Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

Publié le par Sorcier Chaman

La grande Question de la Mort, celle qui nous pose ce problème majeur de notre propre fin ou disparition, a depuis le début des temps de l'humanité été l'énigme existentielle majeure qui nous a poursuivis jusqu'à aujourd'hui et qui certainement continuera encore longtemps à nous interroger sur cet au-delà dont nous ne savons pas grand-chose, sur la persistance de l'esprit après cette mort inévitable et sur une définition acceptable et un tant soit peu tangible de l'âme. Finalement c'est bien de la notion même de "réalité de notre monde" et de nous-mêmes dont il est question: la matérialité visible de notre environnement et de notre corps mortel sont-ils des limites à notre existence ou bien y a t'il "autre chose" que nous ne voyons pas et qui constitue cette véritable Réalité englobant un "après"? La portée de la résolution de cette énigme serait à elle seule une révolution historique pour notre civilisation à tous les niveaux, philosophiques, moraux, religieux, psychologiques, biologiques et scientifiques en général, sans compter que la vie elle-même telle que nous la connaissons n'aurait tout simplement plus jamais la même signification… Dès lors, vouloir penser qu'il est possible de communiquer avec un tel "Au-delà" présume d'être pleinement conscient de ce questionnement existentiel tous azimuts avec les conséquences qui en résultent et une sagesse (ou une folie) qui dépasse tout entendement "normal". C'est pourtant ce que nous allons voir ensemble et posons comme "véridique" en postulat pour pouvoir continuer.

Actuellement absolument personne ne dispose de La preuve scientifique indéniable que l'esprit perdure après la Mort, celle-ci marquerait donc "de facto" de son terrible et définitif sceau notre destruction totale, corps et esprit confondus. Mais ne pas avoir de preuve scientifique n'empêche nullement certaines personnes de porter un témoignage positif sur cette possibilité d'avoir réchappé à la mort et d'en être revenu avec un souvenir "vécu", ce qui relance avec force le débat et pose encore plus de questions, notamment sur notre capacité à bien concevoir le monde avec des outils scientifiques en lesquels nous avons "foi" (la science est de cette nouvelle religion qui semble nous gouverner), d'autre part, si une existence est possible au-delà de la mort il est peut-être possible aussi d'y rencontrer d'autres défunts ou parents décédés, la plupart des témoignages  d'EMI ("Expérience de Mort Imminente") en font mention, ce qui ajoute encore de l'eau à notre moulin. Notons de suite que ces EMI ne sont hélas pas des preuves en soi car rien ne peut démontrer qu'il ne s'agit pas d'hallucinations, néanmoins toutes les histoires de personnes qui ne se connaissaient pas se recoupent pour définir un récit assez similaire à chaque fois: une sortie extra-corporelle suivie d'une rencontre avec une entité lumineuse au bout d'une sorte de tunnel, puis parfois l'arrivée dans un lieu inconnu avec des proches décédés qui attendent pour délivrer un message (lequel explique aussi que ce n'est pas le moment de quitter l'existence terrestre), pour terminer avec un brusque et difficile retour dans son corps.

Les cas d'EMI ont ceci d'intéressant qu'elles posent doublement la question, directement sur le témoin qui vit cette expérience mais aussi en le confrontant à d'autres personnes apparemment défuntes, la Mort est donc présente deux fois dans ce contexte. Le premier à avoir décrit ce phénomène de manière rigoureuse est le Dr Raymond Moody dans un ouvrage relatant ces divers témoignages qu'il ne conçoit pas d'ailleurs comme des preuves en soi mais de manière plus objective posent ici un début officiel et assez largement médiatisé sur le sujet. Le phénomène est pourtant connu depuis longtemps et l'intérêt a toujours été présent, à un tel point que le dialogue avec les défunts a généré une science paranormale du nom de spiritisme dans le milieu du 19e siècle dont Allan Kardec a dressé les principales orientations sujettes à de nombreux détournements et arnaques à la "table tournante" (méthode pour entrer en contact avec un parent décédé via un médium). Les séances de tables tournantes étaient en effet très à la mode et le sont un peu restées de nos jours puisque cette activité fait toujours recette avec plus ou moins de succès et de résultats concluants. Dans un même ordre d'idée, la "planchette ouija" permet aussi une sorte de dialogue puisque plusieurs personnes, dont parfois un maître de cérémonie ou un médium, posent leurs doigts sur une une petite planche en bois en forme de flèche et celle-ci peut se déplacer grâce à l'énergie du groupe dont l'un des participants pose des questions à l'esprit contacté, les réponses se faisant en lisant le déplacement de la planchette sur des lettres inscrites sur un tapis, le tout formant des mots (ou plus simplement en se positionnant sur une case OUI ou NON).

