Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

Publié le par Sorcier Chaman

Un sujet revient irrémédiablement lorsque l'on contacte un professionnel de la Magie ou un praticien pour effectuer des travaux ésotériques : le prix de sa prestation. C'est d'ailleurs un sujet qui divise puisque certains professionnels exerçant pourtant à plein temps avouent avoir du mal à demander la moindre somme d'argent à leurs clients alors que d'autres savent exactement se justifier d'un prix des travaux (sous diverses formes). Parfois certains laissent même le client libre de payer le prix qu'il veut… Mais ici, notons que certains professionnels n'ont pas du tout les mêmes méthodes ou bien aussi les mêmes besoins, voire les mêmes métiers. Par exemple : rien à voir entre un "barreur de feu" et un chaman ou bien encore un druide et un sorcier. Ce sujet reste, tout comme la plupart des professions libérales profanes, un désagréable motif de polémiques si le prix n'est pas abordé clairement dès le départ. Mais la véritable question n'est pas tant le prix que ce à quoi il sert réellement.

Je me souviens avoir discuté avec un confrère sur ses tarifs et il me disait que nos métiers étaient du même ordre que les psychanalystes, rien ne semblait justifier des tarifs très élevés lors d'une séance d'à peine 30min avec un psy mais qu'il fallait prendre en compte les longues années d'études et d'expériences professionnelles qui conduisaient à la réussite du processus de guérison du patient. Nos métiers qui demandent des aptitudes ésotériques très spéciales (sans compter l'indispensable "Don") sont effectivement exercés par des praticiens expérimentés qui ne laissent jamais rien au hasard et qui maîtrisent de A à Z les rituels qu'ils entreprennent (je parle ici des bons praticiens et non des charlatans ou imposteurs). Pour ma part, chaque élément est important afin d'élaborer le rituel spécifique et ma longue expérience me permet aussi de faire gagner un temps précieux au demandeur en anticipant le contexte de sa problématique et en ciblant au plus direct et juste.

Un autre facteur crucial qui reste de même à bien prendre en compte dès le départ : la sécurité des travaux. D'une part la déontologie des praticiens et vrais initiés les oblige de facto à savoir garder le secret quant à l'ensemble des paramètres du rituel et évidemment quant à l'identité du demandeur (et de l'anonymat de l'ensemble des protagonistes), d'autre part il s'agit aussi de garantir la sécurité physique, mentale et karmique des personnes impliquées dans les rituels de Magie puisqu'il n'est jamais pas sans risque d'effectuer certaines "routines" qui tirent sur la couleur noire (pour ne pas dire directement que l'on s'engage en territoire de Magie Noire !). J'ai déjà parlé des imprévisibles "chocs en retour" qui sont des motifs suffisants pour élaborer une méthodologie dégageant ou protégeant le demandeur de ces retours de flamme véritablement dangereux et complexes à contenir.

Ces mesures de sécurité impliquent un double travail souvent long et difficile à échafauder (tout comme le montage d'un filet de sécurité pour un trapéziste) ainsi qu'une fiabilité à toute épreuve des rituels invoqués (le praticien n'utilise que ses propres routines éprouvées et ne s'aventure absolument pas hors du périmètre de ses Connaissances et de ses capacités). Il arrive que certains rituels moins utilisés mais néanmoins nécessaires demandent encore plus que l'on y associe des protections supplémentaires, cela est indispensable et peut prendre un temps de réalisation très important ainsi qu'un coût relatif en élaboration d'éléments "exotiques" composant globalement ces rituels. L'on voit de suite qu'il n'y a pas de tarif de base ou généralistes mais bien une adaptation en fonction du travail à effectuer, du temps passé et de la complexité de la demande.

Une autre chose très importante à signaler dès maintenant et qui est difficile voire même parfois impossible à faire comprendre à certains profanes : c'est l'indispensable implication d'entités dans la plupart des rituels, même dans les plus basiques d'entre eux. Afin de mieux expliquer, il faut savoir qu'un praticien ayant le Don est déjà lui-même suivi par ses entités personnelles (anges gardiens dans le jargon populaire) mais que généralement celles-ci ne s'impliquent absolument pas dans les rituels pour de tierces personnes car elles ne sont allouées (si j'ose dire) exclusivement qu'au suivi et à la veille de la personne à laquelle est sont "rattachées". Je précise aussi que nous avons évidemment tous sans exception, initiés et profanes, au moins une entité gardienne personnelle dont le rôle principal est d'orienter discrètement (inconsciemment pour les profanes) chacun d'entre nous sur la voie fixée par son Karma afin de tendre vers une évolution positive.

