Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

destinee

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Certaines personnes réussissent tout ce qu'elles touchent sans aucun effort ou presque, elles accumulent outrageusement les succès là où d'autres s'acharnent à grappiller quelques miettes après un laborieux travail non récompensé à sa juste valeur : pourquoi donc tant d'injustice dans ce monde pour constater une si grande différence, pourquoi le sort bénéficie il si bien aux uns et si peu aux autres ?! D'ailleurs ce constat n'est qu'un rappel que chacun aura pu constater par lui même, nous avons tous connu des personnes extrêmement chanceuses, sans aucun problème, à qui tout réussit de manière presque exceptionnelle et irrationnelle, et inversement d'autres qui ne cessent de collectionner les ennuis et les accidents de la vie à un tel point que l'on pourrait croire qu'elles ont été touchées par un sortilège ou par une malédiction ! Alors effectivement, que penser en ces temps il est vrai difficiles où chaque petite victoire devient une fête, ou chaque avancée positive se doit d'être célébrée tant elle devient rare ou de moins en moins habituelle alors que la grande majorité des gens y travaille activement avec application pour en être récompensé mais dans les faits sans réel succès notable à la clef… Faut-il croire finalement qu'il existe un secret jalousement gardé par une minorité ou que la destinée de certains individus est écrite à l'avance pour leur faire bénéficier des largesses d'un heureux hasard qui ne dit pas son nom ? Selon moi non, mais les choses sont plus compliquées, en apparence seulement car la Chance appartient à tous et parfois il suffit de sentir sa simple présence pour la trouver et profiter de ses bienfaits ! La garder reste certes une autre affaire…

Se poser la simple question afin de comprendre ce qui différencie une personne chanceuse d'une qui attire la poisse à chaque instant, c'est peut-être commencer à percevoir le début d'un secret qui se dévoile, du moins c'est certainement être sur la bonne voie en vue de mieux comprendre ce phénomène où les extrêmes ont quelque chose en commun qui s'exprime de manière inverse… Là où un profane n'y verra qu'une malencontreuse situation (notons que le terme "malencontreux" dispose lui-même d'une connotation "hasardeuse" orientée du mauvais côté de la barrière), une personne plus initiée ou plus clairvoyante sentira le souffle puissant non pas de la chance ou de la malchance mais de l'expression d'un karma dans une situation propice à en restituer tout le poids, bon ou mauvais. Expliquons plus en avant cette notion "d'expression karmique" dans son contexte avec deux exemples basiques courants. Tout ou presque dans nos vies correspond à une expérience à suivre, qu'elle soit bonne ou mauvaise n'a que peu d'importance finalement du moment que cette expérience est réellement vécue avec cette mission première d'apporter une leçon, tout comme le feraient deux étudiants en arts dramatiques sur une scène de théâtre avec un maître, l'un jouerait par exemple l'homme bon, honnête et heureux, l'autre se chargerait de jouer le rôle de l'homme tortueux, mauvais et dangereux. Sur scène, que ce soit l'un ou l'autre qui jouent tel ou tel rôle, cela n'a strictement aucune importance, tous les deux sont dirigés par le scénariste ou par le metteur en scène qui leur donne assurément le ton, les paroles et les actes à suivre pour se trouver en phase avec leur personnage et donc en apprendre l'expérience du jeu d'acteur.

Dans la vraie vie, cela est exactement la même chose, à un détail près que les acteurs, c'est-à-dire nous tous, ne sommes pas conscients du rôle que nous jouons (sauf les grands initiés), nous pensons être dans une immuable et unique réalité, nous pensons que notre moi (qui n'est autre que notre Ego ressenti et actif dont nous sommes captifs ici-bas) nous représente dans notre intégralité intrinsèque et fondamentale, ce qui est faux, car nous avons une dimension bien plus haute, bien plus élevée que nous ne pouvons pas percevoir dans cette matérialité qui nous enserre comme un costume impossible à ôter, si d'ailleurs l'on cherchait à l'ôter, alors l'on se déferait naturellement de sa simple vitalité physique ("pneuma" : souffle vital) et immédiatement l'on mourrait, au sens physique mais certainement pas spirituellement, nous serions alors comme ces acteurs de théâtre, sortis d'un rôle en déposant le costume de scène, pouvant alors discuter plus clairement avec les autres personnages de la pièce et avec le scénariste en chef ou le metteur en scène, voire avec l'accessoiriste ou avec le concepteur du décor… Il est vrai que la réalité telle que nous la concevons avec nos seuls sens est une illusion, les hindouistes l'appellent "mâyâ", l'illusion de réalité matérialiste, celle que nos yeux perçoivent, que nos oreilles écoutent et que nous mains peuvent toucher et ressentir. Dans cette perspective, le bonheur, la Chance et les différents contextes où se mêle ce qu'apparemment nous jugeons (bon ou mauvais pour nous) n'est aussi qu'une illusion, une perception faussée, comme celle du film qui se déroule à plat sur l'écran de cinéma, ce n'est pas la réalité objective et véritable mais uniquement son reflet, sa résonance vibratoire sur la matérialité des choses. Platon avec son mythe de la caverne expliquait exactement ce même concept avec ses mots antiques et ses moyens de l'époque.

