Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

kali yuga

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #Kali Yuga, #Ragnarok, #apocalypse, #fin des temps, #crise économique, #covid19, #politique et magie, #sauver la planète

Quand on utilise sciemment des termes aussi puissants et chargés du poids du destin de l’Humanité que ceux de la Fin des Temps de l’Ancien Testament, du grand cycle hindou du Kali Yuga, du Ragnarok de la saga mythologique nordique ou du jugement dernier des religions monothéistes, c’est forcément que l’on va s’aventurer sur un terrain assez "apocalyptique", ce qui pourrait engendrer une petite angoisse quant à la suite du récit… Car oui, l’Apocalypse n’est pas une thématique à laquelle l’on pense forcément le matin en se levant avant de vaquer à ses occupations habituelles, ce serait plutôt au contraire la source de fortes interrogations métaphysiques difficiles à digérer ou d’anxieuses cogitations dues à un climat propice à l’effondrement qui se profile à l’horizon. Mais ce serait là le discours des pessimistes de nature, de ceux qui voient tout en noir avec au bout du tunnel l’Enfer de Dante comme seul point Oméga de leur existence, donc non, soyons plus optimistes si l’on découvre dans cette Apocalypse rampante non pas la déformation chaotique de sa signification initiale mais bel et bien l’essence prophétique d’une "révélation", effectivement bonne ou moins bonne selon la place que l’on s’octroie dans toute cette tragédie humaine parfois digne d’une comédie kafkaïenne.

Ajoutons à tout ceci l’interrogation si énigmatique que même Gauguin aurait pu la placer dans ces tableaux: "où en sommes-nous ?", et alors vient poindre à l’horizon l’esquisse d’une réponse si embarrassante à souhait que peu de personnes osent la regarder vraiment en face avec la lucidité nécessaire et avec l’intelligence du coeur (oublions vite les I.A transhumanistes ou l’intellect cartésien trop rigide et finalement aussi imbécile qu’un technocrate borné ou qu’un énarque aux commandes d’un État). Car en ce moment la question est d’autant plus délicate qu’il semblerait que l’un des quatre cavaliers de l’Apocalypse (oui encore) soit à notre porte, je parle de celui qui monte un "cheval pâle", celui qui draine sur son passage l’épidémie et la mort. Simple coïncidence ou commencement d’une révélation qui ne dit pas son nom, réjouissons-nous, ou pas, car l’Histoire n’a pas misé sur le bon cheval, ou bien alors s’est amusée à nous la raconter à l’envers (en effet le "cheval pâle" n’arrive normalement qu’en fin de parcours après les trois autres, qui sont: la Conquête, la Guerre et la Famine, selon les Écritures). Mais comme le dirait Jean Phaure dans son "Cycle de l’Humanité Adamique", la grande roue du temps continue son immuable rotation, l’ère du Kali Yuga nous transporte lourdement avec son âge de fer, très loin de l’âge d’Or des temps immémoriaux et pourtant si proche puisque le Cercle arrive à son point ultime de retour sur lui-même avec une élévation attendue (du moins pour ceux qui auront réussi l’examen de passage, ou de "pas sage" pour ceux qui redoubleront).

De mémoire d’homme depuis deux millénaires (seulement), et sachant que les cycles adamiques ou ceux des quatre Yuga, et d’autres comme celui du calendrier zodiacal Maya, nous transportent sur des centaines de milliers d’années, voire sur des millions, nous n’avons qu’une conscience limitée à nos tout-petits tracas quotidiens pour nous représenter l’immensité temporelle de la réalité de la Vie et de ses diverses formes, de ses véritables cycles où d’autres civilisations protohistoriques très avancées ont pu exister, puis progresser pour ensuite disparaitre pour "un ailleurs" impossible à définir avec nos sens et avec notre intellect bien carré. Mais n’allons pas si loin et préoccupons-nous déjà de notre propre sort sur notre échelle de temps grégorien qui nous amène aujourd’hui à 2021 années de lentes et souvent terribles progressions civilisationnelles dignes d’un film d’épouvante avec la complète panoplie jusqu’à nos jours des guerres fratricides, des conquêtes de pouvoir et de ressources, des famines interminables que l’on n’ose pas regarder même si elles sont à notre porte, et enfin des pandémies dont on ne souciait absolument pas encore hier, de celles comme le choléra, la dengue ou le paludisme qui touchaient les pays pauvres et lointains mais qui aujourd’hui nous rattrapent avec de nouveaux virus "très variants" se propageant sur l’ensemble de la planète, dont nos pays dits riches et développés.

