Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

chamanisme

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #spiritualité, #Chamanisme, #destinée, #rêve lucide, #Rituels de magie, #ésotérisme, #sphère étherique, #zone astrale

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Nous passons une grande partie de notre existence dans un état non conscient lorsque nous dormons et nous savons tous que nous rêvons même si beaucoup ne se souviennent pas de leurs rêves ou seulement de manière très parcellaire et fugace, mais seuls certains initiés savent que le domaine du rêve peut apporter des réponses, voire des solutions à nos problématiques existentielles, c'est alors toute une science et même un art que d'en dévoiler les secrets pour parvenir non seulement à se souvenir de nos expériences oniriques mais aussi et surtout d'entrer en pleine conscience dans cet univers pour en diriger les aspects les plus significatifs avec une ferme mais sage volonté pouvant amener à ce que l'on appelle "le rêve lucide". Diverses méthodes existent pour arriver à un tel exploit qui requiert néanmoins pour le simple profane qui s'y adonne une discipline à la fois complexe, régulière et souvent éprouvante puisqu'il faudra plusieurs années d'expérience pour commencer à percevoir des résultats satisfaisants. Dans de nombreuses traditions ancestrales le rêve, qu'il soit lucide ou non, est considéré comme une incitation à interpréter ou à suivre ce qui a été entrevu ou suggéré, cela peut être une simple information ou bien une forte recommandation, voire un avertissement… C'est en cela que le rêve dispose d'une extraordinaire capacité de dévoilement d'un futur qui pourrait arriver ou que l'on devrait éviter, certains y verront seulement la faculté que possède notre cerveau à compiler une grande masse d'informations pour en restituer une trame personnelle plus ou moins cohérente, d'autres, plus sages ou expérimentés, y verront quant à eux le message provenant d'une sphère mentale dans laquelle nous pouvons voyager et rencontrer des entités de très bon conseil (ou au contraire perturbatrices).

Dans tous les cas il y a un grand intérêt à se souvenir de ses rêves, ils sont le reflet de ce que nous sommes aussi mais vu sous un angle essentiellement "mentalisé" où l'expérience onirique aura su se défaire des lois d'une réalité matérielle trop étroite pour s'exprimer entièrement, ainsi c'est en totale liberté d'action que se meut la psyché dans cette dimension extra-corporelle ouvrant la porte à tous les possibles. Pour qui se souvient d'un de ses rêves, l'expérience ne laisse jamais insensible, elle apporte cette surprenante sensation d'avoir rencontré l'inconnu, d'être soudain sortie d'une mythologie personnelle vécue avec ses décors, son récit et ses personnages. Pour autant l'aspect le plus perturbant réside dans cette réminiscence que, d'où l'on vient de sortir, la réalité n'avait jamais été aussi puissante, aussi précise et cohérente. Mais le rêve s'efface rapidement sous le poids d'une autre réalité plus matérialiste qui replace presque instantanément ses propres logiques et son propre formatage comme si l'information se devait d'être de nouveau modelée à l'environnement immédiat pour être validée par le corps et par l'esprit dans une fusion parfaitement recalibrée. Ainsi il y a comme une incompatibilité entre deux mondes, entre deux réalités puisque celle du rêve existe aussi et que l'on ne peut pas affirmer qu'elle n'est pas réelle, elle dispose juste de lois et de règles qui sont différentes, qui s'entendent selon des prismes intellectuels et mentaux basés sur d'autres schémas, sur ceux qui appartiennent à la spiritualité et au détachement du corpus physique.

Vouloir s'attacher à retrouver cet univers onirique où se cachent d'autres secrets sur nous-mêmes, c'est vouloir retrouver sa part de spiritualité qui se situe au-delà de la vision du commun, c'est s'approprier l'autre face de notre réalité avec ses codes et ses logiques, avec aussi des temporalités qui n'appartiennent pas à la physicalité d'ici-bas. Il y a donc une promesse de voir autrement, de voir plus loin et plus haut, et certainement d'en apprendre plus sur nous et notre devenir en entrant paradoxalement dans le monde des rêves, et sans vouloir ajouter à la confusion des termes en entrant dans ce sommeil dit "paradoxal". De ces quelques premiers constats l'on pourra comprendre pourquoi il y a un intérêt certain à se souvenir et ne pas boire l'eau du fleuve Léthé, ce fleuve infernal de l'oubli, afin de fixer toutes ces informations, même les plus invraisemblables puisqu'elles participent à la construction spirituelle de notre entière psyché et à notre devenir en qualité d'être plus complet. Mais il est vrai que notre monde matérialiste refuse catégoriquement son association avec l'onirisme tant les codes sont différents et parfois opposés, ainsi l'on nous apprend très jeune à ne pas "être un rêveur", à agir selon une logique mentale issue exclusivement du cartésianisme ambiant qui de ce fait nous oblige à "avoir" plutôt qu'à "être", à posséder l'extérieur de la matérialité plutôt qu'à entrer dans notre intériorité spirituelle pour la développer. Le chamanisme a su naturellement intégrer cette double facette d'une réalité à plusieurs niveaux sans en privilégier l'une par rapport à l'autre mais au contraire en tirer des leçons de la spiritualité issue des rêves pour apporter des solutions pratiques à mettre en oeuvre au quotidien.

Le chaman, de par son initiation poussée, est un voyageur de l'extrême en terre hautement spirituelle, il navigue avec son esprit sur des océans peuplés d'entités diverses qui tantôt lui prouvent leur gratitude, tantôt cherchent vainement à l'attirer vers le bas, vers cet astral où vivent des aberrations, des monstres et des démons. C'est évidemment en abordant les hautes sphères éthérées qu'il rencontrera les entités les plus emplies de sagesse qui promptement viendront lui proposer leur aide sans autre contrepartie que d'avoir effectué leur devoir. Bien entendu le profane ne peut se muer du jour au lendemain en un chaman expérimenté ou en un moine tibétain pratiquant le "yoga des rêves", par contre le profane peut consulter l'initié pour lui soumettre ses demandes afin de trouver des solutions propres à le faire évoluer selon le meilleur chemin de sa destinée, et parfois la solution est si simple et évidente que le profane n'en voit pas la proximité immédiate en ne regardant pas dans la bonne direction ou en pointant son regard sur un lointain horizon impossible à atteindre, ce qui trop souvent le décourage de continuer à chercher et surtout l'empêche de vouloir évoluer plus en avant. Ce travail sur soi, d'exercer avant tout sa volonté souveraine de suivre sa propre voie, il ne doit pas y renoncer, bien au contraire, le profane peut envisager des travaux via des rituels connus de l'initié que ce dernier pourra adapter à sa demande légitime. Ces travaux, qu'on les nomme "accompagnement spirituel" ou plus basiquement "travaux de magie", ne seront que des fondations désirées afin de construire par la suite sa propre architecture personnelle selon ses propres plans. Ainsi l'initié peut emprunter l'itinéraire onirique du demandeur, surfer sur ses rêves pour tracer la meilleure voie et la lui restituer, lui évitant les mauvaises rencontres en eaux troubles pour qu'il arrive à bon port bien accompagné par un équipage de confiance et de haut niveau.

La lecture lucide des rêves n'est pas l'apanage de tout un chacun, rares sont ceux qui non seulement réalisent cette haute potentialité spirituelle mais aussi qui savent en faire profiter autrui en prenant en charge la responsabilité karmique d'un tel don en accord selon les Grandes Lois ésotériques à suivre à la lettre. Étant chaman professionnel je dispose de cette Connaissance et du devoir d'en partager les ressources à ceux qui me le demandent dans le cadre de mon métier en effectuant des travaux et des rituels appropriés, par conséquent vous pouvez me soumettre vos requêtes afin que je trouve les meilleures voies de résolutions de vos problématiques en interrogeant les entités communes à nos sphères spirituelles et oniriques. Le monde que nous côtoyons chaque jour dans la physicalité que nous impose le matérialisme de nos sociétés n'est que la surface superficielle de la véritable Réalité qui se situe au-delà de la vision profane, donc j'espère vous apporter par mon savoir-faire une autre vision plus élevée depuis laquelle la plupart des tracas et embûches trouveront des réponses pour les dépasser et évoluer sur d'autres horizons plus sereins et bénéfiques. N'hésitez pas à me joindre pour en discuter de vive voix par téléphone ou en m'écrivant, vous avez mes informations de contact ci-dessous sur ma bannière de site ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et soyez attentif demain à votre réveil en attrapant votre rêve avant qu'il ne s'éloigne trop vite !

Jean-Pascal Bruno, chaman professionnel

 

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #sauver l'entreprise, #réussite, #Chamanisme, #Rituels de magie, #emprise, #haute magie, #occultisme, #Chaman
"Vérité", mot gravé sur le front du Golem.

Entreprise et emprise ? Quel rapport me direz-vous entre deux concepts apparemment assez éloignés, voire opposés ? Et que vient donc faire la Magie Noire et ses travaux occultes dans une orientation aussi positive et franchement ouverte que celle de la volonté éminemment positive de réussite ? Ces questions sont fondamentales pour comprendre la nature profonde de nos intellects, de nos sociétés et des mots ou concepts que nous utilisons avec comme point d’orgue cette volonté assumée de réussite existentielle au sein de la structure sociétale occidentale à laquelle "nous" appartenons, et je parle ici d’un "nous", lecteurs occidentaux, qui ne vivons pas en brousse, qui ne sommes pas détachés de notre système économique et des appareils ou dispositifs* qui le composent (*tels que Giorgio Agamben les caractérise). Le chaman professionnel que je suis, et vous avez déjà pu le lire dans mes autres articles, ne fait pas abstraction de la question sociétale et même au contraire l’intègre entièrement dans sa pratique quotidienne à des fins de résolutions pour les personnes qui me le demandent, aussi il est bon de préciser que cette vision chamanique du monde se situe à la fois dans la réalité ambiante de notre société occidentale mais aussi sur le plan de sa symbolique culturelle, de sa part d’ombre invisible que l’on peut qualifier d’ésotérique et même de magique si l’on conçoit d’y répondre par une action, par un rituel défini dans un ensemble de travaux de magie. C’est de cet engagement, doublement structurant, chamanique et sociétal, qui me permet d’agir en pleine conscience de la réalité vécue par nos contemporains qui se voient souvent de plus en plus malmenés et même traumatisés par les effets nocifs issus de notre système occidental, par ses choix imposés et par cette sorte d’emprise que la société exerce sur ses concitoyens via ses "décideurs" qui en sont les instruments sans état d’âme ni volonté de partager leur propre réussite basée sur un schéma mental assurément fortement biaisé et déséquilibré.

