Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog chaman ésotérisme

Blog chaman ésotérisme

Blog Chaman Esotérisme : Culture ésotérique et magique sur un véritable blog chamanique animé par un véritable sorcier chaman

couple en crise

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Nul ne peut se mettre strictement à la place d'une personne dont le couple est en situation de crise et proche de la rupture, car le contexte précis, les personnalités en présence et les causes ainsi que les effets induits font que l'ensemble de ces paramètres (en comptant ceux qui adviennent en surcroit de manière cumulative) en complexifient de facto l'analyse et la compréhension sans pour autant pouvoir donner des réponses finalement pleinement satisfaisantes. C'est, du moins, l'avis le plus couramment exprimé par les spécialistes dits "profanes", c'est-à-dire la cohorte habituelle de psy et de sociologues de la question qui, et c'est tout à leur honneur tout de même, ne s'arrêtent qu'au visible et descriptible selon les dogmes que la science leur impose, ne s'arrêtent finalement qu'au substrat le plus superficiel d'une individualité étudiée in situ dont ils ignorent les dimensions supérieures échappant à leur courte vision trop terre-à-terre pour les prendre en compte au-delà des prérogatives et du décorum de leurs fonctions corporatistes. Loin d'affliger ces spécialistes qui sont utiles, puisqu'ils tentent de "soigner" les maux de la vie, il n'en demeure qu'ils ne savent véritablement les "guérir" que dans de très peu de cas et encore moins en expliquer avec discernement et assurance toutes les sources et les raisons subtiles qu'ils se gardent bien d'exprimer ouvertement puisqu'ils n'en ont strictement aucune idée et qu'ils n'ont d'ailleurs jamais tenté d'en étudier la réelle provenance exacte. Seul peut-être C. G Jung, dans une vision plus ésotérique et moins normative, a-t-il pu aborder la question de manière plus approfondie comme l'initié qu'il était, avec ce que l'on sait aujourd'hui en retour de sa sagacité spirituelle éclairée : les reniements acharnés de ses pairs qui l'ont presque tous immédiatement banni de leur très docte cercle de fausses certitudes, apprises et répétées maintes fois au fil du temps, tels d'illustres perroquets savants si fiers de leurs plumes académiques décrépies. On en a d'ailleurs aussi vu dernièrement les effets pervers dans un autre "domaine médical réservé"…

Mais soyons pragmatiques et restons parfaitement lucides, loin de dire que la psychologie et la sociologie ne servent à rien, bien évidemment, il faut néanmoins effectivement remettre ces belles disciplines, là où elles s'accordent le mieux pour coexister : pour l'étude de cas improbables, pour la cogitation d'ego scienteux ex nihilo, pour l'amassage invraisemblable d'une montagne d'hypothèses tordues construites sur des terrains marécageux où chaque idée finit par être engloutie tout au fond du marais pour s'y décomposer lentement, mais sûrement. On ne compte ainsi plus chaque jour qui passe toutes les nouvelles méthodes et théories inapplicables, tous les discours de parfaits sophistes tournant en rond avec autant de mots creux que de slogans publicitaires répétés en boucle, et surtout tout ce temps perdu où des personnes en demande d'aide se voient instamment formatées dans le moule de la doxa médico-socio-psychologique, à coup de drogues médicamenteuses incertaines, voire dangereuses, et de lavages de cerveaux pour en oublier leurs problématiques mais aussi pour nier la spécificité de leur individualité ainsi totalement dissoute avec leurs questionnements légitimes initiaux, et c'est ici le pire… Ce constat implacable reste valable pour chaque personne devenant un "patient" (du latin "celui qui endure, qui souffre") comme pour le couple, qui s'apparente étymologiquement à un duo de personnes liées par une relation (généralement "amoureuse"), et dont on connait les potentielles "crises de couple", durables ou ponctuelles, évitables ou inexorables, douces et sans conséquence ou bien plus dures avec une fin dite tragique pour celui qui l'a subit, souvent crescendo : rupture, humiliation, isolement, dépréciation, dégradation, dépression, voire jusqu'au suicide social ou physique.