Les entités ou anges gardiens sont aussi heureusement présents pour nous éviter des dangers dont nous n'avons généralement même pas conscience ainsi que pour modifier si nécessaire notre contexte de vie (uniquement dans des cas où la finalité est une mort prématurée ou bien plus rarement une très forte déviation des objectifs karmiques). Cette précision mise à part, un praticien professionnel est capable d'invoquer d'autres types d'entités spécifiques pour les travaux de Magies, ceci afin de l'aider à différents niveaux de compétences ou d'informations qu'il ne possède pas entièrement ou directement mais dont il a accès (c'est ce que l'on nomme le Don, "la clef"). En Magie Blanche ou Rouge les entités sont exigeantes dans la mesure où un praticien devra "payer" symboliquement en retour, par exemple avec des offrandes sur un autel. La plupart des offrandes sont transmutées via crémation (bougies ou autres objets plus précieux…) ou répandues et diffusées (parfums, encens ou autres substances chimiques qui seront définitivement perdus).

Dans d'autres rituels qui n'entrent pas dans la catégorie purement formelle des deux Magies Blanche et Rouge, l'on aborde d'emblée le territoire de la Magie Noire que j'ai évoquée, et dans ce cas les offrandes sont moins matérielles (ou bien plus onéreuses) que spirituelles (c'est bien de nos âmes dont il est question). Il y a un peu du Méphistophélès dans ces entités plus sombres qui s'apparentent alors à ce que l'on aurait tendance à appeler "Démons" ou entités démoniaques… Bien évidemment, travailler avec des entités peu recommandables mais très puissantes requiert d'une part un véritable motif pour vouloir s'y frotter mais aussi les capacités de s'en protéger tout en garantissant la sécurité du demandeur, cela à un coût indéniablement élevé.

Mais avant d'avoir recours à la Magie Noire, je préconise si possible de passer par des magies moins dangereuses, j'ai précédemment parlé de la Magie Pourpre pour ceux qui veulent approfondir ce sujet. Je reste de toute façon à votre disposition pour vos questions et pour traiter au mieux vos demandes de rituels de manière spécifique et ciblée. N'hésitez pas à me joindre très simplement par téléphone sur mes numéros directs en non surtaxés : 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 ou bien envoyez-moi un message explicatif de votre problématique via ma page de contact (cliquez sur ma bannière ci-dessous pour y accéder). À très bientôt et sachez que la Vie telle que vous la désirez n'a pas de prix pour ouvrir la porte du bonheur, de l'Amour et de la plénitude !

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman

En cette période estivale certaines personnes, pour la grande majorité des femmes, cherchent à développer ce qu'elles présentent comme étant un Don en prétextant légitimement avoir déjà eu des expériences que je qualifierais de "paranormales".  Ayant certainement plus de temps à consacrer en ce moment à la lecture ou à l'étude spirituelle, ces femmes aboutissent à la conclusion qu'elles ont un petit quelque chose en plus qui les diffère des autres personnes et vont même jusqu'à se qualifier elles-mêmes d'apprenties sorcières en expérimentant quelques rituels simples. Cet article sera donc à la fois un encouragement mais aussi une mise en garde quant à cet engouement soudain pour l'ésotérisme et plus précisément pour la Magie, en tenant d'emblée à prévenir que jouer avec le feu peut parfois, voire souvent, provoquer de graves brûlures si l'on ne sait pas bien s'y prendre... d'autant plus si l'on est totalement seule ensuite en face d'un incendie qui se propage, car devenir sorcière n'est pas de tout repos ni sans danger !

Avant tout, nous devons savoir que nos ressources personnelles intérieures nous permettent tous d'aborder le complexe domaine de l'ésotérisme si néanmoins nous en avons suffisamment l'envie et la volonté. Le principal problème reste qu'une étude en solitaire peut très vite s'avérer difficile pour de multiples raisons, dont certaines qui peuvent toucher à "l'intégrité de la personne" (j'entends par là qu'il faut être très solide mentalement…). De plus, et comme je l'ai déjà signalé dans le titre, il est préférable d'avoir le Don avant de se lancer dans une quête ésotérique, faute de quoi l'on ne pratiquera jamais réellement mais l'on perdra finalement son temps à étudier en pure perte ou juste pour satisfaire un plaisir didactique (sans le Don l'on ne peut pas exercer pleinement les rituels car la pleine compréhension de ceux-ci passe d'abord par l'initiation qu'implique la découverte de ses propres capacités induites par… le Don).