EMI ou tables tournantes, le point commun réside finalement dans la perception d'une seule personne, que ce soit l'intéressé lui-même ou un médium qui devient comme investi par un esprit pour délivrer un message ou une réponse précise. Il existe bien entendu d'autres méthodes, par exemple l'écriture automatique qui permet aussi d'une certaine façon de prêter sa main à une entité ou à un esprit défunt (si possible que l'on connaît) afin que celui-ci inscrive en toutes lettres ce qu'il a à dire. Autant dire que cette méthode n'est pas donnée à tous mais que les résultats sont parfois surprenants de vérité et d'informations sur l'au-delà. Dans un registre plus "électronique", certaines personnes sont capables d'enregistrer des voix sur des appareils pour ensuite écouter (ou plutôt traduire) des messages qui proviendraient de défunts ou d'entités. Encore une fois l'expérience est troublante car même en enregistrant le silence dans une pièce l'on peut obtenir un bruit ou un fond sonore assez proche d'une voix plus ou moins compréhensible.

Le Vaudou, surtout présent en Amérique latine et en Afrique, s'est aussi attelé à dialoguer allègrement avec l'esprit des morts, avec des "Guédés" qui portent des noms assez significatifs comme "Baron-la-Croix" ou "Baron-Cimetière". Les Guédés sont des esprits intermédiaires et spécialisés, c'est-à-dire qu'ils vont prendre possession d'une personne dans une assemblée lors d'une transe très codifiée par un maître de cérémonie (souvent des femmes) ce qui permettra de dialoguer avec cette personne pour demander des nouvelles d'un défunt en particulier, lequel n'est pas directement présent mais "fait dire que" (par exemple le défunt dit qu'il va bien et qu'il faut penser à faire telle ou telle chose dans le monde terrestre). Apparenté au Vaudou, en occident certains rituels de magie noire en "nécromancie" (axés sur la Mort) permettent aussi ce type de dialogue avec de nombreux risques de voir venir des entités extrêmement négatives lors de ces cérémonies et il est donc peu recommandé de passer par ce type de rituels si vous voulez discuter avec votre mamie décédée…

Comme nous le voyons le sujet est vaste, selon les traditions, les pays et les époques nous avons une multitude de méthodes ou de phénomènes qui s'approchent de cette invisible barrière que représente la Mort. Personnellement concerné par ce sujet de par mon activité professionnelle en qualité de chaman je suis presque chaque jour confronté au monde spirituel via les divers rituels que j'entreprends afin d'aider les personnes qui me le demandent. Si vous aussi avez besoin d'aide ou tout simplement une question relative à notre sujet, n'hésitez pas à me contacter par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien par écrit en précisant bien votre demande depuis ma page de formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière ci-dessous. Mais pour l'heure je vous dis à très bientôt et surtout "profitez de la vie" et des vacances estivales si c'est votre cas en ce moment!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman

Envoûtement et possession sont les deux principaux mots qui reviennent constamment dans les conversations profanes lorsque l'on parle de "magie opérative" au sens commun du terme, pourtant ce sont bien deux choses différentes à ne pas confondre tant les causes et les effets sont vraiment distincts de même que les processus qui les engendrent. Le sujet intéresse d'ailleurs grandement les lecteurs de ce blog qui ont été nombreux à réagir positivement à un article précédent qui dégrossissait déjà un peu cette confusion presque banale des termes (article synthétique que l'on peut relire ici) et par conséquent pour battre le fer encore chaud je reviens sur le sujet sous un angle plus aigu qui mettra cette fois l'accent sur les symptômes tout en expliquant qu'envoûtement et possession sont bien à différencier même si la nature (ou la source) de ces phénomènes semble en apparence faussement identique et parfois avec des frontières extrêmement floues. Mais pour les initiés en ésotérisme, professionnels et praticiens, envoûtement et possession sont bien à définir comme des phénomènes éloignés que nous allons voir ensemble même si encore une fois le caractère paranormal et magique ne fait aucun doute pour les deux.