Le couple, ou plutôt la "notion de couple" devient d'autant plus complexe lorsque l'on élargit le cadre de référence avec ce ou ceux qui pourraient interagir, façon "simple sociologie profane du couple", avec le duo initial pour en révéler d'autres acteurs, ainsi d'autres types de relations actives apparaissent et peuvent assurément expliquer les crises ou du moins certaines problématiques importantes pouvant aboutir à une rupture et à une "perte de confiance morale" (plus ou moins forte) dans la relation de couple habituelle. C'est le cas de ce qu'il faut assurément appeler des bien nommées relations extra-conjugales avec les amants et les maitresses, seulement d'une durée d'un jour ou au plus long cours, ces relations seront perçues (selon les types de personnalité et d'éducation) comme amorales ou inversement parfois nécessaires, voire pour certains plus rarement comme un mode de fonctionnement presque normal du couple que de ne pas vouloir s'astreindre à l'uniformisation de la sexualité dans ce qu'elle propose de manière plus convenue, c'est-à-dire pour eux-mêmes comme couple à s'autoriser de ne pas se satisfaire sexuellement du seul conjoint ou partenaire. Dans ce dernier cas moins courant, la liberté purement sexuelle peut être comprise comme un renforcement du couple dans ce qu'il se permet cette liberté réciproque, ceci en tenant compte de certaines limites tacites ou plus explicites si besoin. Mais cette vision plus libertaire du couple n'est évidemment pas l'apanage de la très grande majorité, celle-ci restant cantonnée à la seule relation interdépendante réciproque, avec cet handicap relatif mais bien réel de voir littéralement voler en éclat la relation à la moindre incartade dont les dogmes sociétaux ou religieux ont su stigmatiser "la faute" depuis des lustres sur les populations dites "civilisées", comprendre "endoctrinées pour leur bien"…

Maintenant abordons la réalité sous un angle bien moins étroit, dans une vision certes plus ésotérique qui n'aura pas a priori l'approbation de tous les scientistes engoncés profondément dans leurs démonstrations matérialistes ou bassement corticales et psychiques, voyons le couple et sa relation comme je l'exprimais dans l'article précédent et dont la teneur dissipe toute confusion : le couple est un instrument, un outil pratique dans notre réalité terrestre (à notre niveau dimensionnel) de ce que chacun doit réaliser en "mission de vie" via le contrat karmique qu'il (le "soi supérieur" comme entité supradimensionnelle, ou apparenté de très loin au "surmoi" psy) devra suivre à des fins d'évolution par paliers en étant successivement "incarné", donc réincarné sous des individualités différentes cloisonnées (dont la mémoire est séquencée par période d'existence et généralement antérieurement non accessible par celle "présente"). Voilà qui en une seule phrase, sans palabres ni contournement inutiles, explicite la voie royale ésotérique qui généralement instaure la réincarnation (ou métempsycose) comme un fait établi expliquant pratiquement l'ensemble des problématiques ici-bas, dont celle, très importante, de la relation de couple qui participe activement à cette évolution karmique sur plusieurs vies. Je conseille de lire mes articles précédents afin d'entrer plus dans le dur du sujet si cela était encore nécessaire d'en apporter des informations plus étayées didactiquement en laissant de côté l'hermétisme des textes anciens qui l'explicitent sous une forme occultée et souvent marquée d'une religiosité très directe qui pourrait choquer car parfois assez éloignée de la douce et édulcorée spiritualité contemporaine telle que nous la concevons aujourd'hui.