Vouloir réussir, pour soi-même et pour ses proches, voire pour toute l’humanité si l’on a une vision globale qui pourrait sembler utopiste mais qui pourtant tombe sous le bon sens pour éviter les conflits et les rivalités d’Ego; vouloir réussir c’est donc une orientation positive en soi qui n’a normalement que des effets bénéfiques sur un individu qui se voit gratifié dans son propre travail par le ressenti qu’il a effectué une tache utile pour lui-même et pour son environnement socio-économique (si l’on veut recadrer dans ce sens comme le disait l’intellectuel libertaire David Graeber avec sa notion politique révélant les "bullshit jobs"). Pour autant, avec l’ubérisation progressive de nos sociétés où l’homme devient un objet réemployable ou substituable, une marchandise dans une société de service qui s’apparente de plus en plus à une "société de sévices" à l’individu qui devient un numéro ou un code-barre numérique que l’on pourra "employer" selon une mécanique qui n’a plus rien d’humaine mais s’apparente à un glissement vers le robot utile, ce Golem téléguidé dont j’ai déjà parlé et qui n’est pas une invention d’aujourd’hui puisqu’elle fait référence à la mythologie ésotérique juive. Notons que ce Golem magique agit et obéit au nom du mage qui lui trace "un signe sur son front", un signe de vérité vivifiante qui, si on en efface un seul élément, détruit immédiatement la créature, annihile son existence. Je vous laisse juge d’y voir ou non une quelconque référence biblique ou une "révélation" (puisque dans l’Apocalypse, avec le "Nombre d’Homme") : "elle [la bête] fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne puisse acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom".

Notre société, et il ne faut pas être devin pour le constater avec cette première étape du "smartphone-souverain", se numérise intégralement dans sa vision du futur et sa conception désirée par certains. L’homme devient alors un numéro, ou un signe tracé qui le poursuit, un code-barre programmé pour un algorithme lui-même manipulé par une conscience qui n’est pas humaine : ainsi l’humain devient un "homme artificiel" dans tous les sens du terme, ce qui est une puissante dégradation de son essence spirituelle première. Il y a actuellement une volonté maligne et pernicieuse de transformer l’Homme en une sorte de golem manipulable à souhait, en esclave docile soumis à la volonté d’un maître, et même en cyborg en appellation plus moderne, un humain directement pucé dans un avenir proche si l’on en croit les transhumanistes, lesquels sont assez souvent les mêmes qui se disent nos "décideurs", demandez d’ailleurs à Klaus Schwab (membre du comité directeur du groupe Bilderberg) avec le Forum Économique Mondial de Davos où l’avenir d’un monde sous gouvernance mondiale se dessine en lettres capitales sur le front des États, notamment avec son projet "The Great Reset" ("La Grande Réinitialisation", de l’humain… Titre de son livre majeur : "Covid-19 : la Grande Réinitialisation") et autres réjouissances : implantation de puces dans le cerveau de la population, gouvernance mondiale pilotée par une Intelligence Artificielle, etc... Tout ceci a de quoi faire réfléchir sur l’actualité si l’on en a encore les capacités, c’est une réalité et non une version complotiste du futur qui se profile véritablement à l’horizon dans la prise de contrôle de l’humanité, une réduction de l’humain à son avatar numérique effaçable, échangeable, négociable à volonté : un esclave moderne consentant.

La Magie Noire pour quoi faire ? Être chaman avec cette volonté affirmée d’aider à vaincre les maux de nos sociétés c’est déjà intégralement en comprendre toute la portée, savoir en expliquer clairement les effets et les conséquences, puis ensuite agir sur la base même des principes qui causes ces maux, lesquels sont des cristallisations de l’individu dans un rôle sociétal figé duquel il est souvent très difficile de sortir seul car la personne se retrouve engoncée dans une gangue compacte (principe "coagula" de camisole) de multiples problématiques enchevêtrées à la fois économiques, sécuritaires, familiales, professionnelles, financières, sanitaires, intellectuelles, et même et surtout d’une profonde crise spirituelle majeure de dissociation et de dissolution (principe "solve") qui achève l’espoir de s’en sortir car sans horizon visible et dégagé. C’est en restituant d’abord et avant tout ce premier principe fondamental d’espérance, d’une vision possible sur un avenir dégagé, que l’on pourra vaincre ensuite toutes les formes d’embûches en les surmontant tout comme l’on défait une pelote de noeuds… C’est en agissant sur la cause première des principes de ces maux que l’on commence leur dissipation intérieure pour s’y attaquer en extérieur, c’est en utilisant sur le Mal un puissant principe négatif que l’on l’empêche ce Mal d’agir sur le bien pour s’en nourrir et le détruire. La puissance de la Magie Noire n’est plus à évoquer avec de longs discours, cette magie reste extrêmement dangereuse, c’est une redoutable magie de destruction qu’il ne faut pas sous-estimer et dont la pratique chamanique peut se doter de par sa capacité à entrer sur des plans où règnent les concepts initiaux de la source des maux, de la source du Mal en général agissant sur notre plan matériel et mental. Le monde professionnel, celui de l’entreprise, du travail et de l’emploi, fait partie du plan matériel qui préoccupe aujourd’hui justement un très grand nombre de personnes désemparées, de chefs d’entreprise en pleine confusion des décisions à prendre, souvent en infligeant eux-mêmes des maux aux personnes salariées qui en dépendent, et il est possible de répondre à ces attentes en usant d’une sagesse initiatique, d’une intelligence saine et d’un discernement éclairé et bien orienté.

L’ésotérisme, celui de l’herméneutique véritable, nous révèle avec justesse, mais sous couvert de lourds secrets, que les symboles sont "agissants" si l’on possède la Connaissance de les incorporer dans de justes rituels durant des travaux de magie opérative parfaitement menés, mais l’utilisation de cette Connaissance ne peut se réaliser qu’en présence d’une Sagesse réelle, d’une Beauté d’âme accomplie et d’une grande Force contenue et adaptée, ce en quoi beaucoup de sorciers ne peuvent pas en revendiquer l’entièreté des facultés nécessaires tant elles sont complexes à acquérir et longues à maîtriser. Pour éloigner les maux, retrouver une porte ouverte sur l’espérance d’un horizon où la réussite revient avec la lumière, il faut parfois paradoxalement user de puissances sombres pour évacuer la gangue qui en obstruait le passage, c’est ce qui peut justifier de l’utilisation ponctuelle de la Magie Noire. Bien évidemment il ne faut pas oublier que d’autres types de magies intermédiaires pourront être plus à même de résoudre des problématiques ciblées et bien déterminées, la Magie dite Rouge pour les problèmes de couple (ou relationnels, amoureux, sexuels, etc..;), et la Magie dite Blanche pour recouvrer un bon niveau d’énergie et revitaliser basiquement avec harmonie et équilibre une personne en recherche de ressources intérieures, mais la Magie Noire sera celle qui affrontera le mieux le Mal par le Mal !

Les travaux occultes le sont à des fins de protection de ceux qui ne sauraient pas les utiliser et non parce qu’ils sont négatifs en soi, une fois leur Connaissance acquise avec la bonne orientation l’on peut alors avec sagesse utiliser toutes les magies dont la plus sombre pour faire renaître la lumière, c’est ce en quoi je me propose de vous aider en qualité de chaman professionnel. Vous pouvez en discuter avec moi librement au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) pour trouver des solutions adaptées à vos problématiques comme je l’ai évoqué brièvement dans cet article, ou bien aussi par écrit en passant par mon formulaire de contact (merci de cliquer sur ma bannière pour ouvrir ma page sur mon site). Je vous dis à très bientôt et soyez en complète résistance face à l’adversité, en pleine conscience face aux évènements, et puissamment volontaire dans vos actions réfléchies !

Jean-Pascal Bruno, chaman professionnel

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Envoutement, #pacte d'amour, #Chamanisme, #Rituels de magie, #magie noire, #Magie sexuelle, #karma

La "Magie Noire", déjà, rien que de l’évoquer certains préfèrent tourner la page et fuir plutôt que de comprendre de quoi l’on parle, et c’est en ce sens que la terminologie exacte s’est progressivement perdue et a été définitivement connotée de manière intégralement négative, ceci par un excès de fausse prudence aboutissant au fil des temps passés à la méconnaissance soupçonneuse puis à la totale ignorance pour en rejeter finalement tous les principes, même les plus essentiels et importants. L'ésotériste et occultiste Stanislas de Guaita, dans sa Clef, donne un parfait éclairage de la Magie Noire que la plupart des initiés ont de nos jours perdu, il la situe dans un double contexte où celui qui opère se servira de cette extraordinaire puissance selon sa propre aptitude et attitude à en tirer partie pour une cause juste ou pour une orientation négative, ainsi il dissocie la "Haute Magie" de la "Sorcellerie" de cette magie dite noire non pas qu’elle soit par convention sombre mais qu’elle se cache de la lumière visible au simple profane qui ne peut la percevoir sous ce voile, et toute la différence tient en ce que l’initié véritable soit plutôt un "Mage invoquant la Haute Magie" ou bien un "Sorcier exhortant la Sorcellerie". De facto, les termes illuminent alors Magie Noire sous deux de ses aspects bien différents mais dont la source provient d’une même zone effectivement dangereuse située dans ce qui est dénommé ésotériquement le "bas astral".

Dans notre monde contemporain où les mots les plus ordinaires peuvent voir leur sens glisser parfois à l’inverse que ce qu’ils signifiaient la veille, l’on ne s’étonnera pas de voir une même approche encore plus marquée pour des signifiants encore plus hermétiques et moins courants, de ce fait l’on a substitué génériquement le "mage" comme étant une "sorte de sorcier" puis finalement dans l’esprit collectif comme étant à part entière un "sorcier puissant" sans en définir plus en avant son orientation exacte, positive ou négative en entremêlant indistinctement cette caractéristique fondamentale. Mais pour compliquer encore plus, ces mêmes notions d’orientation ne sont pas toujours celles que l’on pourrait croire au premier abord et seule une vue contextuelle plus large et plus aiguisée dans le temps ne peut que commencer à conceptualiser cette dualité du bien et du mal dont certains pensent qu’elle est une stricte évidence, ici négative pour la Magie Noire, alors que sa finalité peut assurément fluctuer selon le but réel recherché et les chemins parcourus pour y arriver. Ce qu’il faut retenir de tout ceci, en écartant les nouvelles croyances (ou incultures) qui ne voient dans le Mage qu’un sorcier strictement positif n’usant que la Magie dite Blanche, c’est que justement le Mage est aussi un sorcier pouvant utiliser la Magie Noire avec cette distinction qu’il capte la puissance que pour une orientation finale positive, ce qui n’est pas du tout le cas du "Sorcier Noir" dont le but est inverse.