Tout d'abord, définir chacun des termes avant de passer aux symptômes à proprement parler nous donnera déjà des clefs pour mieux comprendre ces phénomènes qui font à juste titre d'ailleurs peur aux profanes. En ce qui concerne l'envoûtement, il faut savoir qu'il en existe une variété aussi infinie qu'il existe de rituels et de praticiens différents qui exercent selon des méthodologies spécifiques à chacun d'entre eux. Il faut rappeler aussi et surtout que l'envoûtement prend directement sa source dans l'élaboration d'un rituel de magie ou plutôt de ce l'on a l'habitude de définir (sur une période de temps plus longue) comme un travail ou une série de travaux successifs, lesquels peuvent additionner plusieurs rituels complémentaires. Par exemple il est souvent nécessaire lorsque l'on commence les travaux de lancer un premier rituel basique de magie blanche (magie d'énergie, de soin et de révélation) pour "lever le voile" sur le contexte ou sur la situation en cours présentée par le demandeur, ainsi l'on peut par la suite plus librement et avec plus de précision lancer d'autres types de rituels bien plus actifs, par exemple en magie rouge (magie de l'amour, relationnel, sexualité et désir). Ces séries de rituels correspondent donc "aux travaux", lesquels prennent fin en général quand la problématique est résolue.

Ces travaux de magie s'orientent justement plus précisément sur l'envoûtement lorsque l'on doit, via un rituel, modifier plus ou moins le comportement d'une ou de plusieurs personnes dans le contexte d'une problématique donnée. Encore une fois un exemple assez courant d'une personne qui s'adresse à un praticien pour lui demander de l'aider dans sa quête amoureuse en ciblant quelqu'un en particulier (une femme ou un homme) pour qu'il y ait "un rapprochement". Souvent dans ces cas où les relations amoureuses entrent en compte l'on a plusieurs autres acteurs collatéraux qui viennent jouer un rôle plus ou moins actif dans cette histoire et le but est d'écarter ceux qui brouillent la relation désirée et a contrario d'encourager ceux qui favorisent cette même relation. Le but de l'envoûtement sera donc de l'ordre de cette logique en influant directement sur les protagonistes pour que ce qui a été demandé se réalise. On peut considérer les rituels de magie d'envoûtement comme un moyen de pression ésotérique qui s'exercera via des lois complexes pour y accéder avec plus ou moins de puissance, de chance et de réussite. J'ajoute qu'évidemment les travaux de magie et autres rituels d'envoûtements ne peuvent être réalisés que par des professionnels, initiés aux arts majeurs de la magie opérative et de ses lois, et… disposants d'un "Don" particulier pour ce faire (relire mon article sur le Don ici si besoin).

Maintenant, pour répondre plus précisément sur les types de symptômes que l'on peut ressentir si l'on subit soi-même un envoûtement, c'est finalement assez simple tout en étant terriblement subtil. En effet l'envoûtement n'est qu'une inclinaison (dirigée) de l'esprit de la personne ciblée afin qu'elle suive une direction voulue par un commanditaire (lequel fait appel à un sorcier ou chaman), ainsi rien de véritablement et foncièrement inhabituel ne sera directement détectable de manière flagrante mais au contraire de manière consciemment fortuite en se demandant a posteriori pourquoi l'on a décidé d'agir ou de penser de cette façon moins commune qu'à l'habitude en de pareilles circonstances. Il en va surtout des rituels d'envoûtements de Magie Rouge qui touchent des domaines très variables comme les relations humaines et notamment plus précisément les relations amoureuses, lesquelles sont généralement soumises à des fluctuations que l'on ne peut pas forcément toujours anticiper. Dans ce sens un rituel d'envoûtement bien effectué n'interpelle pas vraiment la personne qui le subit et à la limite celle ne se posera peut-être fugacement la question que bien après qu'elle aura pris la décision "guidée" ou effectuée l'action "dirigée" par ce même envoûtement…