Dans cette perspective la relation de couple prend alors une toute autre dimension, très loin des stéréotypes profanes où les liens sentimentaux préfabriqués par les habitus sociétaux deviennent soudain à l'image de ces lignes de code sous-jacentes dont il faut avoir les clefs pour en comprendre la portée réelle et la signification cachée, une initiation qui passe par un décryptage ésotérique aux yeux ébahis et incrédules des profanes encore sous le coup de l'imprégnation mentale qui leur a été inculquée depuis la naissance, par un rigoureux formatage générationnel. Très paradoxalement, les initiés ne nieront pas qu'un tel processus d'amnésie de ce que l'on peut appeler la surréalité (la réalité dimensionnelle vraie) soit un effet pervers de l'effacement de mémoire des vies précédentes au moment de l'incarnation, car en terme d'efficacité cette étape semble nécessaire pour la grande majorité des gens afin d'évoluer de manière crantée sans avoir souvenir d'étapes précédentes de leur existence qui pourraient sinon parasiter et fausser la nouvelle expérimentation d'incarnation sur d'autres voies à suivre, sur d'autres missions de vie selon des Lois karmiques encore plus complexes et difficilement appréhendables selon nos modalités dimensionnelles restreintes à notre niveau ici-bas. Sous cet angle la relation de couple se clarifie comme étant une fonction karmique, ses problématiques comme étant des expérimentations de mission de vie à suivre, qu'elles soient assimilées positivement ou négativement d'un point de vue profane sans décodage alors cela ne change rien, bon ou mauvais cela reste une initiation, une épreuve à passer, une case à cocher sur la mission.

Évidemment, faire comprendre l’ensemble de ce processus à une personne en difficulté, notamment en crise de couple ou en rupture sentimentale, sera assurément compliqué d'emblée sans passer par un travail conséquent où viendront comme une initiation ésotérique se décrypter les éléments de cette problématique, les sources de cette crise, les aspects finalement bénéfiques à long terme et surtout les potentialités infinies de rebond pour dépasser le stade de la crise et évoluer de manière plus consciente, certes peut-être pas au niveau d'un initié de haute stature mais comme un individu enfin libéré, enfin ouvert sur ce que j'ai l'habitude de nommer un horizon des possibles, une sortie par le haut de ce qui était un problème apparemment insoluble sans les bonnes clefs, une certitude que le "moi" peut aussi accéder aux conseils de son surmoi, ceci via des processus ritualistiques, ce que l'on conçoit trivialement dans le langage profane comme de la Magie opérative avec ses travaux de magie, ses praticiens et ses Connaissances ésotériques qui permettent de percevoir ce dialogue. Éviter, empêcher ou accepter la crise dans le couple en se résignant à n'en voir que les aspects strictement basiques s'apparente à s'exempter du codage de l'existence qui se trouve sous la surface du visible, c'est ne pas vouloir ou ne pas chercher à voir ce qui est occulté et que la voie ésotérique permet de décrypter pour résoudre radicalement ces problématiques existentielles conjugales, relationnelles ou amoureuses qui jouent des rôles karmiques essentiels mais effectivement cachés.

En qualité de chaman, je vous propose si besoin de trouver ces clefs, d'effectuer ce travail de décryptage via des rituels "de magie" (appelons-les avec la terminologie courante) et ainsi de vous orienter sur la voie à suivre, celle qui sera en accord avec votre mission de vie, celle que "l'on" attend de vous ! Pour me joindre dans le cadre de mon activité professionnelle et pour en discuter librement sans engagement, merci de suivre les informations sur ma bannière ci-dessous. À très bientôt !

Jean-Pascal BRUNO, chaman professionnel.

 