Cet avant-propos clarifiant les termes, le sorcier n’est pas toujours celui que l’on croit et la nécessité de lui attribuer une orientation principale bien définie demeure une priorité. En ce sens le Mage-Sorcier ou le Sorcier-Chaman auront aussi cette capacité à user de magie noire mais principalement pour des rituels à finalité positive (dans le but de "vaincre le mal par le mal"), alors que le Sorcier-Noir n’ira quand dans l’unique orientation qu’exerce la pure destruction à finalité essentiellement négative. Les mots ont leur importance, qu’ils soient écrits en toutes lettres par le "signe" ou bien déclamés à haute voix par le "verbe", les initiés et praticiens y prennent grand soin de ne jamais laisser s’insinuer une inexactitude ou une ambivalence, surtout si ces mot-écrits et mot-dits le sont dans le cadre de l’exercice d’un rituel précis où le sens assure bien évidemment l’orientation, sans faire de jeu de mot. Car il est dit aussi que la Magie Noire est un "Art suicide et meurtrier", autant ne pas jongler trop souvent avec des grenades dégoupillées, même si l’on sait parfaitement décompter les secondes avant détonation…

L’envoûtement est exactement de cette même nature, à double sens, et lorsque l’on parle "d’envoûtement d’amour" l’on pourrait à juste titre y voir une très évidente et criante antinomie dans la tournure utilisée, pourtant encore une fois les mots peuvent s’avérer trompeurs s’ils ne sont pas mieux définis dans leur objectif final. Ainsi, généralement l’envoûtement d’amour se situe plutôt dans une gamme intermédiaire basique que l’on a inscrite par convention sur la Magie dite Rouge (magie de l’amour, de la sexualité, libido, etc..), et l’on pourrait donc croire qu’elle n’a rien à voir avec la Magie Noire, le rouge passe effectivement mieux, la couleur du cœur pour l’amour semble même tellement explicite et "tomber sous le sens". Or, un envoûtement reste tout de même un rituel de "semi-volontaire contrainte" si j’ose dire, effectivement si l’on cherche à envoûter une personne c’est la plupart du temps contre sa volonté première mais à cette distinction tout de même que l’on peut contraindre une personne à ne pas se faire de mal… Vous voyez toute l’ambiguïté de l’envoûtement, si je vous dis par exemple qu’un praticien assermenté va mettre sous camisole de force une personne pour restreindre ses mouvements afin qu’elle ne se blesse pas, le but devient évident et a priori positif. Maintenant si je vous dis que la même camisole permet d’asservir la personne pour en abuser (clin d’œil au film "Millénium"), alors l’orientation est toute autre.

Dans le but d’éclaircir cette ambivalence critique, le "pacte" définit assurément le but recherché et le partage des responsabilités entre le praticien (Mage, Sorcier, Chaman, Druide, etc.) et le demandeur (personne qui généralement consulte pour le rituel). Le "pacte d’envoûtement d’amour" aura cette grande utilité, d’une part en définissant clairement de qu’elle orientation est le dit sorcier, si c’est un Mage-Sorcier, un Sorcier Chaman ou un Sorcier-Noir, avec parfois d’autres dénominations plus modernes qu’il faudra aussi expliciter (par exemple "énergéticien", oui mais avec quel type d’énergie finalement ? "Magnétiseur", oui mais de quel magnétisme parle-t-on ?), d’autre part le consultant affirmera sa volonté et donc sa responsabilité propre d’engager des travaux de magie "dans le sens" qu’il définira explicitement. Le pacte est donc le meilleur moyen de clarifier ce que l’un demande et ce que l’autre va effectuer, tous les deux doivent assurément aller dans le "même sens" pour arriver au but rechercher, sinon il n’y aura pas de succès à la clef mais beaucoup de problèmes et de contrecoup fâcheux, voire dangereux. Ce qui présuppose que si le pacte d’envoûtement d’amour dispose d’une finalité positive (toute relativité à bien cadrer) pour les deux intervenants, consultant et praticien, alors l’harmonie des travaux sera au rendez-vous. Notez bien aussi que dans le cas d’un cas d’envoûtement d’amour ayant un but d’asservissement négatif, "l’harmonie" peut aussi très paradoxalement être présente si le demandeur et le praticien sont sur la même longueur d’onde négative, comme quoi la relativité des termes, des contextes et des buts s’illustrent pleinement et que chaque perspective se doit d’être définie clairement…

Le chaman professionnel dispose parfaitement de cette Connaissance, de ces paradoxes et de cette relativité de contexte, il ne s’affranchit pas de sa propre nature dont il connait l’orientation et les perspectives qu’il peut entrevoir dans la pratique de son art, il ne peut d’ailleurs pas trahir son propre serment mais connait les profondeurs du chaos, dont ceux de la magie Noire, qu’il sait dompter pour la cause qu’il s’est engagé de suivre. Dans chaque individu, profane ou initié, se profilent des chemins karmiques à emprunter et ce sont ces itinéraires qui ont un "sens" et qu’il ne faut pas dénaturer en les déviant de leurs buts assujettis à la destinée de celui qui les porte. Le chaman est conscient de ces cartes maitresses qui dessinent ces itinéraires et il ne peut concevoir de s’en détourner, ainsi il est un garant de la bonne marche des rituels, notamment ceux d’envoûtement d’amour si la finalité est en accord avec les lois karmiques et qu’elle est remise dans son contexte véritable, lequel demeure toujours relatif et à bien resituer précisément en terme d’orientation. Le chaman est un voyageur de l’esprit, il sait s’aventurer aux sombres frontières de terres astrales dangereuses et en revenir indemne, il sait aussi atteindre les sommets plus lumineux des sentiers éthériques où se dessinent les itinéraires karmiques qu’il saura décrypter pour en trouver les passages les plus adaptés.

Je pense et j’espère avoir quelque peu répondu à certaines questions laissées en suspend et dont l’approche, certes encore complexe, devait ici être approfondie du moins dans la terminologie qui impose aussi une lecture plus proche d’une vérité que les mots ont quelquefois perdu si l’on ne les explicite pas dans leur sens premier ou véritable. Je reste à votre disposition si néanmoins je n’avais pas été aujourd’hui d’une clarté limpide sur le sujet évoqué, donc n’hésitez pas à me joindre au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) dans le cadre de mon activité professionnelle pour me poser des questions ou pour m’expliquer votre problématique afin que je puisse vous aider par des travaux adaptés à votre demande. Vous pouvez bien entendu aussi m’écrire de manière plus posée et précise en passant par mon formulaire de contact qui s’ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt, et en ce mois estival "compliqué" mais essentiel pour une perspective dynamique je vous transmets toute l’énergie positive dont nous aurons tous besoin pour un avenir en commun sous de meilleurs auspices de Libertés !

Jean-Pascal BRUNO, chaman professionnel

Voir les commentaires

En ces temps présents et à venir de grands désordres et de crises profondes à la fois sociétale, économique, sanitaire et environnementale, il est plus que d’actualité de trouver un équilibre puissant et durable qui puisse palier aux divers stress que nous endurons par la force des choses ou qui nous sont imposés, aussi, il était nécessaire de rappeler certaines règles fondamentales que le chamanisme dispense pour le bien de chacun personnellement mais aussi de proche en proche pour une communauté plus large, plus éclairée et plus résiliente. C’est par le maître mot de résistance que l’on s’oppose à des situations que l’on sait néfastes pour soi-même et pour autrui, c’est en propageant cet esprit de résistance positive que l’on rétablit un juste équilibre salvateur. Il en va de même avec ce que le chaman traditionnel réalise dans sa tribu pour le bien de celle-ci et tout autant du chaman plus urbain et moderne qui gère d’autres situations plus contemporaines, pourtant tous les deux utilisent exactement le même principe universel d’harmonie entre l’esprit (l’intellect, le mental, le cogito), la nature (l’environnement, l’espace vital, l’interdépendance) et le corps qui est le réceptacle intermédiaire et poreux aux affects extérieurs et intérieurs qui s’exercent sur nous. Notre entière fausse modernité nous a coupé dogmatiquement du monde réel en sectorisant ou compartimentant toutes les problématique existentielles alors qu’elles sont toutes inter-reliées de manière visible ou plus subtile, et c’est donc en puisant dans cette Connaissance des correspondances universelles que le chaman apporte et restitue des solutions qui sont des passerelles entre notre réalité intérieure, celles qui nous entourent et celles qui sont encore au-delà de nos perceptions communes, plus ésotériques et discrètes mais agissantes…

Pourquoi parler du chamanisme en ces temps troubles ? Depuis quelques décennies nous avons vu notre monde progressivement glisser vers l’uniformisation globalisée de l’humanité avec ce désir immodéré de transformer absolument tout ce qui nous entoure en marchandises avec un prix négociable, ceci au total bénéfice de structures financières et commerciales devenues au fil du temps de véritables puissances supranationales avec d’insidieux et délétères effets tout comme un poison lent qui s’infiltrerait sournoisement dans nos veines. A l’heure actuelle nous avons enfin pris conscience de la détérioration de ce monde où l’environnement s’appauvrit en ressources, où nos activités forcées à la surproduction et droguées à la croissance contaminent et polluent notre environnement de manière irréversible, où même le climat commence à se dérégler en provoquant de plus en plus régulièrement de véritables déluges mortels en tous lieux du globe, et enfin où la vie elle-même commence à disparaitre drastiquement avec l’immense perte de biodiversité galopante que nous avons engendrée à nos risques et périls. Il est clair que le chaman, homme profondément proche de la Nature, n’admet pas cette déchéance de notre humanité face au monde vivant en proie à la destruction programmée, il prône au contraire l’union avec la Terre-Mère, avec cette Gaïa qui nous a tout donné mais qui aujourd’hui pourrait devenir stérile et mourir à l’image de la planète rouge.

