Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #pacte, #Amour, #couple

Quand on pense que tout est perdu, c'est à ce moment précis que l'on a paradoxalement le plus de puissance de réserve pour rebondir du plus bas vers le plus haut! Certains profanes l'appellent "l'énergie du désespoir" alors que chez les initiés c'est au contraire tout l'inverse, une énergie d'espérance positive issue d'une forte volonté dirigée et sans faille, l'énergie de ressources insoupçonnées qui sont au plus profond de nous en attente dans un seul but, celui de sublimer cette énergie pour la transformer en action sur le contexte et en modifier le cours de sa propre histoire. Dans la vie les revirements de situation sont nombreux, l'on a tous tendance à les oublier assez vite car cette "amnésie de transition" s'explique difficilement par une conjonction d'évènements qui peuvent parfois dépasser l'entendement ou la simple logique ordinaire. Lors de rencontres, notamment amoureuses, j'ai déjà incité le lecteur de mes articles à se souvenir de tous les éléments constitutifs à la formation d'un couple (par exemple le leur) et le défi d'en définir précisément toutes les étapes reste presque toujours une énigme ou une suite improbable d'évènements enchevêtrés qui aboutissent à la rencontre et à l'union. Dans cette perspective il en va de même des ruptures, elles sont au départ tout à fait improbables et non désirées par les protagonistes, puis une sorte de martingale de circonstances successives apporte son lot d'incertitudes, une subtile entropie de la relation que l'on voit ici soudain se désagréger de manière tout autant surprenante que parfois soudaine… Comment éviter ou prévoir ces situations, comment éviter une rupture amoureuse annoncée dans ce type de contexte? C'est le but de cet article que de "disrupter" une telle situation et d'en inverser radicalement la tendance pour prendre le dessus sur le contexte et imposer un autre chemin.

"Elle veut me quitter !", combien de fois ai-je entendu cette affirmation alors qu'au contraire il faudrait dire d'emblée "elle ne me quittera pas !" car déjà si l'esprit commence à raisonner dans le sens d'une volonté positive alors l'espoir est encore grandement présent avec une réelle potentialité démultipliée. Imaginez deux joueurs d'Échecs en commençant une partie dont l'un annonce de suite à l'autre "je vais la perdre !", assurément la partie ne va pas durer bien longtemps et sera perdue… Non, tout joueur, et nous sommes tous "joueur de notre propre existence", se doit d'insuffler sa volonté au parcours qu'il veut emprunter et non suivre une voie que l'on cherche à lui signifier ou à lui imposer, il en va du libre arbitre que de ne jamais accepter les faits comme une stricte réalité objective invariable mais plutôt comme une potentialité éminemment modulable qui se verra transformée en une réalité tangible uniquement après le passage du filtre de la volonté. J'insiste souvent sur cette impérieuse "volonté" car en magie et plus généralement en ésotérisme les Grandes Lois nous guident selon les directions que nous voulons prendre, et prennent effet au moment de nos décisions, par contre elles peuvent aussi agir "par défaut" et pas toujours de manières positives si nous les laissons choisir à notre place ou si notre volonté est confuse ou non déterminée. Dans ce sens je vous conseille vivement la (re)lecture de mon article connexe qui définit ces concepts ésotériques à la base de la Connaissance d'une existence en pleine conscience: SAVOIR, VOULOIR, OSER, SE TAIRE.

Dans un couple ou dans une relation à deux, l'entité duale qui en résulte dispose de sa propre structure constituée symboliquement par une symbiose des deux volontés, ni l'une ni l'autre mais une fusion des deux, à la fois spécifique, active et évolutive selon un contexte dynamique et changeant. Les initiés pourraient y voir (dans la structure du couple) une sorte d'Égrégore, c'est-à-dire une émanation sur laquelle l'on peut agir ou dialoguer via certains rituels dédiés lors de travaux de magie, notamment en "magie rouge". Il devient alors intéressant, surtout lorsque le couple ou bien la relation sont en péril, de chercher à protéger cette entité qui possède des caractéristiques pouvant influer fortement sur la relation et donc sur le ou la partenaire… J'ai longuement parlé des types de pactes dans différents articles précédents (que je vous laisse retrouver sur la colonne de droite de ce blog) pour devoir ici revenir longuement sur le fait qu'un pacte s'effectue avec une entité (angélique ou démoniaque) afin de modifier le contexte du consultant ou d'une personne lui étant proche. Ici, l'entité en soi est celle formée par le couple et sa désunion signifierait sa propre perte, par conséquent effectuer un pacte avec "l'entité couple" sera facilité par ce constat assez radical. Relier ce qui peut être désuni est donc le but du rituel qui prendra la forme d'un "pacte de ligature" (comme son nom l'indique "pour lier").