Bien évidemment, encore une fois il existe des apprentis sorciers qui en font trop et disons-le qui ratent complètement leur rituel d'envoûtement en voulant aller trop loin et surtout trop vite en besogne, ce qui devient alors détectable et même suspect au regard de la personne qui le subit et qui s'aperçoit alors assez vite qu'elle n'est plus elle-même dans ses actes et ses pensées à un moment clef de sa vie. Dans ces cas d'interrogation il est possible de s'opposer à l'envoûtement ou d'en amoindrir foncièrement les effets escomptés, en d'autres mots les travaux n'ont pas été concluants car ils ont été dévoilés à temps et peuvent être contrés. Ceci dit, généralement les gens ne passent pas non plus leur temps à s'auto-analyser et la grande majorité peut tout à fait se contenter de suivre une décision qui ne leur appartient pas même en s'en apercevant, ce qui démontre à la fois une certaine faiblesse d'esprit généralisé et à l'opposée la puissance du processus d'envoûtement qui peut agir comme une sorte de lavage de cerveau. Mais pour revenir aux symptômes d'un envoûtement bien effectué, ceux-ci sont sont finalement "subtils" et le rituel indétectable, sauf dans un seul cas: si l'on effectue une vérification d'ordre ésotérique via un rituel de "révélation" en Magie Blanche (encore faut-il y avoir pensé, et le faire).

Pour passer maintenant à la "Possession", ce n'est pas un rituel à proprement parlé (sauf en Magie Noire, j'y reviendrai), puisque la possession n'est autre que celle qu'une entité négative exerce en "squattant" l'esprit d'une personne, soit totalement, soit partiellement et ceci pour une période toute relative mais jamais ni durable ni irréversible. Les véritables cas de possessions sont assez rares ou bien ils sont généralement cachés par les familles et les institutions qui n'y voient que des folies ou démences passagères sans jamais reconnaître la réalité de l'existence du phénomène. Il est à noter que tout ceci se règle la plupart du temps à coup de puissants neuroleptiques et d'enfermement prolongé jusqu'au diagnostic serein que la personne est de nouveau dans un état acceptable pour la société. Ici les symptômes sont de suite visibles par l'entourage de la personne, laquelle par contre peut ne pas du tout se rendre compte directement de son état du fait que son esprit est comme anesthésié et ralenti par la possession de l'entité qui s'accapare toute l'énergie disponible à des fins très diverses (certaines personnes deviennent violentes et vindicatives, d'autres ont des attitudes plus bizarres et originales sans être pour autant dangereuses pour autrui ou pour elles-mêmes). La possession est un phénomène inexplicable dans le sens où l'on ne peut réellement pas savoir sur qui cela va tomber, sauf justement dans les cas de Magie Noire où effectivement pour ce cas c'est un sorcier qui va réaliser un appel d'entité(s) maléfique(s) via un rituel spécifique de Magie Noire extrêmement dangereux et difficile à concevoir, ce qui aura pour effet de cibler une personne momentanément et d'en faire le jouet d'une possession (les transes effectuées sur des touristes en Asie ou en Amérique latine peuvent être assimilées à des possessions ponctuelles: ne jamais accepter ce genre de distraction…).