Aujourd’hui la Nature se venge de notre inconsciente et immorale subversion à ses valeurs de vie, elle réveille ses plus fidèles alliés depuis des milliards d’années pour nous confronter à la réalité de nos actions destructrices et nous démontrer implacablement nos erreurs, l’aspect sanitaire qui nous préoccupe tant en est une résultante directe à la hauteur de notre délit, une punition qui sonne comme un avertissement solennel. Le chaman, "medicine-man", est aussi avant tout un prophète inspiré du vivant, d’abord des Hommes en qui il se doit d’apporter la sagesse des liens qu’il doit entretenir avec son environnement, hier immergé en forêt dense ou en steppe à perte de vue, aujourd’hui dans nos écosystèmes amoindris et en déséquilibre à cause de l’intensification de notre voracité insatiable. Le chaman sait donc plus que quiconque qu’il faut savoir respecter son milieu naturel pour se respecter soi-même, auquel cas si l’un est malade alors l’autre le sera aussi en contrecoup. Mais de nos jours même l’Homme ne se respecte plus lui-même, il s’en trouve qui veulent faire sécession d’avec tous les autres, ceux-là mêmes qui ont tout volé, tout exploité et tout ruiné et qui veulent maintenant asservir encore plus leurs semblables après s’être servi sur le dos de la planète entière, ce sont aussi les mêmes que l’on voit tels des déserteurs à bord de fusées pour dire au monde qu’ils veulent partir s’installer sur Mars… D’autres plus petites élites rêvent avec ces imposteurs milliardaires de suivre leurs traces d’esclavagistes profiteurs, espérons que l’avenir leur donnera tord et qu’un monde de partage solidaire et respectueux écartera ces forcenés de gré ou de force…

Le chaman peut aussi exercer une terrible violence légitime face à la violence illégitime de ceux dont le séparatisme avec la vie détruit tout ce qu’il touche ou bien l’assujettit à une corruption mentale et sociale de par des outils dévoyés à sa cause. Nous voyons actuellement très distinctement ce séparatisme à l’échelle de la planète entière dans des institutions politiques, financières et commerciales qui cherchent par l’abus de pouvoir à diviser pour mieux régner, à affaiblir le faible pour renforcer le puissant, à appauvrir le pauvre pour enrichir le très riche. C’est cette mondialisation que l’on nous a vendue, une extrême marchandisation du monde au profit de fanatiques et de psychopathes gouvernant pour eux-mêmes et qui nous cachent leurs véritables intentions d’exploitation et d’asservissement mondial. La spiritualité du chaman est "au-dessus" de toutes ces basses malversations, très au-dessus puisqu’il a pouvoir de dialoguer avec les esprits, avec Gaïa et avec les forces telluriques qui n’agissent qu’en ultime recours et défenses du principe absolu de la Vie sur notre globe. A l’heure actuelle ces forces de la Nature assistées des Anciens, lesquels sont les garants authentiques des grandes Lois naturelles, ont décidé d’envoyer un ultimatum aux Humains pour qu’ils corrigent entre eux leurs erreurs et fassent le tri du bon grain de l’ivraie pour rétablir le principe d’harmonie universelle, ils ont ainsi demandé aux plus sages d’entre nous et conscients des risques encourus d’agir dans ce sens, les chamans font partie intégrante de cette action purificatrice et salvatrice avec beaucoup d’autres initiés.

Pour que chacun agisse efficacement à son propre niveau, il est d’abord conseillé de refuser la subversion du principe de vie imposée par ceux qui ne la garantissent pas mais la pervertissent par leurs décisions, c’est-à-dire ceux qui ne respectent pas le droit légitime et souverain que chacun dispose de son propre corps, de plus il est indispensable de respecter le libre arbitre de ses décisions où chacun garde à l’esprit ses propres convictions intimes sans être soumis à de fausses nouvelles lois iniques et dangereuses pour le bien d’autrui et de soi-même. Retrouver son propre équilibre, entre son corps et son esprit, en plein discernement et pleine lumière, et non le voir assujetti à des puissances obscures qui travaillent dans l’ombre pour en tirer profit de pouvoir ou d’argent. Chacun doit comprendre que cette harmonie retrouvée passe par une résistance proportionnelle aux défis quotidiens et à venir contre ces forces du mal, sachant qu’ailleurs nous sommes observés de très près et que nos décisions personnelles sont aussi captées par des puissances spirituelles bien supérieures. Chaque chaman ou initié en est conscient aujourd’hui sur la planète, il faut agir avec cette conviction que l’Humain est digne de sa propre nature qu’il sait parfois combattre pour le meilleur de ce qu’il représente et de ce qu’il sera potentiellement dans un avenir universellement ouvert sur d’autres horizons prometteurs et positifs.

Comme d’habitude je reste à votre disposition et tout aussi ouvert à vos questions en ce qui concerne cet article important par les temps qui courent, ceci afin d’aider ceux qui cherchent à ne pas tomber sous le joug d’un quotidien non désiré et non désirable ainsi qu’aux conséquences sociales et familiales qui s’en trouveraient "de facto" grandement perturbées. Je suis joignable au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit depuis mon formulaire de contact qui s’ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt, en toute résistance face à l’adversité que certains voudraient nous imposer par la force ou par une duperie orchestrée via un système perverti à la solde d’une élite arrogante auto-proclamée.

Jean-Pascal Bruno, chaman professionnel

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Chaman, #Chamanisme, #Esoterisme, #Rituels de magie, #jean pascal Bruno, #travaux occultes

Le chamanisme passionne notre monde occidental sans qu’il en comprenne les véritables rouages ésotériques qu’un vrai chaman peut actionner dans sa pratique, et l’on voit une sorte de mode un peu floue estampiller telle ou telle tendance de "chamanique" alors qu’elle n’en a pas ni attributs dans sa forme ni dans sa finalité. Il est donc bon de dégager les vérités de ce brouillard qui encombre les esprits et en pervertit une vision juste et bien équilibrée de ce qu’est exactement le chamanisme, de ce que fait un chaman et de ce que sont les rituels chamaniques. La confusion provient principalement de l’ignorance ou de la superficialité des connaissances du profane qui projette dans le chamanisme une version totalement fantasmée et mélangée de toutes les pseudo-magies issues du New-âge avec les incohérences logiques qui en découlent. Néanmoins, il faut savoir aussi qu’il n’existe pas qu’une seule sorte de chamanisme mais plusieurs, réparties à la fois géographiquement et historiquement, ce qui pourrait effectivement perdre le plus assidu des amateurs d’ésotérisme bien qu’une trame les relie toutes dans un unique sillon ésotérique dont la profondeur est proportionnelle à la valeur de l’enseignement dispensé par le chaman, ainsi que par les dons et pouvoirs qu’il a su acquérir ou bien qui lui ont été confiés. C’est ce que nous allons approfondir pour émettre un peu de clarté dans cet océan de fausses certitudes ou d’inexactitudes.

Cet article fait suite à celui, un peu dur mais totalement justifié, sur les marabouts où il est vrai qu’il fallait remettre à sa place la pratique de ces sorciers africains dans le contexte qui leur appartenait, et sans revenir sur ce point quelque peu polémique où les dénominations ont leur importance l’on pourra se poser la question de savoir si le chaman est un "sorcier" comme les autres, et si non quelles sont ses véritables attributions ? Mais dans un premier temps il faut bien savoir que le chamanisme est à la base une pratique magique rituelle commune à de nombreux peuples de nos jours ou plus anciennement dans l’Histoire. Par exemple les Amérindiens (Indiens d’Amérique du Nord) avaient des chamans comme guide de tribu, ce que les Occidentaux envahisseurs ont tout de suite apparenté à des sorciers en référence à une culture ésotérique plus proche du moyen-âge et de son inquisition que de la réalité, de même pour l’invasion plus ancienne de l’Amérique du Sud par des conquistadors espagnols avides d’or et d’évangélisation des peuples autochtones, ces derniers également complètement décimés physiquement mais aussi culturellement et spirituellement. Sur ce point l’on peut assurer que le chamanisme traditionnel n’est pas l’ami du culte des religions monothéistes occidentales.

Pour continuer rapidement en matière de géographie du chamanisme, dans les plaines de Mongolie jusqu’en Asie du Sud et en Indonésie la pratique est encore très active dans les contrées les moins touchées par l’uniformisation de notre modèle occidental, le chaman est encore consulté de manière traditionnelle avec le plus grand respect comme dépositaire du savoir des peuples et de leurs coutumes millénaires. Ce savoir ésotérique se transmet oralement à des initiés, le chaman qui est un "medecin man" demeure avant tout un guérisseur des maux du corps mais aussi de l’esprit, il est un conseiller précieux lors des cérémonies importantes, notamment de mariages et de rites funéraires. C’est sur ce dernier point crucial, du passage de la vie à la mort que se différencie selon moi le "sorcier magicien" du chaman, lequel est ce que l’on appelle un psychopompe, c’est-à-dire qu’il aide les âmes à passer les étapes de l’après-vie et en connaît tous les secrets, là où le sorcier n’en a pas forcément la Connaissance intime ni le pouvoir spécifique. Cette différence fondamentale entre le sorcier et le chaman permet d’affiner linguistiquement les termes afin mieux comprendre que les uns utilisent ponctuellement la magie via des rituels consacrés et des formulations extérieures empruntées, les autres sont réellement investis magiquement du pouvoir conféré "ad vitam" dans leur chair et dans leurs os suite à une initiation très dure qui les transforme radicalement, qui les transmute et les consacre jusqu’à leur mort.

Il est vrai que l’ambiguïté est forte (chez nous en occident) entre les pouvoirs du sorcier et du chaman tant il peuvent se ressembler, mais les deux ne vivent pas leur rôle de la même manière comme je viens de l’expliquer, de même l’on pourra attribuer au sorcier des forces plus sombres (pour ne pas parler de Magie Noire) là où le chaman n’ira que dans une seule direction strictement positive même si parfois les esprits démoniaques de l’infra-monde pourront l’y aider indirectement, surtout pour combattre le mal par le mal. De même, une autre confusion peut venir entraver la bonne compréhension des rôles et des pratiques puisque le chaman le devient pleinement par un rite d’initiation complexe et douloureux qui fait appel en premier lieu justement aux forces démoniaques afin de le faire mourir symboliquement (mais réellement en ressenti spirituel) par la destruction complète de son "être d’avant" et par son démembrement, pour en une deuxième phase renaître via des puissances célestes qui lui accordent un nouveau corps "reconstitué" plus fort et un esprit apte à contenir la magie pour l’exercice de ses rituels en vue du bien de la communauté. Pour faire plus simple et rapide : le sorcier sera un peu plus "personnel" (gardera son Ego dans sa pratique) en ayant acquis une connaissance de la magie généralement par l’étude ou la transmission, et le chaman disposera pour sa part d’une aura plus altruiste (Ego dompté et dominé) en ayant reçu en lui la source primordiale de la Magie, une ouverture directe sur l’Arbre Monde (l’Axis Mundi) qui permet de voyager sur les "trois niveaux": celui de l’infra-monde, celui du monde des hommes et celui du monde des esprits (des morts ou célestes). De ces voyages le chaman pourra interroger les esprits dont il connait le langage pour trouver les réponses et les actions à mener en vue de solutions aux problèmes à résoudre.