Savoir que l'on possède le Don, c'est un peu comme savoir parfaitement par avance que l'on ne se noiera pas si l'on se jette sciemment à l'eau sans avoir même pris un seul cours de natation. L'image est proche de cette sensation de très grande sérénité face aux éléments ésotériques dont le voile se lève immédiatement dès lors que l'on porte le regard sur eux : il y a une science, une Connaissance innée de ce qui est normalement indéchiffrable ou incompréhensible au profane. Avoir le Don c'est par conséquent "être initié" ou le devenir si l'on aborde son propre Don pour la première fois. Très souvent celui ou celle qui devient conscient de sa faculté le ressent presque par hasard mais toujours lors d'un évènement inhabituel ou non prévu. Ainsi certains se verront dans un rêve avec des réponses extrêmement claires et précises alors qu'ils n'avaient jamais trouvé de solution auparavant, d'autres iront dans un endroit spécial comme guidé par une force inconnue et découvriront des symboles qu'ils sont les seuls à comprendre. Il n'y a pas de règle quant à la façon de découvrir son Don.

Par la suite, il est évident qu'une personne ayant ressenti une première fois cette explosion spirituelle puissante et révélatrice de ressources intérieures peu communes que représente le Don voudra recommencer le plus tôt possible l'expérience et approfondir le sujet via des domaines très différents selon les personnes, comme avec la Magie, la voyance ou bien le druidisme ou le spiritisme. Il se crée alors une sorte de rituel strictement personnel, une alchimie sacrée, qui permet à l'initié d'entrer intimement en phase avec son Don en s'extrayant du monde extérieur profane. De facto il "s'élève" au-dessus de notre réalité pour y incorporer celle que son aptitude lui permet d'entrevoir, ce que d'autres ne peuvent pas atteindre. Bien entendu il existe aussi des risques à vouloir aller trop vite ou bien au contraire celui de refuser le Don, et dans ces cas l'initié solitaire est en danger, déjà de par la puissance qu'il découvre mais ne contrôle pas (ou n'admet pas) mais aussi car il est irrémédiablement guetté par des entités qui se nourrissent de cette même puissance ésotérique et magique.

Le risque principal lorsque l'on commence à aborder les pouvoirs que confère le Don, c'est tout simplement d'être totalement dépassé par ceux-là mêmes qu'il confère, lesquels vont désorienter voire détruire la vie de la personne non avertie. En d'autres mots plus directs et parlant : folie et perte de la Réalité sont trop souvent l'apanage de ceux qui ne peuvent supporter la transition qui est alors vécue comme un lourd fardeau destructeur et non comme une délivrance positive d'une existence plongée dans l'obscurité des faux-semblants profanes. J'ai déjà défini quelques pistes dans des articles précédents afin d'expliquer qu'il est absolument nécessaire de ne pas rester seul(e) si l'on désire approfondir son Don en l'expérimentant sérieusement sans prise de risque inconsidérée, et je répète ici même qu'il est incroyablement dangereux à plus d'un titre de tenter de suivre les voies hasardeuses de l'ésotérisme en étant totalement isolé(e) face à tous ces précipices qui serpentent sur le difficile chemin de l'initiation.

En qualité de sorcier-chaman exerçant professionnellement depuis de nombreuses années j'ai très régulièrement des demandes qui vont dans le sens du soutien et de l'accompagnement des personnes (surtout des femmes à plus de 80%) qui désirent une aide afin dans un premier temps de surmonter le transfert du Don qui doit être l'objet d'un suivi initiatique précis ainsi que d'une période d'observation afin de vérifier vers quelle discipline s'oriente les pouvoirs mis en place. De même, disposer de ce Don c'est aussi en accepter les responsabilités présentes et futures en toute connaissance de cause et d'effets. Ici aussi, il faut généralement apporter à l'initiée cet indispensable bagage symbolique issue de la culture ésotérique, cette autre forme de Connaissance hermétique que seul un guide expérimenté pourra concéder d'exposer, tel un passage initiatique obligé.

Je reste d'ailleurs à votre disposition si vous désirez discuter de ce sujet ou si vous avez besoin d'aide : joignez-moi par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs non surtaxés) ou bien en m'envoyant un message depuis ma page de contact (cliquez sur ma bannière ci-dessous pour y accéder). À très bientôt et ne refusez pas de suivre la voie initiatique si celle-ci vous appelle !

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman

Les initiés praticiens des Arts de la Magie opérative ont simplifié à l'extrême les typologies des rituels ésotériques par des catégories utilisants dans couleurs afin que tout un chacun des profanes puissent un tant soi peu commencer à s'y retrouver, "symboliquement parlant". Ainsi, trois principales Magies se détachent de l'horizon occulte avec des caractéristiques bien définies : la Magie Blanche pour la gestion de l'énergie et des ressources intérieures, la Magie Rouge pour l'application de l'ensemble des rituels liés à la libido et aux relations amoureuses, et enfin la terrible Magie Noire offrant un très large éventail de sortilèges de destruction ou d'asservissement.