Le "pacte de ligature" fait partie intégrante de ces nombreux rituels qui existent en magie rouge (souvent sous d'autres noms selon les praticiens) avec cette caractéristique qu'il engage très fortement le signataire à puiser dans ses ressources propres toute la volonté nécessaire pour que la relation perdure, autrement dit pour que de ce pacte se forme un lien indéfectible pour souder le couple, que le ou la partenaire reste au sein du couple et dans la relation sans pouvoir s'en détacher. Dans un sens, l'on peut contracter ce pacte dans un but de "double envoûtement", de la part du signataire qui est lié au pacte qu'il a demandé, voulu et accepté, ainsi que de la part plus distante du partenaire qui y est "de facto" relié via l'entité couple qui va effectuer le travail pour ne pas disparaître… Comme pour toute procédure lors de ces travaux de magie, il est nécessaire de bien faire comprendre avant tout la nature du contrat puisque c'est un pacte qui contraint les parties en présence avec l'assurance que l'Égrégore ("l'entité" couple") qui s'en occupe ne reviendra pas en arrière. Il faut donc bien réfléchir avant de s'y engager complètement et je propose avant d'arriver à ce stade ultime parfois d'autres rituels alternatifs plus basiques pour commencer et tenter d'agir de manière graduelle selon la situation et le contexte en présence, mieux vaut bien analyser avant car faire machine arrière en ce qui concerne un pacte est extrêmement complexe, énergivore et même parfois dangereux.

De manière pratique l'analyse de la situation doit tout de même être assez rapide, du moins tout dépend à quel point la rupture est proche, et l'on ne doit pas non plus négliger ce que je rappelle souvent mais que beaucoup ignorent ou oublient: il faut s'assurer qu'il n'y a pas déjà une action magique (sortilège, possession, envoûtement) qui agit sur le couple car tout est possible… Il m'est arrivé de voir un couple se déchirer à cause d'un autre membre de la famille ayant commandité un envoûtement de désunion via un sorcier pour que les partenaires se quittent. Afin de s'assurer que le contexte n'est pas manipulé de l'extérieur les travaux impliquent cette vérification via un tout premier rituel de révélation en magie blanche. Par la suite si tout est normal le processus peut passer à la magie rouge, puis au pacte si celui-ci devient une exigence. Par contre, si jamais une influence magique extérieure était détectée cela réorienterait radicalement les travaux avec une vue toute différente de la réelle situation (et évidemment une action de désenvoûtement à entreprendre). Comme nous le voyons, il existe de nombreuses pistes à concevoir avant d'emprunter celle qui finira par instaurer le pacte de ligature ultime.

Pour les profanes en la matière, qui ne sont généralement pas habitués à cet univers "ésotérique", il est évident que les travaux de magie apportent parfois plus de questions que de réponses et je me propose d'aider à mieux comprendre ce domaine surtout si vous avez besoin d'aide dans votre relation de couple, car il n'est pas conseillé de vouloir d'emblée un pacte de ligature sans avoir déjà cherché toutes les autres pistes dont j'ai fait allusion dans cet article. Il faut à juste titre toujours savoir doser l'utilisation proportionnée de ces rituels de magie rouge (magie de l'amour) dont chacun se place dans un contexte spécifique extrêmement précis. Je tenais à le signifier afin de replacer l'analyse de votre contexte et de votre situation au cœur de la vraie préoccupation qui est la vôtre et non voir des demandes se précipiter sur des pactes sans en connaître la réelle portée ou même en avoir besoin… Toujours est-il qu'il est très facile d'en discuter de vive voix, ceci au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien au choix me joindre aussi par écrit pour me présenter votre problématique, ceci en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. N'hésitez pas à me poser des questions, je réponds à toutes les requêtes formulée de manière complète et précise! Je vous dis à très bientôt, et sachez que le futur n'est pas écrit, vous le construisez à chaque instant de votre vie en prenant des décisions en accord avec votre libre arbitre et en toute volonté légitime pour avancer positivement et progresser!