J'espère que vous avez bien compris la différence entre "envoûtement" et "possession", je reste néanmoins à votre disposition si vous avez des questions ou besoin d'aide dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de sorcier-chaman en activité. Vous pouvez me joindre par téléphone aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien par écrit en m'expliquant précisément votre demande depuis ma page de formulaire de contact qui s'ouvre sur mon site en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et je rappelle à tous mes lecteurs qu'il ne faut jamais jouer les apprentis sorciers, ce point sera en partie le thème de mon prochain article. Bonnes vacances à vous si c'est le cas!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman

Le "Pacte Rituel d'Ange Gardien" est une réponse très efficace, bien moins dangereuse et éminemment positive face au "Pacte Démoniaque" dont j'ai parlé longuement dans un article déjà lu par des milliers de personnes (à relire ici si besoin) et dans lequel je mettais instamment en garde contre les "déboires" encourus en voulant négocier avec un démon… Je rappelle que la Magie, quel que soit le niveau, n'est jamais à prendre à la légère et qu'il ne faut jamais l'expérimenter seul, même en tentant d'engager "la conversation" avec son Ange Gardien car les appels d'entités sont à l'image du promeneur naïf et solitaire en pleine jungle, entouré de bêtes sauvages affamées: on ne sait pas d'avance laquelle arrivera en premier pour le dévorer mais c'est une certitude absolue qu'il n'en réchappera pas indemne. Vous aurez donc compris que le "Pacte Rituel d'Ange Gardien" reste tout de même un travail ésotérique qui se doit d'être encadré ou guidé par un initié, faute de quoi l'on ne sait pas trop avec qui l'on passera véritablement un pacte (les esprits étant le plus souvent "malins" par nature savent aussi se faire passer assez facilement pour qui ils ne sont pas).

Comme vous le savez certainement, nous avons tous au moins un ange gardien qui, bien qu'il soit la plupart du temps très discret, nous guide et surveille nos faits et gestes à la fois pour nous protéger mais aussi pour protéger autrui de nos propres erreurs collatérales qui affectent tout ce qui nous entoure. De cette façon et en générale l'on évite les très grosses bêtises qui pourraient nuire fortement à notre karma ou encore plus grave dérégler l'ensemble du système par des actes irréversibles à grande échelle (par exemple l'extinction de masse en fait partie…). Notons de suite que l'Ange-Gardien n'est pas situé exactement dans notre dimension mais dans une sphère supérieure qui englobe la notre, un peu à l'image d'un lecteur de bande dessinée où nous-mêmes évoluerions comme en étant les personnages à plat sur le papier, de facto nous n'avons que peu de chance de voir qui lit nos exploits mais parfois nous pouvons sentir néanmoins se tourner les pages de notre histoire avec ce sentiment d'être observé. Évidemment l'Ange Gardien n'a pas qu'un rôle d'observateur comme je 'ai précisé mais il peut (assez rarement tout de même) intervenir indirectement en modifiant quelques cases de notre vie.

Effectuer un Pacte n'est pas habituel en soi ni courant, notamment dans le monde profane où l'on pense avant tout à ses propres actions en toute indépendance selon la Loi du Libre Arbitre, puis on les effectue sans chercher plus loin. Dans les faits le processus est beaucoup plus complexe puisque l'ensemble des interactions qui forgent notre environnement sont aussi celles qui modifient notre propre façon de concevoir notre réalité et donc d'en tirer des conclusions pour agir et penser, par conséquent notre Libre Arbitre est toujours conditionné sur des chemins déjà tracés, nous reste juste à les choisir judicieusement. D'ici à dire que notre Libre Arbitre est inévitablement tronqué, oui nous pouvons le concevoir affirmativement sous cet angle mais sans pour autant en comprendre la raison, et c'est ici que réside le secret du système: les chemins que l'on nous impose sans que nous le sachions consciemment ont un but caché, pour le bien de notre évolution.