Bien évidemment la palette des "couleurs" de la Magie (ou plus généralement de l'ésotérisme) s'étend sur une infinité de gammes et de fréquences difficilement applicable à notre trio normatif uniformément blanc, rouge ou noir... Par conséquent, il existe d'autres petits arrangements plus heureux comme par exemple l'union du rouge et du noir pour évoquer une "Magie Pourpre" intermédiaire afin d'allier subtilement les rituels d'amour avec ceux de l'envoûtement, plus sombres et très percutants. L'on peut dire sans détour que les rituels de Magie Pourpre sont de ceux qui forcent et asservissent dans une juste mesure, selon que globalement l'on y mélange plus ou moins de rouge que de noir ! Cela est une affaire de goûts et... de couleurs !

Le "juste équilibre", celui qui permet aussi de cerner un contexte et sa problématique, reste ici une affaire de praticiens de haut niveau possédant à la fois la pleine habilité des rituels rouges de cette magie de l'amour mêlée du corrosif soupçon nécessaire des sortilèges noirs qui peuvent rendre un être aimé esclave et admiratif de son bourreau... Il faut donc parfaitement avoir cette connaissance des limites à atteindre et de celles qu'il ne faudra jamais dépasser au risque de détruire et de perdre irrémédiablement l'objectif principal.

Les sorciers ou chamans qui s'aventurent sur les terres de la Magie Pourpre doivent parfaitement maitriser toutes les subtilités de la Magie Rouge (ainsi que les principaux grands rituels d'amour, de sexe et de désir) tout en utilisant modérément de certaines méthodes ritualistiques issues de la Magie Noire. Il serait véritablement imprudent d'avoir un rituel de base de type envoûtement noir sur lequel serait greffé une symbolique de magie rouge en second plan, l'inverse est bien plus raisonnable et surtout maitrisable.

Le but principal de ce panachage de deux Magies réside principalement dans l'apport complémentaire des avantages de ces magies en essayant si possible d'en éviter les désagréments et autres "points faibles" si j'ose dire, notamment les chocs en retour générés principalement par la Magie Noire. Pour ce faire le praticien expérimenté saura créer une protection pour lui-même et pour son client en déviant les chocs vers des avatars et clones symboliques les représentant tous les deux (poupées dricydes?? photos ou glyphes placés dans un cercle d'absorption ou de redirection des énergies négatives).

Comme je l'ai signalé, la Magie Pourpre dispose d'atouts puissants afin de cibler les problématiques amoureuses avec la force conjuguée de ces deux magies. En règle générale, on l'utilise avant tout lorsque une première tentative en pure Magie Rouge n'a pas abouti aux résultats escomptés, l'on peut alors y ajouter la dose explosive mais efficace de symboles issus de la Magie Noire, ceci avec la parcimonie astucieuse et habile d'un démineur en opération spéciale...

Les cas les plus difficiles peuvent ainsi être traités avec la précision chirurgicale d'un scalpel doublé de la puissance d'un canon si nécessaire : rupture imminente du couple en pleine perdition, perte drastique de désir et de libido des partenaires, hystérie ou jalousie maladive d'une compagne, tromperie et adultère à casser net dans leur course, éloignement radical d'un prétendant ou d'une rivale sur le point de court-circuiter la relation conjugales, etc. ...

Dans les situations plus simples ou moins urgents, le mieux est encore de rester sur un mode opératoire classique qui n'engage que la Magie Rouge sans avoir à se compromettre avec la touche sombre de la Magie Noire. C'est dans ces situations ambiguës de choix de rituels que l'on reconnaît le praticien expérimenté du novice puisque ce dernier ira directement prendre des risques inutiles là où le maître saura peser chaque paramètres du contexte et en définir le rituel le plus adapté, pas forcément celui qui sera le plus puissant, en magie aussi rien ne sert de gaspiller de l'énergie et de jongler avec le danger.

Dans le cadre de mon activité professionnelle et en qualité de sorcier-chaman exerçant depuis de nombreuses années, je préconise assez souvent l'utilisation de la Magie Pourpre, non pas que je la préfère à la Magie Rouge (elle même très efficace) mais parce que la plupart des personnes que j'aide arrivent bien trop tard et dans un contexte très avancé dans la problématique à traiter.

Si vous aussi avez un problème de couple, n'attendez pas l'urgence d'une situation qui sera encore plus difficilement maîtrisable en étant au bord du gouffre, au contraire n'hésitez pas à me contacter pour effectuer le rituels le plus adapté à la situation réelle. Téléphonez moi aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou envoyez moi un message pour m'expliquer votre problématique (cliquez sur ma bannière ci-dessous pour accéder à ma page de formulaire de contact). À très bientôt, rien n'est jamais perdu avec la puissante Magie Pourpre, ultime Magie de sauvetage des relations amoureuses agitées !

Jean-Pascal BRUNO


banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien aussi ici sur mon site

Articles récents

Hébergé par Overblog