Faut-il d’ailleurs se demander bien légitimement, sans jouer sur les mots, si notre développement n’aurait pas été un peu trop rapide en besogne ces derniers temps ou trop loin dans l’asservissement général, si notre mondialisme globalisant n’aurait pas altéré notre évolution au point de nous faire chuter, pour l’heure seulement trébucher salement, sur plus fort que nous et aussi sur bien plus ancien que nous: un simple virus, remettant néanmoins les compteurs à zéro… C’est avec cette perspective de peut-être nous faire prendre conscience aussi (un peu tard) que le cycle est à son terme, que l’ère du Kali Yuga s’emballe pour en finir, que ce Verseau zodiacal qui ne dit pas son nom, lui non plus, déverse comme il se doit sur nous le flot de son cavalier pâle sous la forme de sa pandémie galopante. Reprenons aussi la part de Mémoire qui nous revient légitimement mais que nous nous empressons d’oublier avec soin, amnésiques imperturbables que nous sommes, celle qui nous rappelle nos conquêtes historiques, de César, Cortès à Hitler en passant par Bonaparte, autant de petits cavaliers prémonitoires; cheval Blanc de pouvoir, cheval rouge de guerre, cheval noir de famine, et cheval pâle de mort et de maladies: n’aurions-nous pas ici depuis longtemps le compte exact de nos quatre cavaliers ?

Durant ces 75 dernières années, c’est-à-dire après la Seconde Guerre mondiale jusqu’à aujourd’hui, nous avons engagé un effroyable et continuel processus d’accaparement de la Planète au profit de notre seule voracité des ressources qu’elle nous met généreusement à disposition, seule une toute petite minorité d’entre-nous en possède l’exclusivité et l’usage au détriment de tous les autres mis en esclavage moderne avec le concours d’un encadrement de lois iniques toujours plus liberticides et restrictives. Même la science est au service de cette voracité, elle dépèce systématiquement et industrieusement la Nature pour la transformer en profits inégalitaires et destructeurs, elle se promeut au-dessus de l’humain qu’elle devrait servir en instaurant au contraire un incommensurable diktat sans âme ni spiritualité, elle se vend au plus offrant sans aucune morale ni éthique, elle ira même jusqu’à tuer son prochain pour une poignée d’écus empoisonnés tout en se cachant derrière des comités Théodule aux pratiques occultes. Nous en sommes là !

Cela va-t-il encore aller plus loin ? Et pour combien de temps encore ? Ce sont actuellement les seules vraies questions à nous poser si nous continuons sur cette voie glissante vers les abysses de la bêtise et de la cupidité, sans compter tous les autres vices qui les accompagnent allègrement et dont nous nous sommes habitués à vivre avec sans même plus en percevoir les aspects pour le moins pernicieux ou néfastes tant nous nous sentons éloignés "d’histoires à dormir debout" comme les Sodome et Gomorrhe, villes foudroyées sinon par leurs déchéances respectives que par la main hypothétique d’un dieu vengeur ou par la volonté impérieuse et souveraine d’une quelconque entité supérieure, je vous laisse le choix… Sans digression, allons nous aussi laisser entre les mains, cette fois-ci bien humaines, d’une élite corrompue et irresponsable le sort de milliards de personnes dans le monde assujetties à ces décisions sanitaires, antisociales, liberticides et dégradantes, pour ne pas dire dictatoriales et fascisantes dignes des meilleures juntes militaires ? Je vous laisse seuls juges à ce stade, un "jugement dernier" pour terminer cet article dont nous saurons certainement d’ici peu comment tout ceci finira, du pire renaît le meilleur, le cycle reprendra son cours, ce qui lui a été enlevé à la fin des temps va lui revenir au centuple pour le redistribuer à tous, que les derniers seront les premiers, et inversement…

Comme d’habitude je reste à votre disposition pour discuter du thème de cet article, vous pouvez aussi me joindre dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de chaman-sorcier à des fins de travaux et de rituels spécifiques à chaque problématique et contexte, ceci par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour ouvrir ma page). Je vous dis à très bientôt et soyez vigilants des temps à venir, ils seront à la hauteur du défi que nos civilisations auront à surmonter pour une transition nécessaire au bien des peuples conscients que l’Histoire se joue en ce moment, avec eux ou contre eux.

Jean-Pascal BRUNO

Voir les commentaires

Publié le par Sorcier Chaman
Publié dans : #crise économique, #entreprise, #homme politique, #sauver l'entreprise, #trilatérale, #Bilderberg, #CFR, #Kali Yuga