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Voir les commentaires

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Parler de "magies d'amour" n'est jamais simple, même pour un professionnel puisqu'il existe a fortiori une multitude de configurations amoureuses concernées et pour lesquelles un rituel spécifique de magie sera plus efficace et ciblé qu'un autre, donc toute généralisation sera de facto hasardeuse et susceptible d'entrainer de faux espoirs ou des erreurs d'interprétation de la part des auditeurs ou lecteurs qui penseront à tord s'y retrouver ou au contraire n'y verront rien d'intéressant pour leur propre cas. Afin de mieux cerner le sujet il est nécessaire, si l'on veut être plus précis, d'en distinguer les plus importantes typologies et les contextes qui s'y réfèrent, ce dont il résultera des pistes bien plus probantes et clarifiées pour chacun. Ainsi, comme l'Amour parle à tous et à toutes, hommes et femmes reconnaitront plus facilement la configuration qui est la leur dans ce domaine à la fois complexe et si important. Dans cette perspective de clarification, les grands types de magies, les types d'histoires amoureuses les plus courantes et les potentielles meilleures solutions seront abordées de manières certes rapidement généralisées mais contextualisées à des fins d'orientation dans ce dédale de possibilités dont je rappelle que toute explication didactique, même limpide, ne remplacera jamais une séance de vive voix entre le praticien et la principale personne intéressée, peut-être vous-même si vous êtes dans le cas d'une de ces problématiques amoureuses énumérées sommairement. Bien entendu, et pour être parfaitement juste dans les termes, "l'envoûtement d'amour" ou "envoûtement amoureux", ou bien encore certains l'appelle "sortilège d'amour" sera inscrit dans un processus de rituels successifs qui ne seront pas décrits car ils représentent le cheminement unique dans le temps des effets et des causes étant rencontré dans un contexte amoureux, avec ses hauts et ses bas, ses revirements, ses confirmations et autres innombrables singularités en permanente évolution et propres à chacun. Quatre orientations principales se présentent à nous pour utiliser l'envoûtement d'amour comme modus operandi, celles-ci avec d'éventuelles sous variantes mineures abordées (ou non, pour des raisons évidentes qu'il faudrait une bibliothèque pour les énumérer toutes…). Je pense que la plupart se reconnaitront dans au moins l'un de ces types de schéma, si besoin était.

Commençons par la personne seule (célibataire ou de nouveau libre, divorcée, séparée, voire veuve) qui recherche l'Amour et une relation durable. C'est finalement le cas d'une grande partie de la population si l'on compte les jeunes adultes entrant résolument dans la vie, voire les individus plus mûrs qui n'ont pas encore trouvé ou cherché la relation amoureuse qui leur convient. L'on peut aussi adjoindre à cette liste assez disparate ceux et celles, étant seuls, qui sont déjà amoureux d'une personne qui n'est pas libre (déjà mariée ou en relation) et dont la focalisation exerce cette exclusivité de ne pas aller chercher ailleurs en pensant (à tord ou à raison) que c'est le ou la partenaire idéale. D'une part il y a donc ceux qui ne savent pas où chercher, d'autre part il y a ceux et celles qui sont certains d'avoir trouvé mais dans l'impossibilité de concrétiser la relation (car déjà prise). Pour la première catégorie la recherche d'une relation amoureuse ressemble à une quête souvent vécue comme celle de "l'âme soeur" dont il faudrait débusquer la présence dans le monde, et c'est un peu la configuration d'une chasse au trésor qui s'organise, mais sans avoir de plan ou d'informations. Dans ce sens, les rituels de magie blanche pourront aider à déjà trouver en soi sa propre mission karmique pour ensuite comprendre comment trouver la meilleure relation, la plus adaptée réciproquement à cette quête de soi et du couple. L'envoûtement d'Amour sera alors une double action, d'éveil de soi et d'appel aux forces invisibles de l'Amour pour aider à trouver, par des concours de circonstances induits via les rituels. Dans l'autre configuration, être bloqué et persuadé d'avoir trouvé n'est pas simple à vivre si l'on ne peut concevoir une complète relation amoureuse pour diverses raisons dont la plus courante : la personne est déjà en couple. Dans ce cas la magie rouge et ses puissants rituels d'envoûtement d'amour pourront servir d'une part à certifier (ou pas) le choix, d'autre part à concrétiser la relation au détriment de celle en place… Dilemme à bien étudier sous tous les angles si l'on doit provoquer une rupture d'un côté pour se satisfaire soi-même, parfois cela tombe sous le sens, parfois non… Le karma et son itinéraire d'évolution, encore une fois, seront conjointement l'objet principal à suivre pour coordonner une éventuelle action magique plus radicale, pour l'un(e) et pour l'autre, souvent acté de manière unilatérale à notre niveau ici-bas (mais toujours décidé à un "niveau supérieur", sinon le processus ne pourra aboutir intégralement ou durablement sur une voie non compatible).