J-P BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman

Qu'est-ce que la relation de couple et comment en comprendre une autre finalité bien plus secrète que celle que la société nous dicte par une sorte de nécessité sociale? Peut-on aborder l'autre face plus ésotérique de la relation de couple de manière à se rapprocher d'une réelle voie d'accomplissement partagée? Voici deux questions fondamentales qui ne nous viennent certainement pas consciemment à l'esprit lorsque nous sommes en couple, en effet la plupart des gens ne voient pas le mariage ou la relation à deux en couple comme une voie d'accomplissement spirituelle mais plutôt comme un accomplissement naturellement imposé par nos sociétés avec comme but réel une stabilité de moyens (matériels et psychologiques) mis en commun ainsi que le fondement de la sacro-sainte cellule dite "familiale" propre à toute structure sociale se prétendant organisée et moderne. Mais le point de vue de l'initié, et plus particulièrement du chaman, n'est pas vraiment celui du tout un chacun profane qui n'y voit rien d'autre qu'une normalité séculaire sans aller chercher plus loin les véritables sources, les "instructions originelles" qui ouvrent la voie du sexe sacré et de ses pouvoirs immenses…

Il est intéressant et à la fois triste de constater comme il a été facile de détourner la sexualité, la vraie, celle avec toutes ses réelles dimensions dont celle plus secrète qui est sacrée, en la réduisant uniquement à la séduction et au plaisir comme une finalité ultime. Il est vrai qu'il y a un énorme marché de la séduction à tous les niveaux dans nos sociétés et que cela permet de faire fonctionner une économie gigantesque basée sur la publicité, l'envie d'acheter de nouveaux produits, une séduction superficielle basée sur l'apparence et sur l'amassement quantitatif visible pour faire jouer cette concurrence presque jouissive qui fait tourner le commerce mondial par une sorte d'obsolescence programmée de nos cerveaux face à ce que nous pensons posséder. En ce qui concerne le plaisir, il est partout et lui aussi axé sur la répétition, souvent dans l'achat qui provoque ce plaisir fugace "d'avoir quelque chose de plus", puis autre plaisir tout aussi futile et éphémère d'entrevoir une autre chose à acquérir, parfois pour ne pas réellement avoir le temps d'en jouir. Ce n'est pas ici jouer sur les mots ni émettre une confusion que de comprendre ce glissement du plaisir des individus vers les objets, voir aussi de vouloir traiter les individus comme des objets, nos sociétés se formatent de plus en plus dans cette direction…

Pourtant, à la source, le plaisir, le désir, la sexualité et donc l'attirance pour le sexe (en général opposé, sans vouloir créer de polémique inutile), représentent une voie d'accomplissement à suivre, celle de la voie du sexe sacré issue des "instructions originelles" des grandes Lois, dont la loi d'attraction complétée de celle des contraires qui s'attirent, notamment en terme de sexualité et d'apport énergétique complémentaire entre la femme et l'homme, une transmutation dans un échange, le sexe comme catalyseur spirituel du couple. Évidemment, ceci n'est pas trop retenu par nos sociétés car c'est n'est pas "vendable", on de ne peut pas acheter sa spiritualité et son évolution personnelle au supermarché du coin, sinon cela se saurait… Non, le seul marché conclu reste celui qui unit dans le couple deux individualités dont l'attirance les pousse à vivre ensemble, c'est-à-dire à "expérimenter l'existence" ensemble afin d'en créer des potentialités, des évènements, de nouveaux contextes qu'ils n'auraient pas pu créer de manière solitaire. C'est avant tout en ce sens qu'il faut concevoir le couple: comme un test initiatique permettant le dépassement de soi en l'autre ou avec l'autre avec cette sensation de sublimation que certains appellent "l'amour", un sentiment que l'on met à toutes les sauces sans différentiation dans la domaine profane sans y voir une dimension plus large et élevée.