Prenons donc deux personnages, ou plutôt bien entendu ici-bas deux personnes différentes vivant dans notre matérialité ambiante sur Terre; l'une apparemment très chanceuse et heureuse, l'autre au contraire d'une grande malchance induisant presque tragiquement son malheur ressenti. Dans cette orientation, "l'expression karmique" dont il est question est à l'image d'une sorte de "script existentiel", c'est ce dont il est question à notre niveau, c'est-à-dire un scénario terrestre imposé et que chacun doit suivre, le tout en sachant que notre "moi supérieur" en a intégralement accepté le rôle pour se parfaire de son jeu, du moins (puisqu'il est acteur d'une scène de vie) il en a accepté toutes les variantes existentielles avec la potentialité d'en choisir les parcours sur une voie multiple déjà tracée, dans ce sens il aura le choix (tout relatif) de "jouer à sa vie" de manière modulée selon une destinée définie. Le libre arbitre dont nous pensons être les seuls acteurs conscients de nos décisions est aussi une relative illusion puisque sur cette autoroute existentielle nous ne choisissons que l'une des voies à emprunter pour aller irrémédiablement vers la même destination, ou destinée… Comme tout acteur nous pouvons donc choisir la manière dont nous pourrons jouer les scènes à venir, emprunter telle ou telle voie plus heureuse ou plus compliquée, sachant que ce point crucial nous revient pleinement via ce libre arbitre en demi-teinte mais très pratique pour ce qui nous intéresse : s'octroyer la chance d'une voie disponible ou bien la malchance d'une autre qui comporte visiblement (ici imagé) des dos-d'âne ou des nids de poules pour nous ralentir (et même parfois endommager notre "véhicule" : notre corps physique et notre "mental bas" que l'on nomme si fièrement "intellect").

Ainsi, pour illustrer plus en avant, une personne s'adonnant (par exemple) à la boisson ou à une drogue destructrice sera sur une voie compliquée et potentiellement dangereuse pouvant abîmer sa santé (physique ou mentale) et par conséquent lui faire louper des virages serrés dans sa vie commune, avec parfois des accidents à la clef sur sa route existentielle. Il en retirera tout de même des leçons de vie, et peut-être même celles qui lui faisaient défaut dans son répertoire si l'on reprend l'allégorie de notre acteur jouant sa scène et suivant le registre écrit selon un scénario dont il a accepté toutes les modalités comportementales et contextuelles… Mais tout n'est jamais noir ou blanc, ainsi même dans des situations difficiles il pourra en résulter des voies très acceptables et même très bénéfiques a contrario de la trame première de la scène, car n'a t'on jamais vu un excellent acteur improviser et apporter à son personnage une aura plus brillante encore que celle écrite dans le scénario initial ? Cela arrive souvent, c'est possible et même très apprécié des metteurs en scène que de voir leur personnage si bien exprimé avec un volume d'expression encore plus exigeant et complexe que ce qui était prévu. Pour ceux qui son cinéphile, l'exceptionnel film "The Game" de David Fincher pourrait ici parfaitement illustrer ce type de scénario, de personnages, de décors, de script et de dénouement final presque "hors sol" (sans faire de jeu de mots si vous connaissez la scène de fin) tant tout ceci est finement abouti et représentatif.

La Chance, c'est celle qui vous permet de jouer du libre arbitre dont vous disposez dans ce cadre prédéfini pour jouer votre personnage avec cette subtilité qui ne peut survenir qu'avec l'expression karmique, laquelle reste sous-jacente et s'immisce avec science depuis l'inconscient supérieur vers la conscience terrestre basique d'en percevoir les lignes directrices (certaines) afin d'en prendre les chemins les plus bénéfiques, les plus avantageux au sens "terrestre du terme", la Chance c'est cela : apporter sa touche subtile, prendre subitement une orientation peu usitée mais possible, diverger vers la voie rapide qui apportera un succès quelconque (richesse, bonheur accompli, gain, réussite, ou ce qui vous "semble" ici-bas faisant partie du scénario tout en l'interprétant à votre façon !). Ceux qui n'ont que le souci de suivre passablement les flots selon les courants habituels et faussement sécurisés, sans emprunter d'autres voies plus créatives ou originales, n'auront que peu de Chance d'orienter cette part de hasard bénéfique et d'en retirer un gain autrement plus substantiel ou avantageux ("dans le sens" qui leur convient). Il existe des moyens, des rituels et des travaux à suivre pour profiter plus consciemment de cette volonté de prendre sa destinée en main, il faut assurément s'en donner la foi, cette certitude que le "jeu de la vie" apporte aussi sa part de Chance à découvrir. Joignez-moi pour en discuter et découvrir cette part qui vous revient, c'est à cet instant même que vous jouez peut-être votre Chance d'orienter votre vie différemment ! Pour me contacter merci de voir ma bannière ci-dessous, à très bientôt, selon votre libre arbitre conscientisé !