Voyons ensuite le couple qui veut de concert revigorer, dynamiser et harmoniser une relation amoureuse certes satisfaisante mais tout de même assez ancrée dans des habitudes et la routine. C'est très souvent la femme qui prend le devant dans cette volonté de réactiver l'Amour au sein du couple avec des moyens originaux pouvant revigorer la libido de son partenaire et ainsi dynamiser la relation, mais cela ne fonctionne pas toujours et d'autres moyens moins conventionnels et plus ésotériques peuvent alors prendre le relais dans un sens d'envoûtement d'amour pour libérer par la magie rouge les énergies des corps et des esprits. Il y a donc un besoin d'apport énergétique, de mise en phase des partenaires et de redonner un sens profond au couple, si besoin en passant par la sexualité, laquelle entrainera le regain de dynamisme pour entrevoir d'autres activités plus spirituelles en commun. Dans cet ordre d'idée, le concours annexe d'une magie-starter issue de la magie blanche qui apporte ce besoin d'énergie et de soin, l'envoûtement d'amour sera à double niveau ainsi teinté de blanc et de rouge, de ces deux magies complémentaires dans leurs actions et dans leur finalité : remettre le couple sur les rails pour qu'il accomplisse sa destinée à deux et puisse faire évoluer dans une direction commune les deux protagonistes dans un nouvel élan et vers des horizons plus conformes à concrétiser activement leur mission de vie, selon leur chemin karmique individuel mais évidemment en duo. Cette configuration très classique apporte une grande sérénité au couple et un aspect positif via des rituels qui s'intègrent assez facilement puisqu'il n'y a qu'une demande de réactivation plus forte d'un amour déjà présent mais qui avait tendance à faire une pause ou à ralentir son élan. Cet envoûtement d'Amour rallume la flamme, il est comme une étincelle revigoratrice qui apporte ses bienfaits et demeure une valeur sûre pour qui en trouve la nécessité ou le besoin dans sa relation.

Autre configuration bien plus problématique : l'homme ou la femme dans un couple en réelle perte de vitesse (et descente progressive aux Enfers) et qui désire reconquérir le partenaire qui s'éloigne peu à peu et entrevoit une potentielle séparation. Il y a ici une urgence à agir, c'est ce que l'on appelle en magie une action basée effectivement sur un envoûtement amoureux plus complexe via un rituel spécifique de "retour d'affection". C'est la magie rouge et ses plus puissants rituels connexes qui seront porteurs du processus de reconquête amoureuse pour sauver la relation avant qu'il ne soit trop tard, avant qu'une rupture soit elle-même actée dans les faits. Cette situation reste très délicate car le conjoint ou partenaire qui généralement fait la demande de rituel se trouve au bord d'un précipice d'où il perçoit la chute éventuelle de son couple s'il n'entrevoit pas une solution rapide et efficace. Ces types de demandes sont prioritaires et la prise en charge émotionnelle, voire parfois physique (si la personne glisse vers la dépression) demeure toujours ardue à gérer. Bien heureusement la puissance de la magie rouge permet de pallier aux effets négatifs qui sont présents, et ici aussi l'on aura parfois besoin d'un surcroit d'énergie avec des rituels de magie blanche afin de revaloriser le mental généralement en berne et une sexualité ou une libido devenues pratiquement absentes de la vie de couple. Dans tous les cas il ne faut pas attendre que la situation s'enlise et prenne des perspectives encore plus complexes à inverser en tendance, il faut rapidement et puissamment agir à tous les niveaux, tant au quotidien plus profane qu'au sens plus ésotérique que les rituels permettent. Ici aussi l'analyse karmique de la situation devra être effectuée au préalable afin de comprendre si cette épreuve n'est pas assurément une étape imposée sous une forme initiatique à des fins de test karmique à surmonter pour pouvoir évoluer par la suite… Ce qui est très souvent le cas mais n'est hélas pas du tout perçu comme tel.