Le chaman ira même encore plus loin dans le raisonnement car il connaît les différentes facettes de l'humain, dont celles plus ésotériques et cachées. Ainsi le couple et sa relation seront des catalyseurs réciproques sans précédent ni remplacement de cet amour inconditionnel qui apporte en toute conscience une énergie bénéfique et partagée, non seulement dans l'acte sexuel lui-même, ayant plusieurs niveaux, le plus bas qui se situe physiquement que chacun devrait capter, mais aussi en le diffusant à tous ses autres points d'énergie (ou chakras) afin d'en bénéficier à un niveau supérieur et spirituel, et d'en faire bénéficier en phase et crescendo. C'est ce que les hindous appellent le couple tantrique lorsque les deux partenaires connaissent cette voie sacrée aboutissant via le plaisir physique à une sorte d'extase supérieure, un plaisir mental et une expansion spirituelle réelle dans cet apprentissage répété d'une forme de sexualité qui n'a rien en commun avec le sexe profane tel que l'entendent ceux qui cherchent à consommer plutôt qu'à générer cette énergie positive. Notons au passage tout de même que le tantrisme n'est pas forcément accessible à tous, il faut en effet y être réceptif et avoir d'une certaine façon aussi un taux vibratoire compatible avec cette pratique qui demande une concentration expérimentée et une abnégation totale de soi pour en faire profiter autrui en captant ses énergies pour s'y mettre en phase.

On peut, pour imager, présenter l'amour tantrique comme une sublimation du plaisir dégagé pour le transmuter en un plaisir mental dans l'absolu pour un dépassement et un enrichissement de sa propre spiritualité, du plaisir charnel se propage l'onde partagée d'une union qui recrée l'unicité du monde, ainsi l'UN devient DEUX qui devient le TOUT. Expliquer la captation d'une telle sensation cosmique par la voie du Tantra à partir de la sexualité n'est évidemment pas simple, d'autant plus à comprendre pour le profane qui s'arrête généralement à la perception du plaisir physique comme seule perspective intéressante et souvent "égocentrée". Mais parfois, dans des circonstances un peu particulières ou si l'on tente de suivre un enseignement adapté via des rituels spécifiques, alors il est possible d'accéder à cet état de conscience via la sexualité dans le couple, et d'en voir effectivement aussi sa relation de couple amplifiée et bonifiée. Cet aspect plus ésotérique de l'initiation tantrique via les rituels peut être grandement utile aussi pour résoudre des problèmes de couple, notamment lorsque la relation devient conflictuelle, alors la voie du dépassement permet d'effacer ces problématiques mineures pour entrevoir de plus grands desseins à deux.

La relation de couple, comme le chaman que je suis la perçoit, doit aboutir à cette vision plus large via l'aspect basique que la sexualité apporte et développer ainsi l'accomplissement de chacun sur cet éveil spirituel qui s'ouvre grâce à cette énergie partagée. L'on peut sans hésiter dire que la relation de couple est la base de cet accomplissement, lequel n'est autre qu'un ultime test initiatique à passer, une transformation de soi avec l'autre, un échange selon des instructions originelles retrouvées et expérimentées, enfin pour certains la possibilité d'accéder à une spiritualité plus haute des "outils" à disposition du couple, sa sexualité et sa volonté de partage en toute conscience modifiée. Le chaman est un "medicine-man", il soigne l'âme et les corps, il apporte par ses rituels une connaissance de ce qui est caché et occulté, et en qualité de chaman professionnel je me permets de dévoiler quelques vérités tombées sous l'obscurantisme mercantile de nos sociétés dites modernes qui ne veulent pas que vous ayez accès à ces bienfaits naturels qui sont en vous. Si vous désirez dans ce sens une aide pour que votre couple puisse bénéficier de mon savoir-faire et de mes rituels (magie blanche énergétique et magie rouge d'amour), n'hésitez pas à me joindre pour en discuter au 06.09.11.94.56 (numéro de téléphone direct et non surtaxé) ou par écrit via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière de site ci-dessous. Je vous dis à tout de suite (je réponds à toutes les questions) pour le bien de votre relation de couple et de votre développement spirituel.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman

Encore une fois, "sauver son couple" semble être une véritable préoccupation à l'honneur, encore plus actuellement avec les complications et les extravagances de notre monde moderne ainsi qu'avec cette société qui devrait au contraire tout faire pour simplifier la vie et la rendre plus heureuse mais qui finalement arrive à engoncer chaque individu dans une posture stricte de défense ou d'attaque, même au sein du couple lorsque celui-ci est contraint de subir la pression qu'on lui impose dans un contexte chaque jour plus difficile. Alors ce constat ne date pas d'aujourd'hui, il est récurrent à toute vie contemporaine qui défile plus vite à chaque instant et use toute personne étant prise dans le flux et le reflux de la folie ordinaire de nos existences, ceci avec cette sensation de ne jamais pouvoir reprendre son souffle. Est-ce ici le "progrès" tel que nous l'envisageons réellement, celui d'une course continuelle contre la montre au nom de ce sacro-saint système auquel l'on a pas forcément adhéré? Celui-ci touche les individus, comme je l'ai dit, mais aussi les couples et d'une certaine façon aussi directement l'ensemble de nos modes représentatifs de la relation humaine, à tous les niveaux tant professionnel que personnel ou via la relation amoureuse (notamment en couple). C'est dans ce sens que l'on peut mettre à plat et d'une certaine façon encore relativiser les problèmes stricto sensu "du couple" avec ceux qui conduisent ce couple à parfois se déchirer ou à se séparer après une ou plusieurs crises conjugales, lesquelles ne sont finalement que la résultante de la pression extérieure subie et non véritablement celle plus "interne à la relation".

