manières non contrôlées, sont évidemment intolérables pour la science et la médecine contemporaines qui préfèrent de loin vous placer sous forte thérapie médicamenteuse plutôt que d'aller chercher plus loin… Autant dire que la plupart des chamans d'Amazonie seraient immédiatement placés d'office en hôpitaux psychiatriques si on laissait nos éminents "spécialistes" occidentaux s'en occuper, ceci pour leur bien…

En ce qui concerne "le secret" qui entoure ce type d'initiation réelle, et tout ce qui en résulte, initiés y compris, il est évident que tout ceci dérange indubitablement l'ensemble de nos sociétés et assurément surtout leurs élites qui voient dans ces évènements "anormaux à leurs yeux" une très réelle concurrence de pur pouvoir puisqu'ils ne détiennent alors plus ce monopole indispensable à leur Ego, celui d'une vérité irréductible et acharnée dans leurs propres dogmes mercantiles, dans cette fausse vérité institutionnalisée établie sur les normes habituelles d'asservissement des masses qui empêche d'en libérer les esprits et dissout les énergies positives. Mais le véritable grand secret n'est pas spécifiquement dans l'exercice de ce pouvoir délégué aux vrais initiés, il réside surtout dans cette terrible charge que de capter et concevoir l'avenir en y ayant accès et d'en payer le prix du silence afin de ne pas effrayer l'humanité, laquelle reste aveuglée par sa propre irresponsabilité à contenir ses défauts en suivant très naïvement les pires objectifs de destruction. Le Grand Secret des initiés constitue par conséquent une calamité à porter chaque jour et une interrogation toujours plus impérieuse pour trouver des solutions globales à nos erreurs humaines.

Heureusement, de plus en plus les profanes accèdent aux aussi progressivement à une part de ce secret de manière tout à fait naturelle comme si une sorte de conscience collective les mettait en garde sur les différents dangers qui guettent notre humanité, ainsi l'on peut définir qu'une initiation globalisée est en route en espérant qu'il ne sera pas trop tard pour réveiller en eux un sursaut de sagesse salutaire. Étant sorcier-chaman j'ai le sentiment et même la certitude que de grands évènements vont bientôt se dérouler et que nous serons tous confrontés à prendre des décisions importantes pour que l'humanité puisse passer le cap dangereux qui se profile à l'horizon... Bien évidemment et comme d'habitude je reste à votre disposition pour toute question sur le thème de cet article (ou sur un autre thème se trouvant sur la colonne de droite en haut de ce blog), ou pour vous aider professionnellement à résoudre une problématique plus personnelle. N'hésitez pas à me joindre pour en discuter par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien en m'écrivant depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt, que vous soyez profane ou bien déjà initié!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman

Le chamanisme séculaire n'est pas une soudaine mode excentrique et récente qui se serait mue aujourd'hui en un néo-chamanisme occidentalisé, c'est au contraire l'expression d'une lente et nécessaire évolution qui a commencé à l'aube de l'humanité, aux moments sacrés de la nécessité de la transmission du savoir, ceci bien avant l'écriture afin de découvrir le monde et de tenter d'en comprendre les rouages essentiels à l'existence de soi et du Grand Tout. Ainsi, les chamans sibériens au fin fond de la Yakoutie ou bien les chamans des grandes forêts d'Amazonie des tribus indigènes Shiwiar, Quechua ou Shuar, sont tous à l'initiative de cette lente et progressive évolution avec des buts spécifiques et des traditions parfois différentes mais avec finalement un point commun crucial: unir et parfaire le monde dans une compréhension intime du principe de Réalité, dans son axe visible ou son biais plus invisible, via l'humain et l'entitaire entremêlés, c'est-à-dire à l'issue d'une vision forcément animiste les réunissant dans cette Vérité commune si convoitée, à la fois inaliénable et infiniment supérieure car éminemment holistique.

Vu de l'extérieur, et pour la plupart des gens, le chamanisme est perçu comme un anachronisme perdu dans notre monde civilisé et mondialisé, pourtant ces deux derniers termes forment à eux seuls les deux colonnes d'un édifice fondamental dont la clef de voûte représente l'essence de notre réalité existentielle: "civilisation et mondialisation" sont en effet la résultante duale de notre évolution actuelle, celle d'une globalisation du savoir, d'une dissémination des connaissances et d'une (néanmoins très théorique actuellement) avancée spirituelle au niveau de notre humanité, celle-là même que le chamanisme décrypte et soigne de ses maux. Car n'oublions pas non plus qu'un chaman reste initialement le "medicine man", ce médecin principalement inspiré par la Nature et par les entités qui la peuplent pour soigner nos corps malades et nos esprits si fragiles. Il est donc "celui qui sait tout" de par sa position en qualité de médium intercesseur avec des forces omnipotentes et omniscientes, et aussi "celui qui voit tout" de par ses dons que lui confère cette vision paranormale qui perçoit au-delà du simple visible et au-dessus du flux temporel normal.