Enfin, reste la dernière et plus compliquée des situations : le couple en pleine crise ouverte avec une rupture déjà en cours ou consommée. Ici le couple s'est désagrégé mais néanmoins il reste l'un des partenaires, celui qui est éconduit, qui veut récupérer son conjoint avec la force de celui ou celle qui a la foi dans son amour même si l'éloignement est en cours et la rupture déjà décidée. Il y a un véritable combat dans cette entreprise, qui, pourtant n'est pas perdu d'avance et c'est bien heureusement la lumière au bout du tunnel qui fait avancer sur cette voie de la reconquête du partenaire avec toutes les options qui sont présentes pour ce faire. Toutes les magies pourront être utilisées dans cette perspective, tous les moyens peuvent être envisagés, même parfois selon des objectifs ayant potentiellement recours à une magie plus sombre si cela devait se confirmer qu'elle soit nécessaire. C'est sur ce point crucial, celui de comprendre comment la situation a pu aboutir à la déflagration du couple, que l'on pourra y affecter ces moyens où une forme plus âpre de magie prendra le relais si cela en était une obligation karmique d'en arriver à bousculer certaines convenances profanes qui se verraient justifiées par une vue plus ésotérique et supérieure, par un angle plus aigu qui nous serait dicté pour agir de manière radicale. Encore une fois, il n'y a aucune justification de l'utilisation potentielle de la magie noire si celle-ci n'était uniquement un outil ultime pour devoir suivre un tout aussi ultime test karmique qui requiert parfois l'antithèse pour mieux cerner la thèse, la mise en abime du bien et du mal pour en reconnaître les mérites de part et d'autre, puis en faire une réelle et définitive distinction dans son vécu comme une cicatrice utile.

Suite à ce tour d'horizon qui je l'espère vous aura expliqué un tant soit peu le processus à géométrie variable de l'Envoûtement d'Amour selon des directions différentes et des objectifs de résolutions qui le sont aussi, je reste à votre disposition pour répondre à vos questions dans le cadre de mon activité professionnelle, ceci sans engagement et en toute liberté. Pour ce faire merci de suivre les informations sur ma bannière ci-dessous. Dans tous les cas, et vous l'aurez compris, c'est, avant tout, l'analyse de votre voie karmique, de votre mission de vie et de votre évolution qui permettent de mieux cerner les problématiques sous un angle moins profane, donc éminemment plus élevé, par conséquent plus véridique et plus juste pour chacun, ceci est aussi une règle d'Or dans le couple !

Jean-Pascal BRUNO, chaman professionnel.

 