Le meilleur des mondes, livre emblématique d'Aldous Huxley, se retrouve bien malgré lui mais d'autant plus justement en première ligne d'actualité tant sa vision d'un monde globalisé et aseptisé devient peu à peu une réalité dépassant sa fiction initiale. Bien entendu l'auteur avait d'une certaine façon prophétisé dans son ouvrage une société pyramidale faussement idéalisée avec un gouvernement mondial instituant la pensée unique d'un bonheur commun clamé à tous les niveaux en éradiquant toute revendication contraire à une idéologie basée sur la production, la consommation et le plaisir assumé sans aucun jugement de valeur possible. Cette société fictionnelle, où l'individu a été conditionné dès sa conception pour ne plus se révolter, ni penser par lui-même ou prendre conscience du système où il se place, nous sommes peut-être déjà en chemin pour la concrétiser doucement mais sûrement, ceci sans nous en rendre compte et par la force des choses (ou plutôt par une insidieuse puissance occulte qui manipule l'ensemble de l'humanité dans ce sens pour son propre compte). Alors que la pandémie d'un virus atypique (et assez peu naturel) s'est mutée en une idéologie sanitaire dominante à l'échelle mondiale, l'on peut légitimement se demander si une telle histoire n'a pas été aussi écrite comme un très mauvais scénario dont on nous demanderait actuellement de jouer le film sans réfléchir ni d'ailleurs proposer d'autres alternatives que celles que l'on nous impose sans discuter, à savoir: suivre aveuglément les directives de gouvernements se disant démocratiques mais agissant à l'unisson comme des dictatures bien ordonnées.

Un nouvel Ordre Mondial. C'est bien la voie sur laquelle nous glissons, soit disant "pour notre bien", avec cette petite musique ressassée non-stop par tous les médias dévoués à la pensée unique qu'il faut nous protéger si besoin par la force et par la coercition, par la matraque et l'enfermement sous certaines latitudes, et même par la mutilation et la mort dans d'autres pays encore plus "ordonnés" dans un sens assurément totalitaire et despotique. Ce totalitarisme assumé par presque l'ensemble des gouvernements mondiaux pose question, du moins ce sont ceux qui réfléchissent encore qui se la posent car pour la grande majorité des autres le lavage de cerveau à su jouer son rôle progressif d'élimination de toute possibilité de jugement logique en ne voyant dans la situation instaurée qu'une torpeur ambiante savamment instillée au goûte à goûte à chaque seconde dans toutes les conversations, dans toutes les informations diffusées, dans toutes les pensées réorientées, en tous lieux de la planète. Une telle situation ubuesque si généralisée, où un petit virus moins mortel que la grippette a pu devenir l'essentiel et principal prétexte pour confiner le monde entier, en devient un dramatique enjeu de civilisation dans lequel l'on se demande bien qui en tire les grosses ficelles et qui en tire aussi profit… Dans tous les cas, pour l'instant, pas du tout pour le meilleur des mondes, loin de là, et même apparemment pour le pire encore à venir.

Des questionnements viennent logiquement les réponses, et elles sont nombreuses, pour la plupart si l'on cherche les profiteurs de guerre (puisque nous sommes "en guerre"…) alors l'on trouve très vite le bout du tunnel. "Follow the money" (suivez l'argent) et vous verrez vite s'éclairer vos lanternes; ce proverbe issu du scandale du Watergate a fait ses preuves et facilite grandement le raisonnement qui s'impose pour construire la compréhension du nouvel ordre mondial que l'on veut nous imposer via un "Grand Reset" économique, politique et comportemental. Le Covid n'en serait que le prétexte, voire l'instrument a priori fabriqué pour les circonstances pour ainsi instaurer le contexte nécessaire à une prise de pouvoir mondial par une minorité prédatrice bien organisée pour en tirer tous les profits. Accaparement des ressources financières des états et des citoyens, abus de pouvoir à tous les niveaux, corruption généralisée et délit d'initiés, servitude des peuples par cette minorité d'opportunistes organisés en bandes occultes, voici le tableau qui se dessine peu à peu au niveau mondial et dont ceux qui en ont conscience deviennent dans la novlangue appropriée aux médias asservis "d'affreux complotistes", pour ne pas dire encore (mais cela va venir) de redoutables terroristes à abattre afin de faire régner l'Ordre.

Cet ordre, mondial puisque c'est le cas, a été planifié depuis des années par des groupes parfaitement définis qui ne s'en sont d'ailleurs qu'à demi caché car déjà bien identifiés par de véritables lanceurs d'alertes ou enquêteurs, ce sont les organisations et personnes faisant partie de Bilberberg, de la Trilatérale et du CFR ("Council on Foreign Relations" ), ajoutons sans aucun doute des "outils" comme l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qui joue le jeu de la peur avec le Covid, ainsi que la plupart des institutions mondiales comme l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce) et même au sein de l'Union Européenne qui est gangrénée par des lobbies des multinationales, dont Big Pharma, aux ordres de ces groupuscules. Leur but est la pleine et entière "gouvernance mondiale" afin de pouvoir imposer d'une seule main pyramidale toutes les lois et tous les traités nécessaires à l'accroissement de leur pouvoir, ainsi se substituer aux États, passer outre la démocratie pour se débarrasser des volontés souveraines des peuples, instituer de facto un pouvoir totalitaire hiérarchisé par la puissance de l'argent, ceci sur l'ensemble de la planète. Notons que la plupart des grandes institutions financières sont bien évidemment derrière les groupes occultes et les lobbies pour faire plier et mettre à genoux toutes les organisations démocratiques représentatives des peuples ou bien toutes les institutions régulatrices des marchés économiques et commerciaux qui sont à l’œuvre dans un système capitaliste en fin de course et à l'agonie.