Dans cette optique définie plus sereinement, où décrypter le contexte permet d'en cibler les éléments négatifs extérieurs au couple, l'on peut alors revisiter avec beaucoup plus de justesse la relation sous d'autres angles en éliminant les scories purement sociétales qui ne font pas partie de la relation mais qui la perturbent au plus haut point, hélas parfois "de rupture". Mais cette analyse purement contextuelle qui apporte la pression existentielle ne peut pas être la seule cause en soi de la problématique réelle du couple, elle y contribue comme catalyseur de ce qui existe déjà, d'une faille qui s'élargit sous cette pression initiale et constante avec ce sentiment que "cela n'arrive pas par hasard" et que le contexte n'est finalement présent que pour justifier une fin en soi ou un déroulement des faits tels qu'ils devraient se jouer. Il n'y a pas de déterminisme forcé dans ce constat mais tout simplement une vision qui est rapportée par ceux qui vivent ces instants de stress conjugaux où leur libre arbitre pour tenter "d'arranger les choses" semble être détourné par une sorte de fatalité, une force qui contraint à aller dans une direction non désirée, du moins devenue ingérable "par la force des choses". C'est souvent ce que j'entends durant mes consultations, comme une sorte de mur invisible se dressant devant toutes initiatives devenues vaines pour sortir de l'impasse.

Cette sensation malsaine que vivent certaines personnes, c'est-à-dire celle de ne plus diriger elles-mêmes leur vie (et d'autant plus leur propre relation de couple) demeure un mystère pour elles, tout en leur démontant faussement que ce n'est pas du ressort de leur volonté que de s'y opposer, une sorte de fatalité vient s'immiscer dans le contexte de cette problématique conjugale afin d'y ajouter encore du chaos ou ce que j'appelle une sorte d'entropie factuelle. Il faut voir dans ces faits une réalité relatée qui ne permet pas de remettre en cause le discours de ceux qui la vivent, généralement sous un angle purement profane avec des mots du quotidien pour seule explication valable dans leur analyse de ce qui leur arrive, parfois soudainement ou de manière plus terrible encore très progressivement sans jamais ne pouvoir rien faire pour tenter d'y échapper ou d'améliorer la situation. Les initiés y voient d'autres explications forcément plus ésotériques, de celles qu'il est difficile d'expliquer sans passer par une dialectique à la fois complexe et symbolique, de celle qui implique une vision depuis un point de vue plus karmique, dans un sens existentiel et évolutif.

L'aspect karmique en soi est toujours extrêmement difficile à démontrer ou à expliquer à une personne profane en la matière puisqu'il est par définition en théorie inaccessible à notre niveau de compréhension dans le sens où nous n'en avons ni conscience ni la teneur exacte quant à son orientation réelle, et cela s'explique clairement: nos buts karmiques ne sont pas exposés puisqu'ils sont, à l'image du sujet d'examen du BAC par exemple, secrets afin de ne pas dévoiler à l'avance les questions ou les épreuves à passer… Ce serait en effet trop simple que de savoir comment résoudre un problème en y faisant face avec les solutions déjà pleinement envisagées ou décrites in extenso. Ici, évidemment il ne s'agit pas de passer une épreuve scolaire, vous l'aurez bien compris, mais de passer une "épreuve existentielle", dont celle qui met en relation deux personnes face à des évènements insolubles (en apparence seulement) et demandant de réelles facultés à la fois d'introspection et de collaboration pour y remédier, ce qui complique d'autant plus cette prouesse que d'y voir associées de concert la face de l'Ego de chacun et la face relationnelle qui relie chacun… Une sorte de dilemme à résoudre où seul ce qui relie encore les personnes pourra les sauver en faisant plier "naturellement ou pas" leur Ego respectif pour y parvenir sans encombre.