Pour autant, être un chaman ce n'est pas être un surhomme (ce ne serait plus un homme), c'est tout simplement exprimer plus complètement les potentialités humaines déjà présentes, celles qui consistent à savoir se relier au Tout pour l'appréhender pleinement, mais aussi et surtout éthiquement en être hautement responsable en suivant l'héritage de la tradition d'un passé qui construit résolument le présent et qui sait guider vers un futur rassemblant la grande famille humaine en direction d'un destin commun accepté par tous. Là où le chaman traditionnel opérait initialement au sein de sa tribu restreinte, le néo-chaman, s'il existe vraiment dans sa définition, doit intégrer l'universalité d'une sorte de tribu mondialisée à l'échelle de la planète, il doit agir à un niveau beaucoup plus large et intégrer l'ensemble des maux de nos sociétés qui peuvent pervertir l'humanité et peut-être aussi la précipiter à sa perte… Préserver l'unité du monde, écouter des entités d'un niveau planétaire (ou plus haut) pour aider l'humanité à passer un cap dangereux, ce serait ici le but principal de ces néo-chamans que d'en prendre la charge et de s'y investir, autant dire que la tâche est lourde pour contrer certains de nos si inconséquents politiciens internationaux qui aggravent chaque jour un peu plus la situation mondiale dans le mauvais sens, celui de la désunion et de la cristallisation de problèmes gravissimes.

Le néo-chaman, ou même le chaman traditionnel, sont-ils tous les deux pour autant dans l'acte militant s'ils cherchent à s'opposer à certaines décisions politiques non éthiques? Sont-ils redevables de nier des réalités qui portent atteinte directement à la Nature ou bien à la planète, comme le réchauffement climatique, la gestion calamiteuse de nos déchets, l'extinction massive des espèces ou la déforestation à outrance? Encore une fois, là où le chaman local était relativement isolé du reste du monde, le néo-chaman est par contre véritablement informé de l'ensemble de ces nuisances et de ces maux que génèrent toutes nos sociétés dites modernes, il ne peut les ignorer et doit agir avec ses convictions et ses moyens. Ainsi, l'on découvre depuis quelques années des néo-chamans qui reconnaissent être en communication avec des entités de très hauts niveaux, lesquelles nous interpellent (souvent par "channelling") de décisions fortement préjudiciables prises par les Hommes et qui pourraient aussi précipiter l'humanité dans un chaos irréversible si rien n'était réellement pris en compte pour réagir…

Loin de se revendiquer de sectes new-âges apocalyptiques, ces néo-chamans disposent ainsi d'informations essentielles qu'ils peuvent échanger afin de modifier en mieux le cours de l'Histoire en utilisant des mantras spéciaux et de très puissants rituels pour influencer spirituellement les décisions de nos dirigeants et hommes politiques. Sachant que les diverses entités qui les aident ne peuvent pas agir directement au nom du principe de non-ingérence qui s'applique encore plus lorsque cela concerne une civilisation entière, ce sont bien les hommes qui doivent prendre leur destin en main et intégralement assumer leurs responsabilités. Parallèlement, les initiés de tout ordre savent que notre planète dispose elle-même d'armes défensives lorsqu'elle se sent en péril mais que ces forces telluriques (tempêtes, tremblements de terre, éruptions volcaniques en chaîne, inversement des pôles, etc.) sont les derniers recours pour mettre fin aux agressions qu'elle subit… Alors ne doutons pas que les précieux conseils qui ont su guider nos ancêtres puissent encore une fois nous permettre, cette fois à grande échelle, de nous sortir de situations autrement plus complexes et globalisées!

Comme d'habitude je reste à votre disposition pour argumenter sur le thème de cet article (et de mes autres articles à lire sur la colonne de droite en haut de ce blog) ou bien si vous désirez une aide dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de sorcier-chaman (élaboration de rituels spécifiques selon votre problématique). Vous pouvez me contacter directement par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien m'envoyer un message depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien aussi ici sur mon site

Articles récents

Hébergé par Overblog