Jean-Pascal Bruno, chaman professionnel

 

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #spiritualité, #Chamanisme, #destinée, #rêve lucide, #Rituels de magie, #ésotérisme, #sphère étherique, #zone astrale

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Nous passons une grande partie de notre existence dans un état non conscient lorsque nous dormons et nous savons tous que nous rêvons même si beaucoup ne se souviennent pas de leurs rêves ou seulement de manière très parcellaire et fugace, mais seuls certains initiés savent que le domaine du rêve peut apporter des réponses, voire des solutions à nos problématiques existentielles, c'est alors toute une science et même un art que d'en dévoiler les secrets pour parvenir non seulement à se souvenir de nos expériences oniriques mais aussi et surtout d'entrer en pleine conscience dans cet univers pour en diriger les aspects les plus significatifs avec une ferme mais sage volonté pouvant amener à ce que l'on appelle "le rêve lucide". Diverses méthodes existent pour arriver à un tel exploit qui requiert néanmoins pour le simple profane qui s'y adonne une discipline à la fois complexe, régulière et souvent éprouvante puisqu'il faudra plusieurs années d'expérience pour commencer à percevoir des résultats satisfaisants. Dans de nombreuses traditions ancestrales le rêve, qu'il soit lucide ou non, est considéré comme une incitation à interpréter ou à suivre ce qui a été entrevu ou suggéré, cela peut être une simple information ou bien une forte recommandation, voire un avertissement… C'est en cela que le rêve dispose d'une extraordinaire capacité de dévoilement d'un futur qui pourrait arriver ou que l'on devrait éviter, certains y verront seulement la faculté que possède notre cerveau à compiler une grande masse d'informations pour en restituer une trame personnelle plus ou moins cohérente, d'autres, plus sages ou expérimentés, y verront quant à eux le message provenant d'une sphère mentale dans laquelle nous pouvons voyager et rencontrer des entités de très bon conseil (ou au contraire perturbatrices).

Dans tous les cas il y a un grand intérêt à se souvenir de ses rêves, ils sont le reflet de ce que nous sommes aussi mais vu sous un angle essentiellement "mentalisé" où l'expérience onirique aura su se défaire des lois d'une réalité matérielle trop étroite pour s'exprimer entièrement, ainsi c'est en totale liberté d'action que se meut la psyché dans cette dimension extra-corporelle ouvrant la porte à tous les possibles. Pour qui se souvient d'un de ses rêves, l'expérience ne laisse jamais insensible, elle apporte cette surprenante sensation d'avoir rencontré l'inconnu, d'être soudain sortie d'une mythologie personnelle vécue avec ses décors, son récit et ses personnages. Pour autant l'aspect le plus perturbant réside dans cette réminiscence que, d'où l'on vient de sortir, la réalité n'avait jamais été aussi puissante, aussi précise et cohérente. Mais le rêve s'efface rapidement sous le poids d'une autre réalité plus matérialiste qui replace presque instantanément ses propres logiques et son propre formatage comme si l'information se devait d'être de nouveau modelée à l'environnement immédiat pour être validée par le corps et par l'esprit dans une fusion parfaitement recalibrée. Ainsi il y a comme une incompatibilité entre deux mondes, entre deux réalités puisque celle du rêve existe aussi et que l'on ne peut pas affirmer qu'elle n'est pas réelle, elle dispose juste de lois et de règles qui sont différentes, qui s'entendent selon des prismes intellectuels et mentaux basés sur d'autres schémas, sur ceux qui appartiennent à la spiritualité et au détachement du corpus physique.