C'est ici, dans cette confrontation que les praticiens interviennent généralement, si ceux-ci sont des psychologues, des coachs ou des thérapeutes traditionnels, alors ils verront ce défi (de résoudre le problème de couple présent) sous la forme d'un consensus où la flexibilité de chacun apportera une réponse conjugale acceptable, une sorte de compromis "en équilibre". Pour les praticiens véritablement initiés avec une vue plus adaptée selon moi, c'est-à-dire sous un angle karmique, alors ce n'est plus un équilibre qu'il faudra trouver, car celui-ci étant toujours sur le fil du rasoir prêt à tomber à chaque instant d'un côté de la balance ou de l'autre, non, c'est bien une harmonie scellée et retrouvée qu'il faudra instaurer selon des règles qui dépassent les simples tracas du quotidien en les relativisant de facto pour accéder à une vision duale et sans compromis, il n'y a aucun marchandage à effectuer, il n'y a que des ajustements fusionnels en plein accord avec les orientations karmiques communes aux deux personnes formant ce couple. Évidemment, à ce stade la compréhension qu'il existe un aspect karmique de la relation de couple devra être assimilée et acquise pour en dépasser l'entendement et en suivre les principes à la lettre. Ce n'est jamais gagné à ce niveau d'en faire comprendre la complexité et pourtant c'est ce à quoi je travaille chaque jour avec les rituels adaptés pour en insuffler la teneur et tous les effets bénéfiques (sans forcément en dévoiler la finalité secrète sur laquelle l'on doit tendre karmiquement, sinon "le test est corrompu" par une sorte de triche, quoi que, certaines orientations puissent tout de même être suggérées ou induites...).

Il n'y a effectivement qu'une façon de faire comprendre à une personne profane une situation conflictuelle au sein du couple via un angle karmique: se résoudre à opérer (dans le sens d' "operare", œuvrer, travailler) avec des rituels où ladite personne (une seule suffit dans le couple pour "opérer" une modification du contexte relationnel) pourra prendre en charge volontairement les exercices des rituels, c'est-à-dire en accepter les tenants et aboutissants afin d'effectuer un effet de levier sur le réel, un effet de levier nécessaire et suffisant sur la situation en cours qui se révèle alors avec des potentialités insoupçonnées (avant mise en œuvre) pour sortir de l'impasse et de ce labyrinthe conjugal, lequel ne recèle souvent que d'une unique sortie à bien visualiser. Nous sommes ici dans ce que les praticiens "ésotéristes" appellent tout simplement des travaux de magie, ici de magie rouge (magie relationnelle axée sur le désir, la sexualité et les sentiments), avec la plupart du temps l'injection de rituels de magie blanche pour apporter l'énergie complémentaire et rééquilibrer la personne qui consulte, ceci dans ce sens où déjà elle devra aussi recouvrer l'harmonie pour ensuite la diffuser et s'impliquer dans les rituels plus actifs avec la volonté claire d'en être l'acteur principal.

Sauver son couple et récupérer son ex est impossible pour ceux qui le pensent et s'y résignent, par contre le chemin de la résolution d'une rupture ou bien du retour de l'être aimé ne peut s'envisager qu'avec une volonté affirmée qu'il existe une sortie de crise tout comme il existe toujours une entrée et une sortie dans le labyrinthe des aléas existentiels, c'est du moins ce que nous enseignent assurément les lois karmiques qui sont en ce sens, non pas des pièges pour nous perdre mais des passages pour aller plus loin et plus haut. Il faut évidemment en avoir conscience et cela demande parfois une agilité intellectuelle ainsi qu'une acceptation que tout n'est pas écrit ni visible dans ce que nous vivions, qu'au contraire nous écrivons à chaque moment la destinée que nous empruntons, qu'à chaque instant notre libre arbitre suit l'itinéraire que notre volonté éclairée peut envisager ou imaginer: suivez votre volonté pour sauver votre couple et vous aurez déjà accompli la moitié du chemin! Je reste à votre service pour vous aider dans cette direction, joignez-moi pour en discuter de vive voix au téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit si vous préférez (je réponds à tous les messages complets et précis), ceci en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à bientôt, vous seul avez la Clef du chemin que vous voulez emprunter, je peux seulement vous dire qu'elle existe et vous montrer la bonne direction pour la trouver!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien aussi ici sur mon site

Articles récents

Hébergé par Overblog