Pourquoi une telle précipitation, pourquoi actuellement tout s'accélère? La réponse peut sembler simple pour tous ceux qui sont un minimum initiés sur les vérités de ce monde et qui ne sont donc pas endoctrinés pas la pensée unique et consensuelle que l'on veut imposer au plus grand nombre. Actuellement une focalisation d'évènements conjoncturels vient de faire prendre conscience aux élites de ce monde que plusieurs systèmes sur lesquels elles s'appuyaient allaient s'écrouler, à savoir: la fin programmée des ressources naturelles car la planète n'est pas infinie dans un système qui ne prenait pas en compte ce petit détail essentiel, la fin du pétrole et de l'énergie à foison peu onéreuse, ceci entraînant la fin de la croissance illimitée et de la société de consommation, par conséquent la fin du mythe de la société matérialiste maintenue par l'affluence de bien de consommation (substitut du bonheur moderne), donc la fin de sociétés stables et sages, la fin des privilèges des profiteurs du système qui s'écroule. Autant dire qu'actuellement c'est la panique chez les élites financières, commerciales et politiques, ainsi que de celles que l'on ne voit pas, les plus occultes qui sont pourtant au sommet de ce système pyramidal et qui risquent fort de se retrouver du jour au lendemain au même niveau que la base qu'elles ont su exploiter et dont finalement elles dépendent entièrement…

Le dérèglement climatique, étant une cause de notre voracité planétaire, la fin des énergies fossiles et la conscientisation des populations, font que le système actuel basé sur le pouvoir de l'argent et sur des leviers d'échanges commerciaux dérégulés internationaux ne peut plus fonctionner. Nous entrons dans une période de durable et forte décroissance pour toutes nos sociétés dites modernes, ce que nos élites (cette minorité de ceux qui se pensent encore être "au-dessus de tous les autres") viennent de comprendre en sortant du sommeil de leurs rêves de pouvoir et de domination qui commencent à s'évaporer. Bien entendu l'on entend partout que jamais les milliardaires ne se sont autant enrichis que durant la crise sanitaire, mais ceux qui connaissent les plans des Bilderberg, de la Trilatérale et du CFR savent que cette situation a été programmée et fait partie d'un agenda de paupérisation généralisé des petites structures au profit des plus grandes entreprises pour s'accaparer dans un tout dernier sursaut toutes les manettes du commerce international et des échanges à des fins de renforcement ultime de leur pouvoir globalisé. La mondialisation n'est rien d'autre qu'un transfert de ressources de la base vers le sommet de la pyramide du pouvoir, d'une spoliation institutionnalisée, et ceci jusqu'à la dernière parcelle de biens à vendre ou à acheter, individus y compris dans ce système d'esclavagisme moderne par l'exploitation par le travail…

La véritable Histoire de l'humanité a toujours été cachée, elle est construite sur des cycles de destruction de civilisations et de renaissances de celles-ci au fil des millénaires, et nous sommes actuellement dans l'un de ces cycles terminaux où se croisent les cataclysmes auxquels nous allons être confrontés très violemment. L'ère du verseau, le Kali Yuga est en marche avec son lot de remise en question fondamentale de nos sociétés voraces et inégalitaires, voire de destruction de ces dernières si nous ne savons pas en résoudre les grandes difficultés à venir, à savoir : les problématiques climatiques destructrices que nous avons enclenchées, la conscience des peuples à s'entraider plutôt qu'à se faire la guerre comme nous l'avons toujours fait, la fin de nos systèmes basés sur une croissance illimitée et sur la destruction sans sagesse de notre environnement… Comme d'habitude je reste à votre disposition pour répondre à vos questions, de même si vous avez besoin d'aide dans le cadre de mon activité professionnelle, ceci par téléphone au 06.09.11.94.56 (numéro direct et non surtaxé, vous pouvez aussi passer par Whatsapp) ou bien par écrit si vous préférez en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous souhaite une fin d'année 2020 emplie de sagesse et de réflexions positives afin d'aborder 2021 avec la force durable d'un esprit éclairé en toute résistance des évènements complexes qui vont arriver, je vous y aiderai si besoin! A très bientôt.

Jean-Pascal BRUNO

Voir les commentaires

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien aussi ici sur mon site

Articles récents

Hébergé par Overblog