Vouloir s'attacher à retrouver cet univers onirique où se cachent d'autres secrets sur nous-mêmes, c'est vouloir retrouver sa part de spiritualité qui se situe au-delà de la vision du commun, c'est s'approprier l'autre face de notre réalité avec ses codes et ses logiques, avec aussi des temporalités qui n'appartiennent pas à la physicalité d'ici-bas. Il y a donc une promesse de voir autrement, de voir plus loin et plus haut, et certainement d'en apprendre plus sur nous et notre devenir en entrant paradoxalement dans le monde des rêves, et sans vouloir ajouter à la confusion des termes en entrant dans ce sommeil dit "paradoxal". De ces quelques premiers constats l'on pourra comprendre pourquoi il y a un intérêt certain à se souvenir et ne pas boire l'eau du fleuve Léthé, ce fleuve infernal de l'oubli, afin de fixer toutes ces informations, même les plus invraisemblables puisqu'elles participent à la construction spirituelle de notre entière psyché et à notre devenir en qualité d'être plus complet. Mais il est vrai que notre monde matérialiste refuse catégoriquement son association avec l'onirisme tant les codes sont différents et parfois opposés, ainsi l'on nous apprend très jeune à ne pas "être un rêveur", à agir selon une logique mentale issue exclusivement du cartésianisme ambiant qui de ce fait nous oblige à "avoir" plutôt qu'à "être", à posséder l'extérieur de la matérialité plutôt qu'à entrer dans notre intériorité spirituelle pour la développer. Le chamanisme a su naturellement intégrer cette double facette d'une réalité à plusieurs niveaux sans en privilégier l'une par rapport à l'autre mais au contraire en tirer des leçons de la spiritualité issue des rêves pour apporter des solutions pratiques à mettre en oeuvre au quotidien.

Le chaman, de par son initiation poussée, est un voyageur de l'extrême en terre hautement spirituelle, il navigue avec son esprit sur des océans peuplés d'entités diverses qui tantôt lui prouvent leur gratitude, tantôt cherchent vainement à l'attirer vers le bas, vers cet astral où vivent des aberrations, des monstres et des démons. C'est évidemment en abordant les hautes sphères éthérées qu'il rencontrera les entités les plus emplies de sagesse qui promptement viendront lui proposer leur aide sans autre contrepartie que d'avoir effectué leur devoir. Bien entendu le profane ne peut se muer du jour au lendemain en un chaman expérimenté ou en un moine tibétain pratiquant le "yoga des rêves", par contre le profane peut consulter l'initié pour lui soumettre ses demandes afin de trouver des solutions propres à le faire évoluer selon le meilleur chemin de sa destinée, et parfois la solution est si simple et évidente que le profane n'en voit pas la proximité immédiate en ne regardant pas dans la bonne direction ou en pointant son regard sur un lointain horizon impossible à atteindre, ce qui trop souvent le décourage de continuer à chercher et surtout l'empêche de vouloir évoluer plus en avant. Ce travail sur soi, d'exercer avant tout sa volonté souveraine de suivre sa propre voie, il ne doit pas y renoncer, bien au contraire, le profane peut envisager des travaux via des rituels connus de l'initié que ce dernier pourra adapter à sa demande légitime. Ces travaux, qu'on les nomme "accompagnement spirituel" ou plus basiquement "travaux de magie", ne seront que des fondations désirées afin de construire par la suite sa propre architecture personnelle selon ses propres plans. Ainsi l'initié peut emprunter l'itinéraire onirique du demandeur, surfer sur ses rêves pour tracer la meilleure voie et la lui restituer, lui évitant les mauvaises rencontres en eaux troubles pour qu'il arrive à bon port bien accompagné par un équipage de confiance et de haut niveau.

La lecture lucide des rêves n'est pas l'apanage de tout un chacun, rares sont ceux qui non seulement réalisent cette haute potentialité spirituelle mais aussi qui savent en faire profiter autrui en prenant en charge la responsabilité karmique d'un tel don en accord selon les Grandes Lois ésotériques à suivre à la lettre. Étant chaman professionnel je dispose de cette Connaissance et du devoir d'en partager les ressources à ceux qui me le demandent dans le cadre de mon métier en effectuant des travaux et des rituels appropriés, par conséquent vous pouvez me soumettre vos requêtes afin que je trouve les meilleures voies de résolutions de vos problématiques en interrogeant les entités communes à nos sphères spirituelles et oniriques. Le monde que nous côtoyons chaque jour dans la physicalité que nous impose le matérialisme de nos sociétés n'est que la surface superficielle de la véritable Réalité qui se situe au-delà de la vision profane, donc j'espère vous apporter par mon savoir-faire une autre vision plus élevée depuis laquelle la plupart des tracas et embûches trouveront des réponses pour les dépasser et évoluer sur d'autres horizons plus sereins et bénéfiques. N'hésitez pas à me joindre pour en discuter de vive voix par téléphone ou en m'écrivant, vous avez mes informations de contact ci-dessous sur ma bannière de site ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et soyez attentif demain à votre réveil en attrapant votre rêve avant qu'il ne s'éloigne trop vite !

Jean-Pascal Bruno, chaman professionnel

 

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Voir les commentaires

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien   cliquez ici 

Articles récents

Hébergé par Overblog