Les travaux "occultes" du chaman ne le sont que parce qu’ils ne sont pas accessibles aux profanes, pas pour d’obscures raisons qu’il voudrait cacher quoi que ce soit puisque son pouvoir magique est "en lui" et ne peut donc être transmis que par un passage initiatique consacré. Le sorcier, lui, préfère ne pas livrer ses secrets et qu’ils soient hermétiques afin de garder ses pouvoirs ou pour "protéger" ceux qui n’en seraient pas dignes… En ce qui concerne plus précisément l’Arbre Monde des chamans et ses trois niveaux, l’on pourrait y voir une comparaison avec les mondes infernaux, humains et angéliques qui sont évoqués aussi chez les sorciers; ce sont en effet les mêmes puissances qui portent aussi des noms différents selon les cultures ou coutumes. Les "voyages chamaniques" passent généralement par des rêves eux-mêmes provoqués par des transes chamaniques qui rappellent assurément les extases tantriques des lamas tibétains ou bouddhistes; ici aussi les correspondances sont nombreuses, le "modus operandi" pour y arriver est parfois très différent dans le fond ou au contraire similaire dans la forme avec par exemple les tambours rituels qui peuvent rythmer les cérémonies dans des lieux où des fumigations (encens ou herbes) apportent le climat propice à l’extra-corporalité, c’est-à-dire au voyage en question. Mircea Eliade, historien des religions et ésotérologue, a d’ailleurs très bien étudié toutes les communautés chamaniques du monde et celles qui s’en approchent pour que vous puissiez continuer d’approfondir ce sujet de manière très complète et savante si cela vous intéresse, je vous recommande donc vivement sa lecture passionnante !

Pour ma part, et ceux qui me connaissent bien le savent, je suis chaman professionnel depuis de nombreuses années déjà et je réponds aux sollicitations pour effectuer divers rituels pouvant aider ceux qui sont en souffrance ou qui n’arrivent pas à résoudre une problématique trop complexe ou lourde à porter. Par souci de clarté pour mes contemporains j’ai souvent utilisé le terme de "sorcier-chaman" afin qu’ils puissent comprendre à la fois l’étendue des possibilités qu’apportent la magie opérative et la magie traditionnelle chamanique qui peuvent se compléter ou se recouper selon les contextes en présence et les situations spécifiques. Dans tous les cas je reste à votre disposition par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit sur mon formulaire de contact qui s’ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et n’hésitez pas à lire mes autres thèmes d’articles qui sont exposés sur la colonne de droite de ce blog, vous y trouverez certainement aussi des réponses !

Jean-Pascal BRUNO

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Chamanisme, #Esoterisme, #Sorcier chaman, #jean pascal Bruno, #occultisme

Dans mon dernier article j'ai parlé de la Magie Noire et de ses résultats très aléatoires et surtout dangereux selon les sorciers qui la pratiquent (à relire ici si besoin), en effet l'expérience, le savoir-faire, la Connaissance ésotérique ainsi que le Don s'avèrent être globalement des paramètres complexes et exigeants qui ne sont absolument pas à la portée de tous les praticiens, encore moins des apprentis sorciers ou des amateurs du dimanche. Un sorcier chaman complet se doit de connaître les arcanes des différentes magies (magie blanche, magie rouge et magie noire) afin d'en délimiter les propriétés exactes en vue d'une utilisation ciblée avec des rituels parfaitement adaptés, ne pas suivre cette difficile et longue démarche d'apprentissage et de formation personnelle n'apportera que déception et échecs à la chaîne. Bien souvent les sorciers peu expérimentés préfèrent n'exercer qu'en magie blanche durant des années avant de passer à des magies plus puissantes qui nécessitent aussi une grande attention quant aux risques qui y sont associés, c'est ici une sage décision que de ne pas brûler les étapes qu'impose un Don afin qu'il se développe naturellement à son rythme. D'autres praticiens peu scrupuleux n'hésitent pas à lancer des sortilèges qu'ils ne maîtrisent pas sans même en étudier les effets dans le contexte du consultant, ce qui n'apporte que des erreurs souvent dramatiques à la situation initiale déjà épineuse…

Avec des groupes ésotériques bien organisés, comme la WICCA ou certains "covens" plus confidentiels, les sorciers ont pu par le passé avoir un soutien avant de se lancer professionnellement s'ils en avaient réellement les capacités, ceci afin de vérifier cette indispensable maîtrise et la nécessité d'une méthode correctement appliquée au regard exercé des anciens. Aujourd'hui, notamment en France, il n'existe pratiquement plus de groupes reconnus et d'une certaine façon chacun pense pouvoir être en mesure de progresser seul dans son coin avec l'aide d'ouvrages plus ou moins valides et sensés, voire sur des sites internet révélant d'emblée de soi-disant rituels "secrets" à effectuer clef en main avec des recettes prêtes à l'emploi pour le tout-venant… Tout ceci n'est pas sérieux et reste une véritable mascarade, pour ne pas dire une manifeste escroquerie pouvant devenir dangereuse. Aucun rituel digne de ce nom ne peut être formulé ou effectué sans l'apport spécifique de l'ensemble des informations de la personne qui consulte et de son contexte exact, sans compter son indispensable analyse en amont et l'accord volontaire et participatif dudit consultant. Comme je l'ai souvent souligné, un rituel normalement constitué se crée aussi avec l'essentiel apport d'énergie issu de la volonté du consultant, en complément des qualités du praticien pour la réalisation, donc rien n'est possible sans cette synergie réciproque.

Au temps d'Octave SIEBERT (le "pape des lucifériens") que j'ai personnellement connu durant de longues années, ainsi qu'en souvenir du meilleur d'entre nous aujourd'hui disparu, c'est-à-dire Yull RUGGA, nous ne sommes plus qu'une petite poignée à exercer selon les règles de cet Art Majeur et à en respecter dignement avec la rigueur de la sagesse les lois ésotériques qui gouvernent notre Réalité étendue. Certains diront qu'à d'autres temps d'autres points de vue et méthodes font jour mais en ce qui concerne les Grandes Lois telluriques ou cosmiques, celles-ci ne changent pas et restent d'emblématiques et incontournables certitudes pour ceux qui désirent réaliser des travaux de magie astreints à ces mêmes Lois… Alors que dire? Ce n'est pas moi qui le dit mais quelques lecteurs assidus et peut-être éclairés qui m'ont fait cet honneur, certes un peu désuet mais sympathique en me désignant comme le dernier "pape de la sorcellerie et du chamanisme". Je les en remercie avec gratitude et humilité même si ce n'est pas l'appellation qui crée ni le "costume" ni la "tiare", laquelle reste toujours difficile à porter une fois qu'elle se trouve posée comme couvre-chef avec tant de responsabilités pour la maintenir en place. Alors "pape de la sorcellerie", oui il est vrai que la Magie Noire fait partie des plus hautes œuvres que j'exerce en terme de puissance tout comme il faut aussi que j'en maîtrise les effets pour en encadrer les retours souvent chaotiques avec les meilleures protections. "Pape du chamanisme", oui si l'on considère les magies blanche et rouge comme d'indispensables moyens pour qu'un chaman professionnel puisse exercer des travaux axés sur les énergies vitales et sur la loi d'attraction, lesquelles unissent l'humain aux autres forces (telluriques, magnétiques, cosmiques, et même "éthérées"), opérés selon et avec de véritables rituels toujours uniques et réalisés sur mesures.

Comme nous le savons, dans l'Histoire il y a eu de bons et de mauvais papes, alors espérons bien que les faveurs de ce titre me soient bénéfiques, d'autant plus que je n'en ai pas sollicité urgemment l'intronisation, si néanmoins celle-ci en était une légitimement accordée par des hautes sphères, car finalement je sais qu'elles seules jugeront dans les faits et dans les intentions ce que j'ai réalisé pour aider ceux qui ont fait appel à moi et continuent de le faire, je les en remercie. Mais passons sur l'anecdote pour expliquer que déjà la seule charge d'être sorcier-chaman pèse lourdement sur ceux dont la tache première reste d'apporter un soutien psycho-ésotérique via une Connaissance que l'on a bien voulu leur enseigner avec comme poids supplémentaire ce Don presque imposé par la force des choses, ou peut-être ici imposé par la destinée d'en être digne. J'ai beaucoup expliqué que la vie d'un sorcier-chaman pouvait s'apparenter à une longue marche infinie sans sommeil, toujours à l'affût des signes de notre temps et des symboles qui se cachent sous toutes choses pour désigner un chemin à suivre. Il est parfois rude d'être soi-même dans de telles circonstances où autrui compte parfois plus que soi dans la mission (car s'en est une) qui est confiée à chaque demande de travaux. La résolution des problématiques d'autrui ne peut passer que par l'abnégation totale d'un Ego personnel qui ne pourrait qu'en pervertir la clarté et la légitimité d'agir en son nom.

Dans l'exercice de cette profession souvent décriée et montrée du doigt car méconnue des profanes, le chamanisme et la sorcellerie sont effectivement deux modes opératoires très différents mais complémentaires. Peu nombreux sont ceux qui savent avec maîtrise en utiliser savamment les arcanes hermétiques qui ne sont distillés qu'après des années d'expérience pour dévoiler des secrets que l'on ne peut effectivement et heureusement pas mettre entre toutes les mains. Je suis par conséquent fier, d'une part d'être respecté par mes pairs qui me reconnaissent mais encore plus par mes lecteurs ainsi que par les personnes qui m'ont consulté avec succès pour que je puisse les aider. Étant très sollicité je ne peux d'ailleurs pas accepter toutes les demandes et je me dois de réserver avec soin mon énergie pour les personnes qui ont véritablement besoin de travaux et qui sont dans des situations parfois complexes voire dramatiques, notamment lorsque des couples normalement unis sont en perdition ou lorsque d'autres magies s'attaquent à ces personnes sans défense ni protection pour y répondre…

C'est dans cette perspective unique que j'exerce ce métier, celui d'aider ceux qui ont besoin d'un processus puissant pour sortir de l'ornière, des travaux que j'effectue jusqu'au bout, c'est-à-dire au terme d'une résolution réussie pour écarter ou refouler les obstacles et vicissitudes de l'existence. N'hésitez pas à me joindre pour en discuter, surtout si vous-même avez une problématique à me soumettre, je vous répondrai rapidement pour savoir si mon savoir-faire s'avère être en phase avec vos préoccupations pour vous aider. Vous pouvez me téléphoner au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien aussi m'écrire en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et ce n'est pas ici le pape de la sorcellerie et du chamanisme qui vous le dit mais tout simplement l'homme ayant cette charge de sorcier-chaman à soutenir jour après jour.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Chamanisme, #entreprise, #réussite

L'entreprise, qu'elle soit commerciale de grande ampleur ou plus personnelle au sein d'une structure plus modeste, nécessite toujours un dynamisme sans faille allié à une réactivité mêlant intelligence, flexibilité et persévérance. L'on peut même souligner que l'entrepreneur (ou le chef d'entreprise) doit avoir foi en lui-même, dans son projet et bien évidemment dans ses collaborateurs qui sont la charpente de l'édifice qu'il dirige comme l'architecte dresse les plans et organise les travaux. La vision entrepreneuriale dans nos sociétés n'est pas reconnue à sa juste valeur comme une sorte de don alors que pourtant l'entrepreneur dispose de ce petit plus que la plupart n'ont pas, il fusionne parfois sans limites sa propre vie à son projet, il insuffle autant d'énergie vitale possible dans son action pour gagner un pari où la concurrence est souvent rude avec d'autres esprits tout aussi affûtés et habiles. Dire que le monde de l'entreprise requiert une force hors du commun pour réussir, un don certain pour l'innovation et l'expertise de situations ou bien une vision lucide pouvant anticiper des problématiques complexes n'est pas sans rappeler certains aspects fondateurs issus d'une volonté chamanique engagée sur le difficile chemin de la compréhension du monde qui nous entoure. Doit-on y rechercher des passerelles, des liens ou des processus pour tenter de voir dans l'entrepreneur une sorte de chaman en exercice à son niveau? Ou bien le chaman lui-même peut-il apporter son savoir-faire à l'entrepreneur tant ils ont ces caractéristiques en commun?