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Voir les commentaires

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

"Sauvez mon couple, au secours, au secours !" Généralement l’on crie "au secours" quand il y a le feu et que ce grand danger est perçu à proximité de soi avec l’espoir de se faire entendre et d’en réchapper avec de l’aide, celle des pompiers pour ce qui est précisément des incendies. Mais en ce qui concerne les crises de couple, ou bien plus trivialement les "problèmes de couple", l’on peut plutôt dire que c’est l’orage qui gronde sous le toit conjugal ou dans la relation amoureuse lorsque justement le feu du désir ou de l’amour semble compromis jusqu’à l’extinction totale ou presque. L’orage de la relation c’est donc le mauvais temps sur soi et sur le partenaire, le ton monte, la parole se fait cinglante comme l’éclair et peut parfois, comme le feu, consumer la relation pour la réduire à néant, en cendre… Ce qui permet de ne pas en arriver à de tels excès c’est justement que l’on peut voir l’orage arriver de loin, d’abord un bruit sourd, un éclair qui surgit à l’horizon avant de voir se profiler la tempête si néanmoins les mauvais vents la portent à proximité pour exercer ses méfaits et sa dévastation. C’est aussi paradoxalement un point noir dans la lueur fulgurante de celle de la foudre que de ne pas savoir, ni où, ni quand elle va exactement tomber,  mais avec cette potentialité qu’elle puisse foudroyer l’un ou l’autre, voire les deux, après une parole de trop, après une invective destructrice non contrôlée. La crise du couple est donc à l’image de la météo si celle-ci s’annonce lourde de mauvais temps avec une accumulation de nuages noirs, ce sont souvent ces non-dits qui pèsent comme ces lourds nuages jusqu’au déferlement de la pluie et de la foudre, de la libération des énergies, celles de paroles parfois foudroyantes. Mais s’il fallait être juste, à vouloir comparer le mauvais temps aux disputes conjugales ou amoureuses, alors il faudrait aussi signaler que l’on ne peut strictement rien faire contre une tempête qui s’abat irrémédiablement sur un lieu, ce qui n’est pas du tout le cas pour les relations humaines, certes parfois houleuses dans ces configurations difficiles mais parfaitement gérables selon les contextes, les personnalités présentes et leur histoire commune. Il y a donc des solutions immédiates ou bien plus anticipées pour résoudre les crises de couple, du moins les rendre moins dangereuses ou bien se prémunir de ses effets dévastateurs grâce à une sorte de paratonnerre mental, à néanmoins bien savoir déployer…

Chaque individu, chaque couple, chaque contexte est différent de celui des autres, ainsi les règles communes peuvent sembler prévaloir afin d’éviter les crises sans pour autant pouvoir les éviter pour tous, ceci en tout instant et dans toutes les configurations selon un même schéma unique, ce serait d’ailleurs terrible que d’imaginer une solution uniforme, donc informe, pour toutes les diversités existantes au niveau des personnalités de chacun et de relations très différentes. Il y a donc de la complexité à appréhender la problématique de la crise des couples avec un point de vue trop étriqué et recentré ou trop large et vague, c’est-à-dire assurément jamais à la mesure de la réalité qui apparait. De même, les causes des conflits sont autant de possibilités différentes touchant les uns ou les autres de manière totalement diverse voire inverse, ainsi ce qui sera une véritable cause de rupture chez les uns ne sera qu’un problème passager chez les autres ou même une possibilité de rebond positif après l’avoir dépassé. L’on peut d’abord y voir un aspect psychologique qui prévaut afin de doter chaque personne (et chaque couple constitué) d’une spécificité à surmonter telle ou telle embûche de la vie, avec inversement des passages plus difficiles auxquels l’on n’est ni préparé ni averti. D’un point de vue plus éloigné de l’orthodoxie de la psychologie, en ésotérisme l’on ne conçoit pas ces "passages difficiles" ou ces embûches existentielles de la même façon, ce sont au contraire des épreuves à caractère karmique qui se doivent d’être abordés et surmontés, ce sont bien plus des "passages de développement" que des impasses sur le vide.

Il est évident que pour la plupart des couples en crises, aux moments les plus forts des tensions vécues, les couples ne feront pas une pause ou un "temps mort" comme dans un match pour se poser la question purement existentielle et karmique qui leur tombe dessus, c’est souvent au contraire dans ces moments difficiles de stress et de délitement mental, voire de déferlement de violence verbale (ou pire) que les partenaires se retrouvent dépourvus de toute la lucidité nécessaire pour faire face aux difficultés de la situation. Là où la psychologie nous explique que le psychisme de chaque individu dispose de ses propres limites personnelles pouvant interférer avec ses décisions réfléchies et aboutir à des "dysfonctionnements", les doctrines ésotériques parlent plutôt d’énergies qui sont dissipées ou dispersées, ce qui implique une dysharmonie des "centres d’énergie" (aussi appelé chakras) avec une captation de cette énergie par des entités parasites environnantes qui n’attendent que cet instant pour s’en repaitre… J’imagine parfaitement que ceux qui ne sont pas initiés à cette vérité commencent à se demander si nous n’entrons pas dans une autre dimension digne de séries d’épouvante, pourtant effectivement c’est bien de "dimensions parallèles" invisibles à nos sens dont il est question et qui permettent alors de trouver des portes de sortie (d’urgence) pour contrer les dérives de cet état de fait sans en être totalement la victime. Sachez déjà, dès aujourd’hui à la lecture de ce texte, que les initiés, c’est-à-dire les personnes ayant une réelle Connaissance ésotérique, savent que ce sont les variations psychiques qui entraînent des déperditions d’énergie vitale et attirent de telles entités parasites, par conséquent ces mêmes initiés sont bien moins susceptibles de tomber dans de telles situations, ceci en toute connaissance de cause…