Attention, car le "bien de notre évolution" ne constitue pas toujours "notre bien-être"… C'est sur ce point que beaucoup ne comprennent plus du tout le système et s'en remettent à maudire avec la plus grande véhémence les cieux (évidemment sans succès) à cause des malheurs qui leur tombent irrémédiablement dessus. C'est justement sur ce point qu'il est intéressant de se pencher sur la véritable fonction des Anges Gardiens, surtout si la plupart du temps ils nous laissent emprunter des chemins hasardeux et plus ou moins négatifs (à notre sens). Dans le labyrinthe de l'existence nous devrons de toute façon emprunter tous les chemins proposés pour évoluer, certains mènent au succès, à la gloire, à la richesse, à l'amour, et d'autres à tous les malheurs du monde pour en éprouver le ressenti, ainsi notre liste est complète dans cette existence et dans les autres (précédentes et à suivre). Encore une fois, il faut voir dans "l'existence au sens large" une succession de vies, ce que de nombreuses religions n'ont d'ailleurs de cesse de nous expliquer sans que pour autant tout le monde désire ou puisse tout simplement le comprendre. De cette façon, l'on voit de suite qu'une vie peut expérimenter les aspects les moins négatifs si cela fait partie de la liste des actions à effectuer, c'est-à-dire des chemins à suivre pour reprendre l'image de l'itinéraire labyrinthique.

Dans cet ordre d'idée, effectuer ou proposer un Pacte avec son Ange Gardien c'est tout simplement lui demander de débloquer cette liste et d'en choisir plus ou moins si possible les aspects qui nous semblent les plus intéressants, à nous ensuite d'emprunter les directions que l'on nous propose, en règle général j'ai remarqué dans ma pratique professionnelle en qualité de chaman que les demandeurs désirent s'orienter sur des chemins qui apportent la Chance dans cette vie, l'Amour, la Richesse, la Gloire ou d'autres délices à expérimenter, assez rares sont ceux qui demandent la guigne, le malheur, la tristesse et la pauvreté, et on peut aussi les comprendre… De toute façon, même en expérimentant que les aspects très avantageux de la vie, il faudra aussi passer les autres épreuves "par la suite", c'est la loi du karma que d'équilibrer les comptes, si j'ose dire. Mais, toujours dans cette logique j'ai aussi des personnes qui demandent ces "avantages" mais qui hélas pour eux en ont déjà goûté "auparavant", ce qui peut être fâcheux car le choix devient restreint (quoi qu'il reste toujours généralement de bonnes choses "en liste").

Pour effectuer un Pacte avec son Ange Gardien il faut bien évidemment passer par un rituel de magie car l'on ne va pas rédiger ce type de pacte sur une feuille de papier blanc que l'on trouve en papeterie! Bien évidemment et comme je l'ai mentionné précédemment il faut que ce rituel puisse accéder au vécu et aux "itinéraires à suivre", ceci n'est possible qu'en passant par des archives un peu spéciales (nommées "Annales Akashiques") avec l'autorisation des entités qui en ont la garde. Vouloir plus ou moins s'insinuer dans "le système" n'est pas simple si soi-même l'on ne dispose pas d'autorisation d'exercer un Don avec une Connaissance ésotérique sérieuse et une expérience irréprochable en la matière, ainsi seuls les chamans ou sorciers très expérimentés à ce type de rituels pourront véritablement rédiger ce pacte avec L'Ange-Gardien et en garantir l'adéquation avec le karma du demandeur, auquel cas les risques sont élevés de voir venir l'inverse de ce que l'on demande…

Les Lois du karma sont complexes et vouloir profiter de certains avantages qu'elles confèrent peut s'avérer délicat mais néanmoins possible et très intéressant. Dans ma pratique professionnelle je propose la rédaction du "Pacte d'Ange Gardien" via le rituel approprié et spécifique à votre contexte avec l'approbation des entités qui ont la responsabilité de dire oui ou non à ce type de procédure (à étudier selon le karma de chaque demandeur). Je reste d'ailleurs à votre disposition pour cette étude ainsi que pour la réalisation du rituel si cela est possible pour vous. Pour ce faire merci de me joindre pour en discuter au préalable aux 01.43.48.83.01 ou 06.09.11.94.56 (numéros directs et non surtaxés) ou bien de prendre contact par écrit en stipulant votre demande exacte (cliquez sur ma bannière web ci-dessous pour ouvrir mon formulaire de contact). Je vous dis à très bientôt pour que votre Ange Gardien vous soit bénéfique comme il se doit, mais selon ce qui est possible (et désirable) pour vous!

Jean-Pascal BRUNO

banniere-470x62.jpg

Voir les commentaires

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien aussi ici sur mon site

Articles récents

Hébergé par Overblog