Les initiatives personnelles au quotidien sont dirigées par nos envies, nos besoins et nos instincts, mais dans des cas plus évolués une nécessité intellectuelle ou professionnelle peut aussi en être la source afin d'entreprendre une activité où la volonté et la créativité seront à l'honneur pour effectuer une proposition pouvant intéresser autrui. Sous un angle plus mercantile, la proposition s'avère devenir commerciale avec un produit ou un service à vendre, souvent d'ailleurs les deux si l'on conçoit que la vente d'un produit est déjà aussi un service à apporter. Vouloir créer ce lien commercial avec autrui demande un savoir-faire de chaque instant ou le psychisme est soumis à rude épreuve, c'est-à-dire en prise directe avec une "clientèle" qui elle-même se confronte à ses envies, ses besoins et ses instincts. Établir un contact commercial n'est finalement rien d'autre que de combler ces besoins, que de relier cette demande avec cette offre, de créer une "reliance" dont les chamans ont le secret pour que les uns et les autres puissent "être en phase". Finalement effectuer une vente ou satisfaire une clientèle revient à "être sur la même longueur d'onde" et à s'entendre réciproquement, ainsi le monde de l'entreprise commerciale ressemble à s'y méprendre (mais dans des situations différentes) à la relation chamanique avec une personne qui consulte, l'un apporte à l'autre sa solution à sa demande, à son besoin, à sa problématique.


Mais la véritable question se situe intrinsèquement dans le processus même, l'entrepreneur opère un rituel différent du chaman, pour autant cela reste un rituel avec ses règles et ses postures à mettre en œuvre car tout comme le chaman "l'intime volonté" d'arriver au but est toujours présente et se positionne comme une pierre d'achoppement de la réussite finale. Un vendeur ne "voulant" pas vendre ne vendra rien, de même un chaman n'ayant pas "l'intime volonté" d'insuffler dans ses rituels l'énergie nécessaire pour les effectuer ne les réalisera pas… A la base de l'échange et de la réussite, nous avons donc un facteur en commun: la volonté, cette puissance invisible de l'esprit qui permet d'aller de l'avant, de penser et de réaliser, ce déclic psychique en amont, l'indispensable souhait cogité à toute initiative réelle dans le monde matériel. Agir c'est donc d'abord vouloir agir et y penser, se faire une "représentation symbolique" du réel pour agir, se créer un rituel constitué de symboles pour activer la réalité en devenir. Évidemment dans le monde profane l'on n'interprétera pas une action commerciale comme si l'on envisageait un travail chamanique alors que l'initié n'y voit strictement aucune différence dans l'activation du processus spirituel, de la pensée initiale à l'action finale, ceci est une règle en soi, certes peu explicitée de cette façon dans le monde de l'entreprise qui a su par ailleurs avec bien des méandres crypter à loisir ce processus avec sa novlangue managériale tout autant hermétique…


Relier les deux mondes. Celui de l'entrepreneur et du chaman, chacun dans sa posture propres mais avec des vues et des méthodes complémentaires et additionnelles, voici franchement de quoi décupler cette volonté impériale et cette indispensable créativité pour agir encore plus haut et plus fort pour réussir… L'alliance du savoir-faire pratique lié à la réalité de l'un dans sa demande, face à celui qui sait intégrer et magnifier la symbolique via le moteur de rituels élaborés pour accélérer une volonté déjà exprimée dans la demande. Avec cette démonstration, en quelques lignes, chacun comprendra que la rencontre d'une volonté profane peut se conjuguer avec celle d'un ésotérisme patenté pouvant apporter un subtil supplément existentiel pour faire bouger les lignes et rompre des inerties que la réalité met habituellement en place, en d'autres mots: les travaux de magie via des rituels augmentent très singulièrement la capacité de dépasser les limites d'une volonté enchâssée dans la normalité, ce que d'autres (profanes) ne peuvent pas envisager ni comprendre, ni faire, car leur volonté limitée leur cache cette vérité et ces liens…


D'un point de vue purement pratique: un chef d'entreprise peut tout à fait (s'il en a néanmoins l'initiative et l'ouverture d'esprit suffisante) comprendre que sa volonté conjuguée d'entreprendre et de réussite peut bien évidemment se voir décuplée par des travaux en annexe via un professionnel ou un initié lui offrant la possibilité d'adapter des rituels spécifiques à son activité entrepreneuriale ou commerciale. Ainsi, et même si cela reste complexe à concevoir pour un profane éclairé, la puissance des rituels vient s'ajuster et s'ajouter à sa volonté en apportant l'expertise de l'initié avec des solutions renforcées bien au-delà de ce qui aurait pu être possible sans cet "appui ésotérique" complémentaire. Dans cette perspective il demeure aussi évident que l'ensemble de ces travaux un peu spéciaux soit soumis au total secret, d'une part déontologiquement de la part de l'initié (c'est-à-dire du chaman qui opère les rituels) ainsi que du demandeur (l'entrepreneur qui consulte), au même titre que le sceau du secret des affaires. Ce dernier point crucial est nécessaire pour la réussite de l'opération.


Comme d'habitude je reste à votre disposition si vous êtes chef d'entreprise et que vous avez des questions sur les types de travaux qui pourraient vous intéresser pour booster fortement votre activité professionnelle. Étant chaman depuis déjà de longues années je ne compte plus les entrepreneurs qui ont su me faire confiance pour insuffler ce regain de volonté afin de réussir en affaires, alors pourquoi pas vous? Discutons-en par téléphone pour commencer, ceci en toute discrétion assurée au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien contactez-moi via mon formulaire si vous préférez exprimer votre demande initiale et vos questions par écrit (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour ouvrir mon formulaire de contact). Je vous dis à très bientôt et sachez utiliser des potentialités auxquelles vous n'aviez pas accès ou simplement pas pensé qu'elles existent, je vous ouvre les portes d'un univers que seuls certains initiés connaissent et pratiquent, à vous d'en devenir un via des horizons avec de nouvelles perspectives qui s'avéreront très certainement prolifiques pour votre entreprise.


Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Chamanisme, #Sorcier chaman

Le chamanisme semble décidément vous intéresser au plus haut point et ce n'est pas un simple effet de mode, apparemment nous entrons dans une phase de conscience globale qui permet à tout un chacun de s'approcher d'une certaine vérité mais il est bon aussi de rappeler instamment que le chamanisme comme pratique magique n'est pas non plus sans aucun risque et se doit d'être abordée avec prudence et sagesse car elle implique de lourds transferts de personnalité via des transes potentiellement dangereuses et rémanentes. C'est justement de cette voie transcendantale dont il sera question aujourd'hui, de sa définition, de son application sous réserve, de ses effets et des risques associés à sa pratique (personnelle) ou des bienfaits apportés à autrui lorsque cela est néanmoins possible. En petit rappel et préambules pour ceux qui sont néophytes et qui veulent s'informer plus en avant j'ai évoqué le chamanisme sur mes deux derniers articles précédents (ici d'un point de vue écologique, et ici d'un point de vue quantique). Étant chaman-sorcier vous pourrez me joindre (voir en bas de ce blog) si besoin d'aide ou de réponses existentielles pour vous-même ou pour des proches, et plus précisément sur les problématiques de régressions transcendantales qui s'apparentent dans les faits à des possessions résiduelles lors de pratiques amateurs mal gérées ("jouer avec le feu" en magie peut parfois déphaser durablement un individu qui ne se "recentre" alors plus du tout ou très mal).

Mais ne soyons pas négatifs, si le chamanisme existe depuis des millénaires, depuis l'aube des temps préhistoriques, de celui où l'animisme prêtait aux forces de la Nature et aux puissances telluriques des vertus et une existence réelle que nous avons aujourd'hui oubliée dans nos sociétés dites modernes, si donc cette vision chamanique persiste encore via quelques initiés c'est qu'une certaine Vérité transcendantale guide de plus en plus nos consciences embrumées d'Hommes modernes, ou devrais-je dire d'Hommes profondément dénaturés par tant d'agression envers notre planète et par tant d'ignorance et de dédain face à ce qu'il ne comprend pas. C'est de cette Vérité inconnue, que les sciences fondamentales commencent pourtant seulement à découvrir à petits pas précautionneux, que le chaman-sorcier puise sa Connaissance et exerce son talent afin de résoudre les problèmes de ses semblables, allant du plus simple au plus complexe, du plus personnalisé au plus général et global. Ainsi, le chaman peut sans hésitation trouver l'âme sœur pour un mariage tout en passant à une problématique plus ambitieuse en donnant des réponses pour sauver la planète et l'environnement. C'est ce grand écart qui surprend souvent les néophytes, car il n'y a pas de petites et grandes réponses aux mots de notre monde, le chaman-sorcier sait que tout est lié, qu'une simple fourmi égarée sur le chemin de la fourmilière peut modifier toute la forêt et la détruire, que l'homme qui ne trouve pas sa voie peut aussi potentiellement anéantir une civilisation.

C'est justement de cette "reliance" à géométrie variable dont est dépositaire le chaman-sorcier, c'est de cette capacité à projeter une réalité cachée aux communs qu'il ouvre leurs yeux en les conseillant et en levant le voile. Mais la véritable question réside pour un grand nombre de sceptiques face à cette prouesse que l'on dit innée et provenant d'un obscur Don de médiumnité: cet homme dispose-t-il de réels pouvoirs? Sur ce point crucial beaucoup sont d'emblée affirmatifs en proclamant haut et fort que tout ceci n'est qu'une subtile forfaiture, une immense tromperie pour gogo ou une habile fraude assortie de poudre de perlimpinpin à foison pour les plus naïfs. Ceux-là n'ont assurément rien compris et ne cherchent pas non plus à comprendre plus en avant, aveuglés par leur intelligence cartésienne qui a su niveler à ce point tout jugement critique de haut niveau… En effet, si le chaman-sorcier était en soi ce "superman" tel que l'on veut parfois faussement nous le présenter comme l'invincible héros des films hollywoodiens ou des comics américains, alors l'on aurait effectivement de quoi s'interroger et même d'avoir un peu peur par tant d'hyperpuissance, ce serait alors aussi oublier que le chaman-sorcier n'est pas "propriétaire" de son Don, il en est encore une fois répétons-le uniquement le dépositaire, le transitoire médium qui n'en jouit pas pour lui-même, le réceptacle d'une Vérité qui passe par lui mais ne lui appartient pas en propre.