D’une certaine façon, et si vous avez un tant soit peu de mémoire de cet article, la prochaine fois que vous serez dans une situation pouvant engendrer une perte de contrôle, un énervement quelconque ou bien un sentiment négatif, vous saurez que vous attirez sur vous des entités parasites prêtes à se nourrir de l’énergie négative que vous émettez, de la même manière qu’une ampoule électrique diffuse de la lumière et attire les insectes dans la nuit. Le seul fait de repenser à ce qui vient d’être dit saura vous calmer et apaiser une situation uniquement par l’apprentissage de cette discipline personnelle, évidemment sous un angle ésotérique et moins psychologique que celui que l’on vous rabâche sans vous en dire les causes : celui de savoir garder son calme et "reprendre ses esprits" (savoir garder ses centres d’énergie en harmonie…) afin de résoudre une situation problématique où l’emportement n’arrange jamais rien. J’ajouterais qu’en général, lors de situations de crise où la peur et l’énervement se croisent, où les personnes se disputent de manière progressive et crescendo, alors le chaos appelle le chaos, l’effet s’alimente de lui-même et ne fait qu’empirer vers un point d’entropie qu’il est ensuite difficile de faire reculer pour revenir en arrière au point nominal, ce qui entraîne d’une part effectivement une crise (de couple si c’est le cas d’une dispute amoureuse) mais aussi d’une perte d’essence, de cette substance spirituelle qui permet l’équilibre à la fois mental et karmique afin de surmonter les épreuves de manière naturelle sans attirer à soi d’autres "facteurs aggravants", à l’image de la théorie des dominos.

En disant "au secours je veux sauver mon couple", pensez plutôt à contacter un initié pour vous apprendre à vous protéger, déjà de vous-même, et des écarts qui ne font qu’attirer les ennuis (pour ne pas dire "autre chose") afin de vivre pleinement les instants sans y ajouter le poids de pensées ou d’actions négatives qui n’arrangeront rien. Apprenez à vivre à deux, en couple, dans cette vision et sous cet angle qui vous permettra de ne jamais prendre le mauvais chemin aboutissant à cette entropie des sens, à cette désorientation des sentiments et à cet appauvrissement spirituel qui est contraire à votre développement karmique et donc à votre évolution. Si vous voulez plus d’informations sur le thème de cet article et notamment si vous avez des problèmes de couple, alors n’hésitez pas à me joindre dans le cadre de mon activité professionnelle en ma qualité de chaman en exercice je pourrai vous aider à trouver les solutions adaptées à votre contexte. Prenez contact en cliquant sur ma bannière ci-dessous ou bien en me téléphonant directement. À très bientôt et sachez que le calme conserve votre énergie tout en la développant, la Connaissance est une forme de méditation active qui vous permet d’évoluer spirituellement !

Jean-Pascal Bruno, chaman professionnel

téléphonez au   06.09.11.94.56  (appel non surtaxé)

Voir les commentaires

Etude Gratuite

 Pour toute demande de rituel

 magique ou d'étude gratuite

 téléphonez au 06.09.11.94.56

 (appel direct et non surtaxé)

 ou bien   cliquez ici 

Articles récents

Hébergé par Overblog