C'est certainement à cause de cette obnubilation maladive de nos sociétés de consommation à vouloir tout acheter, qu'elles se croient légitimement propriétaires du monde entier qui les entoure, qu'elles voient aussi dans le chaman-sorcier un potentiel immense rival pouvant s'approprier les pouvoirs de la planète et même au-delà de celle-ci, ce qui les fait rugir de rage de ne pas avoir ce privilège, celui de ces sages initiés possédant ce Don qui ne s'achète pas avec de l'argent… Justement, encore cette question qui vient de suite à nos esprits: mais d'où sort donc ce Don? Pourquoi celui-ci en dispose-t-il plutôt que celui-là? Et qui donc se cache derrière cette attribution et cette distribution de Dons? La meilleure des réponses vient certainement de Corine Sombrun, chamane "presque" par hasard, ayant abordée son Don de manière assez violente et non-volontaire lors d'une séance à laquelle elle participait en Sibérie (je vous laisse chercher, vous trouverez son histoire). Le Don s'invite en nous, il est inscrit bien en amont dans notre parcours existentiel, il ne peut parfois pas être refoulé au risque de voir sa vie perturbée à jamais, le Don s'accepte avec grande humilité et avec la pleine conscience que rien ne sera jamais comme avant dans son quotidien. Le Don est donc une terrible charge, il vous rend tributaire comme réceptacle médiumnique d'une entité plus grande que votre individualité, il est une possession qui s'accepte de facto pour le bien de la communauté en rejetant au loin son égocentrisme et en rejetant même l'anthropocentrisme d'une civilisation qui ne sait plus par quel chemin elle doit sauver son humanité.

Entités, vous avez dit entités? À partir de cet instant certains vont immédiatement commencer soit à frémir soit à partir avec leurs jambes à leur cou au nom de la raison pure (veuillez relire Kant, merci). Oui, le chaman-sorcier ne décide de "presque" rien, il est "investi" par une ou par plusieurs entités, en même temps ou successivement, et ceci par le biais d'une mise en condition, c'est-à-dire via une transe ou via une conscience modifiée. Selon les chamans, certains entrerons en transe chamanique par le son du tambour, par une danse, par l'absorption de substances hallucinogènes, par la concentration extrême due à la méditation, par la pratique et l'exercice de procédés personnels pouvant ainsi "déphaser" l'esprit pour y laisser la place à un autre esprit, à une entité dite "désincarnée" provenant d'un plan (supérieur ou inférieur, donc attention…), à ce que certains aussi appellent "les anciens" puisque l'au-delà (l'après-vie, la mort) peut faire partie de ces plans accessibles via un état de conscience ainsi modifié si radicalement.

L'on voit déjà pourquoi j'ai prévenu dans le titre de cet article qu'il n'était pas souhaitable de se frotter à la transcendance chamanique ou a d'autres "expériences similaires" si l'on n'y était pas "invité" et surtout capable d'en assumer la double charge (le choc et le poids, comme dirait un quotidien…). L'on a parfois, par exemple, certaines personnes qui s'amusent à faire "tourner les tables" ou à jouer à la planche "ouija", il est clair que dans ces conditions l'on joue avec le feu en ouvrant sont esprit et son âme à tout vent, en laissant la possession libre à toutes sortes d'entités, sachant que les premières qui arrivent ne sont pas les meilleures ni les plus positives! Donc, je le répète: attention de ne pas toucher ni à la magie, ni aux correspondances avec les défunts, ni aux expériences extra-corporelles ou chamaniques si vous n'en avez pas l'autorisation ou le sentiment d'en avoir intimement le droit via l'approbation d'une autorité supérieure (si possible positive, sinon vous risquez fort la "zombification" via une possession partielle ou pire, complète et sans retour en passant par la case psychiatrie à vie).

Le chamanisme n'est ni un jeu, ni un hasard, ni une expérience universelle. C'est d'une part comme je l'ai dit et je le souligne encore une charge au quotidien, une sorte de vocation non choisie qui se présente à vous sans prévenir si cela est votre destinée de devoir aider les autres au détriment de votre propre vie. Donc ne cherchez pas, surtout si c'est pour trouver une ou plusieurs entités qui profiteront de vous sans contrepartie pour autrui. Par contre profitez de la Connaissance de ceux qui sont en situation de la faire via le chamanisme et les rituels consacrés pour trouver des solutions à vos problématiques, lesquelles auront alors des perspectives plus heureuses en comprenant que ce sont des épreuves, des tests existentiels à passer. Pour clore cet article, comme d'habitude je reste à votre disposition pour vous aider dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de chaman-sorcier, n'hésitez pas à m'exposer ce qui vous semble compliqué ou trop complexe à gérer, et nous trouverons la ou les solutions spécifiques à votre contexte (relationnel, amoureux, conjugal, professionnel, etc.). Pour ce faire merci de me joindre simplement au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou de m'écrire librement via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ci-dessous sur ma bannière web de site. Je vous dis à très bientôt et sachez que le chamanisme est présent pour vous aider, par contre ne cherchez pas forcément à trouver le chamanisme en vous si ce n'est pas votre destiné…

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Chamanisme, #Sorcier chaman

Dans mon précédent article avec la représentation du chaman comme "nouveau prophète de la physique quantique", un grand nombre de lecteurs ont réagi très positivement en étant surpris par la justesse de l'analyse issue il est vrai des propos passionnants (dans la vidéo d'illustration) de Philippe Bobola comme grand vulgarisateur de cette si juste transposition symbolique. Aujourd'hui, je tiens aussi bien évidemment à compléter le point de vue précédent en le positionnant plus justement encore au cœur du chamanisme, lequel se veut d'être en premier lieu un véritable étendard pour l'écologie moderne telle que nous la connaissons, et ce depuis toujours. Alors peut-on dire aussi que le chaman est le tout premier écologiste de l'histoire de l'humanité? Très certainement, et ce sera indéniablement l'intérêt de cet article que de replacer la pratique chamanique dans son environnement essentiel le plus légitime: la Nature et l'Esprit (spirituel/cosmique), deux visions d'un même monde indissociable dans une unité jamais désavouée avec au contraire son concept d'universalité où tout est lié (cette "reliance" de l'esprit et de la matière), où "ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas", dirait l'illustre et emblématique "Table d'Émeraude" (voir document ici en rappel).

À l'heure de la COP25 de Madrid, où nos sociétés malades de leurs excès d'avoir tant maltraité l'environnement, les préoccupations quant à la protection de la planète sont réelles et aussi assez alarmantes bien que peu suivies dans les faits pour en sauver la biodiversité en grand danger et le climat à la dérive d'un dérèglement généralisé. Les ONG tirent toutes la sonnette d'alarme sur l'ensemble des continents pour avertir du désastre annoncé si rien n'est entrepris rapidement pour non seulement stopper nos activités polluantes et destructrices, mais encore plus loin en renversant nos habitudes de consommation qui dévorent littéralement toutes les ressources de la planète. Les défenseurs de l'environnement livrent de véritables guérillas contre d'amorales et voraces multinationales, notamment en Amazonie, en Sibérie et en Indonésie où les mêmes industriels dévastent les sols épuisés par les extractions minières abusives et par la destruction des forêts pour le commerce du bois précieux ou pour l'extension de la monoculture intensive. Ce sont dans ces mêmes zones géographiques que l'on retrouve encore des peuples de souches indigènes, parfois des peuples «non-contactés» intacts de toute modernité, qui cherchent désespérément à conserver leurs territoires colonisés en s'opposant à l'avancée des bulldozers.

Les autochtones de ces territoires encore vierges (mais pour combien de temps?) représentent les véritables habitants légitimes de ces régions et n'ont bien évidemment pas d'actes de propriété des terres qu'ils occupent depuis des millénaires, il faut voir comment la justice moderne les expulse au Brésil avec la complicité du gouvernement associé aux compagnies minières ou agricoles pour s'apercevoir que nous avons affaire à une nouvelle vague post-colonisatrice, non pas civilisationnelle mais purement commerciale pour le profit à court terme. De même que les gazoducs s'installent sur des milliers de kilomètres en territoire Yakoutes en Sibérie ou que les champs de palmiers pour l'huile s'étendent sur les milliers d'hectares en forêts primaires en Indonésie, la seule et unique résistance initiale vient des chefs de tribus locales qui sont aussi très souvent les chamans garants des anciennes traditions et protecteurs de la nature. Le chaman, lui, ne recherche pas le profit, il ne sait d'ailleurs même pas ce qui se cache sous ce mot puisqu'il dispense ses soins et ses conseils de manière innée et gratuite à ses congénères dont il est à la fois le guide spirituel et le protecteur. À ce titre le chaman ne fait pas commerce de ses dons, il les offre sans contrepartie en toute responsabilité éclairée de sa qualité au sein du groupe qui le respecte et l'écoute.

Dans ce sens le chaman n'est pas du tout homme du passé millénariste mais homme assurément d'un intemporel présent, parfaitement en phase avec son temps (qui n'est pas à l'image dénaturée et artificielle du nôtre) et bien évidemment avec son environnement, il est par conséquent universel dans sa vision pure de la Nature et des Hommes qui vivent alors en excellente harmonie sans profiter de ce que la forêt apporte en ressources à foison, sans épuiser les stocks ni détruire ce qui lui permet de vivre avec son peuple. Il est dans une incontestable démarche durable et écologique dont la modernité dépasse la nôtre en valeur essentielle et en respect sacré, presque sacrificiel avec la Nature. De plus, le chaman se veut profondément pacifique, il ne cherche pas le conflit avec les autres mais bien au contraire il passe son temps à trouver les solutions pour que la communauté des hommes du clan soit équitable pour chacun, sans jamais d'excès ni finalement d'aberrations telles que nos sociétés dites modernes ont engendré comme absurdités au nom du profit et de l'avidité outrancière de certains. Le chamanisme représente donc une école en soi d'humanisme qui se veut d'emblée à l'opposé de cette mondialisation qui uniformise les Hommes pour les asservir massivement et qui abuse des ressources pour en exploiter jusqu'à la dernière parcelle au nom d'un sacro-saint Marché, lequel n'existe que dans les esprits malades des plus pervertis de nos concitoyens ploutocrates que l'on appelle faussement des élites.

Aux yeux des occidentaux le chaman de ces régions isolées et lointaines a été perçu trivialement comme un animiste rétrograde et primitif alors qu'aux yeux des initiés il représente aujourd'hui un exemple à suivre pour notre survie, un gardien de la primitivité originelle de la Nature, un véritable expert en Connaissances environnementales, bien au-delà de notre trop récente capacité à en comprendre l'essence subtile qui relie l'humain à son substrat, qui crée ce lien inaliénable mais pourtant si ténu entre l'homme et la Nature qui l'a engendré et nourri depuis sa création. Le chaman n'a d'ailleurs pas besoin d'apprendre ni d'engranger des connaissances, il ressent et capte directement les vibrations du monde, il est en phase avec la Nature dont il peut à tout instant prendre "l'anima" en se transformant en jaguar, en oiseau ou en arbre, il assimile en temps réel le vital qui l'entoure et en restitue la vérité à ses semblables. Les vraies valeurs de l'Humanité sont entre ses mains, telle une psychanalyse ancestrale, une psychothérapie de l'être profond ayant plusieurs millénaires d'expériences acquises avec les anciens et leurs esprits avec lesquels il s'entretient dans la pluralité des mondes auxquels il a accès dans une réalité non ordinaire, en toute conscience modifiée et pourtant originelle.

Comme nous le voyons nous avons tant à apprendre du chamanisme, nous devons retrouver nos vraies racines pour survivre à nos deux siècles de modernité excessive et destructrice, nous devons aussi vivement contribuer à la préservation des peuples d'origines qui détiennent les clefs de notre avenir pour ne pas disparaître, de ceux qui sont actuellement en très grand danger face à notre "modernité" vorace partout dans ce monde absurde qui ne sait que détruire et transformer artificiellement la planète au risque de la dégrader intégralement et de voir réduire à néant sa précieuse diversité, avec "in fine" la disparition d'une humanité irresponsable de ses actes… En qualité de sorcier-chaman, bien qu'occidental mais ayant des ancêtres brésiliens, j'espère restituer cet esprit de partage de mes connaissances dans le respect des traditions en apportant mon aide à ceux qui en ont besoin. Tout comme le chaman originel dans son clan, l'actuelle tribu numérique nous permet aujourd'hui de nous entretenir pour en discuter et je vous propose de me joindre pour répondre à vos questions ou pour résoudre vos problématiques de manière rituelle (problèmes de couple, relationnels, professionnels ou existentiels). Pour ce faire: téléphonez-moi au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien écrivez-moi depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour retrouver une précieuse parcelle de cette vivacité originelle, de celle qui harmonise nos existences naturellement en puisant dans les subtiles ressources cachées au plus profond de nos êtres et au-delà de nos esprits trop cartésiens.

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Chamanisme

Le chaman est-il le nouveau prophète de la réalité quantique des sciences de la physique des particules et même de l'astrophysique en y incluant les lois fondamentales de l'Univers? Albert Einstein faisait en son temps l'intéressante remarque suivante: "Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don”. Force est de constater qu'il avait à la fois raison et intuition en offrant cette réflexion au grand public en pointant deux aspects du potentiel humain dont seul le plus cartésien et logique était à ses yeux réellement pris en compte dans nos sociétés occidentales, mais depuis peu un surprenant revirement de situation vient finalement inverser cette ancienne tendance dualiste. Le plus paradoxal dans cette nouvelle vision des choses c'est qu'elle provient des scientifiques eux-mêmes et qu'ils remettent à un juste niveau ce "mental intuitif" dont parlait Einstein en l'exprimant au sein de l'une des plus complexes disciplines existantes: la physique quantique. Le scientifique multidisciplinaire Philippe Bobola, dans la vidéo présentée en illustration de cet article, a très brillamment exposé durant le Festival du Chamanisme 2019 l'intime relation entre le monde du chaman et l'univers quantique que les scientifiques abordent chaque jour dans leurs recherches avec étonnement et surprise tant la physique des particules se comporte bizarrement à ce niveau de la matière…

La pratique du chamanisme est elle-même d'une grande complexité mais ne doit pas s'entendre comme une discipline en soi qui s'apprend, c'est en effet plus un "état en soi" qui s'acquiert par l'exercice intérieur d'un don pour relier toutes choses extérieures de manière holistique comme un grand tout indissociable, ceci pour effectuer une "reliance" globale entre différents mondes visibles et invisibles, entre les vivants et les morts, entre les Hommes et les divinités, entre l'humain et la Nature, entre l'humanité et les entités cosmiques ou telluriques. Le chaman navigue donc entre ces mondes en franchissant la barrière de la matière, il la dépasse par l'esprit pour accéder à d'autres dimensions éthérées ou symboliques ayant une signification puissante et un impact sous-jacent à notre réalité, mais d'ailleurs y a-t-il une seule réalité ou bien une multitude comme le laisse sous-entendre Philippe Bobola ? Via un point de vue plus quantique avec le fameux "principe de superposition quantique", c'est-à-dire ces potentialités multiples des particules à adopter un état différent "en même temps",  l'on s'aperçoit qu'en expérimentation les particules sont influencées par la présence de l'expérimentateur et "effectuent" presque des choix différents selon le contexte en présence, surtout selon la présence d'un observateur. De ces choix quantiques multiples au même moment s'en dégage alors un seul dans la réalité de l'observateur (et selon lui) alors que les autres choix quantiques disparaissent (ou plutôt iraient selon les scientifiques dans des univers parallèles pour exister tout en restant relié par effet "d'intrication quantique")…

Univers parallèles des scientifiques, mondes invisibles des chamans, voici dressé le tableau qui nous amène d'emblée à voir en toute évidence de curieux liens dans ces deux domaines apparemment différents voire souvent opposés dans nos sociétés modernes où la science et le paranormal ont généralement bien du mal à coexister sans heurt ni déni réciproque. Est-ce à dire que la physique quantique va réhabiliter la vision symbolique et magique du chaman, ou bien au contraire faut-il y voir une science cartésienne rattrapée depuis peu (1900 avec Max Planck) par l'Histoire et la Connaissance ésotérique du chamanisme qui se pratique depuis la nuit des temps? Ne cherchons pas à opposer mais au contraire à unifier ce qui doit l'être, à comprendre peut-être les prémisses de la construction de la réalité telle que nous pourrions la concevoir sous des angles nouveaux avec la participation à la fois des expérimentations scientifiques et des rituels chamaniques, les deux ayant des points en commun très significatifs.

Le regard de l'expérimentateur sur la matière influence donc celle-ci aux dires des physiciens quantiques, le rituel du chaman induisant sa propre vision sur le monde via sa Connaissance et son Don pour en modifier la réalité, l'un passe par l'infini petit des particules et des univers parallèles, l'autre prend la voie éthérée des visions et des songes pour voyager dans les mondes invisibles et en rapporter des réponses. Pour l'heure les scientifiques ne se sont pas encore confrontés (officiellement) à des super entités régissant ouvertement l'univers depuis une autre dimension mais à y regarder de plus près il existerait d'immenses filaments de "matière noire" reliant toutes les galaxies existantes, avec des "échanges" vers un ailleurs non encore élucidé… Le chaman a encore une grande avance puisqu'il peut dialoguer avec les entités d'autres mondes, il utilise des canaux de communication tout aussi ondulatoires que ceux de la matière via ses propres vibrations corticales, il ne cherche pas mais il trouve, il n'analyse pas mais il ressent, il ne capte pas mais il se laisse guider, il utilise un état de conscience modifiée pour entrer en résonance et se relier au grand tout de "l'Axis Mundi".

Dans les cérémonies chamaniques ou lors de rituels que moi-même j'utilise en qualité de chaman, le simple regard porté ou la vision engendrée à distance suffisent pour entrer en phase avec une problématique qui vient soudain s'exposer clairement à l'esprit en y instillant la "reliance" des mondes pour en trouver la réponse et pour agir en fonction. Les mondes invisibles de l'esprit du chaman sont les piliers de la réalité visible, tout comme cette matière noire que les scientifiques cherchent à comprendre peut relier l'ensemble de notre réalité matérielle à une autre dimension plus subtile qui agit sur elle… Nos sociétés profanes commencent à s'apercevoir que la vision cartésienne qu'elles avaient de la matière, du temps et de l'énergie n'est que la partie émergée de l'iceberg qui se présente à notre vue, bien des surprises vont être progressivement communiquées au grand public avec les découvertes scientifiques en physique quantique et astrophysique, celles-ci n'en sont pas pour les initiés qui savent d'instinct par le Don qu'ils possèdent que sous le voile de la réalité tangible se cache des dimensions plus larges et reliées entre elles où l'essence de la spiritualité dépasse le commun de la densité basique de la matière.

Il est vrai que pour la très grande majorité des individus l'accès aux connaissances scientifiques de haut niveau (comme sur notre sujet axé sur la physique quantique) n'est pas aisé et reste pour le moins difficile et long à comprendre pour en assimilé seulement les bases ou s'en faire une idée juste. De même, l'univers du chaman n'est pas plus simple à aborder, il requiert aussi une grande ouverture d'esprit et une volonté sans faille pour laisser de côté les préjugés afin d'aller de l'avant et de concevoir qu'une Connaissance ésotérique puisse exister avec toutes les conséquences psychologiques que ce nouveau paradigme implique. Par delà les domaines évoqués (physique quantique et chamanisme), c'est aussi la notion même d'existence propre, donc de vie et de mort dont il est question, de celle de la conservation de ce que certains appellent l'âme ou peut-être d'une émanation énergétique qui pourrait voyager dans un ailleurs avec ses "informations" comme bagages. Tout ceci laisse entrevoir d'assez merveilleuses portes qui dépassent notre basse matérialité pour entrer dans le domaine du mystérieux et de l'inconnu, ce que l'ésotérisme conçoit comme une autre réalité pour les initiés, dont évidemment les chamans praticiens.

Comme d'habitude vous pouvez me contacter si vous avez besoin d'aide pour résoudre une problématique personnelle, je reste à votre disposition en qualité de sorcier-chaman professionnel pour l'élaboration des rituels dont vous avez besoin. Vous pouvez me joindre par téléphone pour en discuter directement au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien passer par l'écrit afin de prendre le temps d'expliquer de manière complète et à votre rythme ce qui vous pose problème (au niveau relationnel, professionnel, couple, etc.) afin que je vous réponde dans les plus brefs délais. Mon formulaire de contact s'ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt en vous souhaitant bien entendu de trouver le meilleur des chemins quantiques et spirituels dans l'existence!

JP BRUNO

banniere-470x62.jpg

 

Voir les commentaires

1 2 > >>

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien   cliquez ici 

Articles récents

Hébergé par Overblog